Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Ven 8 Fév 2013 - 17:44
La téléportation avait l'air de s'être bien effectuée, il ne manquait pas de vêtements, ni de membres à Vlad et les autres avaient l'air de bien se porter aussi. quoique le monstre avait l'air de ne pas avoir bien récupéré de l'éblouissement. Le lieu, par contre, avait changé du tout au tout, ils étaient dans une sorte de ruine d'édifice ancien. Il n'en restait pas grand-chose, des pierres empilées, tenues par les plantes qui avaient poussées dessus montrait qu'il y avait ça-et-là eu des murs qui s'élevaient, de grands disques de pierres que seule la mousse arrivait à couvrir à peu près totalement semblaient avoir un jour, en grandes colonnes soutenu un plafond. Plus loin un véritable mur de pierre, fait, lui d'un seul bloc nature s'élevait, avec une ouverture sombre droit devant eux, d'une sorte de grotte. La fameuse clef devait se trouver là-bas, Vlad serait celui qui la récupérerait le premier, pour tirer son épingle du jeu et devenir un des éléments clefs de cette histoire, ce qui lui permettrait de rencontrer le chef du monstre. Il voulait le rencontrer, il voulait voir qui était le chef qui pouvait se permettre d'avoir des sous-fifres aussi puissants et le vaincre. Il courut vers l'entrée de la grotte, laissant les autres se débrouiller contre la créature, dans un terrain plus propice, avec toujours son pistolet de poche, dont il avait déployé la lame, en main.

C'est seulement arrivé à l'entrée qu'il se rendit compte de la difficulté de la chose : on y voyait rien là dedans.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Lun 11 Fév 2013 - 16:35
J'étais toujours à l'infirmerie quand ça a commencé, j'étais debout, face à cet insecte, arme à la main, près à le pulvériser, mais... Quelque chose s'est mal tourné. Le crie de l'enfant puis la lumière provenant de la cube noire, puis... Je ne sais plus. Quand j'ai enfin repris conscience, ouvrir mes yeux, je sentais déjà le sol, non, le sable ? Ma main, curieux, frotte la surface, jusqu'à empoigner ces grains et passant aisément à travers mon emprise de mes doigts, tel un sablier. Je ne me rappelle pas avoir vue un seul sable dans l'infirmerie, ni même le soleil qui me tape bien sur ma tête, puis c'est là que je me suis rappelé d'une chose, il est où ce face de domino!

Je me suis relevé d'un coup, comme déjà près à repartir au combat, puis je regarde autour de moi, avec mon fusil dans ma main, toujours cherchant mon ennemi, mais ce que je vois en attendant c'est qu'on est dans un endroit totalement différent de ce que j'ai vue dans ma vie. C'est en silence que je regarde chaque détail qui peut décrire mes yeux ce lieu, une ruine d'un ancien édifice, une sorte de temple, je ne sais pas comment dire, en fait je ne sais même pas ce que ça pourrait être, mais je sais que cet endroit est très vieux. C'est ensuite que mon regard tombe sur cette créature qui s'était déjà relevé, maintenant son corps totalement à découvert et bien plus menacent que le précédent, aussi furieux et bien décidé à nous éliminer.

Pendant ce temps je n'avais pas entendu un quelqu'un se relever et courir ensuite vers la ruine, ma tête tourne vers l'arrière et du coin de l'oeil j'aperçois cet étrange personnage masqué se dirigent vers ce qui ressemblerait à une entrée:


"Reste ici toi! Ow! Tu m'entends ?!"


"Il est mieux pour toi de rester concentrer sur ce combat!"


Dans un bon l’araignée géant saute en l'air pour commencer à envoyer ses toiles partout autour de moi... Heu... Il est où le jeune ? J'ai pas le temps de le chercher rien que d'un regard, je devais rester concentrer sur ce combat, ses attaques sont pas offensifs, mais gênant, si jamais il arrive à me ligoter, voir même me recouvrir ses substances bizarres je vais être dans le jus. En ce moment j'use comme je l'aurai pensé le potentiel de mon nouveau pouvoir, passif je pense, car jamais je ne pourrai esquiver aussi bien ses attaques, d'un geste souple et précis, rapide et efficace, même les plus grand danseurs ou même break danseur n'arriveraient à ma cheville. J'ai bien fait d'aller prier Deus avant cette journée si tourmentée. Ce combat... Je sens que je vais un peu tarder là-dessus, que si je sors les armes normaux, hors ce ne serra pas le cas, me voici armé de mon saïga, mon fidèle saïga, l'arme utilisé dans les rangs Spetsnaz, pourquoi je ne peux me passer de cet arme alors qu'il y a plein de fusil aussi efficace que lui, car non seulement c'est l'arme produit en Russie, c'est aussi l'arme capable de tirer à peu près de la même cadence qu'un kalachnikov, ne s'enraille pas si facilement est et capable de fonctionner sur tout les terrains, celui-ci est chargé de munitions incendiaires Dragon Breath, celui que j'ai utilisé pour libérer ce jeune homme masqué et je vais encore l'utiliser contre ce monstre!

J'ai commencé à délivrer une salve de tir qui se transforme en un jet de flamme, tout aussi magnifique que terrifiant, une lumière qui pourrait nous faire aveugler rien que de regarder tout ces étincelles qui en sortent en masse du bout d'un canon qui commence à chauffer. La bête commence à prendre ses distances, ne pouvant maintenir sa toile qui brûle sous mon assaut féroce. Maintenant on se trouvait à une distance bien éloigné, à s'observer, à se demander comment vaincre un adversaire si fort, puis j'ai vue à ce moment là un enfant, réveillé et pourtant il ne savait pas quoi faire.

"Vient par ici toi!"

Je lui ai hurlé dessus, j'avais pleine de choses à lui dire à ce petit, jamais j'ai vue un enfant aussi stupide! Enfin, c'est un enfant, mais quand même, dans ce genre de situation il va me ralentir! Si seulement rien de tout ça ne s'était produit depuis cet incident...
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Dim 17 Fév 2013 - 19:04
Suite à l'explosion de lumière Eden et toute les personnes se trouvant dans le couloir furent téléportés, Eden se releva donc dans un lieu totalement différent de l'ancien, il se trouvait à l'interieur de ruine, enfin pas vraiment à l'interieur car il n'y avait pas de toit juste des collones et quelques mur le tout soutenue par des plantes, un peu plus loin se trouvait une, vers laquelle se dirigeait l'homme au masque, l'homme aux cheveux vert essaya de le faire revenir en lui criant dessus. Eden regarda autour de lui jusqu'à ce qu'il voit l'araignée presque humanoïde, elle sauta en l'air en envoyant partout des substances bizarres, Eden roula sur le coté juste à temps car une toile corrosive venait de tomber juste à l'endroit où il se trouvait avant. Eden décida que c'était le bon moment pour utiliser son pouvoir, il se mordit le pouce et commença à éviter avec facilité tous les jets de substances, au bout d'un moment l'homme aux cheveux verts l'appella, il avait sorti une autre arme bizarre qui crachait des munitions enflammées, Eden couru dans sa direction en esquivant tout les projectiles de l'araignée, quand il fut à coté de l'homme il parla :

-Je l'attaque par derrière et toi par devant vu qu'il à l'air bête il ne saura pas qui attaquer.

Sans laisser le temps au professeur de réagir il sprinta jusqu'à arriver derrière la créature, là il lui lança dans le cou une pierre ramassée à la hate, la créature répondit à son agression par un cracha qui effleura l'épaule d'Eden, celui-ci sorti sa dague près à se battre.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Lun 18 Fév 2013 - 21:11
Il prit le temps de se retourner pour vérifier que les autres réussissaient à retenir le monstre et que ce dernier ne se trouvait pas juste derrière lui... Mais non, il put admirer la splendide capacité d'esquive du garçon qui passa derrière la créature. Mais il ne fallait pas perdre de temps à être spectateur de leur combat. S'ils perdaient, il serait trop près de leur opposant commun. S'ils réussissaient, ils ne seraient sans doute pas très content qu'il les aie laissé seuls contre cette abomination lanceuse de toiles d'araignée et il allait passer un sale quart d'heure, si pas plus... Dans tous les cas, avec ou sans lumière, il devait descendre dans cette grotte, qu'il espérait aménagée par une civilisation ancienne ou quelque chose du genre. Contrairement à son idée de départ, ils ne devaient jamais avoir utilisé l'artefact, venant sans doute de l'obtenir, voir, en poussant plus loin, venant de le voler au puissant professeur auquel les directeurs l'avaient confié, car ce n'était manifestement pas n'importe qui ce Yuri Dragunov.

