Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une journée comme une autre dans un abricotier

Invité
avatar
Invité
Une journée comme une autre dans un abricotier - Mar 12 Fév 2013 - 21:57
    Aelys était parfaitement fascinée. En effet, en ce doux après midi d'été, il faisait bon se promener dans le parc aux abricots, dans l'air tiède rafraîchit par une brise légère, à l'ombre des arbres, ou encore de s'assoir sous l'un deux pour profiter d'un sommeil bien mérité... Mais Aelys n'était évidemment pas de ceux là, les normaux.

    Bien sur que non. La jeune femme, vêtue de bas rayés jaunes et noirs, d'une jupe bleue vif, une chemise vert sombre aux manches courtes et un bonnet de laine violet clair. Bonnet qui était à présent entrain de glisser de ses cheveux noirs, car la bougresse, pendue à l'envers à une branche par les jambes, n'avait pas pensé à l'attacher sous son menton. Elle le rattrapa de justesse en riant d'une main, et continua d'observer ce qui l'obnubilait tant. Une feuille.

    Elle était complètement émerveillée par la façon dont la lumière du soleil, traversant la fine membrane de la feuille verte dessinait les nervures. Elle la fixait depuis une demi heure, et était dans cette position étrange depuis une vingtaine de secondes. Le sang commençait à lui monter à la tête... Mais après tout, qui s'en préoccupait ? Ce matin là, elle avait décidé qu'aujourd'hui, elle regarderait tout ce qui méritait d'être regardé. Et une feuille vu d'à l'envers, c'était vraiment nécessaire.

    Mais bon, le sang qui monte à la tête comme ça... C'est pas très bon. Et c'est un léger vertige qui la fit chuter. Elle ferma les yeux un instant et tomba tête la première vers le sol... Heureusement, ses jambes accrochées lui permirent de ne pas s'éclater le crâne au sol, déviant sa trajectoire, et atterrissant sur le flan. Pendant sa chute, le peu d'instinct de survie qu'il lui restait s'anima brusquement enclenchant son pouvoir en avalanche. La température chuta de deux degrés dans un rayon de trois mètres, ses cheveux se mirent à boucler sous son bonnet, et une odeur alléchante de chocolat chaud emplit l'atmosphère. Elle poussa un glapissement de douleur et ouvrit les yeux. Devant elle...

    Oh mon Dieu mais il a des cornes ! Son regard de tarée mentales bienheureuse exprime le plus pur bonheur existant au monde. Elle s'assit, silencieuse. Elle avait du faire du bruit, mais elle espérait encore qu'il soit endormi.
Invité
avatar
Invité
Re: Une journée comme une autre dans un abricotier - Ven 15 Fév 2013 - 17:58
Enfin, je pouvais prendre du temps pour moi et souffler deux secondes. En effet, cette journée n'avait rien eut de facile. En premier lieu, j'avais passé une mauvaise nuit sur le sol d'un bâtiment car je ne savais pas où dormir après mon excursion périlleuse avec Salvatore Doni dans une terre laissée complètement en friche. Mon réveil n'avait lui aussi rien de plaisant car à peine les yeux ouverts à me demander où j'étais, je fus pressé par le temps. En retard pour mon premier cours... Pourquoi diable m'étais-je dépêcher? Quand j'y pense, je me dis que j'ai été c*n de me presser puisque le cours a été désastreux mais en plus de ça... Depuis quand étais-je un élève assidu? Peut-être était-ce la soif de réponses qui m'avait poussé à m'y rendre qui sait ? Parlons-en de ce cours... Moi qui pensais avoir tout enduré de la part des profs', voilà que mon enseignant m'avait déchiré le t-shirt et les chaires abdominales avec un katana. Ce cinglé... J'espérais de tout cœur de ne pas avoir à le revoir de sitôt ! Par la force des choses, j'avais du à la fin du cours vers 8h50 aller me nettoyer et changer de vêtements. Après avoir prit une douche dans ma nouvelle chambre et m'être paré d'un nouveau vêtement, je m'étais décidé à sécher les cours pour éviter d'éventuelles nouvelles blessures mais aussi pour visiter un peu l'endroit où j'étais atterrit. Malgré moi, je m'étais retrouvé à aider une petite fille. Ce n'était pas plus mal parce que j'avais pu me faire un nouvel ami : Weiss Alexander.

Il n'était pas loin de 17h quand enfin, je pus m'accorder un peu de répit. Je levais ma tête vers le ciel d'un bleu azur dans lequel baignait un soleil brillant de milles feux avant de soupirer. Il faisait suffisamment bon malgré une petite brise pour que je puisse me permettre de me balader en débardeur blanc avec un jean bleu assez large. Ce temps me donnait surtout envie de somnoler tellement il était agréable. Je me rappelais du parc où j'avais emmené Kat' pour la calmer après le choc qu'elle avait vécu à la vue de mes cornes. C'était décidé, j'allais m'assoupir au pied d'un arbre. Je me dirigeais donc vers cet endroit de verdure. Ne sachant pas trop le situer, je demandais mon chemin à des "passants". Enfin arrivé, je fus de nouveau émerveillé par l'endroit. La couleur émeraude de la végétation parsemée de taches oranges dues aux abricots était un ravissement pour les yeux. Je m'asseyais donc au pied d'un arbre un peu en retrait par rapport au passage aménagé pour profiter de l'ombre et du calme.

