Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Event principal] La Guilde noire.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
[Event principal] La Guilde noire. - Jeu 10 Jan 2013 - 0:23

Event principal numéro 2 : La Guilde Noire.

Organisation de l'Event:

- Maître(s) du jeu : Colombe Siria - Shindo Akarui - Isanagi Tensho
- L'ordre de postage est défini par le suivant : Isanagi Tensho - Colombe Siria - Alexander Urmanis - Shindo Akarui - Kym Mäss - Kate Moreau - Alice Nightmore
- Vous aurez quatre jours pour poster, au-delà, vous serez exclus de l'Event.




Pendant que les élèves et les membres du personnel de l'Académie faisaient la cérémonie de Shindo, une sombre aura se dévoilait dans le bureau du Directeur nommé Isanagi Tensho. Deux moitiés d'artéfact s'assemblaient pour n'en former qu'un et dans un tourbillon, un nuage noir apparut. L'homme à la chevelure brune se rapprocha de celui-ci tandis qu'une voix s'annonçait :

Je m'appelle Jhoken, humble maître des âmes pour vous servir, comment dois-je vous appeler ?

Le nuage se dissipa pour décrire une toute autre silhouette, plus humaine. Un homme se dressait fièrement, cheveux verts, regard d'aigle perçant, sourire perfide. Son interlocuteur prit une bouffée de sa cigarette et de son air sérieux, il souriait. Revêtant son manteau trois-quart, il se dirigeait vers la sortie en quête de la salle du Grimoire de Deus.

Isanagi. Maintenant suis-moi s'il te plait, nous avons à faire à présent.

Personnes ne traînaient dans les couloirs à cause de la cérémonie, en effet, Colombe allait lui remettre le titre de "Directeur". Parfait moment pour que les deux acolytes s'affairent à leurs desseins. Isanagi et Jhoken marchaient vers la salle qui renfermait le précieux grimoire. En quelques minutes, ils arrivaient devant.

Bien, à présent, fais ce pourquoi je t'ai invoqué. Nous allons entrer dans la salle, j'ai déjà enlevé toutes les protections mais il ne reste plus que celle du grimoire, c'est là que tu entres en jeu.

Je vais le faire, ne vous inquiétez donc pas.

La porte s'ouvrit sur la salle où, de son piédestal, le grimoire était posé. Jhoken reprit sa forme nocturne et filait vers le livre, seul son regard scintillait de sournoiseries. Ses deux mains apparaissait au dessus de la cloche protectrice, et en un seul geste, elles pénétrèrent la protection. Elles se rapprochèrent lentement, la protection offrait une résistance tenace. Le regard se durcissait et une lumière violacée apparaissait. Bras croisés, regard fixé sur Jhoken et le grimoire, Isanagi soupirait. Jhoken força encore plus, ses griffes atteignirent enfin le grimoire quand soudain, il fut repoussé violemment. La protection avait été trop forte pour ce "maître des âmes", seul quelques pages étaient serrées dans sa main. Isanagi s'avançait donc vers lui, néanmoins satisfait. Il prenait les quelques pages et les rangeait dans sa veste.

Bien, ça me suffit, à présent, tu es prêt ? Nous allons faire notre petite entrée !

A ces mots, Isanagi claquait des doigts les faisant disparaître dans un nuage de fumée.



Dernière édition par Isanagi Tensho le Lun 25 Mar 2013 - 13:58, édité 3 fois
♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Jeu 10 Jan 2013 - 22:09
Une cérémonie dans les règles de l'art.



En ce début d'année, Deus avait choisi de récompenser le travail de Shindo en le promouvant au rôle de Directeur de la Deus Académia. Colombe était chargé de la mise en place de l'évènement. Aussitôt, des affiches furent collées dans tous les couloirs de l'académie et dans toutes les salles de classes pour inviter élèves comme professeurs à la cérémonie de Shindo ainsi qu'à l'immense fête qui s'en suivrait.

Le soleil éclairait les murs de ses derniers rayons orangés alors que je montais sur l’estrade installée au pied de l'horloge. La petite construction en bois semblait bien précaire face à l'immensité de la tour et à la centaine de personnes qui s’entassaient autour de moi. Je regardai un moment la foule, apercevant quelques visages connus, quelques belles tenues telles que je les avais demandés. J'avais préparé cette cérémonie avec le plus grand soin et elle n'aurait pas pu être parfaite sans la magnifique robe de soirée rouge que je portais pour l'occasion.

Doucement je tapotai deux ou trois coups sur le micro pour demander le silence, j'allais commencer mon discours :

▬ Bonsoir à tous et à toutes et bienvenue à la cérémonie de promotion de Shindo !

Je laissais à mon auditoire le temps de discuter, l'espace d'une minute, puis je continuai :

Tout d'abord, je tiens à remercier mon collègue Isanagi sans qui rien n'aurait été possible, sa présence m'est d'un soutien inestimable. Je souhaite aussi remercier les repentis qui m'ont aidée à faire de cette place un lieu de fête et qui vous ont préparé un délicieux buffet, après la cérémonie.
J'entends d'ici le cri de vos ventres affamés, mais avant le buffet, laissez-moi vous présenter notre principal Shindo. Vous l'avez peut-être croisé dans les couloirs de l'académie depuis ces dernières semaines. Il est amical et bienveillant envers les élèves, ouvert d'esprit, plein de bonnes idées et travailleur. Pour moi, il est un ami et je lui dois tant. Il mérite d'être récompensé aujourd'hui : je vous pris de faire un tonnerre d’applaudissement pour Shindo !


J'attendis un petit mot du principal avant de reprendre :

▬ Nous sommes réunis en cette belle soirée pour honorer Shindo du titre noble de directeur de l'académie. A partir de ce jour, il sera le messager de Deus comme Isanagi et moi. Et je souhaite que cet immense privilège, donné une seule fois par an au plus méritant d'entre vous, apportera un vent nouveau et favorable sur l'académie et sur votre vie à tous !

Je sortais alors une petite écharpe de soie blanche parsemée de dorure et solennellement m'approchais de Shindo. Il baissa la tête et je lui plaçai le tissu autour du cou sous une ruée d'applaudissement.

Cependant, un homme manquait à la cérémonie, c'était Isanagi le directeur.



« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 11 Jan 2013 - 2:28


Alors l’académie allait bientôt avoir un nouveau directeur hein ? Il était de toute façons impossible de ne pas avoir été mit au courant de ce qui se préparait pour fêter sa promotion. Qui pourrait être assez aveugle pour raté les milliers d’affiches qui avaient été placardées absolument partout dans l’établissement ?
Non, pas moyens qu’il rate un message écrit, par contre si l’information avait été transmise à l’aide de la boite à … l’ordinateur … , il est temps d’appeler par son vraie nom cette chose, et il l’aurait sûrement appris à la dernière minute … Enfin, le chevalier ne put s’empêcher d’arborer très brièvement un sourire en lisant la petit note au fin fond du document, demandant de venir le plus possible avec un tenue élégante. Quoique les autres puissent en penser, le blond estimait que son habit blanc richement décoré suffirait largement pour al cérémonie, il portait déjà une tenue similaire à son époque lors des grands événements qu’organisait sa famille aristocratique, ou lors de la promotion de grands chevaliers.

Lorsqu’il arriva, juste à temps, il se contenta de rester sur le coté de l’immense foule qui se débattait au milieu de la place, il n’avait pas envie d’avoir à lutter pour ne pas se faire bousculer. Et de toute façons il n’avait jamais vraiment été un habitué des bains de foules.
Alexander se tenait sur le bord, dans une posture militaire, fixant à tour de rôle l’estrade puis la foule compacte dans cette cours, qui pouvait finalement paraître petite maintenant …
Ce n’est que lorsque la directrice monta sur l’estrade et tapota sur le micro que brusquement tout s’immobilisa.
La scène rappelait à Alexander sa triste fin … juste avant son discours devant ses écuyers … il se serait presque attendus à voire débouler un rocher sur Colombe.
Bref, il écouta patiemment le discours qu’elle prononça, mais n’applaudit pas pour autant avec autant d’entrain que certaines personnes à proximité de lui.


*Certes c’est un grand moment, mais de la à faire autant de bruit.*

C’est seulement au moment où Colombe passa une bande de tissu autour du cou de Shindo que le chevalier remarqua l’absence du dernier directeur. Ses yeux observèrent partout dans la place, mais il ne voyait aucunes traces d’Isanagi. Le directeur devait sûrement préparer une surprise à Shindo.
Une integration ? Des feux d’artifices ? Les possibilités étaient tellement nombreuses, même celle selon laquel le directeur devait rester dans son bureau à cause d’une surcharge de travail traversa l’esprit d’Alexander.


*Le directeur raterait la promotion de son collègue pour quels autres raisons ?




♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Sam 12 Jan 2013 - 23:55



Shindô se tenait droit comme un prince, les mains dans le dos, patiemment. Il portait sur son visage ce sourire d'honneur et de satisfaction qu'il offrait souvent à son Shogun, jadis. La raison ? Elle était bien simple. Il venait de toucher du doigt le plus grand honneur qu'on pouvait lui faire en tant qu'apprenti-dieu. Le temps qu'il avait passé au sein de la Deus Academia lui avait été bénéfique en tous points de vue. Il avait pu oublier. Oublier la souffrance de ses derniers instants. Oublier à quel point son devoir avait aspirer sa vie privée. Oublier combien le sort avait été cruel avec lui. Il venait d'être promu au rang de directeur.

Là, devant des dizaines d'élèves qui le regardaient comme une chose curieuse, il se sentait plus à sa place que jamais. Isanagi n'était pas encore arrivée, mais Colombe, la belle Colombe avait décidé d'ouvrir la cérémonie sans lui. Dans son plus beau kimono, son arme à côté de lui, le dieu de la lumière était pour le moins... tendu. Il avait plutôt l'habitude d'être traité comme un soldat que comme un héros. Pourtant il savait, oui il savait que ces chères têtes blondes ne le verraient plus jamais comme le principal. Mais bien comme le directeur. Le bras droit de Deus. L'égal d'Isanagi et Colombe. Une des têtes pensantes de l'Académie. Il en était infiniment comblé, et cela se lisait dans chacun de ses gestes.

