Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Une arrivée des plus chiantes... Ou pas ! [Pv Ryuga-shu.]

 
Invité
avatar
Invité
Une arrivée des plus chiantes... Ou pas ! [Pv Ryuga-shu.] - Mar 22 Jan 2013 - 14:36
La Deus ? Qu'est-ce que c'est ?!

Alice se souvenait de très peu d'information à la minute précise où ses yeux s'ouvrirent. Elle entendit un gros bourdon dans sa tête, essayant de le chasser en vain. Rien n'y faisait. Ce bruit, presque sourd, qui trouvait naissance à un horrible mal de crâne suite à un coup assez violent avait était créer peu de temps après la chute de Alice dans le monde des vivants, la faisant basculer dans le monde des morts.

Le monde des morts, par ailleurs, était tout à fait exceptionnel. Bien différent – et en tous points – de ce qu'elle avait pu imaginer jusqu'ici. Revenons-en à notre « mouton », si l'on puis dire ainsi. Alice rouvrit ses yeux, la première chose qu'elle vit, au dessus d'elle fut le ciel magnifiquement bleu, recouvert de quelques trait mal peint sur cette toile presque parfaite, ces quelques traits étaient d'épais nuages qui une fois sur trois cachait complètement le soleil. La premier chose qu'elle sentit fut le vent sur sa douce peau, caresser cette dernière inlassablement. Oui ce doux vent, elle le connaissait ; il était le même – non, il était sans doute bien moins violent – que celui de Russie. Le pays lui manquait. La première chose qu'Alice entendit fut le son d'une voix masculine, le son de la voix... D'un homme, aussi simplement que cela. Qui était cette personne ? C'était une fort bonne question.

« - Bienvenue dans la Deus Academia, âme errante. Il ne tient plus qu'à toi de te surpasser... »

Elle se redresse, ses cheveux glisse le long du sol, ils s'éparpillent sur ses épaules, ils volent autour d'elle. Ses yeux fixe l'horizon, le bourdonnement bientôt disparaît. Alice se relève complètement, elle s’appuie sur ses deux mains, elle détend ses jambes... Tous ces gestes semblent si... Naturel. Et pourtant, cette fois, c'est comme si elle ne les faisait pas dans son propre corps, comme si elle était écartée de la réelle réalité. Dit ainsi, on aurait pu prendre Alice pour une folle... Et bien, laissez moi vous dire que n'importe qu'elle personne normalement constituée aurait littéralement péter un câble après ce qu'elle venait de vivre. Mais, je ne vous en dit pas plus.

Le grincement d'une porte se fit entendre dans son dos, ce grincement, elle l'avait entendu quelques secondes plutôt. Alice se retourna vivement pour leur faire face ; son cœur battait rapidement, l'inquiétude montait en flèche. Elle était à moitié sonnée, elle essayait – tant bien que mal et sans doute plus mal que bien – de se rappeler des événements survenues avant son absence. C'est en marchant vers l'entrée que, par brides, ses souvenirs revint à elle. Un flash, plutôt agressif et douloureux survenue lorsqu'elle n'était qu'à quelques centimètres de la porte. Elle posa ses mains contre ses tempes en fermant ses yeux, serrant ses dents au maximum comme si sa propre vie en dépendait.

« - Maman... Je viendrais. Oui, un jour je viendrais mais aujourd'hui n'est pas mon heure.. »

Un homme s'approcha d'elle, à pas lents et maladroit ; il marchait en zig-zag et était légèrement penché, une bouteille à la main, les cheveux au vent. Alice était là, au bord de ce toit, le vent ne l'aidait aucunement à garder l'équilibre alors qu'elle n'était qu'à quelques centimètres de la mort. Alice souriait, elle regardait l'homme, pensant que ses intentions étaient louables. Que neni, il n'en avait point de bonnes.

« - B'soir ma jolie. »

Son accent était aussi prononcé que son odeur ; il était difficile de sentir autre chose. Alice se retourne...

Boom boom.

Elle s'apprête à descendre, elle sourit de plus en plus, elle se penche en avant.

Boom boom.

Hurlement strident d'une fille dont le corps se rapproche vers le sol sans solution d'échappatoire. Ce cri déchire le silence, ce cri alerte les habitants. Son corps n'est découvert qu'au petit matin.

...


Alice se redresse, elle frotte vivement son front. Qu'est-ce qu'il l'a menée sur ce fameux toit, ce fameux soir ? Ce soir-là, il y avait beaucoup d'étoiles et pourtant pas une seule ne brillait... Pourquoi ? Visiblement, ce détail qui avait percuté Alice avait son importance, et pas des moindres. Elle s'avança d'un nouveau pas, le mal de tête passait. Sa main droite s'abaissa, sa main gauche suivit, mais bien plus tard.

Alice s'avançait dans l'établissement, de l'extérieur, regardant les lumières qui s'allumaient tour à tour dans les bâtiments qui se trouvaient à sa droite et à sa gauche. La nuit était installé, même dans ce monde. Alice le regrettait, elle regardait les étoiles. Elles ne brillaient pas.

« - Deus Academia...  Soupira-t-elle en souriant. L'académie des dieu, c'est ici que je suis tombée ? Étrange rêve. »

Des bruits de pas se firent entendre dans son dos. Quelqu'un approchait ? Cette situation mettait déjà mal à l'aise Alice, elle frissonnait, prenait son courage en main, lentement, mais sûrement. Alice soupira une seconde fois, se retourna et fit face à un jeune homme.

« - Bonsoir. »

Une arrivée des plus chiantes... Ou pas ! [Pv Ryuga-shu.]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page