Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

"Pays des Merveilles sans merci" [Solo]

Invité
avatar
Invité
"Pays des Merveilles sans merci" [Solo] - Jeu 10 Jan 2013 - 2:17
Le parc aux abricots, lieu singulier qui avait suscité l'intérêt de la jeune femme. Profitant d'une après midi ensoleillée, elle s'y était rendue, bien décidée à tester ces fruits étranges qui faisaient la réputation de ce parc. Qui sait ce que ça lui ferait voir... Sören lui s'y opposait, il n'était pas fan des hallucinations, il disait que ça l'affaiblissait. Peu importe son opinion, aujourd'hui c'était elle la plus forte et elle irait au bout de son envie. Malgré qu'ils soient en hiver, il ne faisait pas si froid ce jour ci, alors elle s'était habillée légèrement. Par contre, ce qui était un peu plus gênant était la présence d'élèves venus profiter de cette journée. C'était logique, certes, mais si elle devait voir des éléphants roses et faire la danse des canards debout sur un banc en sous vêtements, autant que personne ne la voit, ou n'ait l'occasion de la filmer du moins, car niveau crédibilité pour une prof il n'y aurait rien de mieux, n'est ce pas?
La professeur repéra les abricotiers avec quelques fruits qui semblaient mûrs. En hiver? Arf, ça ne devait pas être la chose la plus étonnante dans cette académie, pas le peine de s'en formaliser. D'ailleurs ce coin avait l'air tranquille, autant y rester. Sibylle s'assit au pied de l'arbre, abricot à la main, curieuse de ce qu'il pourrait lui faire. Des hallucinations, ok mais c'est vague. Des hallucinations qui lui feraient voir des souvenirs? Qui lui donneraient l'impression de voler?

De son vivant, la demoiselle avait déjà eu l'occasion de tester plusieurs drogues et elle savait les réactions qu'elle avait suivant ce qui était pris mais là...c'était totalement différent. D'autant plus que si autrefois son frère la surveillait, là c'est la solitude qui l'attendait. Effrayée ? Pas le moins du monde ! Au contraire, essayer de nouvelles choses ne lui faisait pas peur et c'est même ce qui lui permettait de tenir le coup ici. Car il faut garder à l'esprit que son arrivée ici ne remontait qu'à quelques semaines et qu'en plus de s'habituer à ses collègues et aux lieux, il fallait également prendre en considération l'autre squatteur dans sa tête qui lui pompait de l'énergie, mais aussi une grande part de sa patience.
Sören, dans un dernier espoir, tenta de la dissuader de croquer dans ce fruit, arguant que ne les aimant pas, c'était ridicule d'insister et de vouloir à tout prix être assujettie à des hallucinations. Il n'avait pas tort dans le fond, c'était vrai qu'elle ne raffolait pas des abricots mais c'était une expérience qu'il lui fallait vivre alors son avis, elle s'en contrebalançait. Sibylle porta le fruit mûr à ses lèvres et croqua. Aucun goût particulier au premier abord. Elle le finit donc, ne laissant que le noyau. Bon, et après ? Il semblait qu'il fallait juste attendre.



Sibylle percevait de la musique au loin. Encore des élèves qui se savant en plein air, pensaient pouvoir mettre leur appareil à fond. Ses yeux s'ouvrirent difficilement. Elle s'était endormie ? Il fallait croire. A force d'attendre les hallucinations promises par les abricots, le sommeil avait du la gagner. Mais pourquoi ouvrir les yeux? Elle se sentait bien là, sous cet arbre. Le soleil lui chauffait les jambes, son esprit était encore entre entre l'éveil total et le sommeil. Et puis cette musique était pas mal. Où l'avait-elle entendue? Impossible de s'en souvenir.

Et puis le volume de la musique augmenta d'un coup. Elle ouvrit les yeux.


OH M*RDE!

C'était un véritable choc. Se levant d'un coup, se collant au tronc de l'abricotier, s'y agrippant même, la professeur observa les alentours, se demandant si son cerveau ne débloquait pas. Ca frôlait la certitude à ce niveau même... Tout était si... coloré, si...si...si...

Salut chérie.

Ah, cette voix ne lui avait pas manqué mais là aussi quelque chose ne tournait pas rond. Comme si la voix venait...de dehors. Se doutant que quelque chose de surréaliste allait encore apparaitre, toujours accrochée à son tronc, méfiante, ses yeux eux se tournèrent lentement vers la gauche et se baissèrent.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Jamais ses cordes vocales n'avaient émis un son si aigüe. Totalement paniquée, elle quitta précipitamment son tronc, reculant sans tarder de ce...cette chose brune au point de trébucher et tomber sans jamais le quitter des yeux. Elle le pointait du doigt et tentait de dire quelque chose mais aucun mot correctement articulé ne sortit de ses lèvres. C'était évident, ça ne pouvait pas être lui même s'il l'avait appelé "chérie" hein, c'était pas le seul à l'appeler comme ça après tout. Bon enfin si... mais c'était pas une raison! Malheureusement son visage lui semblait vaguement familier et elle le fixait, sans pour s'en détacher tellement c'était trop...invraisemblable -pour rester polie-.

