Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Affronter ses défauts et vaincre sa haine

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 852

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Jeu 24 Jan 2013 - 18:08
Il a reculé. Akared n'a pas su maintenir Weiss contre le mur. Résultat des courses : Maya se retrouve à 9 mètres au-dessus du sol dans une situation bien peu confortable... mais surtout désormais incapable d'intervenir discrètement, voir d'intervenir tout court. Qui irait faire une chute d'une telle hauteur sans le moindre matelas ou protection pour atterrir ? Parce que oui, les ailes célestes n'appartiennent pas à cette classe de pouvoirs qu'on peut utiliser sans arrêt... Elles usent beaucoup d'énergie. Une fois disparues, Maya doit attendre un long moment avant même d'imaginer pouvoir les faire réapparaître. Alors effectivement, sauter d'ici sur la terre ferme sans protection ni rien... ce doit être douloureux.
Le temps de prendre une décision quand à la suite des événements, telle une gymnaste expérimentée, la jeune apprentie commence à se balancer. Il s'agit du même exercice que sur les barres asymétriques : se balancer, puis rester en équilibre sur les bras, le corps au-dessus. Là... elle souhaite simplement se retourner dans les airs et enjamber la barre pour s'asseoir de manière beaucoup plus confortable. Une jambe de part et d'autre de la structure, elle peut maintenant reposer ses bras. Que reste-t-il à faire maintenant ?

Elle les observe d'en haut. Weiss vient de lâcher l'arme de Maya pour effectuer deux attaques en simultanés. Akared s'est volontairement pris la barre dans l'épaule pour répliquer immédiatement, une sorte de contre-attaque surprise. Maintenant, ces choix sont tous les deux très discutables. Pourquoi le professeur a-t-il lâché un bon atout ? Très bien, il a touché son adversaire... mais pas au point de le mettre hors d'état de nuire. Du coup, s'il avait gardé son bâton plus longtemps, cela aurait pu être plus efficace... non ?


- Dites monsieur Weiss... commence-t-elle en haussant la voix pour qu'on l'entende d'en bas. ... pourquoi avoir lâché mon arme ? Combiné à l'électricité, c'est plus dévastateur sur la durée qu'un lancé pareil, non ?

Ils se sont très légèrement blessés l'un l'autre sur cette action, et mademoiselle se permet de les interrompre pour poser une question... Mais c'était leur proposition après tout : ce qu'ils font doit relever plus du cours que du véritable combat. Maya chercher à apprendre... même si eux préféreraient sans doute faire un débriefing ensuite et pas pendant.
Après tout... la jeune déesse a également besoin de temps avant de pouvoir réutiliser ses ailes célestes. Si elle peut en gagner en discutant... alors, elle continuera d'utiliser son arme favorite : la voix. Ce doit être une de ses meilleurs techniques à disposition... !


- En imaginant que je perde 50 % de mes moyens en égarant mon arme et que vous gagnez une allonge de 150%... continue-t-elle en plaçant ses mains sous son menton. … en lançant la barre, vous vous exposez à refaire basculer le combat en votre défaveur. Il suffirait que je saute et que je ramasse mon arme...

Dans le cas présent, après avoir touché Akared, la barre a volé à plusieurs mètres. Weiss peut la récupérer à la condition de passer derrière son adversaire... ce qui doit légèrement compliquer la chose. De là-haut, Maya, telle une générale observant une carte, peut voir les différents itinéraires possibles pour s'y rendre. Aucun d'eux n'est réellement exploitable ni avantageux. Conclusion : autant dire que Weiss a abandonné l'arme. Est-ce une erreur dans le feu de l'action ? Est-ce planifié ? Perd-il de ses capacités en tenant un objet plutôt qu'en se battant avec ses poings ? Est-ce qu'il perd davantage de ses moyens en gardant l'arme plutôt qu'en laissant Maya la récupérer... ?
Faut-il vraiment penser à tous ces paramètres pendant un combat réel... ?


- À moins que vous ne pensiez que l'arme ne peut pas m'être utile justement grâce à votre pouvoir ? Il suffirait de stopper la barre et la charger en électricité pour que je reçoive le coup bien plus dur que si c'était vous qui teniez l'arme... c'est ça ?

Les hauteurs, ça craint...
… alors, Maya replace ses mains sur la structure du plafond, se balance à nouveau et se laisse tomber sans réfléchir davantage. C'est un peu comme sauter d'un plongeoir, sauf qu'il n'y a pas d'eau en dessous... Il n'empêche que ses jambes résistent bien au choc, mieux qu'elle ne l'imaginait. D'accroupie, elle préfère tout de même passer en position assise pour soulager la douleur. Ça ne fait pas du bien non plus à ses pauvres mollets et à ses cuisses... Maya n'est certainement pas masochiste. Bref, elle se positionne ensuite à quatre pattes et avance tranquillement vers la barre de fer, qui l'attend sans bouger.

Sans matière isolante, il est effectivement possible que cette arme soit un handicap plutôt qu'un avantage... et notre jeune femme ne connaît pas forcément toutes les matières isolantes qui existent dans ce monde. Il y a le caoutchouc, comme déjà dit plus tôt... et c'est à peu près tout. Tant pis... personne ne se balade avec ça sur soi, alors adviendra ce qu'il adviendra. La prochaine fois, elle réfléchira à plutôt une arme en plastique...


- J'aurais peut-être dû la fermer, mais que voulez-vous... soupire la jeune femme en repensant à sa remarque précédente.

Il n'empêche que conductrice d'électricité ou non, cette barre en fer peut faire mal. Elle doit faire mal. Si Weiss reçoit un gros coup dans une jambe, ça peut l'immobiliser quelques temps. Qu'importe si Maya reçoit une décharge car au pire, il reste Akared pour profiter.
À l'évidence, le professeur ne recevra pas de coup. C'est un expert en esquive riposte, difficile alors d'arriver à quoi que ce soit. Mais la disposition du combat vient de changer du tout au tout : Maya a récupéré son outil de travail et Akared est disposé à prendre part à l'assaut. Cette fois, ce sera du deux contre un dans les règles de l'art. Tous seront à 100 % de leur capacité. Si les deux apprentis ne sont pas capables de venir à bout de Weiss... c'est qu'il leur faudra encore beaucoup d'heure d’entraînement avant de combler leurs lacunes.

Telle une épéiste amateur, Maya agrippe son arme des deux mains et se positionne. Puis, elle s'élance dans l'affrontement, Akared à ses côtés. Plutôt que des coups de pieds, elle tente maintenant de frapper avec sa barre de fer, toujours en visant les jambes et les genoux du professeur. Il est presque amusant de voir et imaginer qu'elle ne s'autorise pas à attaquer en plein visage... non, juste les jambes. Elle ne recherche que l'immobilisation, sa manière de vaincre.
Voyant que ça ne fonctionne effectivement pas, Maya va chercher à se rapprocher de lui quitte à prendre des coups... et elle va en prendre. Mais le but, maintenant, ce serait de le ceinturer. Peut-on ceinturer un boxeur... ? Normalement oui, elle a déjà vu ça à la télévision. Quand ils sont fatigués, ils vont l'un vers l'autre et se paralyse en restant trop proches l'un de l'autre. Dans un véritable combat... comment Weiss peut-il essayer de se défaire d'un adversaire trop collant ?

Apprends-nous encore des choses...
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Dim 27 Jan 2013 - 13:41
Le contact contre un adversaire... Weiss avait gardé cette sensation depuis son dernier sparring sur Terre en compagnie de ses camarades de club, où il pouvait dans ces moment-là s'entraîner pleinement pour son prochain combat. Néanmoins, une pensée traversait son esprit alors qu'il était en plein assaut vers son adversaire... Pourquoi se battait-il à présent, sincèrement ? La question était bien difficile... Surtout qu'elle apparaissait à un moment pas très enclin à ce genre de choses. Mais bon, il ne pouvait s'empêcher d'essayer de trouver la réponse... Peut-être était-ce pour retrouver sa soeur plus tard ? Non, devenir plus fort en tant que combattant ne l'aiderait en rien dans cela. Peut-être était-ce pour prouver quelque chose aux autres... Non plus, il ne recherchait pas tant que ça la gloire. Il était tellement pensif que lorsqu'il se recentrait sur Akared, ce dernier effectuait un rapide contre avec une attaque visant le visage de l'ex-boxeur. Serrant à la fois ses poings ainsi que sa garde, il ramenait ses bras face à lui pour se protéger un maximum de l'attaque, même s'il était stoppé net alors que son adversaire était projeté plusieurs mètres au loin. Une marque rouge apparaissait au niveau du point d'impact, alors que Weiss desserrait sa garde pour apercevoir le jeune homme qui était accroupi...
    * Ce contre avait du potentiel... S'il avait eu de bonnes appuis et le timing, il aurait pu traverser ma garde... *

Un sourire aux lèvres, Weiss observait toujours Akared alors qu'il réfléchissait de nouveau à sa question... Jusqu'à ce que Maya interrompt sa concentration et commence à commenter le geste de la tête blanche de notre bonhomme. Apparemment elle ne comprenait réellement pas le pourquoi il avait lancé son arme, au prix de l'abandonner pour toucher son adversaire. Elle continuait à parler alors que les deux jeunes semblaient se fixer l'un l'autre, leur concentration restant aussi grande qu'avant l'assaut de Weiss. L'ange finit par descendre de son perchoir haut de neuf mètres, semblant allait bien à l'atterrissage. Notre bonhomme, quant à lui, tournait très légèrement la tête vers elle alors qu'elle s'excusait de parler, tandis qu'elle récupérée la barre. Etant du genre à provoquer facilement, il relâchait sa garde, ses bras pendant le long de son corps alors qu'il se mettait de profil pour ses deux adversaires, dirigeant d'abord son regard vers Maya. Il paraissait plus détendu, mais il affirmait d'une voix claire, accompagné d'un sourire :
    ▬ J'ai laissé tomber cette arme parce que cela vous fait un avantage de plus, toutefois si vous savez le mettre à profit...

