Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Sam 15 Déc 2012 - 11:52
Des vêtements autre que des draps ?



Résumons la situation. Maya au temple, Lyra à la cafétéria et Willmore qu'il venait de rencontrer la veille. Que de sacrés rencontres, surtout avec Willmore où le géant s'était rendu compte que ces vêtements n'étaient pas vraiment adaptés. Il les avait perdu en cours de route et s'était nappé d'un drap comme seul attribut vestimentaire, ainsi il avait trouvé sa chambre afin de pouvoir sommeiller, que très légèrement toutefois. Le matin de bonne heure, nous dirons sept heures du matin, il se levait rapidement, et allait chercher ces "draps" comme lui avait dit, tout froissés. Il les enroulait autour de lui, de son corps, de ses bras. Puis un détail l'attira, une porte où était marqué "W.C", il toqua et n'eut aucune réponse alors il entra. La porte dévoila tout un matériel d'eau, lavabos, baignoire, toilettes. Le regard du géant se figea en voyant toute cette sorcellerie, se demandant que diable ça pouvait-il être ! Vigilant, il s'approchait dans un premier temps du lavabo qui se mit à faire couler de l'eau en détectant le mouvement du géant. Éberlué, il recula d'un grand pas et s'écarta grandement du lavabo. Dans le deuxième temps, il s'approcha des toilettes et voyant une sorte de bouton, il appuya dessus. Un "psshiiit" s'enclencha et de l'eau tournoyait dans la cuvette, il avait tirer la chasse. Encore une fois il recula pour tomber directement dans la baignoire dont il fractura légèrement le bord. Effrayé, il tailla vite fait la route, claquant la porte de la salle d'eau et fila en dehors de cette chambre. C'était la première fois que Vyhdôsa voyait une salle de bain...

Une fois dehors, le géant aux cheveux pourpres parvint à se calmer, profitant de l'air frais du matin qui se glissait entre ses draps, le dessous étant entièrement nu. D'ailleurs, à sept heures du matin, il éprouvait un froid intense mais normal, son visage était stoïque à souhait. Sans doute étais-ce l'habitude des nuits fraîches du désert, qui sait ? Quoiqu'il en était, il devait se trouver une tenue plus correcte, il avait demandé à Willmore où il aurait pu en trouver une et elle lui avait conseillée le marché en pleine air. Ainsi ses pas de géant le menèrent rapidement là-haut et les marchands étaient déjà sur place. Celui lui rappelait les bazars égyptiens où chacun faisaient sa marmaille en attendant les éventuels clients. Ainsi il s'avançait discrètement à travers les allées. Mais discrètement pour un géant, c'était...d'un ridicule insoutenable car tout les yeux étaient rivés sur lui et ses drôles de vêtements. Ses bonnes têtes en plus par rapport à la moyenne ne lui apportait pas non plus la discrétion d'un assassin...Non du tout...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Dim 16 Déc 2012 - 20:44
Quelle journée de merde, je vais passer, si je vais en cours… ce n’est décidément pas pour moi, ça ! Rien que d’y penser, ça m’déprime. En plus de cela, je n’ai pas encore revus Willmore, et ne sais donc pas comment lui annoncer que nous allons partager la même chambre… A moins qu’elle ne le sache déjà ? Après tout, j’ai dormis dehors cette nuit, alors forcément je ne peux pas savoir si elle le sait déjà ou non… Et comment va-t-elle réagir, si elle l’ignore… ? Aaaah ça m’fait chier, ça y est. Et mon cœur qui s’emballe dès que je pense à elle et à ses … lèvres. Et merde, ça recommence. J’ai besoin de marcher, j’ai besoin d’air… Je sors du bâtiment ou je me trouve –où j’ai squatté les toilettes le temps de me « laver » un peu- et respire l’air frais du matin. Des élèves sont déjà dehors, se préparant à aller dans leurs salles de classe, s’ennuyer toute la journée, alors que moi, je m’apprête à les sécher. Je laisse mes pas m'entrainer où bon leur semble, et apparemment, c’est vers un endroit qui me semble plutôt emplit de bonne humeur. Cela ressemble à… mais oui, c’est bien ça, un marcher en plein air.

Je sens des odeurs de fruits, de fleurs, d’épices me parvenir. Cela m’enchante, je trouve ça un peu magique. Je ne me souviens pas de tels marchés, à Dublin.

Je le traverse, émerveillé, regardant à droite, à gauche. C’est digne d’un marché oriental –ou tout du moins, de l’image que je me fais d’un marché oriental…-. Je m’arrête devant un stand d’épice. Il y a de toutes les odeurs, de toutes les couleurs… Du rouge, du vert, du noir, de l’orange, du jaune… C’est impressionnant, car en plus, je ne connais pas les trois quarts des noms de ce qui sont inscris sur les petites étiquettes collées sur les petits euh… panneaux (?) plantés dans les sacs d’épices.

Je continue mon chemin, et là, je vois un stand de vêtement. Tous les styles y sont proposés, même des uniformes. Je n’en crois pas mes yeux. C’est vraiment énorme, ce truc. Je continue mon chemin, en accélérant, je veux en voir plus, mais alors que je tournais dans une des allées du marcher, je me heurte à quelque chose, et me retrouve sur les fesses.

Maodan : Humpf… aie aie aie… pas cool ça…

En relevant la tête, je vois ce à quoi –ou plutôt devrais-je dire « celui à qui »- je me suis cogné. Un géant. Y a pas d’autre terme. Vu d’en bas, il me semble immense. Apres, si je me lève, peut-être qu’il ne sera pas aussi grand mais… J’en doute fort. Ce gars-là doit bien taper dans les deux mètres, et malgré son regard jaune qui me semble dur, et sa carrure impressionnante, il ne me semble pas bien méchant, voir même quelque peu… paumé. Je me relève, m’excusant de lui avoir foncé dedans, et que je ne l’avais pas vu, ce qui était tout de même vrai.

