Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

On cherche la Ca...heu..ou manger!

Invité
avatar
Invité
On cherche la Ca...heu..ou manger! - Mer 13 Fév 2013 - 18:49
« L'errance de l'agneau »


Katharina n'était pas rendue depuis bien longtemps. Elle n'avait pas encore eu le temps de se faire aux us et coutumes de ce nouvel endroit. Et pourtant, Dieu sait qu'il y avait bien des nouveautés auxquelles se faire. Tout d'abord, comment donc étaient tous habillés ! Les filles avaient les mêmes tenues inférieures que les hommes. Pour commencer. Elles ne craignaient donc pas les grands inquisiteurs ? Ou qu'elle aille, elle trouvait des femmes courtement vêtues, ou de manière très masculine. Les hommes eux ne changeaient pas vraiment, il y avait bien moins de gens avec la tonsure qu'à son époque. D'ailleurs en parlant d'époque. Il y avait deux hypothèses. Soit elle avait changé de temps, soit les temps avaient changé sans elle. Que ce soit l'un ou l'autre, ce n'était pas bon signe pour son grade. Elle devrait se servir de toute son intelligence pour faire quelque chose de constructif, et d'utile. Sauver ses fesses ,au minimum.

Katharina devait tout d'abord trouver de quoi s'habiller correctement. Cependant elle eut bien du mal a le faire, elle avait besoin d'argent et quand bien même, il n'y avait rien qui lui convienne. Elle devrait aller s'acheter du fil et du tissus et se faire quelque chose de convenable. Toujours était il qu'elle commençait à trouver ses pantalons pratiques. Ca laissait assez de liberté de mouvement et puis au final, ce n'était pas si affreux. Enfin, fi de ces considérations. Il était midi et elle avait faim. La demoiselle qui errait encore aux environs de l'école se dirigea vers le vendeur de viande le plus proche, se disant que ce papier avait une utilité et qu'il lui permettrait peut être de faire taire son estomac. La demoiselle avait compris que le latin ne servait a rien ici, elle entra donc dans l'échoppe tout sourire et se présenta.

« Bien le bonjour, je suis Katharina et il me faudrait deux livres de bœuf je vous prie. J'ai ce papier pour le paiement »

Le bon homme se mit à rire grassement et lui expliqua qu'avec ce papier elle pouvait manger gratuitement dans la cafétéria de son établissement.

« Heu ? »

« Tu vois le grand bâtiment la bas ? Bah c'est ton école ! Une fois la bas, demande ou se trouve la cafétéria et tu vas voir »

« La Ca...fé..tè...ria... »

« Oui, c'est bien ça ! »


« Ben..merci.. »

Et donc elle s'éloigna. Elle rejoignit l'enceinte, et montrant son petit papier, on la laissa entrer sans chercher les embrouilles. Venait la seconde partie plus délicate. La recherche. Elle avait oublié le mot. Et commença donc une errance désagréable, la faim au ventre. Elle devait trouver rapidement, une fin du fond des âges lui tordait le ventre. Et ces couloirs...Ces couloirs étaient si longs et si peuplés.

Elle se décida a demander de l'aide. Elle se tourna vers le premier qui semblait ne pas la dévisager avec une curiosité malsaine. Elle fit la moue, hésitant quelque peu avant de finalement s'avancer vers cet homme seul, de dos. Elle frappa trois petits coups entre ses omoplates avant de laisser entendre faiblement sa voix.

« Heu, excuse moi ? »
Invité
avatar
Invité
Re: On cherche la Ca...heu..ou manger! - Ven 15 Fév 2013 - 14:56
La cloche sonne la fin du cours et le début de la pause déjeuner, je ferme mon livre et range rapidement mes affaires.
Comme d'habitude je vais juste aller manger dehors, peux être même du côté du temple s’il n'y a personne bien sûr, car depuis quelque temps j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de monde qui cherche à être tranquille.

D'un côté, je peux les comprendre, plus le temps passe et plus nous sommes nombreux dans l'école, d'ailleurs je me demande bien ce qu'il se passera lorsque nous aurons terminé notre cursus, en fait je ne sais même pas si notre scolarité divine a réellement une fin.