Il commençait petit à petit à cerner les pensées de la demoiselle, cette dernière ressemblait un peu à un bleu dans l'armée qui ne cherche qu'à se montrer utile. Elle semblait prendre avec plaisir le rôle de celle qui faisait diversion en s'attirant les foudres de l'ennemi, c'est une bonne tactique même si elle aurait pu être bien plus exploité si Maya ne cherchait pas autant le contact... Elle se ruait en direction de Weiss tout en sachant ce qui lui attendait, même si elle arrivait à le toucher. Néanmoins, il était de nouveau encerclé, mauvaise situation quand on était seul contre deux, mais pas catastrophique. Il fonçait lui aussi en direction de la jeune fille qui cherchait à le frapper avec la barre en métal, créant ainsi encore plus d'écart entre lui et Akared. Si ce dernier tenterait de foncer à son tour vers les deux têtes blanches, il mettra quelques petites secondes ... Tout ce qu'il fallait à Weiss, en somme. Néanmoins, si le combat durait éternellement ainsi, il irait à sens unique... Il est clair que même si les deux jeunes gens se la jouaient stratégique, ils n'avaient pas encore compris l'essentiel.
    * Il faut leur montrer pour qu'ils comprennent... *

Il dépliait les doigts de ses mains et repensait à un vieil entraînement pour améliorer la vitesse et la cadence de ses coups, un entraînement qui consistait à attraper plusieurs feuilles d'un arbre tombant avant qu'elles ne tombent par terre, tout en gardant le poing serré. Il faisait à peu près pareil bien que cette fois-ci il faisait un pas sur le côté pour esquiver le coup frontal de Maya, attrapant en un éclair l'un de ses poignets tandis qu'une de ses mains attrapait le short de la jeune fille, avant de la projeter littéralement sur Akared. Qu'il ait bougé ou pas, il allait devoir la rattraper s'il ne voulait pas qu'elle ait mal. Un nerf gonflant sur l'arcade sourcilière de Weiss, il pointait brusquement le doigt vers les deux élèves et dit sur un ton un peu rustre :
    ▬ Mais quand est-ce que vous allez comprendre ? Je vous signale que vous êtes deux contre un, attaquez de face plutôt que de diviser votre force en vous séparant !

Il avait enfin fini par le dire, il est vrai qu'encercler un ennemi est pratique, encore fallait-il savoir l'empêcher de s'échapper du piège... Il gardait le doigt pointé vers Akared et Maya, le regard sérieux. Il les attendait de pied ferme en tout cas...
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Lun 28 Jan 2013 - 14:12
Le choc a été plutôt violent, mais mon corps le supporte étrangement bien.
J'ignore comment une barre de métal lancée à main nue a pu m'envoyer valsé si loin, mais bon je pense que pour nous la logique de la physique de base ne nous concerne plus réellement.

Bon je pensais l'avoir touché plus que cela, mais j'ai l'impression qu'une pause a été tacitement prise dès que Maya à commencé à parler et qu'elle descendu de du plafond, bon personnellement j'ai toujours la même position, le bras gauche le long du corps et le droit à ma hanche.
Mais à présent je fais jongler mon poids entre la gauche et la droite ce qui peut donner légèrement l'impression que je tangue.

Pourtant, mon regard ne le lâche pas et doit bien montrer que je suis tout sauf sonné, de toute façon si cela avait été le cas il m'aurait déjà sauté dessus.
Bref, Maya pose des questions et Weiss y répondit tout en se plaçant de façon à nous voir tous les deux.

Mouais le fait qu'il est laissé l'arme pour nous laisser l'avantage, je n'y crois pas trop, non pas que je redoute ses pouvoirs, mais quelque chose me dit que je n'ai pas intérêt à prendre un seul de ses coups de poing.

Enfin, Maya repart à l'attaque, l'arme à la main, un soupir quitte mes lèvres alors que je me remets tranquillement à marcher, il est hors de question que je fonce dans une mêler où quelqu'un brandit une arme qui pourrait m'atteindre par inadvertance, aussi j'avance histoire de pouvoir intervenir rapidement s’il le faut et apparemment j'ai eu raison, car si effectivement Maya était très prévisible le fait que Weiss l’éjecte plutôt que de lui en coller une avant de la désarmer est assez étonnant.
Mais bon j'imagine que même le plus froid des hommes a tendance à y aller un peu plus doucement sur une frêle jeune fille.

Aussi je m'élance un grand coup, atteins la jeune fille, la dépasse légèrement avant de saisir son bras armé et de me décaler tout en me retournant vers elle.
Ainsi, j'absorbe doucement la puissance de chute de Maya en tournant sur moi même avec la jeune fille dans mes bras, un peu comme si je portais une princesse.

C'est là que Weiss semble câbler sur le fait que l'on ne cherche pas à lui foncer dessus comme des gros boeufs. Je hausse légèrement les épaules avant de reposer doucement Maya au sol


- Weiss, je pense que tu oublies le fait que l'on se gênerait plus qu'autre chose, pour des gens aussi mobiles qu'elle et moi à moins d'une synchro parfaite ce n'est pas la peine de combattre côte à côte.

Enfin je dis ça... Il en fait ce qu'il veut, je me contente de hausser à nouveau les épaules puis me tourne vers Maya avant qu'elle ne lui fonce dessus la tête baissé.

- Ta technique est peu être un poil trop académique, tente d'être moins prévisible.

Bref je me remets tranquillement à marcher, mais au fur et à mesure des pas que je fais, ma posture change petit à petit, au début c'est juste un bras qui se replie doucement, mon poids qui se stabilise enfin et pour finir mes jambes qui s'écarte de quelques centimètres pour me retrouver juste devant le boxeur dans une position de combat qui n'a absolument rien d'académique.

Il semblerait qu'il y en a un qui ne se calmera pas tant qu'on ne lui aura pas montré qu'il n'est pas le seul à s'y connaitre en combat.

Mon visage descend alors d'une dizaine de degrés et mon regard se perd totalement dans la contemplation, ce type est plus grand que moi aussi le seul moyen pour moi de surveiller tous ses gestes c'est de passer dans un mode de vue ou je ressens autant ses mouvements que je les vois.

La tension est clairement montée d'un cran et dès que je sens qu'il vient d'expirer je me mets en mouvement, je commence à lever ma jambe droite, mais c'est ma main gauche qui se dirige vers son visage.
Mais un sourire étire mes lèvres lorsque finalement je me décale rapidement sur son côté gauche pour lui asséner un low kick au niveau du genou.

J'imagine qu'il a du tenter de répondre à ma feinte par un direct, c'est pour cela que je me suis immédiatement décaler tout en frappant, au risque de perdre un peu de force, mais au moins j'ai pu toucher ses appuies, bien sûr il en faudra plus que cela pour prendre l'avantage sur lui, mais maintenant que l'affrontement est lancé il y a une chose que je ne dois pas faire c'est tenter de boxer avec lui.

Mais j'imagine bien que si je l'ai eu c'est plus par surprise qu'autre chose, alors bien que j'ai confiance en ma capacité à l'éviter et contrer dès que j'en aurai la possibilité, j'imagine qu'il ne m'a pas encore fait tout l'étalage de ses capacités, car moi j'ai déjà montré tout ce dont je suis capable.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 852

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mar 29 Jan 2013 - 19:15
Au moment même où elle se fait agripper le poignet, Maya se doute qu'elle est foutue. L'allonge n'a pas servi à grand-chose finalement, puisqu'elle n'a pas réussi à tenir son adversaire à distance. D'ailleurs, elle ne l'a même pas vu arriver... alors, quand il la choppe par son vêtement et l'envoie valdinguer comme pas possible, la jeune femme redoute le pire pour la suite. Weiss est non seulement expert en boxe mais aussi en projection... Judo ou catch, franchement, quelle attitude adopter contre ce type d'adversaire ? A-t-il seulement un point faible ?

Akared la rattrape royalement, jolie réception de sa part. Il a dû agir par réflexe... parce qu'honnêtement, Maya se voyait déjà la tête plantée dans le mur. Façon de parler... Weiss n'y a pas mis toute sa force. Il leur donne des avantages et se donnerait presque des handicaps pour leur laisser plus de chances. Il est le lièvre de la fable, tandis qu'Akared et Maya sont les tortues. Le lièvre ne gagne pas forcément sa course contre la tortue à tous les coups, surtout s'il ne la prend pas au sérieux... Même s'il a raison concernant l'arme que ne maîtrise pas son propriétaire, il n'aura pas raison sur tout. Pas tout le temps en tout cas.
Reprenant position sur terre ferme, Maya remercie son allié pour le sauvetage. Il profite pour lui indiquer ce qu'il pense sur sa technique de combat : son faible serait d'être trop académique. Trop académique ? Elle le prend comme un sacré bon compliment ! C'est la première fois qu'elle se bat et elle possède déjà des réflexes qu'ont tous les pratiquants d'arts martiaux ? C'est tout de même un bon point, même si paradoxalement, elle pense plutôt faire n'importe quoi depuis le départ.

Comment faire pour être imprévisible alors qu'elle ne prévoit elle-même pas sa tactique d'approche ?
Et ce que dit le professeur... comment attaquer à deux en même temps sans se gêner l'un l'autre ?
Mis à part donner un coup ou lancer un objet... il ne doit pas y avoir dix mille techniques. Il faudrait qu'elle puisse profiter d'Akared tant qu'il approche Weiss. Elle le regarde repartir à l'assaut tout seul. Pourrait-elle se cacher dans son dos et disparaître de la vue de l'adversaire ? Impossible, Akared n'est pas assez grand ni costaud par rapport à elle. Passer entre ses jambes pour saisir les chevilles de l'adversaire ? Il esquivera sans problème, comme toutes les autres attaques frontales qu'elle a tenté de lui asséner jusque-là. Avec Maya, il doit commencer à s'habituer aux attaques au niveau des jambes et de la tête, ce sera donc un énième échec annoncé. Le dieu des héros dévie au dernier moment pour porter un « coup imprévisible ». Alors voilà... si Maya avait été à côté de lui pour cet assaut, elle l'aurait gêné parce qu'elle non plus ne l'aurait pas vu venir.
Alors voilà... qu'est-ce que cela veut dire « combattre à deux » ?


