Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Le jour se lève [Terminé]

 
Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le jour se lève [Terminé] - Mer 20 Mar 2013 - 0:45

Je n'étais pas à ma place ici, entourée de cette gang d'imbéciles heureux, de ces ignorants. Moi, n'étant pas de nature violente, on ne pouvais pas en dire autant d'eux. Même Lyra était de leur avis, elle disait que Deus était un enfoiré. Ingratitude à l'état pur. Je n'arrivais pas à y croire. Elle l'avait peut-être dit il y a un bon moment, mais je n'arrivais pas à me sortir sa phrase de ma tête, c'était tellement idiot. Je n'avais pas l'énergie de commencer un débat sur ce sujet, surtout en sachant qu'ils seraient tous contre moi. Et même si mes arguments seraient mille fois mieux que les leurs, je ne pense pas qu'ils me donneraient raison. Danser m'a changé les idées et je n'y pensais plus, c'était une bonne chose. J'ai à peine regarder Lyra faire sa performance, étant lunatique au plus haut point. Mes pensées étaient fixées sur ma petite soeur. J'en avais assez d'être ici, j'avais un mauvais pressentiment. Comme si quelque chose de grave allait se produire dans cet endroit de malheur, et je me fis toujours à mon instinct.

- Hum, Lyra, je pense que nous devrions...

J'ai à peine eu le temps de finir ma phrase que les assiettes commençaient à voler autour de nous pour exploser sur les murs, laissant s'échapper une substance répugnante brunâtre qui ressemblait presque à de la merde. De la bouillie périmée ? Cela ne m'étonnerait même pas. La situation devenait troublante et intense, les hommes étaient à présent en train de se crier des bêtises, certains riaient de bon coeur. J'ai soupiré. Non mais il faut vraiment être stupides. J'en reviens pas ! Cette émeute ne m'affectait pas, étrangement. Je savais que ces énergumènes ne m'en voulaient pas à moi, ils s'amusaient simplement à faire les idiots et les immatures. Pour m'amuser un peu, j'ai pris une tranche de pain traînant sur le comptoir près de moi et je l'ai lancé sur le mec que j'avais interpellé un peu plus tôt. Je me suis mise à rire aux larmes, jamais encore je n'avais vue une expression faciale aussi marrante. Mais au lieu de me lancer des insultes, il s'est mit à rire lui aussi, et a relancé le pain sur son ami. N'importe quoi.

- Allez Akalie ! Tu veux voir ta sœur oui ou merde ?

Oh ! J'avais presque oublié Lyra. Je n'ai aucune idée de si elle m'avait appelé avant, les cris étaient si forts que je n'entendais rien. J'ai couru jusqu'à elle puis nous sommes sortis.

- Non mais dans quel sorte d'asile tu viens de m'emmener toi ?

Nous avons commencé à marcher dans une direction complètement aléatoire. Mais mon instinct me disait de suivre cette route, je l'ai donc écouté. J'ignorais si Lyra était d'accord avec ce chemin, mais peu importe, c'est lui que nous prendront.

- Tant qu'à être dans le monde des humains, y'a pas quelque chose que tu aimerais faire ici, toi aussi ?

Je me doutais de sa réponse : « Ce n'est pas de tes affaires, ma vie ne te concerne pas, etc. » Mais bon, ça vaut la peine de demander. Je me demande si elle va finir par me détester avec mes questions. Toujours marchant dans notre chemin, mon coeur s'est soudainement mit à battre anormalement. Qu'est-ce qui m'arrivait ? J'ai regardé autour de moi, rien. Que moi et Lyra. Avec tout autour de nous dans dizaine d'arbres. J'ai accéléré le pas. Nous approchions de notre destination, je le sentais. Puis, je me suis arrêté sec. Devant nous se trouvait une petite ville, et une école. Les enfants venaient de terminer les cours. Bien entendu, nous étions invisibles à leur yeux. Ma tête a pivoté d'un côté à l'autre pour s'arrêter sur un grand cerisier. Le seul et unique cerisier de toute la ville, probablement. Je ne savais vraiment pas ce qu'il fichait là, mais il était là. Et au pied de celui-ci se trouvait une petite fille. Je me suis approché d'elle et mon souffle s'est coupé.