Il fit les premiers pas dans la grotte, avant de penser à son briquet, celui qui lui servait à allumer les chandelles servant d'éclairage à sa chambre, cela l'userait un peu, mais il pouvait servir d'éclairage minimum et temporaire dans un endroit aussi sombre que celui-ci et lui éviter des chutes. Il le sorti donc prestement de sa poche intérieure, retira ses gants, qu'il fourra sans précaution dans son pantalon, de peur qu'une étincelle ou la flamme les en prive à jamais, ils en avait plusieurs paires, mais il devait en prendre soin. Il alluma une première fois le briquet, il était à seulement quelques mètres de l'entrée et la lumière allait déjà difficilement plus loin que lui. Autour de lui, comme espéré, les murs avaient été taillés et même s'ils étaient fissurés ça et là, le tout semblait tenir sans trop de problèmes. *Ce ne sera peut-être pas le cas partout* regretta-t-il, connecté à la dure réalité de sa seconde vie. Sans plus se poser de question, il continua sa progression, allumant le briquet tous les cinq pas, ce qui lui permettait de surveiller les environs, sans pour autant faire chauffer de trop l'outil et le rendre inutilisable pour un laps de temps qui le garderait paralysé et donc vulnérable bien trop longtemps.

La grotte semblait d'ailleurs étrangement sûre, même si y avancer à l'aveuglette garantissait de manger un morceau de mur à chacun des nombreux virages. Il n'avait remarqué aucune empreinte, aucune marque sur les murs, aucun excrément sur le sol, pour un endroit aussi accueillant et abandonné depuis si longtemps, c'était une aubaine, à moins que la créature hantant ces lieux soit spécialement adaptée pour ne laisser aucune trace, ce qui serait franchement étonnant et d'autant inutile. À vrai dire, la seule remarque qu'il avait pu se faire, était qu'il y avait avec une régularité impressionnante, des trous pouvant accueillir des torches, malheureusement vides. C'est donc sans crainte qu'il avançait sur le sol à peu près régulier.

Sa progression fut finalement interrompue, quand, après un virage, il n'aperçut plus le sol devant lui, mais un rebord aigu. Il se rapprocha, gardant son briquet allumé et vu qu'un gouffre de plus ou moins trois mètres de long séparait ce rebord de l'autre côté. Un tremblement de terre, ou plusieurs devaient avoir séparé la grotte, et il était étonnant que ce soit le seul dommage causé. Vlad se demanda soudain de quelle pierre étaient faits les murs et le plafond. Il ne parvint pas à identifier la pierre en question et décida d'en tester la solidité par un coup de tête. Prenant en compte l'immuabilité de son masque, cela marchait habituellement sans trop de dommages pour lui. Malgré la force qu'il mit dans le coup, la pierre non-plus ne bougea pas... La réponse à cette question trouvée, il ne lui restait plus qu'à passer ce damné gouffre.

Il allait pouvoir si son entraînement quotidien portait ses fruits, en situation réelle. Tous les jours, il faisait une heure d'exercices et d'étirements, souvent un peu avant le couvre-feu, mais parfois à un autre moment, pour peu qu'il aie prévu autre chose. Tous les jours, il faisait travailler tous, ou presque tous les muscles de son corps et il était devenu franchement balaise, sans trop changer extérieurement. Il n'était pas un "Monsieur Muscle" non-plus, mais en bien des catégories, il égalait des athlètes travaillant aussi durs que lui et depuis plus longtemps, mais sans doute pas avec une aussi bonne méthode. La sienne était écrite dans un livre à la couverture dorée et aux pages fines, presque une bible du sport et de l'anatomie. Non seulement il conseillait parfaitement les exercices à réaliser, mais déconseillait également celles à éviter, en justifiant allègrement le tout.

Il prit le plus d'élan possible, débutant juste avant le mur qui faisait le coin, s'élança, couru jusqu'à ce que son pied gauche touche le bord et se propulsa de toutes la force que pouvait lui accorder cette même jambe. Il tendit les mains vers l'avant, à peu près sûr d'être un peu trop court et ce fut le cas. Il heurta l'arrête de l'autre côté au niveau du torse et lui coupa le souffle. La pierre de l'autre côté était inexplicablement lisse et glissante, elle ne lui permit pas, avec toute sa volonté de vivre, de rester accroché au rebord. Il glissa peu à peu, malgré ses multiples essais de trouver une prise et finit par tomber dans l'abysse obscure dont il avait oublié de vérifier la profondeur.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Ven 1 Mar 2013 - 15:59
Un type qui se taille dans la grotte et moi j'ai le rôle d'un garde enfant, pour finir en beauté un araignée géant qui joue un peu les nerfs. En parlant de l'enfant, le voila reparti dans le feu de l'action, ce petit n'apprend pas les risque qu'il encoure?!

"Hé! Non! Attends! Reste! Mais, HMMMMMMMMMMMMMMMMMMM!"

J'ai trop envie de l'insulter à ce petit gamin! Je ne sais par quel miracle je ne l'ai pas fait, dieu sait combien je suis mauvais. Le voila lancé dans une course folle en passant à côté de cette bête à quatre pattes, laçant un cailloux derrière la tête, ses quatre yeux encore actifs se détournent de moi et le vise à présent. C'est bien le moment pour sortir mon gros fusil et qu'il goûte un peu de mon 10 gauge shotgun! J'ai armé mon arme en abaissant la charge du fusil, on entend bien le bruit du mécanisme et l'énorme cartouche chargé dans le canon, le revoilà qu'il se retourne vers moi, mais il est déjà trop tard pour réagir, mon doigt presse déjà sur la détente et ses énormes billes de plombs s'échappent en trombe et viennent percer la carapace de ses pattes, la puissance est tel que ses pattes se sont séparées de son corps principal, il tombe au sol et tente en vain de s'éloigner de moi. J'ai marché vers lui en continuant de tirer dessus, à chaque coup je brise un membre, ses pattes, bras, je les déchire à coup de plombs, jusqu'à ce qu'il n'arrive plus à marcher.

"Arrête, laisse moi te dire quelque chose et en contre partie tu me laisse la vie sauve!"

Je me trouve face à lui, le regardant haut avec mon fusil, je le regarde dans ses yeux qui me supplient de l'épargner, mais pour qui vous me prenez ? Je ne suis qu'un soldat, vous pensez tout de même pas que je vais laisser la vie sauve ? Bien, voila le canon qui pointe sur le bout de ses dents pointus, il tremblait déjà à l'idée de voir sa vie s'achever ainsi, il n'y a pas plus digne comme mort venant de moi, ça c'est sûr.

"Tu en as assez dit à ce propos, je ne vois pas en quoi tu vas m'apprendre sale insecte"

Puis je l'ai exécuté, lui décapitant sa tête, s'envolant à quelques mètres avant de rouler comme une boule de pétanque sur les sables. Maintenant que ce combat est terminé je vais enfin pouvoir causer tranquillement avec ce gamin, le voila qu'il s'approche de moi et... J'ai trop envie de lui foutre une claque à ce présomptueux, mais... Même s'il parait idiot, il a eu le courage d'affronter quelque chose de plus grand que lui, je pense que je vais voir par la suite ce qu'on pourrait faire, car je dois aller chercher ce petit homme masqué et le trainer par le col jusqu'à l'académie.

"Bien, écoute moi, tu es plus en sécurité avec moi, mais ne tente plus jamais de prendre l'initiative comme celui-là, j'ai pas envie de te ramener en plusieurs morceaux par ta faute, alors soit un garçon sage et tu me suis comme mon ombre, c'est clair?"

Bien sûr que non, il va encore faire qu'à sa tête, mais si ça arrive il va vraiment se manger une grosse claque de ma part, je n'en peux plus de ses gamins à toujours croire être surhumain parce qu'on est des apprentis dieux, là il doit apprendre sa place. Enfin, j'espère que l'intérieur de cette ruine ne serra pas infesté de bestiole. J'ai commencé à marcher vers l'entrée de la grotte, à cet instant j'ai sorti un autre fusil russe, le Kushnapup, c'est une variante de Saïga, mais en bullpup, maniable pour que je puisse tenir à une main, je l'ai équipé de lampe torche pour voir l'intérieur, puis sans que je me rend compte de quoi que ce soit quelque chose m'a sauté dessus, m'obligeant à laisser tomber mon arme, je n'ai pas hésité à bouger dans tout les sens, me fracasser contre les murs, jusqu'à ce que j'arrive enfin à attraper ce qui me semble être une tête, dès que je la regarde je m'étonne encore plus, sa face ressemble plus au précédent bestiole que j'ai abattu! Bref, je ne perd pas un seul instant pour faire feu sur son corps et déchirer son boyaux à coup de cartouche, je l'entend hurler comme je n'aurai jamais entendu dans ma vie antérieur, un crie strident, mais qui s'estompe rapidement, car déjà mort, il ne hurlera plus celui-là. Lâchant donc la bestiole qui reste juste sa tête avec son air agonisé, je ne vois plus le gamin. Oh non... Le voila qu'il recommence celui-là, d'ailleurs... où est mon arme ? Oh encore mieux, il l'a pris aussi! Bon... C'est déjà mieux ainsi, car sans ça il ne verrait rien et ne pourra pas se défendre, mais pour son gabarie il ne pourra pas le tenir correctement. Il faut que je le retrouve le plus tôt que possible, je crains je pire. J'ai ressorti mon arme, comme le précédent, et je m'enfonce dans l'obscurité, avec seulement ma lampe pour illuminer mon chemin.