- Je ne comprends pas ce qu'on attend de moi... fait-elle finalement, comprenant qu'il lui manque des informations fondamentales.

Elle s'est un peu jeté dans la bataille sans réfléchir pour le coup. Mais elle ne sait pas ce qu'il faut faire maintenant. C'est le trou noir, la panne d'inspiration, la déprime imaginative. Mais il faut continuer à chercher. Reprenons : à quoi peut lui servir Akared pour porter un coup ? Encercler, ça ne marche pas. Côte-à-côte, c'est perdu d'avance. En dessous, c'est prévisible. Derrière, c'est trop difficile et certainement inutile. Il reste au-dessus.
Hypothétiquement, si la jeune combattante prend appui sur le dos de son allié, elle peut lui sauter par-dessus. De là-haut, elle peut tenter une frappe frontale du pied dans la figure de Weiss. S'il tente de reculer, grâce à son élan, Maya peut toujours l'atteindre et même le faire tomber à la renverse si son coup est assez fort. S'il ne bouge pas, elle lui retombe dessus... c'est clair et net. Au mieux, souple et légère comme elle est, Maya peut s'agenouiller et tenir en équilibre sur ses épaules, tenter de croiser les jambes autour de son cou et serrer pour l'étouffer. De toute façon, si elle réussit à s'asseoir sur ses épaules, il est évident qu'elle peut faire ce qu'elle veut par la suite... Option numéro deux, si le professeur esquive sur un côté, Akared doit pouvoir suivre le geste et mettre des coups pendant que Weiss baisse sa garde. Parce que forcément, pour esquiver, il doit retirer ses bras de devant son visage, non ?

Tout cela est évidemment très hypothétique... et Maya n'arrive pas à trouver comment son adversaire pourrait découvrir un moyen de se tirer de là. Alors... laissons son mentor lui apporter la réponse ! Au pire, elle aura sa réponse et saura se débrouiller si le cas devait lui arriver.
Et elle se met à courir droit vers Akared. Il a déjà tenté sa feinte et effectué d'autres coups le temps que la demoiselle réfléchisse, mais les hommes sont toujours face-à-face. C'est l'occasion.


- Désolée Akared !

Elle saute, prend appui sur le dos de son allié avec ses pieds et sur ses épaules avec ses mains, puis saute une seconde fois comme elle l'avait imaginé. C'est toujours très frontal, mais il y a une petite dose d'inspiration là-dessous. En passant, avec des ailes, ça aurait certainement pu donner la même chose, voir mieux... mais il faut faire avec les moyens du bord. Non pas que Maya considère Akared comme un tremplin, mais qu'elle tente de bénéficier de sa présence en effectuant une action tout à fait insolite.
La scène se passe au ralenti : Maya commence à retomber comme si elle allait atterrir sur les épaules de son adversaire. Akared semble observer, peut-être rechigner d'après sa tête, mais il doit également avoir tilté et être prêt à se mouvoir en même temps que Weiss si nécessaire.
Alors... impossible d'éviter ?
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mer 30 Jan 2013 - 0:15
Notre bonhomme à la crinière argentée patientait, gardant son doigt dressé vers les deux jeunes élèves, tel un policier accusant un suspect. Enfin s'il était ainsi ce n'était pas pour les punir ou quoique ce soit, seulement qu'il veut voir à quel point ils étaient capables d'évoluer lors d'un entraînement, dont le premier pour Maya. Weiss avait prévu que son deuxième adversaire réussirait à attraper en plein vol sa camarade, tel un prince réceptionnant une princesse. Le demi-dieu de la tempête attendait, il espérait que les deux jeunes réfléchissent quelques instants à un assaut parfait, il leur permettait de faire cela.

Inspirant et expirant tranquillement, il reprenait son souffle petit à petit, après tout il devait redoubler d'efforts étant donné qu'il doit affronter deux demi-dieux... S'il arrivait à les vaincre, serait-il sur le bon chemin, celui qui le mènerait à cette force qu'il recherche tant ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir... Et pourtant il se résignait à ne pas y aller au maximum de ses capacités, de peur à ce qu'il traverse un point de non-retour lors du combat. Weiss craignait aller trop loin dans un tel entraînement et préfère esquiver le plus de coups possibles tout en frappant s'il avait besoin de montrer à quel point il y a des trous dans la défense des deux élèves. Il était important de montrer les faiblesses de ceux qui souhaitaient apprendre, en tout cas c'est comme cela qu'il a fait ses débuts, en revenant de l'entraînement en compagnie de deux ou trois coquards sur le visage. C'est alors qu'Akared répondait à l'ex-boxeur, répliquant qu'ils n'arriveraient pas à effectuer un assaut les deux en même temps, ce qui eu comme conséquence de faire soupirer notre bonhomme. Il commençait un peu à être agacé par le caractère un peu pessimiste du jeune garçon, à toujours dire qu'ils ne pouvaient rien faire, il se donne des airs à savoir comment les choses marchent, et pourtant il oublie que c'est un entraînement qui a pour but d'essayer des choses, de s'initier à l'art du combat...

Weiss se retenait bien de lui dire tout cela, autant le laisser croire qu'il avait raison. De plus, la jeune fille du directeur semblait perdu à cause des remarques du demi-dieu de la tempête, comme si elle cherchait un sens à ses paroles et comment faire pour que tout soit réglé. Il connaissait bien ce genre de comportement, le même que le sien lorsqu'il cherchait un moyen de trouver une parade avant un combat contre un adversaire. C'est alors qu'Akared débutait un assaut, seul... Soupirant de nouveau Weiss retirait son bras pour se remettre en garde, ses deux poings fermés face à son visage, observant l'avancée de son adversaire. Ce dernier attaquait à la fois avec le poing, mais aussi avec la jambe, alors que la tête blanche ne pu que mouvoir son buste pour esquiver le poing bien qu'il s'est fait toucher au niveau du genou. C'était une sorte de coup rotatif, bien que Weiss avait l'impression que le bonhomme face à lui cherchait à imiter un expert dans le kick-boxing, malheureusement un vrai low-kick s'effectuait au bas de la jambe, et non pas au genou, c'est pourquoi n'a pas eu si mal que cela. Néanmoins il fut bien plus surpris par l'apparition soudaine de Maya après qu'elle s'était excusée auprès d'Akared, l'utilisant comme point d'appui pour bondir tel un chat sur Weiss.

Malheureusement pour ce dernier, il avait déjà entamé un pas en avant pour effectuer un crochet sur celui qui l'avait frappé plus tôt. Il dû resserrer sa garde pour encaisser les coups de pieds sautés de Maya, le repoussant brutalement vers l'arrière. Il sentit ses pieds s'envoler tellement le contact fut soudain et violent, elle s'était bien jetée sur lui comme un fauve sur une proie. Après avoir atterrit sur ses deux pieds deux mètres plus loin, il faisait un pas en arrière pour bien se maintenir en équilibre. Il retirait sa garde pour laisser ses bras pendre le long de son corps, alors que dans un sourire qu'il adressait aux deux élèves, un peu de sang coulait depuis sa bouche. Pour la première fois depuis le début de l'entraînement il commençait à ressentir des frissons parcourir son corps. La douleur sur ses bras à force d'encaisser des coups, le goût du sang... C'est comme si cela faisait une éternité qu'il n'avait pas ressenti cela. Il avait l'impression d'être un fumeur qui avait enfin le droit d'en griller une après des mois d'abstinence... Replongé dans le combat, c'était ce qui faisait sa passion. Son sourire aux lèvres ne faisait que s'élargir alors qu'il retirait son pull pour le laisser tomber par terre, étant désormais torse nu face aux élèves. Il ne cherchait à montrer une musculature bien entretenue, après tout il n'avait pas à la cachée car il s'entraînait tous les jours dans son ancien club de boxe, en faite il commençait à avoir chaud...

Cette chaleur qui nous consume de l'intérieur, qu'on ne peut pas contrôler... Elle débute par quelques battements répétés du coeur, ce dernier en demandant toujours plus, puis après ce sont les doigts des mains qui commencent à trembler, à s'agiter, comme s'ils en avaient assez d'être libre, qu'ils souhaitaient être serrés entre eux. Une inspiration suivie d'une expiration, Weiss était prêt...

    ▬ Bravo Maya, tu as su t'imposer dans le combat de façon à me surprendre, c'était un assaut parfait... Bien, je pense qu'il est temps de vous montrer ce que je sais faire, on ne vient pas pleurer vers la fin d'accord ?

Il disait cela sur un ton comique mais il finit par les fixer d'un regard plus que sérieux, comme si la partie facile de l'entraînement était finit, comme si des chaînes qui le retenaient depuis un moment se briser petit à petit. Il était temps de montrer un peu d'agressivité, Weiss se disait cela dans sa tête, et il était prêt à le faire. Reprenant une garde assez orthodoxe, il fixait les deux jeunes élèves, cachant derrière ses poings la moitié de son visage. Plusieurs choses font partie du talent d'un boxeur, la première étant sa technique et sa volonté de fer, il ne veut jamais abandonner et trouve beaucoup de solutions en plein combat, la deuxième était sa capacité à s'adapter, le régime ainsi que les entraînements pouvaient être infernale, rien ne serait capable de le soumettre. La troisième et primordiale de ce qui compose un boxeur était plus dû à la nature du boxeur, en tout cas c'est ce qu'il allait montrer aux deux jeunes élèves... Serrant les poings jusqu'à pouvoir entendre les gants en cuirs noirs compressés, il finit par se ruer à grands pas vers Maya et Akared, baissant son buste un maximum pour que son point de gravité soit bas et ainsi être plus rapide. Il finit par arriver face à Akared, son regard se refroidissant soudainement, fixant le visage du jeune garçon, ce dernier pouvait désormais deviner qu'il était la cible de quelqu'un qui allait frapper sérieusement....

