Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

L'hiver c'est froid y parait. [Hango]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Jeu 27 Déc 2012 - 21:42
Vous vous êtes jamais dis que la vie parfois c'est cool ? Genre vous vous levez le matin sur votre bureau parce que vous vous êtes endormis sur vos papiers à force de bosser, l'encre déteinte sur la joue, vous transformant alors en une sorte de journal humain. Et vous êtes à peine douché, vous avez à peine eut le temps d'avaler ne serait-ce qu'une demie-biscotte, que déjà le boulot vous rappel, oppressant, pressant aussi, tout ça pourquoi ? Parce qu'un piaf à chopper la colique. Oh encore se serait un canari, se serait pas grave. Mais un canari de deux mètres et demi, quand il choppe une colique, c'est la croix la bannière pour le soigner. Et nettoyer... En fait tout ça pour dire que Kira, depuis quelques temps, passait de très mauvaises journées, l'arrivée de l'hiver ayant tout chamboulé dans sa petite animalerie. D'une humeur de chien elle dut donc sortir dans le froid faire quelques courses plus que nécessaire.

Sa jupe volait autour de ses cuisses, dévoilant par moment de haut de ses chaussettes. Le tissu rouge foncé ondulait avec grâce, agitait par le mouvement de ses pas ainsi que par le vent. La neko s'était couverte du mieux qu'elle avait put, enfilant deux pulls en plus d'un sous-pull, et s'entourant autour du cou une écharpe trop grande pour elle. Sa queue ne cessait de s'agitait, comme si elle craignait de geler si elle se stoppait. Autant dire qu'il faisait un froid de canard. Et pourtant, la place du marché était bondée, si bien qu'il était assez dur de circuler. Le seul point positif était la neige, qui donné à la scène une allure douce et poétique, comme une carte postale. Dommage que Kira soit d'une humeur si massacrante, car elle ne parvenait pas à apprécier quoi que se soit dans ce lieu. Trop de monde, trop de froid, trop de bruit, trop d'odeur. Trop de trop en somme... Mais il lui fallait son matériel. C'était impératif.
L'argent ne semblant pas exister dans ce monde, Kira avait prit dans le stock de son lieu de travail le surplus, ce qui risqué de s’abîmer, histoire de l'échanger contre ce qui lui faisait défaut. Elle avait, bien sur, prit soin de consulter auparavant la valeur de chaque chose, qu'on ne l'arnaque pas. A sa grande surprise, ses négociations se déroulèrent sans grand soucis. Des marchants honnêtes ?! Une telle chose était donc réellement possible ? Elle était donc bien morte et dans un lieu semblable au paradis... pour la première fois de sa journée, la neko sourit. Mais pas longtemps hélas...

Depuis quelques longues minutes elle discutait avec un marchant sans que cela aboutisse à quoi que se soit. L'homme, grand, gras, la toisait, les bras croisés sur la poitrine. Kira ne se laissa pas défaire, mais la patience de la jeune femme commençait à être sérieusement entamée, et ses poings la démangeaient légèrement. Elle allait renoncer quand elle entendit l'homme murmurer quelques choses dans sa barbe. Ses oreilles, congelée, remuèrent sur le haut de son crâne.

 « Pardon?
_ Mmmh ? J'ai rien dis moi. T'entends des voix ma pauv'fiiiiiih !! » Kira venait de le saisir par le col, l'attirant vers elle en collant presque son visage au sien.
« Tu me prends pour une quiche ou quoi ?! »

Le pauvre marchant était tellement surpris par la force de la demoiselle, et son regard était si noir, qu'il n'osa pas rouvrir la bouche. Kira avait serré son poing, comme si elle allait lui enfoncer dans le visage. Elle hésitait sérieusement à passer à l'acte, son bras tremblent légèrement sous la contraction de ses muscles. Aucun des deux individus n'osait bouger.
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Ven 28 Déc 2012 - 20:14
Je marchais dans les couloirs de cette académie, toujours regorgeant de surprise même si pour moi, voire tous ces être inférieurs à surveiller, c'est une humiliation, mais j'ai appris que c'est pour me pardonner des fautes que j'ai commise, tant de fautes, tant de mort à cause de moi, mais mes processeurs visuels furent attiré par quelque chose de blanc qui se trouve dehors.
Arrivant au lieu dit, je me baissa afin d'analyser cette chose blanche, qui au toucher se casse et je pris une poignée de cette chose, d'après mon analyse, c'est de l'eau gelé en niveau moléculaire qui forme comme des rosaces qui ensemble forme cette chose blanche, ce n'est que de l'eau oui mais de l'eau gelé qui forme à ce les êtres inférieurs appellent la neige.
Je me demande bien comment ces êtres inférieurs peuvent s'amuser avec ce genre de chose vu qu'une boule de neige vient de toucher ma tête, me retournant tout en me levant et le tout dans un geste vif et rapide, je voyais une dizaine d'être inférieur en train de faire des boules de neige et me les lancé, bande d'idiot.
Faisant graviter les boules et en faisant d'autre, je les lança en rafale sur eux, tel qu'une gatling plasma détruisant ses cibles sauf que mes cibles se trouvent au sol en train de se plaindre de douleur car mes impacts font bien mal vu que je les lance comme des balles, je modère bien sur mais quand même c'est plus amusant comme ça même si je fais ça à contre coeur et même si je n'ai plus de coeur, je l'ai quand même fait.
Poursuivant les élèves fugitifs, je les rattrape un à un et les bloques avec ce que je trouve, peu importe du moment que je puisse les coller en retenu après.
Continuant ma poursuite, je tombe sur une altercation entre un marchand qui est un être inférieur et une autre personne qui semble bizarre, une personne avec des gênes de chats si j'en juge par la queue qui gesticule derrière elle, certes de petite carrure mais a une force a faire plier un être inférieur de 30° mais bon, je dois surveillé donc je dois intervenir et si je dois être violent, je le ferais avec joie, battre voir tuer sans le faire exprès des êtres inférieur, quel plaisir.
M'approchant du lieu dit, je m'arrettas en disant Que se passe t'il ici ?
Invité
avatar
Invité
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Lun 31 Déc 2012 - 3:19
Kira brûlait intérieurement, hésitant de plus en plus. Que faire ? Frapper ce type et retomber dans de vieilles habitudes dangereuses ? Risquer de se refaire une mauvaise réputation ? Ou bien garder son calme, laissé couler et partir ? S’excuser peut-être ? Ca non. Sa main trembla un peu plus, son regard toujours emplie d’une noirceur sans nom. Quelques images lui revinrent en mémoire, sombre, lointain. Elle serra légèrement les dents, commencent à ouvrir sa main lentement. L’homme n’osait ni parler, ni bouger.