Maodan : Ahem... Désolé, je ne vous avais pas vu... Il faut dire que j'étais en pleine contemplation de cette ... merveille qu'est ce marcher...

Je ris gêné devant ce que j'ai pu lui dire, me sentant un peu con, du coup.Et là, je remarque ses vêtements. Et je crois qu’il y a un problème quelque part.
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Dim 16 Déc 2012 - 21:47
Des vêtements autre que des draps ?



Les effluves d'odeurs du marché étaient intéressante, cela rappelait de plus en plus au géant les bazars de son pays. Il en était réjoui, sans compter que pour le coup, il ne verrai aucunement des marchands d'esclaves. Passant de stands en stands, se faisant le plus petit possible, il observa les alentours afin de trouver ce qu'il recherchait en priorité : Un stand de vêtements. Il esquivait un marchand qui voulait lui vendre des sortes de babioles inutiles, puis un autre avec des fruits et légumes, ainsi de suite. Ces marchands voulaient vraiment vendre leurs camelotes à tout prix dis donc ! Il voyait enfin ce qu'il voulait au loin, du moins quelques broderies dépassaient. Arrivant d'un pas brutal, ses bandelettes de draps volants légèrement, il percuta une personne. Enfin, il ne savait pas vraiment si c'était lui ou cette personne qui l'avait percutée, tant il était pressé d'acheter de nouveaux habits. Ses bandes s'échappèrent mais il rattrapait le coup en les remettant correctement, en une dixième de secondes. Fallait pas qu'il refasse le coup avec une autre personne. C'était un homme, un bel homme aux cheveux ondulants, qui l'avait percuté.

Il aurait voulu l'aider à se relever en tendant sa main charnue mais trop lent, l'homme se relevait aussitôt et s'excusait, lui expliquant qu'il avait été absorber par la palette de stands diversifiés. Rien de bien grave, quoiqu'il en était, Vyhdôsa devait trouver de nouveaux habits et cet homme semblait s'y connaitre mieux que lui en matière vestimentaire contemporain. Vêtu d'un t-shirt noir plutôt moulant et qui dévoilait ses formes sculptées, d'un jean plutôt classe et de chaussures assez pratique à première vue. Le géant se disait que c'était lui ! Oui, lui, qui allait l'aider à s'habiller de façon plus pratique et plus actuelle même si le géant aimerait bien garder quelques références à son pays. Des sandales ! Comme chaussures, c'était ça qu'il préférait, il aimait bien le glissement du vent sur ces pieds (et non sur son entre-jambe).

Ainsi il s'approchait en silence de lui, le visage impassible quoique légèrement accompagné d'un tic nerveux au dessus de l'arcade sourcilières. Il posa sa main de géant sur son épaule comme une demande inespéré et pointait son index de l'autre main vers le stand de vêtements. Ce qui, dans le jargon de Vyhdôsa, voulait dire : "Aide-moi à me trouver des vêtements s'il te plait !". Sa tête mimait un geste de lui vers le stands, faisant des "Humpf, hum, argh". C'était vraiment une demande emplie d'appels à l'aides. Il prit alors alors sa main et sans vraiment la serrait en l'amenant près du stands. Il l'envoyait alors près du marchand et se mit en retrait derrières des robes orientales, attendant de voir ce qui allait se passer. Quel géant bizarre quand même...


Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Lun 17 Déc 2012 - 23:40
Alors que je m'excuse poliment auprès de ce géant tout en muscle, de l'avoir percuté, celui me détail de la tête aux pieds, ce qui a pour effet de me faire frissonner. J'en ai la chair de poule. Le regard doré de ce jeune homme est ... transperçant. Mais en rien menaçant. Et puis alors que je ne m'y attends pas, il s'approche en silence de moi, pose une -énorme!- main sur mon épaule, et de l'autre me pointe quelque chose du doigt. Je me retourne. Ah! Le stand de vêtements! Je le regarde de nouveau. Il me fait des signes bizarres de tête, avec des sons étranges -il est muet?-, qui ressemblent à une sorte d'appel à l'aide. Ok. C'est déjà ça, au moins je suis pas le seul à m'être rendu compte que ça allait pas...

Maodan : What the...?!

Soudain, il me prend par la main, et me tire vers le stand, et m'envois près du marchand, puis va se cacher. J'ai pas le choix, je crois... Je me gratte la tête, soupire.

Maodan : Hééééé... f'chier...

Je me retourne vers le marchand, qui me regarde, se demandant ce que j'fais là. Je peux lire dans son regard "Bon mon gars, tu te décide ou bien..?". Je soupire à nouveau, puis me décide alors à approcher.

Maodan : Bonjour monsieur... Je suppose que vous avez du voir mon ami, il est tout de même immanquable... Et bien il aurait besoin de nouveaux vêtements. Du coup, je chercherais si possible un truc de ce genre, ce genre, et aussi ça, ça et ça... En grande taille. Coté chaussures, vous n'auriez pas des rangers?

Je lui pointe un jean un peu comme le mien, ni trop large ni trop moulant, avec un t-shirt noir passe partout pour tous les jours, puis un pantalon un peu bouffant blanc, resserré au niveau du dessous du genou, un débardeur un peu plus moulant pour contraster avec le large du "sarouel". Je veux aussi un pantalon "Boy Friend" -comme les filles diraient- avec une chemise blanche et un gilet de barman... Le tout en grande taille.

Maodan : Ah! Et des sandales en cuir brun si vous avez!