Armant son poing droit, il avançait son bras dans un rapide direct vers le brun, jusqu'à l'arrêtait brusquement pour effectuer une feinte alors qu'il avait eu le temps de préparer son gauche et placer un brutal crochet dans le foie d'Akared, ayant fait un pas de son pied gauche pour accompagner le coup. Weiss faisait preuve de bestialité et d'agressivité, cette dernière étant capable de faire ressentir l'effroi au plus calme des boxeurs, l'obligeant à chercher l'esquive ou la protection, très pratique pour les feintes. Cependant Weiss n'allait pas en terminer là, il fallait qu'Akared comprenne la leçon, son poing droit déjà préparé il débutait un mouvement d'uppercut, avant de le diriger droit dans le plexus polaire, faisant ensuite un pas pour le bousculer vers Maya d'un coup d'épaule avant de reculer, se remettant en garde...

    * Rien n'est pire qu'un coup dans le plexus lors d'un combat, il réveille toutes les douleurs qu'on a subies dans le corps puisque de nombreux nerfs sont concentrés à ce point-là... *

Guettant les mouvements des deux élèves, il se demandait si son assaut avait fait effet...En tout cas Weiss y était allé pour de bon, bien qu'il aurait pu principalement se concentrer sur le visage d'Akared.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mer 30 Jan 2013 - 14:09
Weiss n'a pas été le seul à être surpris, quand Maya à crier qu'elle était désolée je n'ai pas compris où elle voulait en venir jusqu'à ce qu'un poids me pousse vers l'avant.
Une force bien supérieure à la mienne et à laquelle j'ai tenté de résister le plus possible, ce qui fut une bonne chose, car Maya avait pu prendre appui sur moi au lieu de juste me faire tomber comme un déchet.

Et une fois en l'air elle colla ses pieds dans la face du boxer qui se retrouva obliger de reculer et apparemment fut plutôt bien touché, effectivement c'était bien joué et cela me donne une idée pour combattre à deux sans se gêner, bien qu'en fait j’appellerai plus cela de la danse que du combat.

Weiss semble d'accord avec moi, Maya a été très impressionnante et maintenant quelque chose me dit qu'il va être très sérieux, en fait j'ignore si c'est juste le fait que la tension vient de monter d'un cran ou le fait qu'il me fonce dessus avec l'air d'un chien enragé.
Mais c'est exactement pour ce genre de personne que je pense que le combat est une mauvaise chose, ressentir du plaisir alors que l'on fait mal à quelqu'un ce n'est pour moi rien d'autre qu'une forme de fétichisme.

Mais s’il avait pu être effrayant pour n'importe qui, je reste absolument calme face à son assaut, si mon pouvoir divin à une utilité c'est absolument celui-là, outre le fait d'avoir toujours l'air blasé quand les choses tournent au vinaigre, elle me permet de réfléchir toujours calmement.

Après ça ne veut pas dire que j'ai toujours de bonnes idées, il commence par un direct, j'attends le bon moment pour me décaler et avancer sur lui, mais ce moment n'arrivera jamais.
Son poing se stop et l'autre me rentre dedans, je pivote légèrement sur moi même, car il est trop tard pour esquiver ou parer aussi je me contente d'amortir au maximum le choc en tout cas il ne me toucha pas au foie, mais un peu plus à gauche.
C'est qu'il cherche à atteindre des points vitaux ?

Alors là ça change carrément tous, il vient de franchir la ligne qui sépare un entrainement d'un simple combat de rue et donc là je n'ai plus aucune raison de chercher à l'atteindre ni de prendre de risque pour cela.

Le poing qui m'avait feinté un peu plus tôt pris une nouvelle courbe, celle d'un uppercut, mais la courbe n'était celle habituelle, du moins pas celle que j'ai pu voir toutes les fois avant d'avoir la tête qui sonne.
Je ramène rapidement mes deux mains devant moi alors que je quitte légèrement le sol, lorsque son poing touche enfin sa cible, mes mains et mes bras absorbent en partie le choc alors que sa force me propulse en arrière.

Mais bien évidemment, je n’ai pu absorber qu'une partie du choc, je n'ai clairement pas sa constitution, si j'avais pris les deux coups de plein fouet je serais probablement en train de mourir.
En tout cas, je touche enfin le sol avec mon dos et me relève très rapidement en poussant sur mes bras et en utilisant tous les muscles de mon dos pour me propulser et me rétablir.

Un liquide chaud et rouge me remonte le long de la gorge et je tourne la tête sur le côté pour cracher un peu de sang de façon à ce que Maya ne le voie pas.
Mais bon, comme quoi quand on a été faible physiquement chez les humains, on le reste pour un dieu bien que je sens que je suis bien plus résistant qu'avant.


- Maya je vais avoir besoin de toi pour le calmer.

Je me redresse et m'approche d'elle.

- J'ai besoin de toute ta confiance et que tu n'ais pas peur quoi qu'il arrive, c'est un truc que l'on fait beaucoup quand on a un partenaire en strie dance, mais cela demande une parfaite confiance entre nous.

Je lui tends alors la main, c'est simple si elle me fait confiance elle la saisira, sinon on pourra continuer comme on vient de le faire et personnellement je n'ai pas l'intention de mourir ce serait une perte de temps et surtout il faudra avouer que nous somme entrer dans ce lieu alors que les cours sont terminés.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 852

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Jeu 31 Jan 2013 - 19:44
En retombant un genou à terre, Maya pose les mains devant sa bouche.
Oh merde...
Elle l'a touché...
… et il saigne...

Elle était pourtant certaine à 100 % qu'il trouverait une parade... Elle avait confiance en lui, alors elle y est allé franco. Manque de chance, il n'a pas vu le coup venir et n'a pu se rétablir à temps pour le parer. Alors voilà... maintenant, c'est vraiment fait... Maya vient d'atteindre le point de non retour. Totalement contre toutes ces pratiques de violence autrefois, elle s'ouvre désormais au monde des brutes épaisses qui frappent sur tout ce qui bouge pour un oui ou pour un non. Reste qu'elle se réserve le choix de continuer d'évoluer dans ce sens ou de stopper net tout type de progression.

Sur le moment, il lui est difficile de se convaincre de continuer l'entraînement. C'est non sans compter sur l'entrain de son professeur et mentor qui la complimente... elle en rougirait presque. Possiblement aidée par le fait qu'il se foute torse nu. C'est bien un homme : fier de son corps, fier de ses pectoraux. Est-ce qu'elle se met à poil pour le déconcentrer, elle ? Non ! Elle est juste habillée dans une tenue plus légère que d'habitude, pas de quoi déranger outre mesure. De toute façon, elle n'aurait rien à montrer ou si peu.
Bref... tout ça pour dire que c'est une technique pourrie qui a le mérite de la déstabiliser.


Et Weiss s'élance vers eux, davantage sérieux qu'auparavant. Maya effectue un pas en arrière pour s'écarter et place ses bras un peu aléatoirement devant elle pour tenter de se protéger... mais ce n'est pas elle qu'on attaque. Akared est de nouveau sollicité pour un affrontement au corps-à-corps. À quoi pense Weiss ? Souhaite-t-il se débarrasser du plus fort pour ensuite s'amuser avec le plus faible ? À moins que... sérieux comme il est, il doit préférer passer sa frustration sur quelqu'un qui sait se défendre plutôt qu'une fille qui encaisserait tout sans rien comprendre. Pourtant, c'est elle la fautive, c'est la déesse qui a frappé... pas le dieu des héros. Soit leur mentor est très attentionné de la santé de ses élèves, soit il fait une fixation discriminante sur les femmes... mais à priori, ce serait plutôt la première solution. Après tout, jusqu'ici, il l'a électrocutée et projetée... c'est une preuve suffisante.

Akared n'en réchappe pas sans dommage. Elle l'a vu se prendre de violents coups, elle le voit même légèrement tituber. À moins que ce ne soit son imagination... Il n'empêche qu'elle n'a pas eu l'idée de lui venir en aide une seule seconde. Prise dans le feu de l'action, elle les a stupidement regardé échanger ces derniers coups. Cette fois, pas d'excuse : elle a bel-et-bien abandonné son allié à son sort. C'est comme regarder l'agression d'un ami sans broncher, comme s'il était un parfait inconnu. Encore que... même pour un inconnu, elle aurait été censé intervenir. Elle se dégoûte de ne pas posséder ces réflexes de base... mais jamais plus elle ne refera cette erreur, comptez là-dessus.
Les deux hommes rétablissent un écart entre eux. Ils se fixent. Puis, Akared se rapproche de Maya alors qu'elle le regarde d'un air désolé. Non, il ne vient pas la sermonner, il lui indique simplement avoir besoin de son aide. Il lui demande de ne pas avoir peur, ce qui réveille bien évidemment un stress chez la jeune femme. Avoir confiance en lui ? Le « strie dance » ? Elle n'a aucune idée de ce dont il parle. Souhaite-t-il réellement danser là, en plein entraînement ? A-t-il reçu un coup sur la tête ? À priori non... tout du moins, elle n'a rien vu de tel. Bien que Maya soit plutôt amatrice pour ce genre d'activité, elle ne voit pas l'intérêt dans la présente situation. Pire, ça pourrait être préjudiciable. Ce doit être pour cette raison qu'il lui demande d'avoir confiance...