- Oh mon Dieu. C'est... c'est elle. C'est Naky.

J'ai figé sur place et des larmes ont commencé à couler sur mes joues. À présent, je ne savais plus quoi faire. Je suis allée m'asseoir auprès d'elle. Je pouvais sentir la chaleur qu'elle dégageait, mais je ne pouvais pas la toucher ni lui parler. La joie se dessinait sur mon visage. Enfin, je me trouvais à côté de ma soeur. Enfin. Je ne voulais plus la quitter. Et je devais trouver une façon de communiquer avec elle. Oui, je trouverai.



STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Le jour se lève [Terminé] - Ven 22 Mar 2013 - 19:21
Les deux déesses décapèrent en vitesse. Lyra ouvrit la porte, se projetant à l’extérieur. Elle fut accueillie par le froid de l’hiver qui ne l’avait en aucun cas manquée. Elle s’enveloppa davantage dans les plis e son manteau, cherchant à capter davantage de chaleur. Au moins dans ce troquet étaient-elles au chaud. Au chaud peut-être mais en danger aussi.
Elle jeta un œil derrière elle, vérifiant qu’Akalie avait réussi à la suivre à travers ce dédale poisseux de nourriture. Plus jamais ça.

À la question que posa la rouquine, Lyra éclata de rire. Voilà q’elle lui faisait des reproches alors qu’il y a encore cinq minutes, elle prenait son pied avec ces dégueulasses, s’amusant à démontrer toute l’étendue de ses talents de danseuse, les provoquant lorsque l’envie la saisissait, les taquinant sur tout et rien. Avec le grain de sel qu’avait ajouté la Russe à ces conversations déjà fortes épicées, elles auraient bien pu y risquer la vie ! Tout à l’heure, Akalie semblait apprécier cette adrénaline nouvelle, l’usant pour se mettre sous les feux des projecteurs. Une fois la porte de cet univers refermé, elle paraissait être redevenue l’enfant craintive et apeurée au moindre mouvement, celle timide qui n’ose pas lever la voix. Celle que l’archiviste connaissait depuis à peine deux jours.

- Ça ma chère, c’est l’école de la vie ! Tu le saurais si tu n’avais pas passé ton vivant à voir tes petits caprices satisfaits !

Elle ignorait si ce qu’elle racontait était exact – concernant le passé d’Akalie – pourtant à la voir, elle arborait la gueule de ces fils de bourges, ces sales rats des villes radins, ces monstres avides d’argent ayant pu laisser crever un innocent. Les soirées mondaines, les dîners surpeuplés, les habits chics, voilà tout ce qui comptait pour eux. Elle ne pouvait se défaire de l’impression qu’elle avait vécu dans ce monde qui lui était totalement inconnu. À moins que cela ne soit justement parce qu’elle ne connaissait que la pauvreté et la misère qu’elle lisait en Akalie un stéréotype qu’elle connaissait par cœur depuis son enfance. Après tout, elle ne s’était pas montrée aussi curieuse que l’élève. Les questions, elle en avait horreur. Autant les poser que les écouter. Si sa soif de curiosité devenait pressante, alors elle l’étancherait. Cependant, jusqu’à présent, elle n’en n’avait demandé que très peu à Akalie, se contentant des réponses que cette dernière lui procurait sans qu’elle ait eu a prononcé le moindre mot. Il est des êtres qui ont besoin de parler, encore et encore. Akalie faisait partie de ceux-là.

Nouvelle curiosité de la part d’Akalie. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas manifestée. Depuis le trajet en bateau. C’était trop beau pour durer. Il fallait que la réalité la rattrape enfin. Peut-être pouvait-elle encore faire demi-tour et ramener l’élève de force dans ce bar miteux pour qu’elle redevienne l’adolescente dévergondé qu’elle avait entraperçue ? Non, ce ne serait pas correct. Elle s’était jurée que rien ne lui arriverait de mal, ce n’était pas pour être la cause direct de ses souffrances !