Il laissa la directrice ouvrir la voie. Les élèves étaient bruyants, bavards, et il avait bien envie de les faire taire en les impressionnant d'un sort bien placé. Mais cela aurait été terriblement déplacé dans une cérémonie de ce genre. Il savait qu'on était là pour lui rendre honneur. Il devait se comporter de manière à ce qu'il soit irréprochable en conséquence. On approchait de l'heure du repas, tout le monde était assez tendu. Il profitait de cet instant d'attention, s'avançant sous les applaudissements des élèves pour prendre la parole.

Shindô : Merci. Merci beaucoup. Merci à tous. C'est un grand honneur.

Il se devait de faire plutôt court. Colombe avait la langue bien pendue lorsqu'il s'agissait de remercier les élèves pour leur présence. S'il y avait quelqu'un à féliciter c'était plutôt Deus, qui avait réussi à mettre sur pied une Académie aussi prestigieuse, et qui formait des élèves voués à réussir. Il se tut derrière un sourire confiant, laissant Colombe le décorer de son écharpe blanche. Cela allait être son tour, de prendre la parole. Les applaudissements le firent presque rougir, si bien qu'il en oublia la présence de son estimé collègue et prit la parole, plus impatient que jamais.

Shindô : Merci Colombe, merci à vous. Merci à tous. C'est un immense honneur pour moi que de recevoir un tel titre. Lorsque je suis arrivé ici, à la Deus Academia, je n'étais qu'un ancien capitaine de bataillon. Un garde du corps. J'étais, comme vous, perdu dans l'immensité qu'est la vie après la mort. Mais grâce au concours de mes estimés collègues et de la bénédiction de Deus, j'ai appris à ouvrir les yeux. Je veux en ce jour être pour vous la lumière qui vous guidera sur la voie de Deus. Colombe, Isanagi. Vous autres chers élèves, repentis, professeurs. Vous êtes là car votre destin être d'être élevés au rang de dieux. Aujourd'hui, c'est mon tour. Demain, ce sera peut-être le vôtre. Je vous remercie.

Il s'inclina en signe de reconnaissance et jeta un regard en coin à la porte. Le buffet était bien là. Il entendit son propre ventre gargouiller, et leva les paumes vers le ciel, dans un geste très théâtral.

Shindô : Ne vous faisons pas attendre plus longtemps. Il est l'heure pour vous de vous restaurer. Buvez, manger. Et levez vos verres à la gloire de Deus !

Il se relâcha, étouffé par le brouhaha de la foule se dispersant, et passa derrière Colombe, remarquant enfin qu'il manquait quelqu'un. Sourcils froncés, il se demanda où avait bien pu s'égarer le directeur. Il n'était pas dans ses habitudes de manquer à son devoir de cette façon.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Dim 13 Jan 2013 - 1:13
Toute l'Académie était en éveil depuis plusieurs jours, tout le monde s'attelait à la préparation des festivités pour le couronnement d'un nouveau directeur. C'est vrai qu'il était plutôt mignon dans son genre, mais bon, l'esprit vaquait plutôt à d'autres occupations : éviter de se retrouver à chaque fois devant les affiches annonçant cette manifestation. Il y en avait de partout, c'était sûrement un coup de pub de cette chère Colombe, qui d'autre ?! Ben voyons, décidément, celle-là aimait se faire voir. Et bien, qu'elle aille se faire voir ! Ha ha, bref, blague à part. Notre jeune femme ne la connaissait pas vraiment, mais rien que d'entendre son nom partout lui hérissait les poils, un brin jalouse notre petite Kym ? PAS DU TOUT, du moins, ce n'était pas la jalousie à laquelle on pouvait penser. Une femme au pouvoir, c'est sûr, ça pète un max. Mais sa manière de diriger ne lui plaisait guère et c'était sur ce point que la plus belle, ou pas, des Sylfs avait de la peine à digérer. M'enfin, on verra bien. Le grand jour allait approcher, plus que quelques heures et tout cela sera du passé et l'Académie deviendra à nouveau paisible, du moins, reprendra son train train quotidien ...

"- BORDEL"

Se redressant en trombe dans son lit, la jeune femme avec quelques gouttes de sueur qui coulaient sur son visage venait se réveiller. C'était chose rare qu'elle dorme si bien, mais ce n'était surtout pas le jour pour faire une belle grâce matinée ... Son réveil semblait être en vacances, rien, non, aucune sonnerie s'était faite entendre. Balançant ce maudit gadget à travers sa chambre, l'enseignante était en rage. Arrivée en retard à ce type d’évènement cela le ferait sûrement pas, surtout qu'un directeur serait sur le qui-vive pour croiser son regard. Peut-être pas, peut-être que la foule sera tellement grande que son retard ne serait même pas vu. Chouette, cette idée redonna le sourire à notre professeure qui se dépêcha de prendre une bonne douche bien méritée. Autant être quand même convenable surtout si le nouveau directeur passerait dans les rangs bisouter chaque apprenti de l'Académie. Elle devait sentir bon ! Reniflant bien ses aisselles, Kym passa une nouvelle couche de savon, cette fois-ci, c'était la bonne. Le pauvre engin qui était déjà bien abîmé par ses multiples coups reçus de sa maîtresse, continuait tout de même à donner l'heure et celle-ci avançait à grands pas !

"- Là, je suis morte !"

HA, parler, parler, pour exprimer ses sentiments, bon défouloir, mais on aurait surtout pu croire à une folle qui parlait à son miroir. Ô, mon beau miroir, qui sera en retard à la Cérémonie ? TOI. Hu hu, bref, plus de temps à perdre, les premiers habits qui lui passaient sous la main seraient parfaits. Son petit short vite enfilé, son soutien-gorge qui lui serrait surtout ses poumons : mis. Manque plus que son haut. Le prenant sous le bras, elle profitera plus tard de le mettre. Avant, sa ceinture autour de sa taille devait encore se vêtir avec la sacoche incorporée. Sa fidèle épée qui ne la quittait jamais, c'est tout bon ! Fin prête pour affronter cette journée qui la faisait bailler à grande bouche, vêtue de ... Heu ... Un soutif un poil trop petit et d'un short = sexy la gonzesse ...

*Non sérieux, tu ne vas pas aller comme ça ?*

*Ouais t'a raison, j'arrive pas à respirer avec ce truc ...*
Retirant le soutien-gorge qui, décidément, ne lui était pas familier, la jeune femme sortit de sa chambre pour se rendre en hâte au rendez-vous que PERSONNE ne manquerait. Durant sa course folle, elle essaya de mettre son haut, mais sa tête bloquée par le trou d'une manche ralentit son habillement. Heureusement, aucune personne ne croisa son petit être torse nu dans les couloirs, ils étaient de toute façon tous déjà là-bas. La Sortie était devant elle. Attachant autour de son buste son haut tel un vulgaire chiffon, faisant un noeud avec les deux manches, la Sylf couru direction la place de l'horloge. Un peu à l'écart, mais sans être pour autant seule, le discours de notre chère et tendre super directrice venait juste de commencer. Et bla et bla et bla, pourquoi toujours faire ce genre d'allocution soporifique et plagier d’orateur en orateur ? Ha la la ... Bref. Profitant pour regarder s'il y avait quelques têtes connues, hmm, mouais, bof, pas vraiment pour le moment. Non loin d'elle se trouvait une tête blonde, un homme vêtu, contrairement à elle, comme il se devait pour un jour si spécial. Pfff, un lèche-bottes de plus quoi ... Mais bon, sa posture militaire pouvait faire penser que c'était tout de même un homme bien. Soit, allons entamer la conversation ! Debout, elle marchait en pas de crabe pour rejoindre sa nouvelle proie.

"- Heyp, je viens d'arriver, j'ai rien manqué ?"

Damn ! La jeune femme venait de se rappeler, quand elle vit son apparence dans un reflet de vitre pas loin, qu'elle n'avait toujours pas mis son haut correctement. Attendant patiemment la réponse ou non de son interlocuteur de fortune, elle détacha les manches de son pull-débardeur pour le mettre passant par sa tête, puis sa nuque, puis sa poitrine. La remettant un peu en place au passage, sa tenue était enfin acceptable.

"- Autrement, ils ne sont que deux là-haut ?"

Genre, comme si de rien n'était, la Sylf continuait le fil de sa discussion. Retirant sa chevelure coincée sous son haut, elle laissa exprimer un long soupir. Oui, c'était long, très long. Ses paupières étaient lourdes, très lourdes ... Trop lourdes ...

*Kym, tu n'as rien oublié ? Hé, KYM !*

*Hein, quoi ?*
Elle s'était assoupie, quoi, deux minutes même pas ? Heureusement que ce n'était plus autrement elle aurait été prise en flagrant délit de ronflage. Oui, voilà pourquoi elle était si fatiguée, elle n'avait encore rien mangé, ni bu. Sortant de sa sacoche sa petite fiole d'eau de vie, elle en prit une bonne gorgée.

"- Ha ... ça va bien mieux !"

Les joues désormais rosies par ce flux coquin, la Cérémonie pouvait continuer avec son buffet tant attendu.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Dim 13 Jan 2013 - 17:25

    C'était la première fois que je me m'étais dans une tenue officielle pour un évènement aussi grandiose. Ce soir, Deus Academia allait avoir un nouveau Directeur. Pour ce genre d'occasion, il existait plusieurs catégorie d'élève. Il y en avait ceux qui écoutaient les discours, impatient de manger, ceux qui s'endormaient et qui étaient là que pour manger, ceux qui étaient là par obligation donc passait une mauvaise soirée et ceux qui s'attendaient à quelque chose de plus impressionnant. Moi, je n'étais pas dans ces catégories. J'étais là car j'avais besoin de repos vu que depuis mon arrivé ici, je n'avais fait que de me battre, m’apitoyer sur mon sort et penser à ma vie d'antan. Cette soirée devait m'aider à me détendre. Sauf que je n'étais pas apaisée. Non. Je n'avais pas de raison pour l'être. Ce soir, celui qui allait être directeur était Shindo Akarui. L'homme que je méprisais le plus. J'étais là, dans une fête où en lui faisait honneur alors que je devais me divertir. Sauf que je ne l'étais pas du tout.

    J'étais en costard noir avec cravate et jupe. Je n'aimais pas trop les jupes car les hommes pouvaient se rincer l’œil, mais voilà. Je ne pouvais pas être comme je suis, même morte. Mais, au moins, j'avais pu porter des bottes et mon bâton de fer était attaché autour de ma cuisse, détachée en plusieurs morceau. Je sais, c'était exagérée pour une fête, mais je sentais que je n'allais pas supporter d'être là et que j'allais partir prendre l'air. Et la nuit était dangereuse alors il me fallait bien une arme pour me défendre contre les monstres. Si c'était des êtres humains, je pouvais me défendre à main nue vu que j'étais la meilleure dans mon club d'art martiaux. Et je ne voulais plus compter sur ce Shindo pour me sauver, cette fois.

