Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé]

Invité
avatar
Invité
La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Mer 30 Jan 2013 - 17:14

Alban était pourtant sûr d'être mort. Il avait senti le sabre rentrer dans sa gorge et sa respiration se couper. Alors pourquoi était-il dans cet endroit étrange ? Il n'avait jamais cru en une vie après la mort, avait toujours haït les religions. Pourtant il était là, conscient et maître de son corps dans cet "enfer". La nuit était tombée, le soleil se couchait assez tôt à cause de l'hiver.

L'homme qui l'avait accueilli lui avait parlé d'une académie. Mais que voulait-il dire par là ? Alban était donc dans une académie ? Mais pourquoi ? Et cette feuille qu'il lui avait donnée, à quoi servait-elle ? Alban ne connaissait pas la signification de ce qui était indiqué dessus bien qu'il sache le lire. Cet inconnu aurait pu donner plus d'informations avant de disparaitre.

Le katana avec lequel il s'était égorgé était rangé à sa ceinture, dans son fourreau. Ses vêtements, eux, s'étaient changés. Il portait une large veste noire et un t-shirt noir en dessous. Un jean, toujours noir, couvrait ses jambes. Et à ses pieds il avait de simples chaussures en cuir... noir.

Il chercha une personne à qui s'adresser, errant dans ces lieux qu'il ne connaissait pas. Il arriva bientôt à un vaste batiment circulaire dont le toit formait un dôme vert. Il vit de loin une silouhette blanche entrer là. Ça avait l'air d'être un homme d'environ 1,80 mètre qui, mais Alban n'en était pas sûr, portait un haut-de-forme.

Alban s'approcha. Il entra par la même porte que cet homme mystérieux et dégaina son katana. Mais à l'intérieur, il ne vit personne.


Dernière édition par Alban Drake le Ven 8 Fév 2013 - 15:25, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Mer 30 Jan 2013 - 17:15

L'épée de Vlassios était une belle épée, aiguisée comme une épée doit l'être, mais elle ne servait à rien à qui ne savait pas s'en servir. Or Vlad, même s'il avait une certaine habileté au couteau et visait assez bien, n'avait rien d'un épéiste.

Depuis quelques jours, il se rendait de nuit au centre sportif, pour que personne ne voie son entraînement pathétique. Il pensait que c'était une mauvaise idée que quiconque sache qu'il avait la moindre faiblesse, ce que ne pas savoir se servir d'une de ses armes est de toute évidence. S'y rendre, était enfantin pour lui. Il ne manquait jamais de déjouer la surveillance des monstres de toutes sortes censés s'assurer que les élèves ne sortent pas en dehors du couvre-feu. Ils étaient terrifiants, majoritairement aussi laids que dangereux, mais n'étaient pas assez nombreux et pas assez intelligents pour l'empêcher de filer. Pour ceux dont l'odorat était plus développé, il utilisait une boisson qui était souvent servie à midi et sentait très fort pour les désorienter. Pour ceux qui se repéraient à l'ouïe, des cailloux lancés un peu plus loin suffisaient à les éloigner. Et même ceux qui avaient une vision nocturne des plus efficaces ne pouvaient le voir lorsqu'il se servait de son pouvoir divin.

Ce soir-là, la nuit était trop calme. Aucun gardien en vue, pas de prof faisant une ronde, pas de vent emportant le bruit de ses pas et pas de nuages empêchant la lune de faire ressortir le côté blanc de son costume. Mauvais présage. Il était sur les nerfs, quand il entra dans la salle, il aboya presque l'ordre de décupler la taille de la salle et d'illuminer faiblement. La salle était un endroit magique aux possibilités immenses, puisqu'elle permettait de générer n'importe quel environnement et n'importe quel ennemi. Et qu'elle permettait de ne pas vraiment subir les dommages subits à l'intérieur, rendant la mort tout à fait possible, et même autorisée à l'intérieur.