Ce que je trouve bien avec ces gamins c'est que ça laisse des traces, le sol est parsemé de poussière, je peux voir deux sortes de traces, deux empruntes, l'un est plus gros et l'autre plus petit, bon je pense que je vais chercher d'abord celui du petit et espérer retomber sur le gamin... Et qu'il n'ait rien de cassé non plus! Sacrée journée pour moi!
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Ven 1 Mar 2013 - 17:50
L'intervention d'Eden avait permis à l'autre homme de tuer rapidement et efficacement la grosse araignée, celui-ci s'approche l'air énervé :

"Bien, écoute moi, tu es plus en sécurité avec moi, mais ne tente plus jamais de prendre l'initiative comme celui-là, j'ai pas envie de te ramener en plusieurs morceaux par ta faute, alors soit un garçon sage et tu me suis comme mon ombre, c'est clair?"


Eden se rendi rapidement compte qu'il lui fallait de la lumière car celle de l'entré de plus en plus lointaine ne suffisait plus, finalement totalement par hasard il remarqua qu'une lampe était accroché à l'arme, il continua donc son chemin éclairé par cette lampe.Eden sait évidemment qu'il ne le suivra pas comme son ombre même si pour cela il va se prendre une raclée mémorable, mais il ne peut rien y faire il faut toujours qu'il fasse quelque chose ou que quelque chose se passe sinon il s'ennuie, heureusement pour Eden, rapidement il à l'occasion de bouger car le professeur se fait agressé par un modèle miniature de la grosse araignée, profitant de cet instant de répits Eden prend l'arme que l'homme à laissé tombé par terre et essaye de viser la bestiole, malheureusement vue la puissance de l'engin et le fait que l'animal soit collé au professeur, il ne peut pas tirer sans risquer de blesser le professeur. Eden décida d'entrer dans la grotte pour prendre un peu d'avance car le professeur tuerai rapidement araignée et si celui-ci marchait à un rythme soutenue il rattraperait rapidement Eden.

Eden remarqua rapidement que la grotte était propre, preuve qu'il n'y avait pas de grosse bêbêtte dans le coin, finalement Eden arriva devans une sorte de ravin suremment ouvert par un tremblement de terre, Eden franchi facilement le trou d'un grand saut grâce à son pouvoir toujours actif, en se réceptionnant Eden remarqua que ses mains avait faits des traces dans la poussières mais comme il n'y avait pas de trace de pas l'homme masqué n'était donc pas passé par là il était donc tombé dans le trou. Eden attendit donc l'homme aux cheveux verts près du trou.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Lun 11 Mar 2013 - 21:16
__Les murs humides et l'eau ruisselant lentement, produisant un faible bruissement régulier laissaient supposer que la fissure coupait une nappe phréatique. C'est ce qui sauva Lord Vlad d'un atterrissage violent après une centaine de mètres de chute libre. L'eau en elle-même n'aurait rien changé mais les lichens auquel elle avait permis de pousser, eux, si. Ce n'était pas une espèce banale, pas une trouvable sur terre, mais une sorte de liane très souple et à la texture d'une algue. Ces plantes devaient mettre un temps fou à pousser, surtout sans lumière, surtout au point de former un véritable bouchon mou au précipice et de très bien supporter le poids d'un homme tombant d'une telle hauteur. Il avait de la chance d'être en vie, mais cela risquait d'être compliqué de remonter. Des deux côtés du gouffre latéral, heureusement obstrué, les couloirs, toujours pareils, continuaient en ligne droite dans les même sens, des virages les cachant tous les deux un peu plus loin. À la différence près, peut-être, qu'il y faisait un peu plus chaud et que des torches jamais allumées ornaient les murs au même intervalle que des trous le faisaient plus tôt.

__Pourquoi ? Il était temps de se poser des questions sur cet endroit, car cela devenait de moins en moins clair.
Déjà, qu'était cette grotte ? Qu'étaient ces ruines à l'entrée ? Cela ne pouvait avoir été fait que par des êtres dotés d'une intelligence supérieure : les murs étaient taillés dans une pierre qu'il n'arrivait même pas à égratigner avec son masque, pourtant littéralement indestructible et les fondations de l'entrée étaient trop organisées pour avoir été faites par des êtres primitifs.
Mais qui avait pu le faire ? Des humains avaient-ils vécu là autrefois ? Si oui, quel niveau de technologie avaient-ils atteint ? Et pourquoi n'y en avait-il plus ?
Et à quoi servait-elle, cette grotte ? Puisqu'il n'y avait manifestement aucune trace d'un passage régulier. Mais pourquoi les torches avaient-elles disparu en haut ? Quelqu'un avait dû les prendre, pas en une fois, sans doutes...

__Et si... Et si cet endroit était une épreuve, un lieu de défi créé il y a longtemps, par Deus, seul capable d'un tel exploit, si personne n'était arrivé si loin, l'association de la fissure et des lichens s'étant avec le temps, transformé en un magnifique raccourcis. Il serait alors logique que les méchants soient intéressés par ce qui se trouvait au fond, un objet créé par Deus est toujours bon à prendre. Et il serait le premier à mettre la main dessus, en espérant que ce ne soit pas trop loin.

__Quel chemin prendre d'ailleurs ? Étant arrivé par en haut, il ignorait lequel servait à rebrousser chemin et lequel menait au fond. Il avait beau regarder l'un et l'autre, allumant son briquet par petits coups , il ne voyait aucune différence entre les deux. Puis un détail, un reflet, attira son attention : d'un seul côté, sur un bord, un petit ruisseau coulait dans un lit non-creusé, comme si l'érosion ne pouvait avoir raison de cette pierre. Cela expliquait, en outre, beaucoup de choses : les couloirs avaient une pente imperceptible, pour atteindre cette profondeur, il fallait marcher des mois, voire des années, si c'était variable, puis tous ces virages servaient sans doute à ce que la pente ne puisse pas être vue sur une longue distance. Il était d'ailleurs très optimiste en pensant qu'il n'était pas loin de la fin du voyage. Cela pouvait continuer ainsi pendant encore des kilomètres. Mais Vlad avait dans la tête que sa chance ne s'arrêtait pas au simples faits d'être en vie et d'avoir trouvé un raccourcis, que les autres, ignorants, passeraient peut-être.

__Il s'engagea dans le long couloir et s'empara d'une torche qu'il alluma facilement, comme si elle était imbibée d'essence ou d'un autre combustible, ce qui était peut-être le cas, mais au fond, ça n'avait aucune importance. Il se dit soudain, sans s'arrêter de marcher, qu'il n'avait pas intérêt à être rattrapé, ni par ceux de l'académie, ni par les autres. Les premiers risquaient de ne pas être ravis qu'il les aie laissés flirter avec l'arachnoïde et les seconds étaient sans doute prêts à tout pour qu'il ne s'empare pas de "la clef". Il couru donc, sans aller trop vite pour ne pas s'essouffler et ne pas avoir à rallumer sa torche. Puis il arriva, semble-t-il, en bout de course. Devant lui, lui barrant le chemin, une porte en bois sans serrure se dressait fièrement entre le sol et le plafond. Dessus, une inscription toute bête : Entrée . Cela fit étonnamment tiquer Vlad, cela voulait dire quelque chose, Deus mettait des choses utiles dans ses donjons, tout avait une raison d'être alors si sur cette porte, il était marqué que c'était l'entrée, c'est qu'il n'était plus possible de faire demi-tour. Une entrée ne sert qu'à entrer, non ? Pour sortir, il faudrait trouver la sortie. C'était un point de non retour.

- Il est grand temps de sauvegarder ma partie, dit-il à haute voix pour se faire rire lui-même.

