Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Entraînement des enfers !

Invité
avatar
Invité
Entraînement des enfers ! - Sam 5 Jan 2013 - 17:06


J'avais beau vagué dans les couloirs et petits chemins de l'académie, rien, ne me donnait envie de m'arrêter de songer à ces deux là. Eux ? Willmore et Atios. Le point commun entre eux, c'est que je les ai affronté, la mauvaise, c'est qu'ils m'ont battus. Alors certes, le combat contre Atios n'était pas véritablement un combat, mais bon, cela reste une défaite. La même honte, si ce n'est plus embarrassant et envahissant. Si le passage au gymnase ne m'a pas fait progressé, alors j'irais autre part. D'ailleurs, j'ai sans doute trouvé mon futur camp d'entraînement, un petit coin tranquille sur la carte la de deus nommé "terre inexploré". Alors comme ça personne n'y ait jamais allé, hein ? C'est qu'il doit y avoir des monstres et des choses horribles là bas, non ? En tout cas, j'étais décidé : J'irais dans cette endroit, et j'allais me défouler.

- Mouais, je suis quand même sceptique, ça a l'air super dangereux là bas, et je suis pas à cent pour cent de mes capacités. Et tu ne manipules pas tes ombres avec facilité, même si tu as beaucoup progressé.

- Peut être, mais je peux plus me permettre d'enchaîner les défaites, toi aussi ta fierté a du en prendre un coup, non ? Alors on a pas le choix, a grands maux, les grands remèdes  je ne perdrais plus. Je le refuse.

C'est parole sont remplis de déterminations, mais de doute aussi, je promet des choses, mais il faut avoir la force de les tenir, ce que justement je n'ai pas encore. Et si je trouvais dans ces terres inexplorées un monstre bien plus puissant que moi ? Je... 

- Arrête abruti, je suis là si il le faut, j'utiliserais mes pouvoirs, mais tu prendrais de gros dégâts.

- Peu importe, je veux devenir plus fort, c'est tout ce qui compte.

Tout était planifié maintenant, maintenant il me suffisait de rejoindre ces contrés inexplorées. Malheureusement, mon sens de l'orientation n'allait pas m'aider... J'avais réussi à sortir de l'académie, c'est déjà ça, maintenant, Il faut trouver le bon chemin, et là, c'est une paire de manche, parce qu'il n'y a aucune indication, et donc aucune possibilité de me repérer, il va falloir avancer sans donc. Alors essayons de ne pas faire de conneries. 

- Hmm... Ce ne serait pas là-bas ?

Un endroit étrange où le paysage était très varié, au premier plan, il y avait une grande plaine, avec des herbes très hautes, encore plus grande que moi je crois, ça va être bien galère de se frayer un chemin pour atteindre la montagne. M'enfin, il fallait bien se frayer un chemin dans cette galère. Au moment où j'allais commencer à arracher les premières herbes que j'entendis un craquement derrière. Je me retourna à la vitesse de l'éclair et présenta mon épée à l'inconnu ou au monstre qui me ferait fasse...

- Qui va là ? Qui es tu ?

Un peu frustre, mais c'était pas étonnant, j'étais en territoire plus qu'hostile...



Dernière édition par Shaad Princeton le Lun 25 Fév 2013 - 15:45, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Sam 5 Jan 2013 - 18:58

Entraînement des enfers

Gentil gobelin

Mais quelle journée terrible qui venait de se terminer pour le tout nouveau professeur de stratégie. Il avait passé toute sa matinée et son début d'après-midi à donner cours à de vulgaires idiots sans aucune réflexion ni aucun sens de la logique aussi simple pouvait-elle être. Ces pathétiques gamins n'avaient pas eu l'idée ne serait-ce que passagère de se concerter avant de prendre des décisions personnelles. Fort heureusement, le cours d'aujourd'hui avait été uniquement théorique et sur un simple plateau recouvert de figurines qu'ils avaient le possibilité de déplacer en réaction aux mouvements orchestrés par leur pédagogue. Un vrai lot de crétin qui se persuadaient que foncer dans le tas était la meilleur des solutions lorsque l'adversaire était une armée de gobelins ayant réussis à dompter plusieurs bulette. Il était fort évident qu'une autre stratégie aurait normalement due être mise en application, et dans cette simulation, ce fût la mort de pas moins de la moitié des élèves qui s'en suivit en moins de quelques instants. Les autres survivants, avaient été ceux qui dans la mesure de leurs capacités physiques avaient courus moins vite en direction de l'opposant, leur laissant ainsi quelques secondes de répit supplémentaires avant d'embrasser la mort de tout leur être. Aussi idiots et couards, les derniers encore debout prirent la fuite, offrant leur dos comme magnifique cibles pour les archers ennemis et laissant aux bulettes la délicate chance de les prendre en chasse. Le résultat fût le suivant, la totalité de la classe avait perdu la vie dans cet exercice important, le premier d'une longue série. En prime, Modrus leur offrit une magnifique interrogation le lendemain afin de leur faire comprendre que la stratégie est très importante. Ils passeraient tous un par un afin d'affronter en duel ce maitre dans l'art des stratagèmes. En fonction de leurs choix et du résultat de cet affrontement, il offrirait à chacun une note sur 10, et ceux qui seront en dessous de 6, car il était dans un assez bon jour cette fois-là, auraient droit à une journée complète de travaux, tandis que ceux qui réussiraient pourraient vaquer à d'autres occupations durant toute cette journée là. Qu'ils se sentent à l'aise, en temps normal, il aurait exigé un 7 comme réussite, et dans ses mauvais jours, seul un 8 aurait pu sauver les pauvres étudiants. Quoi qu'il en soit, la journée de cours venait de se terminer, et le professeur se baladait tranquillement dans les couloirs, son étrange livre à la main et lisant un bon bouquin de l'autre. Son aura malsaine faisait reculer tous ceux qui passaient dans son entourage. Effrayant et méprisable, il ne s'était fait que très peu d'amis depuis son arrivée dans l'académie, mais cela lui importait peu, la solitude éternelle ne le dérangeait que peu, surtout qu'avec son pouvoir personnel, il était loin d'être seul toute la journée.

Alors qu'il se posait délicatement sur un banc non loin de là où il se trouvait un peu plus tôt, il déposait son bouquin de lecture sur son carnet noirâtre, dont personne hormis lui n'arrivait à lire le contenu, étrange phénomène qui avait au moins la chance de lui offrir une intimité totale avec le contenu de ses notes personnelles quelle qu'elles soient. Il observait un peu plus loin ce qui semblait être un élève qui se dirigeait rapidement vers les enceintes de l'académie, sans aucun doute pour quitter cette dernière. Le fou ne savait sans aucun doute pas où il allait s'aventurer s'il continuait comme cela. Malgré sa récente arrivée, le professeur avait déjà reçu des informations sur les terres hostiles qui entouraient les bâtiments où il enseignait, et avait fort bien compris qu'il n'était pas prudent de s'y balader seul, surtout lorsque l'on est pas assez puissant pour faire face à une violente faune. Un léger sourire se dessina alors sur le visage du stratège, loin des sourires amicaux que l'on peut voir chez n'importe qui. Non, c'était plutôt quelque chose de très malsain qui s'arracha à son visage lorsqu'il déposa le regard sur son carnet qu'il saisit rapidement en main. Il l'ouvrit, laissant les pages tourner une après l'autre sans même y toucher. Après une dizaine de pages, le livre s'arrêta de tourner les pages, et s'inscrivit automatiquement à l'encre sans que Modrus ne fasse quoi que ce soit, des noms étranges, pour ne citer par exemple que Kryzz, Snurk, Grax, Flak. Le livre avait faim, c'était désormais clair, il désirait passer à table et offrir en même temps un futur garde manger pour le jeune Modrus lorsque ce dernier en ressentirait le besoin. Il était temps de se mettre en route, suivre cet élève, qui pourrait bien le conduire vers ces étranges personnes portant des noms tout aussi étranges. Des gobelins sans aucun doute.