La porte se rouvrit, il avait été suivi, comment avait-il pu ne pas le remarquer plus tôt ? Il était piégé à l'intérieur, mais l'intrus ne devait pas connaître l'étendue de son pouvoir sinon il ne se serait pas éternisé dans le couloir d'entrée, pour pouvoir le repérer avant qu'il ne disparaisse. Ce que d'ailleurs, il s'empressa de faire en se collant au mur qui faisait l'angle avec le couloir. Le jeune homme qui entra était habillé en noir, il déguaina un katana et le tendis devant lui en balayant la pièce du regard. Génial, un assassin, il allait s'amuser. Il passa un regard indifférent sur lui, alors qu'il se faufillait dans son dos, un couteau en main. Lord Vlad le saisit à la gorge, plaçant la lame à quelques millimètres à peine.

- Qui es-tu ? Et pour qui travailles-tu ?


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Mer 30 Jan 2013 - 17:47

L'étrange individu qu'il avait aperçu quelques instants plus tôt était bien un homme et visiblement pas des plus amicaux. Celui-ci le menaçait à la gorge avec un couteau et le questionna sur ses origines. Il lui rétorqua :

"J'aimerais d'abord qu'on m'explique où je suis exactement et ce que je fais ici."

À ce moment, il tourna légèrement la lame de son katana sur elle-même pour observer le reflet de son agresseur. Il portait un masque noir et blanc et des vêtements des mêmes couleurs. Il était aussi grand qu'Alban. Il paraissait froid, même vide. D'ailleurs sa question n'était pas vraiment posée avec sentiments.
Ils étaient dans une énorme salle à l'éclairage faible. Elle était bizarrement vide.

Mais comment avait-il fait pour passer complètement inaperçu ? Alban aurait dû le voir même s'il s'était mis sûr le côté. Pourtant il n'y avait rien.

Les évènements étranges se succédaient dans cet endroit. Après le fumeur presque muet, voilà le tueur trop discret. Alban était étonné et un peu anxieux. Il ne pensait pas mériter ce qui lui arrivait. Surtout étant mort.

Il ne pouvait pas utiliser son katana dans cette position. Un mouvement brusque et il était mort... une nouvelle fois. Égorgé deux fois en quelques minutes, ça aurait été un comble.

Alban déclara, sans s'énerver :

"Vous pourriez enlever ce couteau de ma gorge ? Tout ce que je veux ce sont des explications, pas me battre."
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Mer 30 Jan 2013 - 21:39


Le jeune homme, sans doutes stimulé par la mort imminente en cas de non-réponse, rétorqua presque tout de suite à ses menaces :

- J'aimerais d'abord qu'on m'explique où je suis exactement et ce que je fais ici.

Un nouveau ? Ça expliquerait la méfiance, l'ignorance de son potentiel et l'habit, qui devrait plus souvent faire le moine, selon Vlad. Mais pouvait-il le croire sur parole ? Ce n'était pas dans ses habitudes, mais il semblait sincère. Son bracelet ne lui donnait aucune information utile : il ressentait une certaine forme de peur et de l'étonnement. Mais cela pouvait aussi bien être un nouvel arrivé étonné et effrayé de se retrouver sous la menace d'une arme blanche dans le premier bâtiment dans lequel il entrait, surtout que l'accueil des directeurs laissait beaucoup de questions sans réponses et désorientait généralement. Ou cela pouvait aussi être un assassin des moins doués, étonné d'avoir été pris si rapidement et effrayé d'être tué par sa cible, mais qui mentait rapidement dans l'espoir d'être libéré et de finir sa mission. Espoir ? Oui, dans un certain sens, il aurait dû sentir de l'espoir...

- Vous pourriez enlever ce couteau de ma gorge ? Tout ce que je veux ce sont des explications, pas me battre.

