Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Affronter ses défauts et vaincre sa haine

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 856

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mar 25 Déc - 2:05
La salle des arts martiaux est de plus en plus calme. Quelques élèves sortent d'un cours qui vient d'avoir lieu, dernières leçons de la journée par ailleurs. Étonnamment, rien n'a été dévasté... à croire qu'ils étaient soit tous très respectueux et attentifs à leur entourage, soit tous complètement nuls, tout simplement. Une dernière étudiante accompagnée de son professeur sortent à leur tour en discutant stratégie de combat... rien de bien intéressant pourtant.
Plus personne.
Les minutes passent... Cinq, puis dix minutes... et enfin, une porte s'ouvre et une tête apparaît dans son entrebâillement. La personne regarde à gauche puis à droite... puis entre dans la salle et referme aussitôt derrière elle. On l'aura compris, il s'agit de Maya Tensho... quoiqu'elle a l'air légèrement différente de d'habitude. De prime abord, elle a attaché ses cheveux en queue-de-cheval à l'aide d'une barrette à cheveux à motif hivernal. Ensuite, elle porte un débardeur et un mini-short noirs, type de vêtements qu'elle arbore pour la première fois. Disons qu'elle préfère les uniformes scolaires, la veste et la jupe courte avec les collants si nécessaire... bien plus pratique pour remuer. Enfin, pour en terminer avec la description physique, elle porte des mitaines également de couleur noire et elle tient une sorte de barre de fer assez longue dans la main gauche. Pour des gens qui la verraient pour la première fois, ils ne lui trouveraient rien de réellement choquant... en revanche, ses proches ne la reconnaîtraient assurément pas. Ainsi vêtue, elle s'est transformée en sorte de Lara Croft divine, les formes féminines avantageuses en moins. Comme si une paire de seins pouvait influencer sur la maîtrise des armes...

Bref, c'est une première pour la jeune apprentie. Qu'est-elle venue chercher ici ? Ainsi vêtue, il est inutile de conserver le suspense plus longtemps : elle est là pour s'entraîner. Voir ce qu'elle vaut. Depuis l'épisode de l'infirmerie, Maya a énormément réfléchi et s'est remise en question. Elle hait la violence, c'est un fait et un concept qui restera à jamais gravé dans son être intérieur. Mais en tant que future déesse, il a fallu se rendre à l'évidence : ne pas pouvoir défendre des humains est synonyme d'inutilité absolue. Et cette insignifiance déborderait inexorablement sur ses proches, en particulier un certain membre de sa famille qui mourrait de honte si sa fille n'était pas capable d'accomplir les missions les plus basiques de la Deus Academia. Celui-ci resterait également très déçu si Maya ne devenait pas quelqu'un d'important au sein de ses camarades apprentis...
C'est un état d'esprit qui peut la faire avancer et qu'elle va conserver à partir de maintenant. La jeune femme a des proches et elle veut les séduire. Dans tous les autres domaines, elle ne connaît pas de limite. Partout où on la cherche, elle est là, gaie et animée, d'un comportement qu'on redemande encore et encore. Si elle parvenait à vaincre sa haine des combats, elle n'aurait plus le moindre défaut. Enfin, on pourrait la reconnaître comme étant la « Maya qu'importe le nom », une personne complète à part entière qui vit dans la chambre qui lui plaît, qu'importe ceux avec lesquelles elle la partage. Une « Miss Deus » ? Ce n'est aucunement un objectif. Elle n'a pas envie de remporter une distinction qui ne se base que sur le sexe, la beauté et la célébrité, mais aucunement sur le mérite. « Meilleure femme apprentie Deus »... peut-être qu'à ce moment-là, on pourrait en reparler.
Peut-être qu'un jour, on enviera Isanagi Tensho d'avoir une telle fille...
… ce n'est pas un rêve, cela ne peut pas se passer ainsi.


Maya avance dans la salle, pieds nus. Elle préfère se diriger vers un coin plutôt que vers le centre... mieux vaut qu'elle ne soit ni vue, ni reconnue. Puisque c'est une première depuis l'arrivée dans ce corps divin, elle n'a aucune idée de son potentiel. Humaine, elle faisait de la gymnastique au sol... est-ce utile dans un duel ? La jeune femme pose ses fesses sur le sol et commence à s'échauffer. Elle se voit gesticuler lentement dans un miroir qui la reflète. Elle se trouve parfaitement ridicule. « Attends, je voudrais m'échauffer, il ne faudrait quand même pas que je me fasse un claquage »... allez donc dire ça à une personne qui veut votre mort. Trop de conscience humaine tue la confiance divine.
Posant les mains sur le sol, elle soulève son corps uniquement avec la force de ses bras. Elle tient facilement en équilibre sur les mains... mais ça non plus, ça ne date pas d'aujourd'hui. Doucement, elle parvient même à retirer sa main faible et à rester en équilibre en se reposant uniquement sur la puissance de son bras fort. 10 secondes... 20 secondes... son bras commence à trembler et elle préfère retrouver sa position initiale, c'est-à-dire debout sur ses deux jambes. À première vue, tout fonctionne aussi bien qu'avant, c'est une bonne nouvelle. Mais encore une fois, est-ce utile au combat ? Tout est une question de feeling et il faut avouer que retrouver ses capacités ainsi préservées malgré la mort, ça fait chaud à l'intérieur. Si chaud que Maya se sent pousser des ailes. Elle pense qu'elle peut arriver à faire quelque-chose, à produire un effort qui viendrait à bout des plus faibles... peut-être mêmes des autres, qui sait.

L'excitation la gagne.
Si une personne a le malheur d'entrer à ce moment-là... elle se le fera, c'est certain !
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mar 25 Déc - 4:05
Les études... Et dire que Weiss pensait en être débarrassé depuis ses 19 ans, à la sortie du pensionnat, il n'était pas au bout de ses peines on dirait, le pauvre. Enfin ce n'était pas très compliqué de se lever tôt le matin pour se préparer à aller en cours, mettre un bel uniforme et tout ça, il avait gardé l'habitude. Le seul problème c'était de rester assit à écouter un professeur barbant, qui ne faisait que parlait avec une légère pensée de se croire comme étant supérieur aux élèves... Cela avait le don d'agacé notre bonhomme mais bon, mieux vaux se taire que de trop parler, se disait-il silencieusement. Aujourd'hui était un jour assez différent des autres, surtout pendant l'heure des arts martiaux. Le jeune homme aux cheveux argentés avait pour habitude de se tenir à l'écart du reste de la classe, préférant attendre avant de s'ouvrir à tout le monde, normal non ? Puis, alors que le professeur permettait une légère pause alors qu'il allait installer l'équipement, Weiss remarquait trois gaillards s'approchant d'un autre garçon de la classe, plus petit et assez chétif au premier coup d'oeil. Il n'était pas assez proche pour entendre la conversation mais il comprit bien rapidement lorsqu'un bouscula le garçon au niveau de l'épaule, cela sentait une bonne bagarre comme Weiss n'en avait plus vu, depuis le temps...

Enfin, faux espoirs, quand tu nous tiens... Ce qu'attendait notre jeune homme pour s'immiscer entre les quatre élèves pour décalquer la mâchoire de quelques-uns ne se produisit pas. A la place il fut surpris de voir le garçon aux cheveux noirs courir à toute jambe. Néanmoins, c'était plus la vitesse à laquelle se déplaçait le coureur qui l'impressionnait, plus le fait qu'il s'enfuyait. Weiss riait dans son coin, de bon coeur avant d'essuyer une légère larme créée à cause du rire, il s'approchait des trois élèves qui avaient tenté de poursuivre le jeune garçon, souriant.

    - Hey vous lui vouliez quoi les gars ?
    - Ca te regarde le nouveau ? Casse-toi avant que je te brise en deux !

Ouch... Les menaces qu'il ne faut surtout pas faire à l'apprenti dieu de la tempête, pas bon du tout pour les trois gaillards. Il laissait un léger rire s'échapper d'entre ses lèvres alors qu'il rejoignait ses mains entre elles, craquant ses doigts dans un bruit sourd, un sourire s'affichant sur son visage. Pas vraiment de détails sur ce qui a suivi puisque cela s'était produit en un éclair, les trois mecs n'ayant pas résisté à la droite de boxeur qu'avait Weiss. Il prenait par le col celui qui l'avait menacé, gardant un sourire sournois et fier d'avoir fait ravaler sa langue au garçon.
    - Bon... Je pense qu'on s'est mal compris, comment s'appelle le garçon et qu'est-ce que vous lui vouliez ?
    - A-attends arrêtes de me frapper ! Je-je vais tout te dire ! ...