Cela vient de me revenir à l'esprit. Le géant -dont j'ignore le nom- ne me parait pas tres occidental de base... et je trouve que les sandales donnent un petit coté exotique à une tenue telle que celle que j'ai choisis. Je tourne la tete en direction du géant, l'invitant à me rejoindre et a me donner son avis...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Mar 18 Déc 2012 - 20:05
Des vêtements autre que des draps ?



Derrières les habits orientaux, Vyhdôsa se cachait et écartait légèrement les robes pour voir où en était cet inconnu qui semblait vraiment bien s'habiller. Son corps dépassait mais bon, son regard jaune vif brillait à travers, comme un pervers qui regarderait dans les vestiaires des filles entrain de se changer. Une enfant avec sa mère passait à coté, la petite le pointait du doigt, légèrement effrayée. La mère la détourna du regard du fessier légèrement à l'air, les draps le couvrant se découvrant légèrement. Juste assez toutefois pour voir la lune. Le géant était tellement concentré sur la discussion qu'il n'en faisait rien et attendit en épiant. Oreilles tendues, il l'entendait discutailler avec le marchand, lui demandant des choses dont il connaissait pas vraiment la signification à part les sandales. Il en avait déjà porté une fois, dans un aller retour en dromadaire, son guide lui en avait fourni une paire afin qu'il paraisse plus acceptable face au client. Soudain, il vit l'homme à la chevelure ondulée lui faire signe de venir. Il se levait et, récupérant rapidement ses draps, avançait vers lui et le marchand. Le marchand était un homme rabougri avec un petit nez de cochon, de porcin, de plus il était petit et tout bouboule. Alors quand il vit le géant, il fut ébahi de sa taille. Se frottant frénétiquement l'arrière de sa pourpre chevelure, Vyhdôsa était gêné, c'était la première fois qu'il allait à un stand de vêtements et qu'il allait en acheter. Enfin, pour l'achat, il n'avait rien prévu...

Mais bon ! Il n'y pensait pas tout de suite. Il vit la pile de vêtements que le marchand avait dans ces mains. Il rapprochait son visage massif de lui et scruta la précieux butin. Sa gorge gloussait, son visage était effaré, on pouvait presque voir des joues rougissantes, seulement légères bien entendu. Il prit de ses mains gargantuesques le tas d'habits et courait se cacher derrière quelques dressing. De là, il enlevait tout devant le marchand et le jeune brun. Il enfilait rapidement le pantalon blanc et le débardeur où ses muscles saillants pouvaient être admirés. Il avançait vers eux alors une fois habillé, ses mouvements étaient léger et il ne sentait pas les courants d'airs. Cela...changeait. Le débardeur était agréable. Il tapa sur l'épaule du gars pour exprimer sa joie, il avait bien fait de le "choper" pour l'aider. Il souriait d'un large sourire inquiétant et courait de nouveau se changer, comme un comportement de gamins avec de nouveaux jouets. Il baissait le pantalon et renfilait le jean similaire à l'homme généreux. C'était plus serré mais cela faisait plus sensuel et classe. Ses bras passaient dans le t-shirt noir et son torse superbement dessiné ressortait encore mieux. Vraiment, il en était heureux et se regardait dans le miroir, un soupir de soulagement sortait de sa bouche.

Soudain, il reprit son visage impassible, d'un seul coup. Le marchand prenait alors la parole en demandant ce que Vyhdôsa redoutait le plus :

Bien, cela vous plait ? Qui paie !?

Un éclair, une lumière perfide étincelait dans le regard du muet sournois. Son visage bestial se tournait vers l'homme qui l'avait aidé. Un sourire non souhaité, crispé vint s'emparer de ses lèvres. Il avançait vers lui et reposait sa main sur l'épaule "Peux-tu...payer...". Regard perçant sur lui, ce n'était pas du racket, non du tout...quoique...


Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Sam 22 Déc 2012 - 13:46
J'observe le géant s'approcher doucement, regarder la pile de vêtement choisis avec soin, puis filer se cacher pour les essayer. Il a l'air content de mon choix. Et je dois bien avouer qu'il a la classe avec ses sapes toutes neuves. Je suis fier de moi, je dois l'avouer. Je l'observe être tout content, comme un enfant a qui l'on a offert des nouveaux jouets.
Et puis vient la question du marchand, a laquelle je n'ai pas forcément pensé...

Marchand : Bien, cela vous plait? Qui paie ?!

J'ouvre grand les yeux, sur le cul. Le géant ose me regarder avec un air de "Euh...tu pourrais payer, s'il te plait?". Non mais je rêve?! ... F'chier.
Je tâte mes poches, trouve deux-trois pièces, regarde le vendeur qui me fait non de la tête. Ok c'est pas suffisant. Je cherche un billet quelconque, rien. J'ai pas pensé a prendre mon porte feuille en quittant la chambre ce matin... Et merde... Je regarde le géant, prends les vêtements dans une main, chope son bras de l'autre, lui ordonne silencieusement de me suivre en le tirant un peu dans la direction opposée à celle du marchand, et me barre en courant, en m'excusant auprès du pauvre vendeur qui se fait tirer son gagne pain.

Maodan : J'suis désoléééééééééééééééé !

Je cours à en perdre haleine, ne regardant pas vraiment où je me dirige, ne regardant pas non plus derriere moi, en espérant que le géant me suive. Je repasserais plus tard rembourser ce vo... cet EMPRUNT. Car ce n'est que ça. Nous ne faisons qu'emprunter pour rendre service a ce géant dénudé... le pauvre.