Il prit dans sa main les deux livres avec lesquels il se promenait et se leva afin de suivre de loin cet étrange individu qui venait de quitter l'académie sans se faire repérer par qui que se soit hormis apparemment lui. Ce serait une poursuite non hostile et dans la plus grande des discretions, chose rare chez l'ancien meurtrier schizophrène, qui préférait de loin faire savoir ses intentions dès le début afin de rendre la poursuite encore plus amusante et alléchante. Après tout, il n'était pas semblable à un nécrophage se rassasiant de proies mortes, mais plutôt un vrai carnivore préférant chasser sa proie avant de se délecter de la chaire de celle-ci. Bien qu'il ne s'agissait pas ici d'une chasse à la mort. A son tour, le stratège aux yeux rougeoyants quitta l'enceinte de l'académie divine afin de poursuivre l'élève en grand silence. Après tout, ne pas se faire repérer était sans doute la meilleur solution pour utiliser l'adolescent comme appât et attirer ses futurs réserves de nourriture spectrale. Une autre manière de ne pas trop se salir les mains, une stratégie simple mais qui fonctionnait très bien pour ne pas trop se fatiguer à pister la bouffe. Il rangea délicatement son bouquin de lecture dans la poche intérieure de sa veste, tout en gardant dans la main son carnet fermé, son index entre les deux pages où se trouvaient inscrits les noms de ses futurs festins. Tristes destin qui allait attendre ces quelques individus. Mais quel futur régal cela sera pour ce dévoreur encore inconnu dans la liste des vilains de l'académie. Il accelera soudain le pas afin de reprendre un peu de chemin perdu sur l'adolescent, et toujours restant silencieux, tel un loup, il le suivait, pistait sa trace et restait planqué de manière à n'être perçu sur aucun radar sensoriel de son appât. Son instinct de prédateur lui dictait qu'il serait bientôt l'heure, le moment tant attendu où la première proie allait mordre à l'hameçon allait approcher et le festin de son carnet serait débuté.

En embuscade dans des herbes plus hautes que lui, c'était dire la hauteur de ces dernières, il attendait sagement, regardant l'élève s'approcher lentement d'un autre tas d'herbes dont il semblait vouloir arracher les racines afin de pouvoir continuer sa route. C'était un élan courageux de sa part de se lancer dans une telle tâche, mais forcément inutile et dangereuse puisqu'il se mettait à découvert et donc était à la merci de toutes ces bestioles qui voudraient bien le croquer. C'était là que la stratégie de Modrus se clarifiait, non mieux, c'était là que l'on voyait qu'elle fonctionnait. A peine le jeune homme s'était il mis à arracher la première herbe, qu'un gobelin sortait tout droit des herbes en face de la cachette du professeur de stratégie. Un sourire discret couvrit le visage du stratège, qui fixait l'élève sortant son arme, action futile puisque le professeur comptait de tout manière entrer en action et arracher au monde des vivants cette créature afin de l'envoyer dans un monde lugubre et plongé dans le noir ... Celui du livre ...

Fermant le poing sauvagement, il sortit de sa cachette, avec deux énormes piques qui voltigeaient autour de lui. Il était désormais visible de l'élève, mais ne lui adressa pas un regard, pointant plutôt sa main vers le gobelin, les deux piques, dans une harmonies totales se dirigèrent vers la bête, la première transperçant le montre au niveau du flanc, tandis que l'autre se logeait dans la gorge de ce dernier. Perles par perles, le sang de la proie tombait sur le sol formant une petite flaque. Les piques commencèrent à se fissurer, avant d'exploser en plusieurs morceaux et disparaitre totalement. Un autre sourire malsain apparu sur le visage de Modrus alors qu'il ouvrait son livre à la bonne page. Dans ce dernier, le premier nom de la liste devint rougeoyant, et une aura spectrale s'arracha au corps sans vie du gobelin, avant d'être absorbée par le livre. Dans ce dernier, le professeur pouvait désormais voir le nom de Kryzz devenir noir. Signe que le livre s'était rassasié de ce dernier, et que Modrus à son tour pourrait un jour le dévorer afin de se servir de sa puissance à son profit. Il se tourna ensuite vers l'adolescent, un regard froid et inamical à l'égard de ce dernier, il s'adressa à lui avec un ton sévère et très hostile.

- On ne t'a jamais appris que te balader seul dans des endroits comme celui-ci était inconscient ? Tu veux crever ou quoi ? T'as de la chance de pas être sur la liste de mes élèves, ou je t'aurai déjà collé depuis bien longtemps. Mais vu que tu t'es montré indirectement utile, je vais faire comme si de rien n'était !

Puis, s'avançant vers lui avec un regard toujours aussi froid et sérieux, il marmonna de manière presque inaudible Crétin de gosse.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Sam 5 Jan 2013 - 23:01
La curiosité était un bien vilain défaut, et malheureusement pour moi c'était l'une de mes caractéristiques principales. J'avais lu il y a peu un ouvrage parlant de la géographie autour de l'Académie et force m'était de constater qu'il y avait beaucoup de points sombres. Autant la Deus Academia en soit semblait un espace maîtrisé, dominé...encore qu'il avait ses secrets, autant l'extérieur était empli d'inconnu. Mais, me plongeant dans la lecture, je vis des cartes, des schémas, des explications. La plupart des lieux étaient tout de mêmes assez connus de l'histoire. Tous sauf un en réalité, les terres inexplorées. Le nom était suffisamment parlant et j'eus beau lire le livre de bout en bout, et même consulter d'autres ouvrages je n'appris pas grand chose. On disait que c'était une zone inconnue, un endroit où personne n'avait jamais vraiment posé le pied. On se savait pas jusqu'où pouvait s'étendre ces terres, ni quel était son climat, ni sa faune, si sa flore. Je ne pouvais laisser ça ainsi, ma curiosité ne fit qu'un tour et j’échafaudais déjà un plan.

L'idée était des plus simples, j'allais me rendre en ce jour même jusqu'aux terres inexplorées, qui se trouvaient au delà de la forêt bordant l'Académie. Je n'y resterais que quelques heures, histoires de reconnaître un peu le terrain. J'avais pour but ultime de monter un jour une expédition pour aller découvrir ces terres. Mais je n'en étais pas encore là. Ce jour là, après avoir avalé un petit déjeuner copieux, je partais en direction des ces fameuses landes inconnues. Tandis que je passais le portail de l'Académie je m'allumais une cigarette et mes pas me portèrent tout d'abord vers la forêt. La marche fut assez rapide et calme, il y avait là un petit sentier bien marqué dans le sol qui était simple à suivre. Il me suffit d'une petite heure de marche pour enfin arriver à la lisière de la forêt et admiré une première vue des terres inexplorées.

L'endroit, ma foi, n'était pas très impressionnant. En premier lieu s'étendait une longue plaine d'herbes hautes et sauvages. Au loin je voyais une sorte de formation rocheuse en calcaire, mais hormis cet élément, rien ne venait perturber la platitude du terrain. Je m'allumais une cigarette, réfléchissant quelques instants. Pourquoi ces terres étaient inexplorées, parce que ça ne valait pas le coup...vu le terrain qui s'offrait à moi. Ou bien, et ça devait certainement être ça, l’endroit était trop dangereux. Je m'avançais un peu dans les grandes herbes et je vis soudainement, une trentaine de mètres non loin de là, deux personnes, apparemment en pleine discussion. Je levais la main en l'air pour les interpeller puis fit un pas en avant dans leur direction.

Je bondis en arrière évitant ainsi l'énorme coup qui m'était destiné. Serrant ma cigarette entre mes dents je regardais le monstre me barrer le passage. J'avais déjà vu une des ses bêtes, une seule fois, et c'est cette rencontre qui m'avait poussé à m’entraîner. C'était un chef gobelin de haute taille, les muscles saillants, la gueule béante de dents pointues et dégoulinant de salive. Il tenait à la main un fragment d'os énorme en guise de massue. Il se pencha vers moi, me jaugeant quelques secondes. Je prenais appui sur mon pied droit levant légèrement le gauche, libérant les limites de mon corps, augmentant ma vitesse et ma force. Il abaissa son arme improvisée sur mon crane mais je fus bien plus rapide. En appui je fis pivoter mon corps très vite, ma jambe gauche se détendit à une vitesse qui me surprit moi même et frappa de plein fouet le monstre au niveau du plexus.

- Montone Tiro !