- Si, y a bien quelque chose… Mais plus tard. Oh d’ailleurs ! C’est bien que tu en parles ! se rappela-t-elle ! Une fois que tu auras terminé avec ta sœur, tu seras une bien charmante petite fille et reprendra le bateau pour l’académie. Toute seule. J’t’accompagnerai jusqu’au quai. Puis, tu rentreras dans ta chambre et moi je… ferai ce que j’ai à faire.

Elle ne voulait plus d’elle dans ses pattes une fois la nuit tombée. La lune se lèverait sur un monde d’adultes, entraînant Lyra avec elle. Elle resterait parmi les vivants tant qu’elle n’aurait pas revu Kôta. Kôta. Quelle folie que d’aller le retrouver ! Elle craignait de ce qu’elle verrait. Mais elle appréhendait encore davantage les remords qui la tenailleraient si jamais elle rentrait à l’académie sans avoir eu le courage de faire un crochet par chez lui.

Les deux demoiselles longeaient un chemin, sans trop savoir où ce dernier allait les mener. Lyra suivait Akalie. Elle seule pouvait savoir où leurs pas les porteraient. La repentie espérait juste qu’elle ne s’était pas trompée et que cette route était la bonne. La Russe n’avait aucune envie de devoir refaire le chemin en sens inverse, juste à cause d’un problème de mémoire de la rouquine !
Une école se dessina enfin. Des gamins sortaient par le grand portail, des parents les attendaient. C’était ainsi tous les jours. L’espace d’un instant, Lyra se demanda quelle aurait été sa vie si sa mère avait été toujours en vie et si elle était restée à Saint-Pétersbourg. Aurait-elle subi les rentrées d’écoles, comme tous les enfants… normaux ? Sans aucun doute. Peut-être même était-ce le cas. Malheureusement, elle ne s’en souvenait pas. Qui se souvient d’avant ses six ans ? Pas elle.
Akalie se stoppa net. Un cerisier leur faisait face. Dessous, une gamine qui ne devait pas avoir neuf ans. Des larmes ruisselèrent le long des joues d’Akalie. Enfin, après un long silence, elle retrouva son souffle, prononça quelques mots, déclamant qu’elles étaient devant Naky.

- Laisse-toi aller, Akalie. J’peux facilement imaginer à quel point c’est dur de se retrouver face à quelqu’un qu’on aime, sans avoir aucun moyen de lui dire qu’on est là. Parce qu’on est juste des fantômes de passage dans ce monde.

Elle prit Akalie dans ses bras. Ce geste lui était venu naturellement. Malgré toutes les misères que lui avait causées cette demoiselle, elle s’efforçait de la réconforter. N’était-ce pas une attitude profondément humaine ? Même si Lyra avait toujours eu du mal à se comporter en tant que tel, pour la première fois depuis longtemps, elle accordait de l’estime à ses paires.
Elle l’étreignit jusqu’à ce que les sanglots de sa nouvelle amie finissent par se calmer. Elle ne pouvait pas l’arracher à ce spectacle. Sa petite sœur était juste assise là. Quelle horrible tentation ! Malheureusement, il n’y avait rien qu’elle puisse faire pour lui parler. Alors à quoi bon se faire souffrir ainsi ?

- Tu veux que j’te laisse un peu seule, p’têt ? Le temps de lui dire au revoir.

Sur ces mots, Lyra rompit la proximité entre elles, se reculant de quelques pas. À la place de l’élève, elle aurait eu besoin d’un peu de tranquillité pour récupérer et reprendre pied avec la réalité. Cette si sombre réalité nous privant d’un être cher par la mort.