« Que se passe t'il ici ?
_ Rien qui vous regarde en tout cas ! » Elle avait pratiquement crié, se retournant alors vers celui qui venait de parler.

Dans son élan elle avait lâché le marchant, levant alors son poing vers l’interlocuteur. L’homme s’était empressé de reculer hors de sa portée. Il s’agita un instant avant de tendre un petit sac à la neko. Elle lui arracha des mains avec un grondement sourd, sa queue s’agitant furieusement, soulevant alors l’étoffe de sa jupe. Son regard rouge, félin, observait attentivement l’homme face à elle, l’analysant. Encore un masqué, avec un casque et une combi bizarre… sérieusement, tous les mecs ici étaient-ils complètement barré ?! Un adepte SM, un homme-poulet et maintenant quoi ? Un power rangers asthmatique ?! Non mais s’était du délire total !! Enfin… elle était mal placé pour critiquer, avec ses oreilles et sa queue féline, qui n’exprimé, d’ailleurs, pas vraiment de sympathie pour le moment. Ses cheveux s’étaient hérissés, ainsi que la fourrure sur sa queue.
Doucement, en parfaite opposition à cette scène pouvant vite devenir violente, quelques flocons se mirent à tomber doucement. Le froid, vif, calma un peu Kira qui abaissa sa main, cessant alors de brandir son poing, poussant un long soupir avant de croiser ses bras sur sa poitrine.

« Sérieux mec faut pas de mêler des affaires des autres, t’as beau être déguisé comme un power rangers bionique, t’en as surement pas la force. »

Elle le toisait légèrement malgré sa petite taille, son oreille droite parcourue de léger spasme qui la fit trembloter, les flocons blancs posés dessus tombant doucement. Elle commençait à avoir sérieusement froid, regrettant de n’avoir qu’une jupe, certain partie de son corps plus atteinte que d’autres pour le coup. Tâchant de faire fit, elle plantait son regard là où devaient être les yeux de l’inconnue.
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Mar 1 Jan 2013 - 19:57
Visiblement, cette jeune fille au corps de chat, ce qui la rend encore plus inférieur car elle différente donc plus bas que les êtres humains, je rabaisse souvent c'est vrai mais c'est ma façon de penser et c'est pas vous qui me ferez penser autrement.
Elle semblait sur les nerfs pour je ne sais quelle raisons, sa queue bouge dans tous les sens signifiant qu'elle est à bout de nerf, qu'est ce que je fais, passer mon chemin ou bien la poussé à bout ? J'opte pour la deuxième option, un être inférieur chat qui s'énerve, j'ai hâte de voir le résultat.

Tant que je devrais surveillé des êtres inférieur tel que vous ou l'autre qui s'enfuit, tout ce qui ce passe comme affaire ou dispute me concerne compris ?

Je n'ai jamais ma langue dans ma poche, j'ai toujours été froid et direct avec les êtres inférieurs comme avec mes soldats qui ne me donnait jamais tord au passage, ce qui est pratique quand on contrôle les puces de contrôles.
Voyant la neige tombé et que d'autre êtres inférieurs continu de s'amuser à me lancer des boules de neige, je refis graviter de la neige et en fis des boules pour les lancer mais cette fois ci beaucoup plus fort que l'autre fois, à telle point que j'entamas un peu le mur quand je manquais ma cible. (ce qui était plutôt rare d'ailleurs)
Après cette "bataille", je fis graviter les corps vers moi qui hélas pour eux, mon pouvoir s'annuler avant que je puisse les prendre au col ce qui veut dire qu'ils s'écrasaient par terre, je voyais la neige se teindre rouge, visiblement ils ne sont pas très solide, c'est dommage que ce soit juste une petite ouverture qui fait couler un peu de sang.
Les mettant en cercle et dos à dos, je fis graviter un cordage abandonné et les attacha avec, m'assurant que la corde soit bien attaché, je les mis de côté pour avoir de nouveau mon regard sur cette jeune fille qui a toujours une queue en plein mouvement, je sens que ça va être intérressant.
Invité
avatar
Invité
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Mer 2 Jan 2013 - 17:11
Les oreilles de Kira remuèrent légèrement sur sa tête. Ce type devait être soit fou, soit très sûr de ses capacités pour oser tenir de tel propos devant elle. A nouveau, elle serra ses poings, sentent ses ongles s’enfoncer légèrement dans ses paumes. L’humidité avait collé ses cheveux ainsi que sa fourrure, si bien que maintenant ils n’étaient plus tellement hérissés, gouttant légèrement en se plaquant sur son visage. Elle ouvrit la bouche pour parler quand soudain l’odeur du sang titilla ses narines. Dans un premier temps elle fut surprise de capter cette odeur à une telle distance, mais elle ne prit pas le temps de s’en réjouir. La colère et la rage se mêlèrent brusquement dans ses yeux rouges, ses pupilles se réduisant à deux fentes meurtrières.

