Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Infra

Invité
avatar
Invité
Infra - Dim 20 Jan 2013 - 2:10
Spoiler:
 



Noir.
Ce qui m’entoure.
L’obscurité.
La pénombre.
Je suis allongé sur un lit.
Mon lit.
Du moins celui qui m’a été assigné, à mon arrivé ici.
Dans cette chambre.
Avec cette fille.
Un tressaillement.
Mon cœur qui s’emballe.
Willmore Darwin.
Celle qui fait s'accélérer mon souffle.
Celle qui fait battre mon cœur un peu plus fort.
Celle qui me donne envie de la serrer dans mes bras.
Mais celle qui ignore tout cela.
Je ferme les yeux.
Ouverts ou fermés, cela revient au même de toute façon.
Je ne me sens pas bien.
J’ai le mal du pays. Le mal du paradis.
Je veux retourner à ma vie d’avant.
Enfin je crois.
Je ne suis pas sûr.
Je ne suis plus sûr de rien.
J’expire.
Une seconde passe.
Tout se mélange dans ma tête.
Qu’est-ce que je veux au juste ?

Le silence.
La solitude.
Je me sens…
Une douleur à l’estomac.
Comme si un poing me le serrait de toutes ses forces.
Bien.
Mal.
Je me sens…
Elle.
Son sourire.
Ses yeux qui pétillent.
J'ai l'impression de planer.
Et de retomber violemment.
J'entends sa voix.
Je sens son odeur.
Je sens...
Je me sens...
Son rire qui résonne dans ma tête.
Sa voix qui prononce mon nom.
"Maodan..."
Oh oui bel ange...
Prononces-le encore et encore.
Je soupire.
J'inspire.
J'expire.
Elle m’attire.
Oserais-je le lui dire ?
Je la désire.
Suis-je en plein délire ?
J'aurais peur de tout détruire...
Et si jamais...
Je me sens...
Serait-ce donc cela que l'amour ?
Devrais-je faire preuve de bravoure...?
Chaque moment avec elle, je le chéri.
C'est insensé.
Je deviens fou.
Fou d'elle.
Cette obsession d'elle...
Quand on me rappelle,
Que je suis fou d'elle.
C'est dérisoire.
Je suis risible.
Il doit bien se moquer de moi...
Je me sens...
Je savoure.
Je me sens...



J’ai mal.
Des flashs apparaissent dans ma tête.
Mon estomac se serre à nouveau.
Flash.
Je crie.
Flash.
Je pleurs.
Flash.
Mon poing s’abat contre le mur.
Craque.
Les jointures de mes mains explosent.
Flash.
Je deviens fou.
Flash.
« ACHEVEZ-MOI ! »
Flash.
Je me vois…
Allongé, par terre, dans une flaque.
Mon sang qui s’écoule.
Mon souffle qui me quitte.
Mon cœur qui s’arrête.
Je me meurs.
Et je me vois, mourir.
Et je ne peux rien faire.
Rien dire.
Ils me regardent.
Ils s’en foutent.
Je meurs seul, comme un chien.
Et eux, s’en foutent.
Ils me tournent le dos, comme si je n’étais pas là.
Ils m’ignorent.
Ils fuient.
Ils me fuient.
Ils fuient leurs actes.
Ils fuient la réalité.
Ils se disent que je ne suis que blessé.
Que ce n’est pas grave.
Que le sang qui s’écoule de mes veines n’est qu’impressionnant à voir.
Comme lorsque l’on s’éclate une arcade, ou que l’on saigne du nez.
Et pourtant, au fond d’eux, ils le savent.
Ils savent que demain, je ne serais plus là.
Ils savent que ma lumière s’éteint.
Que me lumière s’est éteinte.
Ils savent que je suis mort.
Ils veulent rester dans leur confort.
Explosons donc leurs bulles...
Je suis mort.
Je me sens...


Perdu.
A bout de souffle.
Je me redresse.
Je pleurs.
Je souffre.
Je les hais.
Je le hais, lui.
Pourquoi ne pas m'avoir laissé en paix ?
Pourquoi ne pas m'avoir laissé rejoindre ma mère ?
Pourquoi ne puis-je donc pas mettre un terme à tout ceci ?
Je suis obligé de subir.
Je rage.
J'ai mal.
Ma main me brûle.
La douleur me rappelle à l'ordre.
Je l'ignore.
Ça ira.
Ce ne sont que quelques phalanges de cassées.
J'essuie mes larmes.
Ça ira.
Je me sens...
Vide.
Fou.
Je perds la raison.
Je tremble.
Les spasmes prennent contrôle de mon corps.
Je cris.
Mes yeux me brûlent.
Des larmes.
Encore et encore.
Et puis soudainement...


J'explose.
Je ris.
Je cris.
Je pleurs.
Je rage.
Je souris.
Je chuchote.
La folie m'a prit.
Tant pis.
Si je suis fou, autant en profiter.
L'hiver de ma vie, le voici.
Mais qui dit hiver, dit printemps.
Et le printemps est sur le point d'apparaitre.
Je le sais.
Je le sens !
Je me sens...
Sourions.
Rions.
Soupirons.
Crions.
Aimons.
L'hiver de ma vie est bientot finit.
Willmore...
Un jour je te le dirais.
Et ce jour est bientôt arrivé.
Fou ?
Oui !
Je le suis !
Je suis fou de toi.
Mais je ne te déclamerais pas de poème.
Ce n'est pas mon genre.
Je suis mort.
Et ressuscité.
A présent, j'ai compris.
Je vais vivre.
Vraiment.
Et non pas seulement passer à coté de ma vie.
Willmore...
Je t'aime.
Je me sens...
Bientôt.
Bientôt.
Je te le dirais.
Sois patiente.
Attends moi...
Je t'en pris.
Je pleurs.
Encore.
Je ris.
Je me lève.
Je soupire à nouveau.
Finis la tristesse.
Finis la douleur.
Le poing libère mon estomac.
Je suis libre.
Je suis un dieu.
Je danse avec le vent.
Je danse avec les dieux.
Je suis libre.
Libre et vivant...
Je me sens...
L'hiver de ma vie est finit.


Faites place à l'automne.
Je me sens...
J'ouvre les yeux.
La lumière pénètre dans la chambre à travers les volets.
J'entends les oiseaux chanter.
Dehors, la neige fond.
Celle de mon coeur aussi.
J'aime.
Je l'aime.
Willmore, je t'aime.
Maman, je t'aime...
Papa...
Je te pardonne.
Et pardonnes moi de n'avoir jamais été l'enfant que tu désirais.
Ne t'en veux plus à cause de moi.
Je suis libre.
Je suis le dieu de l'amour.
Je suis amour.
Je suis l'Amour.
Et j'aime.
Pour la première fois de ma vie.
De mes deux vies.
Tu as ravis mon coeur.
Prends en soin.
Je vais enfin être moi.
Le vrai moi.
Celui qui sommeillait en moi.
Je me sens...

Bien.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Infra - Dim 20 Jan 2013 - 18:11
Très bon style rp :) J'ai beaucoup aimé et les musiques allaient vraiment bien. Un petit coup de coeur pour ce rp hors du commun ~

Maodan O'Riordan : 340 (300 + bonus de 40) xps

Infra
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» «Mache pran yo, Duvalier ! » Jn.C. Duvalier croit au pouvoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Dortoirs :: Chambres des élèves-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page