Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 [Event principal] La Guilde noire.

 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mer 20 Fév 2013 - 13:55
Comment autant de gastronomie de tout horizon avait-elle pût être préparée en si peu de temps, à moins que Deus lui-même ai prévu le coup et ai mobilisé une armé de cuistot avant même la création de l’académie ?? Si tel était bien le cas, toute cette nourriture était donc bel et bien d’origine divine, un cadeau de Dieu à ne certainement pas refuser, le véritable péché étant de ne pas accepter ce présent.
Voilà en gros le mode de pensée du jeune Ronin lorsqu’il découvrit le buffet à volonté alors que la directrice et le nouveau directeur -Shindô Akarui- eurent finit leurs discours et proposèrent aux élèves de ce mettre à table. Comment refuser ??

C’était incroyable, il y en avait de toutes les couleurs, pour tous les goûts. Il découvrit cette magnifique variante de nouille appelé "spaghetti bolognaise", cet empilage gastronomique appelé le "hamburger", ou encore cet autre délicieuse invention des Etats-Unis, le ''chien-chaud" (ça vous choque vous ??) mais aussi du fois-gras, du saumon fumé et j’en passe, tant la liste est grande. Tout ceci était tellement appétissant qu’il ne pût se résigner à gouter ces bonnes choses une par une, il c’était donc retrouvé avec plusieurs assiettes en équilibre sur les bras (plus une juché sur son crâne), avec cette chanson dans la tête :
-Que vois-je ? Que vois-je ?
Du rouge du blanc du vert
Que vois-je ? Sushis ça m’en as tout l’air
Que vois-je ? Je vais finir malade, mais réveille-toi… ack’ serait-ce du thon, des fruits de mer ??
Que vois-je ?
Que vois-je ? Que vois-je ? je n'en crois pas mes yeux
Que vois-je ? Tous ces gens sont heureux
Que vois-je ? Dans tous les coins des nems des nouilles Ramen
Mais comment pourrais-je choisir, j’enrage
Que vois-je ?...

Et ce fût sur cette chanson qu’il voyageait de table en table, mangeant et buvant tous ce que son estomac pouvait supporter. ET il pouvait supporter beaucoup de choses.
C’est alors que vint un homme.

Il était étrange, vêtu de rouge, et pointât Colombe, la directrice, de son doigt griffus, la fixant de son regard doré après l’avoir saluée, elle et son nouveaux collègue.
-« Il » vous réserve une bonne petite surprise ma chère, attendez quelques instants s'il vous plaît.
*Ah, « il » est revenu ?*
Bien sûr, il avait bien compris de qui il parlait, d’Isanagi Tenshô le directeur.
Puis il c’était dirigé vers les tables, grignotant, piquant de ses ongles quelques condiments. Beaucoup d’élèves semblaient avoir peur de lui, mais Ruden ne voyait en cette présence qu’un risque potentiel de voir son repas écourté. Il s’empressât donc d’avaler ce qu’il avait amassé jusqu’ici, et en profitât pour gouter ce qu’il n’avait pas encore touché avant que l’inconnu n’en profite à sa place.

Mais alors que celui-ci se mit à rire de plus en plus fort, le sol se mit à trembler. Une muraille, d’une taille défiant toute logique humaine, se dressât devant une foule effarée et Isanagi apparut sur l’estrade, et à en juger par l’aura mauve qui l’enveloppait, il n’était sûrement pas venu profiter de la fête comme tout le monde.
Servir de néon la nuit tombée, à la limite…

Celui-ci se mit à faire un long monologue, sur l’ingratitude des humains vis-à-vis des dieux, de Deus en particulier, sur l’ennui, la monotonie de la vie, comme quoi tout cela n’était qu’un cercle vicieux.
-Et ouai mec, voilà ce que c’est que d’être le n°1, on s’emmerde et on passe ses nerfs sur les autres.
C’était certes une vision un peu simpliste des choses, mais pas si idiote que ça dans le fond.
Mais il ne ria pas bien longtemps. Le directeur lâchât des pages apparemment arrachées d’un livre et le ciel se fendit. Une ombre géante, hurlante, passât à travers la faille. Le ‘’fou’’ applaudit alors que le directeur affichait un sourire qui ne présageais rien de bon.
-Détruire Deus, l'Académie. Créer un monde sans les humains.
Cette seule phrase fit tressaillir l’ancien samouraï. Et le dragon passât à l’attaque.

Cette chaleur digne de celle qui devait régner en enfer, ce brasier provenant de la gueule du dragon et qui paraissait interminable, les cris de terreur de certains élèves, cela lui rappelât un souvenir des plus douloureux.
Un autre lieu. Un autre moment. Un autre massacre. Le meurtre de sa famille.
De cruels brigands, semblant sortir de nulle part, avait attaqué en pleine nuit, réduisant son village natale en cendre. Comment aurait-il pu en être autrement ? Il n’y avait nul guerrier qui habitait ce village, juste de simples paysans, des femmes et des enfants apeurés. Tous innocent, ou du moins aucun de méritant la mort. Pas d’une telle manière. Qu’aurait-il pu faire lui ? Rien, ce n’était qu’un enfant.
Mais ce n’était plus le cas désormais. Il avait grandis, murit (en tout cas il l’était plus qu’à quatre ans). Il était devenu l’élève d’un samouraï. Il était devenu un samouraï.
Il empoignât son sabre, et accompagnée d’un cri bestial, s’engouffrât dans la mêlée opposant les partisan d’Isanagi et ceux qui, malgré tout, restèrent fidèles à Deus, pendant que Colombe s’occupât d’affronter Isanagi après avoir éteinte les flammes du dragon avec des…plantes…ouai…pourquoi pas…alors que Shindô s’occupât de mettre certains élèves ne possédants pas de pouvoirs agressifs en sécurité en créant plusieurs clones de lui-même (4 s’il avait bien compté).

Ruden ne c’était pas occupé d’eux, s’étant directement élancer dans la bataille sans demander l’avis de personne.
Il frappait, assommait, blessait, se servant même de son sabre quand il le fallait, mais faisait tout son possible pour ne pas tuer. Il se frayait ainsi un chemin jusqu’aux reptile géant, la rage dans pouvant aisément se lire dans son regard. Puis il stoppât net sa course.
Le temps semblât s’arrêter pour lui. Il ne se trouvait pourtant pas à une distance réellement proche de a bête, mais au milieu des cendres, des morceaux de plantes calcinés mais sur lequel aucune flamme brûlait, il comprit son erreur, prit conscience de sa bêtise: ce monstre ne pouvait-être vaincu. Pas comme ça. Pas avec ce simple sabre. Et certainement pas par un être aussi faible que lui. Il lâchât des larmes de rage. A quoi servait-donc cette "volonté" face à un tel démon si notre force de base est si médiocre ??

