Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Event principal] La Guilde noire.

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Sam 26 Jan 2013 - 14:50

Tout se passait pour le mieux, le buffet disparaissait à une vitesse rarement égalable, la majorité s'empiffrant le plus possible, prouvant que cette partie n'était venue que pour ça... Pauvre Shindô tout de même, être moins important que le buffet aux yeux du plus grand nombre à une fête en l'honneur de son accès à un poste plus élevé dans la hiérarchie. Très peu étaient restés à l'écart des tables.

Dans un espace vide entre les tables, une silhouette se dessinait, littéralement, sans pourtant que l'on puisse en voir plus, car elle était cachée par un écran de fumée noire. Une voix inquiétante en émana :

- Alors c'est vous, Colombe et Shindo ? Bien le bonsoir dans ce cas.

Apparemment, le trouble faite qui était maintenant bien visible, ne connaissait même pas les directeurs, ça commençait bien, quoique Vlad ne pouvait pas se vanter de ce côté. La directrice ne perdit pas une seconde, courant vers lui à une vitesse que Vlad aurait difficilement pu atteindre et le menaçant de sa dangereuse épée, magique à tous les coups. Ce drôle de type était vêtu en rouge très sombre, avec, il faut bien l'avouer, une certaine classe. Mais tout en sa personne restait inquiétant, de ses yeux jaunes perçants à ses doigts qui semblaient griffus, de son sourire trop tiré à sa façon de faire bouger ses mains par petites impulsions.

- « Il » vous réserve une bonne petite surprise ma chère, attendez quelques instants s'il vous plaît.

Comprenant mieux qu'eux ce qui se passait, la directrice tenta de rassurer la foule dont certains se rongeaient déjà les ongles :

- Ne vous inquiétez pas, cet homme annonce simplement la venue de mon collègue directeur, vous pouvez continuer à manger en attendant.

Se rendait-elle compte que personne ne pouvait plus se détendre, profiter de l'instant, tous trop stressés par l'homme qui volait entre les tables, prenant un petit four par ci, un morceau de pied de porc par là, tout en fredonnant une chanson que personne ne connaissait, mais dont Vlad essaya de se souvenir de l'air, ça pouvait toujours servir. Il commença à rire quand l'horloge sonna huit heures, à rire vraiment, d'un rire dément, d'un rire démoniaque, vraiment démoniaque qui faisait passer le rire inquiétant de Lord Vlad pour une pâle copie totalement ratée. Le sol se mit du même coup, à trembler, pas très fort, mais suffisamment pour faire tomber quelques verres, assiettes et personnes, dont Pietro, qui, fidèle au poste, suivait déjà l'individu d'assez près. De toute part, des murailles s'élevèrent de sorte à ce que l'on ne puisse même plus penser à quitter la place à moins d'être doté d'un pouvoir de passe-muraille.

Le drôle de type, se mit à applaudir en regardant l'estrade sur laquelle, dans un nuage de fumée violette, Isanagi apparu. La fumée tournoyait autour de lui, faisant littéralement une aura. Vlad préférait ne pas savoir ce qu'il fumait, mais s'il réussissait à s'en procurer, il pourrait sans doute l'échanger contre à peu près n'importe quoi. Colombe demanda à ce qu'on lui souhaite la bienvenue, mais personne ne sourcilla. S'il avait voulu être le bienvenu, il serait arrivé par un autre moyen. Il commença son discours :


- Que pensez-vous...du fait de devenir un Dieu ? Pour quelles raisons avez-vous été choisis ? Qu'allez-vous faire une fois ce statut atteint ?*Que de bonnes questions... Moi qui croyait qu'ils en avaient les réponses... Enfin, qui peut refuser de devenir un Dieu ? Pour le reste, j'aviserai le moment venu.* Protéger les « humains » ingrats comme Deus nous conseille de faire ? Regardez ce qu'il en est devenu, juste une pauvre divinité plongée dans un sommeil profond, épuisé. Rongé par leurs ingratitudes. Qu'en pensez-vous ? *Que Deus est certainement beaucoup plus humble et sage que toi, traître.* Qu'on devrait suivre bêtement Deus et protéger ces humains !?

Il se retint de rire,il ne voulait pas gâcher l'effet dramatique que le directeur essayait d'instaurer en les regardant sévèrement

- L'ennui, la monotonie, le quotidien, tout ça n'est qu'un cercle vicieux. De ma vie précédente, j'ai toujours subi ce fardeau. A ma mort, je pensais échapper à ça, j'ai été élu par Deus lui-même pour faire de vous des divinités et une nouvelle fois, le même cercle vicieux de l'ennui. Alors j'ai pris une décision...

De tout ça, du quotidien, Vlad n'avait pas à se plaindre, sa vie était pleine de surprise depuis qu'il était ici, jamais le jour n'était identique à la veille, jamais rien ne se passait comme prévu. Peut-être que ça changerait en devenant un dieu, mais il aurait toujours le luxe de choisir à ce moment-là. Il leva une poignée de papiers et son aura tourbillonna fortement, un nouveau tremblement de terre manquait de faire tomber Vlad, mais il se baissa pour descendre son centre de gravité et éviter la chute. Un rugissement lui fit lever les yeux. Un dragon en chair et en écaille sortait d'un ciel divisé en deux. Le larbin d'Isanagi applaudit la scène, il faut l'avouer, grandiose.

- Détruire Deus, l'Académie. Créer un monde sans les humains.

Pourquoi ? Pourquoi si c'est ce qu'il voulait, s'attaquer à des élèves qu'il pourrait convaincre de le rejoindre ? Avoir la pire image possible, montrer sa puissance ? Ou était-ce plutôt pour tuer les directeurs, se débarrasser des chefs ennemis ? Dans ce cas, il aurait mieux fait de les affronter alors qu'ils étaient seuls, puis de convaincre les élèves qu'ils étaient dans l'erreur... en tout cas son plan semblait assez irréfléchi, fait à la va-vite, voué à l'échec.