__Dans la vraie vie, il n'avait qu'un essai. Peu importait ce qui se trouvait derrière cette porte, il devait être prêt. Deus, en bon concepteur de donjon, avait sans doutes rajouté à la difficulté de la traversée du hall d'entrée, un comité d'accueil digne de ce nom, que personne n'avait atteint avant Vlad et il y avait deux alternative : soit celui-ci était comme la grotte, résistant au temps et aux intempéries, soit il n'y avait plus que des résidus de ce qui l'avait constitué. Il sortit son pistolet et en arma le chien, espérant sincèrement que la première alternative était la bonne, puis du bout des doigts, il poussa la porte. Il fit quelques pas dans la salle sombre, quand un bruit sec retentit derrière lui : la porte s'était fermée toute seule... Quelle surprise ! De façon tout aussi classique, des torches disséminées sur tout le contour de la grande salle sphérique s'allumèrent. Ceinturant la salle, tel l'équateur ceinture la terre, un chemin large de quatre mètres, sur les quelques cinquante mètres de rayon de la salle, était le seul endroit non-immergé, à peine humide et encore, par endroits. À priori, elle était vide, du moins, tant qu'on ne s'intéressait pas trop à ce qu'il y avait dans l'eau, car la vie y grouillait et ne semblait nullement dérangée par la lumière apparue soudain dans cet endroit sombre depuis la nuit des temps. Pas de gardien, oui, mais pas de clef non-plus, ni plus de porte, d'ailleurs. La seule chose émergée qui donnait du relief à la salle aux murs parfaitement lisses et intacts, était un objet métallique situé à l'extrême opposé de l'entrée. Malgré l'âge, il n'avait pas rouillé et étincelait encore suffisamment pour être remarquable au premier coup d'oeil.

__Lord Vlad comprit que la seule option qu'il lui restait, puisqu'il n'avait pas plus envie de se mouiller que de se faire attraper par ses ennemis, c'était de tirer ce levier. Il marcha donc, prenant à droite, rasant les murs de pas trop près, pour que son haut-de-forme n'aie pas à trop craindre les flammes des torches. Soudain, il entendit un clapotis, celui de vaguelettes frappant contre le bord horizontal et cela eu, bien heureusement l'effet de lui faire tourner la tête vers le centre de l'eau. Il se jeta sur le côté, juste à temps pour éviter le véritable harpon qui fonçait sur sa jambe gauche. Ce dernier se cogna contre le mur et en suivant l'espèce de fil gris épais mais lisse du regard, il comprit d'où il venait : un véritable dragon serpent d'eau douce, long de dix mètres, avec des écailles pointues sur tout le corps d'une magnifique couleur jaune qui ne devait pas lui servir à grand-chose, vu qu'il n'avait même pas d'yeux, avait simplement, un harpon relié à la bouche. Vlad, de peur et de surprise, tira sur l'animal et même s'il ne le rata pas, il ne pu que constater l'inefficacité de son arme contre un animal à la peau si dure et à une telle distance. Utiliser son pouvoir était hors de question, cela ne servirait à rien, s'il n'avait pas d'yeux, il ne le voyait déjà pas, mieux valait l'économiser pour quand les autres rappliqueraient. En attendant, il devait guetter le moindre instant où son adversaire serait assez proche pour que son arme soit efficace, éviter ses attaques et également, comprendre comment fonctionnait son petit cerveau de poisson.

__Déjà, depuis le coup de pistolet, il n'avait pas tenté de nouvelle attaque, il ne bougeait pas, tout comme Vlad. Il ne l'entendait pas qui respirait ? Soit il n'avait pas un ouïe assez fine pour entendre un son si étouffé à cette distance, soit il était aussi sourd qu'aveugle. Le seul moyen plausible qu'il lui restait de se diriger était de sentir les vibration de l'eau et pourquoi pas de l'air, puisqu'il semblait un minimum amphibie. Soudain, peut-être à bout de souffle, peut-être asséché, il replongea dans l'eau et Vlad attentif à la moindre onde, se mit à marcher très doucement.

__Il fit un grand pas pour éviter un autre tir de harpon, avant de se mettre à courir en changeant parfois de rythme pour que l'animal ne prenne pas de marque. Il passa devant l'objet métallique, qui vu de près se révéla être un levier, qu'il essaya de tirer d'un rapide mouvement de bras, sans pouvoir s'arrêter de courir et qui ne bougea pas d'un millimètre. Il ne pu que continuer de courir, esquivant ainsi les harpons qui allaient toujours cogner le mur un peu derrière lui.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Mer 20 Mar 2013 - 18:08
Attend un peu que j'attrape ce morveux, il va se manger une de ses claques, enfin, c'est pas comme si c'est un gamin de dix ans. j'avance dans ce couloir, je ne prends pas le temps de regarder les détails qui se trouvent autour de moi, avançant prestement avec un 45 magnum doté d'une lampe tactique sous le canon, grâce à ça je pouvais avancer aisément, bien que, pour l'instant, je ne vois aucun débris au sol, ni même un autre chemin qui pourrait compliquer les tâches. Heureusement que ces deux là laissent leurs traces derrière, d'ailleurs je ne tarde plus à rattraper le même morveux et il a même eu le culot de tenir mon fusil entre-temps, au moins il pourra se défendre et qu'il ne me tire pas dessus non plus, mais ce qui est intrigant c'est ce trou qui nous sépare, heureusement qu'on ait de quoi éclairer dans ce noir la plus totale, sinon on ne sait pas ce qu'il y aura en bas. Je me suis approché de lui jusqu'à me trouver au bord du gouffre et lui dire quelques mots.

"Bien, aller on..."


Hop! J'ai été interrompu et ça je n'aime pas, mais quand j'entends un coup de feu c'est bien qu'il y a un problème, vue le son produit je peux être sûr que cela provient de l'homme masqué et de son mini pistolet. Ce son provenait de ce même trou, c'est qu'il doit être en train de se battre ou quoi que ce soit, enfin, maintenant je sais où il se trouve maintenant et vue l'urgence je vais utiliser cette raccourci, j'ai regardé un instant le gamin dans ses yeux puis, irrésistiblement, j'ai souri.


"On va faire un peu de la descente"


Sans demander son avis ou même faire semblant de ne rien entendre de ce qu'il peut dire, j'ai sauté vers lui pour le prendre tour de mon bras droit armé de son magnum et là j'ai débuté ma descente vertigineuse dans l'obscurité. Je ne pouvais m'empêcher de rire, car cela fait combien de temps que je n'ai pas senti ça, cette sensation de vivre ? En plein coeur de l'action, je descendais à une vitesse folle, jusqu'à ce que je me décide de freiner ma chute, muni d'un pic d'escalade comme outil, plantant la pointe solide dans le rochet, laissant traîner des étincelles tout au long du paroi, en bas, éclairé par mon revolver, j'aperçois le fond, de la lumière reflète sur la surface fluide, ce qui me fait penser que ce soit de l'eau, mais je vois encore quelque chose d'autre là-dedans, je ne sais pas ce que sait et je n'arrive pas à identifier le contenu vue la vitesse auquel je tombe, mais je préfère ne pas prendre le risque de tomber dedans. J'ai tenté de stopper ma descente en usant mes deux pieds posés contre la roche plutôt lisse, ça ne change pas grande chose au final, c'est donc que je force encore plus sur le pic pour le forcer à se planter dans la roche et espérer s'arrêter à temps, produisant encore plus d'étincelles, la fin de cette route est imminente, que c'est excitent ! Ma chute ralenti au fur et à mesure que je m'approche du fond, jusqu'à ce que je stoppe, en fin de compte, pas très loin de la flotte, mon corps pendu dans le vide et le pic presque enfoncé dans le paroi. J'observe à nouveau l'eau qui se trouve sous mes pieds et en fait... Ces feuilles formant comme des lianes ressemble plus à des algues que l'on trouve dans l'océan. Enfin, dois-je savoir que c'est tout de même profond pour avoir tout le corps plonger dedans, un peu plus vers l'avant je peux voir le sol émerger de l'eau, ça va, ce n'est pas très loin, je peux me poser dessus avec un peu d'élan et c'est ce que je fais.

J'ai déposé le gamin au sol avant de continuer d'avancer, mais prestement, car j'entendais au loin des bruits, comme si il y a du mêlée, je pense qu'il est inutile de se douter que ce soit cet homme masqué qui est en train de se battre, mais contre qui ? Je ne vais pas tarder à le savoir, car après avoir marché j'aperçois la salle assez large, illuminé par les torches et là, sur le côté, scotché contre le mur, voila le type que je suis venu chercher, mais ce que je ne comprend pas c'est pourquoi coure-t-il ?


"Eh! Qu'est-ce-que tu f..."