« Alors toi… je sais pas de quelle époque tu viens mais bordel tu te prends pas pour n’importe qui ! En plus d’être une boite de conserve, t’es aussi émotif qu’une casserole ma parole ! »

Légèrement inquiété par la teinte rouge que prenait la neige, la neko délaissa alors l’homme pour se précipiter vers le ou les blessés. Après une hésitation elle sacrifia sa jupe pour tamponner délicatement la plaie et faire un semblant de bandage, faute de mieux. La colère déformait ses traits, agitant son oreille droite d’un léger spasme. Elle n’avait pas touché la corde, sachant pertinemment qu’elle ne la ferait pas céder. Se doutant aussi que cet homme ne la laisserait sans doute pas faire. Une fois sur qu’aucun des blessés n’avait besoin de plus de soin, elle se leva, défaisant son écharpe et la laissant glisse au sol.

« Je déteste les gens comme toi. Ceux qui prennent les autres de haut, ce qui pensent qu’ils valent mieux que le reste. Tout en parlant, elle s’avançait vers l’homme. Quand je vois des types dans ton genre… j’ai juste envie de leur éclater la face ! »

Oui bon je sais, ça fait un peu gros cliché… mais Kira était très légèrement hors d’elle, et la simple vision de ce type lui donnait des envies de meurtre. Elle se doutait bien qu’elle partait avec un certain désavantage. Sans doute qu’elle se ferait éclater joliment même, mais elle fit taire la peur et les mauvaises pensées, défiant cet individu horripilant du regard, un grondement sourd montant dans sa gorge.
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Mer 2 Jan 2013 - 21:07
Si j'avais encore des lèvres, j'aurais affiché un rictus car mon expérience devient intéressante, je me demande comment un être inférieur pourrait me battre surtout que celui ci est un être inférieur femelle qui est donc physiquement inférieur au êtres inférieurs mâle, cela risque d'être intéressant. Autant continué sur ce chemin.

Eh bien, vu que vous savez le dire, saurez vous seulement le faire ? Des êtres inférieurs comme vous j'en ai vu beaucoups. Tous m'ont dit qu'il me tuerait mais ne l'on pas fait car ils avaient peur. Aurais vous plus de courage qu'eux ?

Je tournais autour d'elle, mes pas s'enfonçant dans la neige et celle ci tombait de plus en plus fort, me recouvrant les épaules, la température baissait, j'avais envie de la pousser à bout, de voir ce que ce genre d'être peu être en étant hors de soi.

J'ai connue de créatures comme vous, toutes espèces confondues, quel plaisir ça a été d'ordonné leurs exécutions, de voir le sang impur taché le sol de mon nouveau que je n'ai pas pu épurer.

Je me suis arrêté et je l'ai regardé, l'analysant, je voyais dans ces yeux, un feu, une rage qui ne cesse de grandir, une rage telle une personne qui venait de tout perde et qui a en face de lui, la source de les malheurs qu'il a eu, quel joie de pouvoir me battre à nouveau après tant d'années, prouvait ma supériorité aux autres êtres inférieurs, ces espèces qui n'ont aucun mérite de vivre, car ils ont des sentiments, ce qui les rends facile à manipuler et puis ils contredisent ce que l'on dit, et moi loyauté et obéissance sont les clés d'une victoire écrasante, j'ai toujours tenue cette parole lors de mes batailles. Regardant cette fille en question, j'attendais sa réaction.


HRP : escuse moi d'utiliser de pareil propos mais bon, je joue mon perso ^^, le prend pas mal
Invité
avatar
Invité
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Jeu 3 Jan 2013 - 2:25
Non mais… il se prenait pour qui lui ! Il ne la connaissait visiblement pas ! Enfin… peu de gens la connaissait en fait… tout son quartier et même plus encore, et pas pour de bonnes choses en plus… Mais même en tant que délinquante sa réputation n’était plus à faire. Et elle comptait bien lui apprendre qui elle était.
Kira le regardait tourner, l’air froid et énervé. Elle prit rapidement et naturellement une posture de combat. Elle connaissait tout ça, elle l’avait déjà vécu tant de fois dans sa vie d’avant. De plus, son père tenait un dojo à une époque. Ça aurait été une honte que sa propre fille ne sache pas se battre ! Elle fit un petit pas en arrière, assurant la distance, ne le quittant plus des yeux désormais.

« Que ce soit bien clair, je n’ai jamais dit que je te tuerais, jamais. Juste… je vais te faire ravaler ta langue. »

Elle fit un mouvement rapide vers l’avant, se retrouvant juste en face de l’homme. Elle frappa droit au niveau de là où devait être les yeux avec une très belle droite, visant la tempe ou bien le viseur. Aucune peur n’était visible, ni même perceptible.
Son poing percuta le casque avec… le bruit d’un poing qui percute un truc trop dur pour lui, émettant au passage un craquement sonore. Elle recula vivement avec un couinement de douleur aigu, rapprochant sa main de ses côtes. N’importe qui d’intelligent aurait compris que ça ne valait pas la peine de continuer à frapper ici, mais… pas que Kira soit stupide, mais la colère l’aveuglé plus qu’autre chose. De plus, elle ne voulait, ni ne pouvait paraitre faible devant ce type. Elle se serait insulté elle-même si elle avait cédé ainsi à une simple douleur dans la main.