Il sentit une émotion, son bracelet en avait captée une assez forte pour qu'il la sente aussi : la peur. Cela ne pouvait venir que d'une seule personne : le nouveau directeur. Sans le juger là-dessus, Vlad se sentit un peu plus fort, de penser que tout cela effrayait quelqu'un de si puissant sans que lui-même n'en soit plus affecté. Il mit ça sur le compte de son inhumanité, ou de sa folie, peu importe. Avoir peur ne faisait pas du directeur un couard, l'homme fort a le droit d'avoir peur, mais pas de se laisser dominer par ses craintes. Ce que Shindô, de toute évidence, n'allait pas faire, la colère le gagnant déjà.

La directrice, beaucoup plus rapide à la détente, en bonne chef, créa un mur végétal, sans doute capable de bloquer le souffle du dragon avant de prendre les commandes avec quelques ordres bien sentis :

- Écoutez-moi tous ! Surtout gardez votre calme ! Les élèves et les professeurs qui n'ont pas un domaine permettant de combattre, courrez vous réfugier vers l'horloge. Les autres, suivez Shindo et combattez le dragon ou Jhoken. Je me charge personnellement d'Isanagi.

Jhoken, ce nom résonna en lui. Il l'avait déjà lu (c.f. RP Mais où est Vlasios Socratis) c'était lui, lui qui avait vaincu Drake, Vlassios et tant d'autres dont les souvenirs pourraient avoir disparu. C'était lui la menace qui planait sur toute l'académie depuis toujours. Et il était maintenant en face de lui, prêt à subir sa vengeance.

Tous les autres se souciaient du dragon, mais Vlad ne voyait que lui. Remarquant à peine que les tables et les chaises avaient été bougées par Colombe, qu'un autre élève, ne se sentant sans doute pas de taille contre le dragon, chargeait un pistolet semi-automatique, prêt à se battre à ses côtés ou encore que Shindô s'était cloné et avait envoyé deux clones contre Jhoken.

Vlad ne sortit pas d'arme, il marcha droit devant, vers son adversaire qui le regardait, moqueur avancer vers la mort. Tout en raccourcissant la distance qui les séparait, il déclara, en parlant très fort, qu'on l'entende devant comme derrière :

- Je suis Lord Vlad, je suis le Pion moitié noir, moitié blanc placé au milieu de l'échiquier qui n'attaque que pour se défendre. Je suis un Pion que les deux camps peuvent attaquer sans relâche, un Pion qui s'en sortira toujours indemne. Et je suis celui qui te vaincra, toi, le Fou noir, Jhoken.

Il n'était qu'à environ cinq mètres de son opposant. Les deux clones, nommés Bis et Ter, se préparaient à une attaque synchronisée. À dix mètres, un peu sur la gauche, l'élève pointait droit sur la tête du Fou, alors que celui-ci continuait de ricaner, ce qui ne présageait rien de bon.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 4 Fév 2013 - 10:23

Isanagi Tensho
Le regard du directeur était confiant et entre ses fines lèvres se laissaient immiscer un sourire narcissique. Pour quelles raisons ? Elles étaient simples, diviser pour mieux régner n'est-ce pas ? Sa déclaration d'avant n'avait sans doute pas laisser de marbres certains élèves qui, de leurs penchants communs, le rejoindraient sans aucun doutes. Bien, à présent, se dressait une adversaire peut-être de valeur, qui sait ? Avait-elle vraiment envie de se confronter contre l'un de ses ex-collègues ? Isanagi n'en avait cure, s'il fallait s'en débarrasser immédiatement, il ne se gênerait pas. Ainsi soit-il, Isanagi avançait vers Colombe, la regardant sournoisement et lui répondit :

Pourquoi ? Je n'ai pas envie de te répondre mais dis-moi, tu n'aurais pas vécu dans la pauvreté avec ta famille de paysans ? Ne t'as-t-on pas tué car tu devais de l'argent pour je ne sais quelles raisons ? La misère, la pauvreté, les crimes, c'est dans la nature humaine. L'humain est foncièrement mauvais, il aura beaucoup plus de facilité à se pencher du coté mauvais que le coté bon. Personnellement, il n'y à rien de bon ou de mauvais, tout dépend de l'opinion que nous en avons et c'est pour cela que j'ai décidé de les éradiquer. Ce sera libérer la terre des mauvaises herbes.

Oui, de la mauvaise herbe, c'est ce qu'il pensait des humains. Son regard observait la foule entrain de se débattre avec le dragon, ils semblaient bien se débrouiller mais ce n'était qu'une mise en scène spectaculaire mais s'il pouvait faire le plus ravage possible, c'était tant mieux.

En apparence, ils semblent bien soudés n'est-ce pas ? C'en serait presque ridicule...

Assez discuté. Des orbes argentées apparaissaient autours d'eux deux. Oui, les fameuses orbes de la manipulation matérielles, ce n'était qu'un avant-goût. Ces orbes s'allongèrent en de fines lames acérées des deux cotés. Elles se mirent à tourbillonner rapidement autour d'eux puis s'arrêter d'un seul coup. Un claquement de doigts et celles-ci fendirent l'air vers Colombe, prêtes à se tâcher du sang de la Déesse.

Essaies-voir de résister à ça.


Jhoken
Jhoken avait rit aux grands éclats à l'apparition de son maître. Tapant ses mains aux longs doigts effilés, toujours en se nourrissant des quelques mets qui traînaient ici et là. Son regard jaunâtre passait les élèves en revues et il ne pouvait s'empêcher de les trouver misérablement répugnants. Tous aux petits, coiffés aux quatre épingles ou presque. Ça le débectait les cérémonies dans ce genre alors quand ce fut le moment où le dragon fit son apparition, il ne pouvait que se réjouir.

Bon, qui est-ce que je pourrais déglinguer, histoire de m'occuper un peu...Bordel, on dirait qu'on m'a oublié ou quoi ? C'est pas parce qu'il y à un dragon énorme juste au-dessus de leurs têtes qu'il faut m'oublier....