    Je regardais l'un des directeurs qui nous faisait un discours. C'était une très jolie jeune femme aux cheveux écarlates. J'étais impressionnée par sa beauté de déesse. Je me demandais même si s'en était une. Cela ne m'étonnerait pas. Là, une question me traversa l'esprit. Est-ce que les directeurs avaient été des êtres vivants sur Terre? Et si j'avais été trop dur avec Shindo? J'avais rejeté toute la faute sur lui, sans réfléchir aux conséquences et à ses sentiments. Je devrais peut-être m'excuser auprès de lui. Mais, je le ferais après son discours. Ce dernier était grandiose.


    Shindô : Merci Colombe, merci à vous. Merci à tous. C'est un immense honneur pour moi que de recevoir un tel titre. Lorsque je suis arrivé ici, à la Deus Academia, je n'étais qu'un ancien capitaine de bataillon. Un garde du corps. J'étais, comme vous, perdu dans l'immensité qu'est la vie après la mort. Mais grâce au concours de mes estimés collègues et de la bénédiction de Deus, j'ai appris à ouvrir les yeux. Je veux en ce jour être pour vous la lumière qui vous guidera sur la voie de Deus. Colombe, Isanagi. Vous autres chers élèves, repentis, professeurs. Vous êtes là car votre destin être d'être élevés au rang de dieux. Aujourd'hui, c'est mon tour. Demain, ce sera peut-être le vôtre. Je vous remercie.

    Ce que je m'étais dit s'avérait d'être vrai. Il était comme moi et moi j'étais assez stupide de l'avoir gifler et crier dessus. Mon envie de lui présenter mes excuses augmentaient. Non, j'avais besoin de le faire maintenant. Mais, je ne pouvais pas. Pas maintenant. Je me contentais de faire comme les autres élèves. Manger à ma faim, me disant qu'en fin de compte, la vie sur Deus Academia était comme la vie sur Terre. Des cérémonies, un banquet, des moments de joie et de tristesse....Je n'étais plus triste. Je souriais, en mangeant ma cuisse de poulet. Je regardais la scène, me rappelant nostalgiquement de l'époque où j'étais au collège. Je me rappelais. J'avais chanté une chanson dans un concours pour gagner assez d'argent pour que Chloé pouvait rembourser ses dettes. Je souriais rien qu'à ce souvenirs. Même si je n'avais pas d'avenir sur Terre, j'avais toujours mon passé sur Terre. Et vous savez quoi? C'était bien.....
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 14 Jan 2013 - 20:53

La Guilde noire

Soporifique cérémonie

La journée qui commençait cette fois-là était bien loin d'être toute belle et toute rose pour notre sombre stratège, qui d'ailleurs, détestait cette abjecte couleur qu'est le rose. Il allait devoir se lever à l'heure, afin d'aller se présenter à une cérémonie qui ne l'intéressait pas le moins du monde. Pendant le déroulement de ces festivités plus qu'inutiles, il aurait très bien pu s'adonner à la réalisation de nombreux plans le rapprochant un peu plus chaque fois de ses propres ambitions bien loin d'être de la plus grande bonté. Malgré tout, il allait y aller, parce qu'on ne pouvait pas dire qu'il avait d'autre choix que celui-là. En cas d'absence remarquée, il ne manquerait pas d'attirer l'attention sur lui, et de voir les foudres d'au moins Colombe et Shindo lui retomber sur le dos. Non pas qu'Isanagi ne lui en voudrait pas, simplement que l'absence d'un professeur serait certainement plus mal perçue de celui qui était à l'honneur et de celle qui avait tout organisé. Après tout, depuis des jours, si pas des semaines, l'académie était envahie par de nombreuses pancartes où la fameuse directrice invitait - pour ne pas dire obligeait - les gens à venir célébrer ensemble l'ascension d'une personne supplémentaire au rang de véritable Dieu et directeur de l'académie divine. Autant de festivités juste pour ça, chose qui aurait très bien pu être faite dans le plus calme et dans l'intimité la plus totale, sans pousser tout le monde à se déplacer pour rien. Néanmoins, il n'avait pas la possibilité de s'esquiver à ses responsabilités de professeur qu'il n'avait d'ailleurs pas choisi mais qu'on lui avait sympathiquement soumises. A bien y repenser, il était si bien endormit pour l'éternité sans ne plus avoir à s'occuper de rien du tout, sans avoir à penser à la moindre chose. Mais le sort en avait décidé autrement, et Deus avait jugé bon de ramener dans son académie un ancien criminel aux multiples méfaits, et en plus de lui assigner un rôle important, qu'était d'apprendre de nombreuses connaissances à ces idiots d'élèves. Il était plus chanceux qu'eux, lui au moins ne devait pas passer encore plus de temps de sa vie assit derrière un bureau à écouter les élucubration d'individus peut-être complètement cinglés. Enfin, le réveil sonnait, et il était plus que temps pour lui de sortir de ses couettes et se diriger vers la pièce où il allait passer une bonne heure avant de se mettre en route pour la cérémonie: La salle de bain. Après tout, n'avait on pas précisé sur les affiches qu'il fallait une tenue impeccable afin de rendre au mieux hommage à l'homme qui se voyait aujourd'hui mis à l'honneur ?

Il se dirigea lentement mais surement vers la douche. Lui, qui dormait chaque nuit vêtu d'un simple caleçon, n'allait pas prendre longtemps à ôter son pyjama, si on pouvait encore appeler ça de cette manière. Il passait sous l'eau, agréable moment où il pouvait sentir tomber sur lui, et ruisseler le long de son corps ce liquide si vital et qui servait ici uniquement à faire preuve d'un peu plus d'hygiène. Savon, shampoing, tout lui passa sous la main pour avoir une odeur agréable et ne pas sentir la moindre touche de d'une senteur répugnante. Il avait beau ne pas apprécier la compagnie d'autres personnages de l'académie, emblématiques ou non, il ne devait pas pour autant se laisser aller, cherchant à se plaire à lu-même. La coiffure ... Boarf, elle serait à peu de chose près la même qu'à l'habitude, sauf peut être qu'il avait prévu de porter un chapeau, ce qui lui vaudrait de voir ces derniers légèrement aplatit et donc il n'avait plus besoin de s'arrêter à ce détail capillaire. Léger rasage afin de retrouver son style qu'il chérissait tant, un peu de parfum, et le tour était joué, il n'avait maintenant plus qu'à enfiler l'ensemble qu'il avait prévu pour l'occasion, son uniforme militaire blanc aux dorures nombreuses. Tenant à sa hanche gauche, sa fidèle lame n'allait pas le quitter malgré l'occasion qui se présentait, bien trop méconfiant malgré la situation, prudence qui peut-être lui serait bénéfique. Puis, comme pour le rappeler à l'ordre, Martyrs grognait sur le bureau, ce livre démoniaque voulait même l'accompagner jusqu'à la cérémonie de Shindo afin de voir ce qui allait se passer et ne pas à avoir à questionner le sombre professeur à son retour dans la demeure. Voyant la tenue de son propriétaire, Martyrs ne pu bien entendu, pas s'empêcher de faire son petit commentaire habituel.

- Et bien et bien, pour une fois qu'on avait l'occasion de passer inaperçu, il y a fallu que tu t'habilles de la sorte. Tout le monde va nous voir, enfin, te voir plutôt, après tout, moi je ne suis qu'un livre ... Enfin, pour les autres ...
- Cesse donc, nous devons être bien habillés, je le fais, ainsi justement, je n'attirerai en rien l'attention des gens. Et puis, je compte rester à bonne distance de la foule, observer de loin, sans vraiment m'intéresser de trop près à ce qu'il se déroule. Je ferais simple acte de présence.

Sans plus échanger un seul mot, Martyrs et Modrus se mirent en route, le livre démoniaque placé à l'abri des regards, dans l'intérieur de la veste militaire du jeune professeur de stratégie. Sortant dans le couloir, la seule et unique chose qu'il eut l'occasion de voir, fut une femme aux cheveux verts passer devant lui en trombes, portant un mini short et le torse ... A nue ... C'était à se demander où il était tombé encore dans cette académie étrange. M'enfin, sans trop se préoccuper plus que cela de ce qu'il venait de voir, il ferma la porte de ses appartements, et se remit à prendre la route de la cérémonie. Au vue de l'heure, il était tout même parvenu à se mettre en retard, l'envie de bien se préparer sans nul doute. Mais ce n'était pas très important, au vu de la quantité de personnes qui avait dû se mouvoir jusque là, on ne remarquerait pas son manque impressionnant de ponctualité, de plus en plus récurrent ces derniers temps.

Quelques minutes plus tard, il était enfin arrivé sur la place de l'horloge, là où se déroulait l'ascension au rang de directeur du principal Shindo Akarui. L'était plus que temps. Restant à distance, mais assez proche pour entendre, il reste là, figé, malgré l'invitation à plonger sur le buffet ... Quel jeune homme bien apprit n'est-ce pas ? Haha, non je ne pense pas, faut pas se fier aux apparences, c'est juste qu'il préférait partir après les masses, pas envie de bousculer tout le monde vous comprenez, son rôle n'était pas encore de tous les tuer pour une simple petite bouffe ... Quoi que ... Martyrs dirait peut être le contraire ... Après tout, il n'était qu'un dévoreur ...


Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 18 Jan 2013 - 18:42

Grand moment dans l'enceinte de la Deus Académia. Un fête était organisée pour le passage du principal, Shindô Akarui, en directeur à part entière. Ce n'était pas comme si l'Académie entière était au courant parce que des centaines d'affiches étaient placardées sur le moindre centimètre carré de mur libre... Ah Colombe et sa vision des grandes occasions... Car oui, il n'y avait qu'elle pour faire autant de chichis pour un fête. A chaque mur, de chaque côté de chaque couloir, un minimum de 20 affiches était collé... Enfin bon, au moins il y aurait du monde à cette soirée... Il était de plus demandé d'être habillé convenablement pour en pas dire irréprochablement. Bon, en même temps, on ne vient pas à jogging à un cérémonie, c'était un point accordable. Alice savait très bien que ne pas aller à ce genre de fête, ou plutôt cérémonie serait reproché tôt ou tard.