Sans quitter sa posture, les mains en garde devant elle, assez bien placé pour ne pas se frapper elle-même, sa main droite restant un peu ouverte. Les pieds légèrement décalés, les jambes légèrement courbé, elle ressemblait à un félin à l’affut. Pourtant elle ne fit rien, n’attaquant pas une seconde fois. Elle réfléchissait, du moins tenté de réfléchir à la meilleure zone d’attaque. Elle testa le ventre, s’approchant rapidement et envoyant un coup de pied rapide et précis.
Sans être défaitiste, elle se doutait bien qu’elle ne gagnerait pas. Cet homme… il cachait quelque chose, elle l’avait senti au premier coup. Il était surement fait de métal ou quelque chose du genre… et pas sûr qu’il rouille…


HRP : pas de soucis, je m’en doute bien que c’est ton perso. ^^ J’ai pris la liberté de faire toucher le premier coup, si ça te convient pas je peux modifier.
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Jeu 3 Jan 2013 - 18:18
Cet être inférieur ne semblait pas vouloir se laissé faire, plus encore, elle m'a attaquée à 2 reprises et je pense que même malgré la douleur, elle continuera à se battre, cette entêtement d'être inférieur a déjà eu raison de moi mais là c'est différent, elle est seule et elle n'est pas armée d'un canon à ion, cette arme humaine qui a réussi à percer mon armure que je pensais indestructible mais bon là j'ai toutes mes chances de gagner.
J'ai n'ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit qu'elle était déjà sur moi, je me suis baissé et elle a atterrit plus loin mais elle s'est rattrapée comme un félin et m'a sautée à nouveau dessus, cette fois ci, j'avais prévu le coup en lui envoyant une coup dans le ventre qui l'envoya sur un arbre, serrant mon poing en la regardant se lever avec un regard de plus en plus haineux, soit elle était courageuse ou soit elle stupide, qu'importe les deux, ça la mènera à sa perte comme les être inférieurs qui m'ont défié.
Elle se releva à ma grande surprise, tremblant sur ses jambes mais tenant debout et sa peur semble effacé, comme inexistante dans ce corps, je me mis en position de combat, prêt à n'importe quel assaut du genre de cette créature au corps de félin.
Elle fit un bond pour m'arrivé dessus et m'atterit en plein visage, je tentais de la retirer mais elle était trop agile pour que je puisse la prendre voir la toucher, c'était impossible, elle me passait entre les jambes, entre les bras, impossible de l'avoir.
Puis j'employa mon pouvoir de la gravité, la faisant lévité et une fois arrivé à la bonne hauteur, je lui asséna un coup dans le ventre qui l'envoya au sol et elle a craché un filet de bave ainsi qu'un peu de sang.

Te battre contre moi est peine perdue, être inférieur, même si ton courage ou ta stupidité t'aide à te relever et à m'attaquer, tu n'as aucune chance de l'emporter.

Mais elle s'est relevé et elle s'est mise en position de combat.
Invité
avatar
Invité
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Jeu 3 Jan 2013 - 19:19
« Ma fille, il y a une chose que tu dois savoir. Dans la famille, on est de sacrés têtes de con. Borné comme personne, on abandonne jamais. Pigé ?! »
C’est dans cette idée que Kira avait été élevé. N’abandonne pas, fonce, toujours tout droit, sans jamais te retourner. Et dis-toi qu’un mur n’est jamais qu’une porte camouflée. La peur, la rage, tout peut en être la clef. Il ne faut jamais l’oublié. Voilà pourquoi elle continuait. Voilà pourquoi elle s’était toujours relevée. Même après les pires raclés. Et ce n’était surement pas maintenant que ça allé changer ! Surement pas devant une boite de conserve mal formée !

Son corps était transformé, Kira le sentait. Elle pouvait, sans peine, faire certains mouvements nécessitant pourtant une grande souplesse, filant entre les doigts de son ennemi comme un félin. Comme… comme un chat… La douleur la traversait de partout. Si elle parvenait à esquiver certain des coups, la plupart la touchaient, et ça faisait rarement du bien. Très rarement même…

Les gens s’étaient amassés autour d’eux. Certain était curieux de voir d’où venait tout ce bruit, d’autre choqué d’une telle violence, mais aucun par contre n’eut l’idée, ou même l’envie de les interrompre. La neko grogna, tant mieux. Elle n’aurait surement pas apprécié que quelqu’un interrompe ainsi SON combat. Elle avait enfin trouvé un rythme d’attaque et une ouverture, s’apprêtant à frapper, quand soudain elle se sentie soulever de terre brusquement, sans étreinte pourtant. Personne ne la tenait. Un coup lui coupa brusquement le souffle, le sol se fit brutalement sentir sous elle.
Noir et douloureux… tel était le monde autour d’elle. Il avait toujours été ainsi… même dans les grands moments de lumière. Ses oreilles bourdonnaient, émettant en même temps un horrible grésillement. Ses bras, ses jambes, tremblaient, l’empêchent de se relever. Lointain… tels étaient les sons autour d’elle, et dans sa bouche se rependait le gout. La neko crachat deux fois de suite, sang et salive se mêlant, souillant la neige. Elle connaissait tout ça… elle l’avait déjà vécu… et elle avait survécu ! Elle avait survécu à une bande de p’tit con branleur ! Elle avait survécu au coup de son père ! Et ce n’était pas une… une saloperie de robot tout seul qui allait la foutre à terre !