L'élève expliquait bien la situation à Weiss, lui affirmant que le gringalet était lui aussi nouveau, comme l'ex-boxeur. Dans un soupire il relâchait le garçon et voyait déjà le professeur rappliquait, pas le temps de subir un sermon, notre bonhomme à la crinière argenté prenait lui aussi ses jambes à son cou et mettait les voiles. Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'il retrouvait le fameux nouveau, adossé contre un petit muret faisant à peine deux mètres. Weiss s'approchait et pliait les genoux, s'apaisant au niveau du garçon qui était assit par terre, ayant pris une canette d'Ice Tea entre temps dans le distributeur le plus proche.
    - Attrapes, disait-il en lui envoyant la boisson, Si tu veux savoir j'ai corrigé les mecs qui te cherchaient des noises, enfin je voudrais que tu me retrouves dans quelques minutes dans la salle des arts martiaux, je voudrais t'apprendre quelques trucs.

Sans demander son reste Weiss s'éclipsa en un instant, disparaissant de la vision du jeune garçon aux cheveux noirs. Il osait tout de même retourner sur les lieux de l'endroit qu'il avait séché, bah... Il ne devait probablement plus y avoir grand monde, donc tant mieux. Il s'étirait sur le chemin, légèrement fatigué, faut pas croire mais corriger des rebuts de la société c'était crevant. Frottant son oeil droit en ouvrant la porte de la salle des arts martiaux, il pouvait apercevoir, à sa plus grande surprise, une jeune fille s'exerçant. Le jeune homme la regardait en train d'effectuer un piquet sur une seule main, très impressionnant, elle devait avoir de l'énergie à revendre. Les bras croisés, il continuait d'observait jusqu'à ce que sa silhouette le frappe, la reconnaissant un petit peu... Il savait qu'il l'avait déjà vu quelque part, mais il ne savait pas où, c'était ça le problème. Cherchant dans sa barbe imaginaire, il fouillait dans sa mémoire le moindre détail lui permettant de l'identifier... Bingo, il s'en souvenait à présent, une certaine Maya Tensho. Comment cela se faisait qu'il connaissait ce nom ? Très simple: c'est la fille de l'un des directeurs de la Deus Académia, pas étonnant que même un nouveau la connaissait. Mais ce qui le surprenait le plus c'était... Ce qu'elle faisait, il n'arrêtait pas d'entendre, partout où il allait qu'elle séchait habituellement les cours dit comme « violent »...
    - Hum... Excuse-moi, tu es bien Maya Tensho ? Tu as l'habitude de t'entraîner toute seule ?

Pas simple, Weiss n'était pas vraiment doué pour débuter les conversations, même s'il avait le pressentiment que quelque chose allait mal tourner...
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mar 25 Déc - 7:17
Vivre en société n'est pas une chose simple et il faut croire que c'est pareil chez les dieux, car s’il y a des cons qui traînent sur terre et bien il y en à aussi dans l'académie Deus.
Et ce genre de type Akared est capable de les sentir venir à une bonne dizaine de mètres, s’il a développé ce don sur terre ce n'était pas pour sa survie, la preuve il est là aujourd'hui, mais pour protéger ceux qui en avaient besoin.

Et se retrouver dans le cas où c'est soi même qu'il faut protéger alors que l'on désire que personne ne soit blessé est probablement la configuration la plus compliquée qu'il soit, dans tous les cas cela n'a pas découragée, Akared qui à vite compris que son seul avantage sur les autres est celui qu'il faudrait exploité, étant tous plus ou moins taillé comme des armoires et lui comme un coureur.


* Encaisser pour permettre à quelqu'un d'autre de s'enfuir, je veux bien, par contre si c'est juste pour faire plaisir aux types en face je préfère courir.
Au moins ainsi personne ne finit à l'infirmerie.
*

Cela gamin rien n'est moins sur, car alors qu'il profitait du calme après la tempête, Akared vit alors surgir un des élèves de sa classe de combat, ce dernier lui lança alors une canette de thé glacé, bon choix, tout en lui expliquant qu'il a corrigé les types qui lui avait cherché des problèmes et qu'il voulait le voir dans la salle d'arts martiaux.
Et parti sans même attendre une réponse de sa part.

Sachant probablement ce qui l'y attendrait, le jeune homme soupira, au moins en y allant il pourra lui faire la morale comme quoi frapper les autres sans très bonnes raisons n'est pas une chose à faire... Mais le fait de savoir se défendre peut toujours être utile quelque part.
Terminant de boire la canette, le jeune homme finissent par se relever et par prendre le chemin de la salle d'arts martiaux.

Mains dans les poches et pas l'air très motivé, le jeune homme avançait dans les couloirs en prenant son temps et pourtant il fut très rapidement à l'endroit désiré, un peu comme si l'univers avait fait dérouler le monde sous ses pieds pour le faire arriver rapidement à l'endroit où son destin devait s'accomplir.

Un sourire ironique étira alors ses lèvres à la pensé qu'il allait devoir se plaindre à un type qui a agit pour l'aider tout en ouvrant doucement la porte pour voir le dos de son interlocuteur du muret pas très loin devant lui, car ce dernier regardait une jeune fille qui se redressait à présent.

Passant alors négligemment sa main dans ses cheveux tout en s'avançant, il espérant que sa veste d'uniforme ou le trou du coup de couteau l'ayant tué se trouve toujours et son côté un peu gringalet ne donnerais pas une mauvaise image de lui.
Il remarqua bien évidemment la barre de fer qui se trouvait juste à côté de la jeune fille, mais il n'en tînt pas vraiment compte, disons qu'elle avait l'air trop inoffensif pour s'attaquer à quelqu'un bien qu'il soit quand même sur ses gardes.


- alors, on peut m'expliquer ce que l'on vient faire ici ?
Car toi je ne te félicite pas pour ce que tu as fais plus tôt, même si cela partant d'un bon sentiment.
Lança t'il à l'homme qui avait apparemment refait le portait à ses agresseurs.

Puis il se tourna vers la jeune fille et soupira avant de remarquer qu'elle et lui avait tous deux les cheveux blancs, les désignant l'un et l'autre du doigt.


- Vous êtes des anges, c'est ça ? Se risqua-t-il à demander
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 856

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mer 26 Déc - 1:57
Lorsqu'elle voit un premier énergumène entrer dans la salle, l'excitation et la confiance retombent à zéro. Maya n'a qu'à observer son physique et l'écouter parler pour comprendre qu'il n'a rien d'un individu malhonnête... alors pourquoi aller le frapper pour un rien ?
La chose qui l'interpelle encore davantage, c'est qu'elle ne l'a absolument pas entendue ni entrer, ni s'approcher... Elle a presque été surprise par sa voix tellement elle était concentrée sur l'exécution de ses mouvements. Si elle souhaite progresser, mieux vaudrait apprendre à écouter avant toute chose. Alors qu'elle commençait à le rejoindre pour discuter, voilà qu'un second homme entre dans la salle. Deux hommes... l'occasion de se demander ce que pourrait donner un combat de 3 personnes dans 3 camps différents. Ces hommes deviendraient-ils des machos en s'axant plutôt l'un sur l'autre, s'imaginant qu'une femme possède mécaniquement moins de capacité physique que leur homologue masculin ? Ce serait une manière de prendre l'avantage à coup sûr... et d'après ce préjugé qu'elle commet vis-à-vis des hommes, il y a de grandes chances que ça se passe ainsi.

Mais pour le moment, personne n'a parlé de ça. Oubliant son excitation et son envie de se tester contre d'autres apprentis dieux, Maya se présente à eux. Au moins un des deux la connaît déjà, alors ce sera rapide.


- Effectivement... Maya Tensho, pour vous servir. commence-t-elle, légèrement septique sur les intentions de ces deux personnages. Je n'ai pas du tout pour habitude de m'entraîner à quoi que ce soit, encore moins seule... mais je dois avouer qu'aujourd'hui ça me branche bien. Je me teste. Même si je répugne à faire du mal pour un rien, je dois avouer que les commandements du dieu que je dois maintenant servir... « m'obligent », entre guillemets, à protéger les autres.