Non, décidément, ce type n'avait pas le fort espoir que l'on ressent quand on veut que son mensonge soit cru. Puis il n'y a qu'en essayant qu'il saura n'est-ce pas ? Il baissa le couteau, mais le garda en main, juste au cas où, toujours sur ses gardes et près à vendre sa peau plus cher que ce qu'on payerait un mauvais assassin.

- Soit, si ce sont des explications que tu veux, tu es bien tombé. Mais la majorité de ce que je vais te dire va te sembler tiré droit du roman d'un écrivain interné en psychiatrie, commença-t-il. Tu es dans une autre dimension que celle dans laquelle tu avais l'habitude de vivre, le monde des hommes. Après ta mort, récente à ce que je vois, ton âme a été mise dans un corps nouveau, peut-être totalement différent de celui dont tu avais l'habitude. Maintenant, ta vie parmi les mortels est ton passé, que tu devrais t'avérer heureux d'avoir, c'est pas le cas de tout le monde. À partir de cette nuit, tu es un apprenti-dieu étudiant dans la Deus Académia. Si tu réussis tes études, tu deviendras, comme les directeurs, un dieu à part entière. Ah, et bien sûr, ce ne sont pas des études normales, mais ça je te laisse découvrir par toi-même.

Puis il se retourna et se mit à parler seul, à voix haute, pour que le nouveau puisse comprendre le problème :

- Mais c'est étrange, normalement, les nouveaux n'apparaissent pas la nuit. Ça doit avoir un rapport avec l'absence des surveillants ce soir, ou... Peut-être les événements de la fête de... (cf Rp Event principal n°2)

Il se retourna et continua le discours qu'il venait d'interrompre :

- Ici, tu peux rencontrer des gens de toutes les époques et de plusieurs races, donc, tu peux croiser des gens que tu peux trouver étrange, moi le premier. Les lieux aussi, vont parfois te surprendre, mais ce serait trop long de tout te décrire. Par contre, tu m'excuseras, mais j'étais venu m'entraîner à utiliser mon épée...

Il hésita à lui proposer de se joindre à lui. Il pouvait s'en faire un ami, ce serait même plutôt profitable, à moins de devenir rapidement un poids... Il le pensait déjà trop régulièrement, mais *On ne le saura qu'en essayant !*

- À moins que tu acceptes de m'apprendre quelques trucs.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Mer 30 Jan 2013 - 22:37

En effet, un interné en psychiatrie aurait tout à fait pu raconter ces histoires, Alban en savait quelque chose. Mais dans ces circonstances, il ne pouvait que le croire. Au fond, que pourrait-on ne pas croire après une résurrection ?
Alors il était bien dans une académie, la Deus Académia. Mais l'étrange individu ne lui avait rien précisé sur le contenu des cours, ni sur les professeurs.

Devenir un dieu pouvait être fort intéressant pour Alban. Un si grand pouvoir, ça ne se refuse pas. Le fumeur qui l'avait reçu dans l'académie, qui était apparemment directeur, était donc lui-même un dieu ? Sa téléportation était dès lors justifiée.

L'homme masqué évoqua aussi l'absence de surveillants. Alban n'en avait lui aussi pas croisé un seul en venant. Peut-être étaient-ils simplement en train de boire un café ?

Il entendu que plusieurs races vivaient dans l'académie. Alban ne savait pas s'il faisait allusion à des hommes de couleurs de peaux différentes ou à des créatures mythiques. Mais vu la tournure de la phrase, ça devait être les bêtes de légendes.

Finalement, ce mystérieux gambadeur lui demanda s'il pouvait lui apprendre à se servir d'une épée. À ceci, Alban répliqua :

"Je ne peux pas t'apprendre grand-chose, je ne suis pas un expert. Je n'ai même pas voulu de ce katana. J'ai juste vu quelques leçons de kendo étant jeune mais ça fait longtemps. Je ne refuserai quand même pas un duel."
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Jeu 31 Jan 2013 - 21:03

- Je ne peux pas t'apprendre grand-chose, je ne suis pas un expert. Je n'ai même pas voulu de ce katana. J'ai juste vu quelques leçons de kendo étant jeune mais ça fait longtemps. Je ne refuserai quand même pas un duel.