Mais comme dans toutes les écoles il y a toujours ces types contre lesquels je protégeais mes camarades, non pas en les affrontant, mais en permettant aux autres de fuir et si vous pensez que la mort en changer ce fait et bien pas tout à fait.
Même à l'école de dieux il y a des gens à protéger et aujourd'hui il semblerait que ce soit moi, alors en temps normal j'aurai commencé à courir.

Malheureusement, ils se sont organisés et je n'ai pas encore finis de ranger mes affaires que je suis déjà encerclé, un type devant ma table et les deux autres à ma gauche et ma droite.
Je m'installe alors bien au fond de ma chaise et prends l'air détendu.
Le type met sa main sur ma table et me lance un regard féroce et réprobateur, il commence alors à me faire la morale à la façon d'un parrain italien et ses deux chiens de garde ne me quitte pas des yeux, ils ont trop l'habitude de me voir les distancer en quelques pas.

Le grand costaux parle et bientôt je me retrouve seul dans la classe avec eux, j'imagine que c'est ce qu'il attendait, mais en fait moi aussi.
Du pied je pousse mon bureau qui lui rentre alors au niveau des parties, le pliant en deux.
Et moi je profite de ma poussée pour faire basculer la chaise et j’enchaîne sur une roulade arrière afin de me relever rapidement afin de voir que les trois sont face à moi et prêt à en découdre.

Mais je lis à leurs visages qu'ils savent comment la suite va se passer et je sens que je vais me faire un malin plaisir à les contre dire, je fais un premier mouvement qui donne l'impression que je vais partir en courant vers la porte, ils bougent tous à leurs tours alors qu'en fait je me mets à courir vers mon bureau.
Je saute et collent mes pieds dans la figure du parrain et me retrouve allongé sur la table où je récupère mon sac et en met un coup horizontal avec qui couche les deux chiens de garde puis je saute en faisant une vrille et finalement cours hors de la salle et je m'arrête deux couloirs plus loin quand je suis presque certain des avoirs semés.

Trois petits coups m'atteignent entre les omoplates... J'ai encore baisé ma garde et je le paye, je me retourne l'air presque blasé sur le visage, mais finalement je vais face à un visage très agréable à regarder.

Je m'incline légèrement vers elle pour lui dire bonjour.


- Oui ?

Je réponds presque timidement, je suis un peu déconcerté à présent en fait, mais si elle a besoin d'aide je serai ravi de l'aider, après tout je suis là pour ça.
Invité
avatar
Invité
Re: On cherche la Ca...heu..ou manger! - Jeu 21 Fév 2013 - 13:36
« Arme toi du courage du Lion et Rugis »


La tâche était ardue. Et katharina était Perdue. Ils faisaient une bonne paire. Elle devait trouver la...Enfin, l'endroit dont on lui avait parlé, et elle ressemblait toujours à une sorcière de jeu vidéo. Elle ne le savait pas encore, mais à cette époque et dans ce monde aussi les sorcières fascinent les hommes. Seulement elle ne le font pas d'égale manière. Si elle se montrait assez téméraire, sa différence se changerait en force aussi vite qu'on peut préparer une infusion avec de l'orchidée sauvage. Et ce ventre qui signale son existence ainsi que son mécontentement au même moment et avec une grande force. Rugit l’appréhension de même manière, se battant pour l'espace libre. Katharina n'est pas sereine.
Si les gens ici n'avaient pas l'air particulièrement menaçants, ils avaient par contre l'air bien plus impitoyables que leurs prédécesseurs. Le point positif ? Pas de membre du clergé. Ils restaient ses plus grands ennemis. Ah c'est certain que si elle croisait quelqu'un en soutane elle irait se cacher derrière la première chose qui passerait. Elle était seule et désarmée, ils étaient nombreux, et leur Dieu semblait l'avoir dans le collimateur. Pourtant, elle n'avait rien fait. Soigner des rhumatismes était il un péché qui méritait l'immolation ? Certainement que non !