Il tend la main vers elle. Elle le regarde d'un air gêné... éprise de doutes quant à cette nouvelle stratégie obscure. Elle bafouille quelques interrogations incompréhensibles, atteinte dans son affect. Mais finalement, elle n'hésite pas trop à déposer sa main dans la sienne et s'abandonne à lui... façon de parler. Confiance... au point de vue moral, totalement, mais au point de vue « technique pure »... pas véritablement. Ce qui est certain, c'est qu'elle va faire tout ce qui est en son pouvoir pour le suivre du mieux possible... mais qu'elle se découragement très rapidement si rien n'arrive.
Comprendre que si c'est pour faire le pitre, elle ne va pas être d'accord très longtemps.

HRP:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Jeu 7 Fév 2013 - 23:35
Bon je la vois hésiter quelque peu, du coin de l'oeil je continue d'observer le boxer disons que je préfère éviter qu'il nous saute dessus maintenant, non pas que cela me fasse trembler d'effrois , mais j'aurai peur que Maya prenne un sale coup durant cet échange et évidemment je ne peux pas me permettre un échange de coups trop intense avec la tête blanche.

Je suis peut être rapide, mais je ne pourrais pas le suivre, il possède une très bonne technique et une puissance qui ne sera jamais à ma portée, du moins pas sans moyens divins.
Alors, il est évident qu'en cas d'échange entre lui et moi, ben il va donner et je vais probablement tout recevoir jusqu'à finir K.O.

apparemment la fille de Tensho-sensei semble me faire confiance, un sourire étire doucement mes lèvres alors que je hoche la tête en ayant l'air le plus sérieux possible.
Là ce que je vais lui demander risque d'être un poil compliqué, mais vu que nous ne chercherons pas à danser je simplifierais ça au maximum.
Donc en gros il s’agira d'un exercice de synchronisation ou je vais devoir veiller sur elle tendis qu'elle se concentrera sur l'attaque, enfin que je la placerai de manière à attaquer.

Ce qui impliquera qu'il faudra que je la déplace beaucoup tout en me plaçant de façon à ne pas restreindre ses mouvements.
Trop compliqué, faisons plus simple, elle agit à sa guise et je m'occupe juste de la défendre en cas de besoin.

Bref, je lui chuchote quelques mots pour la guider sur ce qui se passera finalement.

- Là il est vraiment sérieux, mais je compte sur toit pour te donner à fond, je vais y aller et tenter de t'ouvrir une première opportunité, saisit là pour frapper une nouvelle fois, mais il ne s'arrêtera sûrement pas et c'est là que j'ai besoin que tu me fais confiance, je m'occuperai de ta défense tant que tu pourras t'occuper de l'attaque.

Bon ça veut dire qu'elle ne doit pas se mettre dans une position inextricable non plus, mais j'imagine que j'ai plus de chance qu'elle de stopper un coup de l'autre colosse.

Je lui souris puis lui lâche la main, faudra qu'elle et moi on travaille la synchro, je suis sur qu'on pourrait en tirer une méthode efficace de combat, mais là je ne veux pas la mettre plus en danger qu'elle ne le risquait originalement dans ce combat.

Hochant alors la tête je retire ma veste où la trace de couteau est bien visible, puis le tissu de soie qui me sert de cravate, je n'ai plus que ma chemise blanche, dont j'ai ouvert les deux boutons du haut, il n'y a rien à voir à part mon cou.
Et avec une espèce de sourire résigner je fais face au boxer.


- Bon on peut reprendre là où on en était.

Je me suis bien sûr placé devant Maya et il est hors de question que Weiss me dépasser pour l'atteindre, évidemment je vais surtout faire en sorte de le maintenir à distance tout en taquinant son périmètre, mais s’il tente de me passer là je suis obligé de le coller pour cogner, donc avec coup de coude et de genoux si besoin... Je sens que je vais passer à l'infirmerie après ça moi.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Dim 10 Fév 2013 - 19:07
Impressionnant, c'était la conclusion que pouvait en tirer Weiss lors de son échange face à l'autre garçon dans la salle. Ce dernier avait réussi à amortir un maximum les coups de l'ancien boxeur grâce à ses réflexes, même s'il ne s'en était pas sortis indemne, il avait fait le plus gros du travail. Le demi-dieu de la tempête pouvait voir son adversaire reculer sous le dernier coup qu'il venait de bloquer, finissant par cracher discrètement du sang, probablement pour ne pas inquiéter sa partenaire, alors que le jeune homme à la crinière argentée gardait en place sa garde, observant les deux autres élèves. C'est vrai qu'on pourrait facilement le confondre avec un professeur vu les circonstances, même s'il pensait plutôt qu'il était dans la peau de la personne avec le plus d'expérience dans la salle. C'est alors qu'une étrange scène se passait, bien que Weiss s'attendait à un retour à la charge de la part des autres, ils n'en firent rien. Akared se dirigeait tranquillement en direction de Maya, cette dernière n'ayant pas bougée d'un pouce durant l'assaut de leur « professeur ».

La seule tête brune dans le coin discutait avec la seule fille, avant de lui dresser sa main. Haussant légèrement un sourcil, il pouvait déjà voir son adversaire revenir face à Weiss, l'air déterminé et sérieux cette fois-ci, la fille du directeur restant derrière lui. Souriant un peu, maintenant toujours sa garde, l'ex-boxeur les observait en essayant d'imaginer comment se sont passés les choses... Peut-être qu'Akared avait fait part d'une stratégie, en tout cas le subterfuge était le même : un leurre et une attaque surprise. Cependant, même si le jeune homme aux cheveux blancs l'avait compris, il était prêt à accepter le défi car, il fallait bien qu'ils se fassent une idée d'un vrai combat, non ?Tout en pensant à cela, Weiss avait pu un peu faire le point dans sa tête sur Maya et Akared. Le garçon était trop calme, trop calme au goût du nouveau demi-dieu, peut-être était-ce en rapport avec son domaine divinatoire, les Héros ? Peut-être ne ressentait-il pas la peur... Quant à Maya, son plus gros défaut était le manque d'expérience, de savoir faire dans un combat, de base. L'allié de cette dernière lui avait dit qu'elle était trop académique, au contraire, elle n'était pas assez entraînée.

Analysant les défauts ainsi que les qualités de ses adversaires, Weiss finit par trouver en quelque sorte leurs points faibles. Il était donc prêt à reprendre, alors qu'Akared s'avançait pour dire que le combat pouvait continuer. Un sourire plus grand s'affichait sur les lèvres du jeune homme aux cheveux blancs, faisant un pas en avant en fixant le regard de son adversaire...

    ▬ J'aime ton regard, on dirait que tu as enfin quelque chose à protéger pour l'instant.

C'était sous cette phrase que Weiss poussait sur ses appuis pour se ruer de nouveau vers Akared, poings serrés et près de son visage. Lorsqu'il réussit à pénétrer le périmètre de défense du garçon, il envoyait une salve de coups de poings avec son gauche, maintenant sa garde avec son poing droit. Il exécutait beaucoup de jabs assez rapides, les enchaînant les uns des autres, si Akared faisait l'erreur d'esquiver sur les côtés il aurait très mal car Weiss mettrait beaucoup moins de temps à orienter son buste pour poursuivre son assaut tandis que son adversaire devrait complètement mouvoir son corps. S'il reculait, l'ex-boxeur aurait alors l'occasion d'asséner un direct du droit qui pourrait faire très très mal s'il se le prenait, ou s'il n'arrivait pas à se défendre à temps...
    ▬ Maya ! Ce genre de situation arrive souvent dans un combat, lors d'un assaut ! Il faut que tu profites des échanges dans ce genre pour analyser le rythme de ton adversaire et attaquer au bon moment, lorsque l'ennemi attaque sans qu'il ait de chance d'esquiver !


HRP :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 852

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mar 12 Fév 2013 - 22:39
La nouvelle stratégie, ce serait d'attaquer sans chercher à se défendre ?
Vraiment... ?

Maya a dû manquer quelque-chose... mais il est trop tard pour demander davantage d'explications maintenant. Attaquer de manière frontale sans arrêt, c'est ce qu'elle essaye de faire depuis le départ... et c'est la seule technique qui ne fonctionne pas le moins du monde sur Weiss. Faire confiance à Akared pour la défendre ? Mais enfin, pourquoi faire... ? C'est définitivement prouvé, le professeur n'essaye même pas d'attaquer Maya. Elle pourrait tenter de l'abattre avec une épée, un fusil ou une tronçonneuse qu'il se contenterait d'esquiver et de la repousser presque trop gentiment. De l'humiliation pure et dure à laquelle la déesse n'a aucune réponse à offrir...

Est-ce qu'à nouveau, elle va devoir se cantonner à l'observation ? C'est bien parti pour puisque Akared se place devant elle, prêt à la protéger, et que Weiss s'élance avant même que l'apprentie combattante n'ait trouvé le temps de réfléchir à une nouvelle stratégie d'attaque. Et rebelote : des coups et des coups sont échangés entre les deux hommes sans qu'elle ne puisse voir la moindre brèche. Ils sont rapides... Attaque de l'un, l'autre qui bloque et qui contre, le premier qui esquive presque machinalement...
Lorsque Weiss élève la voix pour rappeler Maya à l'ordre, elle sursaute. Une nouvelle fois, elle s'était perdue dans ses réflexions et allait les laisser s'affronter sans lever le petit doigt. Elle secoue la tête pour se concentrer un maximum. Ça ne se passera pas comme ça. Elle a confiance en son allié qui doit pouvoir résister à ce nouvel assaut... et lui a confiance en elle pour qu'elle le sorte de ce pétrin tout de même. Ne manque plus que la confiance en ses propres capacités, c'est ce qui doit lui faire le plus défaut en cet instant.