- Qui a parlé de duel ?
demanda Vlad, en se moquant un peu de l'ignorance de l'autre qui imaginait que s'il n'y avait rien dans la salle, ils ne pouvaient que faire un combat singulier. Erreur, il n'aurait jamais accepté, il aurait eu trop de points communs avec Curt Blackbird et il ne pouvait pas le supporter. Il tapa du pied à quatre reprise, ce qu'il avait demandé comme code d'une commande qu'il s'attendait à répéter tous les jours pendant longtemps. Cela provoqua, très logiquement, l'apparition de leurs objets d'entraînements : des épouvantails. Ils étaient faits, comme tous les épouvantails d'un bâton planté dans le sol, sur lequel tenu par de vieux vêtements, une bonne quantité de paille donnait le volume d'un être humain. Ils étaient dispersés de manière totalement aléatoire, de manière à ne pas pouvoir être découpés en rangées, un par un, sans effort de réflexion pour en détruire le plus possible en un trajet. D'autre part, les habits qui revenaient le plus fréquemment étaient les plus étrange, normal, puisqu'ils reprenaient la tenue de Curt à l'époque, c'est-à-dire une cape à capuchon et une tunique de la même couleur.

Il avait également exigé que tout ce qui était superflu, comme par exemple, les morceaux de ses victimes immobiles, disparaisse après quelques secondes, mais ce qui arriva n'avait rien à voir avec cet ordre.

- Regarde, dit-il en s'approchant d'un d'eux, on va d'abord apprendre les bases là dessus.

À ces mots il sortit l'épée de son fourreau et dans le même geste, coupa le bras gauche de son ennemi juré. Levant son épée très haut, il s'apprêta à briser en deux d'un coup (théoriquement) bien placé ce qui servait de tête à l'icône de paille. Mais quand son épée s'abattit, elle ne rencontra que de l'air et le sol, qui la fit vibrer dans sa main, ce qui n'est jamais agréable, même avec un gant. Tous les épouvantails avaient soudain disparu. La clef tourna dans la serrure de la porte d'entrée.

- Ça, c'est pas normal !

Un nuage de fumée au milieu de la salle, Vlad avait eu raison de se sentir mal à l'aise, car manifestement, il avait été piégé. Mais pourquoi ceux qui avaient organisé ceci avaient piégé le nouveau aussi ? Aucune raison ne semblait valable, ils ne l'avaient sans doute pas vus, ou pas prit en compte. Qu'importe, si ce piège lui était destiné, si, du moins, on n'avait pas essayé de le faire mourir à tout prix, un peu d'aide permettrait de le déjouer.

Une silhouette très lumineuse, dans la semi-pénombre artificielle, sortit en courant vers eux du nuage noir. Le monstre était anthropomorphe, mais mesurait près de deux mètres et n'avait aucun poil, ni plus de mains qui étaient remplacées par des excroissances en forme de grandes lames, sans doutes en os très durs et aiguisés.
L'assaillant fonçait droit sur lui, plus rapide qu'il n'aurait jamais pu rêver l'être, bondissant sur la pointe des pieds tel un félin. Il se doutait que se rendre invisible serait inutile, si le piège lui était destiné, on aura justement préférer équiper naturellement son adversaire d'yeux à détecteurs de chaleurs, ou quelque chose de ce genre. Pour s'en sortir, il ne restait qu'à être imprévisible. Il fit donc quelque chose qu'il n'aurait jamais fait auparavant : se jeter tête baisée vers son adversaire pour bloquer de toute la longueur de la lame de son épée d'argent, tenue des deux mains, les armes naturelles de son adversaire.