Par habitude, en quelques phrases à peine, elle dévoile toute sa personnalité, une partie de son passé et sa manière de voir les choses à de parfaits inconnus. Ces deux-là doivent être des apprentis, sans aucun doute des nouveaux puisqu'elle n'a pas connaissance de leur nom. Avant, Maya apprenait par cœur les registres des nouveaux arrivants pour avoir un temps d'avance sur eux... « Connais ton ami avant même qu'il ne le devienne ». Maintenant, tout a bien changé... tout sauf le caractère général de la jeune femme et son implacable attitude à s'ouvrir aux autres.

- Alors voilà. Comme vous deux, j'atterris ici.

En revanche, en les observant, elle remarque un autre point négatif dans sa préparation : ils ne sont pas passés par les vestiaires avant de venir, eux. Il faut savoir se battre avec ce qu'on a sur soi... qu'importe les vêtements, ça ne doit pas influer. Elle s'en souviendra la prochaine fois. Plutôt que de porter des habits qui lui paraissent ridicules, autant rester à l'aise dans l'uniforme de tous les jours. Enfin... s'il venait à être abîmé... mais elle ne doit pas penser de cette manière. Ce n'est pas important. Ni le moment de faire de la coquetterie.
Bref. Elle reporte son attention sur l'individu numéro deux... celui qui ne semble pas comprendre ce qu'il fait là. Apparemment, c'est une connaissance à court terme de l'individu numéro un. Mis à part ça, pas beaucoup d'autres informations disponibles sur ces deux olibrius. Maya s'approche encore d'eux pour finir à quelques mètres... toutefois assez pour rester hors de porté. Elle s'attendait à voir deux géants, comme d'habitude, mais finalement, l'un d'entre eux à une taille raisonnable... deux ou trois centimètres de plus qu'elle tout au plus. Si elle devait réfléchir et se focaliser sur ce détail, elle dirait que du point de vue de la force physique, elle doit être très proche d'Akared. Du point de vue de l'agilité, elle doit surpasser Weiss. Devra-t-elle jouer avec ses observations quand elle les affrontera ?
Parce que oui... à priori, les jeux sont faits.


- Désolée camarade... fait Maya en baissant la tête et en souriant, presque moqueuse. Pardon. Non, je ne suis pas un ange, loin de là ! Je ne sais pas sur quoi tu te bases pour dire ça, mais ce que je peux te dire, c'est qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Quoique... tout dépend de ce que tu entends par « Ange »... ! Peut-être que notre ami en est un, lui ?

Elle est honorée et flattée d'une telle comparaison... mais à priori, non. Son père, Isanagi Tensho, n'étant lui-même pas un ange, Maya ne peut en être une. Ce n'est qu'une histoire de génétique et d'hérédité après tout. Mais s'il parle de manière plus profonde en la comparant à ces créatures à la sagesse et à la fidélité sans faille... alors, Maya est véritablement flattée. Qu'en est-il de Weiss ? Sûrement pas, lui non plus. Il n'empêche que c'était bien tenté.

- Vous avez prévu quelque-chose tous les deux ? s'enquiert-elle, une idée derrière la tête.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mer 26 Déc - 13:55
Apparemment la jeune fille fut surprise de l'arrivée soudaine de Weiss, cette dernière ne l'ayant remarqué que lorsqu'il l'interpella, pas très joli tout ça lorsqu'on n'est pas vu alors qu'on est présent depuis un petit moment. Enfin, ce n'est pas comme si cela dérangeait énormément notre bonhomme aux cheveux argentés, au contraire cela confirmait le fait que cette adolescente, qu'il suppose être Maya, était concentrée dans ses mouvements, et donc qu'elle avait une bonne détermination. On disait de cette Maya Tensho qu'elle portait toujours l'uniforme de l'établissement, alors quelqu'un pouvait bien expliquer à Weiss pourquoi elle portait des habits pour faire du sport ? Non pas qu'il souhaitait la voir dans son uniforme, mais plus par le fait que ce qu'il voyait à présent était contraire à tout ce qu'il avait pu entendre par le passé. C'est alors que la jeune fille allait répondre à sa question, impatient notre jeune homme tendait l'oreille, prêt à l'écouter. Cependant, une nouvelle personne intervient derrière Weiss alors qu'il observait la jeune fille, sa voix de jeune garçon lui permettant de savoir qui était là... Bien que...
    * Mince, comment il s'appelle déjà lui... Ah si je sais ! C'est Akared ! *

Heureusement qu'il avait réussi à se souvenir à temps de son prénom, prénom qu'il avait découvert après avoir distribué plusieurs pains dans les dents des trois gaillards. D'ailleurs le jeune garçon parlait à Weiss, lui demandant qu'est-ce qu'ils faisaient ici tous les deux, semblant en même contester le sort des trois élèves à qui Weiss avait refait le portrait. Tournant légèrement le regard vers Maya, il pouvait remarquer qu'elle restait pensive à l'intervention d'Akared, ce qui permit à Weiss de lui expliquer.
    - Hé c'est pas ma faute si j'ai dû leur coller une rouste parce qu'ils m'ont menacé, moi je voulais juste savoir ce qu'ils te voulaient à la base... Anyway, si tu es là avec moi c'est parce que je voudrais savoir comment tu te bas, parce que si tu ne fais que courir tu ne te feras jamais respecter dans le coin, got it ?

Le jeune homme aux cheveux blancs s'affirmait face au garçon, croisant les bras et d'un regard sérieux. Ce qu'il ne dit pas en revanche c'est que ce qui le poussa à réellement frapper les élèves pour Akared c'était parce qu'ils étaient trois contre un à la base. En tant que sportif Weiss ne pouvait tolérer cela, encore si c'était contre lui cela ne le dérangerait pas, mais contre les autres... Il préférait se calmer assez rapidement avant de commencer à pester à tort et à travers comme le dirait l'autre. C'est alors que la voix de la jeune fille se faisait entendre derrière Weiss, ce dernier se retournant pour la voir se présenter sous le nom de Maya Tensho... Finalement il avait bien raison, c'était bien elle. Elle expliquait qu'elle n'avait pas du tout l'habitude de faire ce genre de choses et encore moins seule, ce qui surprit notre bonhomme qui pensait qu'elle n'aurait pas pu faire ce qu'elle venait faire avec un minimum d'entraînement, à moins qu'elle ne tenait ça de lorsqu'elle était sur Terre... La Terre... Un endroit qui paraît désormais bien lointain pour notre apprenti dieu de la tempête... * Yonah... * pensait-il en baissant très légèrement le regard, ce dernier devenant un peu plus... Pensif, perdu dans ses pensées. Il fut vite réveillée par l'adolescente lorsqu'elle affirmait qu'elle était comme Weiss et Akared, des nouveaux en gros.

Maya s'approchait des deux garçons, tout en gardant ses distances bien évidemment. Il pouvait remarquer par contre qu'une chose qu'on disait sur elle dans tout l'établissement n'était pas erronée: elle était assez petite, presque la taille d'Akared. Non pas que cela pouvait faire rire Weiss mais que c'était toujours bon à savoir. C'est alors que le garçon à côté de notre bonhomme parlait, se demandant si les deux personnes près de lui, c'est-à-dire Maya à la chevelure blonde/platine et Weiss aux cheveux argentés étaient des anges... La bonne blague, Weiss ne put s'empêcher d'éclater de rire en ayant au bout de deux secondes un point de côté, se retenant de rire plus fort et s'occupant du point de côté alors que Maya répondait... Ecoutant la réponse de cette dernière tout en se calmant, essuyant une larme créée par le rire, il la regardait en souriant, étant d'accord avec elle. Il ne faut jamais se fier aux apparences, l'habit ne fait jamais le moine comme on dit. C'est alors qu'elle ajoutait que peut-être Weiss l'était, lui, un ange. Haussant légèrement les sourcils il soufflait au lieu de rigoler une nouvelle fois.

    - Hum je ne pense pas être un ange, sinon on m'aurait donné un pouvoir plus pacifique. Sinon je ne me suis pas présenté, moi c'est Weiss Alexander, et lui là... , il pointait du doigt le jeune garçon à côté de lui, C'est Akared, à ce que j'ai compris.

Un sourire sur ses lèvres, il regardait les deux adolescents, se disant que les voir s'entraîner ensemble serait bénéfique, peut-être étaient-ils du même niveau, qui sait ? Weiss regardait une nouvelle fois vers Maya, écoutant sa question avant de poser sa main sur la tête d'Akared, un sourire plus grand sur ses lèvres.
    - Je vais apprendre à celui-là comment se battre, enfin je dis ça sans même connaître son niveau... Tu veux t'entraîner avec lui ?