Elle avisa un autre arbre, un chêne cette fois-ci et se fraya un chemin parmi tous les humains. Il y avait peu de distance entre le chêne et le cerisier, ainsi pourrait-elle garder un œil sur Akalie. Son cœur se cessa. Cette scène pourrait être celle qui se produirait ce soir, lorsqu’elle reverrait Kôta. Malheureusement pour elle, elle n’aurait personne pour la soutenir. Elle posa sa tête contre le tronc et essaya de faire le vide en elle. Mieux valait ne pas y penser. Ce moment appartenait à Akalie et à sa petite sœur. Pas à elle.
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le jour se lève [Terminé] - Mar 2 Avr 2013 - 19:57

J'avais de la difficulté à prendre conscience de la situation dans laquelle je me trouvais. J'étais devant ma petite soeur, qui elle, est toujours vivante. Après tant d'effort pour parvenir à mon objectif, le voilà accompli. Mais ce n'était pas tout. Je ne voulais pas simplement la voir avec mes yeux, je voulais communiquer avec elle, la rassurer, la serrer dans mes bras comme dans le bon vieux temps, où j'avais encore ma vie. Je savais au plus profond de moi que c'était impossible d'agir. Je n'y pouvais rien, mais il fallait que je tente quelque chose, je me fichais complètement des risques, ou peu importe ce que je devrai faire, mais je devais essayer. Debout devant elle, figée comme un piquet, les larmes aux yeux, il fallait que je réfléchisse.

- Laisse-toi aller, Akalie. J’peux facilement imaginer à quel point c’est dur de se retrouver face à quelqu’un qu’on aime, sans avoir aucun moyen de lui dire qu’on est là. Parce qu’on est juste des fantômes de passage dans ce monde.

Je ne savais quoi répondre. Elle avait raison. Mais je ne lâcherai pas prise. Naky devait savoir que j'étais à ses côtés en ce moment. J'alla m'asseoir près d'elle. Elle semblait si triste. Dans ses mains se trouvait une photo de nous deux pendant les vacances de Noël. Ce qui voulait dire qu'elle pensait à moi, j'étais émue. Je voulais la prendre dans mes bras, lui dire que tout allait bien, qu'elle ne devait pas s'inquiéter. Mais comment faire ? Ma main passait au travers elle comme si je touchais du vent.

- Naky, je t'en pris, tu dois m'entendre. Je suis là.

Aucune réponse, elle ne faisait que regarder la photo d'un air déprimé. Elle devait se sentir coupable pour moi. Non, il ne faut pas ! Je ne veux pas que ma soeur passe le reste de sa vie à se sentir coupable de quelque chose qu'elle n'a pas commis !

- Tu veux que j’te laisse un peu seule, p’têt ? Le temps de lui dire au revoir.

J'ai regardé Lyra en hochant la tête en signe d'accord. Mais, je ne voulais pas lui dire au revoir. Je voulais lui parler. Facile à dire. J'aurais beau crier jusqu'à ce que mes cordes vocales n'explosent, elle ne m'entendra jamais. Comme c'est pratique. Et il n'y avait rien autour de nous. Un arbre, une école, de l'herbe, et un oiseau qui mangeait un ver... Je ne vois vraiment pas comment...

- Oh mon Dieu ! ai-je crié.

Une idée venait de me traverser l'esprit. Moi, je peux communiquer avec les animaux. C'est vrai, j'avais complètement oublié ce détail. J'ai souvent entendu dire que les animaux pouvaient voir les esprits. C'est comme un don qu'ils ont. Ce petit oiseau pourrait peut-être m'aider... J'ai émit un petit sifflement. Et comme je l'espérais, il m'a vu. Il s'est approché de moi. Naky le regardait bizarrement. L'oiseau s'approchait sans même se soucié de sa personne. C'était comique à regarder.

- Petit oiseau, je sais que tu me comprends. Peux-tu faire en sorte que ma petite soeur à côté de moi comprenne que je suis près d'elle en ce moment ? Qu'elle sache que je vais bien et que ce n'est pas de sa faute ? Je t'en serais tellement reconnaissante.