Le coup de pied souleva littéralement le monstre du sol et le projeta bien plus loin...non loin des deux inconnus en réalité. Il s'écrasa au sol, soulevant de la terre et de l'herbe à son impact. J'avançais vers mes deux camarades, rallumant ma cigarette qui s'était éteinte entre temps. Le chef gobelin n'était pas mort, ces saloperies là avaient la peau dure, mais au moins il était sonné pour un moment. Tandis que je m'approchais d'eux j'arrivais enfin à discerner leurs visages. Mon pouvoir fit son travail habituel sans même que j'ai à le commander. Le plus jeune, mais très grand, était Shaad Princeton. Une vie de famille assez moche, un départ chez son grand père. Et...voilà qui était intéressant, il était mort après être entré en contact avec un esprit démoniaque, un dragon plus précisément. Je ne savais pas ce qu'il en était actuellement, mais ce Tiamat semblait avoir tout bonnement tué Shaad en entrant dans son esprit. Et ce au travers d'une épée...un esprit puissant. Il lui avait même donné comme mission de détruire l'Académie. Voilà qui était singulier, ce gamin avait tout du danger pour l'Académie, et pourtant, semblait être un apprenti Dieu comme un autre. Deus avait vraiment une étrange façon de sélectionner ses candidats. L'autre était plus vieux, mais au parcours tout aussi intéressant. Un jeune homme d'un autre siècle, une famille importante, un talent de medium. Je trouvais toute cette histoire de détective très intéressante, dommage que lui et l'autre jeune homme qui l'accompagnait n'aient pas eus un esprit assez puissant pour supporter toutes ces horreurs. Une vie de crime, une exécution et voilà qu'il était parmi nous. Tel était Modrus Hemrod, et même si je n'en savais trop rien, vu son apparence, son expérience, il devait occuper un poste de professeur ici.

Deux personnes tout à fait particulières, des gens dangereux. Et pourtant ils étaient là, sur la Deus Academia aussi simplement que tous les autres, aussi simplement que moi qui avait pourtant eu une vie tout ce qu'il y a de plus banal. Je n'étais cependant pas le moins du monde effrayé, je m'approchais d'eux, la cigarette à la bouche, un sourire aux lèvres, regardant l'endroit où était tombé le chef gobelin, attestant que ce dernier ne s'était toujours pas relevé. Finalement j'arrivais à peu près à leur hauteur, et je me mis à plaisanter de la situation.

- Drôle de façon de faire connaissance n'est-ce pas ? Pietro Alighieri, professeur d'histoire de la Deus Academia.
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Lun 7 Jan 2013 - 0:52

Bon dieu, mais on ne peut être tranquille quand on s’entraîne ?! La dernière fois dans le gymnase, j'ai été interrompu, là pareil ! Faut que je descende en enfer pour qu'on me laisse tranquille m'entraînait ? En plus, c'est pas comme si les gens qui venaient de me déranger était sain d'esprit. Le premier était grand assez sombre, et, qu'on se le dise, était ultra arrogant pour un type qui vient de tuer un misérable gobelin à distance. Même moi qui suis pas un foudre de guerre j'aurais pu m'en occuper aisément avec mon épée et mes ombres. Pas de quoi de me prendre de haut mon grand. Et je te préviens, si jamais tu me menaces encore une fois, tu le regretteras... 

- Magnifique, quel courage, mais si tu le gardes pour toi, il ne pourra pas "craindre" tes menaces...

*Chut, j'ai déjà assez de problème comme ça, si jamais il regarde mon casier ici, ils vont me massacrer.*

- Trouillard.

- Quoi ?! Répète un peu ?!

Et voilà... Je me suis fait avoir.. J'avais fini par répondre par la parole, qu'elle plaie celle là, elle sert parfaitement qu'il n'y a que moi qui peut l'entendre. Voilà, maintenant il fallait que je me fasse comprendre d'eux. Mais comment...? Bon, on va plutôt oublier. Je pointa mon épée vers le grand courageux. 

- T'es qui toi ? Tu viens d'où, je t'ai jamais vu à la Deus. Tu es un prof ? Et vous ? Dis je en me tournant vers le dit Pietro. Et vous ? Je vous déjà vu dans les couloirs... Mais vous faites quoi ici ? Une cigarette...

Alors là, j'avais vu rouge, si il y a bien une chose que je supporte pas, c'est bien la cigarette. Mon regard ne lâcha plus le long bout de nicotine, à l'instant où ce truc tombera à terre, je l'écraserais tel un rhinocéros qui rencontre un feu. Pourquoi tant de haine ? Je sais pas, dois t'il y avoir une raison de haïr une chose quand elle est meurtrière ?

- ...Fin bref, félicitation monsieur Alighieri, vous en avez de la puissance dans le pied pour avoir soulever une bestiole comme ça.

...J'allais quand même vanter un inconnu, et il est vraiment très étrange, je doute vraiment qu'il soit vraiment professeur. M'enfin, y'a tellement de cinglé dans cette académie que un de plus, un de moins... M'enfin, je me sentais un peu minable là, il avait tout les deux mis à terre un monstre, alors que c'est quand même moi qui venait m'entraîner ! Je leur tourna et me remit en route. 

- Bien ravi d'avoir fais votre connaissance, mais là, je suis en plein entraînement, merci de ne pas me déranger, au revoir monsieur Alighieri et... Toi.

Je repris ma marche vers ces hautes herbes à la recherche d'un pokémon un monstre digne de ce nom pour le faire tomber de ma lame, me préoccupant plus trop des deux personnes que j'avais laisser derrière...
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Lun 7 Jan 2013 - 16:58

Entrainement des enfers !

Ventre plein; Un trio d'exploration ?

Alors que le jeune adolescent répondait à Modrus, ou plutôt, alors qu'il laissait échapper une pensée qui n'aurait pas dû être révélée, un autre évènement allait soudain venir perturber cette magnifique discussion qu'allaient entamer ces deux bad boys. Du bruit provint rapidement dans le dos du professeur de stratégie, et sans aucun doute cela ne pouvait être autre chose que les sons d'un nouveau conflit qui éclatait. Le jeune homme ne se retourna pas pour observer ce qu'il se déroulait derrière lui, après tout, cela ne le concernait pas directement, du moins, pas pour le moment. Ca pouvait très bien être un combat entre deux tribus de gobelins ennemies, comme une chasse lancée par d'autres élèves un peu trop aventureux de l'académie divine. La réponse ne tarderait pas à venir aux yeux du sombre professeur. Si c'était des élèves et qu'ils venaient à mourir, il les ramènerait à l'académie afin de se faire passer pour un gentil et pouvoir garder un peu plus longtemps ce voile de gars protecteur de la lumière de Deus, et si c'était des gobelins qui s'affrontaient, il se transformerait en simple rapace, cherchant ainsi à remplir un peu plus Martyrs des âmes de créatures certes faibles, mais pleines d'énergie utile à l'évolution des capacités du possesseur de ce bouquin démoniaque. Alors qu'il sortait de ses pensées, les bruits avaient disparus, et une énorme masse volante s'écrasa juste aux pieds du stratège, qui pu observer un chef gobelin. Sans aucun doute le dirigeant d'une tribu locale qui s'était aventuré un peu trop loin sans sa garde rapprochée et qui, tombant sur un puissant adversaire venait d'être terrassé. Du moins, il respirait encore, et sa cage thoracique se gonflait encore d'oxygène, son adversaire ne l'avait point tué. Ce dernier devait cependant être doté d'une force surhumaine afin de soulever une telle créature et l'envoyer valser ainsi jusqu'au sombre personnage qui se tenait encore debout. Inconscient, il était à la merci de ceux qui restaient là, sans lui porter la moindre attention. Celui qui lui avait fait cela s'était approché, et était désormais à leur niveau, se présentant comme étant professeur d'histoire, le déjà connu de Modrus au travers de discussions, Pietro Alighieri. Mais alors que les présentations venaient à peine de se faire, l'élève voulu déjà les quitter et les laisser comme cela, au milieu de tout. Ne rajoutant rien, hormis se tournant vers son collègue, d'une voix forte, il s'adressa à ce dernier.

- Je suis Modrus Hemrod, mais au vu de votre réputation, il me semble inutile de vous le dire n'est-ce pas ? Vous êtes bien informé en tant que professeur d'histoire me semble-t-il ? Puis, se tournant vers la bête qui commençait à gesticuler lentement, rajouta Si vous voulez bien me donner quelques secondes, et je serai à vous.

