Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /! +18] - Dim 20 Jan 2013 - 15:53
Ma chambre, vous voulez que je le décrive ? C'est pas comme si c'est du standard, la première fois que je suis arrivé ici ma chambre c'est genre la chambre d'un sultan, j'ai pas aimé et j'ai voulu changer, j'ai opté à mon style de vie bien à moi, personnalisé et qui me rappellera ma vie passé. J'avais une maison, j'habitais pas loin de la forêt et qui plus est privés, je possédais de vaste terrain de chasse, on avait de magnifique vue de là, sur la pleine recouverte de neige, la montagne, le lac qui se trouvait pas loin de là, un endroit tranquille et loin des grandes villes, parfait.

Ce que vous allez voir dès que vous allez traverser cette porte c'est du bois, du vieux bois laqués de partout, seul la cheminé est construit dans de la pierre noire, allumé à l'heure actuelle, un canapé de 4 places en forme de L, fait de cuir marron, deux fauteuils de même matière, mais bien plus grandes et plus confortables, autour se trouve en son centre une table ronde de petite taille, toujours en bois, où est disposé d'une bouteille de Vodka et de plusieurs verres que je préfère. A côté il y a mon grand lit à deux place, plutôt moderne, mais reste composé de bois de couleur marron foncé, couverture et drap sont de couleur marron aussi. Au sol vous remarquerez qu'il y a quelques peaux d'animaux qui servent de tapis, ce sont des grands prédateurs que j'ai chassé, traité, travaillé puis les transformer en fourrure. Ours, Cerf, Loup et j'en passe. Mon bureau, la même que sur terre, mon énorme bureau se trouvant au fond de ma chambre, taillé par un grand artisan Russe, préparé avec les meilleurs matières de notre terre, dessus vous trouverez des papiers vierges, un stylo en or et un pc portable, et oui, sauf que ce pc portable que vous voyez n'est pas ce que vous avez l'habitude d'en voir, même moi, c'est un pc holographique, plutôt magique, ça a la forme d'un pc portable, mais ça peu prendre divers forme qu'on veut, ba moi j'ai opté pour la plus simple, peut-être que plus tard je verrai plus moderne, voir futuriste. Vous verrez que derrière ce bureau se trouve un fauteuil roulant en cuir, plutôt imposant. Sur les murs qui entoure ma chambre se trouve des livres rangés sur des étagères, d'autre part des armes accrochés en décoration, même si ce sont de vrais armes, des Kalachnikov de différent modèle, en partant du 47 au 107, comprenant même les dérivé du Ak tel que le AEK-971 ou le AN Abakan, Saiga, Dragunov. Il y a aussi des couteaux et épées rangés dans un grand armoire vitré, puis il y a des photos de moi et de ce que j'ai vécu sur terre, mes camarades, ma femme, mes souvenirs, tout y est, mes vieux camarades de la Spetsnaz, ça fait un bail, juste à côté de ces photos se trouve un bar, j'ai rangé tout mes liqueurs et whiskys dedans, surtout du Vodka, jamais sans, sinon je me sentirai mal. Vous en pensez quoi ? En premier lieu c'est grand, oui, mais c'est cool, c'est bien garnis comme chambre.  

je vous ai parlé de ma chambre, mais je ne vous ai pas encore dit pourquoi, j'ai invité des personnes à venir boire un coup et parler tranquillement autour de ma cheminé, parler de tout et de n'importe quoi, pour mieux se connaitre des autres et qu'ils apprennent à mieux me connaitre, après tout on est bon pour vivre pour l'éternité dans cette académie ? Autant connaitre tout le monde dans un cadre plutôt chaleureux et personnel que de parler dans la salle des enseignants. En même temps j'expose mes goûts et habitudes quand ils verront ma chambre. D'ailleurs ils devraient plus tarder à arriver.


Dernière édition par Yuri Dragunov le Jeu 8 Aoû 2013 - 1:12, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Mar 22 Jan 2013 - 17:40

Du vodka entre grands

Début d'une nuit bien arrosée

C'était une journée comme les autres qui se arrivait à son terme alors que le sombre professeur de stratégie déposait pour la dernière fois de la soirée son stylo sur le bois de son bureau. Il venait de terminer les corrections des nombreuses copies de la dernière interrogation qu'il avait dans toute sa splendeur de professeur sévère et exigent faite pour mettre sous la barre de la moitié ceux qui ne déniaient pas apprendre les leçons qu'il estimait importante à connaitre sur le bout de doigts. Comme à chaque fois, près de la moitié des adolescents qui suivaient son cours se trouvaient dans le rouge, et très peu de ceux ayant réussis dépassaient la barre du 70%. Le principal était là cependant, il savait au moins quels élèves parmi les siens étaient théoriquement aptes à devenir de vrais stratèges dans leur futur vie d'apprenti-Dieux, et au fil des années qui passeraient, leur futur vie de véritables Dieux. Il savait pertinemment qu'avec les temps à venir, et l'arrivée toujours grandissante de nouveaux apprentis, il viendrait un jour où deux camps devraient se déchirer, et les cours qu'il donnait seraient d'une aide importante pour ceux qui avaient intelligemment écouté et travaillé ce dernier. Professeur froid et très peu apprécié de ses élèves, il se moquait très ouvertement de l'opinion que les adolescents pouvaient bien avoir à son sujet, et préférait de loin continuer à se montrer comme étant tel qu'il l'est, sadique et distant de cette marmaille. Une majorité finirait de toute manière par lui cracher dessus lorsque leur parcours d'apprentis serait terminé, alors à quoi bon se déchirer pour leur réussite ? L'indifférence et la distance étaient deux alliés importants d'un professeur tel que lui. Mais trêve de bavardages, il y avait ce soir là, une toute autre activité qui l'attirait bien plus. Il était invité à passer la soirée chez Yuri Dragunov, collègue méconnu du stratège, qui s'intéressait à le rencontrer, ayant reçu de bons échos des manières du professeur inconnu. Bien évidemment, il n'était pas le seul convié à cette petite soirée, deux autres collègues du corps professoral devaient se joindre à eux, ce qui faisait d'une certaine manière plaisir au stratège. Certes adepte de la solitude et habituée à se comporter tel un associal, il ressentait ces derniers temps un étrange besoin de rencontrer du monde et de partager quelques bribes infimes de temps avec d'autres. Dans la vie si longue d'un apprenti Dieu, une soirée ne représentait rien, et il se plairait à en profiter. Les corrections étaient faites, le travail de la journée terminée, et il restait près d'une heure avant le moment posé par le professeur de combat à voir s'écouler.

- Martyrs, tu restes ici cette nuit, je sors seul. Après tout, je ne pense pas qu'un démon souhaite vraiment participer à une telle réception. Après tout, tu ne pourras même pas dialoguer, il n'y a que moi qui t'entends. Et ne parlons même pas de manger ou boire, tu te gaves d'âmes et tu vis dans un livre dont les pages permettant de te libérer sont scellées ...
- Pas besoin de raconter toute ma vie hein, je sais déjà tout ça. J'en profiterai pour dormir en ton absence. Et fais pas de bruit en rentrant, les sons extérieurs font échos à travers les pages du livre, pas envie d'être réveillé en sursaut par ta maladresse.
- En profiter pour dormir ? Comme s'il fallait attendre ce genre d'occasions pour cela ... Crétin de démon !

Modrus se leva de sa chaise, regardant une nouvelle fois l'heure, il ne s'était écoulé que deux minutes durant cette très courte conversation entre le professeur et son allié démon toujours bloqué dans ce livre ensorcelé. En tant que descendant d'une famille noble, il avait reçu une bonne éducation, et se sentait dans l'obligation de se préparer convenablement même pour une soirée des plus banales en compagnie de collègues qui eux, ne prendraient certainement pas la même peine que lui afin de participer. Il s'habilla, puisque comme à son habitude, il était resté tout ce temps en caleçon, il valait mieux enfiler quelque chose avant de sortir, au risque d'exposer dans le cas contraire son sous-vêtement de la même couleur que les rubis qui lui servaient d'yeux. Sur la table était déposée une belle bouteille ocre. Dedans était contenu un liquide dont il ne connaissait même pas le nom, sachant juste qu'il s'agissait d'alcool. Lui qui n'avait jamais gouté à la moindre goûte de bière ou d'alcool, allait faire son baptême avec des gens qui de réputation avaient la bouche facilement portée au goulot. Ca promettait d'être traumatisant pour cet homme qui passait régulièrement son temps à traumatiser les autres, comme cette pauvre Léa ou ce pauvre Ben, deux cibles de choix du tyrannique enseignant. Quoi qu'il en soit, cette bouteille serait un cadeau pour son hôte Yuri. Il s'en saisit et ouvrit la porte avant de sortir, refermant cette dernière à double tour avant de se mettre en route. Lui qui débarquait tout droit du dix-neuvième siècle se rendait chez un ancien spetnaz, et se préparait à humecter ses lèvres du puissant alcool dont raffolait tant le Russe. Quelle piètre figure il allait faire face à lui ou même à cette fameuse Kym, dévergondée dit-on. Il allait débarquer dans une chambre remplie d'armes en tout genre, alors que les seules armes qui décoraient la chambre du jeune professeur étaient des épées de toutes les époques et des fusils datant de la piraterie. Ca allait le changer un peu tout ça.

M'enfin, il était enfin arrivé, et il s'apprêtait à frapper à la porte. C'était chose faite, il ne restait plus qu'à attendre de pouvoir entrer dans les appartement du collègue, et la soirée pourrait commencer, après tout, sans doute les autres devaient-ils déjà être là ... Ou pas en fait ...

Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Ven 25 Jan 2013 - 0:47
L'Échine recourbé adoptant son éternel position fatigué et a la fois reveche le professeur Stein n'ayant pas eu de cour a donner se jour la en avait profité pour rester chez lui, a l'étage inférieur soit dans un coquet laboratoire pouvant tout bonnement glacer l'échine a plus d'un. Le décors froid, les outils peux.. commun.. Mais surtout le professeur qui était donc, recourber, au dessus de son travaille n'étant autre que la dépouille d'une bestiole innommable par son immondice. Celle si, éventré faisait l'objet des recherches de l'homme portant, évidement, sa traditionnelle blouse blanche ! Cette créature repoussante était allongé sur une table de fer reluisante, une table d'opperation, quant au professeur, lui, il était sur un tabouret a roulette donnant des coups de pied sur les différentes structure qui l'entouraient pour rouler d'un objectif a l'autre. l'un de ceux si était de simple nouille dans l'eau chaude constituant visiblement son repas posé sur un comptoir situé un peu plus loin. Sur se meme comptoir reposait également une cadran qui, a un certain moment, attira tout particulièrement le regard bordés de cernes du bon professeur Stein.

- Hm..

Prenant le cadran dans une main et le rapprochant de son visage, semblant le détailler en son intégralité, meme sous les plaques de plastiques couvrent les engrenages avant de le reposer sur le comptoir et se lever. Lui aussi était attendu ou plutot avait été invité pour il ne sait quelle raison. Tout se qu'il savait était que cette rencontre ne concernait en rien l'academie, apparemment, certain voulait en savoir plus a son sujet. Bien que associable de nature Stein ne luttait pas non plus pour etre seul au monde et c'était suivent cette logique qu'il avait precedement accepté l'offre.

S'étirant longuement une fois sur ses deux jambes toujours entre le corps inerte et le comptoir ou reposait son repas ainsi que le cadran il laissa par la suite ses membres supérieurs retomber avant de prendre, a pas lent mais effectuant de grand pas, la direction de l'escalier, de la partie de son chez lui n'étant pas prévu a des recherches meme si il faut dire les choses comme elles sont, l’appartement semblait entièrement concu pour cela. Les murs blancs et tristes comme un hopital ne dégageaient aucune chaleur n'y meme un sentiment qu'il soit timide ou incertain. La raison a cela était simple, Stein se savait dépeint de moralité et etre incapable de ressentir les sentiments profonds, tout bonnement. Gravissant donc les marches et se retrouvant dans la cuisine, traverser sans y faire attention il alla par la suite dans sa chambre changé sa blouse blanche pour une autre tout aussi usé et comme lui, rapiécé. l'enfilant prestement avant de se rendre vers la porte de son chez sois sans plus de cérémonie ou préparatif.

- Je sors, soit sage

Dit il a haute voix avant de s'emparer de la poignée elle meme rattaché a la porte et lancer un bref coup d'oeil pardessus son épaule, ne voyant personne derrière lui il resta ainsi un petit moment mais aucune voix ne parvient a son oreille, aucune réponse. La raison était simple, personne n'était avec lui cependant le professeur semblait par la suite arborer un regard encore plus vague, non pas triste peut etre seulement déçu. Par la suite il se permit a, enfin, sortir de chez lui.

Maintenant confronté a un long couloir celui si prit la direction de gauche apres avoir fermé et verrouiller la porte derriere lui. Aujourd'hui était un bon jour pour le professeur, aucune hallucination n'y bruit pouvant le faire vaciller dans ses démarches. Pendant se qui se destinait a etre une vertueuse marche de plusieurs minute le grand homme ayant le crane traversé d'une vis semblait réfléchir, comme a son habitude lors de se genre de séance sa mains se porta instinctivement a la piece de metal émergeant de sa chevelure grise argenté, tournant la partie la plus large dans un bruit de retord métallique pour le moins sinistre.

- J'étais persuadé de ne pas etre seul tout a l'heure.. Il y avait se garcon..

Il leva les yeux au plafond soufflant un grand coup avant de se départir de ses pensés plongeant par la suite ses mains dans les poches de sa longues blouse pour en ressortir un paquet de cigarette, il vient alors en coincer une au coin de ses lèvres et apres un furtif coup d'oeil autour de lui s'autorisa a en allumer l’extrémité. Le reste du trajet fut bien banale comme le reste jusqu'a etre a plus de quelque metre de la porte du lieu ou l'on avait invité sa propre personne. tournant le coin du couloir il put voir en un premier lieu un homme, soyez et bien vetus surtout comparer a Stein habillé en professeur ou docteur et bien qu'il était charismatique il abordait une allure plus.. différente? Déconcertante ? Quoi qu'il en soit il étira ses levres pour former un apaisant sourire alors qu'il se rapprochait obligatoirement de l'individu, de Modrus.

Le voyant frapper a la porte il arriva finalement a sa hauteur.

- Nous sommes les premiers ..?

Dit il de sa voix fatigué.
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Dim 3 Fév 2013 - 1:07
Si belle, si douce, si enivrante mélodie qui se glissait entre les becs affinés de ces coqs debout en ligne les uns à côté des autres gonflant leur torse attendant de pouvoir pousser le cri d'une virilité extrême. Ces pauvres petites bêtes assoiffées d'une expérience, d'une vérité qu'ils ne pourraient jamais assimiler. Bande de zouaves qu'ils sont. Las ... A vous regarder, le filet de bave pointant sur le bout de leurs lèvres mangeant, buvant la moindre expression de votre visage, le moindre flux de parole que vous daignez bien leur offrir. De simples pervers de la connaissance pour se proclamer un jour au-dessus de votre petite personne dénuée de vie, dénuée d'existence. A quoi bon se forcer ? A quoi bon vouloir continuer de perpétuer un tel savoir alors que la basse cours ne voulait clairement qu'une chose : La blondasse du premier rang !

"- Bande d'incapables ! VOUS N'ÊTES MÊME PAS TENUS DE M'ECOUTER, C'EST FINI OUI !"

Oui ... La classe que devait prendre en charge notre chère et tendre Tylf ce matin était de loin pas concentrée sur son cours. Ha si elle avait su, jamais, Ô grand JAMAIS Kym aurait dû accepter de rendre ce petit service à cette foutue directrice. De toute façon elle ne l'aimait pas, c'était un fait, mais pour couronner le tout, elle lui demandait des missions suicides et autres requêtes qui sortaient totalement d'un cahier des charges lambda d'un professeur digne de ce nom ! Bon, on vous l'accorde, notre jeune femme n'était pas vraiment une personne comme les autres, mais elle avait toutes les connaissances nécessaires pour faire connaitre son don des armes. Mais bon, l'apprentie n'était pas dupe, elle savait très bien que Colombe la surveillait d'une manière ou d'une autre au vu de son passé peu glorieux envers cette race tant chérie par Madame la maîtresse de maison. Bref, rien que d'y penser, notre mystérieuse enseignante avait les yeux qui fumaient ... Pourtant, ce n'était guère sa mauvaise période du mois et pourtant, elle était si remontée ...

*Calme-toi, de toute façon, tu étais en train de dormir, normal qu'ils commencent à parler aussi ...*

*Ouais toi la ferme, on ne t'a rien demandé !*

*Genre, tu ne vas pas me dire que tu es jalouse de cette nana ?*

*Qui ça, Colombe !?*

*Ho non, pas elle, ça je le sais, non je parlais de l'élève là-bas qui attire le regard ...*
Genre ! Ils sont douze élèves ce matin et qu'une seule nana aussi, fallait bien que la gente masculine s'occupe pendant que notre super professeure de la mort qui tue piquait un somme ! A vrai dire, une toute autre chose turlupinait notre Kym adorée, c'était une rumeur qu'elle avait entendue la nuit précédente dans le couloir sur une fête ou un apéritif. Mais attention, je ne vous parle pas de ces banquets rasoir et soporifique à la Colombinator, mais d'une vraie beuverie qui s'organiserait parmi ses collègues. Pourquoi me diriez-vous qu'une chose si anodine hantait son esprit, mise à part ce maudit humain qui siégeait dans sa tête, bien simplement car ... ELLE N'EST PAS AU COURANT, donc, pas invitée, fichtre ! Une fois de plus, mise à l'écart. Peut-être était-ce pour une vraie raison après tout. Bref, il fallait en avoir le coeur net ...

"- Bon, ça ne sert à rien, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Leçon terminée, déguerpissez !"

Profitant de son super message très intéressant, la Tylf lança une dague d'entraînement, en bois je vous rassure, en direction de cette élève pour venir se planter pile poil entre ses deux pieds.

"- La prochaine fois je ne te raterai pas ... HA HA HA"

Son cours n'avait duré que vingt minutes, c'était déjà bien trop long pour un service d'ailleurs ! La jeune femme se dirigea dans sa chambre d'un pas ferme. Une fois arrivée, elle balança ses habits dans toute la pièce avant de venir se jeter dans son lit si moelleux et accueillant. Fermant délicatement ses paupières, elle essayait de repenser aux paroles entendues dans les couloirs le jour précédent. A quelle heure c'était déjà ? Hmmm, une chose était sûre, c'était ce soir que tout allait se jouer... Pas le temps de vraiment se reposer, en même temps, c'est pas comme si elle avait vraiment fait autre chose de sa journée. La Tylf se rendit sous la douche, ce serait dommage si quelque chose devait se passer ce soir et que sa peau ne sentait pas la rose fraîche de l'aube printanière !!!

*C'est qui le con qui donne des noms pareils aux produits de douche ?*

*Et dire que c'est un métier dans l'époque actuelle !*

*Tuez-moi ...*

*Ca, je l'ai déjà fait ma chère Kym !*
Mouais mouais mouais, Arklès avait un humour bien sombre, mais bon, ce n'est pas vraiment comme si elle avait le choix de se coltiner dans son esprit un humain, démon de son époque, traître de son pays et ... Son meurtrier ... M'enfin, ceci est une autre histoire bien moins drôle que celle à venir, donc, ne sortez pas vos mouchoirs, cela ne servira à rien, sauf si vous souhaitez pleurer de rire ...