On pourrait croire que notre jeune homme aux cheveux argentés disait cela en se moquant de l'avis de l'autre garçon mais bon, qui ne tente rien n'a rien, et qui n'a rien ne peut rien faire...
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Jeu 27 Déc - 21:47
Dans quelle situation me suis-je encore fourré ?
Je veux dire, j'ai accepté, de rejoindre un type que je ne connais pas dans un lieu fait pour combattre, bon d'accord il m'a offert une boisson, mais c'est quand même se jeter dans la gueule du loup.
Enfin bref, il n'a pas l'air méchant, malheureusement sa façon n'est pas très bonne selon moi.


-Répondre ainsi à une menace c'est agir exactement comme celui qui agit en premier, le mieux c'est d'ignorer ceux qui veulent d'agresser et faire en sorte que tout le monde s'en sorte en un seul morceau et sans avoir eu recours à la violence.
Le véritable respect s'acquiert ainsi.


J'espère qu'il entendra mon point de vue, mais la question la plus importante n'est pas vraiment là, pour le moment chacun se renseigne sur la raison de la présence des autres ici, pour le dénommé Weiss et moi c'est simple apparemment il voulait effectivement m'apprendre à me défendre et la jeune fille s’entraînait maintenant qu'il n'y avait plus personne.

Mettant mes mains dans mes poches j'écoute l'échange entre les deux têtes blanches, ils font les présentations et Weiss en profite pour me présenter à Maya, bon c'est pas grave.
Au moins maintenant ils ont arrêté de rire parce que je les ai pris pour des anges, mais il y a un léger détail que je dois encore régler avec mon entraîneur.


- Mon niveau est largement suffisant pour survivre, après je ne suis pas contre le fait sa savoir me défendre, mais sache que je ne combattrais jamais sans bonnes raisons.

Le message à comprendre là dessous c'est que je lèverai pas la main sur la fille ou lui, même si c'est dans le cadre dans un entrainement, autrement dit quoi que l'on fasse je vais probablement juste me concentrer sur ce que je sais faire de mieux, esquiver.

- Bref si maintenant tout est clair, je propose que l'on commence alors, il ne me semble pas que nous soyons autorisés à utilise cet endroit sans la présence d'un prof alors autant éviter de se faire attraper.

Les regardants chacun l'un après l'autre, j'attends leurs avis sur la question et surtout les instructions de celui qui semble se présenter comme un expert en combat.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 856

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Ven 28 Déc - 15:40
Les deux individus discutent entre eux, sans vraiment prendre garde de la présence de Maya. Elle, par contre, ne se prive pas de les écouter et d'établir des liens avec sa propre existence divine. Ainsi, le prénommé Akared s'est fait harceler par une bande de nigauds et Weiss s'est porté à son secours ?

- C'est dingue !

Le rapprochement est tout de suite fait : il est arrivé la même chose à Maya. Elle lui trouve de nouveaux points communs en plus de la petite taille... Cette fois, c'est la haine de la violence, ou plutôt l'incompréhension face aux personnes qui ne savent qu'utiliser la violence pour se faire comprendre et respecter. La plupart du temps, une discussion doit pouvoir résoudre la plupart des problèmes, mais cet homme oublie une chose : les apprentis dieux ne sont pas des humains. Ils n'ont en commun que leurs souvenirs de leur première vie terrestre, ce qui les empêche finalement d'avancer. Parce qu'entre avant et maintenant... la marche de différentiation est haute.
Maya pose ses mains derrière sa tête et adresse un nouveau sourire à Akared. Pas moqueur, mais enjoué.


- Akared, j'avais exactement le même état d'esprit que toi, il n'y a même pas une semaine ! commence-t-elle joyeusement. Et c'est là que j'ai rencontré des créatures avec lesquelles je n'avais aucun moyen de communication mis à part la violence. C'est aussi à ce moment-là que j'ai compris que l'académie nous demandait d'utiliser tous les moyens de communication nécessaires pour protéger les autres... en particulier nos proches.

Les proches ou les humains. Maya se souvient, par exemple, qu'une course a été organisée pour la fête d'Halloween. Durant cette course, des monstres horribles se sont attaqués aux participants... et ces choses étaient parfaitement incapables de communication avec les dieux. Que ce serait-il passé si Maya ou Akared s'étaient retrouvés face à ces créatures ? Ils se seraient défendus... et auraient fini par fuir ou se faire aider d'un autre. La jeune femme se souvient également d'une histoire contée par ses amies et son camarade de chambre : cette même nuit du 31 octobre, ce dernier avait dû affronter plusieurs adversaires morbides pour protéger et libérer des apprentis livrés à eux-même dans l'Observatoire. S'il n'était pas intervenu, tous les académiciens auraient des morts sur la conscience. Qu'auraient fait Akared et Maya dans la même situation ? Encore une fois, absolument rien... ou en tout cas, ils n'auraient pas été capable de sauver qui que ce soit.

Où peut-il être question de gagner un quelconque respect en agissant de la sorte ?

C'est Weiss, l'anglophone présumé, qui a raison. Ici, tout est si différent de la vie terrienne... il faut à tout prix oublier les mauvaises habitudes. Maya n'aime pas la violence, on ne le répétera jamais assez... mais aujourd'hui, elle va tenter de changer. Elle souhaite changer. Elle veut changer. L'objectif est quasiment identique à l'élimination d'une phobie, c'est dire la difficulté qui se dresse sur sa route. Il lui faudra un bon professeur avec beaucoup de patience, ainsi qu'un bon partenaire. Est-ce que ces deux-là sont le cadeau de noël envoyé par Deus ?

Pour commencer, il faut convaincre Akared de la prendre au sérieux.
Elle n'est pas une femme faible... au contraire, sa détermination promet bien des soucis.


- Ok, si tu n'as aucune attache, tu ne vois pas l'intérêt de te surpasser pour les autres. Mais dès que tu commenceras à t'attacher à d'autres dieux ou à des humains, faudra bien faire quelque-chose. Ça m'a pris beaucoup plus qu'une semaine pour l'accepter, mais finalement, j'y suis parvenu. Reste que ça reste facile à dire et dur à faire. Un entraînement... oui, ça doit pouvoir nous être utile ! Monsieur Weiss Alexander, j'aimerais m'entraîner avec vous deux.

En bonne ancienne asiatique, elle le salue en se courbant pour le remercier par avance. Tel qu'elle analyse ses propos et sa façon de parler, cet homme doit être professeur de combat. Un combattant respecté. Il souhaite jauger le niveau de ses nouveaux élèves pour adapter son cours par la suite. Des exercices spécialisés... c'est ce qui conviendra le mieux pour leur développement.
Akared et Weiss, vous voilà prévenu : Maya retiendra tout ce que vous lui enseignerez. Elle pourrait bien vous surpasser si vous ne prenez pas garde...
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mer 9 Jan - 4:27
Le jeune homme aux cheveux blancs avait beau essayer d'expliquer au garçon qui était censé se faire maltraiter s'il n'avait pas fui, ce dernier ne semblait pas vouloir entendre raison. Akared persistait sur le fait que Weiss n'aurait pas dû répondre aux propos des trois bonhomme avec des poings, qu'il aurait dû choisir une solution plus calme et réfléchie... Comme quoi ? La fuite ? Quelle bonne blague, le demi-dieu de la tempête n'aurait pas lâché un petit rire sans la brève intervention de Maya qui s'ensuivit d'un silence. Dingue qu'elle affirmait... Notre bonhomme répondait au nom de Weiss restait presque bouche-bée parce qu'elle venait d'élever la voix si soudainement, à la fois surpris et intrigué. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle s'était ébahie tout d'un coup, est-ce le fait que le jeune homme ressemblant à un ange ai passé un tabac à trois types qui s'en étaient pris à un autre, innocent ? Probablement, en tout cas elle penchait son regard sur le jeune garçon aux cheveux d'ébènes qui débattait presque avec l'autre demi-dieu, ce dernier profitant de l'intervention qui suivra de la part de Maya pour éviter de répondre. Un sourire aux lèvres, cette dernière avouait à Akared qu'elle lui ressemblait il y a peu de temps... Qu'est-ce que cela voulait dire ? Qu'elle aussi elle ne désirait pas embrasser la violence pour régler quelque chose ou pour ne pas se défendre ? Qu'elle était pacifique... Apparemment, en tout cas la suite intriguait encore plus notre demi-dieu à la crinière argentée, puisqu'elle abordait le sujet des monstres, ces fameux êtres que les hommes ne peuvent voir...
    ▬ (...) C'est aussi à ce moment-là que j'ai compris que l'académie nous demandait d'utiliser tous les moyens de communication nécessaires pour protéger les autres... en particulier nos proches.