Ou bout de quelques minutes de course, j'ai enfin quitté le marché. Je m'accorde enfin une petite pause. Personne ne nous suit. Je soupire. Je déteste faire des choses pareilles, mais là, j'avais pas tellement le choix. Je reprends mon souffle, tranquillement. * Ça va aller* je me dis. Pourvus que cela ne me retombe pas sur le coin de la gueule...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Sam 22 Déc 2012 - 14:48
Des vêtements autre que des draps ?

Le regard du marchand en disait long et celui du ténébreux aussi...Il avait sorti quelques pièces et le petit rabougri n'en avait cure, il hochait fermement la tête, d'un geste vif et net. Vyhdôsa souriait, se rassurant intérieurement, se demandant comment la suite allait se passer. Trois mots pouvaient facilement décrire la situation : Vol - Pardon - Fuite ! En effet, sans même avoir pu comprendre ce qu'il se passait, l'homme avait prit les vêtements et le poignet de jeune muet et s'était barré en courant en hurlant decrescendo un "désolé" tout à fait incroyable. Les voilà alors entrain de courir comme des fous furieux, les passants les regardaient avec des yeux ébahis tandis que le marchand charnue était entrain de courir après eux. On l'entendait à son tour gueuler "Rendez moi mes vêtements !" avant de ne plus rien entendre. Il avait dû arrêter de courir au bout de cent mètres le pauvre...

Les lourds pas du géant résonne sur le sol du marché, et aux bouts de quelques longues minutes, ils finissaient par s'arrêter, leurs souffles haletants faisaient de la buée. Décidément, les courses poursuites ou les fuites étaient régulières dans ces lieux divins. Avec cette chère Willmore, il avait pris la fuite par deux fois ! Première, Vyhdôsa l'avait "capturé" sous l'effet d'un stress et la deuxième, c'était elle qui lui avait pris le poignet après qu'il ait détruit le mur de la salle des profs. Mains sur les genoux, corps penché vers l'avant, Vyhdôsa reprenait rapidement sa respiration. Il se redressait et regardait alors le jeune homme. S'approchant de lui, il lui tendit la main afin de le remercier. Par la suite, il voyait une branche sur le coté et le sol était fait de terre et de sable. Il fléchissait les genoux et récupérait la branche. Il fallait que ce bougre se présente, par la voix c'était compliqué mais il savait écrire, il avait appris.

De ses doigts, il maniait rapidement la branche en la faisant glisser sur le sol et en marquant des lettres, des mots, des phrases :

Merci, je m'appelle Vyhdôsa ! Et toi ?

Histoire de faire plus connaissance et de pouvoir mettre nom à celui qui lui avait payé... montré cet étal de vêtements très esthétiques. D'ailleurs, Vyhdôsa pensait à les récupérer par la suite....oui, il le faudrait bien, il n'était pas allé au marché pour rien après tout !
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Dim 23 Déc 2012 - 21:31
Le géant ne tarde pas à me rattraper, il reprend son souffle rapidement, contrairement à moi qui suis toujours essoufflé. Et puis il me tend la main. Je suppose que cela doit être pour me remercier, alors je tends la mienne et la serre. Je le vois alors regarder autours de lui, se diriger vers une branche qui se trouve par terre. Il ramasse le morceau de bois, avant de se planter devant moi et d'écrire quelque chose. Je me poste à coté de lui et déchiffre le tout -sur la terre, c'est pas super évident, faut l'avouer...-

Vyhdôsa : Merci, je m'appelle Vyhdôsa ! Et toi ?

Eh beh, il a de la patience pour écrire tout ça d'un coup avec sa petite branche. Je souris. Ainsi donc, comme je le pensais, il est muet. Enfin, je suppose. Je mets mes mains dans mes poches, adoptant une posture plutôt désinvolte, et lui répond de vive voix.

Maodan : De rien, tout le plaisir était pour moi... enfin je suppose. Je n'aime pas voler, mais je n'allais tout de même pas te laisser à moitié nu... Je m'appelle Maodan. Maodan O'Riordan. Ravis de te connaitre, Vahdyso... Vyhdaso... VYHD.

Galère son prénom, bordel!

Maodan : Tu permets que je t'appelle juste Vyhd...? Je t'avoue avoir du mal avec les prénoms, de base...

Je le vois lorgner les vêtements -ses vêtements- que je tiens sous le bras, ce qui me rappelle de les lui donner. Alors je les lui tends. Apres tout, c'est pour lui que je les ai volé. Quand bien même je les aurais voulus pour moi, je ne pourrais pas les porter, ils sont bien trop grands. Je ris doucement.

Maodan : J'espère qu'ils te plaisent vraiment, je ne retournerais pas voir ce mec avant un bon bout de temps... Bon, ok, je mens je vais y retourner rapidement pour le dédommager du vol.. Et m'excuser humblement...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Sam 12 Jan 2013 - 15:12
Des vêtements autre que des draps ?

Appelles-le Vyhd comme videur ! Quel blague nulle...bref, le regard pourpre du géant fixait avec attention le tas de vêtements que ce jeune beau brun tenait. Il acquiesça d'un signe de la tête pour qu'il puisse utiliser ce diminutif et il prit les vêtements à son tour. Maodan hein ? Sympathique comme nom et il souhaitait retourner auprès du vendeur pour lui rendre ce que les deux acolytes devaient ? S'acquitter d'un vol alors qu'ils étaient des Dieux étaient ma foi honnête. Vyhdôsa posa sa main sur son épaule, une nouvelle fois mais plus chaleureusement et secoua la tête de haut en bas, signe que c'était noble de sa part. Puis, ce géant se releva et commençait à mimer de grands gestes, ayant lâché auparavant son maigre bout de bâton. Il baissait alors son pantalon, il n'avait bien entendu pas de sous-vêtements, et essaya les autres tenues, impassiblement, comme si de rien n'était. Soudain, une voix retentit au loin, désagréable, rauque, étouffante.