"- Haaaaa, c'est l'heure !"

Notre personnage aimait bien se parler à elle-même, mais trêve de bavardage, comme elle l'a si bien fait savoir à son miroir encore rempli de buée par la vapeur de la douche, l'heure allait arriver pour ce rendez-vous. Passant sur elle un bout de tissu blanc, une sorte de robe courte à bretelles toute bête, Kym sortit de son antre pour arpenter un peu le couloir des chambres des professeurs. Un petit brouhaha ressortait non loin d'une, s'approchant gentiment, mais sûrement, elle entendit une voix, puis une deuxième. Deux hommes, étrange ... S'avançant de plus près, elle aperçut deux mecs d'une certaine envergure attendre devant la porte d'un professeur dénommé Yuri si on lisait bien l'inscription devant le petit panneau. Alors c'était donc ça ... Une garçonnière, une méga beuverie entre hommes, un club pour les gays ... COOL ! S'invitant carrément à cette folle partie, la Tylf rejoignit les deux personnages se mettant entre les deux et passa ses bras sur chacune de leurs épaules.

"- Alors c'était donc ça mes poulets, une soirée rencontre spéciale pour hommes ! Roh, coquins que vous êtes !"
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Mar 5 Fév 2013 - 18:01
J'ai tout ce qu'il faut, j'espère,pour faire cette soirée assez sympa, puis ça fait toc toc toc, ils sont donc arrivés. Je me regarde et passe de ma main tout au long de ma veste kaki pour voir si j'ai rien de tachant dessus et d'aplatir les plies au passage. Bien, je pense que je suis présentable et il est temps d'ouvrir cette porte. Lorsque je m'approche de celle-ci j'entends comme une voix efféminée, qui-est-ce ? En tout cas, rien que d'entendre de ce qu'elle a dit un instant plus tard j'ai commencé à rigoler intérieurement. Je ne sais pas qui elle est, mais rien que par sa voix et sa façon de parler je pense deviner la personne. Empoignant la porte puis l'ouvrant au quart de tour et je vois trois individus en face de moi, il y a certes les deux que j'avais prévu les invités puis la troisièmes, qui est une femme aux chevelures vertes, comme moi d'ailleurs, je ne me rappelle pas de l'avoir invité, en tout cas sa tête m'est familière, pourquoi ? Je l'ai rencontré pour la première fois à l'ouverture de l'académie, d'ailleurs elle a eu de sacrée manifestation en son égard, mais aussi elle est presque comme moi, encore pourquoi ? Elle a un certain trouble psychique, ou peut-être dire qu'elle a quelqu'un qui habite en elle. -Comme nous quoi, comme le monde est petit, il y en a de plus en plus maintenant! Ce que j'aimerai rencontrer ces personnes, surtout leur double, histoire de faire un peu plus connaissance.- Oui, peut-être, mais pas maintenant, mes invités attendent dehors en ce moment.

"Ah! Mes chères collègues et camarades, venez, je vous attendez, sauf une, mais comment refuser une belle femme à boire avec nous, nous verrons si elle tient à l'alcool... Entrez"

Je me suis décalé afin de laisser libre d'entrer dans mon humble... Ahem, dans ma chambre personnelle, la première qui rentre est Modrus Hemrod, ce professeur est arrivé il y a pas longtemps, pourtant il se voit à enseigner régulièrement, je ne sais pas de quel genre de matière il enseigne, mais je pense que ce doit être assez amusant. Je le regarde par son expression sur son visage, pas très enthousiaste, restant calme à tout bout de champ, enfin c'est ce que je pense, depuis que je le croise dans la salle des professeurs, toujours ce même expression sur son visage, je ne sais pas comment le décrire, c'est juste qu'il est pas très rationnel, vous voyez ce que je veux dire ? -Moi je dis que ce type est louche- On l'est tous, sans exception, nous avons un passé plus ou moins... Normal, mais jamais dans l'exact position du normal, sinon on ne serrait pas là, dans cet académie et toi tu ne serrais pas là à parler avec moi. -C'est cool dit moi, tu veux m'apprendre la vie ? Ou ôter la vie ? Tu veux que je te dise quoi ? A part que j'en ai rien à foutre, ce que je veux dire c'est qu'il est pas... comme les autres- Pourtant je ne vois qu'un type habillé de façon normal, enfin un peu plus élégant tout de même, il a pris le temps de bien s'habiller, c'est juste sa façon de me regarder, enfin, moi-même je ne suis pas rationnel car ces petits jeunots ont peur des représailles, après ce qu'ils ont vécu à mes cours. -Pourtant tu as pris le plaisir de le faire, même moi j'en ai rigolé- Tant mieux, si cela permet de te garder au fond de ta cellule c'est mieux ainsi. -Tssss, ce qu'il est ennuyeux-

Le deuxième, peut-être le plus... bizarre des trois, Frank Stein, ainsi professeur et tout comme Modrus Hemrod, il est arrivé il y a peu de temps, son expression qui me semble toujours fatigué, après tout, je ne sais même pas comment il réussi à marcher avec tout ces cicatrices et ces vêtements en lambeau, mais le plus intriguent dans tout ça c'est... -Oh putain! Un écrou dans son crâne! T'as vue ? J'ai envie de le toucher pour voir- T'es chiant à la fin, je ne sais pas pourquoi tu es aussi bruyant aujourd'hui -C'est peut-être que je m'ennuie et eux pourrait me diverti- Oui oui... C'est vrai que celui-là je ne sais pas comment il arrive à fonctionner avec cette vis dans la tête, je suis trop curieux de voir ça de plus près, depuis, dans mon métier, je n'ai jamais pensé à foutre ce genre d'outil dans le crane, peut-être que c'est douloureux ? Non ? Pour lui cela ne semble pas le cas. En tout cas, même derrière ses lunettes rondes, il arrive à peine a avoir les yeux ouverts, enfin, peut-être qu'il a mal dormi, pour un gars comme lui je ne sais même pas ce qu'il pourrait faire dans la nuit, mais avec son nom ça me rappel un vieux histoire qui parlerait d'un savant fou qui arrive à ressusciter un mort et que celui-ci s'appelait Frankenstein... Ou c'était le savant fou qui s'appelait comme ça ? Non c'est bien le zombie. Oh! Lui pourrait très bien en être!

Bref...

Et la troisième, la belle demoiselle, on aurait pu être frère et soeur avec de tel couleur de cheveux, son tempérament plus garçon manqué, malgré qu'elle voulait montrer son côté féminin, sa tenu légère et gracieuse qui pourrait très bien attirer plus d'un regard. -même moi j'en raffole d'elle! Je vais la dévorer- Ahem, sans pitié. Par contre elle est là depuis un bon moment, tout comme moi, dans cette académie, je la croise assez souvent vers la salle de l'entrainement, sinon c'est plus ailleurs, elle est enseignant comme moi, dans l'art de combat, je ne comprend pas pourquoi je ne l'ai pas encore parler avec elle alors que cela fait un bail qu'on se connait, peut-être parce que c'est une femme et que j'ai une femme que je l'aime si fort sur terre, toujours fidèle, ne cherchant pas à corrompre mon âme pour une autre personne, même si elle est belle!

"Venez vous installer là-bas, près de la cheminé, il y a les verres et la bouteille de Vodka qui nous attend, mais que dire si ce cher Modrus pourrait nous proposer de son rhum ? "

Oui, je l'avais repéré depuis qu'il a traversé la porte, la bouteille qu'il tenait dans sa main, je ne vois pas très bien le nom ou la provenance inscrit sur le côté, mais je pense savoir ce que c'est en regardant l'apparence et la couleur de la bouteille. C'est toujours meilleurs de boire le rhum avant d'entamer du Vodka. Lorsque tout le monde est entré, je referme la porte à clef et je me dirige vers mon siège, près du cheminé.

"Faites moi voir la bouteille que je vous sert tous et que nous trinquons pour cette petite fête entre camarade"

Je me saisi donc la bouteille de Modrus et ainsi enlevant le bouchon sous le son typique qui fait frissonner le corps d'un ivrogne. J'ai donc commencé à verser ce liqueur dans les verres, penser à remplir à moitié, comme la tradition le dit, autant profiter le goût et non le contenu. Puis c'est là que je viens de penser.

"Oh! Si vous voulez des glaçon il y en a dans cette petite boite magique, elle produit autant de glaçon du pôle nord, j'ai pensé à certain d'entre vous qui n'aurait pas l'habitude de boire de l'alcool, ça passe beaucoup mieux avec, pour ma part je le prend sans..."

Suite à cela j'ai commencé à lever mon verre et à regarder devant tout le monde, sur chaque regard de ces personnes puis nos verres qui ne tardent pas à se joindre pour commencer cette fête privés:

"Alors... zdorovʹye (santé)"
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Mer 20 Fév 2013 - 17:12

Du vodka entre grands

Entrons, que la soirée commence

Alors qu'il patientait toujours très calmement que l'on vienne lui ouvrir la porte, Modrus songeait à nouveau à tout ce qu'il s'était passé depuis son arrivée ici, à la Deus Académia, ces évènements qui s'étaient enchaînés les uns après les autres, sans qu'il ne comprenne toujours pourquoi telle ou telle situation lui arrivait et pas à un autre. Il pensait aux personnes qu'il avait rencontré, ceux dont le regard l'avaient marqué et dont il se souviendrait longtemps. Dans sa qualité de professeur, il avait eu l'occasion de croiser bien des élèves, et de dialoguer avec quelques uns de ses camarades, mais rarement il avait eu, si ce n'est pour dire jamais, la possibilité d'échanger avec ceux que l'on appelait plus communément repentis. Ces êtres qui avaient été choisis pour venir aider l'académie en expiant leurs pêchers du passé. La plupart d'entre eux, avaient très certainement été bien moins cruels et inhumains que le sombre stratège de leur vivant, mais Deus semblait en avoir décidé autrement, offrant une place de choix à l'un des pires criminels de son siècle. Il pensait à nouveau aux quelques secrets qu'il gardait précieusement pour lui, ses ambitions personnelles, ses désirs au sein de l'académie, mais également ces sombres activités qu'il avait alors que tous regardaient ailleurs. Ce soir là, il avait l'occasion de se changer les idées avec ses collègues, oublier toute cette pression, et ne plus penser à rien d'autre que discuter, boire, et rigoler, si du moins ses lèvres laissaient s'échapper ce doux son que le rire, qui n'avait plus quitté l'antre de sa bouche depuis bien des années déjà.