L'heure approchait grandement. Il était tant de se préparer pour Alice. Celle-ci se leva de son lit pour se diriger d'instinct vers la salle de bain. Prenant une bonne douche chaude, revigorante. Elle sortit. Revêtue d'une serviette, elle se dirigea vers sa penderie. Sortant une belle robe pourpre qu'elle gardait pour les occasions comme celle-ci. Elle jetait un coup d'oeil rapide au réveil. L'heure était déjà bien avancée, mais il lui restait tout le temps de se préparer comme il se doit. Elle enfila ses sous-vêtements et enfila la belle robe pourpre, dont le haut lacé tel un corset, soulignait certaines courbes. Une longue fente qui prenait source au niveau de sa cuisse pour aller mourir à sa cheville permettait de plus amples mouvements. Elle prit un bon quart d'heure pour lacer correctement le haut de cette robe. Une fois cela fait, elle chaussa ses escarpins avant de finir la préparation par la coiffure. L'heure était presque arrivée, le temps pour Alice de prendre un châle et de sortir pour se diriger vers la sortie et la place de l'horloge.

La marche se fit rapide mais Alice arriva juste à temps, la cérémonie n'avait pas encore commencée. Heureusement, son retard aurait été, à tout les coups remarqué. Elle se pressa un peu et prit place dans l'arrière de la foule, un peu à l'écart, car celle-ci avait l'air agitée. Elle remarqua qu'elle n'était pas la seule à s'éloigner ainsi de l'estrade... rudimentaire ? qui trônait au milieux de la place. Elle arrêta de regarder les alentours lorsque le discours de Colombe commença. Comme d'habitude, elle avait la langue bien pendue. Elle s'arrêta, remis son écharpe à Shindô. Celui-ci prit lui même la parole. Les deux directeurs, car oui maintenant Shindô l'était, avait remercié Isanagi, mais Alice avait beau passer en revue les alentours et la foule, aucune trace de celui-ci... Y aurait-il un problème de son côté ?
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 18 Jan 2013 - 22:26
Connaitre un peu le grimoire de Deus -> Ici <-

Une cérémonie. Celle de Shindo qui passait finalement directeur de l'Académie après plusieurs mois d'activités. Quoi de mieux qu'un buffet pour que les spectateurs puissent en profiter ? Le temps était agréable, sans vents, sans froideurs particulières. Colombe en avait fini avec son long discours suivit par Shindo également. A présent place à la nourriture et à la détente.

Pourtant...une silhouette aux milieux des tablées se dessinait. De la fumée noire, sombre, ténébreuse s'en émanait. Puis, tandis qu'elle submergeait du sol, une voix tranchante résonna fortement :

Alors c'est vous, Colombe et Shindo ? Bien le bonsoir dans ce cas.

La silhouette était plus nette à présent. Les deux prunelles jaunes perçantes ne pouvaient trompés, c'était Jhoken. Vêtu d'une tenue rouge sombre, ses longs doigts griffues le long du corps, et un large sourire, il pointa du doigt la Directrice.

« Il » vous réserve une bonne petite surprise ma chère, attendez quelques instants s'il vous plaît.

Dans l'ignorance et l'incompréhension la plus totale, Jhoken s'amusait à marcher le long des tables, passant une main menaçante au-dessus des plats afin d'en saisir quelques morceaux qu'il portait aussitôt à sa bouche. Il chantonnait un air totalement indescriptible, grignotait les quelques plats des élèves bouches bées. Ce bien curieux personnage possédait un aspect effrayant mais qu'en était-il de cette déclaration plus qu'étrange ? Il parlait du Directeur ? Le voilà qui sautait d'un coté à un autre des tables, à la manière d'un joker totalement schizophrène. L’Horloge allait bientôt faire sonner ses huit coups. Quelques minutes encore et Jhoken qui se mettait à rire plus fortement.

Une bouffée de cigarette. Une bouffée qui s'éloigne dans le ciel à présent oublié du Soleil. Peu d'étoiles, une lune timide. Le sol se mit à trembler soudainement, faisant vibrer les verres, assiettes, tables. Autour de la place, une muraille s'élevait du sol, haute et impressionnante, bloquant toute entrées, toutes sorties sur un large périmètre. Jhoken commençait à applaudir, tapant ses mains rapidement, il marmonnait quelque chose :

Ça commence enfin...

Sur l'estrade, Isanagi apparut finalement, rapidement, le visage sombre. Une aura divine, violette tournoyait autour de lui tandis qu'il s'apprêtait à parler.

Que pensez-vous...du fait de devenir un Dieu ? Pour quelles raisons avez-vous été choisis ? Qu'allez-vous faire une fois ce statut atteint ? Protéger les « humains » ingrats comme Deus nous conseille de faire ? Regardez ce qu'il en est devenu, juste une pauvre divinité plongée dans un sommeil profond, épuisé. Rongé par leurs ingratitudes. Qu'en pensez-vous ? Qu'on devrait suivre bêtement Deus et protéger ces humains !?

Il prit une bouffée de sa cigarette, regardant la masse d'élèves d'un regard sévère. Il jeta un coup d'oeil sur ses collègues plantés là. Puis il reprit.

L'ennui, la monotonie, le quotidien, tout ça n'est qu'un cercle vicieux. De ma vie précédente, j'ai toujours subi ce fardeau. A ma mort, je pensais échapper à ça, j'ai été élu par Deus lui-même pour faire de vous des divinités et une nouvelle fois, le même cercle vicieux de l'ennui. Alors j'ai pris une décision...

Il pointa le ciel, sortant ses pages du grimoire arrachées. L'aura tourbillonna encore plus fortement, le sol se remit à trembler. Le ciel se déchirait en deux parties, scindées sur quelques choses de mauvais. Une forme passait à travers, menaçante, et dans une confusion générale, un puissant cri retentit. Les ailes de la « bête » se déployaient tandis qu'il sortait de sa faille. Un sourire mesquin s'affichait sur le visage du Directeur. Jhoken applaudissait alors à ce spectacle.

Détruire Deus, l'Académie. Créer un monde sans les humains.

Le dragon avait finalement réussit à pénétrer l'Académie et fonçait d'or et déjà sur la masse. Le souffle ardent qui émanait de sa gueule ne présageait rien de bon. Ses griffes bestiales s'étendirent à l'extrême alors qu'il piquait net, ouvrant grand la gueule pourvus de dents acérées, des flammes commençaient à sortir...

Bien, commençons ?

♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Dim 20 Jan 2013 - 18:15
Il suffit de peu pour troubler une fête.



La cérémonie se déroulait à merveille malgré le manque d'entrain général des élèves. Peut-être étaient-ils trop jeunes pour comprendre le symbole caché derrière la remise d'une simple écharpe ? Shindo clôtura d'une façon magnifique notre petit discourt le banquet commença.
Je n'y participais pas, j'avais un rôle à tenir, celui d'une directrice respectable et gardienne de l'ordre. J'ignorai les cris de mon ventre affamé pour surveiller les plus capricieux de mes élèves et j'étais fière de ce que je faisais.

Soudain, une étrange ombre fit son apparition au milieu de la cour, parmi les tables du buffet. Je courus vers cette ombre, brandissant mon épée et lui demandait de reculer. A mon grand étonnement, un beau jeune homme me faisait face et m'indiqua « qu'il » n'allait plus tarder. Je compris qu'Isanagi, mon collègue, allait s'ajouter à la fête et que rassurai les élèves en disant :

▬ « Ne vous inquiétez pas, cet homme annonce simplement la venue de mon collègue directeur, vous pouvez continuer à manger en attendant. »

Quelques minutes plus tard, Isanagi arrivait, une cigarette au coin de la bouche. Il me paraissait beaucoup plus sombre que lors de notre dernière rencontre, peut-être était-il tout simplement fatigué. Je lui souris gentiment et le présentai à la foule :

▬ « Voilà enfin le directeur qu'il nous manquait, souhaitez la bienvenue à Isanagi s'il vous plait ! »

En guise de réponse, Isanagi commença à raconter des choses étranges, insensés et incompréhensibles. Il parlait de fardeau, d'ingratitude et qu'il avait pris une décision. Je restai sans voix devant un discourt auquel je ne m'attendais pas. La tristesse me prit alors, la peine de voir mon ami se sentir aussi mal. C'était surement de ma faute après tout, je n'avais pas été là pour le rassurer, trop occupée par l'administration de l'école. Je laissai tomber mon épée par terre et m'approchai de lui, je voulais le prendre dans mes bras pour le rassurer... Mais une autre présence, énorme, effroyable, me fit tourner la tête vers le ciel. Un immense dragon du sud de la forêt venait se passer la barrière magique de l'académie. Il fonçait droit sur les élèves et se préparait à leur cracher une vague de flammes.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je n'eus pas le temps de réfléchir, j'invoquai des griffes de sorcières des quatre coins de la cour et les mit pousser rapidement pour former un bouclier végétal au-dessus des élèves. Les fleurs n'étaient pas très fortes contre le feu mais les griffes de sorcières, fleurs pleines d'eau, retarderaient de quelques secondes l'attaque du dragon. Quelques secondes...C'était suffisant pour demander aux élèves de l'aide :

▬ « Ecoutez-moi tous ! Surtout gardez votre calme ! Les élèves et les professeurs qui n'ont pas un domaine permettant de combattre, courrez vous réfugier vers l'horloge. Les autres, suivez Shindo et combattez le dragon ou Jhoken. Je me charge personnellement d'Isanagi. »

Aussitôt, j'invoquai d'autres plantes, rampantes cette fois, pour projeter les tables et les chaises contre les murs des bâtiments, laissant ainsi toute la place qu'il faudra à un combat qui s'annonçait difficile.

Je regardai intensément Isanagi et criai à son encontre :

▬ « Pourquoi !? Mais pourquoi ? … Deus t'avait choisi pourtant.»

Je détachai le fouet à ma taille et courut vers lui [...]



« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 21 Jan 2013 - 17:15


C’était étonnant comment les gens semblaient s’investir dans la réunion. Même si certains semblaient être plus venue pour le principe ou pour la nourriture qui devait venir plus tard.
Etrangement, alors qu’il pensait être assez isolé pour ne pas être importuné par une quelconque personne il fut largement surpris lorsqu’une femme l’interpella. Et qu’elle femme ! Elle était certes mignonne, mais sa tenu … être plus habillé à la va-vite était difficile. Enfin bon il est vrai que la tenue interpellait le chevalier, mais il n’y prêta pas vraiment attention et répondit aux questions qu’elle lui avait posé tandis qu’elle … se rhabillait ! Forcement le chevalier faisait les gros yeux devant le spectacle et ne put s’empêcher d’étendre son manteau entre le corps de la femme et la foule pour qu’elle puisse se remettre en bonne tenue … Malgré que l’action l’avait contraint à s’approcher un peu plus d’elle, et que forcément il en découlait une vue encore plus proche et plongeante sur le corps de cette dame aux cheveux vert.