Lentement, alors que le monstre rouvrait les yeux, il sortit de son fourreau son katana, qui, lame aiguisée au maximum, trancha de manière nette et précise la créature au niveau de la nuque. Un coup mortelle pour n'importe qui, ayant pour simple effet de faire rouler la tête de la bête sur le sol, laissant le sang jaillir du corps désormais inerte et décapité. Le même phénomène que précédemment se réalisa, une aura verdâtre cette fois-ci s'échappa du corps sans vie, rejoignant le livre, où un nouveau nom apparu, cela de la bête morte. De manière à montrer son contentement, le livre effaça les noms des autres victimes non encore ingérées, et se referma de son propre chef. Martyrs était rassasié pour aujourd'hui, et une nouvelle réserve d'énergie était prête dans le cas où Modrus en ressentirait le besoin. Il pouvait désormais porter à nouveau son attention sur Pietro et l'autre élève. Face à son comparse du corps enseignant, il se devait de faire bonne figure, devant montrer une belle facette de sa personnalité, afin de n'émettre aucun soupçons sur lui et sa nouvelle vie, sur ses buts et ambitions futurs. Sa voix résonna une nouvelle fois, cette fois-ci à l'attention du jeune Shaad dont il ignorait encore l'identité.

- Gamin, évite de t'aventurer seul ici. Le professeur Alighieri ayant tué un chef gobelin, il y a fort à parier que toute sa tribu va chercher les coupables. Et s'ils te tombent dessus, tu seras pour eux le fautif et tu devras payer. A toi seul, il est impossible que tu tiennes face à eux, ils seraient en surnombre. Puis, avec un léger sourire malsain aux lèvres, il ajouta Alors à moins que tu ne veuilles finir dans le même état que ce chef, dévorer par une créature hostile, reste ici, tu y gagneras grandement en force, fais moi confiance là-dessus.

Un regard en direction de son comparse du corps professoral, et il ajouta, son regard rougeoyant plongé dans le sien M'accompagnerez-vous dans cette chasse au gobelin ? Une tribu hostile en moins ici faciliterait grandement une futur expédition de découverte ici. Bénéfique n'est-il pas ? Ses intentions étaient de s'offrir plus de facilités à trouver ici puissance et pourquoi pas, nouveaux spectres serviteurs. Il ajouta d'une voix sarcastique en direction de l'élève Et toi gamin, tu veux participer ? Tu es là pour trouver la puissance non ? Tu as une chance de le faire facilement, saisis ta chance. Et donne moi ton nom, t'appeler gamin me tape sur le système, c'est un surnom débile pour un adolescent avec un caractère aussi trempé que le tien.

Se pouvait-il que Modrus trouve en Shaad quelqu'un d'intéressant ? Au vu du caractère bien trempé de ce dernier, se pourrait-il que le sombre stratège voit un potentiel allié de poids en lui ? Cette réponse prendrait du temps à venir, mais elle viendrait, c'est certain. Deux caractères comme les leur et en recherche continue de puissance, de pouvoir, ils ne pouvaient que faire une équipe de feu, et avec Pietro en option, ça ne pouvait que rajouter du piment à cette journée qui commençait déjà bien !

Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Mar 8 Jan 2013 - 0:09
Je savais que j'avais en face de moi deux personnes potentiellement dangereuse, même pour moi, et pourtant je ne m'en inquiétais pas outre mesure. Je n'étais pas un homme facilement impressionnable de mon vivant et ce caractère n'avait fait que s'endurcir après mon arrivée sur la Deus Academia. De plus, même si je savais que l'un avait en lui une sorte de démon, et l'autre était une sorte de démon lui-même, je ne savais trop pourquoi mais je ne pouvais m'empêcher de les trouver sympathiques. J'étais peut-être trop naïf, mais j'avais envie de leur faire confiance. Au fond de moi, je trouvais que l'Académie regorgeait de gens biens, de gentilles personnes aimables...et je me disais qu'un peu de violence dans le lot ne ferait pas de mal. Quoiqu'il en soit après m'être présenté, le dénommé Shaad commença à nous menacer Modrus et moi avec son épée ce qui me fit doucement sourire. Au fond, lui-même n'était pas bien méchant, il avait juste un fort tempérament, c'est ce qui était à l'intérieur de lui qui était dangereux.

Quoiqu'il en soit, c'est Modrus qui prit la parole en premier. Il s'adressa à moi tout d'abord, se présentant, même si je connaissais déjà son identité. Il dit qu'il avait entendu parler de moi, ce qui n'était en soi pas si impressionnant, je commençais à être assez ancien dans l'Académie pour que mon nom y circule. Cependant je n'avais pas entendu parler de lui, il devait être tout nouveau dans le coin. Même si je connaissais sa vie sur le bout des ongles je n'avais pas la moindre foutue idée de ce qu'il venait faire ici. A n'en juger que par son vécu j'aurais dit qu'il était l'un des Repentis et qu'il assumait une fonction du genre cuisinier, ou jardinier pour expier ses fautes. Mais il avait trop de prestance, trop d'assurance dans la voix et ses yeux brillaient d'intelligence. Quelque chose me disait qu'il était certainement professeur...après tout son vécu lui avait aussi donné des grands enseignements, des connaissances qu'ils seraient utiles d'enseigner. Quoiqu'il en soit, il me demanda de patienter quelques instants et procéda à un petit rituel.

Il sorti un katana ma foi d'excellente facture, le genre à couper en deux une simple feuille de papier qu'on laisserait tomber dessus. Sans autre forme de procès, il trancha la tête du chef gobelin qui roula au sol et répandant des gerbes de sang dans les hautes herbes. Le geste était violent, mais à mes yeux ces créatures étaient bien mieux mortes que vivantes. Je me souvenais toujours amèrement de ma première rencontre avec les gobelins et avaient décidés de faire montre envers eux d'aussi peu de compassion qu'ils en avaient eus avec moi. Phénomène étrange, une sorte d'aura verte s'échappa du corps de la créature et vint vers Modrus, vers son bras, mais je ne vis pas de quoi il s'agissait car la voix de Shaad m'interpella à ce moment-là. Il me félicita pour mon coup de pied, je lui fis un petit geste de la tête avec un sourire en forme de remerciement. Le temps de me retourner et Modrus avait terminé son petit manège. Je ne remarquais que là qu'il portait un livre sous son bras.

C'est ce moment que Shaad choisi pour nous dire au revoir et tourna les talons. Apparemment il voulait vivre une petite aventure seul...à mes yeux c'étaient un peu dangereux. Mais Modrus parla pour moi. Il le prévint sur le fait que e chef gobelin se baladait rarement seuls et qu'une troupe devait être non loin de là. Un gobelin en soit n'était pas vraiment dangereux, toute une tribu, enragée par la perte de son chef, c'était déjà un challenge plus important. Modrus se tourna de nouveau vers moi et m'offrit de rester avec eux, pour chasser du monstre. L'idée était plaisante, et comme il le disait, ça ferait toujours un groupe de ces saloperies en moins quand je reviendrais pour une expédition. J'écrasais ma clope au sol et me tournais vers Modrus...tentant un coup de poker que j'étais certain de remporter.

- Vous devez être le nouveau professeur dont j'ai entendu parler il y a peu...je dois avouer avec honte que je ne connaissais pas votre identité, juste que j'avais un nouveau collègue. Mais si cela peut me faire pardonner, je serais ravi de tuer quelques monstres en votre compagnie.

J'avais dit la vérité pour une fois. Il était vrai que j'avais entendu parler d'un nouveau professeur, mais jamais je n'avais entendu ni son nom, ni son prénom...mais j'étais certain que ce professeur dont il était question se tenait debout devant moi. Je me tournais vers Shaad qui avait stoppé son pas.

- Pas que je veuille retenir ta fougue mais tu ferais mieux de rester ici...c'est plus sûr. Et que l'on soit là ou pas, tu vas avoir ta dose de combat et d'entrainement d'ici très peu de temps, fais-moi confiance.

Je me tournais vers la lisière de la forêt. Celle-ci d'un côté, les terres inexplorées de l'autre, et deux personnages potentiellement dangereux autour de moi. Pouvait-on faire plus périlleuse situation ? Certainement, mais celle-ci était déjà à mon gout suffisamment abrupt. Pourtant, je me sentais bien...mieux que jamais. J'entendais des bruits dans la forêt se rapprocher de nous, le reste des gobelins, courant certainement furieusement vers nous pour tuer les assassins de leur patron. Je décalais mes pieds, prêt à distribuer aux créatures leur comptant de coups de pieds. Je tournais mon visage vers Shaad avec un grand sourire.

- Je crois même que les ennuis arrivent...
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Mar 8 Jan 2013 - 15:42


Ouais, ouais, je la connais celle là, on me dit que j'aurais mon lot de combat, etc etc... Mais ça va finir comme avec les chocolats quand j'étais vraiment vivant. Je ramenai du chocolat, mais une seconde d'inattention et j'avais toujours mes bras, mais plus de chocolat ! Tsss, m'enfin, cette fois, pas question de me faire avoir. Je m'arrêta un instant pour me tourner vers eux avec un air légèrement agacé et vis la tête du chef gobelin dans toute sa splendeur. Une belle couleur semblait s'échapper du petit trou qui devait lui servir de coup. M'enfin, la couleur était belle, mais le reste... Ne manqua pas de remonter tout l'œsophage et arrivât vers la plus grande porte qui pouvait y avoir dans la partie supérieur de mon corps.