Il fût rapidement extirpé à ses pensées alors que Frank, son collègue entrait dans le couloir où il se trouvait et s'était approché de lui sans faire trop de bruit, du moins pas assez pour que le sombre professeur ne le remarque. Ses quelques paroles n'obtinrent guère de réponse de la part du stratège qui restait silencieux. Quelques instants plus tard, et ce fût une femme qui se joignit à eux, une autre collègue, dont il ne connaissait rien, elle était juste bonne, seules pensées qui traversèrent l'esprit du sadique alors qu'elle parlait et que lui, dans son silence n'avait aucunement l'intention de lui répondre. Oh mais tiens, voilà que la porte s'ouvrait enfin, il était temps en tout cas.

Ah! Mes chères collègues et camarades, venez, je vous attendez, sauf une, mais comment refuser une belle femme à boire avec nous, nous verrons si elle tient à l'alcool... Entrez

Cette phrase sonnait aux oreilles de Modrus comme une extériorisation directe d'un "Tiens, viens ma chère demoiselle, je vais te prendre sur la table du salon." Ce n'était peut-être pas le cas, mais bon, qui savait ce qui pouvait bien se tramer dans la tête de Yuri Dragunov, celui qui recevait la bande pour cette soirée bibitive, après tout réputé pour ne pas être le plus remarquable des saints peuplant cette académie divine. Pour cependant en revenir à nous moutons, il fallait savoir que Yuri avait directement remarqué la présence de cette bouteille dans la main du dévoreur, qui la lui remit dès que ce dernier esquissa l'envie de l'ouvrir afin d'en déguster le délicat contenu. Modrus partit de ce pas s'installer près de la cheminée, là où semblait se passer les réjouissances, ou du moins, là où elles allaient se dérouler. La bouteille ouverte, quelques paroles, et enfin, le délicieux liquide qui se déversait dans les verres, l'amusement allait débuter, du moins, la première nuit "trou de mémoire" de Modrus allait commencer.

Alors que les contenants et leur contenu venaient se poser devant les invités, le sombre stratège ajouta au rhum deux glaçons, qui dans un léger son de craquement refroidirent encore plus le liquide alcoolisé. Alors que Yuri levait son verre en regardant la mini assemblée, Modrus fit de même, déposant ses scintillants rubis sur le visage de la dame qui les accompagnaient, lâchant à son tour un amical:

- A cette soirée privée, santé

Déposant ses lèvres sur le verre, le liquide coula ensuite vers sa bouche, se déposant sur ses lèvres, laissant le goût s'imprégner sur sa langue, et ensuite arriver jusqu'à sa gorge, avalant ce rhum avant de reculer le contenant de son visage. C'était fort, surprenant, mais ça avait bon goût. Modrus pensait que la soirée allait bien se dérouler, mais ce qu'il ignorait, c'est qu'il ne s'en souviendrait pas, après tout, l'alcool l'en empêcherait ...

Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Lun 4 Mar 2013 - 2:37
Il est vrai que dans cette Académie, tout le monde avait un grain, du moins, il était plus que rare de trouver une personne normale parmi les apprentis. Chaque être avait un caractère bien particulier, une histoire, une expérience, une culture différente. Cette variété était très intéressante et étudier tout cela ne pouvait qu'enrichir une certaine connaissance sur l'aspect émotionnelle des âmes qui volaient tout autour. C'est bien beau, certes, mais toute chose a une fin. Le vent tournait gentiment aux alentours, une certaine tension se faisait ressentir, tout semblait se bousculer mais sans faire trop de ravage pour le moment. Quel instant si excitant je vous l'avoue. En attendant ce point crucial si appétissant, une bonne soirée détente sous un air de orgie entre potes allait se profiler. En si bonne compagnie, dans le nouveau pub du coin nommé couloir, les trois compères attendaient patiemment que la porte magique daigne enfin s'ouvrir. Après quelques secondes, à se demander ce que pouvait bien foutre l'autre dans sa piaule, le portail vers la déchéance s'est enfin ouvert !

*Non, t'es pas sérieuse quand même ? Tu veux passer une soirée avec ces vulgaires inconnus dans une pièce si petite avec plein de liquide à rendre fou un puce mutante ?!!*

*Et ouaiiiiiiiiiiiiiis ! C'est la fête !*

*Non, non, non, mais s'il y a des dérapages, je fais quoi moi ?*

*Bah tu fermes les yeux, gros malin, pas de ma faute si t'es un mec ! Hi haaaaaaaaaaaa !*
L'hôte était bien sympathique, un poil psychopathe sur les bords, mais attendrissant, le sourire aux lèvres, il invita cette petite bande à partager son doux breuvage. Qu'il est gentil, on pourrait même lui donner un su-sucre. Il était assez bien bâtis, les cheveux d'un vert magnifique comme on les aime. Son regard était mesquin, coquin, moqueur, bref, un curieux mélange explosif qui ne tarda pas à arracher un sourire de contentement sur le visage de notre mystérieuse enseignante. Elle avait déjà croisé ce Yuri lors de la Cérémonie de bienvenue, entre parenthèse, il y avait un peu beaucoup trop de Cérémonie ici, m'enfin, elle l'avait croisé là-bas mais à vrai dire, elle se souvenait plus trop de la suite.

*Mouahahahaha, il veut voir si tu tiens l'alcool, mon pauvre, il va morfler !*

*Ahem ... Tu te tiens tranquille, sinon, je prends une cuite mémorable à t'assommer !*

*Paroleeeeeeeeeeeee, parole, paroleeeeeeeee*
Se donnant une légère claque sur la joue gauche, la jeune femme entra dans la pièce derrière ses deux collègues. On va dire que la décoration n'était pas vraiment de son goût, mais bon, Kym venait d'une époque si lointaine qui n'avait juste rien à voir que bon. L'aspect sauvage était toutefois appréciable. Prenant place juste à côté de l'homme qui avait apporté une autre bouteille, la Tylf se fit servir une bonne vodka histoire de changer ses habitudes. Quel doux parfum il est vrai ! Faisant santé avec toute la bande de joyeux lurons, la jeune femme but d'une traite son verre le reposant fermement sur la table avant de lâcher un long souffle de plaisir !

"- Excellent Yuri ! J'aime !"

C'est vrai que cette soirée privée était peut-être pour certain, déplacée, juste être là à boire des verres sans même avoir un intérêt de discussion. Toutefois, sentir ce flux couler dans ses papilles jusqu'à sa gorge, sentir celle-ci brûler à l'arrivée de ce liquide si coquin, c'était une forme de jouissance indescriptible. Les joues légèrement rosies par cette chaleur en si bonne compagnie, la jeune femme se fit servir un deuxième verre.

*Non mais regarde-toi, on dirait une putain !*

*Et alors, j'ai bien été la tienne pendant des années, serais-tu jaloux de ne pouvoir y toucher ?*
Passant délicatement sa main sur une de ses bretelles redescendant délicatement sa paume sur le haut de sa poitrine, la mystérieuse enseignante se pencha un peu plus vers son voisin de canapé, proches tous deux la cheminée, elle passa sa main libre dans ses cheveux.

"- Dis-moi beau brun, comment dois-je t'appeler ?"

Retirant gentiment son étreinte pour se remettre plus ou moins droite de son côté, elle agrandit un peu plus son décolleté de son autre paume avant de finir son verre et de se pencher vers son hôte dévoilant encore plus de son intimité.

*T'es une vicelarde !*

*T'aime ça mon cochon ... !*
Un sourire toujours aussi coquin sur son visage, la jeune femme humidifia ses lèvres du bout de sa langue attendant que ce cher Yuri daigne bien vouloir l'arroser.

"- Et toi mon cher Yuri, il est bien dommage de se croiser plus souvent, très bel art que tu affectionnes, avec un corps comme le tien, cela ne m'étonne pas ..."

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Sam 9 Mar 2013 - 20:43
J'observais mes invités à boire calmement, je fais de même avec mon verre rempli de rhum, j'ai d'abord commencé à passer son odeur sous mon nez et là, quel étrange mélange d'odeur tropical et... Doux. C'est bien rare de sentir de tel alcool, est-ce-que la bouteille proviendrait dans les caraïbes ? Je ne sais pas, en tout cas je ne vais pas attendre bêtement à tenir mon verre devant mon visage et le regarder de travers. C'est ensuite que je commence à le boire de quelque gorgé, le parfum de ce liqueur envahit mes narines et le breuvage coule à petit flot dans ma gorge et ma langue en a eu le temps de le déguster et ma foi, c'est pas mauvais. Mes yeux n'arrêtant pas de regarder sur le visage de chaque invité et j'en vois déjà une qui commence à rougir, par contre je vois aussi cet étrange personnage qui ne semble pas vraiment apprécier son verre, bien qu'il l'ait bu d'un trait et ça pour je ne sais quel raison, mais tout de suite après je vois le malaise le regagner, il est assez blanc comme ça, mais là... C'est tout un autre niveau.

"Hé ? Ça va ? Besoin de quelque chose ?"