Interrompu, une nouvelle fois, pas des attaques surprises sortant de l'eau, tentant en vain de transpercer ce jeune homme, la surprise m'avait bien pris sur le coup que je ne m'empêchais pas de sortir un "wow". Ok! Maintenant j'ai compris pourquoi, il est l'heure pour moi d'aller pêcher du calamar, à première lieu je vois bien des tentacules sortir de l'eau, enfin peut-être, mais qu'importe, voici mon arc à poulie, renforcé sous tout les angles, matériel et corde et enfin la flèche en acier qui va me servir comme harpon pouvant tracer dans l'eau sans risquer d'être freiné. Je me suis agenouillé et observer la surface d'eau et j'ai attendu une nouvelle attaque, dès l'instant où un de ses tentacules sort je peux déduire ensuite de sa position, peut-être pas précis, mais c'est déjà ça, ce que je cherche à faire c'est d'attirer son attention sur moi, qu'il arrête de se focaliser sur ce gars. Voila la tentacule qui sort à nouveau de l'eau et frappe pas loin de sa veste, à cet instant, à travers ce viseur en métal, j'ai cherché le point d'attaque et j'ai lâché la corde tendu si fort sur la flèche, laissant entendre un bruit familier d'une corde tendu à l’extrême qu'on passe notre doigt dessus et jouer de la musique. Le projectile pénètre sans mal sur la surface liquide et sombre, là plus rien ne se passe, jusqu'à ce que j'aperçois un harpon qui fonce à toute vitesse sur moi, j'ai juste eu le temps de pousser ma tête sur le côté, ne manquant pas de rafler ma joue. C'est pas passé loin celui-là, je me suis écarté un peu et j'ai regardé l'élève qui se trouve toujours près de moi, j'ai du le pousser en arrière pour qu'il évite de se prendre un coup dans le bide.

"Ecarte toi de là et surtout ne tire sous aucun prétexte dans l'eau, il devine à peu près notre position par nos attaques, laisse moi faire et observe"

Je me suis remis debout en sortant une nouvelle flèche déjà armée dans l'arc, j'observe ce mystérieux élève et je pense qu'il sait ce qu'il doit faire, vue sa réaction qui tourne autour de cette boîte mécanique se trouvant de l'autre côté de la salle, je pense que, pour le bien de ce petit groupe, je dois attirer la bête vers moi, en continuant de lui tirer dessus et évitant au plus son attaque, mais j'ai comme l'impression que ce monstre se trouve peut-être au centre et qu'il reste stationnaire, encore quelques coups et s'il ne bouge pas je pourrai l'avoir. En attendant je laisse tout le travail entre les mains de cet homme.
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Lun 1 Avr 2013 - 16:39
Les quelques minutes qu'Eden passa au bord du gouffre furent peut être celles de sa vie ou plutôt de sa mort où il eut le plus peut, car qui n'aurait pas peur d'une personne qui peut faire apparaître des armes à tout bout de champ et dont la stabilité mental est encore à prouver. Au bout d'un moment l'homme aux cheveux vert arriva.

"Bien, aller on..."

Il fut interrompu par un coup de feu venant du trou, le coup de feu devait venir du pistolet de l'autre gars, le plus bizarre des deux sûrement ou alors le bruit venait d'un piège et l'autre homme venait de mourir dans d'atroces souffrances. L'homme aux cheveux verts regarda quelques instants Eden, puis lui sourit, le jeune garçon voulu lui sortir "n'y pense même pas!!" mais il n'en n'eu pas le temps, l'homme après avoir dit qu'ils allaient faire un peu de descente l'attrapa par le bras et sauta dans le vide.

*Il est complètement taré.*

Soudain l'homme se mit à rire.

*De pire en pire...*

Finalement l'homme planta un pic d'escalade dans la paroi du gouffre, leur chute fut ralantit dans un crissement d'acier sur roche jusqu'à ce qu'ils reste pendu par le pic au dessus du sol, en bas dans une flaque une sorte de plante bizarre poussait, l'homme aux cheveux verts retira le pic du roc et attérit sur l'étrange plante.

*Je vais vraiment y laisser la peau.*

Eden se relève et regarde l'autre taré, celui-ci attiré par des bruits suis le couloir jusqu'à arriver avec Eden à sa suite dans une salle éclairé par des torches contrairement aux autres qui restent dans l'ombre, Eden regarde dans la sorte de lac au milieu et y voit une sorte de serpent de mer long d'au moins douze mètres, il regarda ensuite les deux autres hommes et remarqua qu'ils couraient.

-Vous faites....

Eden fut interrompu par une sorte de harpon qui venait de lui effleurer la joue droite en y laissant une trace sanglante, Eden toucha sa joue puis regarda sa main barbouiller de son sang, après cela il chuchota presque plus à lui même qu'à la bestiole.

-Ha ouai, tu veux jouer à ce jeu là.

Eden s'élança silencieusement sur le seul chemin évitant de justesse les harpons le visant finalement il arriva à coté des deux autres.

-La bestiole m'a l'air aveugle, peut être qu'en l'attirant un peu plus loin avec du bruit on aurait du répits.....Au fait vous vous appelez comment ? Moi c'est Eden.

Soudain sans prévenir Eden se plia en deux, son pouvoir venait de s'arrêter, et la faim qu'il ressentait était plus une douleur qu'une faim, Eden ne voulant pas servir à rien lecha le sang sur sa main pour réactiver son pouvoir.
Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Mar 9 Avr 2013 - 22:26
__Les deux autres étaient finalement arrivés dans la salle, manifestement sans trop se soucier de ne pas pouvoir sortir, car ils n'avaient pas pris le soin de laisser l'entrée ouverte. Même si c'était vain dans la mesure où ils ne pourraient pas revenir à l'entrée par ce chemin, cela leur aurait permit de se mettre à l'abri du monstre le temps d'élaborer un plan d'attaque permettant de s'en débarrasser sans trop de dommage. Tant pis, il fallait aviser à l'instant, agir de manière désorganisée, mais pas moins efficace pour autant. Point positif, également, tant qu'ils seraient dans le pétrin, ils n'auraient pas à lui demander de rendre des comptes pour l'abandon précédant et il aurait des occasions de se rendre utile et apaiser leur colère. Leur irruption avait dérangé le monstre, l'avait détourné de Vlad et fait lancer trois harpon simultanément dans leur direction, dont aucun ne sembla toucher sa cible. C'était son occasion de baisser ce levier et de voir ce que cela faisait.

__D'ailleurs, quel type de gardien était-ce ? Deus l'avait-il mit là des siècles ou des millénaires auparavant avec de quoi se nourrir pour l'éternité ? Peut-être, mais dans pourquoi le faire aveugle dans ce cas, pourquoi ne pas le faire plus redoutable ? Pourquoi éclairer la salle automatiquement alors que le reste devait être allumé manuellement ? Pour faciliter la réussite des aventurier ayant survécus à la longue route ? Pas le genre de ce sadique de Deus. Puis, comme l'eau n'était pas là à la base, il était improbable que Deus aie posté une créature aquatique... La vie serait-elle apparue spontanément dans l'eau et aurait-elle évolué jusqu'au stade qu'ils devaient affronter, à partir de presque rien, les restes de l'ancien gardien et les sels minéraux contenus dans l'eau ? Pas impossible puisqu'un bouchon végétal s'était formé dans une simple fissure.

__Yuri semblait aussi dangereux que toujours, il avait un arc en main et avait déjà tiré une flèche sur le monstre, même s'il doutait un peu que cela aie transpercé sa carapace. Il attirait l'attention du monstre et lui permettait de courir sans trop de risque jusqu'au levier, qui il l'espérait, les sortirai de ce pétrin. Sans, pour ne pas changer, se soucier d'eux, il se dirigea vers le mécanisme qu'il activa immédiatement. Bon, certes, avec un peu de mal, des pièces internes n'ayant sans doute pas bien supporté l'humidité et rendant le tout un peu dur à tirer et l'obligeant à prendre appuis sur le mur pour le faire bouger. Une fois qu'il fut en position horizontale, un grand bruit retentit et le niveau de l'eau commença à baisser très vite, découvrant un grand escalier circulaire recouvert d'une infinie variété d'algues de différentes formes et consistances. Mais également, à plus bas niveau, le "dragon" et diverses sortes de poissons qui se débattaient au sol tandis que le harponneur, lui, semblait un peu plus mal à l'aise, mais pas totalement déboussolé pour autant. Il n'était pas vraiment du bon côté pour amorcer la descente et il ne préférait pas prendre le risque de faire une mauvaise chute dans un escalier de cette taille...