*Sache mon garçon que la volonté est une force aux potentiel insoupçonné. Mais elle est imprévisible, et se manifestera de la façon dont tu t’attendras le moins.*
Les paroles de son maître (sobre) résonnant dans sa tête, il alors prit conscience de ce qui l’entourait. Un enfant, celui-là même qu’il avait remarqué dans la foule à cause de ses yeux rouges, balayé par un coup du dragon, tombât nez-à-lame avec l’épée de la directrice. Il avait entendu quelque part que la lame de celle-ci était enduite d’un poison mortel incroyablement puissant "capable d’éliminer un troupeau de tyrannosaures" (il a des oreilles partout, et auditivement celui ou celle qui avait dit ça n’avait aucune connaissance quant à la vie sociale des dinosaures). Mais la statue d’acier se précipitât ver l’épée, l’envoyant hors de portée de l’enfant, et menaçant quiconque tenterait de s’en approcher. Soit.

Il courut ver l’épée en question, et avant que l’homme de d’acier n’eût le temps de faire le moindre geste, donnât un coup de pied dans l’épée, glissant en même temps qu’elle entre les jambes de la machine. Puis il ramassât l’épée et courut de toutes ses forces ver l’enfant.
-Gamin, attrape ça !! lui dit-il en lui lançant la lame (et en espérant qu’il ne se blesse pas avec en l’attrapant).
Puis il s’avançât jusqu’à lui :
-Tu veux devenir un héros ?!
Et sur ces mots, il le prit par le col afin de le faire décoller du sol et plaçât son Katana son ses pieds. Il visât ensuite la gorge du dragon et utilisât son pouvoir afin de l’éjecter ver l’endroit visé.
*Envole-toi*
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Dim 24 Fév 2013 - 6:19


Quel régal ce banquet ! Il devrait en faire plus souvent ! Je devrais peut être demander à être inaugurer en tant que pire élève de la Deus Académie, peut être qu'ils en feraient un banquet... En tout cas, cela faisait un moment que j'avais pas si bien mangé, et qu'un sourire niais ne s'était pas fais remarqué sur ce visage froid et dur. Après m'être empiffrer de tout ce que je pouvais mettre dans ma bouche, j'alla m'installer sur une chaise pour m'endormir dessus, on change pas une habitude de flemmard hein...

Au bout de quelques minutes, après m'être presque endormi, digérant tranquillement mon miam miam, il me fallait une petite sieste bien mérité... Quand soudain, une espèce d'énorme brume sombre se fit sentir, et l'atmosphère fut d'un coup beaucoup tendu. une espèce d'aura semblait venir du milieu de la genèse de la brume et une voix se fit entendre. Elle semblait parler aux deux directeurs présents, pas pour moi, cool, je peux m'étaler de nouveau sur ma table. Sauf que... Bah sauf que elle était pas seul cette voix, elle était d'une personne, qui me fit l'impression de déjà vu...

*C'est Isanagi Tensho, celui qui nous a accueillis ici.*

- Ah ok, bah a regarder son regard, il semblait pas du coté gentil...

La directrice pouvait dire ce qu'elle voulait, le fait est que cet homme est dangereux était clair. Cet homme n'était pas là pour le banquet, tant mieux, ça en fait plus pour nous, mais avec l'aura qui tourne autour de lui, j'imagine sa puissance, et là je me dis, je devrais quand même emporter le plus de bouffe possible, non ? Ce Isanagi fit un discours assez rapide, parlant de la monotonie de la vie. Bah mon pote, tu viens de tomber de ton perchoir ou quoi ?! La vie est un éternelle recommencement ! Tout le sait mon grand, pas pour ça qu'on veut détruire la Deus. Car c'est ce qui semblait être son but.

- ...Il se fout de nous, hein ? Dis moi qu'il se fiche de nous...

J'étais furieux, le repos du guerrier n'existe t'il donc pas, même dans la mort ? Je ne fais que ça me battre, défendre mes idées, me protéger des autres, et il allait falloir que je le fasse même aujourd'hui ? Bah, c'est ce à quoi j'ai signé en prenant Tiamat... Les élèves ayant des pouvoirs offensifs restent pour le combat ? Cool ! De toute façon, je n'ai pas eu l'once d'une seconde l'envie de battre en retraite. Si je dois me battre, j'y mettrais tout, je n'ai rien à perdre, je suis déjà mort, et je suis attaché à rien ici. Cela aurait été avec enthousiasme que j'aurais été du coté de notre copain Isa, mais malheureusement... Comment dire...

*PERSONNE d'autre que moi ne tuera Deus. C'est mon dessein, mon destin.*

Je n'aurais pas dis mieux... Je ne laisserais jamais personne me passais devant, c'est mon but, c'est cela qui me fait sortir de cette ,justement, triste monotonie donc pas question de la perdre. Je me leva et me grattai l'arrière jusqu'à ce que j'aperçois une immense ombre au sol, elle semblait s'étaler sur toute la surface de la place. Je leva les yeux pour voir ce que pouvait bien être cette chose et je n'en crut pas mes yeux : Un dragon. Un dragon d'une taille exceptionnelle... Je... Je n'en avais jamais vu de réel dans ma vie, et là, un dragon sort de nulle part. On est pas censé se battre contre ce truc, si ? Il faut croire que si, vu que Shindô fit appelle à moi et un certain Hango pour s'y attaquer.

- Ça ne te fais rien ?

*Quoi ? Tu rigoles ? Ce truc une blague. Si tu es impressionné par lui, alors ne m'invoque jamais.*

Un frisson me traversa, regardant mon épée, un frisson de peur ? Oui, peur de la puissance que pouvait dégager cette épée à pleine puissance... Mais quel plaisir de ce savoir en possession d'une telle puissance... Jamais je n'aurais imaginé avoir le loisir d'une telle puissance... Je ne cherchais même pas à savoir pourquoi, juste comment... Même le fais que Shindô est "osé" me donner des ordres passa en second. Je sortis mon arme du fourreau, et regarda le reptile volant. Il semblait déjà attaqué et aveuglé par la magie de Shindô, de la lumière ?

*Bordel, mais ils ont quoi tous avec la lumière ? Bah, c'est pas grave, allons y. Elle veut qu'on crée une brèche ? Alors tu me laisses faire ?*

- Hein ?

*C'est simple, tu te doutes bien qu'avec ton niveau actuel tu ne peux pas grand chose, alors "crée une brèche" dans ce "monstre"...*

- ...Qu'est ce que tu proposes ?

*La même chose que contre les gobelins. En plus poussés, mais tu risques de subir d'énormes contrecoups cette fois ci...*

- Pas grave, je suis d'accord.

Un peu brusque, mais la possibilité de la voir utiliser même qu'une partie de sa puissance ne pouvait que me conforter dans mon choix, peu importe si je dois rester à l'infirmerie des heures et des heures à chialer des larmes de sang comme la dernière fois. Ayant vu que le Hango en question était parti devant moi, je courus après pour le rattraper et arriver au plus près du dragon. Mais... Une chose clochait avec Hango... Il était de leur coté ? C'est ce que ses paroles et ses actes laissaient penser.

- Un traître ? Non, juste un faible. Tu attends que les autres agissent pour passer à l'action, pathétique. Mais ne t'inquiète pas, je ne compte pas t'affronter, j'ai un vrai adversaire face à moi... rétorquais je en regardant le dragon.

Et pendant que je lui exprimais le fond de ma pensée concernant sa façon, je sentais l'aura sombre de Tiamat montait en moi. Quelle sensation magnifique... Comme si toute vos émotions vous rendez plus fort... Et ce n'est que lorsque mes yeux fut pris d'une noirceur digne des ténèbres avec une iris rouge que l'on pouvais être sur que l'échange de corps était terminé.