Le petit animal à plume n'a même pas prit le temps de se montrer hésitant et il s'est envolé pour attérir sur la cuisse de ma soeur. Elle n'a rien fait, mais elle avait un air très surpris. L'oiseau a prit la photo de nous deux dans son bec et l'a posé à mes pieds. Ensuite, il s'est mit à sifflé l'air de la chanson que je lui chantais lorsqu'elle était petite. Comment pouvait-il connaître tout ça ? J'en ai pleuré.

- Akalie ? elle a marqué une pause. Akalie tu es ici ?

J'aurais tellement aimé répondre que oui. Mais, je ne le pouvais pas. L'oiseau a repris la photo pour aller la déposer dans sa main.

- Akalie, tu es là. Je suis désolée ! Je voulais pas que tout ça arrive ! J'aurais pas dû aller me promener dans la ruelle, à cause de moi tu n'es plus là ! C'est... c'est ma faute ! Je ne veux pas que tu m'en veules ! Je t'aime grande soeur !

- Non ce n'est pas ta faute ! Ne dis pas ça !

L'oiseau a reprit la photo et l'a posé sur son coeur. Puis, il est reparti dans l'arbre. J'espérais qu'elle comprenne que je ne lui en voulais pas et que j'étais venue ici que pour elle.

- Tu me pardonnes Akalie... Merci. Maintenant que je le sais, je vais aller mieux.

Je ne lui en ai jamais voulu, mais au moins elle savait que ça allait bien. J'étais tellement contente. J'aurais voulu lui faire un gros câlin éternel. J'ai plutôt fait comme si, et je me suis levé.

- Au revoir Naky. On se reverra un jour.

Je suis retournée auprès de Lyra, la tête remplie d'émotion. Maintenant que c'était chose faite, il faudrait bientôt partir. Mais j'étais triste de devoir quitter ma soeur. À nouveau...



STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Mar 9 Avr 2013 - 0:07, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Le jour se lève [Terminé] - Sam 6 Avr 2013 - 19:16
« Don't say goodbye
Cause I don't wanna hear those words tonight
Cause maybe it's not the end for you and I »


De là où elle était, Lyra ne pouvait entendre les paroles d’Akalie et de sa petite sœur. Elle pouvait aisément imaginer le dialogue, toutefois. L’enfant portait un bout de papier à la main. Feuille de cours ? Simple image ? L’archiviste haussa les sourcils. Cela ne la regardait pas, après tout. Mieux valait qu’elle apprenne à canaliser sa curiosité comme autrefois. Ne pas poser trop de questions permettait souvent d’éviter les ennuis, elle en savait quelque chose.

Elle leva la tête et observa les nuages, tuant le temps comme elle pouvait. Le vent les poussait, les chassait bien vite de sa vue. À croire que même ces moutons blancs se méfiaient d’elle. Elle n’avait pourtant pas la peste ! Si même la nature se liguait contre elle, cela lui faisait une belle jambe.
Elle ne les quitta pas des yeux pour autant. Elle se plaisait à les identifier à une forme quelconque. Là-bas volait un cygne, non loin un arbre et juste derrière une perle. C’était bizarre. Elle se doutait qu’Akalie ne verrait pas du tout le même chose qu’elle si elle lui montrait du doigt ces formes cotonneuses. Les interprétations étaient propres à chacun.

Une pomme vint lui atterrir entre les mains. Elle était sous un chêne, pas sous un pommier. Ses prunelles se dirigèrent vers le feuillage de l’arbre, cherchant celui qui avait pu lui laisser un tel présent. Elle trouva un corbeau qui s’envola à tire d’ailes sitôt qu’elle l’aperçut. Encore un. Cela commençait à faire beaucoup de corbeaux pour une fille dont le nom signifiait « loup » en letton et non pas « corbeau ». Elle n’allait pas se plaindre de ce cadeau, tout de même. Elle trouvait cela juste étrange. Mais ce monde en lui-même n’était-il pas étrange ? N’avait-elle pas fini dans une école pour dieux à sa mort ? Oui, les comportements mystérieux ne devraient pas l’étonner plus que ça.
Elle retourna le fruit entre les mains et y vit de légers coups de bec. Une pomme intacte, ça aurait été trop beau. Il fallait bien que le volatile se serve. Elle croqua à son tour dedans.

