Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Écoute le silence... LIBRE

Invité
avatar
Invité
Écoute le silence... LIBRE - Jeu 3 Jan 2013 - 2:45


Jake avait finit par avoir un après-midi de libre, il avait donc d'abord erré dans l’académie à la recherche d'une occupation quelconque, faisant inlassablement tourner sa chaîne autour de son doigt, gardant un équilibre douteux par moment, jusqu'à ce qu'une idée qui ne lui était jamais venue lui vienne en tête. Courant dans une classe qu'il savait libre il récupéra deux cahiers dans une armoire, un stylo quatre couleurs, un crayon à papier et une gomme. Il allait, je sais c'est difficile à croire, s'instruire, et pas n'importe où. La bibliothèque de l'académie, enfin, de la Deus Academia, et peut-être bien la seule bibliothèque ayant jamais eu un intérêt pour lui. Notre jeune dieu arriva donc en mode furtif dans cette salle pleine de savoir où il allait désormais passer un temps fou, toute une après-midi déjà. Se dirigeant à une table de travail il posa un cahier devant lui, marqua en première page "Bestiaire" et se leva en mettant son stylo à la bouche, chose qu'il faisait déjà en tant qu'humain. Se mouvant paresseusement entre les rayons il vit enfin ce qu'il cherchait, un bestiaire qui lui semblait assez complet et épais, quitte à se faire manger par un monstre, autant en savoir le maximum sur ledit monstre. Le livre qu'il prit semblait assez ancien et surtout plein de poussière. Il retourna bien vite à sa table et ouvrant le livre marqua en titre en haut d'une page: "Monstres et créatures"

*J'vais avoir du boulot à mon humble avis...*

Ayant des talents de dessinateur certain il se mit à faire des reproductions des dessins de monstres et à écrire des informations sur eux, sa mémoire étant écrite et non visuelle. Au bout d'une heure et demi environ il avait écrit et apprit pas mal d'informations, qui, qui sait, allaient peut-être lui sauver la vie un jour, ou pas mais on ne sait jamais, et puis ça allait lui économiser du temps pour les prochains cours. Décidant qu'il avait vu assez de tête de monstres plus ou moins belle pour ce jour là, il referma le livre et retourna le mettre à sa place en rapportant avec lui un volume sur ce que l'on savait sur les pouvoirs des pensionnaires de la Deus Academia jusqu'ici, en ne précisant pas de noms on avait décrit certains domaines les plus courants, ainsi que l’obtention de nouvelle capacité. Cette nouvelle vie avait beaucoup plus de secret et d'expériences intéressantes que l'ancienne, où il était mort par pure curiosité aussi. Chose absolument stupide il faut l'avouer.

Se passant la main dans ses cheveux noirs il les ébouriffa, gardant cet air mi-sérieux mi-arrogant qu'il arborait si souvent désormais. Lissant son tee-shirt blanc il remit sa chaîne qu'il avait posé sur la table avec un air songeur, ses yeux parcourant les lignes, s'arrêtant pour noter des choses dans le deuxième cahier qui avait pour nom: "Dieux et académie", faisant des schémas et s'autorisant des aides mémo-techniques pour certains sujets plus compliqués que d'autres. Il avait déjà expérimenté son pouvoir et il commença à noter des choses dans un nouveau chapitre. Se murmurant à lui même, ayant un souvenir très net de son état lorsqu'il usait de son pouvoir, dessinant de nouveau, notant des choses, tel un véritable petit scientifique.

Invité
avatar
Invité
Re: Écoute le silence... LIBRE - Lun 7 Jan 2013 - 17:24
« Adaptation, c'est le maître mot .»


Voila qu'une nouvelle fois, Katharina ne se trouvait ni au bon endroit ni au bon moment.


Le réveil ne fut pas tant difficile qu 'étrange. Il ne faisait plus si chaud, il faisait d'ailleurs même presque froid. Où étaient les flammes ? Pourquoi n'avait elle pas mal à la gorge alors qu'elle avait hurlé à n'en plus finir ? Pourquoi est ce que les flammes ne l'avaient pas dévorée comme un vulgaire morceau de parchemin ? Etais-ce là les pouvoirs insoupçonnés des sorcières ? Toujours est il que ce n'était pas du tout ce à quoi elle s'était attendue en passant par la grande porte enflammée qu'ils avaient posée sur son chemin. Au vu des accusations elle pensait arriver en enfer directement, sans passer par le purgatoire. Qui donnerait le paradis à une sorcière, hein ?