Les voilà ! Messieurs, ils ont commis un vol, pleins de vêtements, attrapez-les !

Deux hommes placés au devant du marchand faisaient place. Ils possédaient tous deux des têtes assez étranges, accompagnés de deux énormes barbes. Vyhdôsa souriait en imaginant des dieux des barbichettes ou moustaches. Mais ce n'était pas le moment. Le léger sourire disparut aussitôt de son visage carré et passif. Il s'était arrêté net quant à l'essayage des vêtements, sentant le doux vents caresser son entre-jambe. Comme si, une nouvelle fois de rien n'était, il remonta le pantalon et dirigea son regard sur son compagnon de "boutiques". Les deux "gardes" semblaient posséder des lances particulières, l'une de glace, l'autre de feu, souhaitaient-ils vraiment les arrêter ? Eux, les apprentis de la Deus Académia ? Ils semblaient bien sérieux et le Géant préparait donc ses poings, les faisant craquer, et prit sa posture de combat digne des grands Fanalis...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Dim 20 Jan 2013 - 19:15
Je comprend au hochement de tête de Vyhdôsa que j'ai son autorisation pour le diminutif. Tant mieux. Déjà que j'ai du mal à retenir les prénoms et à les associer aux têtes, si en plus on me complique la vie avec des trucs de la sorte... Non. Le géant sera Vyhd, un point c'est tout.
Il me tire de mes réflexions en se retrouvant le jambonneau à l'air. Nan ... NAN ! Mais zut à la fin! Mec tu peux pas apprendre à ne pas te déshabiller en publique ? C'est gênant à la longue... Non pas que je sois jaloux ou... Putain mais en y regardant bien, l'est bien foutu ce con... Mais qu'est ce que je raconte...
Bon j'avoue, j'aurais aimé les hommes... Il m'aurait parut plutôt alléchant...

"WILLMORE. CONcentre toi sur WILLMORE."

Maodan : La ferme Ethan je sais ce que j'ai à faire...

"Oh bien... Monsieur ose dire qu'il sait ce qu'il a à faire alors qu'il reluque un homme... C'est du propre tout ça!"

Maodan : C'est par pur fierté masculine, crétin ! Histoire de se rassurer... Mais là... Ca me dépite...

Je me sens con d'un coup. J'ai parlé à voix haute et je viens juste de m'en rendre compte. Je rougis. Quel imbécile je fais...

Maodan : Sérieux, mec, rhabille toi tu veux...

Je regarde ailleurs. Dans le sens du marché. Et j'aurais mieux aimé ne pas voir ce que j'ai vu... Ni entendre ce que j'ai entendu...

Maodan : Fuck... J'crois qu'on est dans la merde...

J'ai pas envie de me battre, très clairement non.

"Alors quoi... Tu vas fuir comme un lâche ? Ah... J'avais oublié... Tu ES un lâche."

Maodan : Ta gueule... et prends ma place si ça t'éclate. Mais m'abîme pas, s't'euplait, j'ai pas envie de faire peur à Willmore, en rentrant ce soir...

Je me tais, ferme les yeux et...

Et il me laisse sa place, enfin! Enfin je peux respirer, et enfin je peux le faire paraître pour un mec qui a un minimum d'attributs entre les jambes. Y a des fois où je me demande sincèrement si les couilles poussent sur ce corps lorsque j'en prends possession où s'il en a vraiment été doté à la naissance...
Sérieux, avec lui, j'les cherche! Elles sont comme happées par sa couardise. J'ai honte de partager le même corps que lui sérieux... Mais j'ai pas le choix... Petit frère ne me laisse jamais le choix... Il a du bol que je sois mort né, s'lui là, sinon le nombre de coups qu'il se serait prit à être aussi peureux et pleurnichards...
Bref.
Les deux gardes m'ont pas l'air bien commodes. J'aime pas trop ça. Et c'est pas trop équitable. Deux mecs avec des lances élémentaires, contre deux mecs désarmés... Ah. J'ai rien dis. Pour une fois Mao à pas été trop stupide.
Je me penche, récupère ce petit poids rassurant qui se trouve à ma cheville.
Desert Eagle.
Chargé.
J'aime ça...

Ethan : And here... we... go.

Une détonation.
Un garde qui sursaute, et qui tombe sur les fesses.

Ethan : Je déconne pas les gars, faites demi tour et foutez moi la paix, ou la prochaine fois, je vise dans la jambe.

Et je ne plaisante vraiment pas...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Lun 21 Jan 2013 - 20:57
Des vêtements autre que des draps ?


Regard sévère, mâchoire en avant, narines retroussées, Vyhdôsa était prêt à en découdre coûte que coûte ! Toutefois, il regardait son camarade et remarquait qu'il avait l'air, en effet, auparavant, il l'avait reluquer d'un air étrangement pervers. Fan de garçons ? Il ne le savait pas et pourtant, il sortit quelque chose que le géant n'avait jamais vu. C'est ce qu'on appelait une arme à feu de la catégorie des pistolets et pas des plus petits en plus ! Un Desert Eagle, un gros pétard qui faisait bien mal au cul, avec un recul en conséquence. Maodan envoyait une réplique digne d'un jeu vidéo, anglophone que le combattant bestial ne comprenait pas. Boum ! Un de gars étaient sur les fesses, c'était le moment pour lui d'agir. Courant à vive allure vers le deuxième, tapant le sol de pas extrêmement puissants, il lui envoya un coup de pied retourné qui le fit valdinguer de quelques mètres. Fier de sa première action réussite, il se retourna vers Maodan, souriant et prit la pose du "nice guy" avec le pouce bien avant. Cependant, il se prit une décharge de glace qui le fit bien grelotter.