« Te battre contre moi est peine perdue, être inférieur… La voix était lointaine mais audible.
_ La ferme... Ca part contre, c’était parfaitement inaudible… un son rauque, haché.
_ ...même si ton courage ou ta stupidité t'aide à te relever et à m'attaquer, tu n'as aucune chance de l'emporter.
_ La ferme j’ai dit ! Elle avait hurlé, sentant sa gorge s’enflammé. Tremblante, elle se releva. Je ne tomberais pas… je suis surement stupide… et je suis loin d’être courageuse… mais dans ma famille on à tendance à être de sacré tête de con ! »

Aucun sens… ses propos n’avaient absolument aucun sens. Pour elle, et pour les autres surement. Mais elle ne tomberait pas. Tant que ses muscles lui permettraient de bouger… tant que ses os la soutiendraient… elle ne tomberait pas. Elle resterait debout. Comme elle l’avait toujours fait.
Pour ceux qui se demande… c’est juste que Kira est bornée et stupide. Même pour les causes perdues, elle se bat de tout son être. Du coup elle finit dans de beaux états… La peur la rongeait, tapis dans son cœur, mais elle l’avait fait taire, l’enveloppent dans une épaisse couche de bêtise pure. Elle reprit sa garde, le regard toujours froid, mais un petit sourire flottant sur ses lèvres. Il lui semblait avoir un plan. Pas le meilleur, mais elle n’avait plus rien à perdre.

« Tu n’es qu’un lâche. Un incapable. Pas foutue de maîtriser une femme sans user d’une magie invisible. Tu n’es qu’un… qu’un eunuque ! » Sans commentaire sur l’originalité de l’insulte…

Kira avait à peine terminé sa phrase qu’elle se rua vers son adversaire, le corps entier traversé d’une intense douleur. Elle ne tiendrait certainement plus très longtemps… au dernier moment elle se baissa, se jetant entre ses jambes avec une agilité féline. Elle ne prit pas le temps de se redresser une fois de l’autre côté, se laissant tomber de tout son poids dans le creux des genoux pour le faire plier sous elle. D’un coup, la neko douta. Ça marcherait vraiment sur une machine ? Et… n’allait-il pas lui tomber dessus ? Trop tard de toute façon…
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Ven 4 Jan 2013 - 19:38
Cette fille est agile, tellement qu'elle a réussi a me passé entre les jambes et m'a tapé pour faire tombé sur... elle mais avec ma pied qui était encore sur le sol j'ai poussé pour passé au dessus d'elle mais en rattrapant un peu de façon improvisé, j'ai atterrit au sol avec une jambe sur le sol puis je me suis levé en pensant.
Courage, force sur-humaine qui donne encore la force de se relever malgré les dégâts causé par son adversaire, ce qui les rend valeureux.
Stupidité, idiotie humaine qui permet de faire n'importe quoi n'importe comment, capable de choses inimaginable.
Peu importe ce que vous employer, contre moi c'est peine perdue mais cette fille semble mélangée les deux mais c'est du suicide ce qu'elle fait, autre élément qui me gêne, des personnes se sont réunis autour de nous, ce qui prouve que les humains sont inférieurs, ils se rapprochent du combat ce qu'il risque de le tuer mais ils s'en moquent.
Alors j'ai levé ma main vers le ciel et un objet ovale vert en est sorti et s'est dirigé vers le ciel et a explosé dans un bruit de diable et ce qu'il a fait détalé tout le monde sauf mon adversaire qui peinait à se relever, je l'ai regardé.

Quoi cru que tout ceci soit bon pour toi, tu es idiote finie, tu le sais au moins ? Je suis sûr que durant ta "vie" si on peux appeller ça une vie pour toi, ta vie a du être raté mais encore pire que les autres vies qu'il y a ici non ?

A peine ma phrase finie qu'elle s'est levée d'un bond et m'a regardé et elle m'a rie au nez en m'expliquant sa vie à peine a t'elle finit sa phrase qu'elle a chargée sur moi, j'ai envoyé ma paume mais elle s'est baissé et m'a frappé encore et encore, même si j'entendais des fractures se faire, elle continuait à faire ses frappes toujours plus vite et plus forts et à ma grande je reculais mais j'ai pris sa tête IL SUFFIT et l’envoyât prés des étudiants que j'ai attaché précédement Tu veux te battre et bien prépare toi à souffrir mettant tout mon poids, les dalles se cassant sous mon poids.
Invité
avatar
Invité
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Sam 5 Jan 2013 - 19:36
Oh douleur qui traversa son être lors d’un énième vol en arrière, après un énième coup reçu. Et pourtant… pourtant elle s’accrochait. Pourtant elle tenait bon, refusant de lâcher maintenant. Elle pouvait y arriver, elle pouvait avoir le dessus… pas le vaincre, mais au moins avoir le dessus… juste quelques secondes… une minute peut-être. Kira le savait, elle le sentait. Et si elle parvenait à prendre le dessus sur ce gars… alors sa défaite n’en serait pas vraiment une.
Le poids de l’homme-machine s’était fait plus que sentir. La neko s’était carrément effondré en le sentant passer. Heureusement qu’il s’était rattrapé, sinon sa colonne aurait surement prit un très mauvais coup. Une détonation écrasa ses oreilles contre son crâne, la faisant se rouler en boule dans la neige. Son ouïe était sensible, très sensible, elle se rendait compte à quel point uniquement maintenant… un long grésillement lui enveloppa le crâne, étouffant tous les autres sons. La demoiselle vit les gens filer en courant, sans doute effrayer. De vague cri lui parvinrent, de plus en plus net… Doucement, elle cessa de remuer sur le sol, massant ses tempes. Ca elle ne s’y était pas attendue du tout… ce genre de réaction à un bruit si fort… Un grognement sourd lui échappa alors qu’elle s’asseyait dans la neige. C’est seulement à ce moment que Kira remarqua qu’il lui parlait, son adversaire.

