Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Ven 28 Déc 2012 - 3:02
Kyle parcourait les couloirs avec une certaine rigidité, ne sachant pas encore vraiment où il mettait les pieds, il suivait le plan qu'on lui avait fournit à son arrivée, il se fiait en même temps à l'emploi du temps qu'il avait reçu et même s'il ne savait pas exactement l'heure qu'il était, il se doutait bien qu'il devait de s'agir d'un certain cours. Il continua donc de chercher la salle qui lui avait été désignée et qui allait avec le cours de combat avec arme de combat rapproché, il se doutait bien que ça n'allait pas tout à fait avec le pouvoir qu'on lui avait transmit, mais bon, au moins il avait son épée et c'était toujours bien de savoir s'en servir correctement. Enfin, voilà qui le changeait, lui qui n'était jamais allé dans une école, n'ayant eu que des profs particuliers chez lui, voilà qui se retrouvait dans une académie à chercher sa classe et que ce n'était pas lui qui choisissait ses profs, cela le fit doucement rire, comprenant bien qu'il était alors dans un tout autre monde que celui duquel il venait.

Le jeune homme avançait donc dans les couloir, cherchant donc la salle de son cours, le temps passait affreusement lentement tant il était perdu, mais il ne se résignait pas, voulant essayer d'être et à l'heure en cours et le faire sans demande d'aide, voilà qui se révélait donc être une tâche on ne peut plus difficile. Mais au moins, le temps lui permettait de réfléchir un peu mieux à ce qui venait de lui arriver et surtout à comment pouvait bien marcher son pouvoir, même s'il se doutait bien que les profs étaient là pour aider à maîtriser ces "domaines de divination". Enfin c'est ce qu'il espérait, vu que c'était des profs, ils étaient bien censés leur apprendre des choses tout de même. Il continua donc de parcourir le bâtiment de long en large afin de réussir à enfin trouver cette salle qui le narguait.

A force de s'obstiner, on arrive à avoir ce que l'on veut ; et bien c'est ce qui se passa pour notre apprenti-dieu, il réussit enfin à trouver cette salle qui le narguait depuis un bon moment déjà, puis il toqua à la porte poliment afin de savoir s'il pouvait entrer à l'intérieur, attendant alors la réponse comme tout bon élève en retard comme il pensait être, c'est alors qu'il entendit un bruit de verre qui se brise puis un "Oh merde !" bien énervé qui suivi. Intrigué, il passa alors la tête par la porte et vit une femme qui était en train d'ôter son haut, apparemment tacher vu qu'il y avait une tache sombre même sur la peau de la professeur. Comme tout homme qu'il était il laissa légèrement traîné ses yeux, il vit alors qu'il avait été repéré par celle qui se déshabillait, qui avait d'ailleurs arreter net son mouvement, il piqua alors un fard puis ressorti la tête de la salle vivement, il se colla alors au mur, se doutant bien qu'à l'intérieur c'était la prof et qu'il n'était pas en retard, mais en avance et qu'il l'avait surpris, voilà l'explication du bruit de verre cassé.

Enfin, le jeune homme préférait rester contre le mur se faisant alors tout petit, espérant ainsi ne pas être vu, seul hic, la porte s'ouvrant vers l'intérieur, il ne pouvait compter dessus pour se cacher, il se demandait donc bien comme il allait finir, vu comment la prof avait l'air de pouvoir piquer des colères facilement, en tout cas c'est ce qu'il pensait à l'entendre hurler comme ça. Enfin, cela ne retirait absolument pas le charme qu'elle avait par contre, ayant encore l'image du corps de la professeur devant les yeux, il secoua la tête afin de l'en chasser, mais celle la restait désespérément. Il était donc dans une double position inconfortable, d'une il avait vu sa prof qui ôtait son haut pour le changer et de deux, il n'arrivait pas à changer d'image, ce qui en gros lui filait quand même une sacrée gaule, qui était heureusement caché un peu par sa chemise qui était sortie de son pantalon, ce qui fait qu'elle tombait juste devant, mais enfin c'était très léger comme façon de cacher sa réaction physique.
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Dim 30 Déc 2012 - 11:53
Lorsque Léa a décidé quelque chose, rien ou presque ne peut la faire changer d'avis. Malgré ses expériences peu concluantes dans le domaine du combat, elle comptait bien continuer son apprentissage et redresser la barre. Certes, la première avait été assez désastreuse, elle avait fini en petits morceaux avec une migraine épouvantable et son co-équipier avait quitté l'académie, sûrement encore plus traumatisé qu'elle d'avoir été abandonné en plein milieu d'une armée de gobelins, mais elle voulait quand même y croire. La seconde... le cours avait été avorté, mais de toute façon vu le thème elle n'aurait pas réussi grand chose. Elle voulait juste apprendre les bases, pas mener une mission suicide sans aucune notion stratégique ! La troisième... s'était révélée un peu plus intéressante, mais toujours délicate.

Maintenant, elle aurait apprécié un cours théorique. Les massacres dans le centre de sport, elle avait eu sa dose, et en ressortir toujours en morceaux ou presque commençait sérieusement à lui pomper l'air. Sans compter qu'on ne lui avait jamais vraiment expliquer les différentes armes possibles, ni comment s'en servir. On lui avait collé un flingue dans les mains, avec un "Débrouille-toi, rien ne vaut l'instinct de survie !" et... et voilà. Instinct de survie, ouais, ok, mais il a pas non plus le mode d'emploi d'un fusil d'assaut l'instinct hein ! Enfin...

Aujourd'hui, la jeune fille avait noté que le cours suivant était nouveau et correspondait à peu près à ses desseins. Combat par armes rapprochés, disait la paperasse, et en professeur... Kym Mäss ? Elle se rappelait de cette professeur aux cheveux verts derrière laquelle elle s'était abritée durant le bordel de la cérémonie de bienvenue. Et qui l'avait fait boire une espèce d'alcool monstrueusement fort. Elle l'avait même croisée une fois en pleine nuit, apparemment ivre et en petite tenue... une prof bizarre donc, qui semblait ignorer la dignité de la fonction. Mais après tout, vu l'endroit, c'était peut-être pas si choquant que ça. En tout cas, avec un peu de chance, elle serait un peu moins psychopathe que les autres.

A en juger par le numéro de la salle, ça n'allait pas être de la pratique pour une fois, ou en tout cas pas tout de suite. Léa avait donc gardé sa tenue habituelle, robe bleu nuit longue, sandales noires toutes simples et son ruban autour du cou, laissant ses longs cheveux libres. Un sac tout bête pendait en bandoulière contre sa hanche droite, contenant quelques livres et de quoi écrire. Elle ne se pressait pas, elle se savait en avance, et prenait le temps de bien renforcer ses barrières psychiques pour ne pas capter les pensées des autres qu'elle croisait. Un bruit lui parvint, on aurait dit un verre brisé. Bizarre... déjà des problèmes alors que le cours n'était même pas commencé ?