- C’est un discours comme il en existe tant d’autres, vous n’avez rien raté de vraiment important. Par contre il est vrai que je me demande ou est passé le troisième directeur, je ne pense pourtant pas qu’Isanagi raterait ce genre d’événement.

Elle avait finit par se remettre dans une tenue correct, pour ne rien cacher, le chevalier avait légèrement rougit de par la situation. Mais il se ressaisit rapidement, reprenant une couleur normal, tandis qu’elle semblait émerger d’un bref sommeil.

- Que diriez vous de vous joindre à moi pour le buffet qui vient ?

Le buffet battait son plein, Alexander était maintenant en bonne compagnie, et grignotait de temps à autre un petit biscuit apéritif. Pourtant quelque chose vint mettre une ambiance autre que festive au cours du banquet.
Une immense ombre était apparut parcourant les tables, picotant un peu partout des mignardises. Il était visiblement sans gêne et une étrange aura l’entourait. Il annonçait la venue prochaine d’Isanagi à en croire Colombe, mais le chevalier restait méfiant, il n’inspirait pas vraiment la confiance.
Et enfin lorsque le dernier directeur arriva il tint un discours qui provoqua une intense réflexion au chevalier, il se sentait presque cité, lui et son ordre ….


* Il à raison … pourquoi suis-je ici … pourquoi devenir un dieu … En fait, j’entraîne les futurs dieux, je n’en deviendrais peu être même pas un … Deus n’est déjà même pas le dieu que j’ai connus, on ne le connaît même pas sur terre … Et l’ingratitude humaine … son ordre en avait fait les frais, ceux qui les soutenaient s’étaient retourné contre eux, l’homme n’est qu’un loup profitant des autres. Isanagi a raison, tout cela n’a pas vraiment de sens …

Après cette réflexion, un énorme dragon arriva, le chevalier par réflexe comptait bien combattre cet animal mythique, dans l’immédiat il ne le faisait pas pour protéger la foule, non il était trop obsédé par le fait de venir à bout de la créature aux écailles de fer. La chose était le rêve des chevaliers, un défi qu’ils ne pouvaient jamais entreprendre car ces créatures de se trouvaient pas facilement …

Mais il y avait un problème de taille … Alexander était loin, très loin, de pouvoir l’atteindre. Cependant il nota qu’une élève avait ramassé au sol l’épée de la directrice. Cet épée serait sûrement plus efficace que la sienne, et il voyait déjà comment atteindre le dragon.


- Eh toi ! Viens ici avec l’épée !

Il avait complètement oublié, la présence de celle avec qui il discutait, il était bien trop obsédé par le fait de venir à bout du dragon. Lorsque la jeune femme arriva à proximité de lui il lui expliqua ce qu’il comptait faire.

- Le dragon est trop loin pour que l’on puisse l’atteindre. En revanche je peux t’aider à l’atteindre, une fois sur lui trouve une faiblesse et terrasse le !

Après ça, il attendit le moment propice pour illustrer ses propos. Quand le moment arriva enfin, il saisit dans ses bras la jeune femme, il prit alors la position d’un lancé de lance, l’élève se trouvant à l’extrémité de son bras droit. Utilisant son contrôle des limites pour augmenter considérablement sa force il la lança alors droit sur le dragon. Ah ! Il n’avait pas prévenu de la façon dont il allait la propulser sur le dragon ? Ben voila elle allait le découvrir.

- Bonne chance !

C’était la dernière chose qu’elle avait pu entendre avant de voler en direction de la créature. Le lancé d’élève, voila comment il allait nommer cette nouvelle discipline. Qui sait, d’autres professeurs allaient sûrement essayer.




♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 21 Jan 2013 - 22:30


Il y avait peu de choses capables de faire véritablement peurà Shindô Akarui. Il était de son vivant un des plus respectés épéistes et un membre du bûshido redouté par sa droitesse d'esprit. Il avait été dans sa mort le commandant d'une floppée d'élèves et celui qui avait aidé Deus à faire d'eux des apprentis respectables. Et en ce jour béni, il voyait enfin l'accomplissement d'une vie et d'une mort exemplaire. Malgré cela, malgré sa puissance, malgré sa confiance en lui, malgré Colombe à ses côtés, il ressentit une boule serrer ses entrailles. Son visage pâlit visiblement lorsqu'il vit Isanagi arriver et qu'il comprit. Oui, il comprit que l'harmonie douce dans laquelle ils se reposaient tous était sur le point d'être brisée. Aussitôt après la peur la colère le gagna comme une vague.

Il leva les yeux sur le ciel et vit arriver la créature la plus grosse qui lui avait été donné de voir de son existence. Un dragon. Un bon sang de bonsoir de dragon énorme et prêt à dévorer ses élèves. Il laissa là tout ce à quoi il pensait, regarda Colombe, qui venait de faire surgir du sol d'énormes mains végétales pour protéger les élèves. S'il ne la savait pas tès intelligente il se serait moqué. Quoi de mieux que de la verdure pour venir à bout d'un feu mortel ?

Shindô entendit Colombe crier à côté de lui. Il fallait se battre. Se battre et réduire en poussière cette vaine tentative de rébellion. Oui. Il n'avait pas été choisi par Deus pour se lisser la barbe et regarder d'autres faire le travail à sa place. Il ne pouvait s'occuper d'Isanagi. La fumée était quelque chose de difficilement maîtrisable avec de la lumière. Le nouveau dieu redressa donc la tête, leva la tête et se mit à luire de mille feux, tout son corps générant de la magie comme la torche du guerrier en pleine nuit. Il dégaina son katana, jeta un dernier regard en arrière et poussa sur ses pieds. Il ne pourrait pas tuer le dragon. Ce genre de bêtes avait une carapace trop épaisse pour pouvoir être transpercée par quelque chose de lumineux. De plus. Le feu ne tuait pas un dragon.

Il courut rejoindre les élèves, marchant sur les tables sans en paraître le moins du monde gêné, puis il jeta un regard alentour. Soit les élèves avaient pris un cours accéléré de n'importe quoi soit Alexander avait littéralement pété un câble. Il pila, n'osant intervenir devant la folie qu'était en train de mettre en place le professeur et fronça les sourcils. Etait-il sérieux lorsqu'il parlait de lancer une élève ?

Shindô écarquilla les yeux en le voyant s'exécuter. Si ce n'était pas mademoiselle Moreau qui partait en volant droit sur la gueule du dragon ? Le directeur de l'académie retint son souffle en la voyant partir si vite et attrapa Alexander par l'épaule, hors de lui.

Shindô : Qu'avez-vous en tête espèce d'inconscient ? Nos élèves ne sont que des croquettes à lézard face à une bête pareille. Vous êtes totalement fou ? Allez rejoindre Isanagi pour former le club des dérangés, grand malade !

Le regard bleu océan du directeur passa sur chacun des élèves dont il allait avoir la charge. Il en reconnut certains, d'autres lui étaient totalement inconnus. De son visage dur de capitaine il dégaina son Katana, et se démultiplia. Bis et Ter sortirent de son corps à une vitesse qui le fatigua grandement. Avoir la charge d'élèves irresponsables était déjà une chose, devoir gérer des élèves irresponsables, un dragon, une rébellion et un collègue malade mental en était une autre. Les deux directeurs se toisèrent un instant tandis que l'autre partit en courant dans les pattes du dragon pour le ralentir et lui éviter de croquer Kate Moreau. Shindô serra les dents. Lancer une colonne de lumière allait sans doute les mener au casse-pipe, et désintégrer la malheureuse.

Shindô : Je vais ouvrir la voie. Que tous ceux qui se sentent de charcuter ce truc immense se préparent. Les autres, suivez Ter, et allez à la rencontre de Johken. ALEXANDER.

Le directeur se mit à luire avec force. Il tira son collègue par le col et parla très près de son visage, sa lame sur sa gorge.

Shindô : Avisez-vous d'envoyer à la mort un de mes élèves et c'est vous que je jetterai dans la gueule du dragon, pauvre inconscient. Maintenant, rassemblez-vous, et attaquez !

Il partit comme une flèche, luisant telle une luciole, et lança de grands arcs sur les flancs du dragon. La bête détourna le regard un instant, le fixa avec colère, et pencha la tête pour le croquer. Dans un hurlement qui aurait fait frémir d'émotion n'importe quel chef de guerre, le directeur de l'Académie commença à attaquer à répétition, dopé par ce qu'il devait défendre : le cadeau que lui avait fait Deus.

Shindô : NE VOUS LAISSEZ PAS DEVORER, on ne ressuscite pas une bouse de dragon. Montrez-lui ce que vous valez, à ce gros lézard !

Concluant sa phrase, il flasha pour éviter un coup de queue épineuse bien placé et rejoignit son clone, attaquant à ses côtés. Il espérait seulement qu'aucun élève n'avait été assez stupide pour partir seul à la rencontre de Johken.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mar 22 Jan 2013 - 0:49
Tout était d'un ennui, les discours à rallonge, les protocoles imposés, cette seconde vie entière n'était que parade. Un nuage qui voilait la réalité de ce monde, de cette Académie aux apparences si carrées, si droites. Une allure que surtout une personne voulait mettre en avant, une personne qui s'investissait corps et âme pour rendre ce petit coin au plus confort de sa vision du moins. Comment pouvait-on penser qu'avec toutes les recrues qui ne cessaient d'arriver qu'une paix sans nom continuerait à régner ? Des personnes, des races, des époques différentes se mêlaient sans oublier la culture et l'éducation reçue. On avait beau regarder chaque être présent sur cette place, chacun avait son histoire, son propre vécu, ses propres idées. Lâcher un soupir n'était qu'une évacuation d'un ressentit profond qui ne cessait de grandir malgré le peu d'instant de bonheur qu'avait connu notre mystérieuse enseignante. Une âme qui lui donnait encore la force de continuer, d'y croire, qu'un jour meilleur pourrait arriver, cassant ainsi cette routine si lassante ... Cette âme avait apparemment décidé de ne faire partie d'une telle monotonie profitant sûrement d'un loisir caché. Après plusieurs recherches et la confirmation de son voisin de fortune, le directeur ne s'était effectivement pas manifesté. Quelle chance, quelle chance de rater un tel évènement, Kym l'enviait. Au moins, elle pourrait se consoler au banquet, il suffit d'un oeil posé sur une bouteille pour qu'un brin de désir lui revienne.