Weiss serrait furtivement le poing, un courant électrique passant instantanément entre ses doigts, ses yeux devenant plus sérieux lorsque la jeune fille terminait sa phrase. Les proches... Il s'interrogeait alors sur les monstres en eux-mêmes, ces créatures qui sont en partie géniteurs du malheur des êtres humains sur Terre. Peut-être bien que Yonah était en danger et que lui le savait, mais qu'il ne pouvait rien faire pour le moment. Il a entendu des histoires, des ennemis faibles mais d'autres beaucoup plus forts... Il devait devenir rapidement plus fort pour assurer la protection de sa petite soeur. Néanmoins, il préférait laisser de côté cette pensée et reportait de nouveau son attention sur les deux autres élèves plus jeunes que lui. C'est alors qu'Akared affirmait qu'il ne se battrait pas sans une bonne raison, ce qui attira le regard de Weiss qui n'était pas des plus amicaux. Pas non plus menaçant, le regard du jeune homme aux cheveux mi-longs se refroidissait petit à petit... Ce garçon n'a-t-il aucune raison de vivre ?... Bon c'est vrai il est déjà mort, mais il a ressuscité comme les deux autres " anges " présents dans la salle, mais ce n'est pas une raison pour dire cela. Si Weiss devait se justifier, justifier le pourquoi il paraissait si enclin à la violence c'est parce...
    ▬ ... Si j'agis et pense comme un Humain alors je ne pourrais jamais défendre ce que je veux préserver, et ce que je veux préserver c'est la vie... , lâchait-il en ne réfléchissant pas réellement.

Préserver la vie en laissant de côté son humanité... Oui, c'était une phrase bien mystérieuse mais on-ne-peut plus sérieuse. C'était dans un regard bien froid et sérieux qu'il s'adressait à Akared qui semblait dénier toute logique entre les murs de cet établissement destiné à former des futurs dieux. Tournant le regard cette fois-ci vers Maya, il restait calme et positif en l'écoutant. Elle voulait devenir plus forte, c'est ce qui faisait écho à ses paroles, arrachant ainsi un sourire sur le coin des lèvres de Weiss. Ce dernier décroisant les bras, se tournait vers elle et dressait son pouce vers elle en faisant un clin d'oeil digne d'une affirmation plus que sincère.
    ▬ Tu as totalement raison Maya, j'accepte de m'entraîner avec vous.

Il allait ensuite vers la porte de la salle et fermait l'intérieur à clé, préférant que les curieux ne rentrent pas par hasard pour les prendre en flagrant délit. Weiss marchait ensuite tranquillement vers le centre de la salle, penchant sa tête d'un côté puis d'un autre, retirant sa veste sombre pour la laisser tomber un peu plus loin, gardant ses gants en cuirs noir et son pull avec un col au niveau de son cou. Il sautillait sur place en fermant les yeux, atterrissant toujours sur la pointe des pieds, talons relevés, synchronisant sa respiration à son rythme... Puis en un éclair il rouvrait ses yeux en exécutant une série de coups divers dans le vide, crochets, directs et uppercuts en rythme et rapide. Il s'arrêtait sur un direct, le bras tendu et les yeux rivés vers le mur en face de lui, un sourire aux lèvres. * Ca va ma mort ne m'a pas trop rouillé... * Il se retournait vers les deux jeunes demi-dieux en se mettant en garde, les deux poings fermés relevés vers son visage, comme s'il caressait ses joues, alors qu'il sautillait en rythme sur place.
    ▬ Vous pouvez venir à deux contre moi, n'hésitez pas à attaquer sérieusement, je suis du genre à encaisser. Si l'idée d'utiliser vos pouvoirs vous tente... Faites-le !
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mer 9 Jan - 14:13
J'ignore pourquoi, mais j'ai l'impression que Weiss et moi auront tendance à être des rivaux par la suite, non pas que nos point de vue semble différent mais plutôt notre façon de faire.
Savoir se battre pour protéger la vie est une chose, mais passer un tabac un groupe de dieux inconscient n'est pas ce que j'appel utiliser intelligemment le pouvoir, aussi il à beau me regarder avec ce regard glacial, le miens ne change pas et je ne baisserai pas les yeux face à lui ou n'importe qui d'autre.

Je tiens donc son regard et lui fait un sourire triste car ça me désolé de voir un pouvoir mal utilisé


- C'est drôle j'aurai jurer que de taper sur un groupe juste parce qu'il vous cherche des crosse est quelque chose de très humain... de toute façon tu ne justifiera jamais ton geste à mes yeux, tu as eu tord.

Ben oui je suis borné et sûrement imbuvable avec les gens qui s'écartent du droit chemin et je finis par hausser les épaules, de toute façon c'est déjà fait.
Inutile de revenir dessus sans cesse, je n'ai plus qu'a espérer qu'il cesse de se battre pour rien et de se concentrer sur ce qui est juste, j'ignore de quoi il est le dieu, mais pour ce qu'en dit Maya, s'attacher n'est pas forcement obligatoire pour vouloir protéger les autres


- Si je ne veux combattre ce n'est pas parce que je n'ai aucune attache, mais plutôt parce que je n'ai aucune raison de faire du mal à quelqu'un qui ne l'a pas mériter et parfois je préfère courir plutôt que de laisser mes camarade commettre un délit.

Je me met donc en position de combat, autrement dit, une mains dans une poche et l'autre le long de mon corps avec les jambes légèrement écartée et toute la puissance de mon corps sur mon pied droit.
D'un point de vue martial cette posture n'est pas du tout faite pour le combat, par contre elle m'a toujours été utile pour fuir sans que personne ne s'en rende compte avant quelques secondes car elle me permet de partir avec une bonne vitesse de pointe.

Puis je me tourne vers Weiss puis le salut de la tête avec respect, après tout je ne manque pas au convenance même si elle sont inconnu pour les autres.


- Je suis Akared, dieu des Héros, j'arrive.

La présentation n'est pas utile, mais je trouve ça plus simple comme ça ils comprendront bien vite que je n'ai pas de pouvoir offensif, mais par contre j'ai un physique qui devrais tenir le rythme tant que je ne prend pas trop de coups, je pense que Maya doit être au moins aussi souple et rapide que moi, donc je pense que l'on devrait travailler de concert pour parvenir à la contourner en jouant la dessus.
Mais pour cela il faudrait que Maya le comprenne instinctivement et si dans ma vie j'ai été suffisamment mêlé à des combats pour avoir un minimum de sens tactique, ce n'est pas forcement le cas de tous le monde.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 856

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mer 9 Jan - 19:31
Maya leur adresse un sourire à tous les deux. Elle sent l'excitation monter en elle. Le petit échauffement de Weiss montre à quel point les événements seront imprévisible à partir de maintenant. Qu'il soit boxeur, karatéka ou spécialiste des arts martiaux, il n'a rien d'un amateur. Impressionnant.

À son tour, la femme du groupe écarte légèrement les jambes et se positionne face à l'adversaire désigné. Elle adopte naturellement une posture qu'elle a déjà vu, style Taekwondo, avec pour seule différence qu'elle ne ferme pas ses mains. Paumes ouvertes. De toute façon, il est évident pour elle et sans doute pour eux qu'elle n'attaquera qu'avec les jambes... ses bras manquant cruellement d'allonge face à un adversaire si grand que Weiss. D'après ce qu'elle a pu constater et analyser, mis à part quelques sautillements, cet homme n'a échauffé que la partie haute de son corps, signe qu'il est habitué à se battre avec ses bras et ses poings. En s'accroupissant et en lui tournant autour, Maya devrait être capable d'esquiver tout ses coups et de le déstabiliser avec des coups de pieds idéalement placés. Une fois à terre, elle pourrait tenter de lui bloquer les bras de façon à l'immobiliser. Ça n'amène pas forcément à la victoire, il faudrait quelque chose d'un peu plus cinglant... Peut-être aller jusqu'à lui briser les os ou les articulations ? Mais ça ne serait pas très correct... trop douloureux. Faut-il souhaiter ça même à son ennemis... ? Il n'y a pas vraiment le choix, ce serait simplement un moment difficile à passer. Une clé de bras, donc.
Tout ça, c'est la théorie...
Et honnêtement, elle sent et espère que Weiss contrera toutes ses techniques.