La jeune fille aperçut un élève près de la porte de la salle de cours. Pour changer, il était grand, bien plus qu'elle - tsss - avec des cheveux longs et sombres. Sûrement un camarade de classe. Ils venaient et repartaient sans qu'elle arrive vraiment à retenir chaque nom et visage. De toute façon, elle avait rarement l'occasion de les observer, trop concentrée sur ses protections et le cours. Apparemment celui-là n'était pas au mieux de sa forme, plaqué contre un mur, et l'air mal à l'aise. Il avait pété un truc dans la salle ? Peut-être, allez savoir. Mais ça n'expliquait pas très bien les hurlements de colère qu'elle entendit en s'avançant. Elle reconnut sans mal la voix de Kym. Oula... si ça commençait comme ça, le cours psychopathe risquait de revenir à la charge...

Léa s'arrêta à côté, en gardant une distance prudente de la porte. Si la professeur avait des envies de meurtres, qu'elle s'en prenne au premier venu, à savoir l'autre élève, pas elle, qui n'avait rien fait. Bon d'habitude elle restait à attendre le début du cours sans rien dire, mais elle gardait en tête le conseil de socialisation d'Aedan, alors elle fit un effort pour s'adresser au garçon.

- Salut. Il se passe quoi pour qu'elle hurle comme ça ?

Autant en apprendre un maximum avant d'affronter l'ouragan Mässien.
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Dim 6 Jan 2013 - 17:19
Genre de genre quoi ! Saleté de directrice, à croire qu'elle en voulait à notre pauvre jeune et jolie enseignante, elle lui changeait son emploi du temps à longueur de journée et l'indication des salles, comment s'y retrouver dans tout ça ? Le pire, c'était pour les élèves, incroyable jusqu'à maintenant qu'aucun, enfin, presque aucun ne s'était perdu. Mais bon, quand on sait que même les professeurs se perdaient dans tous ces couloirs, c'était compréhensible, mais arriver en retard à son propre cours, ça non ! C'est pourquoi la Sylf vêtit son mini short et son petit haut avec une frange devant et derrière, bien plus agréable pour se déplacer et surtout, beaucoup plus confortable que ces tsoins tsoins de tenues officielles, de toute façon, les tenues officielles ça voulait rien dire, mais bon, c'était une autre histoire. Sa ceinture à sa taille comprenant plein de gadgets super méga chouette et sa grosse épée à son dos, qui dit d'ailleurs grosse épée, petite ... bref, c'est une femme, on s'en fout ! Une belle journée venait de commencer, il pleuvait des cordes à l'extérieur et pour son cours d'aujourd'hui, la mère Colombe lui avait attribué une salle au deuxième étage. Arpentant le couloir du premier, Kym marchait à son rythme, prenant quelques gorgées de son flux préféré au passage. Elle était en avance et les escaliers pour monter plus se faisaient enfin voir avant qu'une luciole interrompit son avancée.

"- QUOI ?!! MAIS C'EST FINI OUI !"

Celle-ci venait de déposer une lettre dans sa paume précisant une fois de plus un changement de salle, il fallait pas pousser mémé dans les orties non plus ! Bref, même salle mais un étage plus haut, donc, au 3e ! Quelle poisse, décidément. Tirant une gueule de trois-cent kilomètres de long, la jeune femme reprit sa route d'un pas d'éléphant, après tout, à quoi bon cela servait de faire semblant d'être gracieuse, elle ne venait pas vraiment de cette époque mondaine ... Ma foi, perdue dans ses pensées de vengeance et de colère envers cette bienfaisante directrice, Kym n'avait pas remarqué tout de suite que deux élèves se tenaient non loin d'elle devant l'entrée d'une classe. Stoppant net sa démarche, elle écouta un peu ces deux garnements qui n'avaient clairement rien à faire ici. Il y avait un homme aux cheveux longs qui lui rappelait vaguement la mode de son temps. La fillette qui se tenait debout à côté était familière. Se grattant la tête, l'enseignante essayait de rechercher son nom mais en vain. Par contre, elle se rappela de leur rencontre à la Cérémonie. Son pouvoir divinatoire lui avait donné bien du fil à retordre ... Ho, la Cérémonie ...

*Isanagi ... Hi hi*

*Ho c'est bientôt fini avec ce blaireau ? Il va te donner au mieux un super cancer des poumons !*

*Sa bouche ... Sa voix ...*

*Kym, stoppe-là, tu me fais vomir !*
Laissant échapper un léger soupir, les yeux en forme de coeur, la prof reprit vite ses esprits en secouant la tête. Elle s'avança de plus près pour comprendre de quoi il en retournait. Une autre prof se trouvait dans la salle dans une tenue très attirante, elle semblait se changer. Mais genre ! Son regard se tourna en premier en direction du damoiseau avant que son index vint tapoter le haut de son épaule :

"- Mon garçon ... PUIS-JE SAVOIR CE QUE TU REGARDES ?!!!"

L'attrapant par son oreille gauche, elle attira le pauvre élève vers elle avant de le pousser contre le mur. S'approchant de près de lui, elle posa ses deux mains contre la paroi, l'homme au centre de son attention. Son regard était d'un noir perçant. Apparemment, l'anatomie de ce jeune fonctionnait très bien même après la mort, intéressant, il fallait le noter pour plus tard. Peut-être était-ce deux amoureux qui venaient ici pour se rincer l'oeil et ainsi profiter pour faire des choses obscènes entre eux, plus on était de fous, moins il y avait de riz !

"- TU N'AS PAS HONTE DE GUIGNER AINSI DANS LES PIÈCES ? TU N'AS PAS COURS ?"

Restant dans la même position mais tournant simplement sa tête en direction de l'enfant aux cheveux blancs, Kym serra ses poings. Quelle indignation tout de même et quelle indiscrétion ! S'adressant cette fois à la fillette, la prof reprit :

"- Si c'est un cours d'éducation sexuelle que vous voulez, il fallait demander, si non, il y a des endroits bien plus corrects pour ce genre de chose, VOUS ME DÉCEVEZ BEAUCOUP !"
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Lun 7 Jan 2013 - 21:07
Se faire hurler dessus en guise de bonjour ce n'est pas la chose la plus agréable, se faire attraper par l'oreille puis hurler dessus est encore moins agréable, mais être bloqué par une prof qui a de superbe atour et habiller de manière à les rendre encore plus aguicheur, ça par contre ça l'était beaucoup moins. Tomber d'une prof qui se dessape à moitié pour une qui se révèle être avec un corps plus intéressant encore, certains vous diraient que c'est tombé de Caribe en Scylla vu que c'est des profs, moi, je répliquerais que vous pouvez penser ce que vous voulez de Deus, mais il n'a pas rien à voir avec cette histoire de belles femmes à l'académie, c'est une certitude. Bon certes, je ne nierais pas, j'aime les belles femmes aussi, donc merci Deus.