Moi aussi j'suis content de te voir. Hey, d'un point de vue extérieur t'es pas mal aussi...
T...T...To...Non...Tu...Tu peux pas...
Si c'moi Sören, me dit pas que tu reconnais pas ma voix, toi qui te plains que je parle trop.
Ma...Mais...t'es là...devant moi...habillé...
Vaudrait mieux non? Si tu me voyais nu faudrait sérieusement que tu te poses des questions. Ca fait que quelques semaines qu'on se connait au fond. Bon pour certaines relations y a pas besoin de tant de temps pour aboutir à certaines...choses mais même...

Les mots lui manquaient. C'était quoi ce délire? Ah ça niveau hallucination ça mettait du temps à agir mais c'était puissant, très même. Il faisait si...réel pourtant il n'était jamais apparu devant elle en chair et en os jusque là et le connaissant, il l'aurait déjà fait s'il le pouvait. Une hallucination, ça ne pouvait être que ça... Et elle avait bien fait son boulot pour une simple dégénérescence de l'esprit... Sous sa présente forme, Sören dépassait le mètre 80, avait des cheveux bruns mi-longs, les yeux verts, musclé bien que là sous ses vêtements c'était discret. Il était même en costard, sans cravate, la chemise légèrement ouverte...il faisait son beau gosse ou quoi? Les bras croisés, appuyé contre l'abricotier, il observait Sibylle, toujours sur le sol, les yeux ecarquillés.
Mais déjà l'effet de surprise se dissipait, non sans quelques difficultés, aussi son esprit se concentra sur un élément tout aussi important: le paysage. Seulement ce n'était que le début du délire. Un petit lapin blanc passa ~
Invité
avatar
Invité
Re: "Pays des Merveilles sans merci" [Solo] - Dim 13 Jan 2013 - 19:05
/Sören/


T'es obligée de courir partout et croquer dans tout ce qui te tombe sous la main?

Quelle emm*rdeuse. Pas faute de lui avoir dit de pas croquer dans ce foutu fruit, je savais que ça allait mal tourner. Combien de temps était passé? Bonne question, c'est ça le problème quand on est moi et qu'on est pas matériel, on peut pas avoir de montre! J'pourrais courir après Sib' c'est sûr mais à la vitesse où elle carburait j'en étais crevé d'avance. Enfin, j'allais pas me plaindre de tout hein... au moins dans son hallucination j'avais mon propre corps, c'était agréable même si ce n'était pas réel. J'avais de nouveau mon corps d'avant ma mort. Mais en fait non, c'était de la connerie et vachement frustrant en plus! Des semaines que je suis bloqué dans le corps de cette femme et même si c'est très agréable de la voir se changer, se laver et j'en passe, pouvoir agir par moi même dans mon propre corps me démange comme pas possible. Je sais pas pour les autres mecs mais pour ma part j'avais pas l'habitude de marcher en talons et d'avoir une paire de... constamment emprisonnés dans des soutifs. Pourtant elle en a pas à rougir mais pour moi c'est définitif, je préfère largement les toucher qu'en avoir, trop encombrant.


Viens voaaaar y a des bancs en guimauuuuuve!

J'crois qu'en fait j'pouvais m'estimer heureux. Je voyais tout ce qu'elle voyait, oh ça oui, mais heureusement ça se limitait à ça. La drogue hallucinogène n'agissait que sur elle et c'était pas beau à voir... J'crois même que si elle était dans son état normal elle se trouverait aussi totalement barge et j'aurai approuvé totalement, sans la moindre hésitation. Franchement même pour une hallucination se trouver dans ce monde...tout en rose relevait de la torture pure et simple! Manquerait plus que le cabriolet de Barbie conduit par Ken passe et voilà. J'espère que ces saloperies durent pas longtemps quand même, c'est épuisant de la voir courir partout, se rouler par terre persuadée que l'herbe était comestible, que les troncs des arbres étaient en fait de la ganache, les feuilles de l'ostie colorée et le gravier des sentiers des boules de sucre argentées comme on offre avec les dragées lors des baptèmes ou des mariages. Et ouai, elle voyait tout le parc en bonbon... et vu comment elle s'efforcait de goûter à tout, on pourrait croire qu'on lui en a privé pendant toute son enfance. Heureusement pour notre réputation, je savais qu'en réalité elle était toujours assoupie sous l'abricotier. Aussi personne ne la voyait courir en s'extasiant devant un banc qu'elle croyait fait de guimauve et dont elle voulait croquer un bout. Franchement...faut que je retrouve l'imbécile qui lui a conseillé ça que je lui dise deux mots... J'espère pourvoir me matérialiser un jour, que je puisse enfin éloigner tout ces imbéciles de Sibylle. C'est mon trophée, ma distraction, mon arme, ce que vous voulez mais elle n'appartient en aucun cas à un autre. Humpf... si elle entendait ça j'suis persuadé qu'elle m'en mettrait une mais voilà que quelque chose d'autre a attiré son attention: des lampadaires en forme de bouteilles de cola pétillantes.