- Désolé, je...

Ça n'a pas manqué, j'eu à peine le temps de me tourner pour leurs épargner ce spectacle de mon petit déjeuner passer au mixeur de mes sucs digestifs. Il avait presque un belle couleur : Un espèce de blanc nacre, marié à un marron très claire. très beau. Très gracieux.

- Pas mal l'idée ! Si jamais avec ça les autres gobelins rapplique pas, je n'y comprend plus rien à leurs cerveaux atrophiés...

*C'est pas le moment abrutie !*

Je me releva aussi vite que je peux. Pas le temps de rester en position de faiblesse. En même temps que je me reprenais, je les entendait parler. Ils parlaient d'explorations et décimer une meute. Alors c'est la meilleure ! C'est moi qui vient me battre, c'est eux qui se font plaisir ?! Pas question ! Soudain, la voix de Monsieur Alighieri se fit plus audible, comme si il m'avait parler. Je me tourna vers lui pour écouter un peu mieux... 

- Abruti, regarde devant toi !

Soudain, dans un réflexe assez étrange, je fis ce que me demanda Tiamat. Et là, une espèce de masse se fit sentir autour de moi. Les touffes d'herbes tout autour de moi commençait à s'agiter.

- Bon deus ! Je savais que ce serait puissant, mais à ce point là ! Tu vas l'avoir ton combat.

*Y'en a une dizaine là ! Je suis d'accord qu'ils sont cons et facile à battre, mais dix contre un, c'est... C'est...*

Soudain un truc verdâtre sorti d'une des hautes herbes. Heureusement que j'avais déjà sorti mon katana. Je contra l'attaque du gobelin qui beuglait un truc incompréhensible pour un cerveau humain, en plus de baver, dont une goutte tomba sur mon katana, et c'est là que Tiamat me fit comprendre que je ne devrais jamais l'énerver.

- Ce truc... Ce truc vient de me baver dessus ?! Massacre le !!

Je sentis son pouvoir montait, elle était furieuse, mais plus que jamais je ne l'avais vu. Elle avait même forcer l'aura noir ,que je sens  à chaque fois que j'utilise, prendre forme autour de moi. Je ne l'avais pas souhaité. D'ailleurs, ça me fait pensé que je ne l'ai jamais souhaité, elle venait à moi uniquement sous la colère. Je me suis toujours demandé à quoi elle pouvait servir ? Ce n'était pas le moment de me le demander. Sur le moment, je ne l'avais pas demander, et lui résister était extrêmement douloureux. Comme si quelques choses me rongeait de l'intérieur.

- A...Arrête, ça fait mal, c'est horrible !

Mais il semble que la fureur l'avait complètement oublié que j'existait. Elle voulait absolument laissé cette foutu aura prendre le contrôle. Ça sentait mauvais... Et je ne pus la retenir plus longtemps. Je poussa un cri de douleur ultra strident. Puis le calme pris place. Mon visage et mon corps complètement ramolli. Soudain, le gobelin a cause de qui tout ceci arriva s'attrapa la gorge. Et pour cause, une de mes ombres l'avait pris à cette endroit et l’étreignait.  On pouvait sentir son souffle s'appauvrir à vue d'oeil si on était assez près, et soudain, ses bras tombèrent, c'était fini pour lui. Il tomba à terre comme le poids mort qu'il était devenu. Mais étrangement, l'aura noir ne me quitta pas. Normalement, elle me quitte dés que tout colère en moi disparaît, mais là, elle est apparut sans que je le sois. Et là, alors que les hautes semblaient arrêter de bouger. Les gobelins ayant sans doute compris que contre nous trois ils n'auraient aucune chance. Et, sans que je le veuille non plus, mon visage se tourna vers mes deux compagnons d'explorations. Et la voix qui en sortit, je l'aurais reconnu parmi les cris de n'importe quelle personne en ce bas monde.

- On joue à un jeu ? Celui qui fait le plus d'ennemi vaincu à gagner...

Mon corps s'engouffra dans les hautes herbes, d'un pas décidé et d'un calme qui faisait froid dans le dos. Alors c'est ça le chaos...?
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Mar 8 Jan 2013 - 23:38

Entrainement des enfers !

La tribu arrive !

Alors que la scène de décapitation avait légèrement troublé le pauvre Shaad, ce dernier se mettait à rendre son déjeuner, le genre de spectacle que même les hommes tels que Modrus se passaient bien de voir. Après tout, il se serait bien passé de savoir ce qu'avait dégusté l'adolescent le matin même. Il n'empêchait que malheureusement, ce genre de remontées n'allaient avoir qu'une seule conséquence, ramener les monstres jusqu'au trio de l'académie, et si trop nombreux, les gobelins seraient même capables de prendre l'ascendant sur eux. C'était le genre de tournant qu'il fallait éviter de prendre dans cette bataille qui allait bientôt commencer. Sortant de sous sa veste un paquet sans doute familier pour Pietro, le sombre stratège en tira une cigarette, roulée à la main le matin même par le professeur de stratégie lui-même. La déposant entre ses lèvres beiges, il l'alluma, tirant une première fois, et expirant la fumée quelques instants plus tard. Entre temps, l'élève avait terminé de déglutir et allait enfin pouvoir reprendre part à la discussion, et très rapidement au combat que l'odeur de sa gerbe allait indubitablement déclencher. Le bâton de tabac continuait à se consommer au rythme des inspirations du maître des démons, et la fumée, ne manquerait pas d'attirer également les créatures jusqu'à eux. D'une certaine manière, il savait que faire cela ou non, ne changerait pas la donne puisque l'odeur les avait déjà très certainement appâté. Une aubaine pour lui de collecter des âmes en nombre, et surtout, d'améliorer son art de la manipulation matérielle et au combat au katana. La première frappe était lancée, elle se dirigeait vers Shaad qui l'évita. L'affrontement n'allait pas tarder à débuter.

Son katana toujours imbibé de sang, prêt à frapper une nouvelle fois dans la main, il observa sans lever le petit doigt le duel qui avait débuté entre le jeune homme et le gobelin qui s'était lancé en première ligne pour venger leur chef ayant péri sous la force du pied de Pietro et la finesse de la lame de Modrus. Il ne fallut pas longtemps au gamin pour venir à bout de son assaillant, qui perdit la vie d'une bien drôle de manière. Le professeur de stratégie ne pousserait pas sa réflexion et son analyse plus loin, le principal était fait, ce gamin s'était débarrassé de son adversaire et était à nouveau prêt à combat, du moins "il" ? Etait-ce vraiment encore lui ou un autre être s'était-il éveillé en lui ? Une voix différente résonna, et les mots qui sortirent d'entre les lèvres de ce dernier sonnèrent de manière bien inexacte aux tympans du sombre homme. Cela ne semblait pas être le genre de déclarations que pouvait bien faire cet adolescent au tempérament bien trempé. Un défi lancé par une entité inconnue, qui laissait émaner une aura bien destructrice, qui avait l'avantage de plaire énormément à Modrus, qui bien entendu, allait accepter ce défi, y voyant l'occasion d'ôter âmes et âmes, encore et encore. Martys serait rassasié pour au moins plusieurs jours avec ce qu'il se préparait à lui faire ingérer dans les minutes qui allaient suivre. Shaad, dont il ignorait encore le nom s'enfonça dans les herbes hautes, et disparu de son champ de vision. Rapidement, laissant tomber sur le sol sa cigarette, l'écrasant de son pied, il se tourna vers Pietro, afin de s'adresser à lui, glissant à ce dernier un petit détail qu'il avait omit de dévoiler à l'imprudent élève avant qu'il ne fonce tête baissée.

- Nous devrions le rejoindre rapidement. Dans sa soif de sang, il a oublié une chose essentielle: Ne jamais foncer seul. L'attaque de ce gobelin solitaire n'était pas un hasard, ce dernier n'était qu'un appât et rien de plus pour nous attirer dans un piège bien plus meurtrier, une embuscade en terrain ennemi. Nous devons rapidement le rattraper si nous ne voulons pas que ce dernier périsse de manière totalement dénuée d'honneur.