__Il ne lui restait qu'à faire le tour et il le fit en courant, refusant de laisser aux autres l'avance suffisante pour s'emparer de SA clef, celle qui lui permettrait de devenir un acteur principal de cette vaste comédie. Encore, d'ailleurs, fallait-il la trouver dans ce pèle-mêle végétal et animal et fallait-il qu'elle soit dans cette pièce car en contournant il s'aperçut qu'un autre couloir s'était ouvert au fond de ce qui fut un lac et que c'était ce qui avait fait s'écouler l'eau et rompu le fragile équilibre de cet écosystème unique. Arrivé devant la porte toujours fermée, il se précipita pour descendre les marches deux à deux en essayant de ne pas glisser sur les algues à peine fixées ni trop mouiller son costume de l'eau qu'elles suintaient à chaque compression. Soudain, il se rappela que le gamin s'était présenté, tandis que lui restait un anonyme. Pour se les mettre dans la poche, il valait mieux qu'il le fasse également :

- Pour ma part, je me fait appeler Lord Vlad. Et j'aimerais qu'on m'explique ce qui se trame par ici et ce qui se tramait dans l'infirmerie.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Jeu 9 Mai 2013 - 19:47
Ce fut un soulagement que le jeune homme masqué ait compris son rôle dans ce tour de manège. Nous allons enfin savoir ce qui se passe sous l'eau, le niveau qui baisse de plus en plus à chaque seconde qui passe, bien pire que de vider une baignoire, il doit y avoir un énorme trou quelque part qui a dû s'ouvrir après avoir entendu un bruit de mécanisme bien rouillé, ça a tendance à grincer mes oreilles part moment et ça je détestes. Malheureusement, nous avons plus affaire à un seul ennemi, mais à plusieurs, le niveau de difficulté est, heureusement pour nous, inchangé, car figurez-vous que j'ai un avantage dans ce genre de situation. Posté en hauteur et enfin déployant mon fusil anti-matériel, capable de faire feu de son 12.7mm, je l'ai sorti car je devais optimiser les munitions, je ne sais pas dans combien de temps nous allons pouvoir rentrer à l'académie et si nous serrons bientôt sorti de ce pétrin . En attendant le petit qui se trouvait un instant à côté de moi débatte sur une théorie déjà connu à l'avance, mais étonnant pour son age, il peut se montrer un peu plus intelligent que les autres gamins de son âge et là, j'entends une nouvelle voix, celui de cet homme masqué, se présentant à son tour en plein dédale dans les escaliers dont son état est incertain.

"Le moment est mal choisi pour se présenter, contentez-vous de restez groupé, surtout toi! Le gamin qui renifle le trésor à travers son masque!"


Et une détonation puissant en provenance de mon énorme fusil destiné à un amphibie, explosion corporel et destruction confirmé! Cible suivant, un autre de ses frères, le gros se trouvant bien au milieu ne restera pas planté là sans rien faire et riposte avec des attaques magiques de type eau, un vrai pistolet à eau sous pression. Le réflexe gagné avec mon pouvoir m'a permis de l'esquiver sans trop de problème et ainsi continuer à riposter avec un tir plutôt précipité et j'ai raté son point vital, pour toutes créatures qui me sont inconnues je préfère viser directement la tête pour être sûr de la mort de ma cible, j'ai touché la base de son corps. La créature est, heureusement, une grosse bête, une proie facile, mais très endurant, il faut que je m'occupe d'abord de ses copains avant que.... Hmmmmm, Vlad ne se fasse courser une fois en bas. Vous savez, je ne suis pas fait pour être un babysitter et pourtant j'ai l'impression de le faire en ce moment même, mais bon, je ne devrai pas me laisser abattre car je chasse en ce moment du gros proie et au moins je vais pouvoir l'ajouter à ma collection , enfin si j'arrive à le transporter jusqu'à ma chambre, bordel... Enfin, je ne devrai pas penser à ça et me concentrer un peu sur ce qui se passe là-dedans, bien que je sais que c'est confus et pourtant je sais, enfin je devines, que notre aventure ne s'arrête pas dans ce donjon.

Malgré l'avantage du terrain ce monstre est plutôt gênant, il sait viser, j'ai du mal à me concentrer alors que je suis occupé à esquiver tout ses tirs qui s’enchaînent, difficile et pourtant je dois le faire. En ce moment j'observe du mouvement en bas, ces amphibiens sur deux pattes commencent à se déplacer vers l'homme masqué et s'apprêtent à lui bloquer le passage. Je devrai dire que c'est une bonne chose pour lui, mais je pense qu'il va se prendre plus qu'un coup, alors ça veut dire que dans tout les cas il faut supprimer tout les opposants, c'est plutôt simple comme idée, mais dangereux, sauf que une fois que le danger sera écarté je n'aurai plus de problème et prendre le temps d'observer cet endroit et tenter de comprendre ce que pourrait bien tramer ici et découvrir ce qu'ils voulaient faire avec cette clés, quoi qu'il en soit il est temps de passer au chose sérieuse.

C'est avec une décision ferme et même tirée par les cheveux que je saute dans ce trou et rejoindre ce gros lézard et ses copains. Changement d'arme, allez, vient à moi, mon fusil de chasse utilisé pour stopper la charge d'un éléphant, très pratiqué dans l'Afrique du sud, rappelez vous, jeunes camarades qui ignorent encore la chasse, ceci est l'arme pouvant lutter contre les monstres, bien qu'il est difficile de le manier, mais une fois l'expérience acquis vous comprendrez pourquoi vous n'avez besoin que de quelques balles pour survivre dans le savane, entre les lions, les guépards, les hyènes, et même des éléphants. Son unique canon aussi gros que la balle d'un 20mm, cet engin d'exécution ultime va vous faire vivre l'enfer. Que la mélodie soit activé par le simple pression sur la détente et découvrez la puissance d'une balle à tête creuse, pénétrant dans le carapace de cet amphibien qui s'agrandit après son passage pour en faire de la viande haché bien rouge. Son camarade est sûrement stupéfait par de tel scène et quand bien même il se reprend pour changer de directive et me charge vers moi, tu pouvais bien t'enfuir, mais j'ai bien vue ton regard, tu ne peux pas fuir, car le big boss est là pour te surveiller, quitte à faire le boulot jusqu'au bout, qu'il en soit ainsi. Normalement ce fusil est fait pour tirer qu'une seule fois et doit être rechargé, mais avec mes capacités je peux remplacer la balle, enfin la douille vide par une pleine, sans besoin de faire une seule manipulation et voila un nouveau tir bien placé qui explose sa tête tel un ballon que vous regardez sur youtube, en voulant connaitre l'effet que ça pourrait avoir lorsqu'une balle entre en contact un semblant de tête humaine avec divers objets qui s'y approche le plus et tout ça en slowmotion bien entendu.

Voila le big boss qui se met à agir en expédiant une rafale de jet d'eau sur moi, c'est un peu bizarre, je peux voir ses attaques qui s'approchent de moi et les esquive sans problème, ce doit être l'effet dit communément le contrôle des limites, un genre à se croire surhumain, bien que je le suis assez avec ce que je peux faire avec tout ces joujoux que je fais apparaître dans mes mains. Après lui c'est à mon tour, je ripostes avec un coup bien placé dans le corps de ce dragon et je peux bien savoir qu'il a bien senti le coup arriver dans sa chair, j'en profite cet occasion pour invoquer un revolver de 357 magnum, plutôt puissant, mais maniable pour son gabarie, j'espères qu'il en fera bon usage.


"Tiens, va falloir travailler ensemble pour s'en sortir, mais une fois qu'on soit rentré à l'académie oublie tout ce qui s'était passé, compris ?"


C'est ensuite que je lui envoie ce revolver entre ses mains, maintenant je n'ai plus besoin de me sentir coupable, c'est ça, s'il crève c'est de sa faute, pas moi, bien, il est temps de me montrer féroce face à ce bête de gros gabarie.
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Dim 19 Mai 2013 - 14:42
Eden regarda autour de lui pour voir ce que faisait les deux personnes ayant été emmenés avec lui dans cette endroit étrange, l'homme au masque lui, venait de réussir à activer à grande peine un mécanisme vidant l'eau du bassin, l'homme aux cheveux verts était entrain de tirer à l'arc sur le lézard aquatique géant.

- Pour ma part, je me fait appeler Lord Vlad. Et j'aimerais qu'on m'explique ce qui se trame par ici et ce qui se tramait dans l'infirmerie.

"Le moment est mal choisi pour se présenter, contentez-vous de restez groupé, surtout toi! Le gamin qui renifle le trésor à travers son masque!"