Si on continuait notre visite ensuite, alors qu'avons nous? Des champs de fraises tagada, des fontaines d'oreo, des barrières en mikado, des buissons de mini sucettes, des forêts d'oeufs de pâques, des sculptures en chocolat blanc, des nuages en barbe à papa, des fontaines de caramel, des rivières de chocolat au lait avec cascades, des balançoires en canne à sucre, un...manège dont les rails étaient fait en fils de réglisse et dont les wagons étaient des pommes d'amour, des nounours en guimauve qui se baladaient accompagnés de bonhommes en pain d'épices et qui se laissaient manger, une piscine à boules géante faite de dragibus, des fauteuils en donuts glaçage vanille, des matelas en gaufre liégeoise couverture chantilly, des rochers en speculoos, des popcorns qui se laissaient aller par le vent, des barrières en carambar, des cailloux en forme de mini-pez, des boules de crème glacée qui dévalaient une espèce de montagne faite de gaufrette, un espèce de lac rose faisant de grosses bulles et qui sentait le malabar, des oiseaux en... ils étaient trop haut pour que je les distingue. Mais au moins ça donne une assez large idée de l'endroit où on avait atteri non?
Et la voilà repartie... son envie cette fois? Le manège avec les pommes d'amour. Quelle chance que nous n'étions que dans une hallucination car à vrai dire je doute de la solidité des rails en fils de réglisse surtout quand ils sont recouvert de poudre pétillante... Sérieusement, elle a du avoir un grave problème durant son enfance pour rêver à toutes ses friandises avec autant d'acharnement. Adossé contre une sucette géante qui faisait office de panneau de direction pour les bonhommes en pain d'épices, j'attend qu'elle se décide à descendre. Ah enfin! ...Bon par contre les morceaux de sucre de la pomme d'amour dans les bras c'était pas obligé vraiment...


T'en veux? Allez arrête de faire la tronche.
Non merci, le sucre ça me rend grognon.

J'pense que j'préfère quand elle s'est mise à hurler en me voyant pour la première fois. A ce moment là encore elle était à peu près lucide, puis dés qu'elle a mis la main dans la fontaine de caramel au beurre salé, c'était fini. Et cette musique! Bon sang, peuvent pas nous mettre un truc moins...guimauve? AH c'est pas vrai! Voilà qu'ils nous collent des machines à sous au milieu de nulle part. Et évidemment le jackpot c'est quoi? Des pièces en chocolat bien sur... La prochaine fois qu'on lui suggère d'aller dans les terres inexplorées qu'il y ait réellement de l'action. Ca sera moins fatiguant psychologiquement pour moi.

Söreeeeeeeen, mon chou viens voir par là.

Oulà... si elle se met à m'appeler par mon prénom et me donner des surnoms j'crois qu'il reste plus qu'à l'achever...Enfin, allons voir ce qu'elle veux. En train de finir l'enrobage de sa pomme d'amour, elle me montra une sorte de cascade d'où tombait des chardons. Chardons... ALCOOL! Infime quantité certes mais dés qu'il y a de l'alcool je prend! Les blancs sont les meilleurs, souvent sont au marc de champagne et il n'y a rien de mieux que le champagne sucré avec une pointe de liqueur de cassis...quoique une bière à la cerise c'est pas mal non plus.
Bon, Sib a gagné un sursis mais dés qu'elle se remet à courir derrière un nounours en guimauve je la réveille! Je sais pas comment mais j'y arriverai. C'est qu'avec le temps je la connais un minimum. Ou alors la prochaine fois qu'elle hallucine qu'on soit dans un environnement un peu moins sucré, "kawaii" comme disent les jeunes. Une maison hantée où on se ferait courser par un Tomberry ça ça serait classe! Oula, j'ai du passer trop de temps devant la console moi... Ou alors avec des araignées géantes! Des horloges dont la trotteuse irait en arrière et indiquerait 13 au lieu de 12, des pendules qui continueraient leur tic-tac incessant alors qu'elles sont cassées, des miroirs qui reflèteraient les fantômes derrière nous, des hurlements, des chandeliers qui se baladeraient tout seuls dans des couloirs déserts, des bustes de marbre qui nous suivraient du regard, un corbeau qui viendrait se heurter aux fenêtres en croassant, un piano jouant tout seul Nuit sur le Mont Chauve et où on ne verrait que l'ombre du pianiste sur le sol...Aaaaaah, quel paradis non?

Au prochain abricot~
Invité
avatar
Invité
Re: "Pays des Merveilles sans merci" [Solo] - Dim 13 Jan 2013 - 22:24
Ma chère Siby! Je vais me dépucelée avec toi ! Rp plutôt sympa à lire, ça me donne envie de... Nah laisse tomber 8) Faudra que tu me donne tes truc pour tes lecteurs de musiques ! Les miens ne reste pas assez longtemps =(

Sibylle A. Ethellan : 310exp et un mal de tête
"Pays des Merveilles sans merci" [Solo]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Abyss Au Pays Des Merveilles
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» La folie d'Alice aux pays des merveilles [Pv: Miku Takyo]
» Voyage au pays des merveilles
» Humpty Dumpty (Alice au Pays des Merveilles) [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page