Bandes d'enfoirés, vous vous prenez pour qui hein ! Pour ne pas vous laissez faire alors que vous avez voler ce pauvre marchand !

Le marchand était situé quelques mètres derrière, protégé par un mur d'un mètre de hauteur. Voyant l'ampleur de la petite altercation, il se montra bêtement lui même en faisant des gestes en l'air, sourire légèrement gêné. Il avait fumer quoi ce vieux vieillard !? Vyhdôsa se frotta alors les bras afin de se réchauffer un peu. Il éternua dans le même temps qui suivit. Fallait dire qu'un géant venu d'Egypte, se prendre de la glace c'était peu commun. Il jeta un autre coup d'oeil à son collègue, faisant un signe du doigt pour indiquer qu'il allait s'occuper du mec à la lance de flamme. Puis il remontra celui de glace et fit quelques grognements dignes d'un homme préhistorique. Ainsi il n'attendit pas que l'autre se relève pour le prendre par le col et lui asséner de bon coups de poings dans la face. La lance de feu jaillit sur le coté, le pauvre était désarmé face une bête enragée.

Arrêtes voir ! Tu es un apprenti, tu as commis une faute pourquoi être aussi violent !?

Aucune réponse de la part du géant infligé de son mutisme. Il le relâcha par terre, le voyant tremblant quand une trompette d'alarme retentissait alors. D'autres gardes allaient rappliquer, finalement, fallait-il que les deux jeunes reviennent aux bercail ? On dirait bien vu la masse qui commençait à apparaître au loin et aux cris réjouissants du marchand qui s'était levé expressément pour ça, en balançant une réplique totalement conne :

Ils sont là ! Allez, chopez-les et faîtes leurs payer ce qu'ils me doivent, ces mécréants !

Comme si ces mêmes gardes ne pouvaient pas les distinguer entrain de botter le cul à leurs camarades...Voyons, quelle absurdité !
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Jeu 14 Mar 2013 - 19:34
Je les regarde, d'un ai mauvais. Ce ne sont que des insectes, qui me dégoûtent. Maodan ne pensait pas à mal, il voulait juste aider ce pauvre géant un peu paumé, et il a voulu payé, c'est le marchand qui lui a refusé ses pièces... C'est ce marchand qui a préféré laisser ce pauvre mec à poil plutôt que d'être sympathique et d'accepter la monnaie de Mao... Même si je suppose qu'ici, cela ne doit pas valoir grand chose, en réalité... Je soupire, vérifie les cartouches restantes dans le desert eagle. Je devrais avoir de quoi faire.

Ethan : Sérieux les mecs, ouvrez les yeux... Ce pauvre type...

Je désigne le marchand.

Ethan :... à refusé qu'on lui paye ses fringues, on a prit ça comme une autorisation à se barrer sans payer...

Je ris, leur montrant bien à quel point je me moque d'eux.

Ethan : Non plus sérieusement. Ce mec avait besoin de fringues. Je pouvais pas le laisser se balader l'engin à l'air à l'école. Je comptais...

Par "je", bien sur, je veux dire Maodan.

Ethan :... revenir lui régler ce que je lui dois. Ce n'est qu'un emprunt temporaire. Et si vous refusez d'accepter la chose, et bien... je serais dans l'obligation de vous tirer comme des lapins. Croyez moi cela ne me dérangera absolument pas. Je n'ai aucun état d'âme, moi.

Et oui. Moi je n'ai honte de rien. Maodan, lui par contre... C'est une toute autre paire de manches. Pétochard comme pas deux, il ne supporte pas la triste réalité que de voler de simples vêtements. Alors imaginez de tirer sur des hommes... voir même prendre une vie... Tiens d'ailleurs, si je tire sur l'un d'entre eux, et le tue, que va t-il se passer ? Je souris. Cette idée germe dans ma tête depuis quelques temps mais... Et si je voyais par moi même ? Une simple balle en pleine tête devrait suffire...

Je lèvre le bras, vise un des soldats. Entre les deux yeux. Et je tire.

J'écarquille les yeux. La balle lui attérit en pleine cuisse. Mon bras s'est baissé, tout seul, déviant mon tir. Tout seul? Non... Maodan... Je siffle entre mes dents, pas content. Petit con. Je vois le garde se plier en deux sous la douleur. Le sang coule. Si beau. Si pur. Quel rouge magnifique que celui du sang... Je suis captivé, entièrement...

Je jette un coup d'oeil au géant. Il semble sincèrement prêt à se défendre. Ça me plait. Ce type m'a franchement l'air tout à fait fréquentable. Je ris. Tant de cible devant moi qui ne demande qu'a être punie... Tout ça n'est qu'un jeu à mes yeux. Cela ne me concerne pas. Absolument pas. Cela ne me retombera pas sur le coin de la gueule. A la vue de tous, c'est Maodan qui a ouvert le feu sur ces gens, c'est Maodan qui fait du mal. Pas Ethan... Pas moi... Je jubile. Ça t'apprendra à faire dévier mes balles...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Mer 20 Mar 2013 - 21:54
Des vêtements autre que des draps ?