Il fait signe que tout va bien avec sa main, même si son visage me dit le contraire, cachant sa bouche avec sa main, peut-être sur le point de tout faire exploser. Enfin, j'espère que tout se passera bien, mais mon regard se pose à nouveau sur cette belle femme qui commence à chauffer, j'en connais une qui va être heureuse de la rencontrer. Oh, son verre est vide, j'en ai profité de vider le mien et par la même occasion de remplir de mon Vodka et celle de Kym, j'aime remplir le verre des autres, qu'ils n'arrêtent pas d'en boire en ma présence, j'en suis bien fortifié et j'ai l'habitude, c'est une bonne chose de le boire quand il fait encore froid dehors.

"Heureux que ça te plait"

Le Vodka hein ? Si vous saviez que l'origine de ce boisson ne viendrait pas de la Russie, mais de la Pologne. Eh oui, c'est pas nous l'origine, mais qu'importe, la vodka est vielle de 6 siècles et a parcouru tellement de vie avec un pays si mouvementé, elle a connu mille façon d'être crée, mais la meilleur c'est quand c'est fait à base de céréale, distillé à plusieurs reprises, puis enfin, un taux d'alcool de 38, ce fut un chercheur qui a trouvé le taux d'alcool parfait pour ce genre de boisson, mais... Au temps de l'URSS il n'y avait pas vraiment de liberté avec les alcools et donc nous sommes passés au classique, le 40%, tout ça pour faciliter les frais de taxe, cela bafoue la nature, notre nature à consommer du Vodka, enfin, je m'en fout maintenant, car je peux en avoir autant que je le souhaite, comme maintenant, la bouteille qui se trouve sur cette petite table ronde en est une. Je n'ai pas hésité à changer mon verre pour me servir de cette liqueur, pour moi c'est comme une religion, je le bois seul, mais j'en bois énormément avec mes camarades, c'est autour de ce breuvage que j'ai partagé mes souvenirs, mes sentiments et mon passé avec eux. Vous comprendrez quand vous allez suivre cette voix et quant à moi... Je suis en train de le partager avec eux, c'est... Enfin, cela me rend nostalgique.

J'ai commencé à boire mon premier verre de mon vodka, le goût change totalement et là je peux vous dire que cela me fait du bien, je ne m'en lasserai jamais de cet alcool, je commence à sentir un peu de chaleur monter en moi, puis l'enseignante Kym commence à succomber à mon liqueur, doucement, mais sûrement. Elle commence à faire chauffer l'atmosphère avec ses mouvements peu honnête -ça te rappelle quelqu'un ?- Chuuuut... N'y penses même pas -Ok ok... Juste comme ça... Mais... Avoue que t'es bien tenté, hein ?- Hmmmmmmm, c'est vrai qu'elle est à croquer, comment résister face à de tel provocation si sensuelle... -Eh! Regarde le tête à boulon, il est trop mal au point!- Hein ? Oh... -Il est plié en deux, comme s'il s'est pris un gros coup de pied dans le bide, wouaaaa... Je crois qu'il va lâcher toutes ses entrailles au sol, même s'il tient ses deux mains devant la sortie de secours- Ce que j'ai pas envie de faire le ménage moi.

"Hé, ho! Tu vas bien ? Tu..."

-Et bien! Il s'est levé brusquement et est sortie de ta chambre, sans même dire merci, pas de problème! Va C**** ailleurs!- Je suis soulagé, il ne l'a pas fait dans ma chambre, tout va bien, la soirée peut continuer. Ma vue se concentre à nouveau sur cette enseignante et qui en a d'ailleurs fini avec son voisin, la voila qui me fixe intensément et, bien que son regard soit envoutant, mes yeux se ruent lentement sous son menton, sa main qui désigne sa forte poitrine presque... Dénudé. -Alors ? Instinct primitif qui te remonte la tête ? Hein ? Ça m'étonne pas de toi, après tout, on est pareil- Chuuuut, calme toi, calme ton hardeur, en tout cas cela ne m'empêche pas de jouer le jeu. J'ai pris la bouteille de Vodka pour la resservir à nouveau, son verre à nouveau plein, mon regard se porte à nouveau sur son visage qui commence à rougir, l'effet de l'alcool ?

"Parce que c'est mon métier, parce que j'aime, et toi ? Existait-il le Vodka à ton époque ? Au temps où l'on se battait avec l'épée, je suis sûr que tu étais une grande combattante, c'est vrai qu'il est dommage qu'on ne se croise pas souvent"

Je termine pas phrase en buvant encore mon verre et... Oh ? Plus de Vodka! On l'a déjà fini ? Bon ba je vais devoir aller en chercher. Je me dirige vers mon placard où sont rangées mes bouteilles en réserve, quand y en a plus, il y en a encore! J'en ai pris une dans ma main, qu'est-ce-que c'est... Wow! 90% ? Non, pas ce soir, voyons voir d'autre, ma main cherchant parmi toutes ces bouteilles et c'est là que je tombe sur le Vodka produit en Suède, l'absolute Vodka. Haha! Essayons ça. Je rejoins mon siège en posant la bouteille sur la table et... Je l'ai ouvert pour me servir en premier et le boire ensuite.

"Ah! Pas mauvais celui-là, ils savent bien faire du Vodka eux."
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Lun 3 Juin 2013 - 19:01
Voilà une bien belle soirée qui s'annonçait. Alors que notre chère et tendre n'était même pas prévue au rendez-vous, tout semblait la destiner à être seule face à son hôte. En effet, l'un de nos compères fut vite rattrapé par la réalité et s'en alla à vive allure. La mystérieuse enseignante sentait déjà ce flux divin enivrer ses veines montant délicatement jusqu'à son cerveau. Son regard brillait et devenait de plus en plus coquin. Son jeux venait d'être dévoilé aguichant comme il se doit ses derniers collègues toujours assis sur le canapé. Malheureusement, l'alcool avait un effet vraiment étrange sur certaines personnes. Mordus, comme elle l'aimait à l'appeler, changeait de couleur à vue d'oeil. Sa peau s’éclaircissait, se ventre gargouillait, autant vous dire qu'il ne mit pas très longtemps avant de s'excuser et s'en aller aussi vite.

*Bah dis donc ... Il ne reste que vous deux ...*

*Un homme ... Une femme ... Une bonne bouteille ... Dieu sait comment tout ça va se finir ...*
Et c'était peu dire, cela faisait quoi ? A peine une heure que cette charmante bande s'était retrouvé dans la chambre de leur invité qu'il en restait déjà plus que deux. A ce rythme, la soirée risquait d'être vite fini. Heureusement que notre douce tenait bien l'alcool et avait une gorge bien aiguisée ! Reprenons donc le cours de la conversation, avec tout ce remue-ménage, le fil de la discussion s'était perdue. Que disait-il déjà ? Ha oui, l'alcool, en fait, le même sujet d'échange depuis son entrée dans cette pièce. Et quelle chaleur vous me direz ! Dans tous les cas, notre jeune femme s'enfonçait un poil plus dans le canapé regardant d'un oeil plus très vif son cher collègue qui lui servait à nouveau un verre.

"- Ha ha, ne t'inquiète pas pour moi, nous savions très bien faire la fête à mon époque ! L'Alcool n'était simplement pas de même souche mais tout aussi efficace !"

Alliant ses dires à son geste, elle bu cul-sec son petit verre placé juste devant elle. Posant fermement ce bout de cristal d'une force victorieuse, Kym se tourna vers Yuri. Il n'y avait pas besoin de mots pour lui faire comprendre qu'elle en voulait encore. Encore ... Toujours plus. Après tout, la soirée ne faisait que commencer ! En y repensant, la Tylf était assez peu vêtue, car à la base, elle n'avait rien prévu de réellement intéressant cette nuit, s'approchait pas très discrètement de sa proie faisant baisser une de ses bretelles. Haussant un peu son épaule, humectant ses lèvres de la pointe de sa langue, elle reprit le cours de la discussion.

"- Un homme de votre trempe doit s'ennuyer seul ici, vous ne trouvez pas ? C'est bien dommage un si beau morceau ..."

En même temps, peut-être que non, notre professeure savait très bien occuper ses soirées à l'aide des majordomes ou encore de servants en tout genre qui défilaient la nuit dans sa piaule. Mais elle dû arrêter, dans un certain feu de l'action, ses pouvoirs ne sont guère contrôlables. Après une dizaine de disparitions douteuses de bellâtres de l'Académique, cacher le secret était devenu bien difficile. Peut-être que ce cher Yuri serait sa prochaine victime. Et quel victime me diriez-vous ...

*Tu frétilles non ?*

*...*

*Tu veux sentir le goût qu'il procure n'est-ce pas ? Avoue ... Tu veux goûter à son sang !*

*Sa chaire serait bien plus plausible ...*
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Dim 21 Juil 2013 - 15:42
 Et bien... Nous voila... seul. C'est ironique de voir mes deux invités partir en premier et la dernière a une forte caractère avec l'alcool, sacrée femme dirai-je! Voila quelqu'un qui sait bien tenir au Vodka! Toujours est-il que cette soirée va être très longue pour voir mon armoire se vider, avec ce corps de jeune j'espère pouvoir tenir le coup. Si je me rappelle bien, à cet époque, au temps où j'avais cet âge, je ne buvais pas beaucoup et encore j'étais le plus jeune de mon unité. Dire que c'était à cet instant là que je me suis bien éclaté, boire et boire encore, rigoler entre camarade jusqu'à ce que la liqueur de notre bon pays nous emporte vers les rêves que l'on aura du mal à s'en rappeler. Pour l'instant tout ce passe bien, une bouteille déjà vide et une nouvelle entamée, voyons voir jusqu'où pourra tenir ce corps... Et elle aussi d'ailleurs. 



En tout cas, nos verres se voient toujours pleins et même si s'en est petit, vous les verrez toujours pleins, juste que le nombre de bouteilles vides s'augmentent avec le temps. Je ne compte plus le temps, ni en minute, ni même en heure, il est très probable que tout ce qui se passe dans ma chambre soit devenue un monde à part pour deux personnes. "Un monde pour un mâle et une femelle ? Ba voyons, regarde la, comment elle te taquine cette coquine, ça se voit dans ses gestes, elle te veux dirait-on!" Vu la tournure des choses c'est bien possible, mais avant d'en arriver à la j'ai bien l'intention de remporter ce petit défis, à celui qui bois le plus. 