- ... Quelle douceur à chaque fois... On a l'impression de revivre...

*Ouais, mais ne...Urgh ! Tarde pas trop, j'ai encore des séquelles de la dernière fois...! Je ne supporterais pas durant plus de 5 minutes... Ahhhh !!*

Elle s’exécuta, courant vers le monstre a une vitesse incroyable et s'arrêta pile sous le cou du monstre, pour être intouchable par les pattes et les flammes de la bête.

- ...Tu as entendus Shaad, il veut qu'on fasse vite... Désolée, petit...

Elle agrippa l'épée et la sortie doucement du fourreau. Cela devait lui faire étrange, se battre en se tenant elle même. Mais rien ne la sortit de la concentration extrême dans laquelle elle était.

- La lumière, c'est bien pour montrer ce qui est faible, mais c'est les ombres qui annihile toute puissance adverse.

Après avoir emmagasiné de la puissance, elle recula par de longs bonds en arrière, pour finir presque en face à face avec le dragon. L'ombre de celui ci avait suivi celle de Tiamat étrangement... Elle allait l'utiliser contre lui ?

- Technique secréte go : Kushizashi no kei ikagawashī (Empalement ombrageux)

Tout d'un coup,elle sortit l'épée et mis un grand coup dans le vide, enfin plutôt, balança l'ombre du dragon s'empaler directement au commencement de son cou, telle un lance pierre balançant une pierre contre le même lanceur. Maintenant, il restait plus qu'à en terminer avec la fameuse épée dont avait parlé la directrice, Hango la protégé toujours aussi bien. Mais si il faut que je m'y mette...
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mer 6 Mar 2013 - 21:59
Dans la catégorie : Je m'engage à queudalle !


Des explosions énormes comme dans un blockbuster Américain du genre Avengers ! Des cris assourdissants d'une foule qui courent n'importe ou, sauf la ou il le faut pas en sécurité (c'est a dire l'horloge), des mecs qui se font passer pour des héros puis qui se font écraser tout bêtement par les pieds d'une bête immense (bon oké, d'autre "heros" gerent mieux sa race), et cette bête c'est quoi ? Un dragon ! Pourquoi pas le Dieu Chtulu ? Non ? Jamais ?! Juste un dragon géant fucking shit puissant of ze world. Bon oké il était busay le dragon, genre le boss de fin de jeu que tu térasse en 18 heures dans les MMO (bon vu que la on est dans un fofo RP ca prendra plusieurs mois...), mais ca reste dans le classique ! Pourquoi pas le tropes du... Je sais pas moi d'un bébé géant invincible qui fou la merde ? LA ca serait fun mais non, c'est juste un dragon tout ce qu'il y a de plus classique... Faut arrêter de tout le temps repomper Skyrim les gens !

Bon ben c'est sur qu'avec tout ce bordel, la fête a fait un bide intersidéral. Bon oké, avec le dragon toussa, on peut pas dire non plus que ca manquait d'ambiance, mais peut-être que justement y en avait trop. Des fêtard, y en avait des exités quand même, tout le monde courait partout, mais ça c'est pas parce que ils étaient bourré...

Peter de sont vivant était un héros, mais quand il était un héros, au moins, le level était un peu plus équilibré. La, il n'était qu'une petite fourmi parmi tant d'autre, ca serait pas lui sous les feu des projecteurs ce soir, c'était certain, mieux valait se la jouer alors discretos et profiter de son mode Ninja. Tandis que Shindo balançait des clones et des grenades Flash pour combattre la menace qui planait sur le lieux, tout ça parce que un putin de directeur nommé Isanagi pêtait les plombs (il devait être dépressif... Surement son entreprise de carotte qu'a fait faillite), Peter lui regardait les corps.

Fallait profiter ! Quant y a tout plein de cadavres comme ça, surement la plupart d'entre eux avait des trucs sur eux... Hop ! Peter invoqua donc pendant ce chaos général une arme sacré, qui allait l'aider à gêrer cette situation ingérable...


-Connect, pleaaaaaaaaase

Un portail lumineux de petite taille apparu à la droite de Peter, celui-ci alors mis son bras dedans et en ressortit le fameux objet très utile en question...

Invocation : Best objet of ze world dans une situation désespérée avec plein de mort !


Spoiler:
 

Bon d'accord, Peter s'était montré dans sa vie beaucoup plus héroique, mais que voulez vous ? Quand on est mort, on est mort, et comme disait le docteur house : Mourir, ca change tout... Et puis dans un jour comme ça, si on profite pas, on profitera jamais du fait que plein de cadavre pourrissent en laissant derrière eux or et bijoux mis à profit de personne... Il était donc le devoir CRUCIAL pour Peter de les récupérer, pour leur mémoire, et pour sa propre richesse personnel...

Le sadoman se baladait donc au milieu du champs de bataille tranquillement ignorant le dragon à la recherche de métaux précieux, mais c'était sans compter son pire ennemis, les nombreux appareil dentaires que portait pas mal d'étudiants...


-"Bordel ! Encore un !"

Bon d'accord les appareil dentaire, un dragon meurtrier, des cadavre partout, un gros depressif, une trahison, tout ça c'est pas très sexy, mais vous inquiétez pas ! Ca arrive !
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 11 Mar 2013 - 20:18

Isanagi Tensho
Le regard du directeur était confiant et entre ses fines lèvres se laissaient immiscer un sourire narcissique. Pour quelles raisons ? Elles étaient simples, diviser pour mieux régner n'est-ce pas ? Sa déclaration d'avant n'avait sans doute pas laisser de marbres certains élèves qui, de leurs penchants communs, le rejoindraient sans aucun doutes. Bien, à présent, se dressait une adversaire peut-être de valeur, qui sait ? Avait-elle vraiment envie de se confronter contre l'un de ses ex-collègues ? Isanagi n'en avait cure, s'il fallait s'en débarrasser immédiatement, il ne se gênerait pas. Ainsi soit-il, Isanagi avançait vers Colombe, la regardant sournoisement et lui répondit :

Pourquoi ? Je n'ai pas envie de te répondre mais dis-moi, tu n'aurais pas vécu dans la pauvreté avec ta famille de paysans ? Ne t'as-t-on pas tué car tu devais de l'argent pour je ne sais quelles raisons ? La misère, la pauvreté, les crimes, c'est dans la nature humaine. L'humain est foncièrement mauvais, il aura beaucoup plus de facilité à se pencher du coté mauvais que le coté bon. Personnellement, il n'y à rien de bon ou de mauvais, tout dépend de l'opinion que nous en avons et c'est pour cela que j'ai décidé de les éradiquer. Ce sera libérer la terre des mauvaises herbes.

Oui, de la mauvaise herbe, c'est ce qu'il pensait des humains. Son regard observait la foule entrain de se débattre avec le dragon, ils semblaient bien se débrouiller mais ce n'était qu'une mise en scène spectaculaire mais s'il pouvait faire le plus ravage possible, c'était tant mieux.

En apparence, ils semblent bien soudés n'est-ce pas ? C'en serait presque ridicule...