Enfin je dus me résoudre à détacher mes yeux du corps qui se trouvait devant moi, même si pour le coup on m'y forçait légèrement donc je n'allais pas dire non, mais quelque chose me disais que je devais me méfier de cette femme, peut être était-ce son énorme épée dans le dos, ou bien le dicton qui dit que les plus belles roses sont généralement les plus piquantes, enfin que ce soit l'un ou l'autre, ce n'était pas la confiance qui régnait le plus dans mon cœur pour le moment.

J'étais encore sous le rouge d'avoir vu la prof à l'intérieur a moitié nue et voilà que d'une celle-ci m'auscultait du regard et en plus on me prêtait des affirmations plus ou moins fausses, c'est-à-dire que non je n'étais pas en train de draguer la jeune femme près de moi - dont je ne connais pas le nom d'ailleurs - mais qu'en plus on nous mettait déjà ensemble, ce qui avait tendance à m'irriter légèrement, car même si elle était mignonne, comme je l'ai déjà dit, je n'avais aucune arrière-pensée, mise à part les explications que je lui donnais sur ce qui s'était passé, que j'allais donc devoir reprendre depuis le début.

"Professeur je suppose ? Ceci n'est qu'un épouvantable quiproquo, d'un je n'étais pas en train de drague cette jeune femme et de deux, je n'avais aucunement l'intention de voir la prof à l'intérieur ainsi dénuder, même si je l'ai fait je l'avoue quand même, mon instinct masculin ayant repris le dessus"

Je soufflais, encore plus rouge, fallait dire que ce n'était pas la chose la plus simple du monde à expliquer, dire qu'on a été la cause d'un accident, avoir mater sans le vouloir, avoir toujours l'image de la prof en tête, enfin ça, on va peut-être éviter de le mentionner justement, le tout sous le regard d'une professeur qui vous fusille du regard et qui a elle-même un corps de rêve, mais une énorme épée dans le dos. Ouais, j'aurais bien préféré choisir l'option disparition ou intervention divine pour m'en sortir là. Je levais alors les yeux totalement au ciel et souffla à nouveau, essayant de reprendre toute la mesure de mon corps tout de même

"Pour résumé le problème, je suis nouveau et je n'ai pas l'habitude des cours en académie, c'est pourquoi j'ai fait une grosse boulette. Je n'ai eu aucune mesure du temps, c'est pourquoi me croyant en retard j'ai toqué à la porte du cours, il y eut alors un bruit de verre cassé, un joli nom d'oiseau qui a fusé, puis quand j'ai passé la tête par la porte, j'ai passé la tête par la porte pour découvrir l'origine de tout cela, j'ai alors découvert la personne à l'intérieur à moitié nue, car en train de retirer son haut, certes avec un corps qui ferait rêve plus d'un homme sur terre, mais je n'avais en aucune façon de mauvaises intentions et la jeune femme ici présente m'avais posé la question de ce qui s'était passé aussi, voilà tout. En réalité, avant que tout cet enchainement ne commence, je cherchais justement le cours de combat à arme rapproché et c'était prévu dans cette salle là, voilà pourquoi j'y suis."

Je soupirais légèrement, me sentant quelques peu apaisé d'avoir sorti mon histoire, enfin je n'étais pas encore soulagé d'être ainsi bloqué par la prof qui se tenait devant moi, me trouvant toujours dans une position qui était comme qui dirait très inconfortable, autant du fait d'être bloqué ainsi que par l'effet que me provoquait les deux profs, leur tenues n'aidant pas à la concentration va-t-on dire. Je levais alors les yeux totalement au ciel et soufflais à nouveau, voulant reprendre totalement contenance, même si cela s'avérait être très difficile pour moi.
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Mar 8 Jan 2013 - 12:10
Apparemment Léa s'était trompée, à moins que Kym n'ait une soeur jumelle. Mais bon, elle ne l'avait pas entendu très souvent, alors elle avait une excuse. Et finalement... c'était peut-être pas si mal, vu le volume sonore qu'elle leur présentait. La professeur de la salle faisait pâle figure à côté. Le pauvre garçon aux cheveux longs n'avait même pas eu le temps de lui répondre qu'il se faisait à moitié arracher l'oreille. Ca devait faire mal. La jeune fille était bien contente de pas être un mec, et que Kym n'ait attention que pour lui. Avec un peu de chance, elle pourrait peut-être filer en douce, l'air de rien... parce que désolée mais quand on agresse presque un élève comme ça, c'est qu'on est forcément psychopathe sur les bords - tous je vous dis, sont TOUS psycho ici ! - et qu'il vaut mieux aller voir ailleurs si on y est.

Mais il faut croire que la professeur possédait son propre don pour lire dans les pensées des autres. Léa n'eut pas le temps d'esquisser un geste qu'elle s'en prit à elle.

... genre !

Qu'est-ce qu'elle croyait au juste ? Qu'elle comptait s'envoyer en l'air avec ce parfait inconnu dans un couloir, juste devant des salles de classe bourrées de monde ? Et puis quoi encore ? Ce n'était pas elle qui se baladait en petite tenue aguicheuse, ni elle qui draguait ostensiblement le directeur ! Qu'est-ce qu'on pouvait bien lui trouver d'ailleurs à ce sale sadique... enfin c'était pas son problème. Rougissant un peu sous l'idée saugrenue, elle ne s'en défendit pas moins.

- Je connais pas ce type et je suis pas une obsédée moi !

Remarque elle préférait grandement cette façon de présenter la situation. Kym ne devait pas connaître les rumeurs circulant parmi les élèves, même si certains profs étaient au courant, ou alors c'était juste Isanagi qui adorait lui pourrir sa seconde vie. L'apprentie déesse n'était pas trop mal lotie à côté du pauvre garçon qui... en fait ne semblait pas si mal que ça, à en juger par sa position. Certes, l'épée qu'elle remarqua dans le dos de la professeur laissait supposer qu'il valait mieux ne pas l'énerver, mais il était quand même très bien placé pour la reluquer. Ah les mecs ! Tous pareils.

- Je cherchais aussi ce cours avant d'entendre des bruits et des hurlements bizarres.

Léa n'aimait guère l'idée qu'on ait pu l'imaginer en train de draguer un parfait inconnu en plein milieu d'un couloir. Allez savoir ce qu'on dirait après si Kym rapportait une rumeur pareil ? Bon il y avait peu de chances, et elle se foutait en grande partie des "on dit", mais ça pouvait porter du tort à d'autres. Allez savoir la pauvre réputation qu'aurait Aedan après. Déjà qu'on le mettait en couple avec elle, si on en rajoutait une couche en prétendant qu'elle le trompait en plein milieu de l'académie avec un inconnu... Elle n'était pas experte dans ce genre de trucs, loin de là, mais quelque chose lui disait que ça détériorait méchamment le peu d'autorité qu'il avait. Et bien sûr nier ou protester ne changerait rien. Seul comptait le croustillant de ce genre d'histoire.

Enfin la professeur semblait bien trop énervée pour penser à ça, donc ça ne servait sûrement à rien d'y penser. Il valait mieux se concentrer sur le présent et essayer de la calmer.