Cette remarque fit sourire Eden qui se crispa tout de suite après à cause de la douleur, Eden sauta à la suite du professeur dans le bassin, celui-ci commença à tirer sur les bestioles avec une autre arme qu'il venait d'invoquer, ce qui fit penser à Eden qu'il avait toujours l'arme du professeur sur lui, ne sachant pas viser Eden décida de s'approcher des monstres et de leur tirer dessus à bout portant. L'enfant regarda un peu partout dans le bassin jusqu'à trouver une grosse bestiole concentrée sur la machine de guerre entrain de massacrer ses semblables, Eden prit son élan sauta sur le dos de la créature pointa l'arme sur la tête de la bestiole et tira, le recul l'éjecta à plusieurs mètres du monstre, là il se remit debout et alla examiner le cadavre, l'enfant regarda quelques instants le corps sans vie du monstre puis il décida d'en manger un peu pour voir quel goût ça avait, après avoir soigneusement découpé la viande en s'occupant des poisson bizarre s'approchant trop près il porta la viande à sa bouche et la trouva délicieuse quoique un peu crue. Une fois rassasier Eden porta son attention sur l'énorme dragon de mer qui se battait avec l'homme aux cheveux verts, Eden se colla contre un des murs du bassin et tira quelques coups en direction de la tête du monstre pour détourner son attention, ce qui sembla marcher, la bête se détourna quelques instants du professeur pour tenter de déterminer d'où étaient venu les balles qui l'avaient touché, elle détermina rapidement où était Eden et commença à envoyer ses harpons sur Eden qui les évitait en sautent à gauche ou à droite.

-Occuper vous de lui je détourne son attention!

♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Dim 30 Juin 2013 - 18:29
__Le professeur semblait bien mieux habitué à ce genre de situations que lui et le jeune Eden et leur donna un conseil qui ne pouvait être que des plus avisés concernant leurs idiotes civilité et, Vlad le devinait aisément, de la désobeillissance chronique du garçon :

- Le moment est mal choisi pour se présenter, contentez-vous de restez groupé, surtout toi! Le gamin qui renifle le trésor à travers son masque!

__Yuri avait invoqué une arme manifestement très puissante, le simple fait de voir ce que devenaient les cibles touchées aurait suffit à convaincre n'importe qui de cela, sauf le monstre qui utilisa une autre de ses capacités, devant sûrement peu lui servir en temps normal, de cracher de l'eau sous forte pression stoquée dans certains de ses organes. Ce fut esquivé avec une aisance déconcertante, comme si ce professeur était un surhomme, qu'il avait vu venir le coup avant même que l'ennemi n'y aie pensé et en quelques mouvements rapides, ne se mette hors de portée pour tirer de nouveau et blesser salement la créature.

__Vlad, lui, continua de descendre d'un pas à peine pas assez rapide pour glisser et à peine pas assez lent pour être vulnérable à une attaque à distance, si quelque chose essayait de le toucher. Mais devant lui, des amphibiens ne ressemblant à rien de connu avaient rapidement remonté les parois et bloquaient le passage. Ces êtres se déplaçaient sur deux pattes dont les articulations se pliaient à la diagonale de leur corps et leurs pattes, avants comme arrières, étaient couvertes de ventouses, mais possédaient aussi des griffes aiguisées, servant à tuer leurs proies, les dépecer et s'accrocher à la solide végétation couvrant les murs et le sol pour y grimper malgré les irrégularités qu'elle créait. D'autres arrivaient par derrière, l'empêchant de reculer. Mais il n'en avait pas besoin, les monstres ne savaient rien des subtilités du combat dans un escalier. Il en poussa une d'un coup de pied rapide, simple, net, précis, trop surprenant pour la laisser prendre une prise, la forçant à avoir un recul et donc, à tomber à la renverse, entrainant avec elle toutes celles qui étaient derrière elles, en un beau domino vivant. Leurs griffes, par précautions, disparurent dans leurs pattes molles et les seules pertes furent ceux qui ne résistèrent pas à la chute, qu'elle suive ou pas le tracé des marches, car beaucoup tombaient sur le côté duquel ils étaient monté. Enfin, beaucoup... Ils n'étaient en fait pas très nombreux, douze tout au plus, mais cette simple attaque sur l'un d'eux en avait déjà tué quatre et seuls deux arrivaient par derrière, en renfort. Vlad sortit ses deux opinels, se refusant de gâcher des munitions pour des monstres à la peau molle.

__Mais en fait, en y pensant, c'étaient eux, les monstres. Eux, qui débarquaient de la surface, venaient détruire en un tour de main l'écosystème et chasser sa faune, piétiner sa flore. Eux, que ces animaux ne connaissaient pas et qui se croyaient tout permi. Eux, qui tuaient toute la vie qui se mettait sur leur chemin, sans se soucier le moins du monde du miracle qui l'a mit là.

__Peu importait, sa vie valait mille des leurs, il aurait pu en tuer des millions, s'il y en avait eu autant pour l'attaquer. Cette stupide clef, cependant, devait en valoir la peine, ou il finirait sans doute par se sentir coupable. Arrivé en bas, il fut accueilit pas des amphibiens n'ayant pas essayé de l'attaquer sur l'escalier, trois seulement et les autres qui se relevaient lentement, moins adaptés à vivre au sol que dans l'eau. D'un coup de couteau, il entailla sérieusement la patte articulée du premier qui tenta une attaque, faisant se déverser rapidement un liquide à peine rouge. La complexité de ces êtres devait être surprenante, ils étaient peut-être même intelligents, mais plus que les humains, ils payaient cela par une grande fragilité. Sans qu'aucun organne ne fut normalement touché, il s'écroula, au seuil de la mort, alors qu'il n'avait été touché qu'une fois. Pour survivre dans un environement si pauvre que cette eau de source n coulant que sur cette pierre inusable, ils devaient être exagérément peu nourris et donc, peu résistants. Le grand harponeur jaune devait être une exception. Avançant vers eux d'un pas et tendant les bras, il atteint l'abdomen de deux autres qui n'urent pas la portée pour attaquer son corps et griffèrent vainement son masque avant que les lames ne se retirent, les laissant à l'agonie. Le combat était trop inégal, trop façile, déjà, ses ennemis prenaient peur et remontaient les parois pour le fuir. Il les laissa faire, ce n'était pas son genre de poignarder dans le dos. Il se dirigea, méfiant, laissant Yuri massacrer le plus gros de l'incroyable faune, vers le nouveau passage.

__Ce dernier n'avait aucun problème, il avait une arme encore plus destructrice dans les mains et venait de tuer sans aucun problème deux amphibiens rouges aux pattes très adaptées à la nage et possédant une gueule remplie de crocs tranchants sur le dos. Il esquiva facilement les attaques suivantes du dragon aquatique et lui tire une énorme balle dans le corps armuré qui se fait percer comme du gouda. À proximité de Vlad, il en profita pour lui donner une arme de poing, sans doute de bonne qualité avec un recul suportable, il ne risquait pas de s'éclater la tête, de toutes manières, en lui disant ceci :

- Tiens, va falloir travailler ensemble pour s'en sortir, mais une fois qu'on soit rentré à l'académie oublie tout ce qui s'était passé, compris ?

__Eden tira alors dans la tête du reptile pour attirer son attention, laissant une faille qui le rendait très vulnérable. Cela prouvait à la fois qu'il était en vie et qu'on avait pas besoin de Lord Vlad là. Il poursuivit donc sa progression vers le tunnel, tuant au passage, d'un coup de feu, un poisson coriace qui pensait pouvoir le croquer en étant sur terre et un des amphibiens rouges. Ce donjon créé par Deus avait comme une volonté de protéger ce qui se trouvait en ses entrailles et c'est sans doute cela qui faisait sa magie. La vie ne s'était sans doute pas dévellopée par hasard et c'était dans ce but que plusieurs des animaux étaient dangereux, ce miracle était l'oeuvre de Deus, ou d'un sort qu'il aurait lancé dans un passé lointain.

