Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Quelques rayons lunaires [Pv Mégara]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Ven 30 Nov 2012 - 15:26
Rencontre sous la lune

Voilà maintenant quelques semaines que notre cher géant Vyhdôsa est arrivé dans l'Académie des Dieux où il avait fait des rencontres plus ou moins intéressantes. Pour ne pas citer Maya, Lyra, Willmore, Maodan. A présent, le voilà de "sorti", explorant une zone "au-delà" du portail dont il n'avait pas eu de difficulté à le passer. Étrangement, il avait besoin de sortir afin de s'extirper des autres élèves avec qui il avait beaucoup de mal à communiquer. Le mutisme est quelque chose de difficile à comprendre et également à accepter. Bref, on lui avait fourni des sandales ! De belles sandales afin de ne pas bousiller encore plus ses pieds qu'il ne l'étaient encore. Il avait gardé ses vêtements mais lavés, avec en prime une sorte de gilet de cuir. L'ensemble cuir brunâtre, et les bandes blanches de vêtements lui allaient à merveille et c'était beaucoup plus confortable et pratique pour se promener. On ne le prendrait plus pour un exhibitionniste pour le coup. Le vent de cette nuit était étonnement doux pour une fin de novembre, pas de neige en vue, pas de nuages dans le ciel, juste une belle lune arrondie et éclatante de lumière. Comme dans les légendes urbaines avec les loups-garous qui se révèlent à sa lumière lunaire, peut-être que notre géant aura l'occasion d'en croiser quelques uns ? Dans ce monde, tout peux être possible non ?

Suivant une route tracée de grosses pierres grossièrement ciselées, de touffes d'herbes malsaines et jonchés de petites forêts, il finit par atterrir dans un lieu tout à fait insolite pour le pauvre géant qui n'a connu que les taudis et les galères.L'Observatoire. Lieu de science, où des hommes admiraient le ciel en quêtes de présences, de mystères. L'entrée était délabrée, le regard du jeune homme se dirigea vers un petit chat, le même que celui qui l'avait croisé la toute première fois dans le temple. Avant même qu'il ne puisse s'en approcher, celui-ci fila à l'intérieur du bâtiment. Surpris de cette réaction, et surtout par le fait qu'il ne lui avait rien dit, il emboîta le pas pour s'engouffrer dans les ténèbres baignés de quelques rayons lunaires. Se demandant ce qu'il allait rencontrer.

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Ven 30 Nov 2012 - 20:34


Quelques temps plus tôt…

Depuis que la jeune humaine avait été choisie pour être dans le conseil des élèves, elle prenait plus de temps pour observer les lieux, les apprendre par cœur, au cas où il y aurait un problème. C’est en se baladant un soir qu’elle avait découvert l’Observatoire.

Les lieux délabrés l’intriguèrent et elle y vint plus d’une fois, la plupart du temps le soir, à la nuit tombée. Elle vérifiait au passage que tout était normal. Un jour, alors qu’elle allait rentrer à l’internat, un bruit attira son attention. Elle rentra dans la pièce et sentit des petites pointes se planter dans sa cuisse. Un cri sortit des lèvres de Meg. Elle saisit « l’attaquant » qui s’avérait être un chat. Un petit chat aux yeux de chat potté à cause de l’obscurité. Elle l’emmena dehors en mettant ses mains sous les pattes du félin ; et le regarda, l’éclairant des rayons de la lune. Son pelage était roux et blancs, ses yeux jaunes perçant, ce qui le rendait vraiment mignon. Elle le caressa et joua un peu avec lui.

Le lendemain soir, elle retourna au lieu de sa rencontre avec le chat. Il était là. Elle l’appela pendant une dizaine de minutes avant d’apercevoir un bout de museau sortir d’une cachette bien trouvée. Elle s’accroupie et sortit de sa poche un morceau de viande du repas du soir emballée dans un sopalin. Il vint immédiatement à l’odeur de la viande. Plus le temps passa, plus ils se rapprochèrent. Elle avait pris pour habitude de garder un peu de son délicieux repas pour lui. Elle ne lui donna aucun nom, elle ne lui parlait presque pas.
Cela continua des jours, des semaines…


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

C’était donc un de ces soirs, une pleine lune me semblait-il, que le félin fut pris de panique. Il était, à ce moment, installé sur mes genoux tandis que j’étais assise en tailleur contre un mur. Je le caressais, lui gratouillait le dos. Son poil était très très doux. Ce qui me surprit, ce sont ces petites dents blanches qui se plantèrent dans ma main. Il partit en courant. Je restai stupéfaite quand je le vis sortir de la pièce puis y revenir en courant. Suivit d’un immense garçon. La lune était derrière lui, je ne voyais qu’une grande silhouette noire. Je reculai silencieusement dans l’ombre. Le jeune animal retourna dans mes bras, apeuré. Je le serra contre moi, voyant la silhouette avancer. Qui était-ce ?