Elle avait donc frappé trois coups, méthodiques, plutôt doux, entre ces omoplates. Toc toc toc. Un bruit sourd et étouffé par l'étoffe de la tenue du jeune homme. Finalement, il se retourna pile au moment ou elle commença a regretter son geste. Peut être qu'elle aurait du demander a un autre ? Ou ne rien demander du tout. Gosh, elle avait peut être fait une erreur ! Enfin, c'était trop tard pour faire demi-tour maintenant. Elle devait assumer son acte, trouver ce qu'elle cherchait et prier, prier ce Dieu qui voulait sa mort de ne pas être en train de faire quelque chose qui lui causerait du tord plus tard.

Il avait l'air un peu essoufflé. On pouvait presque entendre son cœur etellement il avait l'air de battre vite et fort. A vrai dire, cela lui fit oublier un instant l'objet de sa quête principale. Il devait se passer bien des choses ici. Des choses qui la dépassaient totalement. Un peu comme tout a vrai dire. Ah qu'elles lui manquaient les cloches qui sonnaient les vêpres et mettaient de l'ordre dans leurs journées. Ah,où étaient ces bon gros pains payés un sou qui remplissaient l'estomac en quelques bouchées. Elle n'avait vu passer jusque la que des fines tranches de pain coupées plus ou moins en carré tronqué en son centre et empli de couleurs étranges. Rien de bien appétissant...
Et finalement, son regard se posa sur ses yeux. Bleus. Délicieux. A son époque, il aurait certainement eu peu de succès en tant que Casanova, mais beaucoup plus en tant que matière a Bûcher. Les yeux bleus étaient très mal vus. Signe du démon, puisque très rares. Les yeux marrons c'est la seule chose de vraie. Mais le bleu avait un charme étrange, hypnotisant. Elle s'arrêta de vivre un instant. Il s'était incliné. On ne faisait ça que devant les dames de la cour. Elle se sentit rougir légèrement et son sourcil droit suivit la même inclinaison. Pourquoi donc tant de manières, après tout elle n'était qu'une sorcière.

Trouvant leurs mœurs étranges, elle se permit de l'observer un peu plus longtemps et avec un peu plus d'insistance. Il avait répondu, la convenance voulait qu'elle lance sa demande...MAINTENANT.

« Je..Je cherche la...Heu..La Ca...Fré..Te..mia ? »

Ah les ravages de la mémoire. Ah son incapacité à retenir proprement du premier coup les mots nouveaux. Ah l'horreur. Ah la honte intersidérale qui l'attendait.
Invité
avatar
Invité
Re: On cherche la Ca...heu..ou manger! - Sam 23 Fév 2013 - 16:22
En fait elle n'est pas seulement agréable à regarder, c'est comme si cette jeune femme dégageait une aura un peu étrangère, comme si elle ne devait pas être ici, mais pas dans le mauvais sens de cette sensation.
C'est justement le genre d'impression qui se dégage d'autres élèves parfois, ceux que je soupçonne d'avoir été plus que des humains avant de finir ici.

Je lui accorde mon plus magnifique sourire alors qu'elle commence à parler en balbutiant quelques morceaux de mots qui à mes oreilles n'ont aucun sens.
Soit elle ne parle pas ma langue... non nous somme chez deus donc nous parlons tous le même dialecte divin, autrement dit elle à juste du mal à s'exprimer.

Je lui pose doucement une main sur l'épaule, et pose mon autre main sur mon torse en lui parlant doucement.


- Attendez, respirez profondément.

C'est là que je remarque sa tenue, un poil étrange c'est clair, mais fortement originale, sur terre j'aurai pensé à un cosplay bien réalisé, mais là j'imagine que ce doit être sa véritable tenue.
Mais je ne perds pas mon sourire alors que j'attends de voir si elle va respirer comme je lui est indiqué, de mon côté je fais pareil de toute façon, car j'avais plutôt bien couru, d'ailleurs j'espère ne pas tomber sur les trois types qui me poursuivait, car il faudrait que je me défende.

Pour le moment j'aimerai aider cette jeune femme, même si je me retiens de lui demander si elle est une ange, ça tourne un peu à l'obsession je crois, non ?


- Voila, maintenant, plutôt que de me dire le nom de ce que vous cherchez, expliquez-moi de quoi vous avez besoin ?