Assez discuté. Des orbes argentées apparaissaient autours d'eux deux. Oui, les fameuses orbes de la manipulation matérielles, ce n'était qu'un avant-goût. Ces orbes s'allongèrent en de fines lames acérées des deux cotés. Elles se mirent à tourbillonner rapidement autour d'eux puis s'arrêter d'un seul coup. Un claquement de doigts et celles-ci fendirent l'air vers Colombe, prêtes à se tâcher du sang de la Déesse.

Essaies-voir de résister à ça.


Jhoken

Jhoken avait engloutis une bonne somme de nourriture et ne pus réprimer un hoquet fort conséquent. Se curant les dents avec l'ongle prolongé de son petit doigt, il observait la scène. Okay, ils en avaient tous après le dragon on dirait ? Personne ne semblait s'occuper de lui. Il aurait pu faire de la bronzette aux feus du dragon que personne ne tenterait de l'attaquer. A moins que ! A moins qu'ils n'aient tous peur de lui. C'était sans doute ça. Le preux fou regardait donc attentivement une sorte de robot saisir ou se battre contre d'autres élèves. Se caressant le nez, il sentait la douce odeur de la traîtrise.Se dandinant une nouvelle fois, il fit quelques pirouettes, quelques roulades et atterrissait près du dénommé traître.

Heeelloooo mon joli, alors, un petit coup de main histoire de se défaire de ces faiblards d'apprentis ?

Il vint poser sa main griffue sur l'épaule de celui-ci et pointait les autres zigotos avec leurs bidules inutiles. Un katana, un détecteur de métaux, ok, il s'occuperait de les foutre en tranches de bacon avec ses ongles acérés. Tiens, il y en avait un autre qui semblait se préoccuper du dragon avec l'autre pseudo-principal directeur...Bwarf, le Jhoken s'en fichait un peu, pour lui, cette bête légendaire n'était que de la décoration ou un moyen de faire le plus de dégâts possibles à l'académie.

Bon, je titille un peu le jeunot la-bas, ouais, celui tout moche et en mode pseudo-samurai, toi, tu t'occupes ben...de ce que tu veux en fait...Dis ? T'as un troisième bras mécanique ? Tu m'as pas l'air humain dis donc


Le dragon noir

Le dragon, aussi majestueux soit-il, avait été aveuglé par une large colonne de lumière dont la provenance venait du nouveau promu. Acculé, celui-ci se posa sur le sol, affolé, il bougeait dans tout les sens muni d'une puissance brutale. Une colonne de lumière, des élèves tout autour de lui la fureur qu'il ressentait était énorme et déjà, une énorme boule se concentrait au niveau de sa gueule. Mais soudain, il n'eut pas le temps de la jeter sur une cible hasardeuse qu'une attaque vint empaler son cou reptilien, lui arrachant un cri titanesque.

Acculée, il bascula son poids sur l'un des cotés de la cour et reprit son assaut. Une boule de magma se remplissant lentement, pattes contractés, gueule grande ouverte. Il devait faire preuve de concentration afin de lancer une boule de telle ampleur. Cible privilégiée ? La tour de l'horloge. Il s'arquait de tout son long et leva la gueule vers le ciel avant de la redescendre brusquement pour lancer la boule de magma intense à vive allure vers la tour. D'un hurlement rauque, il bascula sur le coté, se sentant fébrile à souhait...L'attaque du jeune homme avait fait un effet plutôt particulier, ce n'était pas un geste vain...

♠ Petits messages : 1682
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 15 Mar 2013 - 20:28
Un grand combat.


▬Pourquoi ? Je n'ai pas envie de te répondre mais dis-moi, tu n'aurais pas vécu dans la pauvreté avec ta famille de paysans ? Ne t'as-t-on pas tué car tu devais de l'argent pour je ne sais quelles raisons ? La misère, la pauvreté, les crimes, c'est dans la nature humaine. L'humain est foncièrement mauvais, il aura beaucoup plus de facilité à se pencher du coté mauvais que le coté bon. Personnellement, il n'y à rien de bon ou de mauvais, tout dépend de l'opinion que nous en avons et c'est pour cela que j'ai décidé de les éradiquer. Ce sera libérer la terre des mauvaises herbes.

Isanagi partait en plein délire et je tentai en vain de le ramener à la raison :

▬ Je crois en les nouveaux nés qui viennent au monde avec les plus pures des sentiments. Seulement, ils sont pas conseillés, mal orientés et finissent dans la drogue ou l'alcool. C'est ici que nous, les dieux, nous nous devons d'intervenir ! Nous pouvons les sauver. Il suffit de croire en nos capacités et de nous unir pour faire de la société des hommes un monde meilleur ! Sans les détruire !!

Je voulais lui répondre que oui je suis toujours humaine, oui j'ai foi en Deus, en mes élèves et en les humains et qu'il ne pourra jamais réussir à détruire un monde qui a su survivre et se développer depuis tant d'années.
Deus nous avait choisi, Isanagi et moi-même, pour fonder une académie et amener les élèves vers un monde meilleur, les aider à utiliser leur don comme une mère apprend à marcher à son enfant et enfin ils auraient du aller dans le monde des humains et aider les humains grâce à leur don. Mais Isanagi allait ruiner ce projet, il allait détruire ce monde, détruire notre destin, ce pour quoi nous étions en vie ! Si les humains apprenaient l'existence de dieux avant le moment venu, s'ils commençaient à en avoir peur, à les combattre, ce serait le chaos autant pour l'académie que pour les humains.

Derrière moi, mes élèves se battaient avec beaucoup de courage. Je me retournai vers eux et mis germer depuis le sol d'immenses lianes qui entourèrent les pattes du dragon et le plaquèrent au sol. Ainsi, le tuer serait un jeu d'enfant.

Un autre problème maintenant était les cadavres des élèves écrasés l'horloge qui venait de s'effondrer.

Je détestais utiliser mes capacités ainsi mais dans de telles circonstances je n'avais plus le choix. J'utilisais alors mon pouvoir d'élite pour remonter dans le temps et déplacer un par un les élèves de la tour vers les murs de la cafétéria. Ils étaient ramenés à la vie avant même d'êtres tués.
Mais un tel pouvoir avait d'énormes conséquences que mon corps me fit vite ressentir : je m'effondrai par terre, un poids sur le corps et j'avais du mal à respirer.

Je regardai une dernière fois Isanagi qui s'impatientait et lui murmurai :

▬ Franchement, pour poser ta démission tu aurais pu faire plus simple.



« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mar 26 Mar 2013 - 18:03
Eden avait voulu attraper cette épée mais le gars super suspect qu'il avait remarqué plus tôt s'était dirigé vers l'épée et l'avait envoyé hors de porté d'Eden, celui-ci se rendant compte qu'il allait devoir se battre compte cette montagne commença à se lever, malheureusement ses plans furent contrarier par un élève qui attrapa l'épée tant convoitée et la jeta à Eden qui failli se couper une main en la réceptionnant, énervé il voulut gueuler à l'autre élève qu'on ne jetait pas d'épée à la figure des gens, mais celui-ci le balança sur le dragon.