Il y avait cet homme et ce grand bâtiment. Elle resta interdite. Il était certes charmant, mais totalement hors de propos et de contexte. Et le sens de ses paroles était plutôt pythique. Dieux ? Académie ? Notions totalement étrangère à sa culture et son époque. Dieux, elle comprenait cependant. A un détail près. N'y en avait-il pas qu'un seul et unique ? Etrange, il y aurait bien des choses à revoir. Mais elle ne s'en offusqua pas, trop occupée à essayer de comprendre ne serais-ce que quelque chose. On lui avait indiqué une direction qui lui sembla l'être au hasard. Elle suivit, faute de mieux, mais ça ne l'avait pas aidée plus que ça.

Et voilà qu'elle se trouva seule dans un bâtiment spacieux à l'architecture on ne peut plus étrange. Avec une maîgre valise dont elle ignorait jusqu'au nom conventionnel, elle se décida à ne pas céder à la panique. Personne n'avait l'air armé de mauvaises intentions jusque la. On lui avait même souri. Mais que se passait-il ici ? Hein ? Elle choisit de suivre ses pieds. Ils en savaient autant qu'elle au final. Elle marmonna à son intention

« Me laisser seule avec mon destin..Voila qui est bien impétueux. Une carte-parchemin aurait été bien plus utile. »

Et c'est perdue qu'elle avançait. Elle passa par plusieurs couloirs, plusieurs portes, s'étonnant toujours de l'architecture. Cependant, elle décida de s'arrêter lorsque ses yeux croisèrent des manuscrits. Elle posa sa valise à la porte et courut vers le premier objet s'apparentant aux rouleaux imprimés -Quel génie ce Gutemberg- et se saisit d'un. Elle plissa le nez instantanément et le reposa.

« Pouah ! »

Ca ne sentait pas comme ça aurait du. Un livre sent l'encre, ça sent le parchemin, ça sent..Pas ça...Et c'est la curiosité qui la poussa à voir s'il en était de même pour tous les ouvrages ici. Elle en ouvrit un, puis un autre, puis encore un autre. Les lettres étaient étranges, certains mots lui semblèrent étrangers. Elle finirait par se décourager. Elle n'était pas seule, mais ne le savait pas encore. Elle n'était pas familière avec les bibliothèques, ni même avec ce type d'établissement. Au vu de son époque d'arrivée, c'était déjà un miracle qu'en tant que fille elle sache lire.

Certains livres volaient, d'autres étaient reposés soigneusement, mais aucun ne sentait comme il faut. Aucun ne sentait comme son petit grimoire familial. Ceux la étaient sans odeur, sans âme.
Invité
avatar
Invité
Re: Écoute le silence... LIBRE - Sam 12 Jan 2013 - 21:44


Si, les livres avaient une odeur, une odeur qui leur était propre, à chacun, et ceux qui s'occupait de ces précieux documents avaient généralement un odorat fin, qui leur permettait de s'en occuper convenablement. Jake lui sentait chaque odeur, enfin, l'odeur générale, il avait un bon odorat, un très bon odorat même, mais il n'aurait pas su retrouver l'odeur corporelle de quelqu'un ou de pouvoir remettre un livre à sa place les yeux fermé en se laissant guider par son odorat. Ce qu'il pouvait dire en revanche, c'est qu'il n'était plus seul. Tournant la page de son chapitre terminé il continua de lire d'un air distrait, surveillant néanmoins l'autre. On était jamais à l'abri d'une attaque soudaine et sans raison apparente, cette école était remplie de barge...

Il détailla discrètement la jeune fille, cheveux noirs, yeux bleus... tête d'une Européenne? Il se mit à s'interroger, sa curiosité prenant le pas. Il finit par se retourner, se donnant le prétexte de son air paumé pour aller lui parler, il lâcha avec décontraction, se passant la main dans les cheveux:

Yo! C'est moi ou tu es perdue? Enfin, excuse moi si je te paraît malpoli et direct.