Quand leur professeur attaque, il met environ un quart de seconde à effectuer son mouvement vers l'avant avec son poing gauche, puis un autre quart de seconde est nécessaire pour ramener son bras vers son visage et retrouver sa garde infaillible. Apparemment, son bras droit reste toujours en retrait pour sa protection. Voilà... il est donc inabordable, ce qu'il demande est tout simplement infaisable. Combiner rapidité, force et précision, tout cela en attendant le moment précis où il commencera une nouvelle attaque et en tentant de passer à travers sa garde... Quelle est la marge de manœuvre ? Un huitième de seconde ? Un seizième peut-être même ? Quand bien même la demoiselle arriverait à le surprendre, il faudrait répéter le miracle plusieurs fois d'affilé pour commencer à se faire passer pour un « élément inquiétant ».
Il la nargue, une fois encore.


Mais Akared subit trop et attend quelque-chose de sa partenaire en retour... elle ne peut réfléchir plus longtemps. Elle fait un écart sur la gauche et s'élance donc frontalement en poussant un cri de combat pour s'encourager. Ce sera un coup de poing cette fois. Un crochet du gauche dans le flan de Weiss alors qu'il porte une attaque sur son adversaire... c'est en tout cas ce qu'elle cherchait à faire. Mais ce coup n'atteint pas le but escompté. Le timing était beaucoup trop aléatoire. Dommage, parce que la force était là... mais il faut avouer que ça sentait le pifomètre à plein nez.
Ne se laissant pas déconcentrer par sa propre incompétence, elle enchaîne sur un coup de pied latéral digne d'une karatékate. Une fois encore, le professeur n'est plus là où elle l'imaginait. Est-ce que cela veut dire que lorsque son attention n'est plus fixée sur l'attaque, il esquive tout encore plus facilement ? Bravo... cela signifie que ce tour est perdu. Mais Maya n'abandonne pas si rapidement : elle reprend appui sur ses jambes et s'élance pour une série de gauches droites très rythmée. Akared peut souffler quelques secondes... mais il ne pourra pas récupérer pendant très longtemps, malheureusement.

Si au moins Maya pouvait son adversaire... même juste perturber sa garde, peu importe.
Sur un dernier enchaînement, elle tente un coup de pied sauté, tout aussi raté que les attaques précédentes. Elle retombe au sol, une jambe pliée et l'autre tendue sur la droite, les deux mains posées sur le sol devant elle. Elle fronce les sourcils et serre les dents, telle une féline prête à bondir sur sa proie.


- Cessez d'esquiver tous mes coups ! fait-elle, frustrée de batifoler pour un rien. C'est juste pas possible ! C'est surhumain ! Surdivin...

Est-ce que le fait de perdre de son calme est bénéfique ? La jeune déesse s'élance pour le round suivant. Nouvelle tactique : essayer de l'attraper, lui serrer un poignet pour l'empêcher de fuir. Comme son mentor précédemment, tenter les projections pour le mettre à terre ou au moins l'immobiliser. Si seulement il portait une chemise, ce serait beaucoup plus simple de le choper... On ne reviendra pas sur la semi-nudité du jeune homme, la gêne est passée maintenant. Quoique... cela reste gênant dans le sens où cela complique la tâche.
Maya parvient bien à lui toucher les bras et les mains, mais pas à l'attraper. Soit il se dégage immédiatement, soit c'est elle qui glisse et rate son accroche, ne parvenant pas à freiner ses mouvements à temps. Parce qu'il ne faut pas ralentir une seule seconde. Même si Weiss bouge énormément à gauche, à droite et en arrière, c'est son élève qui commence à s'essouffler. Progressivement, elle perd de sa précision. Inéluctablement, sa rapidité s'émousse. Bientôt, haletante, c'est elle qui doit sauter en arrière pour se sortir d'une sale situation. Elle trébuche, se retrouve sur les fesses et place un genou devant son corps et son bras droit en opposition par réflexe. Instinct de défense.


- Aka... ! supplie-t-elle son allié dans un souffle.

Elle ne peut pas lui expliquer ce qu'elle attend de lui... ils n'ont plus le temps de faire causette. Néanmoins, c'est à ce moment qu'il doit intervenir si elle a tout compris. Et s'il pouvait bloquer un bras de Weiss et l'empêcher de se mouvoir... ce ne serait pas de trop. Le dieu des héros se retrouverait sans défense, c'est un fait... mais s'il a réellement accepté de protéger Maya et de recevoir des coups, il doit deviner qu'ils n'ont pas vraiment le choix.
Même s'il ne fait rien, la jeune femme aura le temps de respirer quelques secondes, et ils pourront à nouveau inverser les rôles. Attaque défense... espérons que ça finisse par porter ses fruits.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Jeu 14 Fév 2013 - 18:25
La tension entre nous deux était presque palpable, au point où lorsque son poing commence à bouger en un rapide mouvement de ligne droite qui devrais atteindre ma tête.
J'utilise alors ma propre main droite pour dévier le poing et de l'utiliser comme point d’appui pour contrer avec un direct en direction de son visage.

Un simple mouvement de recule du haut de son corps le met hors de danger alors qu'il m'en colle un autre, je fais un pas en arrière pour rester en sécurité, je pense qu'il me prépare un piège, mais si je recule ou dévie ses coups dans le bon sens il n'y à pas de raison que je prenne d'énormes risques, à moins que'il se mette soudainement à utiliser les jambes.

Enfin jusque-là je ne lui est pas senti l'intention de les utiliser, mais il pourrait très bien me surprendre, mais ce qui me surprend finalement, c'est le cri que pousse Maya en allant à l'attaque.
Ouaip c'est bien d'extérioriser, mais mieux faut utiliser le kiai seulement quand on est déjà au contacte sinon ça pourrit un peu l'intervention, mais en soit l'effort reste noble.
Bien qu'encore une fois elle fonce sans vraiment réfléchir.

Weiss évite une première série d'attaques, personnellement je suis partisan de l'attaque décisive, même si je préfère ne pas combattre du tout.
Le coup de pied latéral, probablement le coup le plus puissant, mais aussi le moins utilisé de par sa difficulté à être bien placé et qu'il est aisément déviable.
Et Maya doit venir de le remarquer, car Weiss a juste fait un pas de côté pour l'éviter.

Je saisis rapidement alors la main de Maya pour l'écarter avant qu'elle ne prenne un éventuel coup du boxeur et une fois sur ses appuis elle repart à l'attaque.
Elle ne manque pas de bonne volonté, c'est juste que plus elle va s'énerver plus ses coups seront simple à lire et plus Weiss dominera.

Finalement, elle se fatigue et commence à tomber, je la dépasse.
*bon pour un entrainement je peux mettre mon interdiction de frapper quelqu'un de côté, de toute façon là je le fais pour la protéger elle et non moi.*

Je prends pose ma main sur son épaule, saute et colle un drop kick dans le torse du boxeur, que je sens presque contracter sous mes semelles, il recule à peine de deux pas alors que je me rétablie de justesse et aide Maya à se relever.


- Reste calme sinon tu deviens très facile à lire.
Tente de feinté et d'attaquer sous des angles imprévu.


Après ces quelques mots lancer à la jeune fille très rapidement, je me remet devant elle et atteint le boxeur qui avait clairement récupéré du petit impact que je lui avais collé, sérieux celui-là il faudrait taper directement aux jointures pour avoir une chance de lui faire un minimum mal, mais je n'ai pas la précision nécessaire pour lui éliminer ses points forts les uns après les autres..

C'est vraiment dans ces cas là que j'aimerai être bien plus rapide, beaucoup plus rapide, comme ça je pourrais taper là où il faut facilement, mais bon il ne faut pas rêver là tout ce que je peux faire c'est échanger des coups avec lui en étant sur la défensive.
Mais cette fois-ci je vais tenter d'être un peu plus offensif pour permettre à la miss de pouvoir avoir une meilleure situation d'attaque.

Autrement dit cette fois-ci j'arrive dans son champ et enchaîne très rapidement un coup de pied fouetté au niveau de son genou et juste après un coup de poing fouetté au niveau de son visage, le genre d'attaque qui peut passer sur à peu près n'importe qui.
Peu importe le résultat, ça n'aura de toute manière pas beaucoup d'effet, mais cela démarrera sur un échange ou je me retrouverai de nouveau sur la défensive... Maya je compte sur toi...
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Jeu 14 Fév 2013 - 22:36
Apparemment cela commençait à chauffer dans la salle de gymnase, avec à l'intérieur nos trois élèves, dont deux étaient en train d'en découdre face à Weiss. Ce dernier combattait avec sang-froid et rapidité avec Akared, le garçon aux cheveux d'ébènes suivant bien le rythme abordait par l'ancien boxeur. Un sourire aux lèvres, la tête blanche du coin appréciait le fait que son adversaire arrivait à le suivre à cette vitesse, l'incitant à y mettre plus de paume dans ses jabs répétés. C'est alors que le poing du demi-dieu de la tempête fut dévié par celui des Héros, profitant de la surprise pour contrer. Celui aux cheveux blancs esquivé de justesse en mouvant sa tête sur le côté, dans un regard surpris, remarquant que le jeune homme face à lui avait vraiment du potentiel, s'il continuait sur cette voie il deviendrait certainement très fort, mais en attendant... Il était presque trop facile à combattre, si seulement ils s'étaient rencontrés bien plus tard, le temps que chacun parfaire son style. Bref, même si c'était dommage de voir les choses ainsi, il fallait poursuivre le combat, ce serait beaucoup trop impoli de la part de Weiss de s'arrêter maintenant.

Enfin, assez de réfléchir, plus d'action. Le jeune homme à la crinière argentée souriait en effectuant un direct avec son poing droit, stoppant ce dernier pour alerter son adversaire qui, vu sa réaction, fit un pas en arrière à la feinte de l'homme mi-nu. Cela permit à ce dernier de faire un pas en avant, suivant ainsi Akared pour effectuer un crochet du droit, ce dernier ayant réellement pour but de toucher l'élève face à lui.Cependant, alors qu'il s'apprêtait à faire mouche, il fut stoppé quelques instants par le cri poussé par Maya qui, pendant l'échange de coups des deux jeunes hommes, était restée en arrière, passive. Elle approchée dangereusement sur le flanc gauche du garçon aux cheveux blancs. La tension ainsi que l'excitation était telle qu'il agit par pur réflexes, son poing qui partait pour être un crochet finit par s'ouvrir, Weiss tournant avec ses pieds pour que son poing droit pousse avec la paume le bras de Maya, le déviant complètement, alors qu'il asséner un coup de coude au niveau du ventre d'Akared, bien que ce dernier ait esquivé en refaisant un pas en arrière, s'il se l'était pris... Bon vous connaissez la chanson maintenant, non ?