J'aurais fini par faire policier si j'avais terminé mes études, j'en suis de plus en plus certain à force de voir que je me retrouve généralement à aider les gens ou les sortir de mauvaise situation... ou alors c'est moi qui attire les problèmes et dans ce cas c'est mauvais pour moi.
Invité
avatar
Invité
Re: On cherche la Ca...heu..ou manger! - Lun 25 Fév 2013 - 16:27
-Derrière chaque grand homme, il y a une femme-


La mission était simple. Se nourrir. Mais les moyens pour y arriver étaient toujours bien vagues. Pourquoi son regard c'était posé sur lui bien précisément et pas sur un autre bien plus a côté ? Il y avait eu quelques sourires a son attention qui ne semblaient pas enclins a lui porter préjudice, mais elle..Ou du moins quelque chose qui la dépassait l'avait choisi lui. Elle faisait confiance a son instinct, il ne l'avait jamais-vraiment-desservie. Elle avait commencé le mouvement, elle devait le terminer. La phrase avait été lancée. Elle ne voulait rien dire, elle le savait au fond, mais elle espérait que ça ressemble assez a quelque chose de connu pour qu'on puisse l'aider.

Quand elle n'avait eu qu'a répéter le mot, comptant sur sa mémoire immédiate elle avait pu s'en sortir. Mais le temps était passé par dessus. Et malgré le fait qu'elle l'ait répété un nombre infini de fois, étant alors persuadée avant son temps que la mémoire se travaille, comme le reste, ça n'avait pas suffi. Ca..Ca quelque chose. Ca ne ressemblait a aucun mot de son vocabulaire, et de toute évidence a aucun de celui de son interlocuteur non plus.Il avait souri pourtant. Il ne devait pas lui en vouloir. Il posa une main sur son épaule, elle se contracta et en sursauta légèrement. C'était péché. Il lui intimait de respirer, elle ferma les yeux. Certainement que ça ferait mal.

Mais rien. Aucune douleur, pas un doute. On lui intimait de respirer. C'était absurde, elle le faisait déjà et elle ne pourrait pas le faire plus. Elle s'y essaya quand même, ça ne changeait pas grand chose. Par contre elle put alors sentir son pouls a lui qui battait fort dans ses veines. Il avait en effet fait un effort physique important peu de temps avant. On respire. On recommence. Encore une fois. STOP. Il se remit à parler, elle rouvrit les yeux. Si elle était plus paisible, elle ne le sentait pas. Elle lui sourit. Sourire un peu mal assuré, mais qui avait le mérite d'exister. Elle n'y avait pas pensé.

«J'ai voulu acheter quelques livres de viande chez ce qui me semblait être un lardeur de premier ordre. Il m'a reconnu comme venant d'ici -Ce dont je doute de plus en plus – Ce margoulin m'aura dupé ? Il m'a dit de venir et de demander la Ka...Enfin. Un endroit ou selon les dires de ce margoulin de province je pourrai manger, et sans avoir a verser un sou. Peut être n'aurais-je pas du le croire. Pratiquez vous le troc ? Je n'ai rien a échanger non plus »

Dépitée elle ajouta en baissant la tête vers le sol.

« Je ne mangerai jamais je crois. »

Et un gargouillement appuya son désespoir.
Invité
avatar
Invité
Re: On cherche la Ca...heu..ou manger! - Mer 27 Fév 2013 - 9:16
Un couloir, une jeune et magnifique femme et des poursuivants.
Je pense que c'est la manière la plus simple de résumer la situation dans laquelle je me trouve, mais en soi je ne la trouve pas si désagréable.
J'ignore si c'est à cause de mon titre ou si c'est juste moi, mais j'ai l'impression que c'est ça la vie dont j'ai toujours rêver.

Enfin je jubilerai plus tard, car pour le moment il faut que je m'occupe de la demoiselle, qui après ma suggestion m'explique tout simplement la situation dans laquelle elle se trouve et c'est avec un sourire grandissant que je la regarde d'expliquer.
Non je ne me moque pas d'elle, je la trouve juste amusante et rafraîchissante à sa façon.


En fait ce "margoulin" ne vous à pas du tout dupé.
Il existe effectivement un endroit ici pour se nourrir et tout cela gratuitement...
C'est là que je vois tout au bout du couloir les trois molosses apparaître à l'angle et l'air pas très content de s'être fait si facilement avoir.
... Tu sais quoi, je t'invites à déjeuner, ça te dis ?