*Roh, tu vas encore noyer ton désarroi dans ce liquide ? Tu vas finir par me tuer !*

*Ho, ce ne serait pas du luxe, vraiment tu me saoules bien plus que cette liqueur mon pauvre Arklès !*

*Et alors, au moins je suis là pour te soutenir, pas comme lui ha ha ha*

*Me soutenir en quoi ? De toute façon, tu n'as guère le choix d'être là...*
Perdue dans ses pensées à essayer d'établir une quelconque conversation censée avec cet être si répugnant qui habitait son esprit, la jeune femme n'avait pas tout de suite compris que le chevalier qui se tenait à ses côtés lui avait posé une question. Clignant des yeux pour tenter de rattraper ses paroles envolées, la prof. réussit à s'en rappeler. Après tout, pourquoi pas, cela fera une bonne conversation. Acquiesçant de la tête, la Tylf se rendit près d'une table pour prendre place avec son partenaire d'un jour. Un puis deux petits-fours furent vite mangés, ce qui intéressait bien entendu notre chère et tendre c'était surtout ce flux si liquoreux, si doux, palper son gosier. Savourant ce magnifique breuvage, elle s'attarda sur chaque tablée. Certains visages étaient familiers, d'autres moins voire pas du tout. Une élève côtoyée lors d'une mission bien périlleuse, un enseignant avec qui elle avait partagé une belle cuite un soir tard dans une chambre que l'on pouvait qualifier de garçonnière. Pour le reste, tout était flou. Si flou ... Après tout, pourquoi se forcer à se souvenir d'un moment, d'un instant qui n'était que banal ? Une dernière gorgée vint à bout de sa chope. Allons bon, dès qu'il se passait quelque chose ici, l'organisatrice était toujours la même, cette Colombe. Toujours à en faire trop, bien trop. D'ailleurs, cela se terminait à chaque fois par un immense banquet, voulait-elle engrosser ses apprentis ? Toutefois, peut-être bien trop mauvaise langue, le regard de la jeune femme fut attiré par quelque chose, une fumée se dégageait non loin des directeurs présents. Une forme apparue d'une délicatesse sans nom. Magnifique, ses longs doigts étaient que poésie, son corps un mariage parfait d'une tâche sombre dans ce tableau idyllique ...

*Ho, bien pour une fois, Colombe a tout prévu, ha ha, j'adore, je me réjouis de voir la suite !*

*Heu ouais mais non, regarde les gens, cela m'étonnerai que le programme de la Cérémonie
prévoyait tout ça*
C'était peu dire, l'assemblée ne semblait pas trop apprécier cette apparition, cet être, cette ... Abomination ? Mais non, il était à croquer ! De toute façon, la directrice se leva pour prendre parole pour rassurer ses hôtes que ce n'était que signe d'une arrivée triomphale de ce cher M. Tensho. Genre, pour qui elle se prenait encore ? On lui a adressé la parole d'ailleurs ? Laisse au moins ce charmant invité terminer sa phrase ... Cependant, elle fut rapidement coupée par un autre nuage de fumée, bien plus familier celui-là du côté de l'estrade. Une silhouette s'en dégagea délicatement, ses cheveux, sa posture, cette fois c'était bien Isanagi. S'allumant une cigarette, bien mauvaise habitude qu'avait pris la guerrière depuis son arrivée, elle se tourna, toujours assise sur un des grands bancs aux côtés d'autres apprentis, pour mieux voir son bien-aimé. Il fallait dire que son charme en a fait sûrement bien craquer des femmes. Mais il ne fallait toutefois pas oublier le contenu de sa chair, ce qui battait sous son enveloppe charnelle. Oui, un homme de grande ambition.

*Roh, voilà le Coq de service ... C'est bon j'ai eu ma dose !*

*T'es d'un redondant ... Tu n'en as pas marre de radoter toujours ?*

*C'est pas toi qui a fait des choses avec une femelle ! Beurk !*
Un autre jour, une autre place, une autre nuit, un autre moment ... Non c'était juste parfait. Sa voix d'un brin rauque comme on pouvait les aimer, sa pomme d'Adam bougeant au rythme d'un son si majestueux formant des mots ... Des mots ... Si ... Comment dire ... ? Un électrochoc s'incrusta d'une traite dans la poitrine de notre mystérieuse enseignante. Son sang venait à peine de faire un tour qu'elle s'aperçut que sa bouche était toujours ouverte. Refermant gentiment ses lèvres, elle secoua la tête se redressant normalement de sa position pour se lever. Tout avait un sens, tout était une révélation, une vérité profonde qui ne désirait que de sortir. Ses mots, ses paroles, étaient les siens. Une confidence sous un oreiller après un lourd pêché dans cette enceinte pourtant si sacrée. Une petite lueur, bien qu'encore fine, pouvait ressortir du visage de cet homme qu'elle s'était entichée. Oui, bien que son charme faisait tomber bien des femmes, des filles, son âme était l'une des plus belles que notre Kym avait eu le plaisir de connaître, de fusionner, l'espace d'un moment. Leur passé, leur vécu, un tel chemin ne pouvait que rapprocher. Et cette question ? Cette question déjà posée elle-même à son cher directeur lors de leur deuxième rencontre.

*Putain de merde !!!! Mais quel connard ce gars, je le savais ! Heureusement qu'il n'a pas vécu à ton époque Kymie-choue !*

*D'une part, je t'interdis de m'appeler comme ça, d'autre part il fallait bien que tu t'y attendes et pour terminer ... Tu es de toute façon mort pauvre con ! Alors qu'il vive maintenant ou avant, cela aurait été pareil ! Quoique, peut-être aurais-je échappé à cette greffe d'âme humaine dans mon corps ! Salopard d'humain que tu es !*

*Calme-toi, tu sais très bien comment ça se finit quand tu t'énerves ... Tu crois que j'ai eu le choix aussi ?*

*Tu n'es qu'un traître, tu t'es fait passer pour l'un des nôtres, un Tylf respecté ... Alors que tu n'étais que l'un d'eux ... Un humain ...*

*QUE TU AS AIME HA HA HA HA HA*
A vrai dire, aimer était un bien grand mot, on pouvait surtout utiliser le verbe jouer ou distraire mais bon, ce temps là était plus que révolu. Machinalement, la jeune femme s'avançait dans la foule agitée, pourquoi courraient-ils ainsi dans tous les sens ? Une nouvelle voie, une nouvelle liberté s'offrait à eux, il ne fallait pas fuir mais s'inviter à ce nouvel ère qui s'annonçait. Stoppant un court instant ses pas, Kym se retourna pour admirer ce beau spectacle. Un dragon gigantesque perça le ciel qui assombrissait ses joues, incroyable. Son coeur battait, non par crainte, mais plutôt d'excitation. Tout était si irréelle, pourtant, après un bon pincement sur le bout de son bras, le professeure savait que cette journée ne serait pas de tout repos, exactement ce qu'elle cherchait ! Alors que la directrice essaya tant bien que mal de résonner son collègue, le chevalier qui l'avait plantée comme une vieille chaussette à table cria quelques mots à une élève; Kate. Oui, cette élève quelque peu discrète qui avait déjà suivi son cours. Toutefois, il faut se méfier de l'eau qui dort, mais apparemment, il fallait aussi se méfier des hommes qui vous invitent à manger avec vous, vous laissant après seulement quelques minutes. C'était peu dire ! La fillette pris l'arme laissée à terre par Colombe avant de se faire agripper par ce bien curieux personnage qui en fit un boulet de canon en plein air ! GEANT !

"- HA HA ha ha, faudra que je m'en rappelle, ça peut toujours servir en effet ..."

Tout s'accélérait, une demi-sphère végétale fut invoquée autour de la place, plusieurs apprentis criaient, d'autres courraient sans vraiment savoir où aller alors que le nouveau directeur essayait de remettre de l'ordre donnant son appui au preux chevalier de tout à l'heure. Colombe faisait dès lors face à son ancien collègue. Mais rien n'y faisait, pourquoi s'entêter à le raisonner vu qu'il était dans le juste ?! Oui, tout filait à une vitesse folle, pourtant, notre mystérieuse enseignante reprit son avancée sans vraiment faire attention à ce qu'il l'entourait. Tout autour d'elle n'était que ralentit comme sa démarche décalée.

*Hé ho mais tu fais quoi Kym ? Réveille-toi, on dirait que tu es ... Kym ?*

*Vivante ?*

*Je le sens, tu souris ... Ce sentiment ?*
Un sourire bien sombre s'affichait sur la jeune femme qui arrêta à nouveau ses pas, perdue dans la foule. C'était enfin le moment d'agir, ces petites vermines vont connaitre le même sort qu'elle a vécu. Baissant quelque peu son visage, son corps se dédoubla, profitant de la cohue, elle mélangea ses clones aux personnes qui tentaient ou non d'échapper à cette pseudo folie. C'était un immense échiquier sur lequel chaque pion se mettait en place pour refermer un piège bien lugubre. Passant derrière l'estrade, la Tylf monta sur le côté de celle-ci pour se retrouver juste derrière Isanagi. Se retournant, un pas un arrière, son dos frôla le sien. Un contact quasiment électrique d'une attirance si étrange. Le visage toujours baissé, l'arrière de son corps contre celui de son partenaire de chair et d'esprit, la jeune femme chuchota ces quelques mots... :

"- Quel bien magnifique spectacle que tu nous offres, c'est un véritable plaisir mon cher. Hum ... Besoin d'aide ?"