- C'est vous qui enseignait cette matière non ? Je me rappelle que vous vous défendiez bien à la cérémonie, j'espère que vous serez meilleure professeur que les autres.
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Dim 13 Jan 2013 - 0:11
Ha, qu'est-ce que c'était mignon à cet âge là, la découverte, la connaissance, l'amitié et l'amourrrr. Cela rendait presque nostalgique notre chère enseignante et c'était peu dire. Toujours les mains d'un côté et de l'autre du visage de son élève, sa tête était retournée en direction de la fillette. Oui, elle l'avait déjà vue, mais comment s'appelle-t-elle déjà ? Gertrude ? Ginette ? Oui, quelque chose avec un G, elle en était sûre. Réfléchissions, réfléchissons ... Pas facile de se concentrer avec le chahut que faisait ce petit homme. Rah, la ferme ! Retirant gentiment son étreinte, la Sylf tourna ses talons et s'approcha de plus près de l'apprentie. Son regard tenait le sien, les sourcils froncés, le regard noir, bien entendu au sens figuré, Kym posa la paume de sa main droite sur son épaule avec fermeté. De longues minutes s'écoulèrent, les deux femmes étaient debout, l'une devant l'autre. La professeure ne bougeait pas alors que l'autre continuait son discours à endormir tout un auditoire ...

"- LEA ! Mais bien sûr, je le savais !"

Son visage changea aussitôt, joignant son sourire et son enthousiasme à sa parole. Fière de cette découverte, l'enseignante enlaça la pauvre enfant. Se tenant maintenant à côté d'elle, son bras autour de ses épaules, elle amena un peu plus loin la petite et se mit à parler doucement histoire que le gulu de derrière n'entende pas, ou presque.

"- Franchement petite, tu aurais pu trouver quelqu'un d'autre, non ? D'ailleurs, tu n'avais pas quelqu'un d'autre ? Ha ha, tu me rappelles moi à mon âge. Mais bon, laisse le courir, il ne pense qu'à ça, si tu vois ce que je veux dire. Au pire, si tu veux lui faire envie, tient, mets ça sous ta robe !"

Avec son fin rire coquin, elle tendit deux mouchoirs froissés en boule. Il était clair qu'elle proposa à Léa de mettre le tout à la hauteur de sa poitrine pour faire genre, c'est gonflé à bloc. M'enfin. Le cours n'allait tarder de commencer et il fallait se mettre en route.

"- Bon mon vieux, TU TE BOUGES, les cours n'attendent pas, tu iras étrangler le poulet plus tard hu hu, enfin, astiquer le poireau si tu préfères !"

En clair, la prof n'avait écouté traite mot de ce qu'avaient avancé les deux protagonistes, après tout, c'était toujours plus marrant de se faire des films ! Bref, dans tous les cas, il fallait y aller, l'enseignement n'allait tarder à commencer. Montrant le pas, Kym retira son bras de l'apprentie et monta les escaliers jusqu'à l'étage de sa classe attitrée pour ce jour. Une aorte d'élèves l'attendait déjà, heureusement que certains recevaient bien les indications de changement de salle contrairement à d'autres, m'enfin, c'était ainsi. Notre donzelle les invita à entrer dans la pièce. Ce n'était pas une salle de classe comme les autres. C'était une grande pièce avec un énorme tamis fin au centre de celle-ci. Tout autour se trouvaient des chaises posées l'une à côté de l'autre. Au fond, on pouvait distinguer un tableau sur lequel l'enseignante pourrait y annoter ses désirs. Deux grandes fenêtres sur la même face donnaient sur le jardin de l'Académie. Un léger rayon de soleil illuminait le tout rendant ainsi ce moment harmonieux. Enfin, c'était sans compter la voix cassante de notre chérie.

"- Allez, on se met en place ET EN SILENCE ! Bien, bienvenue à votre premier cours de combat en armes rapprochées. Avant de sortir le tout et de s'amuser à foncer dans le tas risquant de blesser son compagnon, ou son petit copain pour certain, hé hé, je vais vous apprendre les bases théoriques."

*Tu m'en parleras de ta théorie à deux balles, mouahahahaha.*

*Justement, c'est pour éviter que ces pauvres petits se retrouvent avec un attardé pareil dans son esprit !*

*Genre, salope va !*
Marchant en rond s'adressant à chaque élève pendu, ou pas, à ses lèvres, la Sylf rabat l'une de ses mèches sur le côté. S'appuyant d'une jambe sur une chaise pour trouver une posture plus agréable, elle reprit son super discours.

"- Analyser, examiner, philosopher ! Les maître-mots clés pour avoir la vie sauve ! Chaque situation doit être passée au peigne fin par votre esprit, votre âme. Et n'hésitez pas à fuir ! Le club des suicides c'est à côté !"
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Lun 28 Jan 2013 - 19:11
Kyle était totalement dépité, c'était le cas de le dire. Être un homme dans une certaine position, loin d'être voulu d'ailleurs, et voilà qu'on passait pour le pervers de service ; alors certes il pouvait avoir un certain penchant pour les belles femmes, mais il ne sautait pas non plus sur tout ce qui bougeait, loin de la même, alors qu'une prof lui balance ça, c'était assez vexant en fait. Et le fait que la jeune femme abonde dans son sens d'une certaine manière, même si ça n'était pas forcément la plus sympathique, n'arrangerai quand même pas la situation. Il préféra donc se taire, laissant la professeur à ses rêveries, à quoi bon essayer d'expliquer quelque chose si de toute manière la personne à qui l'on veut expliquer ce quelque chose ne vous écoute pas.

Le jeune apprenti-dieu suivi donc la prof dans les couloir quand elle le leur ordonna, préférant éviter de nouveaux problèmes, surtout vu la vitesse où il avait l'air de s'en créer naturellement. Il se recula quand même un peu afin d'être à la hauteur de Léa afin de pouvoir au moins lui dire deux - trois mots afin de s'excuser du quiproquo créer, même s'il n'en était pas l'auteur.

"Enchanté tout de même de vous rencontrer, je me nomme Kyle Firell, comme je l'ai déjà dit, je suis nouveau ici et j'aimerais aussi vous dire que je suis navré de vous avoir mis dans une situation aussi embarrassante, loin de moi cette intention même, puisque si je pouvais revenir en arrière pour nous dépêtrer de ce foutoir, je le ferais sans hésiter"

Le jeune homme lui fit alors une légère courbette d'excuse puis ré-avança vers la prof, se mettant alors a mis distance des deux, afin qu'ainsi si la prof se retournait, elle ne se fasse plus de fausses idées à les voir à côté, quoi qu'il se doutait qu'elle imaginerait bien d'autres choses si elle les voyait ainsi, par exemple la timidité dû au fait de s'être fait grillé. Oui lui aussi était bon pour imaginer des scénario assez improbable, même si ça n'allait pas l'aider dans le cas présent.