Sans attendre la réponse de son collègue historien, il prit un pas rapide afin de reprendre son retard sur Shaad, qui marchait avec arrogance directement à sa perte en fonçant de la sorte. En tant que professeur de stratégie, il avait facilement reconnu celle bien trop basique de l'adversaire. Une fois qu'ils seraient entrés dans un cercle bien délimité par la tribu gobeline, les membres de cette dernière allait refermer leur rond, et s'approcher petit à petit du groupe, jusqu'à les restreindre dans un espace très limité et les obliger à repousser des assauts multiples venant de toute part. Il lui était inutile de préciser, qu'aussi forts pouvaient-ils être ensemble, si l'ennemi était trop nombreux, leurs chances de s'en sortir indemnes approchaient fortement du zéro. Son pas de course lui permit de rapidement rejoindre l'élève, et tenter d'interpeller ce dernier.

- Hé gamin, reviens ici, si tu pars seul, tu te jettes dans leur piège, ne fais pas une connerie pareille !

Malheureusement, dans sa course, Modrus avait oublié de calculer les dimensions probables du cercle, et avait déjà passé la frontière de fermeture de ce piège si basique. Déjà sur le flanc droit, un adversaire se jetait sur lui, et jaillissant de la gauche, un autre se ruait droit vers l'élève qui allait devoir à son tour combattre. Le professeur de stratégie contra assez facilement l'attaque adversaire, puisqu'équipé seulement d'un os d'animal aiguisé, le gobelin n'avait pas une portée magistrale. Il le repoussa en l'éjectant vers le ciel, et d'un ample mouvement de bras, trancha la bête en deux, dont les deux parties séparées touchèrent rapidement le sol. Tel un aimant, Martyrs aspira l'âme de la même manière que précédemment, et le combat allait pouvoir continuer. Déjà les bruits de pas en sa direction se faisaient entendre. Il fermait les yeux, écoutant d'où provenaient les opposants, il ne ferait qu'un bouchée de ces derniers, il le sentait, ils étaient trois à se diriger vers lui, il les attendait de pied ferme.

Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Jeu 10 Jan 2013 - 17:09
Tandis que je m'allumais une nouvelle cigarette en attendant la venue de nos ennemis, j'entendis Shaad vomir derrière nous. Je pense qu'il n'avait pas bien supporté la vue du cadavre à la tête coupée. Ce genre de vision m'aurait aussi certainement retourné l'estomac quelques mois plus tôt, mais on s'endurcissait à la longue sur cette Académie. Modrus semblait calme et serein, après tout il avait vécu une vie de combat et de meurtres, l'approche du combat ne devait pas l'inquiéter le moins du monde. On pouvait entendre les hautes herbes bouger autour de nous ainsi que des craquements de branches venant de la forêt, il fallait croire que nous étions encerclés.

Soudainement du bruit se fit derrière moi, Shaad était aux prises avec un gobelin, le combat venait de commencer. Mais le jeune homme sembla en mauvaise posture quelques instants, comme si il souffrait puis d'un seul coup, une ombre émanant de lui attrapa la créature à la gorge et la laissa bientôt sans vie sur le sol. Le contrôle des ombres était son pouvoir, une capacité tout à fait sombre allant comme un gant à ce jeune homme partageant son corps avec un démon. Puis il nous parla avec une étrange voix, plus confiante, plus froide, plus effrayante. Je le regardais tandis qu'il s'enfonçait dans les hautes herbes après nous avoir proposé ce concours macabre où le gagnant serait celui qui ferait le plus de victimes. J'avais entendu cette voix, dans les images de sa vie que j'avais perçue quelques instants plus tôt. Ce n'était plus lui qui parlait, mais bien Tiamat, le démon sommeillant dans son épée. Le démon avait-il totalement pris possession du corps du jeune homme...c'était une probabilité. Représentait-il un danger pour nous ? J'en doutais fortement, le démon en proposant ce concours semblait d'être d'humeur à jouer.

Je gardais cette constatation pour moi bien que vu l'expression de Modrus il semblait avoir lui aussi compris que quelque chose était arrivé à Shaad. Mais ce professeur n'en perdit pas son flegme et m'intima de le rejoindre au plus vite avant que Shaad ne tombe dans une embuscade. C'est qu'il avait de la jugeote pour aller ainsi de stratégie, quel genre de matière pouvait-il enseigner, la tactique, le génie militaire, l'art de la guerre ? Quoiqu'il en soit ce n'était pas le moment pour se poser ces questions. Modrus s'enfonça dans les hautes herbes à la poursuite de Shaad et je l'imitais presque aussitôt. Cependant les touffes d'herbes étaient si hautes et épaisses que je perdis bientôt la trace du professeur. C'était un joli coupe gorge dans lequel on venait de s'enfoncer, mais je faisais confiance à mes deux camarades pour s'en sortir. Après tout il y avait un démon et un tueur expérimenté...les gobelins étaient-ils vraiment des menaces pour ce genre de personne. J'en doutais sincèrement, seul le nombre au final pouvait peut-être nous poser un souci.

J'entendis Modrus appeler Shaad, lui intimant de ne pas s'éloigner, que le piège allait se refermer sur lui. De mon point de vue nous étions tous déjà dans un piège. Du bruit se fit autour de moi, je ne bougeais plus un muscle...l'ennemi était tout proche. Soudainement deux gobelins m'attaquèrent, un sur la droite, l'autre dans mon dos. Impossible d'esquiver, ni de me déplacer ou de contre attaquer, j'étais fait ! Non, je sautais en l'air, un bond prodigieux d'environ cinq mètres, je remerciais pour ça la puissance de mes jambes et mon contrôle des limites. En retombant sur eux, je repliais mes jambes contre moi et les dépliait juste avant d'atteindre le sol. Chacun fut pris sous un pied et furent écrasés au sol, j'entendis les os frêles de leur colonne vertébrale gémirent de douleur avant de se briser, ça en faisait toujours deux en moins.

Mais je ne pouvais pas rester là éternellement, il fallait se regrouper pour s'en sortir indemne et je refis un grand bond en l'air pour passer au-dessus des hautes herbes et repérer mes acolytes. Modrus était à une quinzaine de mètres de moi, plongé dans les hautes herbes mais sur la défensive, trois gobelins lui arrivaient droit dessus, mais il semblait prêt à les accueillir. Dans un autre saut je repérais Shaad qui s'était bien plus enfoncé que nous dans les hautes herbes...et partout autour de lui on voyait des traînées dans l'herbe indiquant que les petites créatures s'approchaient de lui...combien y'en avait-il, sept, huit ? Je me mis à enchaîner les sauts le plus vite possible afin de le rejoindre et lui porter assistance mais tout en le faisant je criais.

- Modrus, trois gobelins à midi, Shaad à trois heures environ vingt mètres.

Je venais d'indiquer à mon collègue professeur vers où venait ses ennemis ce qu'il devait déjà certainement savoir. Je lui indiquais aussi la direction où se trouvait Shaad par rapport à lui et la distance entre eux... j’espérais ainsi que l'on puisse tous les trois se réunirent avant que les choses n'empirent. Enchaînant les sauts, je franchissais la distance entre Shaad et moi au plus vite avant que le grand groupe de gobelins ne lui tombe dessus.
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Jeu 24 Jan 2013 - 14:48

- ... Ils sont bruyant tes copains. Dis leurs de se taire, ils vont faire fuir mes proies.

Elle est mignonne elle, c'est elle qui m'a piqué mon corps. Je ne peux rien faire, j'avais beau tenter de chercher un échappatoire, mais rien n'y fit. A chaque fois que j'essaye de reprendre le dessus, elle me "renvoi" d'où je viens. Mais comment, je ne comprenais pas comment elle avait fait. Par sa simple volonté ? Si c'est ça, pourquoi ne le fait elle pas définitivement ? Elle n'aurait aucun mal à le réussir. je ne comprend pas. Et je me doute qu'elle ne me lèverait pas le doute par elle même. En tout cas, je pouvais enfin ressentir ce qu'elle vit dans l'épée. Un endroit clôt et froid, quasiment vingt quatre heures sur vingt quatre dans le noir complet. Une véritable prison d’ébène continuelle. Cela avait beau avoir de la "gueule" à le dire, mais même l'être le plus sombre ne pourrait supporte un endroit aussi hostile durant des générations durant, à croire que la possibilité de sortir ne puisse même pas être une solution. J'avais presque honte d'être aussi cruel avec elle et mes menaces. Non, j'avais honte.