Il utilisa le bout d'un de ses doigts griffus pour se frotter le front lorsque, soudain, un étrange homme masqué fit son apparition. Un vraie tête de vainqueur avec sa tenue noire et blanche. C'était un jeu de domination, de dames ou quoi ? Plus ridicule, tu peux pas. En le voyant arriver, un énorme rire résonnait au beau milieu de tout ce raffut. Il en tombait même par terre, essayant de retenir ses larmes de joies malsaines. Puis, se relevant, il écouta le discours étrange qui lui faisait part sur les pions, que c'était un pion, lui un fou, bref, il répondit ceci :

Bon... C'est bien dommage qu'il n'y ai qu'une seule personne...Sans déconner quoi ! Un pauvre dragon vous fout les boules !? Bon, je vais devoir me défouler sur toi mon gaillard, je ne vois que ça pour attirer peut-être d'autres personnes, et après, j'irai m'occuper de ces trouillards réfugiés dans la tour tiens !

Sans même que son adversaire s'en apercevait, Jhoken apparaissait derrière lui, lui saisissant le bras et tendant l'un de ses doigts crochus vers le masque de celui-ci. La griffe se laissait glisser le long de sa joue, laissant une légère marque. Le regard de serpent semblait se délecter de cet étrange personnage :

Tiens mon gaillard et si je t'enlève ton masque ridicule afin qu'on puisse voir ton visage ? Hein, ce serait bien fendant dis donc !


Le dragon noir
Le dragon, aussi majestueux soit-il, avait été aveuglé par une large colonne de lumière dont la provenance venait du nouveau promu. Acculé, celui-ci se posa sur le sol, affolé, il bougeait dans tout les sens muni d'une puissance brutale. Une colonne de lumière, des élèves tout autour de lui la fureur qu'il ressentait était énorme et déjà, une énorme boule se concentrait au niveau de sa gueule. Quelque chose près de l'horloge semblait le gêner, c'était donc l'occasion de se débarrasser d'un édifice et de quelques élèves. La boule de feu se transformait en une masse de magma plus concentrée. Dans un hurlement à déchirer le ciel, il envoya cette boule de magma en pleine direction de l'horloge, percutant le milieu de la tour.

Dans un fracas sans précédent, l'édifice commençait lentement à s'effondrer, l'horloge n'allait plus tarder à tomber. Les élèves qui s'étaient réfugiés auraient-ils le temps de fuir ? Qui sait, ce n'était pas le problème de la bête qui devait faire le plus de dégâts possible. Durant ce laps de temps, c'était peut-être le moment de planter cette fameuse épée que la directrice avait laissée tomber mais pourrait-elle venir à bout de cette légende terrorisante ? Confus comme jamais, sa queue puissante se balançait sur les tables, les écrasant en un rien de temps, chaises, tables, tout allait y passer. Même une rangée d'apprentis ne purent échapper à la confusion du dragon et furent balayés au loin. Les cris retentissaient de plus belle...

♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Jeu 21 Fév 2013 - 21:41
Un grand combat.

Notre petite cérémonie qui se déroulait si bien était devenue un effroyable carnage. Le dragon et Jhoken attaquait les élèves pendant que je tentais, tant bien que mal, d'échapper aux attaques d'Isanagi.

Je tentai de répliquer à mon tour, mais mon pouvoir de la nature servait plus à entretenir les jardins et le potager de l'académie qu'à tuer quelqu'un. Et pourtant, il fallait bien que je mette un terme à tout cela. J'usais de plantes carnivores que je faisais pousser à travers les quatre coins de la place, mais Isanagi les esquivait avec une facilité déconcertante. C'était bien simple, aucune de mes attaques ne pouvaient l'attendre tant mon pouvoir était faible à côté du sien.

Isanagi me parlait de mal, de bien, de comment j'étais morte et d'éradiquer les mauvaises herbes. C'était bien une métaphore pour un jardinier tel que moi mais pourtant, je n'étais pas d'accord avec lui :

▬ Certes, je suis morte pour de l'argent que je n'avais pas. Mais est-ce une raison valable pour tuer des milliards d'innocents sur la Terre ? Je crois en les nouveaux nés qui viennent au monde avec les plus pures des sentiments. Seulement, ils sont pas conseillés, mal orientés et finissent dans la drogue ou l'alcool. C'est ici que nous, les dieux, nous nous devons d'intervenir ! Nous pouvons les sauver. Il suffit de croire en nos capacités et de nous unir pour faire de la société des hommes un monde meilleur ! Sans les détruire !!

Le temps pressait, les élèves peinait face au maître des âmes et l'immense dragon qui dévastait la place de ses flammes. Lord faisait face à Jhoken, leur affrontement n'était plus qu'une question de secondes. Je me tournai alors vers lui et lui criai :

▬ Lord ! Ne tentes pas un combat en corps à corps contre Jhoken ! Tu ne pourras pas gagner ! Il a été à l'armée presque tout sa vie terrestre, il maîtrise toutes les techniques pour te rompre les os en un seul mouvement. Prends plutôt une arme à feu, il n'évite pas les balles.


Quant aux autres élèves entre sur la place, ils confectionnaient un plan pour vaincre le dragon mais aucun ne semblait avoir la force pour vaincre une telle créature. Dans une ultime utilisation de mon pouvoir, je fis apparaître d'immenses lianes qui s'enroulèrent autour des pattes et des ailes du dragon et les plaquèrent au sol. Les lianes n'allaient pas résister bien longtemps face aux feux et à la force dévastatrice du dragon, mais j'espérais que ce court moment leur suffirait pour vaincre la créature.

Maintenant, je faisais de nouveau face à Isanagi. Mais je ressentais la fatigue qui montait en moi après avoir tant utiliser mon domaine divin. Affaissée contre le sol, je réunis les forces qui me restaient pour lui murmurer :

▬ Franchement, pour poser ta démission tu aurais pu faire plus simple.



« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 12 Avr 2013 - 16:46
Son pouvoir lui pompait l'énergie, mais Ealia ne voulait pas abandonner face à cette situation. Le dragon ne semblait pas ressentir beaucoup de différence, ou peut-être que si, elle était bien incapable de le savoir. Peu après le début de l'utilisation de son pouvoir, le mal de tête avait débuté. C'était évident, l'apprentie savait qu'elle ne tiendrait pas longtemps avec la pression qu'elle se mettait elle-même. Aleana était juste derrière, prête à donner un grand coup dans ses défenses pour prendre le dessus. Mais elle ne devait pas céder, qu'aurait pu faire cette autre conscience dans ce chaos, elle serait incontrôlable et Ealia tomberait surement dans un coma assez profond. Ca lui arrivait quand elle utilisait trop son pouvoir. Elle se tint les tympans, le visage se déformant un peu sous la douleur. C'était bien le seul moment où elle pouvait changer d'expression. Pourtant, elle se força à garder les yeux fixés sur le dragon qui se trouvait si près d'elle. Mais elle n'avait pas peur, elle ne pouvait pas avoir peur et fuir comme certain, elle devait les aider autant qu'elle le pouvait. Bien sûr elle était faible physiquement, elle ne pouvait rien faire, elle ne pouvait pas bondir très haut, ni lancer des trucs ou tenir une arme à feu. Quoiqu'elle n'en avait jamais tenue de sa vie, elle savait juste que cela existait à cette époque, et que c'était beaucoup plus efficace que la plupart des armes comme les épées et les katanas. En cet instant, elle en aurait bien voulut une pour se défendre, mais elle n'en avait pas.

La douleur devenait insupportable, c'était comme si on la poignardait à la tête encore et encore. Ses yeux étaient presque fermés, Ealia commençait à trembler un petit peu. Mais rien ne changeait, le dragon était immobilisé par terre par des lianes, après avoir été aveuglé par une étrange colonne de lumière. Les directeurs étaient vraiment génial, ils pouvaient faire tant de chose... Mais soudain, le dragon lança une boule de feu sur l'horloge qui était non loin d'elle. L'édifice s'écroula, sur Ealia. Celle-ci eut le temps de sauter de son perchoir et de courir le plus vite possible, mais elle trébuchait et avait la tête qui tournait. Elle ne devait pas céder! Elle se releva et essaya tant bien que mal d'évité le reste de magma qui tombait du ciel et les grosses pierres. Malheureusement, une pierre effilée tomba sur son bras gauche. Elle laissa échapper un cri de douleur, la pierre avait laissé une énorme entaille le long de sang bras, cela saignait abondamment. Elle tomba à genou alors que la pluie de débris s'achevait.

Ealia s'était attendue à perdre le contrôle d'elle, qu'Aleana ait profité de cet instant pour se libérer et partir tranquillement faire ce qu'elle voulait, mais non. L'apprentie se releva très difficilement, elle avait mal, elle avait bien trop mal. Son kimono était fichu, troué et taché de sang. Elle cria pour se calmer, elle n'était plus concentrée, elle avait perdu de vue le dragon et son pouvoir n'était plus actif. Elle releva la tête, sa vue était trouble, elle avait déjà perdu trop de sang. Mais elle pouvait voir qu'elle se trouvait au milieu de ruine et d'élèves qui s'enfuyaient sans même poser le regard sur la jeune fille par terre qui pleurait sans savoir pourquoi. Elle se força à se relever et déchira la manche gauche de son kimono. De toute manière, il était bon pour la poubelle, ce si beau kimono. Elle l'arracha jusqu'à son épaule et finit par enrouler le tissu autour de sa blessure pour faire le garrot, comme la dernière fois, le jour de sa rencontre avec le Lord Vlad. Elle avança lentement, son muret n'était plus, sa chouette avait surement fuit loin de tout ça et elle ne savait plus où aller. Sans savoir, elle s'éloigna du dragon furieux en zigzagant. Elle devait trouver un endroit pour reprendre son activité précédente. Mais une voix l'interpella:

-Non! Je t'ai laissé le contrôle pour ne pas que tu tombes dans les limbes alors ne va pas te tuer à utiliser ton pouvoir comme ça!

Ealia ne réagit pas, elle n'avait pas le choix, elle voulait le faire, quitte à s'évanouir. Mais c'est alors qu'elle trouva le mystérieux homme qui était apparu juste avant le dragon. Il se battait, elle chercha contre qui. Et vit, à son grand étonnement, le Lord Vlad. Elle vacilla et se rattrapa sur une grosse pierre. Il était donc là! Elle se hissa douloureusement au dessus de la pierre en laissant une grosse trace de sang à son passage. Elle n'avait pas le temps de s'occuper d'eux. Elle leva la tête et essaya de faire le point sur le dragon, toujours par terre. Elle rassembla ses esprits pour se concentrer et réactiva son pouvoir, à ses risques et périls.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Sam 13 Avr 2013 - 16:06
__Jamais Vlad n'aurait sous-estimé un adversaire de la trempe de Jhoken, il avait simplement décidé de servir d'appât (ceci est un mensonge), il était en effet, des quatre personnes l'affrontant, le plus faible ou du moins, celui avec le moins de puissance de feu. Ce n'est pas avec deux couteau et un revolver de poche qu'on tient tête à celui qui avait vaincu Drake Ula, président du conseil des élèves, c'est avec de la ruse. Et en soi, servir d'appât parce qu'on est le plus faible peut sembler idiot, terriblement logique, mais bien au contraire, c'était le moyen parfait de lui faire abandonner ce petit sourire énervant. Vlad avait en effet plus d'un tour dans son sac et s'il était si sûr de lui, c'est que même s'il savait que Jhoken connaissait déjà le plus gros de son profil, il ne pouvait pas prévoir des coups qu'il n'avait jamais utilisé, mais auxquels il avait pensé pour des combats de cette difficulté. Même s'il s'était avancé désarmé, même s'il ne savait pas faire comme les maîtres d'art martiaux de son corps une machine à tuer, il avait prévu quelque chose.

__Jhoken ne l'avait pas pris au sérieux et il n'espérait pas moins de lui, ça jouait en sa faveur puisqu'il voulait être sous-estimé. Il avait volontairement dit quelque chose de risible, une métaphore qui n'avait rien à faire là, qui n'apportait rien et n'avait aucun intérêt à être faite, sans être fausse pour autant. Il répondit d'ailleurs ceci, sortant difficilement du rire que lui avait occasionné la précédente réplique :

- Bon... C'est bien dommage qu'il n'y ai qu'une seule personne...Sans déconner quoi ! Un pauvre dragon vous fout les boules !? Bon, je vais devoir me défouler sur toi mon gaillard, je ne vois que ça pour attirer peut-être d'autres personnes, et après, j'irai m'occuper de ces trouillards réfugiés dans la tour tiens !