Maya enchaînait par un coup de pied rotatif en direction de son adversaire, prenant la place de son allié pour poursuivre l'échange, bien que son adversaire à elle se contentait de sauter en arrière pour esquiver, soufflant légèrement. La situation commençait à être un peu tendue du côté du demi-dieu de la tempête, c'était difficile de se retenir d'y aller complètement à fond avec eux...Cependant la fille du directeur cherchait à en découdre, comme si elle essayait de se libérer, de ne pas paraître un fardeau. Une salve de coups rythmés fonçait en direction de Weiss, ce dernier commençant à ressentir les symptômes de l'adrénaline...

    * Ca commence... *


Petit à petit il arrivait à s'adapter au rythme des coups de Maya, arrivant même à prévoir où elle allait attaquer. Alors qu'elle lançait une droite il baissait sa garde, déviant avec sa propre main droite pour aller placer un léger coup avec sa paume gauche dans le ventre de l'élève et ensuite dévier la future gauche de Maya avec cette même main qu'il avait utilisée pour la toucher et toucher au niveau du cou avec sa main droite. Cela se passait ainsi le temps qu'elle effectuait ses coups de poings, à chaque fois Weiss déviait pour placer une petite tape sur un point précis, jusqu'à ce qu'elle effectue un coup de pied sauté. Effectuant un léger pas en arrière, le pied passait au millimètre près du visage de l'ancien boxeur, finissant ensuite par reculer de quelques pas, regardant Maya qui était dans une position accroupie.
    ▬ Imagines comment tu serais si à chaque contre j'avais frappé pour de bon, tu serais au sol en ce moment même.

A peine avait-il finit sa phrase en commençant à s'approcher qu'Akared revenait à la charge, utilisant le corps de son alliée pour effectuer à peu près le même coup que cette dernière quelques minutes plus tôt. Weiss connaissait déjà les propriétés de ce genre de coup et placer ses bras face à son visage pour s'en protéger, utilisant de nouveaux des pas en arrières pour maintenir son équilibre et parfaire sa défense, il en ressortit sans dégâts majeurs.Il agitait sa main droite dans les airs, comme pour détendre ses doigts tout en observant froidement Akared et Maya, il soupirait. L'ancien boxeur voyait arriver de loin le jeune homme qui remplaçait son équipière. Cependant l'ancien boxeur n'était plus d'humeur du tout, il serrait fermement le poing et patientait. Il observait minutieusement les mouvements du garçon aux cheveux noirs, finissant par devenir extrêmement prévisible aux yeux du demi-dieu. L'orientation de son corps, sa jambe commençant à s'élever pour asséner un coup, le regard dirigé vers le bas du corps de Weiss... Toutes ces informations alertèrent immédiatement ce dernier et il finit par contrer en soulevant sa jambe gauche pour frapper frontalement et férocement le torse du garçon, y allant de toutes ses forces. C'était un contre parfait, la puissance de Weiss ajouté par l'élan d'Akared, le tout devenant beaucoup plus puissant par le pouvoir du demi-dieu aux cheveux blancs dont l'électricité passait par le biais du coup, Akared fut littéralement projeté sur Maya qui était à plus de six mètres derrière les deux jeunes hommes...

Exemple :
 
Weiss gardait le pied levé pendant quelques secondes, sa grande jambe lui ayant permit de frapper avant son adversaire, il finit par la reposer au sol et de regarder d'un air glacial les deux jeunes élèves.
    ▬ Je pense qu'il vaudrait mieux s'en arrêter là. Je ne cherche pas à vous rabaisser, mais vous êtes trop faibles pour qu'on puisse continuer sur ce terrain. Si on continue sur ce rythme, je risque de vous blesser pour rien...

Akared ne semblait plus bouger depuis le contre presque mortel du demi-dieu de la tempête, il y était réellement allait à fond, un tel coup... Il n'est pas rare que la personne perde sa respiration pendant une quinzaine de seconde et finisse par s'évanouir, c'est la dure réalité d'un contre parfait. A présent ils pouvaient être confronté à la défaite, oui... Devenir fort, c'était dur.

HRP :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 852

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Sam 16 Fév 2013 - 10:40
À peine est-elle relevée que Maya se prend son allié en pleine poire. Elle retombe au sol, Akared au-dessus d'elle. Pile comme il faut ou comme il ne faut pas. Comme si c'était le moment de penser à ce genre de chose, sérieusement...
C'est vraiment se laisser influencer par des idées ridicules aux plus mauvais moments.

Elle reçoit quelques gouttes sur le front et ferme les yeux en tournant la tête sur le côté. Est-il en train de lui baver dessus... ? Elle passe son bras sur son visage pour s'essuyer, puis écarte gentiment le dieu des héros sur le côté. Dès qu'elle peut rouvrir les yeux et se redresser, elle comprend l'évidence : Akared saigne. Il crache du sang. Vu depuis les yeux de Maya, cet homme a l'air terriblement mal en point... si touché qu'elle décide instantanément de laisser tomber Weiss et s'occuper de soutenir son compagnon. Elle s'accroupit à ses côtés, passe un bras gauche derrière sa tête pour le redresser légèrement, pose sa main droite sur son torse, puis se penche sur lui en essayant de le réconforter.


- A... Akared, je suis désolée... fait-elle, sincère. Tu as eu confiance en moi, mais tu n'aurais pas dû... Je ne suis pas encore assez forte pour utiliser ta technique convenablement... même si elle était très bonne...

Évidemment, après coup, elle sait qu'elle aurait pu faire des efforts... c'est comme tout. Si elle avait fait comme-ci, peut-être que ça aurait donné ce résultat là, ainsi de suite. Combien de chance avaient-ils de remporter le combat ? Une sur 100 ? En faisant tout parfaitement et en imaginant qu'il arrive à Weiss de faire des erreurs, les élèves auraient pu l'emporter sur le maître, voilà ce que cela veut dire. Alors maintenant, effectivement, c'est un peu tard pour s'en rendre compte. Inutile de se lamenter sur le passé, elle doit rester fixée sur le présent.
Akared est à terre et Maya se retrouve bien seule, la voilà la vérité. Imaginons quelques secondes qu'elle continue et reprenne les hostilité : qu'arriverait-il ? Sans doute rien. Ce serait la même chose, encore et encore. Elle tenterait d'attaquer, il esquiverait et ferait mine de contre-attaquer. Tous deux étant sportifs accomplis, l'échange de coups pourrait durer des heures. Au bout d'un moment, lassé, il finirait par la frapper pour la faire taire définitivement... Est-ce ce qu'elle cherche ?

La jeune déesse repose délicatement la tête de Akared, puis elle se relève. Avant toute chose, elle va lui montrer sa manière de penser, à cet énergumène... parce qu'elle n'a guère apprécié sa réplique. Pas le moins du monde.


- Ça veut dire quoi ? Qu'on n'est même pas assez fort pour s'entraîner avec vous ? Vous allez me faire croire que vous ne pensez pas avoir blessé Akared pour rien ? Je n'en reviens pas qu'un professeur, mentor ou qu'importe comment on le nomme, puisse être si piètre pédagogue... !

Comme si un professeur quelconque se trouvait trop intelligent pour s'abaisser à apprendre sa matière à ses élèves. Esprit de contradiction, quand tu nous tiens... mais soit, cela arrive. Tous les éducateurs ne sont pas faits pour leur métier. Tous n'ont pas la patience d'apprendre encore et encore à des cancres. Et il faut reconnaître que si tous les élèves obtiennent zéro sur vingt, il devient difficile de leur faire cours tout en gardant espoir.
Plus elle y réfléchit, plus Maya peut comprendre son point de vue...
La voilà qui place ses mains derrière sa tête, comme souvent, et qui s'approche de Weiss, impudente. Qu'il ose la frapper alors qu'elle ne montre plus aucun signe d'animosité... car encore une fois, c'est peut-être ce qu'elle cherche.


- En quoi est-ce dérangeant d'être « blessé pour rien », d'ailleurs ? Il y a des médecins, des guérisseurs, tout ce qu'il faut pour retrouver la forme après n'importe quel type de blessure. Au contraire, recevoir des coups douloureux nous apprendrait à nous méfier davantage la fois suivante. Ce serait bien plus efficace que des petites chatouilles préventives.

Elle stoppe à un mètre de lui, là où elle doit lever la tête pour continuer de s'adresser poliment à lui, yeux dans les yeux. Honnêtement, hormis dans le texte, elle ne donne pas l'impression d'être fâchée ou quoi que ce soit dans ce sens là. Elle s'adresse à lui comme s'ils se trouvaient actuellement en classe, en entrevue. Ce n'est qu'une question d'un élève à un supérieur, pas un reproche... tout du moins, elle fait tout pour que cela n'y ressemble pas.

- Je veux faire un deal... reprend-elle. À la place de tous les coups que je n'ai pas reçu, vous me cassez le bras et on peut cesser le combat. Marché conclu ?

Elle lui tend son bras droit, de manière totalement anodine. Son visage affiche un air sérieux, déterminé, déjà préparé à la souffrance à venir. Ses lèvres sont légèrement tremblantes. Alors qu'elle est très proche de lui, elle baisse la tête et relève les yeux pour lui montrer sa demi-soumission. Et la semi-colère qui va avec, bien comme il faut.

Tout à fait perfide...