« … ta vie a dû être raté mais encore pire que les autres vies qu'il y a ici non ? »

Une ombre passa sur son visage. Kira resta assise dans la neige un petit instant, dans une posture ne cachant pas grand-chose, vu qu’elle avait une jambe pliée sous elle, la seconde pliée comme pour se relever. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres et elle partit dans un immense et incontrôlable fou-rire. La douleur lui traversa les côtes, lui faisant cracher une nouvelle fois du sang et de la salive. Décidément, il lui faudrait un sacré médecin.

« Ma vie… elle ne vaut pas grand-chose ma vie tu sais ? Je faisais partit d’un de ces groupes de jeunes qui pensent qu’ils peuvent tout dominer avec la violence… même si au fond on était juste une bande de petits délinquants… J’étais plutôt douée perso. J’en ai cassé des gueules… Elle s’appuya sur sa jambe, se remettant difficilement debout. Une nouvelle ombre marqua ses traits, juste pendant une seconde. Alors ouais, t’as raison, ma vie je l’ai totalement raté. Et tu sais quoi ? J’en ai strictement rien à foutre. Parce qu’on m’a donné une chance de me rattraper. Je n’ai plus rien à regretter. »

Peut-être était-ce dut à la tristesse qui avait envahie son cœur… à moins que ce soit juste la colère d’avoir dut lui donner raison, à ce type… en tout cas elle se jeta à nouveau sur lui, prise d’une nouvelle vigueur, d’une volonté encore plus forte de lui coller une raclée. De lui botter le derrière.
Elle frappait, frappait, encore et toujours. Ses poings ripés sur le métal, elle pouvait sentir ses phalanges s’ouvrir, s’écorcher sur cette peau d’acier, pourtant elle continuait. Kira s’acharnait dans une rage sourde, comme si elle affrontait quelqu’un d’autre d’un coup. Ses mains s’engourdir légèrement. Les fourmis montèrent lentement, gagnant jusqu’à ses coudes. Mais il reculait… il reculait elle le sentait ! Elle le voyait.

Une brusque pression sur son crâne la fit se stopper net. La voix de l’homme raisonna dans un ordre froid, celui de s’arrêter. Il suffisait selon lui. Elle allait attaquer, mais une nouvelle fois ses pieds quittèrent le sol et la demoiselle alla s’écraser dans la neige, roulant un peu. Il était hors de lui visiblement. Ses coups avaient fait mouches. Pas physiquement, mais moralement. A nouveau, un sourire se dessina sur ses lèvres rougies. Un sourire narquois, remplit de défi. Kira regarda le sol se fendre brusquement, souriant un peu plus encore. Elle tenait à peine debout, courbant le dos et les jambes, tremblent comme une feuille. Mais elle tenait, s’était déjà ça. Elle crachat encore, au pied de l’homme cette fois. Et essuya ses lèvres du revers de sa manche.

« Arrête ta petite comédie et amène-toi ! »

Ca allait être très, très douloureux semblerait-il… pendant un instant, elle se demanda s’il y aurait une âme charitable pour la trainer chez un médecin après ça… puis elle lui sauta dessus, toute griffes dehors, sentant venir l’ultime assaut.
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Sam 5 Jan 2013 - 20:18
Quel était cet êtres inférieurs ? Ca ne peut pas être un soldat humains non ce n'en ai pas un mais pourtant elle a autant de courage qu'un brigadier humain, toujours à se relever, jamais abandonner et toujours combattre mais il semblerait que mon attaque psychologique n'a pas marché et il se trouve qu'elle a retrouvé de la vigueur pour continuée le combat, ce qui est assez impressionnant au vu de ce qu'elle a mangée comme coup, mes coups en plus mais elle tient encore et encore comme ci elle refusait de lâcher l'affaire même si sa vie en dépendait, ce genre d'entêtement, seul les brigadiers peuvent le tenir à ce point là mais elle à de nouveau foncé sur moi, pleine griffe sortie, elle veut un combat, elle en aura un.
Envoyant ma paume sur elle, elle a sauté sur mon bras et a tenté un coup de pied sur ma tête mais je me suis décalé esquivant le coup essayant avec l'autre bras de la choper mais elle sauta pour tenter une coup sur ma tête. J'ai pris sa main et l’envoyât sur un arbre mais elle a mis ces pieds sur le tronc et a poussé sur ces jambes pour bondir sur moi dans un cri de rage bruyant, elle fonçait à vive allure, j'envoyas mon pied mais elle est passé dessous griffant ma tenue au passage pour glisser en dessous de moi et s'arretter derrière moi, je me suis retourner mais elle était déjà sur moi, je me suis plié en deux vers l’arrière mais elle à coupé le cordon qui retenait ma cape la faisant tombé et montrant mon vrai corps qui n'en est pas un mais c'est LE corps, l'évolution je le suis.
Ce corps couvert d'acier et de tube dans lesquelles est transporté l'énergie thermo-ionique est très difficile à détruire, on peut juste faire quelque égratignure dessus, aucune imperfection sur ce corps, mon visage, une plaque d'acier avec à l'arrière mon cerveau transpercé de tuyau entouré d'une vitre double-vitrage quasi-incassable, je l'ai recouvert car les êtres inférieurs ne devraient pas avoir l'honneur de voir ce corps qui est la perfection de mes créations. Mais elle est à nouveau sur moi, cette fois ci, je suis libre de tout mouvement, j'ai donc sauté pour la chopé au cou et l'encastré dans le sol puis je la ressorti et fis de même à gauche cette fois ci puis à droite et ainsi de suite.
Je voyais le sang coulé de son corps, au bout de 5 min, je la lança et elle s'étala au sol le corps couvert de sang mais... NON... IMPOSSIBLE... elle se relève encore.