Lyra venait de jeter le trognon lorsque Akalie avait finir par la rejoindre. La brune se leva et prit l’élève dans ses bras. Cela lui avait semblé la seule chose à faire, le seul acte qui vaille la peine. Un peu de réconfort, voilà tout ce dont avait besoin la rouquine en ce moment.

- Ça va aller, lui murmura-t-elle à la manière d’une grande sœur. C’est fini. Viendra un jour où elle te verra et où tu pourras lui dire tout ce que t’as sur l’cœur. Mais pas maintenant. C’est encore trop tôt pour toi. Pour nous deux.

Du bout des doigts, elle effleura le visage de la jeune fille, ses doigts vinrent se perdre sur les larmes qui avaient coulé, effaçant la traînée d’eau que ces dernières avaient produite. Elle l’enlaça quelques minutes puis brisa l’étreinte. Il fallait rentrer. Il fallait que Akalie rentre. Leur périple touchait à sa fin. Elle avait tenu parole, elle avait emmené la rouquine voir sa Naky. Maintenant, il était temps de refaire le chemin inverse.

- On y va ?

Cette question, purement rhétorique, n’attendait aucune réponse. Elle prit la main de la jeune fille dans la sienne et elles commencèrent toutes deux à marcher, n’échangeant pas un mot pour le retour. La distance n’était pas longue, fort heureusement. Ce silence ne dérangeait pas Lyra. Elle se doutait qu’Akalie, à défaut de pouvoir être seule physiquement, souhaiter du calme et de la tranquillité pour pouvoir se remettre de sa rencontre avec Naky. Et si tel n’était pas le cas, alors il n’appartenait qu’à elle de prononcer le premier mot.
Elles arrivèrent bien vite à l’embarcadère. Un bateau allait bientôt partir. Elle monta sur ce dernier, accompagnant Akalie. Là, elle lâcha la main de son amie et lui adressa un dernier sourire.

- C’est ici que nos chemins se séparent. Toi, tu vas rentrer à l’académie et moi j’vais traîner encore un peu par ici, parmi les vivants.

Elle se retourna et laissa Akalie sur le bateau. Elle avait rempli son rôle à merveille. La reverrait-elle un jour ? Elle s’imaginait mal ne plus jamais la croiser. Au fond, elle avait fini par s’attacher à ce brin de demoiselle, à cette éternelle bonne humeur qui la suivait, à cette curiosité qui faisait partie d’elle. Oui, au fond, elle l’aimait bien. Ce voyage lui aura au moins permis de s’en rendre compte. En quelques jours, elle s’était davantage attachée à cette enfant qu’à certaines personnes de son vivant en une vie. Il y avait de quoi réfléchir. Changeait-elle ? Sans aucun doute. Son arrivée à l’académie la modelait peu à peu. Selon quel modèle ? Elle l’ignorait. Tantôt gentille, tantôt mauvaise. Un vrai coup de poker.
Mais, tout comme le jour se lève chaque matin, elle recroiserait Akalie un jour. C’était un fait. Elle ne pouvait pas y échapper.

Alors qu’elle avançait sous le soleil de l’hiver, elle ignorait à quel point la dernière phrase qu’elle avait adressé à Akalie allait se révélait juste. Akalie allait rentrer à l’académie et Lyra, elle, traînerait parmi les vivants. D’accord mais pour combien de temps ?
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le jour se lève [Terminé] - Lun 8 Avr 2013 - 17:17

Lorsque je suis revenue auprès de Lyra, celle-ci m’a prit dans ses bras. Je l’ai serré très fort, car je sais que des moments comme ceux là ne se produira sûrement pas souvent avec elle. Ensuite, nous avons reprit la route vers le bateau. Notre marche était silencieuse, aucune des deux n’avons dit un seul mot. J’avais envie de lui dire que j’avais réussi à communiquer avec ma sœur, enfin, à moitié, mais je n’arrivais pas à parler. Trop d’émotions. Je lui en ferai un autre jour. Nous arrivions au port.