Ils arrivèrent donc devant la salle de classe, ou les attendait déjà nombres élèves en attentent du cours. Ah si seulement ils savaient a quel style de prof ils allaient avoir à faire, les pauvres. Kyle se rendit alors compte que c'était bien la salle affiche sur son emploi du temps, la salle avait donc dû changer entre temps, en tout cas il ne chercha pas à savoir pour le moment, il rentra donc en même temps que tout le monde, allant s'installer à une table, seul, tranquille, afin de pouvoir écouter le cours sans problème et surtout pour éviter tout genre de nouveau souci.

Le jeune homme suivi donc tranquillement le cours de la prof, car à défaut d'être légèrement attaqué, elle avait un certain charisme et elle arrivait à bien se faire suivre de ses élèves, même si elle bougeait partout dans la pièce, ce qui se révélait pas très pratique parfois. Enfin l'apprenti-dieu énergétique se faisait tout de même tout petit sur sa chaise, voulant passer inaperçu après ce qui s'était passé avec la prof et Lea, il se doutait déjà qu'il allait encore avoir une tuile, alors s'il pouvait la repousser au maximum ça serait quand même mieux.


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Jeu 21 Fév 2013 - 10:02
Apparemment elle aurait tout aussi bien pu se taire. Les mots de Léa ne semblèrent même pas être entendus par la professeure qui avait l'air ultra concentrée sur quelque chose de potentiellement stupide. Elle n'apprécia guère que Kym vint lui toucher l'épaule, toujours aussi peu portée sur les contacts physiques - malgré les dires de cette chère Sylf - mais elle réussit à se retenir de se dégager vivement et attendit patiemment la suite. Qui lui apprit que l'enseignante cherchait simplement son prénom... c'était pas plus rapide de demander ?

- Hey !

Là, l'apprentie déesse ne put se retenir de gigoter pour essayer de s'échapper. Se faire toucher l'épaule, ok, ça peut passer, mais se faire subitement enlacer pour un gros câlin, non ! Heureusement Kym ne fit pas durer la torture trop longtemps, mais elle ne la lâcha pas pour autant et, pire encore, l'attira de côté avec un air de conspiratrice qui faisait peur... tout comme ses paroles suivantes. Elle était malade, là c'était sûr ! Et au final Léa ne savait pas si elle préférait un bon Isanagi psychopathe sadique à une Kym conseillère sexuelle aguicheuse... pourquoi il n'y avait pas au moins un prof normal ici didju ?

- Je vous l'ai dit. Je ne connais pas ce type et je ne suis pas du tout avec lui ! D'ailleurs j'ai personne, et je ne veux pas que ça change ! Vous m'écoutez au moins ?

Elle avait vraiment l'impression de parler dans le vide. Et cette proposition de mouchoirs... mais n'importe quoi ! La jeune fille ne perdait pas son temps avec ce genre de trucs, et elle était tout à fait bien proportionnée pour sa taille. Mettre un truc pareil revenait à la rendre déformée, et elle n'avait pas besoin de ça pour être bien dans sa peau, à défaut de sa tête.

- Vous êtes m... Je ne veux pas faire envie aux gens, encore moins avec du papier !

Heureusement, le début proche du cours la sauva plus ou moins bien, même s'ils eurent droit à une autre remarque totalement loufoque de la professeure. Ca s'annonçait... sportif cette histoire. Enfin au moins Kym la libéra et Léa veilla aussitôt à ne pas être trop proche d'elle. Yavait quand même de quoi être traumatisée là encore ! Elle jeta un coup d'oeil au garçon qui s'en était presque bien sorti finalement, malgré les remarques déplacés de l'enseignante. Elle se permit un léger sourire un peu moqueur sur les bords mais pas envers ce dénommé Kyle, non, plutôt envers leur situation stupide.

- Léa Dolce. C'est pas grave, je crois qu'avec cette prof peu importe la situation, elle trouve sûrement toujours un truc bizarre à inventer alors que tout est normal. T'en fais pas, le mieux c'est d'ignorer ses bêtises je pense. J'espère juste pour toi que tu résistes bien aux rumeurs débiles... bienvenue à la Deus Académie.

Peut-être pas, vu qu'il s'éloigna assez pour ne pas laisser de fausses idées à Kym. Impossible de lui en vouloir, apparemment elle pouvait être redoutable dans l'art de s'inventer des films. Pour sa part, la jeune fille n'avait pas une imagination aussi grande sur ce genre de situation, et était par ailleurs trop concentrée sur son domaine divinatoire pour ne pas entendre les pensées bizarres des autres. Elle suivit donc à distance prudente jusqu'à la nouvelle classe - ils pourraient prévenir quand ça change didju - et observa les lieux, différents des salles habituelles. Il n'y avait pas de tables et de chaises bien rangées un peu partout, non, tout était sur le côté, avec un énorme espace au centre. Ca aurait pu être agréable, sans la voix stridente de la professeure. Dépitée, Léa se hâta d'aller s'asseoir le plus loin possible en serrant les dents. Il y avait du monde ici, elle devait faire davantage d'efforts pour maintenir ses barrières psychiques levées.

Elle écouta tout de même, c'était un cours après tout, elle était là pour ça, et même si le ton était un peu... incongru pour la matière, ce que disait Kym était loin d'être stupide. D'ailleurs elle-même l'avait déjà appliqué. Si certains fonçaient dans le tas sans réfléchir, ce n'était pas son cas, et analyser la situation lui avait permis plusieurs fois d'échapper à un sort peu agréable. Mais bon parfois ça ne suffisait pas, même en étant très intelligent on peut se retrouver dans des situations extrêmes impossibles à fuir ou à résoudre par la seule force de sa tête. D'où sa venue dans ce genre de cours.

Mais elle n'était pas du genre à interrompre un professeur dans son monologue, alors Léa se contenta d'écouter sagement en attendant la suite, sans se fatiguer à suivre Kym des yeux. Ses oreilles marchaient très bien, pas besoin de se tordre le cou à chaque fois. Elle espérait cela dit que la théorie allait vite se terminer, ce n'était pas ça qui l'intéressait.
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Lun 4 Mar 2013 - 0:02
*Un petit coup de reins on y n'y verra rien, un petit coup de pieds, tout sera lié, un petit coup dans le cul et il sera tout nu, ha ha ha ha*

*Putain Arklès ... Tu n'as que ça à faire de chantonner des cantines pour enfant ?*

*Tu aimes ça, hein dit, tu aimes ça !*
Quel monde si futile, regardez-moi tout ces petits minois, plus ou moins sagement assis à écouter, ou pas, cette chère professeure. C'était si mignon, si attendrissant ... Si ... Chiant ... A force de marcher dans tous les sens, les élèves avaient bien compris que la théorie n'était pas vraiment le point fort de notre mystérieuse enseignante, c'était peu dire. Stoppant sa ronde, elle regarda chaque apprenti dans les yeux laissant un large soupir se faufiler entre ses lèvres. Sur une chaise, juste derrière elle, étaient posés plusieurs armes en bois de différentes tailles. Kym prit dans sa main un petit poignard qu'elle vint tapoter sa joue du bout de sa lame.