*Je...*

*Tais toi ! Tu vois bien que je suis en plein combat !*

Effectivement, j'étais tellement perdu dans mes pensées que je n'avais même pas remarqué qu'elle avait repris le combat. Elle était au prise avec deux gobelins, dont un avait l'air bien furieux. mais revenons quelques instants après. Avant que je me lance dans cette petite réflexion. Le professeur Alighieri venait de crier un code vers la personne qui m'étais encore inconnu. Mais moi je connaissais ce code, bien que je n'y comprenais pas grand chose. Il servait à faire connaître la position d'une personne ou d'un ennemi. Sans doute voulait il prévenir la personne de ma position pour qu'il nous rejoigne. Mais une chose m'échapper. Il voulait pas que je m'enfonce dans les brousses, mais pourquoi me rejoindre dans cette stupidité ? Il devrait pas plutôt m'utiliser comme appât, Il n'avait pu avoir été dupe lorsque Tiamat a parlé, nous n'avons clairement pas la même voix. Même si cela donne aucune garantie sur une puissance potentielle, mais tout de même, en plus, de ce que j'ai vu de l'inconnu, il semblait avoir une véritable attaque à mi-distance. Espérons qu'ils en prendront conscience. Revenons à notre combat, le gobelin semblait vraiment, mais pourquoi ? tout simplement l'utilité d'un de ses yeux. A peine était-il sorti de sa tanière, que mon arme venait trouver sa vision gauche comme victime. Mais Tiamat n'avait pas remarqué qu'il était accompagné, et ne pus complètement esquiver le second coup, qu'elle réussit tout de même à encaisser sur mon avant bras gauche. Mais c'était douloureux ce genre de coup. Bizarrement je n'avais pas senti le coup moi même, mais elle semblait l'avoir belle et bien sentit a en croire le petit "Tssh" qu'elle lacha.

"Voilà, c'est ta faute crétin ! Si tu ne me dérangeais pas avec tes stupidités."

Je n'eus rien à répondre, et de toute façon, cela la dérangerais plus qu'autre chose. Je la laissa continuer son combat, qui l’emmena à réutiliser un sort des ombres, mais celui là, je le maîtrisais dorénavant, c'était le "contrôle des ombres", mais contrairement à un personnage du manga Naruto, la mienne servait à immobiliser, mais me laissait libre de mes mouvements, tant que je dépassais la longueur de ma propre ombre qui avait pris contrôle de celle de mon ennemi. C'est donc avec cette technique que ma dragonne qui aurait dû être resté dans l'épée s'avança lentement, l'épaule gauche quand même dans un sale état, et son avancé fut lente, et a la limite du sadisme avec le léger sourire en coin qu'elle arborait presque fièrement.

"Vous croyez vraiment pouvoir vous permettre quoique soit avec moi ? Je vais vous faire payer, vous allez comprendre ce que c'est que le mot douleur."
Elle mit ses menaces à exécution aussitôt. Lâchant un vaste coup d'épée sur le corps du gobelin pris dans la toile d'ombre. Mais elle était bien attaqué par deux gobelins, non ? Où était passé le borgne ? Et bien il avait "abandonné" son copain pour pouvoir le venger à plusieurs. J'étais encerclé, et Tiamat ne l'avait pas remarqué, préférant prendre son plaisir à se délecter de la mort de l'autre gobelin.

"...Retiens ça : Ne jamais laissez le moindre détail t'échapper lors d'un combat."

*Merci, mais j'aimerais surtout savoir si je vais réussir à l'utiliser à bonne escient un jour, ce conseil..."

"Oh, ce n'est clairement pas demain que tu pourras l'utiliser après que j'en aurais fini avec eux."

Un peu trop sure d'elle pour moi vu la situation assez mauvaise dans laquelle nous étions, mais après tout, pourquoi pas...

Spoiler:
 


Dernière édition par Shaad Princeton le Lun 25 Fév 2013 - 14:52, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Lun 28 Jan 2013 - 11:51

Entrainement des enfers !

Au centre du conflit

Alors que Modrus restait en position, afin de recevoir ses charmants invités, son collègue Pietro se fit un plaisir de lui souligner la direction par laquelle arrivait ces derniers. Au nombre de trois, ces gobelins ne représenteraient certainement pas un gros problème pour le sombre stratège, mais il ne devait pas pour autant se laisser distraire par sa confiance, et rester vigilant afin de ne pas se faire surprendre par ces viles créatures qui tout comme lui, ne feraient preuve d'aucune pitié une fois que le combat aura commencé. Le professeur d'histoire quant à lui était partit rejoindre Shaad, sans doute pour lui porter main forte, laissant le dévoreur se débrouiller de son coté. Ce n'était pas un problème, suffisait à espérer qu'ils ne seraient pas plus de trois comme le pensait Modrus et comme l'avait précisé Pietro. S'ils s'avéraient être plus, ce serait un gros problème pour lui, se voyant alors en nette infériorité numérique, au point de ne pas savoir s'il s'en sortirait indemne. Oui, il s'en sortirait fort facilement, mais quelques séquelles physiques pourraient alors rester, ce qu'il ne souhaitait guère. Il avait dès son arrivée spécifié le fait qu'il ne souhaitait pas faire de séjour à l'infirmerie, ce qui signifierait soigner lui-même ses blessures jusqu'à les laisser cicatriser et ainsi en garder le marque, le souvenir jusqu'à la fin de sa vie d'apprenti-dieu, ou alors tout simplement éviter d'être blessé par qui que ce soit. Les deux hypothèses étaient acceptables, mais si Modrus devait choisir, ce serait sur la seconde que se poserait son dévolu. C'était donc dans l'optique de finir rapidement ce combat, et sans aucune blessure à recevoir, qu'il attendait ses futurs opposants. Les bruits de leurs pas à travers les herbes se faisaient de plus en plus intenses, laissant ainsi au professeur de stratégie le doux plaisir de savoir qu'ils seraient bientôt là, dans une poignée de secondes ils se jetteraient sur lui afin de lui ôter la vie, sans même savoir que les prochaines victimes envoyées en enfer seraient en fait eux-mêmes.

Les secondes passaient très lentement, et Modrus se préparait, son pied droit en arrière, le gauche en avant. Il était légèrement courbé, prêt à recevoir ses trois invités. Sa lame se tenait devant son visage, fermement tenue entre ses deux mains. Ses yeux restaient fixés sur l'horizon, regardant à 12h00 comme le lui avait si gentiment précisé son collègue. Sa lame allait faire couler le sang de ces monstres, et le sol s'en abreuverait afin de se teinter d'une légère couleur de sang. Quelques petites goûtes de sueur coulaient le long de son visage, perlant avant de s'effondrer en direction du sol après être tombées de son menton. Les quelques petits clap émis par le son de la sueur qui frappait le sol était audible par Modrus tellement sa concentration était intense, tous les sons lui étaient perceptibles. Il était prêt et n'attendait plus qu'eux. Ils ne sauraient plus tarder, le son projeté par leurs pas ne faisait que s'intensifier, si bien, qu'ils n'étaient plus qu'à deux ou trois mètres selon le professeur de stratégie. Deux secondes, c'était tout ce qu'il restait comme temps au sombre stratège avant de voir ces monstres bondir sur lui. 1 ... 2 ... Ils étaient là, ils bondissaient en harmonie vers le professeur, qui ne bronchait toujours pas, attendant l'offensive en retombée de ses adversaires. L'un était armé de son gourdin, les deux autres de petites haches. Il était clair qu'il allait devoir d'abord s'occuper des deux haches et puis du gourdin. Le duo aux haches serait bien plus dangereux puisque leurs armes pouvaient être mortels dès le premier choc, et surtout, elles pouvaient servir d'arme de jet. Alors que les trois gobelins retombaient vers Modrus, arme à la main et prêts à lui ôter la vie, le stratège plongea vers l'avant, passant sous les jambes de ces monstres. Se relevant rapidement, il frappa du pied dans le dos de celui armé d'un gourdin, qui fut propulsé vers l'avant, laissant quelques secondes de répit au professeur afin de s'occuper des deux autres.