- Si on est tous les trois d'accord, il n'y a plus de délit ni de rancune qui tienne. Je ne vous en voudrez pas même si vous me tuez. Par contre, désolée de vous décevoir monsieur Weiss, mon pouvoir est parfaitement inutilisable en combat.

Et elle s'élance. Elle court vers lui en se penchant légèrement en avant pour abaisser son point de gravité. Arrivée à deux pas de lui, elle saute et déploie ses ailes. Profitant de l'effet de surprise, elle effectue un battement d'aile puissant en direction du sol et de Weiss pour le déstabiliser davantage et prendre un peu plus de hauteur. Deux mètres, très exactement. De là-haut, elle effectue une pirouette en avant et, profitant de l'élan donné à son corps, elle frappe son adversaire avec du bout du talon. Elle doit l'avoir touché au dos... mais sa posture l'empêche de voir. Pas idéal comme tactique...
Elle atterrit brutalement au sol et effectue une roulade pour s'éloigner du danger. Pas de doute, la gymnastique est et sera d'un grand secours... c'est une bonne base pour débuter. L'effet de surprise est également de bonne guerre, le présumé professeur ne se laissera pas piéger deux fois.


- Un ange, hein ?

Se relevant, elle affiche maintenant clairement ses atouts. Deux ailes majestueuses de couleur blanche parsemées de reflets bleutés, exactement similaires à la couleur de ses cheveux. D'une taille d'environ 1m60 chacune, elles forment un tout naturel et cohérent avec le corps de Maya. Un ange ? Non, simplement une femme ailée. Un pouvoir fort utile. Cela offre un angle d'attaque plus grand encore puisqu'il devient possible d'agir en arrivant par au-dessus.
Mais seule, en un contre un... que Maya arrive par-dessus ou par-dessous, Weiss la verra venir.
La jeune femme se remet en position pour attaquer, mais elle observe Akared. Il n'a pas bougé pour l'instant. Il et elle pourraient tenter de se coordonner pour attaquer en même temps... c'est d'ailleurs le conseil prodigué par Weiss. Mais est-ce vraiment la manière de combattre que veut apprendre Maya ? Elle aimerait pourvoir se débrouiller seule dans toutes les situations, pouvoir se défendre sans qu'un certain individu ne s'inquiète pour elle. Paradoxalement, les missions qu'on lui confiera seront certainement des missions de groupe où tous les membres devront optimiser leur techniques pour ne pas se gêner les uns les autres et venir à bout des ennemis les plus forts.

Soit. Maya va tenter d'apprendre les deux manières de combattre aujourd'hui. Le hasard fait qu'en étant passé au-dessus de Weiss pour le frapper une première fois, elle se trouve maintenant de l'autre côté. À eux deux, Akared et Maya encerclent leur adversaire. Quoi de plus compliqué pour lui que de regarder à deux endroits différents ?

Maya adresse un bref signe de tête à Akared... et elle s'élance pour la seconde manche. Comme prévu et imaginé, elle s'accroupit au dernier moment et enchaîne des tentatives de frappes au niveau des jambes de Weiss, toutes esquivées. Il est très habile, mais en même temps, elle ne lui laisse pas beaucoup de temps pour respirer. Ses frappes ou « tacles » sont effectués de manière rotative et régulière, comme une danse inusable et interminable. Elle use à chaque fois de son élan pour placer plusieurs coups sans utiliser plus de force que nécessaire. Seul hic dans cette technique : la demoiselle ne tente à aucun moment de se défendre... elle n'y pense même pas. Aucune réflexion, ce n'est plus que purement instinctif.
Ils finiront bien par le fatiguer... elle ou Akared.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Dim 13 Jan - 1:35
Cela n'allait pas tarder à commencer, et ça, les trois personnes présentes, dans cette salle fermée de l'intérieur, ne le savait que trop bien. Surtout l'heureux élu qui fut désigné pour être le professeur de cette séance d'entraînement où le but était de voir ce qu'avait Maya et Akared dans le ventre, peut-être arriverait-il à surprendre le boxeur pro qu'était Weiss, qui sait ce qui peut l'attendre. Les deux jeunes élèves prenaient position, l'une avec de bonnes bases dans un style de combat prédéfini tandis que l'autre dans une garde qui était inconnue au garçon à la crinière argentée. Le demi-dieu des tempêtes ne répondait pas aux paroles de la tête brune qui était désormais contre lui, ne souhaitant plus poursuivre une discussion qui perturberait l'esprit du combattant derrière ses yeux azurés. Fronçant les sourcils, serrant les poings bien comme il le fallait, son souffle était enfin adapté au rythme de son jeu de jambe, désormais la grande partie de son corps était échauffée. Quelques secondes passèrent, le temps que chacun développe une stratégie à mettre au point, jusqu'à ce que la fille de l'un des directeurs de l'établissement ne brise le silence, rappelant que désormais il n'y avait plus aucun regret ni rancune. Cela allait pour le nouveau futur dieu, après tout il y a longtemps qu'il a abandonné l'idée de regretter un de ses combats...

Elle finissait en affirmant à Weiss que son pouvoir lui était immobile, et c'est en un éclair qu'elle se ruait en direction de son adversaire. Elle recherchait l'effet de surprise, pas mal, mais le jeune homme en avait déjà vu pas mal qui fonçait tels des bêtes vers lui et qui n'hésitaient pas à le cogner. Mais ce qui surprenait le plus celui aux cheveux blancs c'était que l'adolescente s'élançait dans les airs, déployant des ailes aussi blanches que ses cheveux, créant par la même une bourrasque qui se diriger vers le boxeur. Ce dernier vit son pouvoir réagir à l'apparition d'un tel vent, créant ainsi une autre bourrasque qui soulevait un nuage de poussière autour de Weiss, lui obstruant ainsi la vue. Fronçant les sourcils, resserrant sa garde, il observait le ciel en se disant qu'elle n'allait pas tarder à attaquer, son expérience dans les combats lui affirmant qu'un amateur chercherait toujours à frapper. Il apercevait brièvement l'ombre de « l'ange », la position lui confirmant qu'elle viserait la partie haute du corps du jeune homme, ayant le réflexe de faire un léger bond sur le côté, sentant le pied frôlait la joue droite du demi-dieu, ce dernier fermant un oeil en ayant toujours un certain vent dégagé par son pouvoir l'entourant, balayant en une demi-seconde le nuage de poussière...

    * Les choses sérieuses commencent plus tôt que prévue... J'ai même activé mon pouvoir inconsciemment. *

Passant un doigt sur l'éraflure qu'il avait sur la joue, il souriait en direction de Maya qui exécutée une magnifique roulade joliment réussie pour se rattraper à l'atterrissage, peut-être avait-elle encore un peu de mal à rester plusieurs secondes dans les airs, Weiss n'en savait rien mais gardait cette hypothèse de côté. Néanmoins, il remarquait assez rapidement le nouveau problème qui s'offrait face à lui : il était encerclé. Maya allait lui donner plus de mal que prévue si elle savait coordonner ses attaques avec son compagnon à la chevelure d'ébène, dieu des Héros qu'il disait. Il baissait volontairement sa garde, soupirant, fermant doucement les yeux... Il savait qu'il ne pourrait pas correctement se défendre en tant que boxeur, il fallait qu'il s'adapte. Il fixait la jeune adolescente d'un regard on-ne peut plus sérieux. Lorsqu'elle s'élançait une nouvelle fois vers lui, ce dernier bondissait en arrière, non pas en direction d'Akared mais vers un des coins de la salle. S'il était dos au mur il aurait la chance de pouvoir les voir tous les deux, ce qui était un avantage, qu'il se devait d'exploiter. Il essayait d'esquiver les nombreux assauts de Maya qu'elle exécutait à une vitesse impressionnante, étant obligé de reculer tout aussi rapidement, variant pas et bonds.

C'est alors qu'il faisait un saut encore plus grand en arrière, faisant un salto avant de poser la main droite la première, qu'il utilisait pour attraper la barre de fer qui était avant près de la jeune fille. Depuis le début il reculait pour l'empoigner et dans un sourire, tendait brusquement l'objet vers Maya, le bout étant censé la bloquer au niveau de l'abdomen, une décharge électrique passant dans la barre de fer pour atteindre le corps de l'adolescente. Un sourire aux lèvres il retirait l'objet pour tourner sur lui-même et effectuer un coup horizontale, de gauche à droite, repoussant violemment l'ange. Désormais dos au mur, il posait la barre de fer sur son épaule, un vent l'entourant alors qu'un arc électrique était visible sur l'objet métallique.