__Quelle assurance, c'était prévu, mais cela restait choquant, comment pouvait-il être si sûr de lui avant même d'avoir testé son adversaire ? Il se fiait sans doutes aux apparences, pourtant pas du tout ridicules de Vlad. Beaucoup avaient peur de lui, c'en était la preuve... Soudain, il entendit son titre, qu'il pensait être le seul à porter et surtout de cette manière, crié par un voix féminine :

Lord ! Ne tentes pas un combat en corps à corps contre Jhoken ! Tu ne pourras pas gagner ! Il a été à l'armée presque tout sa vie terrestre, il maîtrise toutes les techniques pour te rompre les os en un seul mouvement. Prends plutôt une arme à feu, il n'évite pas les balles.

__Il reconnu à la voix la directrice, Colombe Siria, qui semble-t-il, peinait suffisamment avec Isanagi pour s'ajouter le besoin de se soucier des élèves, surtout de lui, mais ce conseil valait de l'or et ce pour deux raisons : premièrement, car en effet, s'il avait été à l'armé si longtemps, il n'avait aucune chance en combat rapproché normal et deuxièmement car il soulevait la question de savoir d'où elle le connaissait et si elle savait ce qu'il faisait dans l'ombre. Lui ne semblait pas se soucier qu'il reçoive des conseils et était soudainement apparu derrière lui, immobilisa d'emblée son bras droit, dérangeant pour un droitier et passant un doigt griffu sur sa joue légèrement couverte par une fine cagoule grise opaque qui ne se déchira pas, mais n'empêcha pas non-plus l'ancien militaire de lui laisser une belle marque sur le derrière de la joue :

- Tiens mon gaillard et si je t'enlève ton masque ridicule afin qu'on puisse voir ton visage ? Hein, ce serait bien fendant dis donc !

__Que faisaient les autres ? Que faisaient les clones de Shindô ? Que faisait l'élève au pistolet ? Ses plans avaient été compromis, plus que jamais, il avait besoin de leur aide. Ou pas... une idée folle lui était soudainement passée par la tête et il n'attendit pas une demi-seconde pour l'appliquer : il tourna la tête avec violence, envoyant son masque plus dur que du fer droit dans le visage de son opposant qui avait fait l'erreur de se pencher en avant pour se faire entendre de sa proie masquée sans crier malgré le vacarme ambiant. Ce dernier, de surprise, desserra son étreinte sur son bras droit, ce qui lui permit de se libérer et de s'éloigner de quelques pas avant de faire volte face et de le voir ni plus ni moins que tenant en respect, seul, avec un couteau, les deux clones de Shindô. Ils choisissaient bien leur moment, ceux-là... /PAN/ Une détonation retentit à proximité et Vlad qui n'attendait que ça en sortant son propre pistolet, admira Jhoken recevant une balle dans l'épaule gauche par surprise avec une joie non-masquée. Cela ne l'empêcha par contre pas d'esquiver de justesse les deux coups de katanas qui suivirent.

__Tout semblait se passer très vite : à la fois, du coin de son champ de vision, Vlad vit un garçon enfoncer une épée dans l'oeil du dragon, paralysé au sol par des lianes sans nul doute créés par Colombe, des cris et un boucan de tous les diables émanait de la direction de la tour de l'horloge et deux balles partirent de deux canons différents vers la même cible, Jhoken.

__Il ne pouvait pas s'en sortir, ou du moins pas s'en sortir sans plusieurs blessures considérables, pas à quatre contre un, pas avec les deux clones synchronisés l'empêchant d'approcher les élèves lui tirant dessus aussitôt qu'il était en ligne de mire. Les lames des katanas suivaient des trajectoires précises, le forçant à ne jamais faire d'erreur, ne jamais être distrait et redoubler d'inventivité dans les manoeuvres d'esquive pour ne pas être trop facile à viser. Et pourtant, malgré cette victoire assurée, Vlad se sentait mal, sa vision, peu à peu se troublait et sa concentration diminuait, comme si... Il n'avait pas le temps de vérifier, mais, juste avant de presser la gâchette, il réalisa qu'en donnant un coup de masque à Jhoken, il avait été blessé, sans doute de façon assez dommageable, par la griffe de ce dernier. Vu son emplacement, plusieurs vaisseaux sanguins devaient avoir été sectionnés, il perdait sans doute pas mal de sang et il ne tiendrait plus longtemps debout.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 6 Mai 2013 - 16:27

Isanagi Tensho

Peu importe, la fin de cette cérémonie allait bientôt s'achever de toute façon. Isanagi l'a regardait argumenter son discours avec des choses futiles et optimistes à un point inimaginable. Autant les détruire directement avant même qu'ils ne puissent connaître la vie - Pensait-il ironiquement. Les aiguilles n'avaient pas atteintes leurs cibles mais ce n'était pas bien grave, à présent, Colombe était à genoux devant le directeur. Profitant de cet instant, Isanagi leva le bras vers elle, émanant une sombre lueur devant lui.

Bien, alors, tu ne me laisses pas le choix Colombe, je vais t'enraciner dans cette académie à laquelle tu tiens tant.

La sphère grossissait à vue d'oeil et d'un seul coup, elle vint entourer la directrice fatiguée. Des sceaux diverses commençaient à apparaitre tandis que des éclairs nocturnes scintillaient tout autour d'elle. La soulevant dans les airs, la sphère finit par s'incruster dans la peau de la directrice, prenant la forme d'un tatouage d'ambre sur sa chaire.

Tu vois ce sceau, ce tatouage sur ta peau ? Avec ça, tu peux être sur que le monde des humains ne t'es plus accessible, tu resteras ici, inoffensive, à contempler la destruction du monde des humains sans pouvoir rien y faire. Merci, les pages du grimoire.

Il se rapprochait alors d'elle et vint lui adresser un sombre sourire. Derrière lui, un immense nuage de fumée prenait place sur tout un pan de l'estrade. On pouvait voir quelques choses de l'autre coté, la guilde noire bien sur. Ceci était un portail éphémère y menant. Alors le directeur haussa le ton, à travers ce champ de batailles si manifeste, si magnifique.