Mes yeux fouillèrent la salle, je cherchais une échappatoire. Je ne perds jamais le contrôle habituellement, enfin pas de cette façon. Une lueur d’espoir alluma mon regard quand je vis une pierre qui pourrait me cacher et me protéger. J’essayai de m’y glisser à quatre pattes mais le chat m’en empêcha. Je frappai un débris en métal, brisant le silence pesant. Ce bruit me sortit de mon effroi. « La meilleure défense, c’est l’attaque ! » me dis-je alors. Je me levai et saisit mon couteau que je plaçai devant moi. J’avançai d’un pas presque prudent et manqua de trébucher une ou deux fois. J’éclairai l’inconnu en reflétant les rayons vers lui. Je ne vis pas vraiment grand-chose pour tout dire.

- Q…Qui êtes-vous ? demandais-je d’une voix qui se voulait rassurée mais qui était loin de l’être.

Je ne savais rien sur la personne face à moi. Un silence tendu se créa à nouveau dans la pièce. Le chat se frotta contre mes jambes et miaula d’un coup. Je sursautai de surprise, me pris les pieds dans une pierre et m’écroula vers le jeune homme, mon visage arriva à ses pieds. Des sandales, il portait des sandales. C’est tout ce que je savais de lui, enfin je savais que c’était un homme, à la carrure.

Je me relevai, gênée, mon couteau tourné vers mon poignet. Ma main était légèrement ouverte et je sentais un peu de sang couler sur mon bras. Je repassai habilement ma lame devant lui, mon visage rouge de honte à cause de ma chute. J’attendais sa réponse, impatiente. Il devait bien rire en tout cas.



Dernière édition par Mégara Himo le Sam 1 Déc 2012 - 14:41, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Sam 1 Déc 2012 - 13:13
Rencontre sous la lune

La porte de l'Observatoire grinçait, les pas du géant résonnaient dans ce qu'il semblait être une grand hall vide de toute présence. Était-ce vraiment sur qu'il n'y ait pas de présence ? Le chat lui avait joué un tour car plus loin, des bruits retentissaient dans l'obscurité. Le silence avait été rompu par un bruit métallique. Vyhdôsa se mit sur ses gardes, on ne savait jamais ce quil pouvait se passer, surtout dans des lieux inconnues comme ceux-là, il pouvait y avoir des créatures. Soudain, une voix, douce voix, retenti ! Demandant au géant qui il était, manque de chances, ce géant est muet et donc fournir une réponse allait être très difficile. Un miaulement, une action rapide, et son interlocutrice se retrouvât à ses pieds, excusez l'expression légèrement péjorative à mon goût. Étonné, il baissa sa lourde masse afin de relever cette personne, sans même se soucier de ce qu'elle pouvait être. Dans la lumière de la lune, il vit une visage contrasté, des cheveux courts accompagnés de tresses sur chacun des deux cotés, un visage rougie, doux, légèrement arrondie. Ce n'était pas un monstre, loin de la loin. Et toujours dans cette même auréole lunaire, il vit sa blessure. Silencieux comme tout le temps à vrai dire, il arracha une de ses bandes blanches qui l'entourait pour l'enrouler autour de sa main. Comparé aux siennes, sa main était toute minuscule !

Il lui enroulait délicatement afin de stopper le sang qui coulait. Il vit le couteau mais n'en tint pas rigueur. Il plongea son regard jaune perçant dans le sien, le visage empreint de mutisme comme toujours mais accompagné d'un sourire qui se voulait rassurant. C'était chose extrêmement rare pour lui qui d'ordinaire avait un visage impassible, vide de toutes expressions. Peut-être qu'il avait changé ou bien qu'elle lui faisait un étrange effet, il ne savait pas quoi en pensez. Il effectua alors quelques signes de la main, langage qu'il avait appris en marchandant pour voir si elle pourrait le comprendre. Très peu de personnes en avait connaissances mais il fallait bien tenter.

Ça va aller !?

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Sam 1 Déc 2012 - 14:40

J’eu un mouvement de recul quand il saisit ma main blessée pour…la bander. Je regardai ses immenses mains, l’air pensif et absent. « Qui était ce…géant ? » Il devait faire plus de 30 cm de plus que moi. Je relevai la tête et vit ses yeux jaunes plantés dans les miens. Je baissai rapidement la tête, gênée. Il n’avait pas ri de moi, il m’avait aidée ; et moi je le voyais encore comme…je ne sais quoi. Je vis ces mains s’agiter devant moi, faisant des gestes précis. Un vieux souvenir remonta en moi… Ma cousine était muette, j’avais vaguement appris le langage des signes… Et j’en gardais très peu de souvenir. Je me concentrai sur ces mains, cherchant la signification de ses gestes. Aucuns souvenirs. Rien.