"Peut-être, en attendant vous êtes là pour me tenir compagnie, c'est déjà pas plus mal, je ne serrai pas le seul à boire du Vodka dans la soirée, comme je le fais habituellement, tant que j'ai des bouteilles en réserve et que personne ne tombe encore sous son influence, que diriez-vous de continuer de boire et de parler de tout et de rien? J'étais invincible à ce petit jeu"

Et je terminai par un rire sympathique, non pour flatter, après tout je ne connais pas Kym, elle pourrait très bien être une adversaire redoutable. Néanmoins, après avoir terminé de boire mon verre et d'empoigner la bouteille pour servir le verre de ma camarade et du mien, reposant lentement sur la table avant de lever mon liqueur, près à en boire un autre gorgé. 

"Dites moi... Je viens de remarquer, quel coïncidence qu'on ait les mêmes couleurs de cheveux, une couleur si inhabituelle, même au sein de l'académie. On pourrait très bien être frère et soeur" Encore je rie "Sinon, que diriez vous de parler, pour chaque côté, de notre époque ? Je suis sûr que l'on vient même pas du même ère, n'est-ce-pas ? Comparé à moi, qui vivait dans un monde où les épées sont bannis du champs de bataille et laisse place à des armes encore plus destructrices que les catapultes, un monde de technologie qui défie même les rêves et les réalités"

Puis, après ma phrase, j'ai bu mon verre comme si mon tour est terminé, à ce moment là, bien évidemment, je me suis resservi à nouveau de mon bon liqueur et attendant qu'elle me donne un peu de son histoire. 
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Dim 21 Juil 2013 - 23:08

S'en était presque amusant. Un défi voulait-il ? Bien il l'aura ! Notre charmante Kym était du genre coriace, mais surtout, elle tenait parfaitement l'alcool ... Tout du moins, l'effet sur elle était très apprécié de la gente masculine. En effet, l'alcool sur elle avait un effet excitant, aphrodisiaque à souhait. En moins de deux, elle pouvait se retrouvait sur le comptoir seins nus à se trémousser pour votre plus grand bonheur. M'enfin, même si le point limite était presque atteint, il y avait un autre aspect qu'il ne fallait pas lésiner : Arklès, le démon qui dormait en elle. Son âme était prisonnière dans son corps, certes, mais quand notre mystérieuse enseignante n'avait plus contrôle sur elle, c'était celui-ci qui se jouait prenant possession de ses membres les faisant bouger à sa place.

*Purée, arrête de boire Kym, ça va mal se terminer cette histoire !*

*Han hannnnnnnnn, osef !*

*Putain tu fais chier, arrête, tu me fais honte, j'en ai marre de ces mecs...*

*Arrête, je suis sûre que t'aimes aussi les hommes mon petit Arklès !*
Un verre tendu, une bonne gorgée prise, un autre verre tendu, une autre bonne gorgée prise et vice-versa. C'était le combientième verre maintenant ? Ou devrais-je dire, la combientième bouteille ! Les deux amants de fortune menaient un jeu bien dangereux et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce liquide chaud à vous faire frémir tous les sens de votre corps faisaient sérieusement effet. La jeune femme n'arrivait plus à tenir droite sa tête et la faisait balancer de gauche, de droite puis en arrière pour reprendre une bonne respiration écoutant patiemment les paroles de son interlocuteur. Prenant une énième gorgée, les dires de celui-ci ne put l'empêcher de la faire rire grossièrement avant qu'elle ne réussisse à se maîtriser.

"- Hé bien mon cher, je ne suis malheureusement pas en mesure de vous dire à quelle ère j'appartiens. Mon époque est bien particulière, nous étions deux races bien distinctes qui se vouaient une guerre éternelle. Les Tylf et les humains. Comme on peut le constater de nos jours, les Tylfs ne semblent pas avoir survécu à ces démons. Les cheveux de couleurs vives sont un signe particulier lié à notre race. Peut-être en êtes vous le descendant, qui sait. La poudre n'existait pas encore à notre époque, mais on savait faire la fête, crois-moi ! Et j'en avais bien besoin, je commandais toute la garde royale je devais bien me détendre de temps à autre, et toi alors, militaire à ce que j'ai compris ?"

Et hop, une gorgée en plus, putain, la chaleur montait de plus en plus et la nuit s'étendait tardivement. Une bretelle déjà baissée, la deuxième suivi. La jeune femme remonta bien haut le bas de sa robe jusqu'en haut de ses cuisses. Allait-elle une fois de plus nous refaire la scène de ce film si délicat de cette époque ? Quoi qu'il en soit, on pouvait clairement distinguer que cette professeure aussi délicate soit-elle, n'avait guère pris le soin d'enfiler un sous-vêtement. Le bout de ses fines lèvres se distinguaient, nues à la vue de son vénérable hôte. La Tylf avait appris certains rites et coutumes de ce monde, l'épilation, aussi désagréable soit-elle, rendait effectivement à l'intimité de chacun un brin d'attirance indescriptible.

*Hummm ... Tu sens mon démon, tu sens ce qui coule dans mes veines ?*

*Putain Kym arrête !*
Empoignant la bouteille, elle se servit d'un autre verre qu'elle but goulûment. Elle ne prenait même pas la peine de faire attention, son instinct animal s'était presque réveillé, Arklès allait gentiment prendre le dessus. La Tylf déposa son index dans le verre plein puis passa celui-ci rempli de cette substance euphorique sur les lèvres de Yuri glissant son doigt à l'intérieur de sa bouche. Une gorgée de plus effectuée. Une autre bouteille ... Tout s'enchaînait, la pièce tournait de plus en plus vite autour d'elle, s'en était presque trop ... Trop ... Tirant la vodka près d'elle, la jeune femme but directement au goulot avant de venir s'en renverser sur elle ... D'un sourire plus que coquin, voici le son qui se faufila de ses lèvres ...

"- Si tu as encore soif, vient boire ...
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Jeu 1 Aoû 2013 - 12:40
 Son histoire n'indiquait pas l'époque, néanmoins cela n'empêche pas la belle a prendre un autre verre et boire pour s'en resservir un autre. Ce qu'elle est coriace! Cela ne m'étonne pas énormément quand elle fait la fête et sûrement une très grosse fête. Commander une garnison de garde à elle seule c'est un peu... Abusive. Très bien... C'est à mon tour de faire un peu de l'histoire, sur ma nation, la mère patrie que j'ai cru.

"En ce moment, nous sommes dans l'ère moderne, le 21ème siècles, comme tu peux le voir ici, dans ma chambre, tout vient de mon pays. Un souvenir que je le garde de près, surtout ce couteau qui m'a accompagné depuis que j'ai commencé à servir l'armée Russe, il ne m'a jamais quitté, même après ma mort, comme si nous étions lié. Ce monde actuelle connait un essor dans le domaine de la science et du technologie, quand tu iras sur terre, laisse moi te faire visiter afin que tes rêves les plus fous se réalisent, tu vas adorer"

Même si j'ai observé mon couteau posé sur mon bureau juste à côté, je pouvais sentir un odeur particulier, quelque chose d'indescriptible qui me pousse à tourner ma tête et me focaliser sur ma collègue. Elle agit de façon libre, comme si son envie personnel l'avait pris le dessus, je pouvais deviner rien que par ses faits intimes et provocateur. A-t-elle déjà assez bu comme ça pour en arriver à là ? Bien sûr! Regardez-là! Elle me provoque! "Et tu vas l'accepter camarade"C'est mal barré pour moi, j'ai du mal à me contrôler maintenant, avec une forte dose d'alcool qui doit circuler dans mon corps et pour terminer un atmosphère particulier pour deux êtres confiner dans une chambre... C'est de deux sexes opposés qui doivent survivre avant de succomber par leur instinct animal et les pousser à commettre un acte interdit, c'est comme faire un pacte après un rituel et ils seront lié jusqu'à la mort. C'est bien beau tout ça, mais j'ai déjà vu quelque part. 


Il ne sert plus à rien de penser dans ce genre de situation, ma tête s'alourdit et j'ai du mal à juger de ce qui se trouve en face de moi. La voila qu'elle glisse son index imbibé d'un liqueur transparent directement entre mes lèvres, jusqu'à ce que je puisse sentir sur ma langue le goût du Vodka mélangé avec l'odeur imprégné sur sa peau, étrangement parfumée, avant qu'elle ne le retire. Elle me provoque de plus en plus, par son attaque surprise que je n'avais aucun moyen de me protéger, ça va mal, je sens que ça va partir vers un nouvel ciel. 


Comme si cela ne suffisait pas qu'elle en redemande encore plus, qu'elle empoigne la bouteille d'une main avant de la boire sans retenu de ce qui reste et... Elle laisse déborder cette substance tout au long de son menton avant de faire son chemin en longeant tout au long de son cou jusqu'à disparaître sous sa robe devenu transparent. C'est à cet instant que je me suis rendu compte qu'elle n'avait rien là-dessous, c'est là que je pouvais observer son corps si attirante et qui dégage maintenant un odeur aphrodisiaque qui va me faire tourner la tête. A cet instant, elle me regarde, elle me sourie, elle me provoque avec sa dernière phrase avant de franchir la frontière.    

"Si tu as encore soif, viens boire...

Çà va mal! Je m'apprête à franchir la barrière une nouvelle fois, ma patience n'avait pas de limite, mais là c'est fini! Comment refuser de tel invitation de sa part ? C'est avec joie que je m'y invite à elle, en m'approchant d'elle, lentement, pour caresser ce corps délicat de mes doigts, profitant pour prendre la bouteille vide et la déposer sur la table qui ne tarde plus à déborder de ses compères. Nos regards se sont croisés avant de répondre sur un ton joyeux, pourtant discret, ne l'empêcherait pas de faire monter les tensions.