__Et la salle suivante ne fit que le lui confirmer : dans une salle plus petite, cubique, les torches étaient déjà allumées et devant un piedestal, un amphibien différent des autres se retourna a son arrivée. Sa très grande machoire, entièrement visible à travers sa peau transparente, claqua en faisant à répétition un bruit métalique. Puis, Vlad tira. La balle le rata et de loin, mais ce n'était pas de sa faute, ni de celle de Vlad qui savait viser. Le monstre avait réussi à anticiper le tir, à deviner que le pistolet était un objet servant à tirer et s'était déplacé si vite sur ses quatre pattes pliées que Vlad n'avait pas pu changer la trajectoire de tir. Il réessaya plusieurs fois, mais il lui sembla au final évident que cela ne servait à rien. Puis il lui vint une idée très dangereuse, mais qui aurait bien pu marcher. Il continua d'essayer de suivre la créature du canon, mais sans tirer alors qu'il s'approchait. Le monstre avait deux yeux, même s'il ne devait pas voir le même type de lumière... il était temps pour Vlad de savoir si son pouvoir lui permettait aussi de se rendre invisible par d'autres visions que celle limitée de l'humain. En effet, lorsqu'il fut assez près, le monstre fit un grand saut, la machoire ouverte, sautant vers ses mains pour le désarmer et le blesser. Se rendant invisible, Vlad se fit tomber en arrière, tout allait trop vite pour permettre la moindre hésitation. Pendant un dixième de seconde, dans sa chute, la tête du monstre fut dans la trajectoire de son canon, là où aurait dû être sa main gauche, ce fut à ce dixième de seconde que la balle sortit à toute vitesse du canon. La créature était morte, mais Vlad en tombant par terre, s'était fait un assez grand choc pour perdre conscience.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.


Dernière édition par Lord Vlad le Mer 10 Juil 2013 - 18:53, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Dim 7 Juil 2013 - 12:23
 Le combat s'acharnait, mais au final, il ne restait plus que moi, le petit et le gros qui a encaissé toutes ses balles dans son corps. J'ai tout de même subi quelques dégâts pour ma part, après m'être pris son jet d'eau de face... Si j'ai pu m'en sortir c'est grâce à mon contrôle des limites et une défense assez remarquable, seul le haut de ma tenue est déchirée, laissant voir ces quelques coupures provoqué par la puissance de l'eau sous pression sur mon abdomen. On a passé peut-être cinq minutes à s'affronter ? Pourtant, ça nous a paru tellement long, j'ai l'impression de me battre depuis une heure, cependant le combat ne durera pas plus, le dernier monstre est sur le point de tomber. Il s'était battu jusqu'au bout, usant de toutes les ressources qu'il disposait pour nous stopper, mais voila que nous aussi on en a bavé pour le terrasser, j'ai dû utiliser plus de la moitié de ma réserve, qui sait ce qui nous attend par la suite, je dois bien réfléchir à ce que je vais faire, sinon je ne peux garantir la sécurité pour ces deux élèves et moi-même. 



C'est pourquoi je vais en finir pour de bon... Avec une lance, invoqué dans ma main droite, j'ai effectuer un derniers saut périlleux au-dessus du monstre pour le pourfendre directement sur son front, regardant de ses yeux émeraudes et affrontant la mort sans opposer de résistance. D'un seul geste j'ai enfoncé cette lance dans sa chair jusqu'à lui traverser son cerveau. Un instant de silence, aucun ne bougeait à ce moment là, puis la lumière qui éclairait les yeux de la créature s'estompe avant de se laisser tomber lourdement sur le sol. J'ai à nouveau sauté pour me poser un peu plus loin et contempler la défaite de mon adversaire, enfin c'était plus de la survie que de combat dans l'arène. Puis vient de me faire penser que j'ai Vlad à rattraper, j'espère qu'il ne s'est pas fait dévorer, ah oui, en parlant de Vlad.


"Viens, on a plus rien à faire ici, par contre je vais récupérer mon arme"

L'arme que tenait entre les mains de Eden s'évapore et le laisser sans défense, à quoi ça servirait-il maintenant que le combat est terminé? Puis une arme sans munition est inutile. C'est ensuite que je me suis dirigé vers le seul chemin d'accès en bas de ce trou, je me suis pressé tout de même les pas, car je n'entends plus rien, j'espère qu'il n'est pas mort le petit. Arrivé sur place, je l'ai vu étalé au sol, à côté de lui le monstre avec un trou derrière la nuque et du sang de couleur bien différent de la notre, étalé aussi et sans vie. Je me suis précipité vers l'élève pour inspecter son état et surtout s'il est vivant. Mon coeur se calme et je suis soulagé de voir qu'il est encore vivant et entier, je l'ai tenté de le réveille en le secouant de temps en temps à chaque fois que je lui parle.


"Hé! Réveilles-toi! Debout! Il faut sortir d'ici et je ne vais pas te trimbaler jusqu'à l'académie. Tu m'entends ?!"

Je ne sais même pas comment il réagit derrière ce masque, d'ailleurs pourquoi le porte-t-il ? Par curiosité j'ai tenté de l'enlevé, en vain, c'est quoi son problème ? Il le vit tout les jours comme ça ? C'est tout simplement horrible! A moins qu'il a une gueule tellement ugly qu'il n'ose plus se montrer... Enfin ce n'est qu'hypothèse. Je  l'ai porté sur mes bras pour le poser dos contre le mur et près de la lumière histoire que je l'ai à l'oeil et observer dans quel genre de salle on est encore tombé. La première chose qui me tape dans ce décor c'est ce qui se trouve juste au fond de cette salle, l'objet que j'ai tout de suite reconnu, celui qui se trouve sur un socle plutôt simple, mais illuminé par une lumière pure qui monte jusqu'au plafond. L'artefact que j'ai vue à l'académie puis volé par ces putains de démons, il y en a un qui se tient devant moi et je ne me suis pas empêché de laisser le mot sortir de ma bouche tellement ça m'a surpris de la voir ici.

"La clés!"


C'est ça, je comprends maintenant, tout est enfin clair là-dedans, ceci devait être la moitié et l'autre est entre les griffes de ces rebelles,je ne connais pas sa fonction, quand vous regardez de plus près, ce n'est qu'un demi-cercle avec des inscriptions et de forme assez bizarre, si vous regardez de plus près vous pouvez entrevoir, à travers ces inscriptions, des verrous mécaniques, c'est pourquoi, au niveau de la moitié qui manque, laisse des détails peu géométrique, mais qui aura tout un sens une fois que ces deux morceaux assemblés. J'ai dit clés, mais personnellement, au début, je ne savais pas ce que s'était, de simple artefact, mais depuis que j'ai écouté l'un des démons qui était assez aimable de partager ses informations, je ne pouvais que juger que ce qui se trouve sous mon regard en était bien une. Ceci... Ne dois pas être ordinaire et assez dangereux pour être gardé par des créatures et que ces démons qui ont l'audace de venir voler dans l'académie. Deus... T'as inventé quoi encore ? Mais bon, ma priorité passe avant tout sur une vie...

"Putain tu vas te réveillé oui ?!" Disais-je en donnant une claque sur le visage de Vlad, bien que j'en doute qu'il ait senti grande chose à travers son masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad] - Mer 10 Juil 2013 - 14:51
Les efforts d'Eden se révélèrent inefficace car le gars aux cheveux verts invoqua en quelques secondes une lance et sauta pour la planter dans la tête du serpent géant, il se tourna ensuite vers Eden en faisant disparaître l'arme que celui-ci tenait dans ses mains.

"Viens, on a plus rien à faire ici, par contre je vais récupérer mon arme"

L'homme abandonne Eden en se dirigeant vers le passage situé dans le bassin vidé quelques instants plus tôt, Eden remarqua que son pouvoir allait s'arrêter dans quelques minutes il attrapa donc le corps du gros serpent en descendant pour le hisser jusqu'au passage. Quand il eu traîné le corps jusqu'à la grotte Eden ne réussit pas à faire passer le corps de la bestioles qui était trop et fut obliger de l'abandonner non sans réticence à l'entrée de la grotte. Quand il arriva au fond du chemin, Eden observa amusé le professeur gueuler sur Vlad qui était assommé. Devinant que son pouvoir allait se désactiver dans quelques instants Eden chercha quelques chose à manger, son regard tomba sur un cadavre d'amphibien. Quand il eu découper des bouts de la viande crue Eden commença à les manger.

-C'est 'achement bon!

Quand il eu finit de manger Eden observa l'homme masqué quelques instants puis lui mit un morceau de viande fraiche sous le nez dans l'espoir de le réveiller, ensuite il s'adressa au gars aux cheveux verts.

-Et sinon tu t'appelles comment ?

Eden se dirigea vers l'étrange objet qu'il avait remarqué plus tôt et le pris, il chancela dès qu'il l'eu en main puis d'un coup des vois se firent entendre :

-Ils ont la clé!
-Alors va la cherchez tout de suite au lieu de discuter!


Eden lâcha l'artefact qui tomba au sol puis s'appuyant sur le mur à cause d'une terrible migraine qui venait d'apparaître il avertit les deux autres hommes :

-Ils arrivent

Eden se baissa ramassa rapidement l'objet qu'il lança au professeur quand celui-ci eu rapidement compris la situation il luui lança le cube.

-On y va ?



La quête de l'artefact III [Yuri, Eden, Lord Vlad]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [ Mission Sith ] L'Artefact
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» [ Mission Jedi ] L'Artefact
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page