    ▬ Je refais les présentations... Je suis Weiss Alexander, demi-dieu de la tempête.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Dim 13 Jan - 2:20
Je dois dire que je suis plus qu’impressionné, d'un point de vue technique maya est bien meilleure que moi et de plus elle semble déjà posséder un pouvoir lui permettant d'avoir un avantage certain.
Du moins, la grande taille d'Alexander ne lui était plus aussi utile, car c'est elle qui bénéficie d'une position supérieure après, si elle est capable de se déplacer aussi librement sur le sol que dans les airs ?

Dans tous les cas, je ne relâche pas ma position, d'un côté ils me donnent le temps de laisser mes muscles chauffés, ce que j'ai l'habitude de faire avant de me mettre brusquement en action, bon d'habitude c'est pour fuir, mais pour une fois je ferai une fuite vers l'adversaire, mais pour le moment Maya semble très bien gérer aussi j'attends patiemment mon tour.

Si elle est capable de tenir, il n'y à pas raison de vouloir y aller à deux sur le boxeur qui de son côté semble clairement capable d'utiliser son pouvoir, il doit être lié au vent ou un truc du genre.
Les dieux élémentaires... selon moi ils font partie des plus puissants, juste en dessous de ceux qui représentent des concepts primordiaux, comme la vie, la mort ou autres du même genre.

Maya continue sur l'offensive, elle est imprudente et je vois déjà que Weiss est bien plus habitué qu'elle aux combats, elle se donne probablement à fond et d'ici une minute ou deux elle sera terminée.
Le dieu élémentaire lui s'économise, se déplace le moins possible pour esquiver les tacles rotatifs de la jeune fille et en plus met le terrain à son avantage.
Je commence alors à bouger, mais non pas à ma vitesse de pointe, au contraire je me contente de marcher tranquillement en direction de l'affrontement.
Disons que cette fois-ci je viens de comprendre ce que le boxeur a en tête, il se rapproche de la barre de fer, mais même en courant je n'y serai pas avant lui.

Je ne me mets à courir que lorsqu'il commence à exécuter un salto, je ne l'imaginais pas capable de faire ça vu sa carrure et je vois déjà ce qu'il compte en faire, aussi je rattrape la jeune fille et la tire brusquement en arrière tandis que porté par ma vitesse, je me laisse tout simplement tomber au sol pour voir la barre de fer passer par-dessus moi.

Frappant alors le sol de mon pied droit je fais une roulade sur le côté, l'épaule en avant afin d'éviter les coups suivants du dieu de la tempête.


- Maya... reste en arrière, tu te donnes beaucoup trop comparé à lui, je vais l'occuper, profite en pour l'observer.

Ouai je ne suis pas rassuré, après tout il tien une barre en métal et si jamais je me fais touché par cette dernière ce sera sûrement le coup de trop, mais Maya possède une technique utilisable en combat, moi j'ai juste de l'expérience, mais aucune technique de combat.
Je me rends compte après tout ce temps que c'est vraiment pitoyable, j'ai assisté à suffisamment de combats pour connaitre tous les trucs utiles, mais je n'ai jamais pris le temps d'analyser de savoir pour apprendre à combattre, mais juste pour mieux fuir en cas de danger.

Me plaçant donc devant Weiss, je garde toujours ma position, il est clair qu'à moins d'avoir une ouverture aussi grande qu'un éléphant je ne risque pas de parvenir à lui porter un coup, par contre je sais qu'il aura énormément de mal à me toucher d'autant que je vois déjà comment l'empêcher d'utiliser correctement son arme, il faudra que j'entre dans son champ.
Vu qu'il est dos au mur, il n'aura plus l'amplitude nécessaire pour utiliser correctement sa barre, par contre il faut que je fasse en sorte de ne pas être trop près, déjà pour éviter de prendre un coup de jus et aussi parce qu'un direct est très vite arrivé.

C'est donc le sourire aux lèvres que j'approche de Weiss, il ne faut pas que ce soit lui qui avance sur moi et au pire s’il le fait, je n'aurais qu'à esquiver le coup de barre, d'avancer sur lui et de le repousser vers le mur... Autrement dit, ce n'est pas gagné.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 856

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Dim 13 Jan - 18:51
Il n'y a pas à dire, une décharge électrique, ça fait mal... pas seulement physiquement, également moralement quand on sait que Maya avait apporté cette barre de fer dans l'intention de s'en servir pour se battre et gagner en allonge... En tout bien tout honneur, c'est très bien joué de la part de Weiss. Et finalement, qu'importe la personne qui aurait utilisé cette arme, Maya ou Weiss, puisque la jeune femme aurait tout de même reçu ce choc électrique. Elle y réfléchira plus longuement la prochaine fois qu'elle voudra choisir le matériau idéal... C'est quand même dommage de donner une super stratégie de sortie à son adversaire !

Maya est mi-allongée mi-assise, grimaçante. Le sauvetage d'Akared est intervenu très légèrement trop tard, il n'a pu empêcher l'électricité de traverser la barre et d'entrer en elle. Ses muscles sont tétanisés et endoloris. La jeune femme ressent des sensations de fourmillement qui l'empêche de se relever immédiatement. Elle gémit de douleur, gémissement qui trahit sa mauvaise résistance aux coups qu'on lui inflige, aussi faibles soient-ils. Parce que ce pouvoir n'était pas si puissant, il faut le reconnaître. Ce n'est pas comme si elle avait reçu un éclair ou avait placé ses doigts dans une prise de courant. Sur le moment, c'est douloureux... accompagné d'une mise à l'écart musclée pour éviter les frappes suivantes, cela ne contribue pas à atténuer le choc. Mais si la femme ailée était plus forte et plus prudente, elle pourrait se relever et retourner au combat.
Momentanément impuissante, c'est avec la boule au ventre que la femme ailée regarde les deux jeunes hommes se faire face.

Dieu de la tempête et dieu des héros... il n'y a pas à dire, elle ne l'aurait jamais deviné. Ils cachent bien leur jeu, eux-aussi. De quoi peut être capable le dieu de la tempête ? De vent, d'eau, de foudre, de tourbillons d'air ou d'eau... un pouvoir résolument offensif bougrement efficace et diablement utile. De quoi peut être capable le dieu des héros ? D'actions héroïques... ? C'est plus flou... ce qui est sûr, c'est que la personne qui porte ce pouvoir ne peut être un fuyard ou un faible, il ne peut que faire semblant pour surprendre les autres. D'où la position de combat décontractée d'Akared, sans doute. Lui aussi doit posséder ce pouvoir offensif et défensif qui peut le sauver.
Combattre des inconnus et les découvrir en plein combat est vraiment très excitant, ça ne fait plus aucun doute !


La déesse de la matérialisation bouge un doigt. Elle plie et déplie tous ses doigts en même temps. Elle bouge un bras, puis bouge ses jambes. Enfin, elle déplace légèrement ses ailes. Parfait. La sensation de fourmillement est toujours présente mais elle ne l'empêche plus de bouger. Maintenant, il faut surmonter la douleur et reprendre le combat... mais plutôt que de se précipiter, elle va tenter d'élaborer la nouvelle stratégie. Maya va faire exactement ce qu'Akared lui a conseillé : les observer. Ils se regardent, yeux dans les yeux alors que le dieu des héros s'avance lentement vers Weiss. À priori, il veut bloquer ce dernier contre le mur pour l'empêcher de se mouvoir. Mais il ne faut pas oublier que Weiss possède toujours son bâton de fer et ses pouvoirs... et il est tout à fait possible qu'il utilise l'air pour sauter plus haut ou même s'envoler quelques instants et passer au-dessus d'Akared. C'est donc une tactique qui tombe à l'eau ? Pas si sur... si Maya intervient, elle doit pouvoir faire quelque-chose.


- Désolée, quand j'ai une idée derrière la tête, je ne sais plus écouter les conseils ! N'hésite pas à le frapper et à l'immobiliser dès que tu en auras l'occasion ! fait-elle à Akared.