"Avec joie"


C'est ensuite que je m'en vais déguster le liqueur répandu sur le haut de son corps, passant ma langue sur la partie découvert avant de monter un peu plus vers le haut, taquinant un peu cette partie en chaleur, puis vient enfin ma cible, quand je regarde dans l'ensemble de son corps, je ne pouvais m'empêcher d'observer son visage, cela me fait sourire, en regardant ses lèvres pulpeuses et brillant malgré le feu de ma cheminé, voila la cible qui va faire démarrer l’événement intime et mouvementé, cela risque d'être un souvenir inoubliable.   
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Lun 5 Aoû 2013 - 2:27

Tout se mélangeait, s'embrouillait, comme les pensées, les sentiments, le pourquoi du comment, que faisait-elle déjà là ? Notre mystérieuse enseignante se laissait aller au liquide divin allant même jusqu'à oublier la raison de sa venue. Après tout, c'était pour faire la fête entre professeurs, pourtant, ils n'étaient plus que deux. Etait-ce fait exprès ? Un coup monté ? Isanagi qui aurait envoyé ce curieux personnage pour l'occuper un peu ayant peur que sa dulcinée ne s'ennuie ? Que dire, que faire, ses actes avaient déjà dépassés la limite qu'elle s'était imposée. Son coeur était pourtant déjà pris ... Oui ... Pourtant ... Ce compère qui enseignait la même matière d'un autre genre qu'elle ne pouvait que la comprendre. Même s'ils venaient d'une époque bien différente et que tout aurait dû les opposer, ils se trouvaient pourtant bien là, les deux, assis sur le canapé se perdant dans le regard de l'autre ...

*Ho non ... Stop ... Arrête ça de suite !*

*Hi hi, j'adore cette sensation, je me sens ... Voler !*

*Ouais mais non ... Vole dans ta chambre de suite ...*

*Nan, pas envie hi hi ...*
Notre ivrogne était à la merci total de l'alcool laissant ses gestes guider ses pensées et non l'inverse. Son compagnon de fortune ne semblait d'ailleurs pas insensible. Cependant, elle n'avait pas le droit de flancher ... Et alors ?! Son directeur préféré avait du pain sur la planche et notre charmante femelle devait bien occuper son temps libre. Alors pourquoi ce Yuri ? Normalement, c'est elle qui menait la danse et non l'influence de l'alcool. Mais tout était bien différent. Ce mec devant elle répondait grossièrement à ses avances comme si tout paraissait naturel. Des sentiments ? Encore trop tôt pour en dire. En fait, à bien y regarder, ils se ressemblaient que ce soit par leurs histoires comme par l'apparence. Ce n'était pas tous les jours que deux personnes de la même tignasse se croisait, surtout pour une couleur si peu répandue.

*Nan mais genre, tu le penses toi-même !*

*Et alors, cela pourrait très bien être mon frère, on était jumeau, on devrait presque avoir le même âge tu crois pas ?*

*Ce n'est pas lui !*

*Et alors ?*
En même temps, vous connaissez beaucoup de personne qui embrasse son frère ou sa soeur ? Toutefois, c'était ce sentiment là qui dominait en ce moment le coeur de notre Tylf. Elle voyait son frère en lui, comment s'appelait-il déjà ? Après tout, on s'en fout ... Les paroles dépassèrent les pensées furent dépassées par les gestes ... Son collègue s'invita à la fête prenant soin de déposer la bouteille sur la table se perdant dans le regard de Mäss. Une caresse, un frôlement, des frissons, un cocktail magnifiquement bien mené, on pouvait sentir cette tension sexuelle qui s'invita également dans ce petit jeu que s'interdisait la prof. L'homme répondit donc à ses attentes venant la délester de ce flux qui coulait sur elle faisant apparaître ses formes sous le bout de tissus qu'elle portait. Les deux visages se trouvèrent au même niveau, la respiration était plus dense, plus forte, ripostant sur la bouche de l'autre.

"- Que nous sommes bien fous ..."

Alliant le geste à ses paroles, notre jeune femme passa sa main dans les cheveux de son hôte l'approchant gentiment de ses lèvres effleurant celles-ci, se frottant plus intensément contre avant de venir l'embrasser glissant le bout de sa langue entre ses lèvres humidifiée par l'excitation de ce moment qui s'offrait à eux. Oui, ce Yuri ... Il pourrait très bien être son frère et ... Il embrassait comme lui ... Cela peut vous paraître choquant, mais chez les jumeaux c'était assez fréquent dans son peuple. Une femme et un homme de même sang, de même portée était l'âme soeur de celle-ci. Malheureusement, il avait disparu au combat avec toute sa garde. Et si c'était vraiment lui ? Ce sentiment d'inceste et de tabou la bloqua un court instant avant de reprendre le dessus, c'était si bon, pourquoi donc s'en passer ? Après tout, il était beau garçon, tout pour lui et une manière très intéressante de parler.

*Je te prie, arrête ça de suite ! Non ...*

*Ferme-là !*

*Ce n'est pas lui !*
Poussant fermement son amant contre le canapé, Kym s'installa sur lui à califourchon lui retirant son haut pour qu'il soit bien plus confortablement assis. Se retournant quelque peu, l'apprentie réussit à agripper la bouteille presque vide qu'elle tint au-dessus de leur tête. Continuant dans sa lancée, ses lèvres s'invitèrent sur le cou de son hôte faisant danser sa langue le long de son torse. Elle en profita pour faire couler un peu de ce flux sur la poitrine de son compère pour venir ensuite en récolter quelques gouttes avec sa bouche. Enfonçant la bouteille dans la bouche de Yuri puis ensuite dans la sienne pour la terminer, elle balança le récipient derrière elle courbant ses hanches. Les mains posées sur les côtés du visage du camarade, elle revint contre lui appuyant ses seins contre son torse, tenant son cou de sa paume appuyant fortement à l'aide de son pouce contre son menton lui offrant ainsi un nouveau baisé. Se retirant gentiment, elle descendit vers son oreil pour lui chuchoter ces quelques mots ...

"- C'est comme si on s'était toujours connus ... Une autre bouteille pour fêter ça ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Mar 6 Aoû 2013 - 12:17
 Cette soirée là, je sens que je ne vais pas l'oublier avant un bon moment. Vu comment c'est parti il est impossible de faire demi-tour, il faut continuer. Elle est là, face à moi, je me tiens sur elle, nous sommes pas très loin, je pouvais sentir sa respiration frôler mes joues et elle passe à l'action. M'agrippant dans mes cheveux pour faire avancer ma tête vers elle, premier contact de la soirée diriez-vous ? C'est bien à cet instant que nos lèvres se sont croisés et nos langues s'entortillent à l'intérieur, si intensément, avant de s'en séparer. Regardant une nouvelle fois de face à face, son regard si attirant me fait tourner encore plus ma tête. Puis la voila qu'elle me pousse vers l'extrémité de mon canapé avant qu'elle ne s'installe sur moi, je me suis laissé faire, j'aime aussi le fait qu'elle mène la danse. 


Alors que j'observe son visage, ses doigts se glissent entre les boutons de ma chemise qu'elle n'a pas du mal à les défaire si aisément et en si peu de temps. Déblayant ce qui la gênait jusqu'à maintenant la vue sur mon corps, je me permets de finir son travaille en enlevant entièrement ma chemise puis je m'en suis débarrassé. Pendant ce temps, elle agrippe la dernière bouteille à moitié vide se trouvant derrière elle, puis elle la passe au-dessus de sa tête, elle revient à la charge, cette fois elle s'attaque sur le haut de mon corps musclés, sa langue traçant son chemin tout au long de ma poitrine, cela me donne un certain frisson. Pour ajouter encore plus de plaisir elle verse un peu de ce qui reste de la bouteille sur moi, et c'est reparti pour un tour. Une cascade de liqueur qui heurte violemment contre moi, coulant tel une rivière, descendant ces bordures lissent, avant de se voir engloutir par Kym. Maintenant que nous sommes trempé, quoi de mieux pour continuer dans l'alcool ? 


Elle en a pas encore terminé, elle approche la bouteille près de mon visage, l'intention est très clair, j'ai ouvert grand ma bouche pour accueillir ces quelques traits de liqueur qui transite sans problème jusqu'au fond de mon être. Elle en fait de même avec le restant de l'alcool avant de balancer la bouteille en arrière, comme si de rien n'était et là, elle passe ses lèvres près de mon oreille pour glisser ces quelques mots qui me fait sourire. 

"Je veux bien... mais a finit tout les bouteilles que j'avais... Oh... Aaaaaah... En fait il m'en restait... Mais c'est de la folie... Quoi que... Qu'est-ce-que je dis, on est déjà fou!"

Oui, la dernière bouteille que j'évitais de la prendre, rappelez vous de ce que j'ai dit avant, vous devez le savoir de quoi je parle. "Que... Q... Qu... Quoi ?! Ne me dis pas que c'est..." le 90%, c'est ça, la dernière bouteille qui me restait en stock, la bouteille pour finir cette soirée en beauté! "Arrête! Ne fait pas ça, c'est du pure folie oui! Sois raisonnable enfin!" Depuis quand tu me demandes ça ? Ce n'est pas toi qui va m'en empêcher et je suis sûr qu'elle va l'apprécier. "Bordel!" C'est cela, maintenant laisse moi me concentrer, j'ai une demoiselle qui attend qu'elle soit servi, mais avant, je ne sortirai pas la bouteille sur une canapé, il est temps de changer de place. Mes mains, depuis le début, n'avaient rien touché de concret, là elles vont pouvoir être utile. Elle se trouve toujours sur moi, il est temps de se lever. 