Une horde de soldats inconnus arrivaient pour les mettre sous les verrous. Enfin, d'après la courte réflexion que Vyhdôsa venait de faire c'était ça. Car même s'ils étaient des apprentis-Dieux, ils étaient soumis aux mêmes règles disciplinaires du monde humain. Tu commets une erreur, aux barreaux simplement. Malheureusement pour notre géant, il ne comprenait pas vraiment ce système et le sens de la justice dont ces soldats faisaient preuves. Juste des adversaires qu'il devrait combattre au coté de ce nouvel ami qu'il s'était fait. Maodan. Celui semblait être en proie à quelque chose de compliqué. Pointant une chose allongée de sa main, l'égyptien le scrutait avec attention. Qu'était-ce donc ? La réponse ne se fit pas attendre lorsqu'une détonation retentit et un des soldats se posa à terre, criant une douleur faite à la cuisse. Vyhdôsa avait reculé d'un pas, tellement surpris par cette minuscule chose au bruit terrifiant. La horde de soldats était finalement arrivée et deux d'entre eux portèrent via un brancard improvisé celui à terre. Se mettant une nouvelle fois en position de combat, notre géant aux yeux perçants attendit leurs réactions pour réagir. S'ils décidèrent d'attaquer, il foncerait dans le tas, aidé, espérons-le, par Maodan de loin. L'un d'eux s'avançait finalement - sans doute le leader de la cavalerie - et annonça d'une voix haute et forte.


Hey bien, vous en foutez un de ces bordels vous deux. Je me présente, Aion, chef de cette escouade et vous venez d'en foutre trois sur le carreau, ça peut pas durer alors je vous propose une "marché" - Il dégaine alors une rapière richement décorée - Si vous arrivez à me battre vous deux, nous paierons le dû au marchand, si vous n'y arrivez pas, on vous emprisonnera et vous devrez aller aux travaux forcés, alors ?

Alors c'était véritablement le chef et ce "marché" convenait bien à notre géant. Celui-ci jetait alors un coup d'oeil à son compagnon pour voir ce qu'il pouvait en penser. Si lui était aussi d'accord alors le marché pourrait être engagé et un petit combat - deux contre un - serait un peu facile. A moins qu'il ne cache quelque chose, rien n'empêcherait les poings du géant de se déchaîner un peu...Vraiment rien...
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Mer 3 Avr 2013 - 22:21
Je ne quitte pas les soldats du regard. J’ai l’impression qu’ils sont de plus en plus nombreux, ça pue pour nous qui ne sommes que deux. Mais je n’ai pas l’intention de leur faciliter la tâche. Je reste celui que je suis, qui se battra dans n’importe quelle circonstance, même si j’ai –ou Maodan a- tord. Je ne suis pas un faible. Je suis un battant. Et quand bien même c’est peine perdue, et bien je me ferais éclater, pour perdre dignement. Je ne me rendrais pas.

Je ne baisse pas le bras, toujours menaçant. Mais avec ce simple pistolet que puis-je faire ? J’ai moins d’une dizaine de balles, et tant de soldats à mettre K.O…

Et c’est alors que je le vois s’avancer vers nous. Un homme. Grand, à l’allure fière. De longs cheveux qui volent dans le vent, une cape qui en fait tout autant… On dirait un personnage tout droit sorti d’un de ces animés japonais… J’ai presque envie de rire, mais une chose m’en empêche : le charisme que dégage ce mec. Il a une présence qui m’oblige à le respecter, et à soutenir son regard. Je suppose que c’est le chef, et qu’il doit avoir un marché à nous proposer… Soit.

??? : Hey bien, vous en foutez un de ces bordels vous deux. Je me présente, Aion, chef de cette escouade et vous venez d'en foutre trois sur le carreau, ça peut pas durer alors je vous propose un "marché"

Il dégaine alors une rapière richement décorée, bel engin si vous voulez mon avis…

Aion : Si vous arrivez à me battre vous deux, nous paierons le dû au marchand, si vous n'y arrivez pas, on vous emprisonnera et vous devrez aller aux travaux forcés, alors ?

Je reste silencieux, le temps de prendre une décision. Est-ce que ça vaut le coup ? Je regarde Vyhdôsa. Je suppose qu’on n’a pas trop le choix, en réalité. Sans compter que le géant n’a pas l’air contre l’idée du tout, du moins c’est ce que j’en conclus à son regard. Je baisse mon arme, le temps de recharger d’une balle. Et je relève la tête vers ce dénommé Aion. J’espère ne pas faire quelque chose que je puisse regretter…

Ethan : Hmm… Ça m’a l’air d’être un bon marché. Je vais parler en nos noms à tous les deux…

Je désigne Vyhdôsa.

Ethan : … Le pauvre petit est muet, et qu’il m’arrête tout de suite s’il n’est pas d’accord avec moi… Mais je suis prêt à accepter le duel… Quoi que duel ne soit pas le bon terme. Comment on dit pour trois personnes ? Un triel ? Un truel ? Bref, le fait est que… Nous acceptons.

Je lève le bras en traître, appuie sur la détente. Une balle part en direction de sa tête, et ce coup-ci, rien ne fit dévier le tir. Rien sauf la rapière de l’homme, vivement levée, et qui fend ma balle en son milieu. Cependant, au lieu de s’arrêter et s’écraser au sol, celle-ci, ou plutôt les deux moitiés de celle-ci continuent leurs chemins pour arriver chacune dans la poitrine d’un soldat, en faisant ainsi tomber deux sans que je ne l’ai voulu. Je ne comprends pas ce qu’il vient de se passer. Je ne visais qu’Aion et pourtant, deux hommes sont à terre. Et pas prêts de se relever de sitôt…