Sans vraiment attendre de réponse de sa part je la saisis par la main et commence à me diriger rapidement à travers les couloirs et je crois qu’inconsciement je pousse un peu sur les limites humaine pour marcher plus vite, mais pas trop pour ne pas avoir l'air de fuir quelque chose ou lui faire mal à la main.

Si jamais nous arrivons à la cafétéria avant les trois sale gosses, il ne nous arrivera rien et puis si je la laisse là bas après manger elle n'aura pas de problèmes car là elle risque d'avoir des ennuis avec eux si elle est avec moi.
J'espère qu'elle ne va pas avoir l'impression que je vais lui faire du mal ou autre, car même si nous serons arrivé dans peu de temps, j'ai peur qu'elle prenne mal le fait que je l’emmène ainsi.

Malheureusement pour moi qu'elle ai voulut se plaindre ou non, je la lâche car devant moi se trouve l'un des type que je voulais éviter, il me semble qu'il a un pouvoir de déplacement du genre téléportation ou un truc du genre.
Je soupire doucement avant de me retourner vers la jeune femme.


- Au fait, moi c'est Akared, je suis enchanté de te rencontrer et je suis vraiment désolé pour ce qu'il va suivre, mais sache que je ferais tout pour que tu ne soit pas blessée.

Sur ces mots, je ne lui laisse pas vraiment le choix et la soulève du sol un peu à la façon dont on porterai une princesse, puis me met à courir, ça y est je suis clairement en train d'outre-passer mes limites et le type devant moi ne s'attendait probablement à ce que je me mette à courir si vite alors que je porte une fille qui est un poil plus grande que moi.
pourtant actuellement c'est comme si elle ne pesait pas grand chose, pourtant je suis loin d'aller à fond de peur de la blesser.

Mais sérieusement ces type n'ont pas compris avec ce qui leur est arriver plus tôt que cela ne servait a rien de s'en prendre à moi ?
Si ça continue il va falloir que je leurs fasse comprendre que ce n'est pas un attitude à avoir dans son école et avec ses camarades.

Je passe à côté du type qui m'a dépassé en un instant auparavant et lui colle un simple coup d'épaule qui l'envoit dans le décors puis je parcours les quelques couloir restant avant d'atteindre le réfectoire où je finis par la déposer car ici ils ne m'embêteront sûrement pas.
Je me tourne alors vers la jeune femme.


- Encore désolé pour ce qu'il vient de se passer, mais bon au moins tu y est, voici la cafétéria.
Je m'incline en signe d'excuse en espérant qu'elle ne m'en voudra pas trop pour ce qu'il vient de se passer.
Invité
avatar
Invité
Re: On cherche la Ca...heu..ou manger! - Dim 10 Mar 2013 - 12:47
« Comme Hélène à Troie »

Elle n'était pas vraiment concernée encore par les bruits de son estomac. C'est vraiment dérangeant lorsqu'on se trouve dans une salle de classe noyée sous un silence pesant. La, d'accord. Mais dans la nature, au milieu des bois et avec l'habitude lancinante d'avoir le ventre vide, on s’accommode bien facilement a la situation. Seulement l'idée seule qu'on pouvait ici manger gratuitement et a sa faim avait amoindri son courage et sa détermination. L'appel de la facilité avait toujours été le plus fort. C'était certainement pour ça que sa société était découpée en deux parties si distinctes : Les riches et les pauvres. Elle apprendrait bien plus tard que c'était toujours pareil, mais elle aurait cette fois çi le temps de s'y faire. Et pourquoi pas de changer de camp.

Il n'avait pas l'air désagréable, et enclin a l'aider. C'était une très bonne nouvelle. Ca avait été difficile d'ôser l'aborder, et elle était soulagée de ne pas avoir à risquer un refus auprès de quelqu'un d'autre. Ne serais-ce que pour ça elle lui en serait éternellement reconnaissante. Il semblait de bon conseil, un garçon avisé. Et du haut de son désespoir elle ne pouvait qu'apprécier ce trait de caractère qui lui manquait a n'en point douter. Elle s'attendait à s'entendre dire qu'elle s'était trompée, que la nourriture ce n'était jamais gratuit, « Mais pour qui vous vous prenez ». Mais rien. Au contraire ! Ce n'était pas un mythe ! C'était bel et bien possible ! Ah si ça avait pu exister à son époque, on en aurait évité des guerres. Mais au fond, ça demandait peut être trop de mise en œuvre délicates. De toute façon elle ne pouvait se plaindre encore d'un monde qu'elle ne retrouverait certainement jamais. Elle ne savait même pas encore que ses efforts passés étaient lentement en train de payer. Ah Katharina, voici lentement la fin de tes tourments passés.