Mes mains posent sur les fesses arrondies de Kym, l'agrippant bien, la douceur en sentant le contact direct, sa robe étant relevé, mes mains s'en réjouissent. Je me lève d'un bond sur mes deux pattes et je me dirige vers mon lit douillet. La déposant délicatement sur la couverture faite de soie, je l'ai invité à s'allonger, le temps que j'aille chercher la dernière bouteille qui reste dans mon placard, mais quand je regarde ma chambre il y a... Plein de bouteilles, ça s'entasse sur la table, je ne savais pas que je pouvais boire autant, en tout cas, faire seulement quelques marches pour atteindre cette fichue bouteille me parait long. Je n'ai même  pas froid, j'ai trop chaud, pourtant je suis torse nu, je n'ai plus que mon pantalon pour protéger ma virilité, je viens de remarquer aussi que je suis pied nu, je ne sais pas pourquoi, peut-être que je le suis depuis le début ? Je ne sais plus. C'est troublant tout ça, quoi qu'il en soit je vais chercher la dernière bouteille! 


Faire quelques pas me parait lourd au final, avoir la tête bourrée c'est pas bien, mais cela ne parait pas quand je marche normalement, enfin un peu plus lentement que la normale. Atteignant le placard à moitié ouvert, je pouvais voir la fameuse bouteille de Vodka, avec écrit un bien gros 90%. J'en ris intérieurement, qui aurait pu penser que moi j'allais me faire celle là... Normalement c'est destiné pour me noyer dans mon chagrin, mais là elle serra utiliser pour le plaisir les plus intimes dans cette chambre. Je l'ai pris fermement dans ma main puis je me retourne pour aller là rejoindre, encore une fois je dois faire un autre parcours, pourtant le goal n'est pas loin, ma récompense se trouve juste là, elle m'attend. Alors c'est parti, inutile de faire attendre la demoiselle.


Quelques marches de fait, un défit de surmonter, c'est l'heure de passer au plat chaud! Décapsulant la bouteille avec mon pouce, j'ai bu le contenu sans en avaler, je remplissais le liqueur dans ma bouche puis je me suis approché d'elle, tout en prenant soin de déposer la bouteille sur le côté, un petit meuble qui se tenait toujours là, avec une lampe décoratif. Je me suis approché de plus en plus d'elle, passant ma main près de sa tête, frôlant légèrement son oreille droit avant de se poser sur la surface douillet de mon lit, maintenir l'équilibre le temps que je délivre le paquet à destination. Nos lèvres se sont à nouveaux croisés et j'ai délivré de quelques traits cette fluide dans son corps, qu'elle déguste l'alcool la plus forte du monde! Je l'ai observer avec cette sourire mesquin le comportement de mon invité surprise, il semblerait qu'elle tient bien à l'alcool, c'est bien, très bien même, car il y en a encore!


Maintenant que j'ai délivré tout le contenu il est l'heure de faire la même chose de ce qu'elle à fait pour moi. Mes mains allaient savourer encore plus du corps parfait de cette femelle, passant sous sa robe fine et léger, frottant sur la surface doux et lisse, mélangé avec une texture mouillée due par l'alcool précédemment versé. Remontant lentement jusqu'à ce que mes doigts atteignent les deux collines, soft et volumineuses, il est aisé de franchir cette obstacle afin d'atteindre le sommet. J'ai une bien tendance à taquiner à cette partie du corps, pour elle je vais pas faire l'exception, malaxant délicatement ces deux surfaces bien bondissantes, usant de mes deux doigts pour remonter sur chaque extrémité jusqu'au sommet, la titillant avec mon index ce petit bout qui dépasse que j'ai pu remarquer en milieu de la soirée, même à travers sa robe. Elle ne porte pas de sous-vêtement? La vilaine, elle s'est cru dans sa maison pour se promener ainsi ? Ce qu'elle mérite une petite punition. En tout cas, observer la réaction Kym sur son visage me fait de l'effet, oh oui.

"Alors comme ça on se promène sans rien porter là-dessous, quel vilaine fille que tu es, je pense que cela mérite bien une petite punition"

Je l'ai dit tel un sadique, ça me rappelle quelque chose tout ça... enfin bref. Ma tête se penche vers la poitrine de Kym, mes mains qui y travaillent encore, je pouvais voir cette petite pointe qui dépasse à travers sa robe, pressant de ma main droite sur sa lobe gauche de sa poitrine pour bien discerner cette partie là, puis mes dents misent à découvert, j'ai ouvert ma bouche avant de croquer délicatement dessus, la taquinant encore un instant avant de me décider de faire remonter sa robe bien au-dessus de son corps et là, je pouvais voir ses seins et je m'en suis pas privés de m'amuser avec. Léchant comme de la crème glacé posé sur le cornet, faisant un tour autour du mamelon puis la dégustant pleinement avec ma bouche, malaxant bien avec mon autre main sur le deuxième sein de libre. Je me relève à nouveau pour observer le visage de Kym devenu beaucoup trop coquine pour savoir qu'elle aime ça.

"Alors ? Tu veux un autre massage ? hum ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] - Dim 11 Aoû 2013 - 21:22

Un moment bien étrange, bien curieux d'échange entre ces deux êtres. Oui, ce qu'elle disait était vrai, elle avait l'impression de toujours le connaître. Ils avaient les mêmes centres d'intérêts, leur apparence forte similaire sans compter leur gros penchant pour l'alcool. Autant donc profiter de ce moment de délice, surtout que ... Dans l'état de notre charmante donzelle on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle réussissait à maîtriser ses émotions ! En tout cas, qui aurait pu croire que cette soirée festive entre collègues allait se terminer ainsi ?

*Nan mais t'es sérieuse là ?*

*Humm, trop tard, la machine est lancée !*

*Kym ...*
Son hôte pris ses aises et on pouvait bien comprendre que les avances grossières de notre mystérieuse enseignante ne le laissait de marbre ! Il prit les choses en mains pour la retourner et la porter. Quel gentleman celui-là, grrr ! Il la posa comme une fleur dans sa chambre, so romantique, puis la laissa un court instant chercher de quoi pimenter ce moment d'écart. La jeune femme allongea ses bras le long de sa tête pour s'étirer gonflant ainsi sa poitrine et remontant son genou pour une position plus confortable. Mais qu'était-elle en train de faire ? Pouvait-on être amoureux de deux personnes à la fois ? Avec Isanagi c'est si fusionnel, ils n'ont pas besoin de parler, ils se comprennent. Mais avec lui ... Yuri ... Qu'est-ce qui est différent ? Une certaine bestialité due à leur époque respective, à leurs histoires presque similaires. C'est peut-être l'expérience militaire qui rendait les personnes ainsi, comme elles étaient. Notre Tylf en faisait partie. Dans tous les cas, comment réfléchir dans ce moment de folie ? Ses doigts s'agitaient, elle ne pouvait plus attendre, frottant ses cuisses les unes contre les autres pour calmer son intimité qui s'excitait au fur et à mesures des secondes qui défilaient. Heureusement, la silhouette de cet homme tant attendu se forma enfin !

*Répugnant !*

*Si sexy !*

*C'est un mec !*

*Ho oui, s'en est un !*
Laissant son invité s'installer à côté d'elle, il joua avec ses cheveux avant de frôler sa bouche pour se glisser entre ses lèvres déversant ce flux divin. Comme un électrochoc, l'apprentie cambra ses hanches comme pour faire mieux couler cette mixture si agréable et si chaleureuse dans sa gorge. Elle laissa échapper un long souffle en guise de remerciement pour ce cadeau tant apprécié. Puis, il en profita pour commencer à la caresser et à la palper plus fermement avant de faire entrer en scène le bout de sa langue léchant ses seins comme de grosses sucettes appétissantes. La jeune femme souriait d'un air coquin avant de se redresser écoutant sagement les paroles de son partenaire.

*... Je ne sens plus rien !*

*Humm, ça faisait longtemps que je n'étais pas dans cet état !*

*Non mais Kym, pince-toi, on ne sent plus rien !*

*Humm*
Se moquant pertinemment de cette petite voix chieuse dans sa tête, la Tylf tendit son bras pour attraper la bouteille et bu une nouvelle gorgée. Sa tête ne tenait plus en place et basculait avant qu'elle ne retrouve la force pour la stabiliser. Elle déversa un peu de ce flux sur la langue de son ami posée sur son sein avant de reposer le Graal à son lieu de départ.

"- Et toi alors, tu es déjà quasiment à poil, je suis sûre que tu es excité à en vibrer sous ton pantalon ! Si t'es un homme, punis-moi !"

Alliant son geste à la parole, Kym se leva sur le lit offrant une danse des plus sensuels à son coéquipier jouant avec le bas de sa robe pour la remonter de temps à autre pour dévoiler quelque peu ses parties intimes avant de la retirer complètement. Il pouvait apercevoir sa peau douce et lisse qui se tenait devant lui. Déposant ses paumes sur la tête de son hôte, elle le plaqua entre ses jambes se frottant contre lui.

"- Sache que je suis une très, très très vilaine fille !"

Retirant la pression, elle se rabaissa pour se mettre à quatre pattes montrant ses fesses rebondies à son invité qui laissait dévoiler ses orifices humides par l'excitation ambiante. Quelques claques sur son derrière, jouant avec sa chevelure, on pouvait clairement comprendre que notre charmante donzelle voulait se faire défoncer comme jamais !
Contenu sponsorisé
Re: Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18] -
Ah! Du Vodka entre grand... [ A consommer avec modération /!\ +18]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Consommer avec modération. Qui est Modération? [Libre]
» A consommer avec Modération.
» Glaswell ♣ « A consommer avec déléctation »
» On m'a toujours dit de boire avec modération, mais, il est jamais venu (Maxadin)
» LISTE DE TROUBLES ☩ à utiliser avec modération, non obligatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Chambres des professeurs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page