Généralement un gamin de dix ans n'est pas un projectile très efficace et Eden ne fit pas exception à la règle, il n'eu la force de survivre que grâce à son pouvoir qu'il réussi à activer inextremisse à quelques mètres de la gorge du dragon là il s'accrocha ou plutôt s'écrasa sur le dragon puis s'accrocha, il ne lui restait plus qu'a trouver un endroit où planter l'épée dans le corps du dragon. Eden cherchait un endroit non protégée par la carapace du dragon quand il commença à se demander pourquoi il combattait ce dragon alors que les seules humains qui l'avaient aimés c'était ses parents et encore c'était par pur intérêt, il pouvait tuer des humains sans vraiment avoir de remords, finalement il décida après avoir pesé le pour et le contre que le dragon allait tenter de le tuer qu'il soit avec lui ou contre lui il fallait donc qu'il le tue.

Eden après de longues recherches accroché au cou du dragon ne trouva qu'une seule zone non protégé : les yeux, malheureusement s'il tentait de les attaquer le dragon le verrait et le tuerait d'un coup de patte. Les recherches d'Eden furent interrompues, car celui-ci lâcha prise à cause d'un trop grand mouvement du dragon, après une longue chute Eden s'écrasa par terre ou plutôt se réceptionna avec classe puis trébucha, car il s'était tordu la cheville. Eden après avoir récupéré de sa chute n'eu pas le temps de faire grand-chose, car une patte du dragon s'écrasa près de lui, c'est à ce moment qu'il remarqua qu'il y avait une zone non protégée entre la griffe et le doigt environ 10 centimètres vulnérables, Eden heureux de sa découverte fonça vers le dragon pour le blesser mais celui-ci l'écarta d'un coup de patte, il faut préciser qu'en donnant le coup de patte le dragon se planta l'épée dans l'interstice jusqu'à la garde. Eden regarda l'épée un moment puis dit:

-tampis.

Puis après avoir regardé autour de lui il se dirigea vers le grand cinglé glouton qui avait l'air de s'ennuyer pour lui dire :

-Méchant ou gentil ?



Invité
avatar
Invité
[Event principal] La Guilde noire. - Jeu 28 Mar 2013 - 19:28
QUOI ??!! J'ai échoué ? MOI !!! Toi l'être inférieur qui m'a fait échouer, je te tuerais plus violemment que les autres car tu m'as mis en échec, j’ai échoué dans mon devoir de protection, que va penser maître Isanagi de moi ? Si je n’intègre pas les directives de Isanagi, je ne pourrais pas faire ce que j’ai prévu, je dois corriger cette erreur mais l’épée est déjà trop loin car un enfant est déjà en l’air vers le dragon mais rate son coup, chance pour moi mais j’ai un autre souci.
J’ai 2 autres élèves sur moi, tout deux manient les épées et moi je n’ai que mes bras pour me battre mais ça devrait suffire. Cependant, un homme aux allures de femme s’est approché de moi, ses longs ongles se baladent sur mes épaules et me demande si j’ai besoin d’aide.

« Donne moi de quoi refaire mon armée et mon aide sera d’autant plus grande mais pour l’instant, il faut raser cet endroit infect »

Sur ces mots, j’ai cherché une arme et une bonne arme, mon choix est tombé sur 2 étudiants qui tentent de partir, j’ai fait plusieurs enjambé avant de les rejoindre et je l’ai ai chopé au mollet, ils se tortillent mais ça devrait aller. Ces deux étudiants oseront t’ils trancher leurs camarades ? Je ne crois pas mais je suis prêt pour ce combat, je vais me défouler et ne m’arrêter que lorsqu’ils seront morts, après je pense que j’irai de nouveau détruire le monde des humains, ils vont se souvenir de moi durant très longtemps. Mais à quelle époque se situe ce monde ? Je l’ignore mais je doute que ce soit mon époque. Que j’ai hâte de le détruire à nouveau et si ça se trouve, ils ne pourront rien faire mais cela, c’est à voir.
Je me suis lancé sur ces deux étudiants et j’ai enchainé combo sur combo, mes coups vifs, puissant et rapide du au fait que j’ai allégé mon corps et mon contrôle de limite, je peux surpasser les capacités de base de ce corps. Préparez vous à trimer contre moi.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Sam 30 Mar 2013 - 21:02
Résumé de la situation : d’un côté on avait le vieux crouton qui à force de s'ennuyer avait lancé tout un armada contre son bahut (fumer rend bizarre) et de l'autre le petit nouveau qui tentait désespérément d’assurer son nouveau rôle.
Celui-ci avait en outre réussi à aveugler le lézard géant alors que celui-ci semblait déjà très bien partit pour se défaire de liens de la directrice, en plus d’avoir parfaitement assuré la fuite des élèves n’ayant pas les capacités requises pour se battre.

Mais le coup d’aveugler la bête pour la rendre temporairement indisponible n’avait qu’attiser sa colère, et déjà une (certainement) gigantesque boule de feu se formai dans sa bouche, projectile qu’il expédiât en direction de l’horloge. Et à ce moment-là, alors que la tour tombait en ruine, quelque chose le frappât comme…son ombre ?!
Il n’en avait pas la certitude, mais ce qui était sûr, c’est que c’était efficace, car cela pour effet de déséquilibrer complètement le dragon alors que la directrice le plaquait au sol avec ses lianes.

*Et ce pauv’ gosse que j’ai balancé… *
Enfin bref ce n’était pas son problème, au moins il était bien placé pour en finir avec ce gros monstre.
Surtout que lui était déjà occupé.

Pendant que la directrice s’occupait tant bien que mal du cas de l’ancien directeur, lui se préparait recevoir une belle mandale de la part de la statue d’acier qu’il avait, on peut le dire, humilié en lui prenant l’épée de la directrice l’épée presque…non, sous son nez avait l’air réellement énervé/dépité d’une telle prouesse, et était d’ailleurs partit chercher de quoi taper le jeune Ronin (bien sûr il était resté pour l’attendre, un corps entièrement fait d’acier étant particulièrement faible face à un homme uniquement armé d’un sabre), à savoir deux pauvres étudiants en fuite (ça ça doit bien faire mal), sûrement voulait-il s’en servir pour les enrôler de force dans l’armée dont il avait parlé au grand gars tout bizarre de tout à l’heure, ou alors pensait-il que le fait d’utiliser des élèves ferait sûrement hésiter son adversaire à se défendre, de peur de les blesser.

*Bah de toute façon l’infirmerie existe pour ça donc bon*
Et c’est ainsi qu’au moment où la ferraille sur patte l’attaquât, il n’hésitât pas une seconde, sortit son sabre et visât la gorge de chacune des deux ‘’nouveaux soldats’’.
La vitesse avec lequel il frappait, ajouter à cela la lame de son sabre, il n’en fallut pas plus que les deux victimes meurent sur le coup, peut-être pas sans souffrir, mais au moins c’était une mort rapide.

Puis, ne préférant pas abimer la lame du Katana en tentant vainement de percer le blindage, il se faufilât lui, afin de lui asséner un solide coup de pied sur la nuque, et s’en servit d’appui afin de lui donner de l’élan pour ensuite charger le grand gars tout bizarre grâce à un saut d'une puissance fabuleuse, ses deux pieds-joints devant en direction de sa poitrine.