Mauvaise idée, le monstre, bien plus expérimenté et plus fort, bloqua l'attaque d'un bras et essaya immédiatement de lui enfoncer l'autre dans les côtes, sans y parvenir heureusement, ayant estimé le corps de son adversaire masqué beaucoup plus à droite, ce qui aurait été la position idéale pour retenir longtemps bras paralysé, mais qu'heureusement, Vlad n'avait pas eu le réflexe de prendre, pliant l'échine pour garder sa propre arme horizontale.

La seconde attaque n'allait pas tarder, il n'avait plus qu'à espérer que le jeune homme à côté de lui soit assez courageux pour faire quelque chose.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Dim 3 Fév 2013 - 22:26

Alban n'aurait pas été contre un entrainement, si seulement celui-ci n'avait pas été interrompu par ce... monstre ?
Alban ne pouvait donner un nom à la créature apparue dans un nuage de fumée qui les attaquait à présent. Elle faisait deux mètres de haut et avait des épées en os à la place des bras. Mais l'étrange individu avait prévenu Alban : il risquait de rencontrer des élèves de toutes races. Enfin, celui là était quand même très excité. Peut-être était-il nouveau ? Ou avait-il mangé quelque chose d'aussi horrible que lui ?

Tout de suite, la chose attaqua l'homme masqué. C'était sûrement lui sa cible. Mais Alban ne pouvait pas laisser ce rebelle tuer un camarade. Il décida donc d'agir.

Le bicolore se jetta sur son adversaire. Cela devait être une manoeuvre désespérée. Inéfficace en tout cas car le monstre ratta seulement de peu ses côtes. La créature leva ensuite le bras pour lancer un deuxième assaut, qui allait sûrement être fatal, sur l'épéiste. Alors, Alban fondit sur le géant et abattit son sabre sur le début de son bras, près de l'épaule. La chose se recula d'un bond, seule solution si elle ne voulait pas perdre un membre. Le katana balafra tout de même sa peau. Alban lança alors :

"Il a pas dû bien lire le règlement celui là !"

Dès qu'elle remarqua sa blessure, la créature hurla de colère et regarda Alban droit dans les yeux. Son visage était ovale et ses dents massives. Dans ses orbites, on pouvait voir des yeux entièrement blancs. Le géant grognait, soufflait. Alban lui aussi se fâcha. Il regarda la bête en face et concentra sa haine vers elle.

Cet élève colérique débuta alors un rituel pour le moins étrange. Il commença à se mordiller le bras, pas trop fort. Il restait là, comme un ahuri au milieu de la pièce, à se dévorer lentement. Mais peut-être préparait-il quelque chose ? Peut-être était-ce une stratégie très élaborée pour tuer ses deux adversaires d'un seul coup ? Ou peut-être que ce qu'il avait mangé ne lui avait pas suffi et que prit d'une grande faim, il ne trouva dans l'immédiat rien de meilleur à manger que lui-même ?
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Lun 4 Fév 2013 - 14:07

L'épée japonaise du nouveau fendit l'air en direction de la créature qui n'eut d'autre choix pour esquiver, que de faire un bond en arrière, pas assez vite pour ne pas se faire blesser superficiellement par le bout de la lame. Vlad aurait eu du mal à dire s'il était sérieux ou pas quand il s'exclama :

- Il a pas dû bien lire le règlement celui là !