Ce n'est pas forcément malin de dire qu'elle va retourner à l'assaut mais Maya est comme ça... elle parle sans arrêt pour dire tout ce qui lui vient à l'esprit. Au moins, elle ne raconte pas explicitement ce qu'elle va faire, c'est le principal.
Immédiatement après la fin de sa phrase, la femme du groupe se relève brusquement, redéploie ses ailes et s'envole. Weiss étant adossé à un mur, Maya va se positionner exactement au-dessus de lui, soit à 9 mètres de hauteur au coin joignant le mur et le plafond. Elle s'accroche à la structure du plafond – des barres solides placées spécifiquement pour permettre l'éclairage de la pièce – puis fait disparaître ses ailes pour conserver ses forces. Weiss ne peut plus la voir tant qu'il restera contre le mur... ce qui signifie que si Akared parvient à le garder dans cette position, Maya peut surgir à tout moment par surprise. Même s'il longe le mur, elle pourra se déplacer sur la structure et le suivre. S'il le quitte... elle perdra tout l'avantage. Pour attaquer, il lui suffira de glisser le long du mur pour ralentir sa chute et de lui « tomber dessus ». Cependant, il y aura beaucoup de soucis avant d'en arriver là... si seulement elle avait des chaussures avec des semelles en caoutchouc, elle pourrait éviter le problème de l'électricité. Malheureusement, elle est pieds nus, le pire accoutrement possible dans la situation. Mais si tout ce passe comme il est prévu, l'adversaire ne la verra pas arriver et ne pourra pas activer son pouvoir assez rapidement pour la dégager.

Dans le cas contraire...
… au moins, il lui restera ses yeux pour observer la suite.
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Sam 19 Jan - 23:30
On peut affirmer que Weiss avait de quoi répliquer sur le coup, sans la barre de fer il aurait eu un peu plus de mal à se contrôler face à l'assaut impulsif de Maya. Il aurait peut-être pu lui attraper la jambe pour la stopper définitivement, après tout le principal défaut de ses attaques était un rythme beaucoup trop régulier, le boxeur était un grand habitué des contres pouvant être fatals, capable de créer des retournements de situations. Enfin bref, en tout cas il était content de voir que le troisième élève présent dans la salle avait aidé sa camarade pour la sortir d'un mauvais pas qui aurait pu être très dur à supporter. Désormais ils étaient prévenus : le dieu de la tempête était bel et bien prêt à en découdre, mais il fallait régler une dernière question, celle de les instruire. La jeune fille aux ailes blanches ne semblait pas habituée au combat rapproché, bien qu'elle ait effectuée des mouvements assez impressionnant elle avait du mal à se contrôler, l'un des pires défauts qui peut exister chez les débutant c'est de savoir où sont situés les limites. Le demi-dieu aux cheveux blancs, lui, a déjà été poussé des dizaines et des dizaines de fois jusqu'au bout des limites imposées par son corps, allant jusqu'à les briser pour évoluer. Néanmoins, alors que Weiss était acculé contre un mur, une simple barre de fer comme arme contre un jeune homme répondant au surnom de Dieu des héros, accompagné d'une adolescente ayant des ailes blanches comme neige, un sourire se dessinait sur les lèvres de notre bonhomme, accouplait à un regard difficile à définir. Comme s'il se préparait à voir quelque chose de grand...
    * Je veux voir jusqu'où ils évolueront une fois poussés jusqu'à leurs limites... *

Serrant entre ses deux mains la barre de fer, ses yeux fixés son adversaire qui avait pris place devant lui, dans une position dont ne connaissait toujours pas le demi-dieu à la crinière argenté. C'était probablement une garde personnalisée, étant donné qu'Akared affirmait avoir l'habitude de fuir, cela doit être une position facilitant l'esquive avant la fuite... Donc il serait fort probable qu'il esquive le premier coup de Weiss... C'était embêtant, surtout pour le boxeur pratiquant également du kendo. Alors qu'il réfléchissait la voix de Maya retentissait derrière le garçon aux cheveux d'ébène, suivi d'un envol au-dessus des deux élèves pour qu'elle se pose au-dessus du mur, là où leur adversaire commun ne pouvait la voir. Hum, elle commençait à devenir plus stratégique, néanmoins il ne faut pas affronter un chat avec des dents de souris. Il est vrai qu'un coup bien placé pouvait être fatal, mais la différence de gabarit entre Weiss et Maya était beaucoup trop grande, même si elle effectuait une prise elle n'arriverait pas à fermer une clé de bras si sa prise cherchait à s'enfuir. Enfin bref, il laissait de côté la jeune fille et reportait son attention sur Akared. Ce dernier s'approcher, pas très rapidement ni très grandement, mais il approchait... Il devait penser la même chose qu'un out-boxer, esquiver le coup pour contrer, l'un des styles les plus répandus... Soudain Weiss retirait une main, laissant la barre de fer glissait sur ses doigts pour qu'il la prenne tel un javelot et le lancer directement sur son adversaire en face, à une rapidité digne d'un direct d'un boxeur pro...

Cependant, le demi-dieu de la tempête s'avançait de plusieurs pas en reprenant une garde peek-a-boo, c'est-à-dire en plaçant ses deux poings près de son visage, comme s'il caressait son visage, tout en suivant de très près la barre. Il savait qu'Akared esquiverait l'arme assez aisément... Mais Weiss l'attendait derrière, avec un joli coup de poing qui serait placé là où ça peut faire mal. S'il tentait d'esquiver sur les côtés ou en dessous il frapperait directement au visage, alors que s'il bondissait au-dessus se serait dans le ventre. Qui sait qui ressortira vraiment blessé de cet échange...

HRP :
 
Invité
avatar
Invité
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine - Mar 22 Jan - 13:16
C'est dans ce genre de moment, où la situation était devenue calme, que la personne à sauvée était enfin hors de danger et les assaillants sur moi que les trois grande règles de la fuites.
Déjà ne jamais quitter le sol, à moins d'être capable de se déplacer dans l'air il est presque impossible d'esquiver un coup.
Si tu dois quitter ton adversaire de vue, c'est seulement si tu es certain de l'avoir semé.
Et enfin, il y a toujours plus rapide et plus fort que soi, donc quand tu manque de vitesse pour distancer quelqu'un, prends les raccourcis.

Et à vu la situation actuelle, mon cerveau approuve ces trois règles qui sont transmis par mon corps, aussi je peux sentir mon rythme cardiaque accélérer progressivement, alors que mon sang dans mes veines coule tel un torrent boosté par l’adrénaline.
La seule réponse de mon corps fut de pouvoir voir le mouvement de bras de mon adversaire, ce dernier pense qu'il peut me toucher avec une pareil attaque... ou alors il veut juste me faire bouger ?

Pas le temps de faire parler autre chose que mon instinct, je fais un pas en avant et commence à tourner sur moi même, en effet il suivait son arme de jet de près et ce n'est pas plus mal car plutôt que de l'esquiver je vais le prendre, au niveau de mon épaules gauche, alors que mon pied droit approche rapidement de la tempe gauche du visage du dieu des tempêtes.

Pour moi le le choc fut plutôt secouant, mon pied avait toucher un truc, mais je n'ai pas eu le temps de vérifier si le point que je touchais as été atteint, car la barre de fer m'avait toucher en plein dans l'épaules, je n'avais pas pu suffisamment m'écarter pour pouvoir l'ignorer totalement mais m'écarter plus aurai signifier ne pas pouvoir l'atteindre sur ce coup là.

Je me retrouve donc repousser en arrière alors que présentement mon point d'équilibre est plutôt précare, aussi je commence à chuter et me contente de me réceptionner le mieux possible pour faire tout de suite une roulade arrière et me retrouver en position accroupie.

Je suis sur d'une chose il y a encore peu je n'aurai probablement pas réussit à faire ce genre de choses, mais j'ai l'impression d'avoir des inhibition en moins et surtout plus confiance en mon corps et je me rend compte qu'il est plus performant que j'aurai pu le croire.
Bref, autrement dit j'imagine que pour un type comme Weiss soit il est bien plus performant que Maya et moi réunit, soit les entraînements que l'on aurait pus subir n'influence plus vraiment notre physique et dans ce cas il ne lui reste que le souvenir de ces entrainements et l'influence que cela peut avoir sur sa volonté.
Contenu sponsorisé
Re: Affronter ses défauts et vaincre sa haine -
Affronter ses défauts et vaincre sa haine
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» Comment affronter ses pires craintes [Lila]
» humiliation et Haine [PV]
» Les défauts du pénis!!
» Bilan du séisme en Haïti: le rapport comporterait de nombreux défauts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page