Bien ! A présent, il est temps pour nous de se retirer. Ceux qui souhaitent me rejoindre, passez ce portail, Jhoken, arrêtes de faire mumuse, nous avons des choses plus sérieuses à régler que de vulgaires et faibles apprentis-Dieux

Sur ces mots, il prenait place devant le portail, attendant que ceux qui souhaitait le rejoindre veuillent bien s'y inviter. Bien entendu, son quatuor de guerriers légendaires apparaissaient tout autour de l'estrade afin de bloquer tout éventuels opposants. D'un murmure silencieux, il ordonna à Shiva - son homonculus le plus puissant et à l'effigie de sa fille - de faire disparaître le dragon qui ne servait plus à présent.

Jhoken

Jhoken était en proie avec ce mystérieux élève masqué et il semblait s'en délecter convenablement. L'excitation était à son comble et son regard - jaune vif - prenait des teintes sadiques et lubriques. Sa longue langue reptilienne glissait en dehors de ses lèvres fines et son doigt finissait son rapide parcours sur la joue de la victime. Soudain, un gentil masque vint percuter son visage ténébreux et il fut acculé de quelques mètres en arrière ! Se relevant par réflexe, une balle se logea dans son épaule tandis qu'un cri sexy retentit. Rapidement, il fut saisi par des clones, tenu en joue et pourtant, il souriait, tête baissée.

Pas mal du tout dis donc, ça fait mal mais là d'où je viens, j'ai vu mille fois pire ! Tu crois être à la hauteur ? De ma magnificence ? Déconnes pas ! Et c'est pas ces machins qui vont m'empêcher de te charcuter la peau de ton délicat visage !

Au loin, la voix d'Isanagi retentissait et ces paroles vint affliger au sourire de Jhoken une amer expression. Pestiférant à voix hautes de grossières insultes, il finit par relever sa tête et balança à son pseudo adversaire, ceci, d'une voix aussi tranchante qu'une lame de rasoir.

Désolé mon coco, je dois partir ! C'est bien dommage mon petit mais j'espère que la prochaine fois, tu seras un peu meilleur hein ! Et surtout changes de masque, le blanc et le noir, c'est démodé...

En un instant, rapide et vif, il disparut dans une explosion de poudre ténébreuse - tel un magicien s'exerçant à son dangereux spectacle - pour apparaître plus loin, au coté de son maitre, Isanagi Tensho. Massant son épaule, il planta deux doigts pour déloger la balle et d'une pichenette, la balança plus loin.

Le Dragon.

Le dragon avait bien mené ce pourquoi il avait été invoqué : Semer la pagaille. Mais maintenant, il fallait qu'il disparaisse aussi rapidement qu'il soit venu. Ainsi, d'un éclair cristallin et bleuâtre, Shiva apparut , lance gigantesque à la main. Mouvement sec, vers le bas, une giclée de sang noirâtre s'éparpilla tandis que le cri légendaire retentit decrescendo...C'était la fin pour cette bête mythique.

♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Lun 24 Juin 2013 - 16:05


Un au revoir.

Affaiblie par mon pouvoir du temps, je n'étais pas en position de combattre, il me fallait une pause. Pourtant, malgré les coups que je recevais, je me devais d'être forte pour assumer mon erreur et mener la défense de l'académie. Mais, le directeur déchu de son rang écarta Kym et usa d'un étrange maléfice.

Isanagi profitait de ma fatigue pour me maudire d'une puissante malédiction, un sceau magique que même le grimoire de Deus ne peut effacer. Son pouvoir m'avait emporté dans les airs et blessé, mais je n'avais pas eu peur. Je savais que c'était ma punition pour ne pas avoir su prendre soin de mon collègue.

▬ Tu vois ce sceau, ce tatouage sur ta peau ? Avec ça, tu peux être sur que le monde des humains ne t'es plus accessible, tu resteras ici, inoffensive, à contempler la destruction du monde des humains sans pouvoir rien y faire. Merci, les pages du grimoire.

Ma poitrine me brûlait et une étoile bleue était apparue sur ma peau. Je regardais Isanagi avec toute la rage et l’incompréhension qu'il m'inspirait. Il avait peut-être gagné cette bataille mais pas la guerre et le grimoire de Deus restait dans l'académie, en ma possession. Je lui dis alors :

▬ Fuis donc, si ton courage s'élève juste à martyriser des humains inoffensifs. Mais saches que tu ne gagneras pas ! J'ai Deus, le grimoire, le conseil et tous les élèves que tu n'as pas encore emporté dans ta folie. Tu ne gagneras pas ! Deus te ramènera à la raison et te montrera ta voie.

Puis Isanagi fit apparaître un portail magique qui s'ouvrit sur un bâtiment sombre et glauque. C'était son repère, placé dans le monde des humains. Si j'avais su, je serai allée détruire ce lieu avant la cérémonie. Maintenant, c'était trop tard et le directeur fou proposait aux élèves de le rejoindre. Je regardais les apprentis autour de moi, je voyais bien que certains étaient tentés et j'essayai de les ramener à la raison avec toute la conviction du monde :

▬ Mes élèves, mes professeurs, vous ne devez pas le suivre ! Si vous quittez l'académie, votre renaissance en tant qu'apprentis-dieux n'aura plus aucun sens. Pensez à ce que vous deviendrez si Deus venait à se réveiller ! Si vous quittez l'académie, vous ne pourrez plus revenir, vous ne serez plus sous ma protection et celle du grimoire. Réfléchissez bien, pensez aux humains, aux femmes, aux enfants, à ceux qui souffrent de la faim ou du froid. Pensez-vous vraiment qu'ils ne méritent pas de l'aide ?

Mais je savais que je devais laisser les élèves choisir seul et quitter l'académie ou non. C'était mon destin d'assumer une telle trahison et de regarder les apprentis grandir par eux-même.
Isanagi prit place devant le portail avec Jhoken et je me chargeais uniquement de retenir la rage de certains de mes élèves afin qu'ils n'affrontent pas Isanagi.Nous avions déjà subit beaucoup de pertes autant au niveau des personnes que du matériels. Oui, c'était mon rôle à moi, la directrice de la Deus Académia, de les retenir du juste coté plutôt que le coté hérétique et obscur de ce fourbe Isanagi.



« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mar 25 Juin 2013 - 18:47
Le dragon avait disparu sous un grand cri qui avait fait mal à la tête de l'apprentie. Ealia ne comprenait plus grand chose, mais la personne armée d'une grande lance avait mis fin à la bête gigantesque. Ealia secoua la tête, son pouvoir l'avait épuisée. Elle n'avait plus à l'utiliser, et elle se demandait bien si il avait servis à quelque chose. Peut-être, peut-être pas. Elle ne pouvait pas le savoir, et de toute manière elle s'en foutait. L'apprentie avait essayé, c'était déjà ça.

Ealia regarda tout autour d'elle, c'était le chaos. Des gens criaient, des gens saignaient. Les débris de la tour étaient éparpillés partout autour d'elle. Mais, le plus important était que les combats avaient cessé. En effet, un rapide coup d'oeil vers le méchant aux yeux étranges -qui n'était plus là- avait suffi pour le comprendre. La jeune apprentie restait sans bouger sur son rocher. C'était un bon point d'observation et ainsi elle pouvait voir tout ce qu'il se passait sur la place. Mais c'était surtout qu'elle ne se sentait pas encore capable de glisser en bas de son perchoir et marcher avec sa grosse blessure. Ça faisait mal, mais ce n'était pas comme si cela l'handicapait beaucoup. La douleur était assez peu importante pour la schizophrène. C'était surtout que le sang qu'elle perdait, même en peu de temps, manquait rapidement de par sa petite carrure et sa minceur. Elle posa le regard sur son bras. Le tissu était trempé et coloré d'un rouge foncé empestant le sang. Au moins, ça semblait ne plus beaucoup couler avec le nœud serré qu'elle avait fait. Il fallait qu'elle se ressaisisse. Elle était peut-être timide, mais elle pouvait toujours aider quelque personnes bloquées sous les décombres. Elle n'avait pas besoin de parler pour soulever des morceaux de pierres. Mais, certes ce n'était pas la motivation qui manquait, mais plutôt sa résistance physique. Elle ne se sentait pas assez forte pour soulever des pierres qui faisaient son poids, ou plus.

Soudain, un grand portail. Un grand portail qui menait à un bâtiment sombre et menaçant. Il n'était pas rassurant du tout. Les yeux d'Ealia se portèrent sur l'ancien directeur. Elle ne pouvait pas entendre ce qu'il disait, elle était un petit peu trop loin et les cris des autres élèves parasitaient grandement les paroles d'Isanagi. Ealia se doutait qu'il disait encore des choses étranges. Des choses mauvaises. Elle ne voulait pas le suivre, elle avait peur de lui. Quand elle pensait que c'était ce même homme qui l'avait accueillie à l'Académie, cela la rendait triste. 

Comment pouvait-on retourner sa veste ainsi? Les Hommes étaient corrompus, même Ealia le savait. Elle en voulait même à tout son village de l'avoir poursuivie à mort à cause de sa différence. Mais n'était-ce pas l'objectif d'eux, apprentis-dieux, de les remettre sur le droit chemin? Les paroles de Colombe, la directrice, résonnèrent dans la place dévastée. Elles étaient exactement le fond de la pensée de la jeune apprentie qui ne put s'empêcher d'hocher la tête vigoureusement. 

Cependant, et même si elle s'y était attendue, certains élèves se mirent à se diriger vers le grand portail. Comment pouvaient-ils oser passer du mauvais côté? Ils se rebellaient contre ce qui leur avait donné une seconde vie, qui leurs avait donné une seconde chance pour changer les choses. Et ils piétinaient, crachaient et riaient à la face de leur bienfaiteur. Ealia ne pourrait jamais faire ça. Mais elle savait qu'Aleana, elle, en était bien capable. Néanmoins, alors qu'elle s'était attendue à devoir encore lutter pour garder son corps, rien n'arriva. Pas une voix, pas un maux de tête. Pourquoi? Aleana avait-elle peur de la blesser en la forçant à partir pour une vie tout autre qui probablement, ferait bien plus de mal à Ealia que de rester ici? Après tout, Aleana ne voulait-elle pas seulement son bien? Même si sa notion de bonheur n'était pas la même que l'apprentie, elle n'allait peut-être pas la rendre aussi triste. Non. C'était surement pour ça. D'un côté, la jeune fille était contente qu'elle pensât ainsi à elle. 

Ealia se redressa en regardant les quelques élèves qui se présentaient devant le portail. Certains étaient hésitant, et d'autres pas du tout. Ealia les trouvait tous méprisables, c'était des traîtres, rien d'autre. Elle soupira longuement en baissant ensuite les yeux. Qu'allait-il se passer à présent? Il y avait beaucoup de blessés, même si personne ne pouvait mourir. Quelqu'un allait-il tenter d'arrêter tout ceci? Personne ne semblait, aux premiers abords, vouloir intervenir. Tout le monde regardait, impuissant, leurs camarades trahir ceux qui les avaient accueillis. Ealia restait là aussi, perchée au milieu de débris, au milieu du sang qu'elle avait mis partout. Elle n'avait plus qu'à attendre, et regarder la suite, sans pouvoir faire grand chose.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Ven 28 Juin 2013 - 19:21

__Jhoken fut sauvé par le gong, car si le combat avait duré un peu plus longtemps, il aurait été vaincu. Vlad ne comprenait pas ce replis, pour lui, ils avaient de grandes chances de perdre, même s'ils avaient en effet vaincu le fou noir, personne n'aurait pu venir à bout d'Isanagi et de la multitude d'élèves qui l'avaient rejoints.

__Ce n'était pas une certitude, cependant, qu'ils en seraient sortis victorieux, car peu après, les clones se dissipèrent dans l'air, ce qui les aurait laissés sans protection, lui et le type au pistolet. Puis, sans être sûr que ce n'était pas juste une idiote vantardise, les balles ne semblaient pas trop l'affecter. Sa plaisanterie sur son masque laissant cependant Vlad aussi froid que le sang qui tachait ses vêtements et avait été refroidi par la bise, pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas drôle à la base, mais que le fait que son masque ne soit pas amovible la rendait presque autant de mauvais goût que l'objet qu'elle critiquait. Le conseil qui l'avait précédé était plus judicieux, s'il voulait rivaliser, il fallait qu'il devienne un vrai combattant, qu'il se procure un véritable arsenal, ou du moins l'une ou l'autre arme correcte.