"- C'est bien beau de parler, n'est-ce pas ? Même un être des plus intelligents pourraient se retrouver paralyser face à une situation des plus délicates. Et que feriez-vous si vous voyez votre ami, un proche, ou même un membre de votre famille se faire tuer devant vos yeux ? Pleurer sur son triste sort ... ou ... Agir ?"

Accompagnant la fin de sa phrase, elle maria le geste à ses mots lançant l'arme de fortune en direction du jeune Kyle, celle-ci vint se planter entre ses pieds. La Tylf s'approcha gentiment du curieux énergumène et s'abaissa pour être au niveau de son visage. Sans dire mot, ses yeux émeraudes se focalisaient sur son nez la faisant quelque peu loucher. Une poignée de secondes s'écoulèrent avant qu'elle ne se redresse pour prendre parole.

"- LEA !"

Tournant le dos à la classe, Kym s'avança vers la chaise comportant les accessoires de son cours. Saisissant deux bâtons, elle se retourna avec un regard intense envers l'apprentie la plus familière de sa classe.

"- Approche !"

Il fallait bien commencer par quelque part, une petite séance de démonstration était donc la bienvenue. Appelant la petite Léa à la barre, la mystérieuse enseignante lui lança un bâton afin qu'elle puisse se défendre. Cette fillette l'intriguait beaucoup, par sa posture, sa manière d'être mais surtout, par ce qui semblait couler en elle. Son regard parlait, il communiquait bien plus que le reste de son corps. Étonnant et passionnant à la fois. Même si notre jeune femme savait pertinemment qu'elle n'avait rien fait de mal tout à l'heure dans le couloir, autre chose sommeillait en elle. Cela pourrait paraître stupide, mais elle pourrait très bien être une future protégée ... Enfin, protégée ... Protéger de quoi ? Allez savoir ... Un vent tournait, un nouvel ère se préparait, la guerrière le savait, le sentait, et préparer un nouveau dessin était bien compliqué, autant savoir d'avance qui pourrait l'aider dans sa nouvelle destinée ...

"- En position !"
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Sam 13 Avr 2013 - 19:20
Léa tourna la tête en entendant la professeure récupérer un objet. Une arme, un petit couteau en bois, comme les autres qui attendaient sagement dans leur coin. Remarque au moins c'était logique, s'ils devaient s'entraîner c'était mieux de commencer par des épées et des bâtons de ce matériau. Un coup sur la tête ferait mal, mais ce serait nettement moins dangereux. Encore que, quand on regarde les films, même une branche d'arbre peut être redoutable si on la manie correctement.

Kym semblait sentir que, si la classe était assez attentive, les élèves préféraient la pratique. Ce n'était peut-être pas au goût de Kyle, qui eut droit au poignard entre les pieds, mais il fallait bien que quelqu'un commence. Et la jeune fille appréciait que ce soit plutôt ce type. Pas qu'elle ait un quelconque grief contre lui, non, juste que si c'était lui, ben c'était pas elle, logique. Enfin c'était sans compter sur sa poisse presque légendaire, car, si la professeure se releva, ce ne fut pas avec le nom de Kyle dans la bouche. Elle sursauta, et manqua même se déconcentrer. Heureusement elle parvint de justesse à éviter l'effondrement de ses barrières psychiques, ce qui lui valut une grimace. Ca va pas de crier comme ça !

Léa rendit son regard à Kym, neutre pour sa part, bien qu'un peu agacé tout de même, et se leva. De toute façon, elle était là pour ça non ? Ce serait stupide de rester dans son coin. Mais elle aurait quand même préféré voir un autre à l'oeuvre pour avoir un aperçu de la pédagogie de l'enseignante. Enfin... elle le découvrirait par elle-même au final. Elle s'avança et attrapa le bâton que l'autre lui lançait. Ca n'était pas trop lourd, c'était déjà ça. Mais après... qu'est-ce qu'elle devait en faire ? En position, disait la professeure. Mouais... mais encore ? Elle devait se mettre comment au juste ?

- Je sais pas manier ce genre de trucs. Ni aucune arme d'ailleurs.

Au moins elle avait prévenu. Enfin ce n'était pas totalement vrai, elle avait déjà tiré avec un flingue. Mais c'était à bout portant, et sur des bestioles pas très rapides, alors ça ne comptait pas vraiment. En position... Léa essaya de se rappeler ce qu'on disait dans les films de son vivant, et tenta de se mettre à peu près bien, de façon logique : les genoux légèrement pliés pour un meilleur appui, un pied en avant. Quant au bâton... elle le tenait à deux mains, l'une à une certaine distance de l'autre, pour une meilleure maîtrise. Elle ne pouvait guère faire mieux, si ce n'est se préparer à le lever pour se protéger derrière lorsque l'attaque viendrait.

On ne pouvait pas dire qu'elle ne faisait pas d'efforts !
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Ven 19 Avr 2013 - 23:40
Une leçon comme une autre, un apprentissage de plus, une corde à son arc pour avancer ainsi dans la vie après la mort. Bien futile vous me direz. Pourtant, cet enseignement de combat, notre mystérieuse enseignante le savait, était très important pour cet avenir qui se dessinait. Elle n'avait guère choisie Léa au hasard, depuis leur première rencontre, cette fillette intriguait notre Tylf. Son apparence frêle, fragile, d'un brin timide, devait cacher quelque chose et cette chose, Kym, voulait la découvrir ! Mais soit, trêve de bavardage, place au cours ! Notre jeune femme arborait son sourire de satisfaction, le coin de sa lèvre remontée sur le côté attendant patiemment de voir l'apprentie se mettre en position. On pouvait très vite comprendre qu'elle n'était pas à l'aise dans cette situation mais semblait tout de même apprendre vite.

*Non mais regarde comment qu'elle tient ce vulgaire bout de bois !*

*Un problème mon cher ? Laisse-moi faire !*

*Bon bon bon ... C'est toi la patronne après tout, tant qu'il y a du sang, je suis content !*
La guerrière tenait son bâton le long de son corps et s'approcha de sa pauvre victime. Son regard semblait graver chaque particule de son corps dans sa mémoire avant de sortir de cet état plutôt gênant pour se tourner vers le reste de la classe.

"- Quand vous avez un bâton, vous avez deux solutions, soit de le tenir à deux mains et ainsi accentuer vos mouvements en donnant plus de force ou, tenir celui-ci d'une seule main rendant vos coups moins forts mais bien plus rapide. A vous de savoir quand utiliser ces deux techniques simples dans un moment de confusion !"

Petit cours de théorie fini, passons donc enfin à l'action pur et dur, l'action qui donne le frisson, le grand avec un grand S comme pour Sang. Bref, ça veut totalement rien dire, mais après tout, ce n'est pas ça le plus important. Tout en passant sa paume dans sa crinière, notre professeur préférait prendre la posture pour utiliser son arme improvisée d'une main. S'appuyant sur sa jambe droite, elle donna l'élan pour sauter en direction de son hôte atterrissant derrière elle pour donner un premier coup au niveau de son pied droit remontant délicatement le bâton sous sa robe pour la relever avant de s'arrêter vers l'arrière des genoux.