C'est ainsi que notre voyage s'achevait. Il fallait retourner à l'académie maintenant. Mais je rentrerais seule. Lyra voulait rester encore un moment ici, je la comprenait. Si elle avait des choses à faire, qu'elle le fasse. Elle a tenu parole, m'a emmené voir ma petite soeur, je lui en devais une à présent. Je ne poserai pas de questions, sur les raisons de son désir de rester parmi les vivants. C'était personnel.

- C’est ici que nos chemins se séparent. Toi, tu vas rentrer à l’académie et moi j’vais traîner encore un peu par ici, parmi les vivants.

Je lui ai fait un câlin en guise de reconnaissance pour avoir accepté de m'accompagner ici. Je n'ai aucune idée de si mon retour se ferait sans problème, mais ça m'était égal. Si je ne partais pas d'ici maintenant, je ne voudrais plus jamais m'en aller. Il fallait que je le fasse, sans plus attendre.

- À bientôt Lyra. Merci pour tout.

À bord du bateau qui commençait maintenant à partir, je voyais le paysage s'éloigner, Lyra aussi. Je me sentais seule à nouveau. Mais pourtant si soulagée. Enfin, j'avais accompli ce que je souhaitais, ce soir, je pourrai enfin dormir en paix.

Le voyage m'a énormément épuisé, du moins, je le pensais, car je me suis endormie et à mon réveil, j'étais rendu à l'académie. Déjà ? Combien de temps j'ai dormi bon sang ? Un peu de repos ne fera aucun tort. J'ai donc débarqué du navire pour prendre le chemin en direction de ma chambre. Étant arrivée, je suis allée dans mon lit, les écouteurs dans les oreilles, regardant la fenêtre. Je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter pour Lyra. Qu'allait-elle faire dans le monde des humains ? J'espère qu'elle ne rencontrera aucun problème. Malgré son arrogance au tout début envers moi, je me suis beaucoup attachée à elle durant cette aventure. On peut presque dire que je la vois telle une grande soeur. Je l'apprécie vraiment et j'espère de tout coeur que nous nous reverrons très bientôt.

En écoutant ma musique, je me suis endormie en un rien de temps, finalement l'esprit libéré de tout ce stress et cette confusion. J'avais atteint mon objectif.

À mon réveil, toujours aucune nouvelle de Lyra nulle part. Je me demande combien de temps elle compte rester là bas. Aux ports, c’était désert. Sa chambre était vide. J’avais presque envie de retourner prendre le bateau afin de la rejoindre, mais c’était une idée complètement stupide. Car premièrement je serais seule, donc je n’aurais pas le droit. Deuxièmement, ça serait vraiment idiot de retourner chez les vivants après m’être battu avec moi-même pour revenir… Mais j’avais hâte de revoir Lyra.




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Une simple orchidée.
♠ Petits messages : 427
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le jour se lève [Terminé] - Mar 16 Avr 2013 - 18:02
On aurait pu croire Lyra décalée avec sa manière de réveiller les gens mais... Akalie est encore pire, vu sa réaction, ou plutôt son absence de réaction ! Fais attention Akalie aux quelques petites fautes qui reviennent souvent ("j'ai fait" et non "j'ai fais", "j'avais réussi" et non "j'avais réussie"), mais dans l'ensemble tout est correct. Voilà un rp réussi où on en a de toutes les couleurs et où on ne s'ennuie jamais ! Continuez comme ça les filles n_n

Lyra : 765 xps
Akalie : 800 xps

Xps attribués : Oui
Contenu sponsorisé
Re: Le jour se lève [Terminé] -
Le jour se lève [Terminé]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Quartiers des repentis-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page