__Pour le moment, plutôt que des équipements, c'est de soins qu'il avait besoin. Son sang commençait à manquer, sa vision à se flouer, son cerveau à ralentir, son coeur à se démener pour faire tout fonctionner correctement malgré la quantité réduite de globules rouges dont il disposait. Puis le commandeur organique de sa tête décida qu'il valait mieux couper l'afflux de la douleur, que l'inconscience était la meilleure échappatoire. Vlad s'écroula, masque contre terre, mais pouvant, assez étonnamment, toujours penser.

__Penser à cette défaite horrible qui venait de leur être infligée, penser à toutes les conséquences, penser à la bêtise des doctrines irréfléchies que soutenaient Isanagi et se demander "Pourquoi ?". Après tout, pourquoi, si l'on avait été trahis par des humains, trahir à son tour quelqu'un pour se venger d'eux ? Les renégats avaient tout trahi : Deus, qui leur avait rendu la vie et donné leurs pouvoirs, Colombe, qui se démenait pour préserver l'ordre et la justice, sans doute par peur, comme cela venait pourtant de se produire, d'être victime d'un coup du sort, injuste et sadique, les humains, qui méritaient pour la plupart d'être sous la protection de l'une ou l'autre divinité et également les autres élèves dont les illusions de monde parfait et emplis de bonté avaient été à jamais réduite à néant. Mais pourquoi cela ? Ce n'était pas comme si cela n'avait pas de conséquences pour eux en plus : ils perdaient peut-être des amis, qui restaient dans le camp opposé, des objets, qu'ils ne pouvaient pas emporter et la vie éternelle qui ne pouvait plus être garantie dans l'autre camp, sans doutes.

__Pourtant, Vlad ne pouvait pas simplement se lever contre eux, utiliser toute sa puissance et tout son être pour les stopper, les faire arrêter, pas sans avoir ses réponses. On ne peut pas juger un être que l'on ne comprend pas, surtout s'il est le semblable de la personne qui le juge. Les assassins, après tout, ne sont pas des monstres et c'est bien cela qui rend la chose effrayante. Si les renégats n'étaient qu'une bande d'abominations, des êtres vils, vivant du sang de leurs victimes, ce serait simple, un camp serait le bien, l'autre le mal. Mais les choses sont rarement si simples et même s'il devait y avoir dans les deux camps des gens pour lesquels la classification est aisée, d'autres, sûrement, faisaient cela au nom de la justice, d'une blessure jamais refermée, pour protéger des êtres chers...

__Devenir renégat, c'était abandonner, abandonner une responsabilité, celle de veiller sur les turbulents humains et vouloir en détruire les preuves, c'est pourquoi, lui-même qui considérait que son payement envers Deus serait seulement payée à sa mort, lui que l'honneur empêchait de ne pas payer ses dettes, ne pouvait pas abandonner cette tâche. Ceux qui n'en voulaient pas n'avaient qu'à ne pas la remplir, vivre parmi les hommes, dans une éternelle seconde vie, une vie de monstre ne vieillissant pas, ne mourant pas. On a une seule et unique vie d'homme et retirer une carte dans le grand paquet de la vie avait un prix dont il fallait s'acquitter, même si, comme Vlad, on n'avait pas le souvenir de son précédent essai.

__Il ne poursuivrait donc pas les renégats, il n'était que le futur dieu de la discrétion, ce n'était pas son rôle, pas encore. Il se contenterait de rester neutre et égoïste, comme toujours.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mer 3 Juil 2013 - 18:04

Posé près du portail, le directeur attendit que tout ceux, souhaitant les rejoindre, viennent. Tranquillement épuisé, il voyait que tous n'en pouvaient plus. Rapidement, tout fut bouclé et Jhoken passait dans le portail en ricanant tandis qu'Isanagi prenait une bouffée en adressant un dernier regard à Colombe. Oui car maintenant tous se soupçonnerait, la confiance ne sera plus si utopique et l'académie aura changé. Expirant un doux filet de fumée blanchâtre, il termina sur ceci :

Merci à tous ! Shindo, Colombe, ce fut un plaisir. La haine, la crainte, la peur, craignez-nous. Le monde changera, les humains périront et seuls les plus forts survivront dans les épreuves à venir. Votre monde utopique se brisera pour laisser place à une cruelle vérité : Vous n'êtes que des larbins d'un sois-disant bienfaiteur qui vous a fauché un repos pourtant bien mérité et tout ça pour des humains qui resteront toujours aussi ingrats de nature.

Tournant le dos à ce paysage chaotique, un mince sourire s'immisçait sur ses lèvres. Bien content que ses plans se soient déroulés sans accrocs, il passa le portail en quelques pas. Le directeur à présent déchu venait de mener sa révolution avec brio et rien, dans un proche futur, ne pourrait l'arrêter. Que ce soit cette charmante et fébrile Colombe, Shindo le fraîchement promu ou Deus lui-même, rien ne l'arrêterait. D'autres renégats - oui, le terme convenait parfaitement - viendraient rejoindre leurs causes. Et forcé par de lucides révélations, la Guilde Noire grandira et annihilera l'espèce humaine. Et, pendant que le portail se refermait, les guerriers disparaissaient et Isanagi souriait toujours. Oui, il souriait en voyons les preux moutons qu'étaient les membres de l'Académie.

♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: [Event principal] La Guilde noire. - Mer 3 Juil 2013 - 18:07
Bien joué à vous ! On a terminé avec cet event, en espérant qu'il vous ai plus ;) (même s'il fut long, très long !)

Kyle Firell -> 500 xps
Ealia Vaylond -> 1200 xps
Lord Vlad -> 1200 xps
[Event principal] La Guilde noire.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Les Annales de la compagnie noire
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Chapitres archivés :: Chapitre II : La Guilde Noire-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page