En bref, soit, il n'avait rien compris et pensait que leur assaillant était un élève, qui sait, dès lors, ce qu'il imaginait comme raisons de son attaque, soit, il avait au contraire une idée extrêmement précise de ce qui se passait et faisait de l'humour, mais cela aurait été étonnant, il n'avait pas l'air aussi génial. Le monstre hurla de colère d'avoir été touchée et lança un regard meurtrier au jeune homme de ses yeux blancs. Il s'en suivi un long moment de silence, durant lequel ils se regardèrent fixement dans les yeux tandis que Vlad, essayant de ne pas perdre une seconde, préparait une attaque, cherchant du regards les endroits importants de son opposant. Trancher son cou lui sembla une merveilleuse idée étant donné que celui-ci était aussi fragile que celui d'un humain, mais il aurait besoin que l'autre apprenti-dieu, l'immobilise pendant quelques secondes, le temps de se positionner derrière lui pour donner le coup plus puissamment possible sur sa colonne vertébrale et en être débarrassé. Dans un certain sens, c'est ce qu'il fit : le monstre leva le bras et commença à se mordiller, sans aller jusqu'à se faire saigner, ce qui ne pouvait qu'être l'effet d'un domaine divin, que manifestement, ils découvraient tous les deux, à en juger par le regard interrogateur qu'il lançait à la victime de ses nouvelles capacités. Le temps n'était pas aux explications, il verrait ça plus tard, pour l'heure, il devait profiter de la chance que lui offrait l'auto-dégustation de son adversaire pour porter une attaque décisive. Il se propulsa en avant, passa à côté de son adversaire puis, en posant le pied à sa gauche, derrière le dos de sa victime, il utilisa l'autre pied pour se faire tourner se servant alors du premier comme d'un axe de rotation. L'épée d'argent vola jusqu'à sa cible à une vitesse suffisante pour la trancher sans problème. Mais Vlad, entraîné par son poids, n'ayant pas prévu de se rattraper après avoir donné son coup, s'étala pitoyablement sur le sol froid.

Il avait gagné, mais il avait perdu. La tête de son adversaire était tombée au sol et s'évaporait comme les morceaux des épouvantails, certes, mais il était au sol, devant quelqu'un et par sa propre faute qui plus est. Il se releva en hâte, pour sauver les apparences et donna un coup d'épée dans le vide pour débarrasser la lame du plus gros du sang qui ne disparaissait pas assez vite à son goût. Puis il se retourna vers le jeune homme en demandant :

- Tu veux des explications sur ce qui viens de se passer ?

Sans attendre une réponse évidente de sa part, il tenta de clarifier la situation :

- Ce que nous venons de vaincre n'étais pas un élève, tu en verras des plus étranges que lui, surtout parmi les employés, mais celui-là était un monstre invoqué par la ou les personnes qui ont voulu me tuer, ici, cette nuit. Je t'en dois une, à ce propos, sans toi, je serais peut-être mort à l'heure qu'il est. Ah, oui, également, s'il a commencé à se mordre, c'est sans doute grâce à ton pouvoir : chacun de nous a un pouvoir qui varie selon le domaine de chacun, normalement en arrivant au temple, tu as reçu une feuille où ton domaine est indiqué.

Bon, on verra ça plus tard, tu n'as pas d'endroit où dormir, normalement. Que dirais-tu de venir loger dans la chambre vide près de la mienne ? Ah, oui, au fait, je m'appelle Lord Vlad.



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Mer 6 Fév 2013 - 9:45

Lord Vlad ? Ce n'était pas un vrai nom. Mais Alban s'en contenta. Si cet homme ne donnait pas son véritable nom c'est qu'il devait avoir une bonne raison.

Il avait parlé d'un pouvoir que chaque élève avait, en fonction de son domaine. Mais Alban ne savait pas ce que c'était, un domaine. Et que voulait-il dire par "pouvoir" ? Et comment Alban aurait pu le sauver alors qu'il n'avait pas bougé ? Il parla aussi d'un temple et d'une feuille. Alban avait en effet reçu une feuille venant du fumeur, qu'il avait conservée dans la poche intérieure de sa veste. Lord Vlad lui dit qu'il donnerait des explications plus tard. Sûrement qu'il était pressé de rentrer chez lui après ce qu'il venait de vivre.

Alban l'avait pris pour un piètre combattant, mais il avait su se montrer rapide. Pendant que le monstre se mordait, Vlad s'était lancé et lui avait tranché la tête. Mais après cela, il perdit l'équilibre et s'étala sur le sol. Pas vraiment héroïque, cette chute.