Mes yeux rencontrèrent les siens, d’un air désolé. Je commençais à me sentir mal. Je fixai de nouveau les mains du jeune homme, cherchant ce qu’il avait voulu me dire. Je serrai mes poings et sentis le couteau que je rangeai, ne jugeant pas le géant très méchant.

Une idée me vint en tête. Je partis dans la pièce sombre et revint quelques minutes après avec un bloc de feuilles que j’avais amené pour tenter de dessiner le chat. Je tendis le bloc et un crayon à papier au jeune homme.

- Ecris, j’ai oublié ton langage… ; je murmurai, timidement.

Je le regardai, les yeux brillants. Etrangement, j’avais envie de lui parler, de communiquer avec ce garçon. Je n’osai pas affronter son regard à nouveau. Un miaulement attira mon attention, je baissai les yeux. Le chat me regardait, je le soulevai et le caressai. Son ‘ronron’ résonna dans le silence.
J’attendis patiemment la réponse du jeune homme.


Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Sam 1 Déc 2012 - 15:53
Rencontre sous la lune

Elle avait eut un mouvement de recul en le voyant panser sa blessure avec son bandage et ses yeux semblaient désolés. Le regard était toujours sur elle et il ressentait quelque chose qu'il n'avait jamais ressenti auparavant mais dont il n'allait pas se poser de questions.Elle rangea son couteau et parti dans un coin sombre du hall nocturne. Pour quelle raison ? Il allait le savoir de suite et comprit. Une feuille et un crayon de papier, il allait écrire sans aucun doute. Dommage qu'elle ne pouvait pas comprendre le langage des signes mais bon, c'est rare de trouver des personnes qui le connaissent de toute façon. Comprenant rapidement qu'elle voulait discuter, Vyhdôsa se posa sur le sol dans un geste plutôt mais pesant. Croisant ses énormes jambes en tailleurs, il saisit la feuille et le crayon de papier. Le sol n'était pas froid bizarrement, c'était-il accommodé du froid ? Trêves de questions. Ses grosses paluches saisirent le crayon et, feuille posée à plat, il se mit à écrire quelques lignes :

Ça va aller pour ta blessure ? Tu m'as surpris dis donc. Tu connais ce petit chat démoniaque ? Tu te nommes comment ? Mon nom est Vyhdôsa et comme tu peux sans doute le remarquer, je suis muet

Franc, direct, il allait droit au but en lui donnait son nom, en lui posant des questions. Il n'aimait pas vraiment tergiverser. Se grattant l'arrière de sa tête, il lui tendit à son tour la feuille afin qu'elle puisse lire ses lignes. Le chat ronronnait et était aux cotés de cette jeune demoiselle plutôt mignonne. Habillée d'une tenue plutôt particulière également et qu'il n'avait, là encore, jamais vu auparavant. Il attendait sa réponse quand soudainement, une voix familière résonnait dans son esprit. Encore cette voix rauque, agaçante et incompréhensible.

Ypnide, di da cuijeahc ta sue ? Amma acd ahluna bmic sekhuhha xia duida lamma xia di yc tázà nahluhdná tec tuhl, di yddahtc xiue buin saddna ma knybbeh taccic ? Nakynta amma h'ynnêda byc ta nuiken ad h'uca sêsa byc da nakyntan. Xi'acd-la xia di yddahtc ? Yddyxiac ! Traduction.

Il balaya sa grosse main dans les airs pour une nouvelle fois le renvoyer dans les tréfonds de ses esprits. Ce n'était pas le moment pour lui de se la ramener. Il secoua sa tête, comme si il n'avait pas assez de gestes étrange celui-ci. Son regard se déplaça vers le chat à présent. Ce satané félin, pourquoi il ne lui parlait pas ? Il en avait pas envie ou est-ce bien à cause de la présence de cette jolie demoiselle ? Vyhdôsa pouvait comprendre ses paroles mais là ce flemmard semblait seulement vouloir profiter des caresses de sa "compagne". L'enflure...

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Sam 1 Déc 2012 - 16:51

Il comprit ce que je voulais et s’exécuta sans un mot . Je le regardai s’assoir lourdement sur le sol comme s’il était fatigué de ne pas pouvoir parler. Je lui souris doucement. J’entendis le crayon frotter le papier, cela me rendait impatiente d’en savoir plus sur lui. Je décidai alors intérieurement, tout en me promettant, d’aller à la bibliothèque apprendre son langage.