Même s'il ne pouvait le voir, ses lèvres montraient cette joie mesquine qui ressortait de son être, elle pouvait enfin entrevoir sa véritable existence, son véritable soi. Allié à ses paroles, son directeur préféré n'allait tarder à apercevoir son double (un clone ?) sortir de la foule pour se diriger derrière Colombe. Les deux Kym, chacune se trouvant derrière l'un des directeurs qui se faisaient face à face semblaient attendre quelque chose. Il suffirait d'un mot, un seul, pour passer à l'action...
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mer 23 Jan 2013 - 22:03
    Tout se déroulait normalement. Plus le temps passait, plus il y a avait du monde. Je mangeais, seule, dans un coin, la tête baissait. Même si j'étais une apprentie déesse, j'avais l'impression d'être toujours une humaine. Je mangeais, je respirais, je dormais, j'étudiais......En fait, nous étions encore en vie. Nous avions eu le droit à une seconde chance: devenir des divinités pour protéger l'humanité contre les démons et autre monstre. Alors que je pensais à tout cela, quelque chose se produisit. Un étrange personnage apparut sous un nuage sombre. Des yeux jaunes avec une tenue sombre écarlate.....Il ne m'aspirait pas confiance. Il s'adressa à la Directrice Colombe avec un message assez lugubre....Celle-ci nous rassura tous en disant que cet homme était là juste pour prévenir l'arrivé de l'autre directeur. Moi, j'avais des doutes. Je n'aimais pas ce "messager" et pourquoi envoyer quelqu'un pour prévenir? Déjà, pourquoi ce retard? Quelque chose clochait...J'arrêtais de m'empiffrer, regardant le type avec un air méfiant. Quelques instants plus tard, un autre homme fumant une clope apparut. C'était Isanagi, le co-directeur. Il était beau, vieux, mais aussi sombre et ténébreux. Il s'était mis, lui aussi, à faire un discours, mais pas pour les mêmes raisons que ses collègues.

    Que pensez-vous...du fait de devenir un Dieu ? Pour quelles raisons avez-vous été choisis ? Qu'allez-vous faire une fois ce statut atteint ? Protéger les « humains » ingrats comme Deus nous conseille de faire ? Regardez ce qu'il en est devenu, juste une pauvre divinité plongée dans un sommeil profond, épuisé. Rongé par leurs ingratitudes. Qu'en pensez-vous ? Qu'on devrait suivre bêtement Deus et protéger ces humains !?

    Il fallait être complétement idiot pour penser que cela faisait partie du banquet. Les deux autres directeurs, ainsi que tous le monde, étaient choqués par ces paroles. Certains pensaient que ce qu'il disait n'avait aucun sens, que ce n'était que des mots d'un fous abus de ses pouvoirs, mais d'autres étaient de son avis. Du moins, c'était ce que je m'imaginais. Rien qu'avec ce discours, on pouvait clairement voir qu'il essayait de changer le point de vue des tout le monde pour devenir un genre de chef, ou un truc du genre. Pour ma part....Je ne me sentais pas trop "divine", j'étais encore une humaine au fond. Je n'arrivais même pas à battre une goule. Mais.....Je me fichais royalement de la raison pour laquelle un Dieu avait décidé de faire de moi une Déesse. Ce qui comptait pour moi en ce moment.....C'était mon frère.

    L'ennui, la monotonie, le quotidien, tout ça n'est qu'un cercle vicieux. De ma vie précédente, j'ai toujours subi ce fardeau. A ma mort, je pensais échapper à ça, j'ai été élu par Deus lui-même pour faire de vous des divinités et une nouvelle fois, le même cercle vicieux de l'ennui. Alors j'ai pris une décision...

    Mon cœur battait de plus en plus vite....Était-ce...De la peur? Il y avait de quoi en avoir. Une forme étrange se formait dans le ciel noir. Bouche bée et les yeux écarquillés, je vis un Dragon Noir sortir d'une faille. Je n'étais pas la seule à être étonnée. Je ne savais pas quoi faire. Fuir? Pour aller où? On était prisonnier par les murs de la place. Les professeurs devaient être capable de s'en occuper....Du moins, c'était ce que j'espérais. La dernière fois que j'avais attaqué sans réfléchir un monstre, il y avait eu un blessé. Je devais laisser les autres s'en occuper, pour cette fois là....

    Détruire Deus, l'Académie. Créer un monde sans les humains.

    L'image de mon frère avec son sourire se forma dans mon esprit à l'instant où Isanagi prononça ces paroles. Un monde sans humains? Je serrais le poing, le regardant avec mépris. J'avais mes raisons de vouloir partir de l'Académie, mais n'était-il pas un Directeur? N'avait-il pas créer des liens avec ses collègues ou autre? Je voyais la Directrice Colombe choquée par son comportement. Tellement choquée qu'elle laissa son épée tomber par terre. Je n'eus le temps de rien faire, le Dragon était sur le point de cracher ses flammes. Alors que je pensais que c'était la fin, Colombe nous sauva avec de drôle de plante. Elle nous donna des ordres afin de se confronter avec Isanagi. Elle n'était pas armée....Je pouvais au moins lui ramener son arme! Je fonçais vers l'arme et lorsque je le ramassai, un professeur m’appela.

    - Le dragon est trop loin pour que l’on puisse l’atteindre. En revanche je peux t’aider à l’atteindre, une fois sur lui trouve une faiblesse et terrasse le !

    Hein? Il était sérieux là? Il voulait que ce soit MOI qui terrassais le dragon? Mais il était taré ce prof! Je n'eus seulement le temps de pousser un cri d'exclamation avant que ce déjanté me portais avec une seule main. Soit il était fort, soit j'étais plus légère qu'une plume. Cependant....J'eus un mauvais pressentiment. Me souhaitant bonne chance.....CE SALE CON DE PROF ME PROPULSA AVEC UNE FORCE SURHUMAINE VERS LA GUEULE DU DRAGON!!! ESPECE DE MALADE VA! C'EST QUOI CETTE ÉCOLE DE FOUS???? JE VAIS REJOINDRE ISANAGI SI CA CONTINUE!!!!

    Spoiler:
     

    Ma voix faisant écho sur toute la place, portant l'épée contre moi, je ne pouvais plus m'arrêter tellement la pression de l'air m'emportait vers le dragon noir. J’atterris sur son aile, je m'accrochais dessus en y plantant l'épée. J'avais eu chaud, mais le reptile m'avait remarqué. Eh ben, si je n'étais pas dans la m*rde....Il bougeait ses ailes pour me faire lâcher. Dommage pour lui, j'étais plutôt tenace. Mais je n'allais pas tenir très longtemps. Puis, des flèches de lumières attaquèrent la bête. Shindo ?! L'imbécile, le Dragon voulait maintenant le prendre pour cible! Enfin bon, c'était une chance de l'attaquer. Prenant l'épée, je me laissais glisser comme dans un toboggan pour atteindre le dos du dragon. Je n'aurais jamais cru que cela m'arriverait un jour....Mais ce n'était pas le moment de penser à ça. Courant vers sa tête, j'eus de mal à prendre de l'équilibre vu que la bête bougeait sans cesse. Je n'arrêtais pas de tomber comme si on me faisait un croche pied. L'idée était de lui crever l’œil afin de l'aveugler. Mais, d'un côté, il sera tellement furieux qu'il en deviendrait fou. Que faire.......Cela me rappeler ce livre britannique célèbre là....Un jeune sorcier qui combattait un basilic avec une épée....Mais oui! C'était ça! Je décidais de ne pas l'aveugler. Non, il fallait le tuer d'un coup. Je couru vers le dos de sa tête et......Le dragon la leva et je me retrouvai alors dans sa bouche.

    Il avait avalé................Mon bâton en fer. Heureusement que l'épée était toujours intacte. Comme j'ai survécu? Simple, je m'étais accrochée sur ses dents. Seulement, je n'avais pas beaucoup de temps avant qu'il se décidait de recracher ses flammes. Lorsque sa tête se remit normalement, je pris l'épée et la planta sur sa mâchoire supérieure. A mon avis, il n'avait pas du tout aimer ça. J'enfonçais l'arme pour qu'elle dépassait carrément sa peau. Ce n'était pas facile, mais le Dragon en souffrait. Reprenant l'épée, pendant que la bête rugissait de souffrance, je me sautais vers le vide sans réfléchir. C'était comme si je volais librement dans le ciel.....Non, je ne volais pas, je tombais plutôt! Mais, c'était mieux que je me retrouver dans la gueule de ce dragon. A cause des difficultés que j'avais enduré, je n'étais pas sortie indemne. j'étais blessé au bras, car j'avais effleuré la pointe de la dent, et aux jambes à force de bouger dans tous les sens. Je crois même m'être fouler la cheville. Emportée par la gravité de la Terre, je n'allais pas tarder à atterrir. Et je n'étais pas en sécurité dans les airs, car le Dragon était au dessus de moi et pouvait m'attaquer.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Sam 26 Jan 2013 - 12:52

La Guilde noire

Cérémonie palpitante

Alors que Shindo venait tout juste de terminer son discours, la totalité des habitants de l'académie à s'être déplacé jusqu'au lieu de la cérémonie se lancèrent à l'assaut d'un ennemi très coriace, le buffet préparé pour eux, afin qu'ils se remplissent la panse après ces longs discours à la limite du soporifique de la part de la directrice et du tout nouveau directeur. Ce dernier avait été principal avant d'atteindre son nouveau rang, et cela montrait qu'il avait obtenu la force nécessaire à devenir un Dieu, et que Deus mettait désormais entre ses mains le futur de son bébé -Le monde des humains- d'une part, ainsi que l'avenir des élèves d'autre part. La foule s'était déplacée vers les tables afin d'y prendre un copieux repas, Modrus suivit le pas même s'il était tout d'abord très réticent à cette idée. Le fait de partager du temps avec autant d'individus d'un seul coup ne le réjouissait guère, lui qui était un grand solitaire, préférant rester dans son petit coin plutôt que de se mêler à la masse, c'était un bien mauvais trait de caractère que de préférer la solitude certes, mais il avait été forgé de telle manière, c'était les humains qui l'avaient rendu ainsi, et il serait désormais impossible de le changer. Il ne rechignait pas à dépenser quelques heures de son temps en compagnie de l'une ou l'autre connaissance, mais de là à être entouré de dizaines et dizaines d'individus, qu'ils soient élèves, repentis ou professeurs, ça avait de quoi le démoralisé avant même de prendre place sur l'un ou l'autre des bancs prévu à déposer leurs petits fessiers d'apprenti-Dieux, car oui, même professeurs, ils n'étaient toujours pas Dieux, ces pauvres enseignants parfois obligés d'enseigner à des élèves dont la puissance est plus élevée que la leur, quelle ironie n'est-ce pas ? Ca n'était encore jamais arrivé au sombre stratège, mais cela ne saurait que trop tarder, viendrait un jour où il rencontrerait un puissant élève, qui n'appréciant pas sa manière d'agir, lui apprendre sa façon de voir le monde, et le remettra à sa place, mais ce jour n'était pas encore arrivé, et c'était certain qu'il avait encore le temps avant que cela n'arrive. Bref, il était temps de manger, car l'estomac du jeune professeur lui, ne s'embêtait guère de la foule pour rappeler à son propriétaire qu'il fallait le remplir et que ce buffet était une bonne occasion pour procéder à ce remplissage.