Tant pis pour eux. Je m’en fou en fait. Mais… Ce qui me perturbe, c’est que ce mec ai réussi à couper ma balle en deux, d’un geste net, précis, et surtout, très –trop !- rapide. Il me semble bien plus fort que ce qu’il n’y paraît. J’ai dû le sous-estimer… comme d’habitude. C’est mon défaut. Et c’est ce qui a couté la mort à Maodan. Alors je le jauge du regard. Sa musculature est plutôt pas mal. Je pense qu’il doit avoir de la force. Et à sa manière de tenir cette rapière, il sait s’en servir, et pas qu’un peu. Le geste qu’il a fait pour la lever était très vif. Il est rapide. En somme, il doit être redoutable. Mais est ce qu’il pourrait venir à aller plus vite qu’une balle tirée à bout portant ? Je ne pense pas. Je ne connais personne de vivant ou de réel qui pourrait être plus rapide que cela. Mais pour cela, il faudrait déjà que j’arrive à m’approcher assez pour pouvoir y arriver. Et c’est là que Vyhdôsa va m’être d’une grande aide. Il faut qu’il réussisse à le distraire assez pour que je puisse me glisser à côté d’Aion et tirer. Tirer quelque part où cela fera assez de dégâts pour qu’il ne puisse pas contre-attaquer, et qu’il soit obligé d’abandonner. Ou tout simplement être assez menaçant pour qu’il abandonne de suite, sans que je n’ai à le blesser.

« Je t’avouerais que cette solution m’arrangerait, Ethan… »

Je l’entends me parler, du fin fond de moi-même. Alors il me surveille encore, de là où il est… Il n’a vraiment pas envie que je fasse du mal à qui que ce soit… Soit. Je verrais si je peux éviter.

Mais par contre, si une chose est sûre, c'est que je veux gagner. Je refuse d'aller aux travaux d'intérêts. Et Maodan viendra rembourser son du. Je le sais. Je sais qu'il le fera.

Je regarde à nouveau Vyhdôsa, cherchant son regard qu'il finit par braquer sur moi.

Ethan : Je vais avoir besoin ton aide. Détourne son attention comme tu peux, concentre le sur toi, sois si féroce qu'il ne fasse plus attention qu'à toi et à tes poings. Et alors, lorsque ce sera le cas, j'attaquerais de manière à le soumettre... Et en attendant, je tenterais de te soutenir de loin... Je ne te garantie pas que ce soit chose aisée, mais ... je ferais tout pour qu'on gagne. Et toi ? Tu es avec moi ?

J'inspire une grande bouffée d'air, je me sens... vivant. Et d'attaque pour vaincre.
Invité
avatar
Invité
Re: J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan] - Sam 20 Avr 2013 - 15:44
Des vêtements autre que des draps ?


Aion leur avait posé un marché, ils avaient acceptés et le combat semblerait presque inégal et pourtant...L'homme à la carrure musclée fendit une balle traître tirée par Maodan. Se logeant sur les soldats à cotés de lui, Aion se mit à sourire tandis qu'il se place en position de combat. Quelle prestance il avait cet homme, Vyhdôsa resta légèrement dubitatif quant à l'issue du duel. Mais, aussi emporté par l'élan du combat que Maodan, il acquiesça à la déclaration de son compagnon. Prenant exemple sur un geste qu'il avait vu lors d'une de ses promenades quotidiennes, il tendis la main vers lui et leva le pouce tout en serrant le poing. La pose "nice guy" avait-il cru comprendre. Et à ce moment, il lui avait fait en affichant son masque de neutralité. C'était tellement contrasté. Sans plus attendre, il tourna le talon gauche et prit une impulsion qui fit rentrer le pied dans le sol. En un instant, l'égyptien était sur Aion, poing en avant. Poing en avant...sur le coté non-tranchant de la rapière.

Pas mal mon grand mais il en faut un peu plus pour me toucher.

La deuxième main de l'épéiste se posa sur Vyhdôsa et celui-ci fut éjecté au loin. Se passant une main dans ses cheveux, il se mit à sourire et déclara, chaleureusement :

Tu sais, grand, t'es pas le seul à avoir une force aussi incroyable que naturelle. Je suis connu pour ma maîtrise de l'épée mais aussi pour mes gênes de Fanalis. Les Fanalis possède une force innée dès la naissance et ce sont des ancêtres guerriers qui, jadis, étaient la crème de la crème. J'imagine que tu as aussi un ancêtre dans le même genre mais ça ne change rien à l'issue du duel.

Il disait cela tout en regardant les deux gaillards. Il semblait confiant de sa force et de son talent le gaillard ! Vyhdôsa échangeait un regard rassuré toutefois avec Maodan et reparti à l'assaut. Courant tel un lion enragé, il saisit les jambes d'Aion et les serra avec force et conviction. La rapière fendit l'air et s'abattit sur le dos du géant qui ne bronchait point. Pestiférant légèrement, Aion donna un coup de pieds dans son ventre mais il tenait bon ! Alors le général décida de planter sa froide lame dans l'épaule de son adversaire. Une main lâchait prise mais l'autre serra encore bien plus la botte lacée. Le regard de l'égyptien était rude, féroce et on pouvait clairement voir sa volonté de gagner. Tant pis pour le trou dans le vêtement, il trouverait bien quelqu'un qui lui recoudrait. Au moins, il aurait changé sa garde-robe et l'enjeu était quand même important ! Entre se balader avec un drap à moitié nu et des jeans, t-shirt, pull, y avait pas photo ! Là, c'était à Maodan de jouer, il tiendrait aussi longtemps qu'il y aurait de balles dans son Désert Eagle s'il le fallait ! Et les gardes restaient sur leurs gardes, écoutant avec brio les ordres donnés par leur supérieur.

Pas mal de serrer la jambe pour que ton compagnon puisse tirer ses fameuses balles, belle tactique mais encore un peu fébrile à mon goût...

Pourtant confiant, Aion semblait cacher quelque chose mais quoi...
J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» J'veux des vêtements ! [Pv Maodan O'Riordan]
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Tu veux ma photo ? ( Pv : Junior )
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page