Dernière édition par Ruden Oblivion le Sam 29 Juin 2013 - 1:10, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Dim 14 Avr 2013 - 17:15

Bordel de merde. Voilà la pensée qui m'habitais lorsque je vis le dragon tombait. J'avais beau avoir écrasé ce dragon, il avait quand même réussit à attaquer la tour. Et, à entendre les cris, et voir les fracas ensanglantés , il y allait avoir beaucoup de victime. Qu'est ce que j'avais encore fait...

- Bah on vient de tuer le dragon, tu n'es pas content ?

Si je l'étais, mais... Cette tour, dans le fond, c'est moi qui l'ai détruite, c'est moi qui l'ai faites tomber, je suis vraiment naze quand je m'y met... En espérant qu'il n'y est personne d'important dans cette foutue tour, hormis peut être…Non ce serait cruel, mais en fait… Bon aller, juste Atios, parce qu'il est chiant à tout le temps se lamenter, me fait chier. Enfin, le combat n'est pas fini, j'aurais tout le temps de regretter plus tard, pour le moment, il restait beaucoup trop d'ennemi pour se reposer sur nos lauriers, y'avait encore ce faux remake de Kefka, et Isanagi, m'enfin, l'un était déjà en train de se faire défier en combat par équipe et l'autre se battait avec la directrice. Justement, le combat de la directrice tourna assez vite court, lorsqu'elle lança un sort assez étrange qui ressuscita les victimes de mon attaque contre le dragon. Un sort aussi puissant ne pouvais pas être aussi facilement utilisable y'avait un contre coup, ce n'est pas possible. Et ce contrecoup se fit vite remarquer. terrassant la directrice et la laissant à la merci de Isanagi. Tout partait mal. Toute cette guerre finira mal. Pour les deux camps, je veux dire, L'académie est là pour faire des dieux, et la guilde noire tuer les humains, c'est un cercle vicieux, personne ne gagnera…

- Sauf nous.

Oui, mais pour le moment il faut impérativement défendre Colombe. Si elle se fait battre, on est comdamné. Me lançant à l'attaque de Isanagi, je lança une ombre à sa poursuite, cela ne fera pas grand chose, mais au moins me permettra de détourner son attention de Colombe le temps que je vienne à sa rescousse, commençant ma chevauchée vers lui, je hurla :

- Hé, Isanagi Tensho, t'as pas autre chose à foutre dans ta vie que me faire chier ?!

C'était une provocation, mais elle était voulue, en espérant qu'il tombe dans le panneau...

♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 6 Mai 2013 - 21:32

Isanagi Tensho

Peu importe, la fin de cette cérémonie allait bientôt s'achever de toute façon. Isanagi l'a regardait argumenter son discours avec des choses futiles et optimistes à un point inimaginable. Autant les détruire directement avant même qu'ils ne puissent connaître la vie - Pensait-il ironiquement. Les aiguilles n'avaient pas atteintes leurs cibles mais ce n'était pas bien grave, à présent, Colombe était à genoux devant le directeur. Profitant de cet instant, Isanagi leva le bras vers elle, émanant une sombre lueur devant lui.

Bien, alors, tu ne me laisses pas le choix Colombe, je vais t'enraciner dans cette académie à laquelle tu tiens tant.

La sphère grossissait à vue d'oeil et d'un seul coup, elle vint entourer la directrice fatiguée. Des sceaux diverses commençaient à apparaitre tandis que des éclairs nocturnes scintillaient tout autour d'elle. La soulevant dans les airs, la sphère finit par s'incruster dans la peau de la directrice, prenant la forme d'un tatouage d'ambre sur sa chaire.

Tu vois ce sceau, ce tatouage sur ta peau ? Avec ça, tu peux être sur que le monde des humains ne t'es plus accessible, tu resteras ici, inoffensive, à contempler la destruction du monde des humains sans pouvoir rien y faire. Merci, les pages du grimoire.

Il se rapprochait alors d'elle et vint lui adresser un sombre sourire. Derrière lui, un immense nuage de fumée prenait place sur tout un pan de l'estrade. On pouvait voir quelques choses de l'autre coté, la guilde noire bien sur. Ceci était un portail éphémère y menant. Alors le directeur haussa le ton, à travers ce champ de batailles si manifeste, si magnifique.

▬ Hé, Isanagi Tensho, t'as pas autre chose à foutre dans ta vie que me faire chier ?!
▬ Hum ? Qu'est-ce que c'est ?

Un élève était assez fou pour tenter une vaine offensive sur l'ancien directeur avec une de ses ombres. Outre le fait que c'était un geste courageux, pensait-il, il fallait aussi être fou à un point inimaginable. L'ombre arrivait à hauteur du déchu lorsqu'une lueur surgit du sol. Isanagi venait d'invoquer Gilgamesh, l'homonculus faisant parti de son quatuor de puissants guerriers. L'épée bâtarde qu'il tenait dans les mains s'abaissa pour fendre l'ombre en un instant. Celle-ci disparut par différents volutes ténébreuses et Gilgamesh fendit sur l'élève dans un éclair doré. Le guerrier chopa alors l'élève par le col, animé par la force d'Isanagi et tendit l'épée bâtarde sur le coté afin de lui trancher la tête.

Arrêtes Gilgamesh. Blesses le mais ne le tues pas. On doit y aller à présent.

Les homonculus, quoiqu'animés par la force d'Isanagi, possédaient leurs propres caractères et les décisions pouvaient parfois être autonomes. Gilgamesh, l'une de ses premières créations, avait été légèrement ratée coté impulsivité. En effet, il avait un penchant pour le sang et le meurtre brutal. Au lieu d'une décapitation, Gilgamesh lui envoya un coup du dos de la lame dans le ventre de l'héroïque. Puis il disparut dans le sol comme il était venu.

Ne joues pas au courageux, stupide élève. Ne vois-tu pas qu'il y a des élèves qui ont besoins d'aide ? - Il sourit légèrement - Quelle idée de foncer sur moi alors qu'au point tu es, tu ne vaux rien. Tu veux vraiment mourir une deuxième fois ? La prochaine fois, essaies de réfléchir un peu plus.

Il leva alors quatre murs de terre autour de l'élève afin de le "séquestrer" un peu, histoire de le calmer un peu. Puis, Isanagi annonça à voix haute :

Bien ! A présent, il est temps pour nous de se retirer. Ceux qui souhaitent me rejoindre, passez ce portail, Jhoken, arrêtes de faire mumuse, nous avons des choses plus sérieuses à régler que de vulgaires et faibles apprentis-Dieux

Sur ces mots, il prenait place devant le portail, attendant que ceux qui souhaitait le rejoindre veuillent bien s'y inviter. Bien entendu, son quatuor de guerriers légendaires apparaissaient tout autour de l'estrade afin de bloquer tout éventuels opposants. D'un murmure silencieux, il ordonna à Shiva - son homonculus le plus puissant et à l'effigie de sa fille - de faire disparaître le dragon qui ne servait plus à présent.

Jhoken

Jhoken était au coté d'un étrange robot. Étrange robot qui n'avait d'ailleurs pas répondu à sa question sur son troisième bras mécanique. Il n'avait répondu que par une baliverne qui avait valu au fou une désagréable mine exaspérée.