Frappant rapidement de sa lame, Modrus ôta déjà la vie de l'un des deux gobelins, sans leur laisser la chance de résister. Le sang qui s'éleva dans les airs était comme l'annonce du début de ce petit massacre de la part du professeur de stratégie. Le corps sans vie s'écroulait au sol, et le cri du second gobelin encore debout se faisait entendre. Au même instant, celui armé d'un gourdin se relevait, et venait prêter main forte à son camarade, un nouveau deux contre un qui ne laisserait aucune marque au stratège. Des adverses tels qu'eux n'étaient pas vraiment d'une grande difficulté pour le jeune professeur. Il regardait le duo lui plonger dessus, contrant facilement l'attaque combinée de ces deux derniers. Profitant des quelques secondes qu'avaient passé les gobelins en l'air, il avait matérialisé une pique, qui vint se loger droit entre les deux yeux du second gobelin à la hache. Ça en faisait toujours deux de moins, il repoussait simplement le gobelin au gourdin afin de commencer un duel dont la victoire ne pouvait aller que vers le descendant des Hemrodrias. Il tapait du pied dans l'une des haches, l'envoyant vers le gobelin, comme pour l'inviter à se saisir d'une arme lus appropriée à ce combat. Cela ne changerait rien à la fin du combat, mais rendrait les choses plus intéressantes. Le gobelin s'en saisit, puis fonçait à son tour vers sa propre mort. Il sautait pour frapper l'humain, qui s'abaissant esquiva l'attaque, puis, d'un mouvement net et précis, sa lame trancha en deux parties le corps de la bête. Le bas de son corps toucha le sol, et deux secondes plus tard, ce fut au tour du haut de toucher le sol ensanglanté. C'était une bonne chose de faite, restait plus qu'à rejoindre Shaad et Pietro.

Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Lun 25 Fév 2013 - 22:48


Une véritable bataille comme Napoléon aurait aimé. Enfin, Napoléon étant enfant, ce n'avait rien à faire avec la bataille de Waterloo, mais à mon niveau, ce n'était déjà pas mal, non ? La tension était à son comble, et l'aura qui me tourner autour semblait ralentir la cadence, comme si elle semblait perdre la détermination ou la colère qui lui avait permis de prendre possession de mon corps... Ou alors elle complotait quelques chose, attendant peut être la première offensive des bestiaux, car il faut les comprendre, les deux précédents s'étaient lancés tête baissé dans la bataille, et voilà comment ils ont fini... L'un étouffé, l'autre a découvert qu'une épée était aussi dangereux que leur hache. M'enfin, si c'est pas eux, c'est nous, donc pas de quartier, la tolérance zéro est de mise pour le moment, et ce n'est pas près de s'arranger on dirait...

* J'espère au moins que tu as un plan...*

*Un plan, et quel plan ? On est encerclé ! La fuite n'est pas une solution, et de toute façon, tu ne l'aurais pas accepté, pas vrai ?"

*Pfff...*

Tomber est accepté, se relever est ordonné hein ? Bah fuir est prohibé. J'aurais eu une belle renommé à l'époque des samouraïs. Et avec la belle maîtrisé que j'ai, ou plutôt Tiamat pour le moment, de mon épée, j'aurais eu une grosse réputation... M'enfin, je risque aussi de m'en tailler une belle aussi auprès des gobelins, si jamais il y avait un survivant...

- Ils arrivent !

Tout d'un coup, un des gobelins beugla comme un cri de guerre, et lança les trois autres gobelins, mais seulement un m'attaqua, les deux autres prirent la fuite aussitôt, ayant sans doute remarqué que mon regard leur était destiné et donc qu'il serait les premiers à prendre si ils venaient me dire bonjour. Mais, même si eux avait fui, il en restait encore deux face à moi, et dont un avait déjà sa hache au dessus de ma tête. Mais avec un excellent jeu de jambe et un coup bien porté dans la cage thoracique, le premier gobelin tomba raide mort. Le second voulu sans doute connaître le même funeste destin que son acolyte, se lançant à mon encontre, mais ce coup ci, il n'eut même pas le temps d'arriver à ma taille qu'une ombre coupa sa route pour venir se planter directement sous le menton et ressortir par le haut de son crâne. Un peu glaque pour moi, si cela aurait été moi qui contrôliez mon corps, j'aurais vomi, encore une fois.

- T'as vraiment de gros problèmes gastriques, tu devrais aller voir l'infirmière. En attendant,
je te rends ce qui te reviens de droit, désolée, j'avais envie de me défouler...


Soudain, je ressenti un poids, un poids énorme à moi. Elle m'a restitué mon corps... Mais complètement pourri ! Je ne sentais même plus mon bras droit, à tel point que je lâchai l'épée qui se planta dans la terre, mais hors de question de la laisser ici, et je la rangeai tant bien que mal avec mon bras gauche dans le fourreau, et me mis à marcher extrêmement lentement, jusqu'à me poser contre un arbre près de la position où j'avais combattu, vu l'état de mon corps, je ne pouvais pas aller bien loin, et me laisser glisser pour me reposer un minimum.

- ...Je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais j’espère qu'il ne m'a pas oublié...


Puis je fermai les yeux...



Dernière édition par Shaad Princeton le Jeu 28 Fév 2013 - 12:34, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Entraînement des enfers ! - Jeu 28 Fév 2013 - 10:53

Entrainement des enfers !

Rejoindre Shaad

Modrus en avait enfin terminé avec ces abjectes créatures qui s'étaient jetées sur lui, mais les bruits de mouvements provenant des herbes laissaient supposer que de nombreuses autres entités hostiles se tenaient prêtent à bondir pour fondre sur le groupe. Le sombre stratège ne voyait plus Pietro sauter à travers les hautes herbes et cela ne voulait rien dire de bon, soit il était parti, dans ce cas là le dévoreur aurait une très mauvaise opinion de lui, soit il avait été tué au passage, ce qui lui vaudrait une opinion encore plus déplorable de la part du jeune professeur. Le moment n'était cependant pas venu de penser à ces choses là, il avait bien mieux à faire, secourir Shaad en l'occurrence, qui ne s'en sortirait sans doute pas s'il était abandonné seul face aux hordes d'ennemis qui n'avaient plus qu'un désir commun: ôter la vie à ceux qui avaient osé toucher à leur chef. Certes pas très malins, les gobelins avaient tout de même une forte loyauté envers leurs supérieurs et ne démentiraient pas leur folle envie d'étriper tous ceux qui touchaient à la vie de ces derniers. Alors qu'il courait presque aveuglément à travers les très hautes herbes de ces terres, le professeur esquivait tant bien que mal les offensives ennemis, les monstres semblant avoir l'envie de ne s'en prendre qu'à lui. En effet, il pouvait entendre que les échanges de coups avaient stoppé plus loin, là où l'élève était censé se trouver selon les indications de l'historien. Bonne ou mauvaise nouvelle, tout dépendait de qui serait encore en train de respirer à son arrivée, il restait à espérer que ce soit l'adolescent, car le sombre professeur se voyait mal expliquer aux infirmières les raisons de la mort de ce jeune homme sans pour autant attirer l'attention sur lui, chose qu'il voulait à tout prix éviter pour le moment. Son katana toujours en main, il contrait un coup de hache par ici puis un coup de gourdin par là. Il ne prenait pas même le temps de contre-attaquer, trop pressé de rejoindre on élève afin d'éviter que ce dernier ne soit trop à découvert et en proie à d'autres créatures hostiles.

Après quelques minutes de cavalcade, il parvint enfin à pousser la dernière herbe du bout de sa main, arrivant dans une zone plus ouverte, et apercevant le jeune adolescent adossé à un arbre. Il devait être à la limite de tomber face à la fatigue, ce qui le laissait fortement à découvert et incapable de tenir face aux assauts de l'autre camp. Rangeant sa lame, il accouru rapidement vers son jeune équipier du jour, et s'accroupi à ses cotés, tapotant légèrement sa joue, avant de s'exprimer.

- Hoy, réveille-toi mon gars, faut qu'on parte d'ici au plus vite, avant que les gobelins ne rappliquent à nouveau. Je suis pas du genre à fuir, mais je crois que cette fois-ci, on a pas vraiment le choix.

Ne prenant guère le temps de vérifier si son camarade était éveillé, il se saisit du bras de ce dernier et le passa derrière sa nuque jusqu'à le dépasser son épaule, le tenant fermement pour ne pas qu'il retombe. Il allait le ramener à l'académie et en un seul morceau !

♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Entraînement des enfers ! - Jeu 28 Fév 2013 - 13:05
Pas facile de combattre avec Shaad qui n'en fait qu'à sa tête. Bon rp ~

Shaad : 290 xps
Modrus : 330 xps


« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Contenu sponsorisé
Re: Entraînement des enfers ! -
Entraînement des enfers !
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Terres inexplorées-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page