Si jamais il l'approche ou ne la saisit pas assez rapidement, il risque d'avoir une mauvaise surprise. Puisqu'il n'y a aucun moyen de le saisir de manière conforme et honnête, la jeune femme va attendre que ce soit lui qui l'attrape. Ainsi, elle pourra se défaire de sa prise, pivoter sur elle-même pour lui retourner le poignet et se retrouver dans son dos. Ensuite, il suffira de lui lever le bras et pousser vers l'avant pour le forcer à s'accroupir au sol. Une technique d'autodéfense qu'on apprend aux femmes pour qu'elles puissent se débarrasser des harceleurs... Jamais mise en pratique par notre jeune apprentie, mais tout le monde sait le faire. À priori, il suffit de l'avoir vu pour le reproduire...

Par contre, s'il arrive à se dépêtre de la prise, Maya risque de prendre la raclée du siècle. Ou encore, s'il est trop rapide pour qu'elle puisse le saisir, alors elle se fera détruire le bras « pour un rien »...
C'est quitte ou double.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Sam 16 Fév 2013 - 15:37
L'air se vide brutalement de mes poumons alors qu'encore une fois je quitte le sol, bon cette fois-ci je n'ai rien paré du tout et en plus mon corps se convulse alors qu'une décharge le traverse de part en part.
La sensation n'est absolument pas la même que celle que l'on pourrait ressentir lorsqu'une lame vous transperce, mais celle qui vous donne l'impression que votre vie quitte votre corps.

Mais cette fois ce n'est pas long et lancinant, cela se veut foudroyant et je lors que mon corps entre en contact avec le sol, l'électricité retourne à la terre et j'ai juste le temps de m'affaler sur Maya et de stopper ma chute avec mes mains pour en pas l'écraser de tout mon poids, par contre la remonter du fluide vital ne fut pas agréable.
C'est comme si l'ensemble des vaisseaux sanguins de mon abdomen avaient explosés et qu'à présent le liquide vital cherchait désespérément une voie de sortie et la plus facile est la bouche semblerait'il.

Mes connaissances en anatomie ont probablement quitté mon cerveau, mais je sens les mains timides de Maya qui me pousse sur le côté et je me retrouve sur le dos, hum, ce n'est pas bon, j'utilise le peu de force dont je dispose pour me mettre de profil au cas ou je vomirais et place ma main droite au niveau de mon diaphragme et presse le plus possible avant de faire des cercles.

Mes poumons se relâchent brutalement et je me mets à tousser du sang lorsque les mains se Maya reviennent et me soutiennent, elle me parle, mais pour le moment ses mots ne sont rien d'autre que du bruit à mes oreilles.
Désolé Maya je n'ai pas pu te protéger, mais je ne suis pas encore mort et la prochaine fois je serai bien plus fort, quitte à devoir m'arranger avec un prof pour faire des cours supplémentaires.

Mais je délire peut être, non j'ai trop mal pour dire que je suis toujours en vie, mais j'ai conscience de ce qui se passe, le voile d'incompréhension se lève peu à peu alors que les paroles de Maya passe du bruit à la plainte d'une femme qui se sent trahit et qui semble vouloir se faire du mal.
Du moins lors que je l'entends demander à Weiss qu'il lui casse le bras, mes yeux s'ouvrent et je tente de puiser dans ce qu'il me reste de force.
Maya n'est pas très loin, mais cela me semble presque une distance qu'il n'est pas possible de parcourir.

Tant pis je vais essayer de parler, je tousse une nouvelle fois du sang puis ma voix s'élève aussi fort que je le peux, c'est a dire un niveau au-dessus du murmure, mais au moins ils devraient m'entendre.


- Je peux savoir à quoi tu penses ? Je crache une gerbe de sang qui me montait à la bouche Au lieu de raconter n'importe quoi, amène moi à .... l'infirmerie je fais une ....*Kof* hémorragie interne.

Je tente de me remettre une première fois debout, mais mon corps à décidé qu'il ne suivrait plus, aussi j'ai beau lancer les informations, elles doivent se perdre quelques parts entre mon cerveau et mes muscles, si j'arrive encore à parler c'est parce que j'ai débloqué mon diaphragme et si je ne tombe pas inconscient c'est parce que la douleur est lancinante et ne me laisse pas de repos.
Ou alors c'est tout simplement moi qui dois avoir un côté maso, je ne sais pas.

J'espère juste que Weiss ne va pas accepter la proposition de Maya, sinon je vais vraiment devoir le dénoncer aux profs, encore qu'il m'ait blessé, ce n'est pas si grave, par contre on ne blesse pas les filles.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Dim 17 Fév 2013 - 23:57
Il semblerait que le contre ait été réellement dévastateur lorsque Weiss repoussa l'assaut de son adversaire. La preuve étant que ce dernier avait fait un joli vol plané droit sur la jeune fille du directeur Isanagi, Maya. Elle n'eut pas de mal à le déposer sur le côté, bien qu'elle semblait remarquer qu'il était réellement mal en point, dans un état si déplorable qu'elle en oublierait presque la présence de la deuxième tête blanche dans la salle. Accroupie, presque à genoux, elle s'inquiétait pour l'état de son camarade, et c'était compréhensible. Même le demi-dieu de la tempête était intrigué, mais il voulait que les deux élèves retiennent cette leçon donc il se forçait à garder cet air si sérieux et son regard presque glacial. Oui il fallait s'imposer des règles lorsqu'on voulait enseigner quelque chose aux autres, même si cela pouvait être dur à faire... Weiss n'était pas spécialement du genre à être quelqu'un de très froid et dictateur, c'était avant tout quelqu'un de très sympathique, capable de compatir pour les autres, son envie de les aider faisant rapidement surface.

La seule fille de la salle laissait Akared, avant de se relever et de se dresser face à leur adversaire, un regard empli de colère en réponse aux dires du jeune homme. Il avait touché un point sensible... En même temps, c'était le but, la faire réagir. En tout cas, alors qu'elle s'approchait en abordant un comportement passif, et qu'elle poursuivait son discours, Weiss ne la coupait pas, il ne rétorquait même pas. Son regard devenant de plus en plus impassible, il finit par bouger les yeux en fonction de là où se situait Maya, les baissant sans bouger la tête, puisqu'elle était plus petite que lui il fallait au moins ça pour voir ses yeux à elle. Cependant, l'ancien boxeur n'appréciait pas les paroles de celle qui se trouvait face à lui, pas du tout même. Blesser volontairement quelqu'un parce que le fait de pouvoir le soigner juste ensuite nous en donne le droit ? Quelle folie, si le monde se mettait à penser ainsi, alors on irait jusqu'à couper les oreilles ainsi que les orteils des gens. Pourquoi ? « Parce qu'on peut les faire repousser ! » vous imaginez une telle réponse ?... Un bon coup de poing dans la face de celui qui ose dire cela, voilà ce que pensait le garçon à la crinière argentée.Blesser volontairement quelqu'un parce que le fait de pouvoir le soigner juste ensuite nous en donne le droit ? Quelle folie, si le monde se mettait à penser ainsi, alors on irait jusqu'à couper les oreilles ainsi que les orteils des gens. Pourquoi ? « Parce qu'on peut les faire repousser ! » vous imaginez une telle réponse ?... Un bon coup de poing dans la face de celui qui ose dire cela, voilà ce que pensait le garçon à la crinière argentée.

Bien que... La frapper pour la faire comprendre une telle chose n'était pas une si bonne idée, il valait mieux que ce soit une personne beaucoup plus proche d'elle qui s'en charge, quelqu'un dont chaque action, chaque parole représentent une leçon... Son père quoi. Weiss ne savait pas si elle avait reçu une bonne éducation ou autre, mais en tout cas elle en était encore au point où les plus noires idées nous vienne... Puis, elle finit par proposer un marché à son adversaire, allant jusqu'à lui demander de lui briser le bras... Quelle hérésie, cette petite commençait à devenir folle, pourtant l'ancien boxeur pensait qu'elle n'avait reçu aucun coup sur la tête, et bah apparemment non... Avec beaucoup de mal, Akared réagissait plus vite que Weiss, finissant par être d'accord avec ce dernier en affirmant que c'était bête comme le monde et qu'il fallait l'aider. Le demi-dieu de la tempête profitait de l'attention que portait Maya sur l'autre garçon pour lever son bras plus haut que sa tête, s'apprêtant à faire un gros coup avant de faire un pas en avant et d'effectuer une simple pichenette sur le front de la jeune fille, la dépassant pour rejoindre le blessé.

    ▬ Désolé, mais c'est pas dans mes habitudes de faire mal comme ça me chante, il soufflait avant de murmurer quelques mots, De plus, qu'est-ce que tu connais de la douleur ?...

La douleur... La souffrance, tout était relié. Weiss lui avait connu tout cela, l'agonie, les os qui se sont brisés contre le camion, ramper tel un ver de terre en ne laissant qu'une mare de sang à ses pieds immobiles. Cette douleur, jamais il ne pourrait l'oublier... Et il n'avait surtout pas envie de la retrouver, ni même de la conseiller aux autres. Il finissait par attraper Akared et de le mettre sur son épaule, facilitant le transport de la personne, avant de se tourner vers Maya, un léger sourire.
    ▬ Maya, tu viens ? Avant qu'Akared ne lâche l'affaire.

N'attendant pas qu'elle le rejoigne, il commençait à marcher en direction de la porte de sortie, déterminé à ramener le garçon à l'infirmerie. Bizarrement... Une réponse inattendue traversait l'esprit de Weiss. On n'avait pas besoin de raison pour devenir plus fort, chaque jour était une épreuve nous permettant de gravir une marche sur le grand escalier de la vie, celui qui allait même au-delà de la mort pour les jeunes demi-dieux...

HRP:
 
Contenu sponsorisé
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine -
Affronter ses défauts et vaincre sa haine
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» Comment affronter ses pires craintes [Lila]
» humiliation et Haine [PV]
» Les défauts du pénis!!
» Bilan du séisme en Haïti: le rapport comporterait de nombreux défauts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page