Tu crois que j'ai de quoi de fournir une armée là ? T'fous de moi là ? J'ai a peine de quoi changer mon caleçon tout miteux alors bon. Et puis, si j'avais les moyens, j't'en filerai pas une alors que je te connais pas du tout, boite de conserve ! Maintenant...

La voix d'Isanagi retentissait alors, sonnant la fin des hostilités à peine débutée. Il fallait partir et rapidement maintenant que toute l'introduction était faite. Jhoken se gratta la joue avec l'un de ses doigts effilés et jeta un coup d'oeil à la "bagarre" entre robotboy et un samourai. Tout en se curant le nez une deuxième fois, il observa les alentours et guetta un peu le dragon entre de cracher ses poumon et redevenir qu'un tas de cendres inertes. C'était beau.

Bon allez, faut filer, le maître nous attend et on a pas que ça à faire...

Ainsi il disparut en un éclair et se retrouva au coté d'Isanagi afin de surveiller le passage, en supplément du quatuor. Son regard reptilien parcourait une nouvelle fois la scène et il se contenta juste de rire discrètement et mesquinement.



Le Dragon.

Le dragon avait bien mené ce pourquoi il avait été invoqué : Semer la pagaille. Mais maintenant, il fallait qu'il disparaisse aussi rapidement qu'il soit venu. Ainsi, d'un éclair cristallin et bleuâtre, Shiva apparut , lance gigantesque à la main. Mouvement sec, vers le bas, une giclée de sang noirâtre s'éparpilla tandis que le cri légendaire retentit decrescendo...C'était la fin pour cette bête mythique.

♠ Petits messages : 1682
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 28 Juin 2013 - 17:28


Un au revoir.

Affaiblie par mon pouvoir du temps, je n'étais pas en position de combattre, il me fallait une pause. Pourtant, malgré les coups que je recevais, je me devais d'être forte pour assumer mon erreur et mener la défense de l'académie. Mais, le directeur déchu de son rang écarta Kym et usa d'un étrange maléfice.

Isanagi profitait de ma fatigue pour me maudire d'une puissante malédiction, un sceau magique que même le grimoire de Deus ne peut effacer. Son pouvoir m'avait emporté dans les airs et blessé, mais je n'avais pas eu peur. Je savais que c'était ma punition pour ne pas avoir su prendre soin de mon collègue.

▬ Tu vois ce sceau, ce tatouage sur ta peau ? Avec ça, tu peux être sur que le monde des humains ne t'es plus accessible, tu resteras ici, inoffensive, à contempler la destruction du monde des humains sans pouvoir rien y faire. Merci, les pages du grimoire.

Ma poitrine me brûlait et une étoile bleue était apparue sur ma peau. Je regardais Isanagi avec toute la rage et l’incompréhension qu'il m'inspirait. Il avait peut-être gagné cette bataille mais pas la guerre et le grimoire de Deus restait dans l'académie, en ma possession. Je lui dis alors :

▬ Fuis donc, si ton courage s'élève juste à martyriser des humains inoffensifs. Mais saches que tu ne gagneras pas ! J'ai Deus, le grimoire, le conseil et tous les élèves que tu n'as pas encore emporté dans ta folie. Tu ne gagneras pas ! Deus te ramènera à la raison et te montrera ta voie.

Puis Isanagi fit apparaître un portail magique qui s'ouvrit sur un bâtiment sombre et glauque. C'était son repère, placé dans le monde des humains. Si j'avais su, je serai allée détruire ce lieu avant la cérémonie. Maintenant, c'était trop tard et le directeur fou proposait aux élèves de le rejoindre. Je regardais les apprentis autour de moi, je voyais bien que certains étaient tentés et j'essayai de les ramener à la raison avec toute la conviction du monde :

▬ Mes élèves, mes professeurs, vous ne devez pas le suivre ! Si vous quittez l'académie, votre renaissance en tant qu'apprentis-dieux n'aura plus aucun sens. Pensez à ce que vous deviendrez si Deus venait à se réveiller ! Si vous quittez l'académie, vous ne pourrez plus revenir, vous ne serez plus sous ma protection et celle du grimoire. Réfléchissez bien, pensez aux humains, aux femmes, aux enfants, à ceux qui souffrent de la faim ou du froid. Pensez-vous vraiment qu'ils ne méritent pas de l'aide ?

Mais je savais que je devais laisser les élèves choisir seul et quitter l'académie ou non. C'était mon destin d'assumer une telle trahison et de regarder les apprentis grandir par eux-même.
Isanagi prit place devant le portail avec Jhoken et je me chargeais uniquement de retenir la rage de certains de mes élèves afin qu'ils n'affrontent pas Isanagi.Nous avions déjà subit beaucoup de pertes autant au niveau des personnes que du matériels. Oui, c'était mon rôle à moi, la directrice de la Deus Académia, de les retenir du juste coté plutôt que le coté hérétique et obscur de ce fourbe Isanagi.



« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 28 Juin 2013 - 18:20
Le fou qui était apparu au début de la fête semblait avoir ignoré Eden, celui-ci décida donc de faire de même et se dirigea vers des étudiants se battant entre eux. Un des meilleurs passe temps qu'Eden trouva de toute sa vie fut de frapper tout le monde sans exception et quand il tombait sur plus fort que lui il fuyait tout simplement. Au bout d'un moment au haute en amusement car Eden venait quand même de créer une bonne dizaine de combats de renégats contre renégats et d'élèves contre élève ce qui était en soit très drôle à avoir, Isanagi, le traître annonça à haute voie :

Bien ! A présent, il est temps pour nous de se retirer. Ceux qui souhaitent me rejoindre, passez ce portail, Jhoken, arrêtes de faire mumuse, nous avons des choses plus sérieuses à régler que de vulgaires et faibles apprentis-Dieux

A peine Eden eu t-il entendu cette phrase qu'il se précipita vers le portail après qu'Isanagi l'ait franchi, se cacha non loin de lui et commença à harceler les faibles élèves qui tentaient de le passer, certains pleuraient même en courant se cacher après s'être fait frapper par Eden. Colombe, la directrice tenta de convaincre les élèves de rester :

▬ Mes élèves, mes professeurs, vous ne devez pas le suivre ! Si vous quittez l'académie, votre renaissance en tant qu'apprentis-dieux n'aura plus aucun sens. Pensez à ce que vous deviendrez si Deus venait à se réveiller ! Si vous quittez l'académie, vous ne pourrez plus revenir, vous ne serez plus sous ma protection et celle du grimoire. Réfléchissez bien, pensez aux humains, aux femmes, aux enfants, à ceux qui souffrent de la faim ou du froid. Pensez-vous vraiment qu'ils ne méritent pas de l'aide ?