Il s'avançait, cherchant une place encore libre afin de s'y asseoir, espérant ne pas tomber sur l'un ou l'autre des élèves qu'il passait le plus clair de son temps à tyranniser, n'étant pas dans une grande forme aujourd'hui pour aller encore en mettre plein la tronche à un sale gamin quel qu'il soit. Il n'aimait pas ces étudiants débiles, aucun dans le lot n'étant capable de s'attirer ses faveurs au vue des résultats plus que médiocres que chacun avaient dans la matière qu'il se donnait tant de mal à donner afin de faire d'eux ce qu'il y a de mieux en terme de stratégie. Aucun résultat concluant, et aucun remerciement pour le mal qu'il se donnait pour eux, une envie de les remettre à leur place continuellement envahissait le professeur à chaque rencontre avec eux. Après une minute de recherche ayant semblé durer une éternité, il ne trouva pas de place où se déposer afin de profiter autant que les autres de quelques mets délicatement préparés par les repentis qui travaillaient en cuisine. Martyrs restait silencieux dans la poche du jeune homme, préférant se reposer durant ce petit moment de tranquillité qui lui était offert. Le duo n'avait que rarement l'occasion de se reposer, et tout instant propice à la flemmardise était donc désormais devenu une bénédiction pour eux, le démon du livre n'allait donc pas se faire prier et dormait paisiblement en attendant que Modrus réquisitionne son aide toujours aussi aimablement. Ah, il avait trouvé une place, c'était décidé, il allait s'y déposer. Il prenait appui sur le bord de la table et montait sur cette dernière, se mouvant entre les plats pour ne rien renverser, sous les yeux légèrement hostiles de ses collègues et autres élèves qui se trouvaient troublés dans leur dégustation des plats que le professeur de stratégie était en train d'éviter d'écraser sous ses pieds.

Il s'asseyait au centre de la tablée, et se saisit sans attendre d'une belle cuisse de... Quelque chose. Il ne savait pas à quel genre de créature appartenait cette viande, mais le goût en était succulent une fois déposé dans sa bouche. Il mâchait au rythme de l'assemblée qui dégustait comme lui ce qui leur avait été préparé. A croire que les directeurs avaient eu cette envie de faire un buffet d'excellence aux habitants de l'académie afin de pallier à ce soporifique moment qu'ils venaient de leur asséner à coups de discours tout aussi prévisibles qu'inutiles. Certains avaient peut être apprécié ces quelques mots tenus par le duo de directeurs, mais cela n'était pas le cas du stratège. Tiens, en parlant de duo, il était vrai que le troisième membre de ce trio n'avait pas daigné se déplacer jusqu'à la réception, encore une fois une chance, un privilège de cet homme que d'avoir le droit à l'absence dans ce genre de situations. Mais il n'était guère temps de penser à tout ça, Modrus avait une mission à terminer avant d'y songer, remplir son estomac qui commençait à s'impatienter en ne recevant que quelques bouchées de viande, il ne serait pas rassasié ainsi. Il se saisissait d'un petit-four, qu'il venait d'arracher des mains d'un élève qui manifestait son mécontentement de s'être fait subtilisé sa nourriture. Un léger sourire aux lèvres, Modrus tendit la nourriture au jeune homme, qui vit finalement cette dernière s'écraser dans son visage pour avoir osé montrer une lueur de rébellion envers le stratège. Sans plus entendre un mot ni signe de protestation, il continua à manger, assit avec panache au centre de la table, où il dévorait tout ce qui lui passait sous la main au grand damne de ses voisins de tablée. Il subtilisait nourriture puis boisson. Depuis sa petite soirée arrosée avec Yuri & co, il avait attisé la curiosité de son palet quant à ces alcools si délicieux qui se trouvaient un peu partout. Il prenait en sa main une bouteille au hasard dont la couleur lui semblait agréable au regard et en avala le contenu d'une traite malgré la réaction stupéfaite d'un collègue qui tenta de l'en empêcher. Lui qui pensait boire de l'alcool venait de faire un a-fond à la sauce piquante, et se trouvait désormais la gueule en feu, en train de suer plus que jamais dans sa vie. Ni une ni deux, il enfonça sa tête dans une cruche d'eau non loin, afin de tenter de calmer les flammes qui résidaient en sa bouche. Ca avait de quoi faire rire ses voisins, et il ne ferait rien pour l'empêcher cette fois, après tout, c'était une situation comique qui aurait le don de le faire rire également si du moins, il ne souffrait pas autant ...

Alors qu'il avait la tête légèrement comprimée à l'intérieur du conteneur à eau, il entendit quelques paroles non loin, et tentait d'extraire sa tête de la cruche afin de voir ce qu'il se tramait dans les parages. Un grand homme venait d'apparaitre dans un nuage de fumée, et annonçait selon Colombe, l'arrivée prochaine du troisième membre du trio administratif de l'académie divine. Bonne ou mauvaise chose que d'avoir ces trois zigotos ensemble au même endroit, cela ne tarderait guère à se savoir, après tout, il n'allait pas venir juste dire bonjour et puis partir, il allait certainement faire quelque chose, et cela ne tarderait pas à arriver. Se rasseyant, Modrus réalisa avec stupéfaction que quelqu'un avait subtilisé le tout dernier petit-four, et trouvant cela de très mauvais goût, s'empara du dernier morceau de viande trainant là afin de l'enfoncer jusqu'au fond de sa gorge avec satisfaction pour l'avaler d'une traite et n'en laisser aucune miette à ces sacripants qui avaient osé lui voler son petit-four, quelle bande de juifs -pas de racisme, juste un jeu de mot pourrave-. Au moins, il pourrait ensuite s'attaquer à déguster quelques fruits et autres desserts qui eux aussi, étaient présents à la fête afin de couronner son délicieux repas. Il se saisissait d'une magnifique banane, qu'il écrasa sur la tête du voleur de petits-fours avant de gober un petit pamplemousse, il avait des joues de hamster en faisait ça, à la limite de devenir mignon comme ça ... Mais fallait pas rêver non plus, on parle de Modrus là ... Avalant le fruit, une petite intervention soudaine d'un Martyrs réveillé se fit sentir dans la tête du professeur. Le démon du livre envoyait ses pensées au jeune homme afin qu'il sache ce qu'il pensait de la situation.

- Cet homme qui vient d'arriver, son aura ne m'est pas étrangère, il n'est pas là pour faire la fête avec nous, du moins, pas de la manière dont nous sommes en train de le faire.
- Que veux-tu dire ?

Martyrs n'eut guère l'occasion de donner sa réponse et son explication à Modrus, une autre arrivée se fit remarquer, celle d'Isanagi Tensho, troisième directeur de l'académie, et de loin celui qu'il préférait dans ce trio. Après tout, il était le premier à être venu accueillir le stratège à son arrivée ici, et il se souvenait encore des mots de ce dernier lorsqu'il ouvrit les yeux sur ce lieu emprunt de magie et d'êtres stupéfiants. L'aura de cet homme se faisait oppressante, et cela plaisait énormément au sombre stratège, qui se délectait de cette aura ténébreuse et pleine de mystère. Il ne bougeait pas, les fesses toujours posées sur la table, le regardant s'avancer, puis se mettre à lancer à son tour son discours, qui sembla bien moins soporifique que les deux autres. Modrus buvait ses paroles, s'imprégnait de la signification de ces dernières, le discours envahissait Modrus jusqu'au fin fond de sa personne. Détruire le monde des humains, c'était une si belle idée, une vengeance totale pour ce déscendant des Hemrodrias, lui qui avait été torturé par les humains de son vivant et qui avait été mis à mort par ces derniers après avoir servit de chien de traque aux forces de l'ordre dès son âge le plus immature. Il ne dirait jamais non, mais alors qu'il voulait répondre, les choses continuèrent d'avancer, et l'acte qui se jouait à ce moment, ne faisait qu'avancer de scènes en scènes, ne laissant pas le temps au professeur de réagir. Un dragon entrait dans l'enceinte de l'académie, traversait la barrière magique qui protégeait cette dernière, les élèves et autres professeurs se préparaient au combat ou fuyaient sous les conseils de Shindo, et les tables furent envoyées contre les murs de la pièce, avec Modrus toujours posté sur l'une d'entre elles. Il sauta juste avant de finir écrasé contre le mur, sauvant au passage une belle bouteille d'alcool, de la vodka aromatisée pour être exact, ainsi que poignée de raisins, l'un de ses fruits favoris. Il était temps de participer aussi, Johken serait la cible, mais quel genre de cible ?

- On y va Martyrs, c'est notre chance.
- N'est-il pas trop tôt pour montrer nos réelles ambitions ?
- A moins d'être aveugle, tout le monde sait déjà que je ne suis pas un ange venu ici pour succéder à Deus.
- Tu marques un point, préviens-moi dès que tu auras besoin de mon soutien en âmes.

Modrus se redressa, déposant sur sa langue les quelques raisins, qu'il mâcha et avala avant d'avancer. Dans son déplacement, il ouvrait la bouteille de vodka, en avalant deux ou trois gorgées, pas plus, avant de la refermer et de la tenir en main en se dirigeant droit vers Johken et Isanagi non loin l'un de l'autre. Kym était déjà dans les parages, présente en deux exemplaires, étrange pensait le professeur, mais sans doute était-ce une faculté de cette dernière. Ne réfléchissant pas plus, il rejoignait tout ce petit monde, bouteille en main, il arrivait juste à coté de Johken et ôtait son katana de sa cachette, le tenait de la main droite, la bouteille dans la gauche. Il plongeait son regard vers Isanagi, avant de laisser entendre d'une voix froide bien propre à lui le fond de sa pensée.

- J'espère que t'en as autant dans les bras que dans la gueule, parce que j'ai pas envie d'attendre deux heures avant de bouger !

Manière de bien faire comprendre à Isanagi qu'il était avec lui et à Colombe qu'il était contre elle ? Boarf, c'était juste débile de faire ça ... Surtout pour un stratège ... Lui qui ne tenait pas l'alcool du tout était-il déjà en train d'être emprunt de ce dernier au point de ne même plus savoir ce qu'il disait ? Quel professeur exemplaire !


[Event principal] La Guilde noire.
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Les Annales de la compagnie noire
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Chapitres archivés :: Chapitre II : La Guilde Noire-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page