*Allez, ALLEZ, TUE-LA ! TU ATTENDS QUOI !*

*Elle pourrait nous servir, puis, je sais pas, quelque chose m'attire en elle ...*

*Son sang ? Sa chaire sous tes dents ?*

*Son histoire, je veux la connaître !*
Se lier avec les personnes dans l'Académie, très peu pour Kym, pourtant, il y a certaines personnes qui attisaient sa curiosité dont cette fillette. Elle sentait si bon, son parfum de sagesse pouvait envelopper toute la pièce, mais une noirceur se cacher en elle, quelque chose à vous faire frissonner le bout de vos petits poils tous choux. M'enfin, la suite de l'histoire nous le dira, en espérant que cela ne tarde trop, car Arklès, ce vile humain, Roi déchu qui était emprisonné dans son âme sentait son impatience poindre son nez !
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Jeu 27 Juin 2013 - 12:53

Léa se méfiait de cette professeure. Enfin de tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un enseignant de cette académie surtout. Kym l'avait plus ou moins aidé la première fois, lors de la cérémonie de bienvenue, mais depuis elles ne s'étaient guère croisées et au final ça n'avait pas été plus mal que ça. Elle savait juste que cette femme fricotait sûrement avec Isanagi, si l'on en croyait ce qu'elle avait vu au bal, et donc ça ne pouvait qu'être mauvais pour elle. Le directeur avait la mauvaise manie de contaminer les autres avec son côté sadique, surtout les profs.

Enfin pour l'heure le plus important était d'apprendre à se défendre. La jeune fille écouta attentivement les conseils de Kym. Une main ou deux... il serait sûrement plus logique qu'elle passe à la première technique, étant bien plus agile que forte. Quant aux dégâts à causer, son contrôle des limites pouvait aider à compenser son manque de force brute. Mais bon elle était partie sur deux mains, peut-être que c'était une position plus pratique pour commencer son apprentissage, et de toute façon elle n'avait pas vraiment le temps de réfléchir davantage à son style de combat. Son adversaire bondit derrière elle et lui fila un coup dans sa cheville droite.

Par réflexe, Léa s'écarta en grimaçant tandis que sa robe se relevait sous le mouvement du bâton de la professeure. C'était quoi cette façon de se battre ?! L'apprentie déesse réagit aussi vite que possible et tenta un mouvement circulaire pour frapper la femme dans la hanche droite. Elle y mit un peu de son contrôle des limites afin d'augmenter légèrement sa force physique, histoire que ça ne ressemble pas au choc d'une mouche contre une vitre. Si Kym avait peut-être une certaine restriction, ce n'était pas son cas à elle, surtout parce qu'elle n'avait guère le choix. Il fallait qu'elle utilise toutes les occasions, sinon... vu les profs de combat qui lui avaient fait cours jusque-là, elle finirait encore en morceaux si elle n'y allait pas à fond dès le départ.

Cela dit, il y avait un petit quelque chose de bizarre dans l'air. Ses barrières psychiques retenaient les pensées de la classe, aussi bien que possible, mais elle sentait une sorte de dualité émanant de Kym quand elle s'en approchait. Simple impression confuse venant de toutes ces voix mentales qui cherchaient à entrer dans sa tête ou réalité ? Curieusement ça lui fit penser à ce professeur tout aussi psychopathe que les autres mais peut-être un peu plus, Modrus, qui avait disparu. C'était bizarre... et flippant.
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Sam 29 Juin 2013 - 21:56

Quel plaisir d'enseigner, mais il fallait l'avouer, c'était plus amusant de combattre ! On ne dirait pas, mais cela faisait un moment maintenant que les deux femelles se tournaient autour alors que notre mystérieuse enseignante avait commencé les hostilités. Un bruit sourd raisonna dans la salle marqua de la fin du cours. Décidément, on ne voyait plus le temps passer ici. Bien l'heure avait sonné, notre charmant Tylf invita donc les élèves à sortir de la salle sans faire trop de bruit. Son regard était toujours posé sur la fillette. Avant qu'elle ne passe la porte, elle s'avança en sa direction pour lui tenir le bras.

"- Non, pas toi, toi tu restes avec moi !"

Sans même lui laisser le choix, les portes de la salle se fermèrent à double tours. Les deux femmes se trouvaient seules dans la pièce. Seul Deus aurait pu prédire ce qui allais se passer. Pourquoi donc avait-elle fait ça ? Non, le combat était de loin pas terminé. Quelque chose l'attirait en elle, cette curiosité qui vous ronge les os devait être satisfaite au plus vite. Prenant à nouveau son épée devant elle cette fois-ci, elle offrit à la donzelle une autre épée maniable à une main. En effet, Kym avait bien analysé ses mouvements. Elle avait préféré cette arme pour facilité son agilité. Bon choix pour son gabarits !

"- Nous n'avons pas terminé, c'est ton tour d'attaquer !"

*Mais PUTAIN DE MERDE TU FOUS QUOI !!!! TUES-LA SERIEUX, ON N'A AUTRE CHOSE A FAIRE*

*Et alors, laisse-moi m'amuser un peu ...*

*Tu veux que je recommence ?*
Alors que l'apprentie attendait patiemment le premier coup de son élève, elle se donna une gifle à elle-même sur sa joue. C'est vrai que vu d'extérieur cela pouvait paraître étrange. Mais il n'en était rien. C'était juste son démon humain qui avait élu malgré lui résidence secondaire dans son esprit qui se jouait d'elle. Il réussissait de plus en plus à prendre contrôle du corps de Mlle Mäss à son grand désarroi. Bien et alors ? Une gifle n'a jamais tué personne. Restant toujours sur sa garde, sa fidèle épée devant elle, Kym n'avait bougé un poil ni même esquissé une quelconque grimace.

"- Ce combat nous permettra de discuter un peu toutes les deux ... Alors dis-moi, quel est ton histoire ma petite ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Jeu 25 Juil 2013 - 12:16

Léa ne s'en sortait pas si mal que ça compte tenu de son expérience et de celle de son adversaire. Bon elle récolta un paquet de coups, qui seraient devenus une armée de bleus sans son endurance d'apprentie déesse, mais elle n'avait pas été en trop grand danger. Bien sûr la professeure avait retenu sa force, face à un ennemi sérieux son élève s'en serait bien moins bien tirée, pour ne pas dire pas du tout, cependant pour un début elle se défendait à peu près correctement. Par contre niveau attaque c'était pas du tout ça.