Eden qui en soit n'avait rien n'écouté de ce qu'elle venait de dire  se dirigea vers les restes du banquet et commença à engouffrer des quantitées phénoménales de nourritures pour quelqu'un de son âge. Quand il eu finit de manger il se dirigea  vers les cendres fumantes du dragon pour y récupérer l'épée qu'il avait enfoncé dans le pied du dragon,il l'eu enfin après quelques instants il remarqua qu'elle appartenait à la directrice. Eden apporta donc discrètement à la directrice puis se dirigea vers une chaise et s'y assit attendant que le calme revienne.
Invité
avatar
Invité
[Event principal] La Guilde noire. - Ven 28 Juin 2013 - 18:55
Cet efféminé ne me plait guère mais c’est un dieu d’après maître Isanagi donc, je ne vais pas le chercher de suite car je n’ai aucune chance de le battre, dans ce chaos ambiant, ça me rappelle Paris lors de sa conquête. Tout ces gens qui se battaient pour survivre, toutes ces cendres me rappellent les corps calcinés et les véhicules en feu que de bon souvenir mais là, il faut choisir. Rester ou partir ? Partit bien sûr, je n’ai rien à faire ici aux côté de lâche qui se feront oubliés avec le temps alors que nous, nous resterons gravés dans les mémoires comme ceux qui ont détruit le monde ! Isanagi a utilisé un sceau, un puissant sort qui empêche la directrice de descendre sur terre, quelle bonne idée. La souffrance psychique est plus puissante que la douleur physique du fait que ça restera gravé dans son corps, âme et mémoire, que c’est beau.
 
Mes élèves, mes professeurs, vous ne devez pas le suivre ! Si vous quittez l'académie, votre renaissance en tant qu'apprentis-dieux n'aura plus aucun sens. Pensez à ce que vous deviendrez si Deus venait à se réveiller ! Si vous quittez l'académie, vous ne pourrez plus revenir, vous ne serez plus sous ma protection et celle du grimoire. Réfléchissez bien, pensez aux humains, aux femmes, aux enfants, à ceux qui souffrent de la faim ou du froid. Pensez-vous vraiment qu'ils ne méritent pas de l'aide ?
 
Elle tente en vain de rassembler tous les étudiants à sa cause mais Isanagi à raison, rester des dieux pour être oublié plus tard non, je veux être reconnu et ne pas être oublié, ils se souviendront de moi comme la pire chose qui leur soit arrivé, l’abomination la plus effroyable qui soit, la plus puissante et la plus sanguinaire. Je me suis donc dirigé vers le portail, cette grande bâtisse faite de pierre sombre est la cachette idéale, personne ne sait où elle se trouve sauf les renégats, le jeu ne fait que commencer. La guerre n’est qu’à son début et elle promet d’être amusante et palpitante, suffisamment pour me faire frissonner malgré mon corps d’acier et de technologie, j’ai l’impression d’être humain en ce moment mais je ne le suis pas, quelle contradiction n’est ce pas ? Il est temps pour moi de partir vers ce à quoi j’aspire : une guerre nouvelle et d’une puissance suffisante pour faire trembler ce monde, j’influerais sur le noyau terrestre afin de me mener à la victoire et de mon contrôle des limites. Avant de rentrer dans ce portail, je me suis tourné une dernière fois pour regarder ces faibles qui œuvre pour une cause pour laquelle ils ne seront nullement récompensé puis je suis parti.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Sam 29 Juin 2013 - 2:57
Bon il avait peut-être légèrement dévié de sa trajectoire initiale vers le mec aux cheveux verts, raison pour laquelle celui-ci avait l'air de l'avoir ignoré complètement. Bah, pourquoi s'en faire pour ça après tout, s'il n'avait même pas sourcillé au moment où Ruden lui était passé à côté c'était sûrement parce que lui était trop rapide pour que l'autre ai le temps de réagir voilà tout.
 
Par contre le mec dans sa boite en fer (il avait déduit que c'était bien un type là-dedans quand il l'entendit parler, et les statues ne parlent pas n'est-ce pas ?) devait bien l'avoir senti passé ce coup de pied en pleine nuque hein ? Même s'il avait une armure solide, il devait certainement avoir eu mal quelque part n'est-ce pas ?
 
Car si tel était le cas, Ruden à sa place ce serait retourné ne serait-ce que pour voir la trogne de celui qui avait osé porter la main sur lui.
Ce ne fut pas le cas de ce type.
 
Lui préféras continuer sa route vers ce portail qui c'était ouvert, théoriquement censé le mener vers sa nouvelle maison (car c'est bien à ce genre de choses que sert un portail pour des gens qui veulent quitter leur Campus n'est-ce pas ??).
"Soit ce mec m'ignore, soit il a trop eu mal et a trop peur pour le regarder en face..."
Bien sûr, la deuxième solution paraissait comme étant la plus évidente, mais plus il réfléchissait plus le doute s'installait.
 
Puis finalement, la vérité implacable s'imposât dans son esprit.
Et la colère s'emparât de lui.
Rester dans l'ombre, incognito, il avait l'habitude, mais là se faire snober deux fois d'affiler, c'était vraiment se foutre de sa gueule.

Il empoignât ses deux lames et chargeât en directions du groupe qui se formait peu à peu ver le portail. Il ne fit même pas attention au petit discours humanitaire by the directrice. Au lieu de ça, il exécutât un fabuleux saut d'une bonne dizaine de mètre.
-VOUS VOUTEZ PAS DE MA GEULE !!

Il plongeât vers la masse, ses deux lames prêtent à servir. Il n'en fût rien.
Au lieu du carnage annoncé, il s'écrasât lamentablement sur le sol : le portail c'était fermé juste avant.
"t'as servis à rien sur ce coup-là mec, fait toi une raison..."
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Dim 11 Aoû 2013 - 14:07

Posé près du portail, le directeur attendit que tout ceux, souhaitant les rejoindre, viennent. Tranquillement épuisé, il voyait que tous n'en pouvaient plus. Rapidement, tout fut bouclé et Jhoken passait dans le portail en ricanant tandis qu'Isanagi prenait une bouffée en adressant un dernier regard à Colombe. Oui car maintenant tous se soupçonnerait, la confiance ne sera plus si utopique et l'académie aura changé. Expirant un doux filet de fumée blanchâtre, il termina sur ceci :

Merci à tous ! Shindo, Colombe, ce fut un plaisir. La haine, la crainte, la peur, craignez-nous. Le monde changera, les humains périront et seuls les plus forts survivront dans les épreuves à venir. Votre monde utopique se brisera pour laisser place à une cruelle vérité : Vous n'êtes que des larbins d'un sois-disant bienfaiteur qui vous a fauché un repos pourtant bien mérité et tout ça pour des humains qui resteront toujours aussi ingrats de nature.

Tournant le dos à ce paysage chaotique, un mince sourire s'immisçait sur ses lèvres. Bien content que ses plans se soient déroulés sans accrocs, il passa le portail en quelques pas. Le directeur à présent déchu venait de mener sa révolution avec brio et rien, dans un proche futur, ne pourrait l'arrêter. Que ce soit cette charmante et fébrile Colombe, Shindo le fraîchement promu ou Deus lui-même, rien ne l'arrêterait. D'autres renégats - oui, le terme convenait parfaitement - viendraient rejoindre leurs causes. Et forcé par de lucides révélations, la Guilde Noire grandira et annihilera l'espèce humaine. Et, pendant que le portail se refermait, les guerriers disparaissaient et Isanagi souriait toujours. Oui, il souriait en voyons les preux moutons qu'étaient les membres de l'Académie.

Contenu sponsorisé
Re: [Event principal] La Guilde noire. -
[Event principal] La Guilde noire.
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page