*Personne à droite ? Personne à gauche ? OK !!!*

Etant un pur "produit" de la vie à la campagne, je ne pouvais pas résister à l'envie de croquer dans un fruit aussi bon que l'abricot. Je me saisissais donc d'un caillou pour en faire tomber un. Réussissant mon coup, il tomba dans mes mains. Je commençais par le briquer avant d'en prendre une bouchée. J’espérais qu'il serait bien sucré. A ma grande déception, il était tout ce qu'il y avait de plus fade. Pas mauvais mais j'en avais mangé de bien meilleur dans ma jeunesse. Alors que je le terminais quand même, ma vision commençait à se troubler et une douleur sourde qui naissait peu à peu dans mon crâne me fit sombrer dans les vapes. Puis, j'arrivais de nouveau à entendre, à voir. Malgré l'impression de tenir une gueule de bois, je me "réveillais". Je me sentais comme porté avant d'entendre un rugissement de la foule. Je regardais autour de moi sans comprendre comment je m'étais retrouvé au milieu de cet immense stade. Je sentais quelque chose dans ma main. C'était le trophée Lombardy. On m'acclamait ? Je fus jeté en l'air un nouvelle fois par la foule et quand je retombais, tout le monde s'écartait. Je me retrouvais immergé dans l'eau an maillot de bain et un bonnet de water-polo sur la tête. Sans me poser de question, je reprenais ma place en pointe. Suite à une action collective, je marquais un but mais quand la balle touche les filets, une explosion me propulsa. Je me retrouvais allongé sur un ring de boxe. J'étais sonné mais difficilement, je me relevais. J'étais face à un colosse et l'arbitre réengagea le combat. Alors que je tentais de m'enfuir, un poing s'écrasa sur ma tête pour me faire heurter le sol une nouvelle fois dans un énorme "BOUM".

Doucement, je reprenais contact avec la réalité ! Les bras croisés sur le torse, j'étais toujours assis au pied de l'arbre. Les yeux fermés, je repensais à ce que je venais de "voir?". Ça m'avait semblé si réel bien que dépourvu de sens. J'apprenais bien plus tard que les abricots de ce parc avaient des propriétés hallucinogènes. Il faisait plus frais mais cela ne me dérangea pas tant que ça étant donné qu'une odeur de chocolat chaud gagnait mes narines attirant ainsi mon attention. Après un long bâillement, je relevais doucement la tête en ouvrant les yeux. Mon regard encore flou s'arrêta sur une forme qui se tenait devant moi. Je m'éclaircissais le regard en me frottant les paupières avant de me relever d'un bond. Une fille haute en couleur s'était assise là, devant moi et me regardait fixement avec un sourire inquiétant bien qu'il ajoutait une petite touche de folie sur son visage d'ange à tomber. Mon cœur battait à 100 à l'heure à cause de la surprise de la voir apparaître aussi près de moi. Je rougissais.

T...T...Tu es là depuis longtemps ?
Invité
avatar
Invité
Re: Une journée comme une autre dans un abricotier - Sam 16 Fév 2013 - 9:40
    Tout au long de son séjour à Deus Academia, elle avait eu l'occasion de voir des choses étranges. Des pouvoirs originaux, des gens complètement fous, des apparences étonnantes. D'ailleurs, tout les élèves de Deus Academia avaient également l'occasion de la voir elle : la pire folle et la plus incurable de toute, et pourtant la moins dangereuse et la plus gentille, souriante et bizarrement attachante. C'était quand même assez rare d'énerver Aelys, ou de la rendre triste. A par si vous lui disiez que vous n'avez jamais goûté à un bon plat de lasagne au boeuf ou au saumon.

    Non mais franchement ! Jamais mangé de lasagnes ? C'est complètement inhumain !

    Enfin bref. Toujours étant qu'elle avait vu pas mal de trucs bizarre ici. Mais un garçon avec des cornes qui rougissait quand on tombait devant son nez... C'était inédit. L'était plutôt mignon d'ailleurs. Elle lui adressa son plus lumineux sourire de tarée et essayant de lisser ses cheveux à la main sous son bonnet violet.


    - Tout dépend de ce que tu appelle longtemps. Je ne sais pas vraiment en fait, je n'ai pas l'heure sur moi, mais en tout cas je suis contente de ne pas être seule parce que les cornes c'est trop la classe et puis les nervures des feuilles avec la lumière ça fait comme des veines. Et sinon, dis moi, tu préfère aller à la piscine ou à la mer ? C'est quoi ton nom ? Ton groupe sanguin ?

    Après cette tirade débitée comme si elle l'avait apprise par coeur avec un ton enjoué et un air parfaitement sérieux, elle s'assit en tailleur en face de son interlocuteur, l'air d'attendre une réponse à ses questions qui lui paraissaient parfaitement légitimes. Oui, c'est Aelys, que voulez vous... Elle en profita d'ailleurs pour retirer une feuille coincée dans ses cheveux et la déchirer en tout petits morceaux qu'elle lança en l'air au dessus d'elle comme une pluie de confetti, toujours le visage orné d'un grand sourire et ses yeux écarquillés dans une expression qui, si elle n'était pas si joyeuse et sincère, aurait parfaitement eu sa place dans un film d'horreur.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une journée comme une autre dans un abricotier - Lun 23 Sep 2013 - 0:30

Je lis les rps sans réponses, je découvre des personnages géniaux et puis je râle qu’ils ne viennent plus… xD Début drôlement sympa, dommage qu’il soit ainsi resté en suspens =(

Aelis Johnson : 140 xps
Ben Iblis (invité) : 80 xps

Xps attribués : Yep



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Re: Une journée comme une autre dans un abricotier -
Une journée comme une autre dans un abricotier
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» TERMINE - Comme un poisson dans l'eau & avec une sirène
» Hercules ~ Comme un pingouin dans le désert
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Comme un poisson dans un bocal... [pv Aulne]
» Une amitié pas comme les autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page