La créature qu'ils avaient combattue n'était pas un élève. Il s'agissait apparemment d'une invocation. Une invocation ?! Parce qu'on pouvait invoquer des monstres ?! Et faire de la magie ?! Plein de questions se posaient pour Alban, mais elles restaient sans réponse. Il espérait que Lord Vlad lui donne plus d'informations prochainement.

Le Lord proposa lui un endroit où dormir. Alban ne pouvait pas refuser, vu sa situation. Il déclara donc :

"D'accord, je veux bien une chambre tant que rien de dangereux n'est à l'intérieur. Tu m'y conduis ?"

À cet instant, Alban sentit quelque chose couler sur sa joue. Il essuya le liquide avec sa main. C'était du sang. Ça le reprenait encore, il pleurait du sang. Ça lui arrivait souvent et il ne contrôlait pas cette dérangeante maladie. Il demanda alors à Vlad :

"Et tu n'aurais pas un mouchoir aussi ?"
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Ven 8 Fév 2013 - 14:23

- D'accord, je veux bien une chambre tant que rien de dangereux n'est à l'intérieur. Tu m'y conduis ?

Vlad remarqua, apparemment en même temps que lui-même, que deux grosses larmes de sang coulaient sur ses joues. Il s'essuya le visage créant une grande marque plus qu'il ne se débarrassait du sang.

- Et tu n'aurais pas un mouchoir aussi ?

- Non, je n'en ai pas, mais personne ne va te voir à cette heure, ne t'en fait pas.

Il lui fit un signe de la main pour lui signifier de le suivre. Il en avait assez de cette salle de sport, il en avait assez de se battre à l'épée, le monstre l'avait un peu dégoûté... Il reviendrait le lendemain, quand il se serait un peu calmé. Il rangea, en marchant, l'épée d'argent dans son fourreau et faillit s'assommer sur la porte, mais s'arrêta quelques millimètres avant. Il avait vu un papier. Levant la tête, il vit que ce dernier était accroché à la porte par une punaise et le lut ce qui était écrit manuscritement dessus :

°Bonsoir Vlad, j'espère que tu as apprécié mon petit cadeau.

Ton ami, Jhoken°


*LUI ! JE VAIS LE... ! Il VA VOIR LA PROCHAINE FOIS ! *ragea Vlad en serrant le papier dans sa main, en faisant une boulette. Une aura ténébreuse émanait de lui, on aurait pu la comparer avec celle d'Ealia tant elle était faite de sentiments noirs, de haine profonde, de désirs de meurtres. Il donna un coup de pied de toutes ses forces libérées par son aura à la pauvre porte qui par nature, se dressait sur son chemin ce qui l'ouvrit avec fracas.

Ils n'avaient pas à craindre les surveillants, ils étaient sans doute en train de traquer Jhoken et ce dernier les avait sans doute fait courir très, très loin, pour faire son sale coup. Ce salopard devrait se trouver d'autres hobbies, il était trop fort dans la nuisance, on avait pas vraiment envie de passer le temps avec lui.

Vlad, en tapant des pieds, de moins en moins fort, la raison le forçant, par prudence, à faire moins de bruit traçait son chemin vers l'internat, plus vraiment d'humeur à parler et informer le nouveau.

Suite de ce RP


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] - Sam 9 Fév 2013 - 12:42
Joli rp ! bravo vous deux ! je me lance dans la suite ;)

Alban : 200 xps
Vlad : 250 xps

Xps Attribués ~

Contenu sponsorisé
Re: La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé] -
La nuit est mon allié [pv Lord Vlad] [terminé]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Lord Vlad et Mégara Himo] Un bal, oui, mais surtout danser.
» Promenade matinale [pv Lord Vlad]
» Pourquoi avoir peur dans le métro, la nuit, n'est ce pas ? [Livre 1 - Terminé]
» La nuit du renouveau.
» The lord of the ringard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page