Heureusement, apprentis-dieux ou pas, toutes les écoles ont droit à leur sonnerie/gong/bruit quelconque annonçant la fin des cours. L'académie ne faisait pas exception, et la jeune fille était bien contente de l'entendre, tout comme ses camarades d'ailleurs. Laissant de côté son bâton, elle récupéra son sac et s'apprêta à filer vite fait bien fait à la suite des autres quand une main l'agrippa et l'empêcha de fuir. Adieu liberté, apparemment Kym n'en avait pas terminé avec elle... c'était pas juste ! En plus une migraine commençait à méchamment poindre dans sa tête, et même si la sortie des autres élèves la rendait moins forte que d'habitude ça n'avait rien d'agréable.

Elle allait protester - la cloche avait sonné, prout quoi ! - lorsque les portes se refermèrent avec un claquement qui était limite menaçant. C'était une séquestration là ou... ? Le cours était officiellement terminé et elle n'avait rien fait de mal pour justifier une retenue ou un quelconque reproche, pour une fois ! Apparemment l'enseignante voulait lui faire faire des heures supplémentaires car elle lui donna une épée légère destinée à être maniée à une main. C'était moins long que le bâton mais plus pratique à tenir. Ce qui ne changeait pas l'avis de l'élève sur la situation.

- Le cours est terminé, c'est...

Sans toutes les pensées parasites des autres apprentis, celles de Kym résonnaient parfaitement bien dans son esprit. Tout comme celles d'autre chose... et ce que cette chose avait en tête coupa net la parole à Léa. La tuer ? Mais... elle n'avait rien fait ! C'était quoi ce bins ? S'amuser un peu ? Encore une psychopathe comme Modrus ? Bon sang, pourquoi elle tombait surtout sur des timbrés ? Elle allait vraiment finir par croire qu'être fou et sanguinaire était requis pour être prof dans cette académie. Est-ce que l'enseignante était schizophrène ? Ou possédée par un démon quelconque ? Les deux étaient possibles vu les lieux. Et vu les actes de la femme qui se gifla toute seule. Ok...

Ne pas faire de gestes brusques, reculer doucement jusqu'à la porte, voilà. Ca ne devait pas être si solide que ça, un bon coup d'épée boosté par son contrôle des limites pourrait bien en venir à bout non ? D'un autre côté, la jeune fille n'avait pas très envie de se retrouver à courir à toute allure dans les couloirs poursuivie par une psychopathe avide de tuerie... comment on est censé réagir dans ce genre de situation ? Et l'autre qui voulait combattre en papotant, l'air de trouver ça totalement naturel... génial.

Bon d'abord ne pas lui laisser comprendre qu'elle lisait dans ses pensées. Qui sait ce que son autre personne ou son démon ou allez savoir quoi pourrait faire. Ensuite... gagner du temps en espérant que quelqu'un débarquerait ? Peu probable, à la fin des cours tout le monde se barrait. Disons... gagner du temps pour trouver une échappatoire. En écoutant ses pensées, elle arriverait bien à savoir les bonnes réponses à donner à la professeure pour qu'elle la laisse partir en un seul morceau. Et une migraine apocalyptique, mais c'était toujours mieux que de finir en hachis parmentier.

Léa fit de son mieux pour se mettre en garde, s'abritant derrière l'épée comme elle pouvait.

- Je sais déjà pas me battre, alors le faire en discutant risque d'être très compliqué.

Son histoire ? C'était bien la première fois qu'on lui posait une question pareille. Et elle n'avait rien d'utile à répondre. Sa vie n'avait rien de palpitant, que ce soit avant ou après sa mort.

- J'ai pas d'histoire particulière. Juste envie d'être tranquille et de ne pas me faire séquestrée par un prof dans une salle de cours...

Ok c'était peut-être pas la meilleure chose à dire mais elle n'avait pas pu s'en empêcher. Et puis au moins elle serait vite fixée sur son sort, ses paroles déclencheraient forcément des pensées associées à sa situation et elle saurait à quoi s'attendre.
Invité
avatar
Invité
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] - Sam 27 Juil 2013 - 22:53

Quelle petite écervelée toute de même, en voyant les traits de son visage, il était clair que cela ne lui faisait guère plaisir de rester, mais bon c'est ainsi ! Notre mystérieuse enseignante voulait à tout prix en savoir plus sur elle, la connaître et ce, dans les moindres de détails. Pourquoi me diriez-vous ? Il n'y avait pas vraiment de raison très concrète. Quelque chose l'attirait en elle et Kym voulait en savoir plus. La mettant une fois de plus au défi, notre jeune femme souriait d'un air très maternel. La jeune Léa n'avait pas beaucoup d'habilité dans les armes, si elle voulait se battre ne pouvant fuir, elle devait prendre le temps de suivre ce cours particulier gracieusement offert.

*Pfff ... C'est pas drôle Kym*

*Et alors, je ne peux même plus m'amuser ?*

*Oui mais non ...
On dirait presque un vieux couple notre Tylf et ce démon. Mais bon, les paroles de l'apprentie donna un nouvel élan à la suite de son projet. Séquestrée par une prof ? Nan mais genre, notre si charmante et belle Kym dans toute sa splendeur ferait du mal à ses élèves ? Et alors ? Il faut savoir que même si Mlle Mäss prenait un malin plaisir à les faire suer c'était surtout pour qu'ils dépassent leur limite et apprennent ! Mais bon, le dire serait bien trop facile ... Vous ne croyez pas ?

*Mais quel ennnuuuiiii !*

*Arrête maintenant ! Je veux simplement m'amuser. Je l'apprécie cette Léa tu le sais bien. Mais elle se bute à ne pas vouloir aller plus loin. Si un jour elle est face à une situation délicate, ce n'est pas comme ça qu'elle s'en sortira ! Elle doit apprendre ! APPRENDRE !*
Faisant bien entendu mine qu'elle n'avait rien entendu, notre jeune femme continua le combat, attaquant de sa fidèle épée à deux mains, elle se positionna juste derrière la fillette simulant une attaque au niveau des jambes. PAN, t'es morte ! Une nouvelle combinaison faite au niveau cette fois du cou. PAN t'es morte !

"- Tu sais, mon enfant, ce n'est pas en restant paralysée ni en faisant que des gestes défensifs que tu arriveras à te sortir de mauvais pas ... Alors dis-moi plus fort, qui tu es ? QUI ES-TU ?!"

*Ho ho, calmos poulette !*

*Elle doit apprendre à se connaître et à se faire confiance. Si elle-même ne connait pas son histoire, sa force ne pourra être totale, tu comprends ?*

*Perso, je préfère le passage où tu tues des gens ... Comme ton fils, j'ai bien aimé comment tu l'as tué et mangé par la suite, ha ha ha*
Kym voulait simplement prendre un peu sous son aile la pauvre enfant. Bien entendu, elle avait sa manière de faire et son attitude qui n'aidait pas trop. Mais il fallait être ainsi, flou, pour faire ressortir le meilleur de soi ...
Contenu sponsorisé
Re: Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce] -
Alors ca c'est du premier cours comme on reverait pas d'en avoir [PV Kym Mäss, Léa Dolce]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Les codages HTML de tata Melow || PREMIER COURS : création d'une boîte
» [Cours commun] Premier cours : les épouvantards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Couloirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page