Comment fais-tu pour te relever encore et encore, malgré ce que tu subi ? Comment fais tu pour avoir autant de vigueur alors que je suis supérieur ? Elle m'a réponde et je lui ai prise la tête Chock Chunk en lui envoyant 30 000 volts dans le corps, cette fois ci elle ne tiendra pas, la lâchant elle est tombée au sol mais elle tentait de se relever... IMPOSSIBLE
Invité
avatar
Invité
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Sam 5 Jan 2013 - 23:38
La douleur traversait chacun de ses membres. Tout son être n’était plus que ça, un amas de douleur et de sang, d’os brisaient, de veines éclatées… on peut dire que Kira avait bien mangé… et pourtant elle continuait, inlassable, de mouvoir son corps dans cet espace, autour de cette personne. Elle se sentait libre… comme avant, comme quand elle était au dojo avec son père. Tous ces souvenirs étaient si loin et pourtant si clair… si nets. Même à cette époque elle n’abandonnait pas, il fallait qu’elle soit à bout pour lâcher prise. Une sale petite teigne disait-on souvent.
Elle enchainait, rapide, vive, féline, sans jamais quitter cet individu des yeux. Enfin, ses efforts finirent par porter. Alors qu’elle reculait, la cape chuta au sol, révélant alors le corps de l’homme. L’adolescente resta sans voix, ses yeux de rubis luisant légèrement. Une machine ! C’était bel et bien une vraie machine ! Lui… il devait venir de très loin dans le futur… Elle déglutie difficilement, remontant légèrement son regard vers son crâne. La vision du cerveau lui déclencha un haut le cœur qu’elle ne maitrisa qu’à grand peine. Mon dieu ! Elle avait vus pas mal de chose mais ça ! Imperceptiblement, elle secoua la tête, chassant cette image, se concentrent plutôt vers les yeux ou le torse.

*Ne lève pas la tête…* Pensa-t-elle de toute ses force, se jetant à nouveau sur lui. *Ne lève pas la tête ! Ses yeux… fixe ses yeux ! Quels yeux ?* Complètement déconcerté par cette vision, elle ne vit pas arriver la main du cyborg. La pression sur sa gorge lui arracha un miaulement rauque de douleur, l’immobilisant. Raide, elle ferma les yeux et serra les dents, ne voulant pas se mordre par mégarde. Ça allait faire très mal… et ça fit vraiment très mal. Très, très mal même…

Elle s’enfonça dans l’épaisse couche de neige et resta un long moment inerte, son sang se déversant lentement sur la poudreuse blanche, creusant de fin sillon écarlate. Ses lèvres remuèrent sans qu’aucun son ne les franchisse. Plus de force… elle n’avait absolument plus aucune force… pourtant elle luta. Contre le froid, contre la mort, contre la vie… tout, tout n’était que lute. Un cri étrange franchit ses lèvres. La neko puisa au plus profond d’elle et sortit son bras de la neige, s’appuyant à grand peine dessus. Un bras… l’autre… une jambe… la seconde… oui ! Debout ! Elle était debout ! Faisant à nouveau face à cette… chose.
Ses bras pendaient légèrement, elle ne pouvait maintenant sa garde plus. Ses jambes tremblaient visiblement, ne la portant plus vraiment. Ses yeux aussi tremblaient. Kira cherchait à voir à travers le voile trouble qui l’entourait. Elle cherchait à percevoir les sons dans la masse autour d’elle. Tout était si trouble… et pourtant, elle se força à faire un pas. Tiens… on lui parlait non ? On s’approchait non ? Pendant un instant, elle se sentie enfant, elle se retrouva dans une pièce sombre, devant une montagne de chaire.

« Pourquoi !!! Pourquoi elle et pas toi ?! Pourquoi cela m’arrive à moi ! »

Une intense douleur la traversa de part en part, lui arrachant un long cri aigu qui raisonna sur tout le marché. Elle s’écroula au sol, le corps en feu. Sa poitrine se soulevait rapidement, son cœur battant jusque dans ses tempes. Elle pouvait le sentir, pulsant dans tout son être… un cœur géant… tout son n’être n’était qu’un immense cœur, pulsant d’une même envie de vivre, d’allé plus loin. Se lever… toujours… tenir debout… toujours… encore et toujours, fixer cet homme… cette masse… cet… être…

« Tu n’es pas… su…périeur. Tu es juste… une énorme boite de métal. Ton orgueil mal… mal placé tu peux… te le foutre au cul ! Je lutte… en permanence… j’ai toujours lutté, contre tout… Contre tous. Parce que… parce que je suis comme ça surement… mais je veux pas… je… Je ne suis pas une faible créature ! Je ne le serais plus jamais ! »