Il sourit, découvrant ses dents blanches et finit par ajouter après un petit silence durant lequel il estima intérieurement qu'elle devait être humaine... enfin, humaine dans sa vie précédente, pas d'oreilles de chats ou d'autres signes particulier qui auraient montrés qu'elle appartenait à une autre caste:

Je suis Jake Evermore, tu viens d'arriver n'est-ce pas?

Invité
avatar
Invité
Re: Écoute le silence... LIBRE - Lun 4 Fév 2013 - 17:49
La littérature était précieuse. Peu de gens l'ont su de leur vivant. Autant à cette époque qu'à la sienne de toute évidence. Cependant, ça ne l'empêchait pas d'en faire voler quelques uns qui avaient à son goût une odeur dérangeante ou une police de caractères un peu trop étrange, S'il n'avait été son bourreau, elle les aurait certainement pensé enfants du diable . Où donc avait elle atterri. Il y avait tellement de choses étranges ici que si son estomac n'était pas si bien accroché elle s'en serait retrouvée perdue, voire même désemparée. Mais il lui restait deux trois repaires, dont ces choses reliées qui l'auraient menée une seconde fois au bûcher si c'était possible.

Mais heureusement, si de toute évidence il y avait quelque chose après, on ne pouvait pas mourir plusieurs fois. Et au fond, vu le traumatisme c'était pas plus mal. La demoiselle ne trouvait pas de repère convenable. Tous ces livres parlaient de choses qui lui étaient totalement inconnues. Théories, Nucléaire, protons ? Reincarnation. Polythéisme ? QUOI ? Elle manqua de s'en étouffer sous le coup de la surprise.

« Poly-théisme ? Si mes souvenirs sont bons poly vient du grec qui signifie plusieurs..Et Theos...SEIGNEUR ! »

Elle ôta son index de la couverture fraîche comme si elle avait été brûlée et ne put détâcher son regard de ce dernier malgré tous ses efforts. Plusieurs dieux ? Il n'y en avait qu'un ! Un seul et tout puissant. Comment pouvaient ils publier ce genre de choses et être encore en vie ? Elle avait deux ou trois mots à dire au responsable de cette erreur grossière. Enfin, cela devrait être reporté, au vu des récents événements. Elle n'était pas seule, et la présence en question ne semblait certes pas agressive, mais certainement amicale.

Des cheveux bruns, des yeux..Gris ? Voila qui était étrange. Elle haussa un sourcil en repliant légèrement l'autre œil. Etait il lui aussi sous le sceau du Malin pour avoir hérité de ces traits étranges ? Elle ne le saurait pas sans avoir demandé, mais il faudrait être fin limier. Elle suivit le mouvement désordonné de ses cheveux après le passage de sa main, et mit un peu de temps à retrouver sa concentration.

« Y..euh ..Yo ? »

Dialecte étranger ? Non, elle comprenait tout le reste. Etrange. Mais pour le moment la conversation prenait une tournure plutôt agréable. Du moins, pas désagréable. Elle se permit donc de répondre a son sourire avec tout autant de naturel, malgré le fait qu'elle soit légèrement troublée par toute cette nouveauté.

« Je..euh ouais, un peu perdue je crois... »

Bref silence d'hésitation. Il s'était présenté. Elle tenta de répéter son nom de famille mais certaines sonorités lui échappaient encore.

« Enchantée, Jake Ev..Eveur..Haem. Katharina Dörthe a ton service. Ce me semble. »

Ce fut à son tour de traumatiser ses cheveux. Signe de tension évident. Prise au piège elle s'inquiétait légèrement de son nouvel avenir.

« Donc je suppose que tu sais ou tu es toi?  »
Invité
avatar
Invité
Re: Écoute le silence... LIBRE - Jeu 27 Juin 2013 - 14:25

Jack est supprimé donc, je clôs.


Katarina : 95 xps

Xps attribués : Oui
Contenu sponsorisé
Re: Écoute le silence... LIBRE -
Écoute le silence... LIBRE
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page