Cependant, les présents ne faisaient que commencer. Elle avait abordé le premier inconnu au sourire rassurant sans savoir quels crochets venimeux pouvaient se cacher derrière. Et dans cette histoire précise : courir derrière. Lui qui lui avait dit de respirer si calmement était dans de beaux draps. Elle n'en saurait peut être jamais rien. Et finalement, après l'avoir rassuré sur la possibilité de manger sans argent, il lui prit la main après avoir vaguement parlé de l'inviter. Elle n'eut pas le temps de réagir, elle se contenta de suivre. Il l'entraina à une vitesse tout à fait correcte bien qu'un peu rapide à travers des couloirs dont elle ignorait même jusqu'à l'existence.


Mais il l'aidait de bon cœur, pouvait elle vraiment lui en vouloir après tant de générosité. Il ne pouvait pas la perdre a cette allure, et si elle faisait assez confiance a sa mémoire elle pourrait certainement revenir sur ses pas. Seulement, rien ne devait se passer sans encombre. Tout aurait pu, pourtant ! Une téléportation et demie plus tard, un homme leur barrait le passage. Au lieu de l'éviter courtoisement et de continuer son chemin, il se retourna vers elle qui lui offrit deux yeux ronds de surprise. Elle ouvrit la bouche pour lui répondre

« ... »

Rien ne sortit. Elle était tout à fait perdue jusque là, et à cet instant précis elle le fut sur tous les plans possibles. Temporel, physique, mental. Au moins il était enchanté. Et finalement, elle se retrouva dans des bras presque inconnus, elle en rougit instantanément. « Oh Mon Dieu ». Heureusement pour elle, ses vêtements étaient assez amples pour ne rien dévoiler de sa physionomie. Seulement, il y avait le risque qu'il se prenne les pieds dans un replis de sa jupe. Elle s'accrocha le plus fort qu'elle put à ses épaules et choisit pour une fois de ne pas faire sa courageuse. Elle appuya son front dans cet interstice entre le cou et l'épaule et ferma les yeux pour plus de sécurité. Elle n'avait plus le choix, elle devait lui faire confiance.

Une fois qu'il fut arrêté elle décolla son front et observa. Il y avait beaucoup de monde, et tous étaient tranquillement en train de rire autour de plusieurs assiettes. Son estomac fit la fête. Elle se laissa déposer au sol sans résistance et ajusta très légèrement sa jupe. Il s'était incliné, elle sourit.

« Au moins tu as eu la décence de faire les présentations avant de faire quoi que ce soit! »
Elle se mit à rire joyeusement.

« Ces élucubrations m'ont mise en appétit, votre Seigneurie ! Vous m'avez enlevée, vous devez maintenant me nourrir ! »

Jouons le jeu, après tout, quel mal pouvaient faire quelques fantaisies. Il l'avait enlevé comme on enlevait les Hélènes au temps des Argonautes, pourquoi donc ne pourrait elle pas tirer agréablement pour eux deux de la situation.

« Vous m'avez soustraite à mes racines, soit. Mais ne soyez point cruel au point de me laisser dans l'ignorance de vos us et coutume, Monseigneur »
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: On cherche la Ca...heu..ou manger! - Jeu 27 Juin 2013 - 14:06

Dommage qu'Akared ne montre plus signe de vie. Je clôture donc ~

Katharina : 305 xps
Akared : 220 xps

Xps attribués : Oui



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

On cherche la Ca...heu..ou manger!
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» cherche skinneur
» Cherche un échappement akrapovich pour RMZ 450 2009
» Grosse bébête poilue cherche...
» GYPSIE BICHONNE DE 10 ANS (95) URGENT CHERCHE ADOPTANT
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Couloirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page