Ce fut en quelque sorte le mot de la fin, vus qu’elle s’écroula la seconde d’après. Les bras et les jambes écartés, en étoile dans la neige. Sa poitrine se soulevait à un rythme frénétique. Il n’y avait plus rien autour d’elle, juste le froid et l’humidité. Juste le grésillement de ses tympans et la douleur dans son être. Malgré tout… ses lèvres se courbèrent un peu formant, formant un léger sourire victorieux. Elle fixait le ciel, ses yeux luisant légèrement.
Pouvait-on mourir à Deus ? Un mort après la mort… surement… quoi que. Elle avait entendu parler des capacités de l’infirmière de l’académie. Mais elle n’allait pas mourir. Elle n’allait pas si mal que ça. Kira tenta de s’en convaincre du mieux qu’elle put, mais son corps ne l’aidait pas vraiment, refusant de bouger plus.
Invité
avatar
Invité
L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Dim 6 Jan 2013 - 18:20
Cet être inférieur n'est pas si inférieur que ça finalement, elle est capable de se relever après avoir subi des enchaînements et elle a toujours frappé même avec des os brisé et pourtant, elle continue jusqu'à ce qu'elle se soit écroulée sous la fatigue, une fois qu'elle fus à terre, j'ai récupéré ma cape et je l'ai remise, en attachant les restes de cordes qui tenait ma cape, cachant à nouveau mon corps, je me suis approché de cette fille et je l'ai mise sur mon épaule, prenant au passage tous les étudiants qui était attaché pour les emmener en retenue, je marchais encore et encore, j'avais le temps avant d'arriver à l'infirmerie ce qui me laissé le temps de penser.
Cette détermination n'est pas celle d'un brigadier, elle a un courage de toute une armée, personne n'aurait osé faire ce qu'elle vient de faire, aucun êtres inférieurs ne peut faire ce qu'elle vient de faire, je devrais commencé regarde autrement les êtes de cette académie, peut être que en fin de compte, c'est moi qui suis inférieur parce que je me crois supérieur au autres, finalement, c'est moi le faible et non le fort, c'est le petit et non le grand. Tant de questions qui arrivent auquel je ne trouve pas de réponses, c'est bien la première fois que je me remet en question à propos de moi même et de ce que je suis vraiment et ce que je dois faire ici, suis-je ici pour conquérir ce monde ou bien, suis-je ici pour me faire pardonner de mes actes, suis-je là pour me faire pardonner les milliards de morts que j'ai causé, pour me punir d'avoir causé autant de malheur dans le monde ? Je ne sais pas et c'est bien la première fois que je ne sais pas, je n'ai aucune réponse à mes propres questions, ce que je sais comment faire pour y répondre, il y a tellement à apprendre et moi je ne sais rien, j'ai détruit un monde et tué des milliards d'innocents pensant tout savoir alors que je ne sais rien, je suis juste une page blanche au milieu de feuilles pleines d'histoires .
Passant devant la salle de retenue, j'ai déposé les étudiants avec de reprend ma route vers l'infirmerie, je m'y suis rendu, elle était toujours inconsciente mais bougé à certains moments, je suis rentré, il n'y avait personne, je l'ai déposé sur le lit et je lui ai mit de l'alcool sur les plaies, elle semblait détendus bizarre cette fille je trouve, une fois ceci fait, je suis parti vers la salle de retenue.



HRP : perso, je pense qu'il serait bien d'arretter là, sauf si tu veux faire encore un post, je te laise le choix ;)
Invité
avatar
Invité
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] - Dim 6 Jan 2013 - 23:53
Du feu… du feu circulait en elle. De longues et lentes flammes de douleur qui montaient, traversaient son corps et redescendaient avant de remontaient ardemment en elle. Même elle n’avait même plus la force de gémir. Kira était plongée dans un demi-sommeil, presque inconsciente. A travers ses yeux mi-clos elle observait le monde flou autour d’elle. Tiens, on la portait… elle pouvait sentir quelque chose de froid, de mouvant… du tissu. Oui, c’était ça, du tissu… La neko chercha à bouger mais la violente douleur qui la traversa l’a dissuada complètement. Elle devait être sacrément amochée… sacrément…
Le flou de sa vision commença à gagner son esprit, obscurcissant alors ses pensées et ses souvenirs. Où était-elle déjà ? Qui la portée ? Elle se souvint vaguement d’un cerveau… un gros cerveau… dans un bocal. Ils avaient encore fait les cons ? Où s’étaient-ils encore aventurés…

Inconsciemment, elle remuait contre le cyborg. S’il avait eu une peau, il aurait pu sentir les tremblements qui la parcouraient, ainsi que la chaleur qui montait doucement. La fièvre commençait à la gagner, la faisant légèrement délirer, l’emportant loin de tout. Loin de du combat, loin du marché, loin de Deus… loin très loin. Dans sa vie d’avant, dans son passé. Un nom franchit ses lèvres. Une larme roula sur sa joue. Ses yeux étaient maintenant pleinement clos.
Une fois qu’elle fut allongée sur le lit, la neko se calma. La fraicheur des draps, le silence de la pièce et le fait de ne plus bouger… tout cela était très agréable. Le feu en elle se calma un peu. Au creux de son ventre, elle sentie une douce chaleur naitre quand l’alcool passa sur ses plaies. Un sourire nostalgique naquit sur ses lèvres et elle se calma. Elle souffrait. La douleur l’emplissait, s’enroulant autour d’elle tel un serpent. Et si elle souffrait, elle vivait. Kira se détendit lentement, sombrant alors dans un sommeil profond et calme.
Contenu sponsorisé
Re: L'hiver c'est froid y parait. [Hango] -
L'hiver c'est froid y parait. [Hango]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» PANPAN ▬ "Aussi froid que soit l'hiver, le printemps viendra. Après tous les chagrins, la joie renaîtra."
» prévisions pour l'hiver!
» Par un froid d'hiver !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page