Il me tendit la feuille. Je la saisis et lu ses mots, ses questions. Il avait l’air d’aller droit au but et ça m’arrangeais, nous n’allions pas écrire des romans pour communiquer, autant dire les choses dès le début. Je lui souris et m’asseyais sur le sol, en face de lui, je redevenais la petite de la pièce. Le silence était bien moins pesant qu’au début, il était même plutôt agréable. Je ne désirais pas le rompre et m’emparai du crayon. J’écrivis ces quelques phrases :

- Ca va ne t’inquiète pas, et désolée si je t’ai fait peur, ça n’était pas mon intention… Et je dois avouer que tu m’as fait peur aussi… Ce chat vit ici depuis longtemps… J’ai pris pour habitude de le nourrir le soir avec un peu de mon repas. C’est grâce à ça que je l’ai apprivoisé… Pourquoi démoniaque ? Il t’a fait du mal ? Et mon nom est Mégara, enchantée en tout cas…

Je ne répondis pas à ça dernière phrase, n’en voyant pas l’utilité, mais surtout par peur de lui faire de la peine par des questions qu’il pourrait juger déplacée ou qui lui rappelleraient des mauvais souvenirs. Comment faisait-il pour vivre avant ? A-t-il toujours été muet par le passé ? J’en doutais fort. Son absence de paroles lui donnait un air plus stoïque, plus froid et distant mais le rendait, d’un certain point de vue, bien plus vulnérable. Ce que je ne pensais pas, il me faisait un peu peur, je le craignais.

C’est alors qu’il se mit à faire des gestes étranges, comme pour chasser un mauvais esprit, ou un insecte qui lui tournait autour. Je le fixai un instant mais ne releva pas, ça pouvait bien être un simple moustique. Je lui tendis alors le papier sur lequel se trouvait ma réponse accompagné du crayon.

Le chat se leva pour se frotter contre moi, réclamant de nouvelles caresses. Il ne supportait décidément pas que je fasse autre chose pendant qu’il était là. Je caressai avec douceur le poil doux de l’animal qui avait l’air d’ignorer royalement le nouveau venu.

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Sam 1 Déc 2012 - 23:36
Rencontre sous la lune

Elle avait reprise sa feuille et nota sa réponse. Elle aurait tout aussi bien pu lui répondre par voix orale mais ce n'était pas bien grave en soit. Elle se nommait Mégara, jolie et doux nom dis donc, le géant trouvait que ça sonnait bien. Mégara. Il allait retenir ce nom, tout comme les autres, mais celui-ci était plus facile à noter dans un coin de sa tête. Le chat, de ses yeux jaunes perçant comme les siens, le regardait tout en se frottant énergiquement contre Mégara. Vyhdôsa le regardait d'un air suspicieux, il était certain qu'il avait quelque chose en tête, sinon il lui aurait adresser la parole depuis belle lurette. Ce chat qui lui avait donné juste une réponse lorsqu'il lui avait demandé si il pouvait comprendre : Il avait juste répondu par un "Oui ! Nyan ~" et s'était "barré" tout aussi vite en lui sautant sur la tête. Mais bon, il avait été trop confus à ce moment-là pour le courser et il était en compagnie de Maya. Il écrivit la suite, sa réponse :

Disons que nous nous sommes très brièvement rencontrés et qu'il s'en est allé en me sautant dessus, d'un seul coup, sur la tête.

Il se grattait le bout du nez tranquillement, pure réflexe également sans un quelconque rapport à la situation. Le fourbe chat commençait à bouger, faisant des cercles, regardant le géant avec air de "prépare-toi mon grand gaillard". Du moins, c'est comme ça que l'homme le percevait, peut-être se faisait-il trop d'illusions.Pourtant, ce pressentiment s'avérait juste, il partit subitement en montant les escaliers menant au premier étage de l'observatoire avec un miaulement que Vyhdôsa comprenait aussitôt.

▬ MIAAOOWWW ! Niark niark.
On fait la course mon grand ? J'ai des choses à vous montrer tout les deux !
Nous noterons au passage que la traduction est beaucoup plus longue que le miaulement en lui-même, surprenant. Alors surpris, Vyhdôsa jeta un coup d'oeil à Mégara pour voir ce qu'elle allait faire, et il hésitait également à lui dire qu'il pouvait comprendre le langage des bêtes. Bwarf, il préférait garder ça pour le moment. Il écrivit autre chose sur la feuille :

Je pense que nous devrions le suivre non ? J'ai un pressentiment. Suivons-le d'accord ? Je te laisse me guider à travers ce lieu étrange que je ne connais pas encore.

Il tendit alors sa main vers la sienne afin qu'elle puisse le lui prendre et lui montrer où était allé ce chat suspect. Que voulait-il le leurs montrer ? Bonne question.

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Dim 2 Déc 2012 - 3:08

Chaque lettre écrite, chaque phrase attendant mes yeux, chaque petit frottement entre la feuille et le crayon me faisaient frissonner. Je regardais fixement sa main écrire des mots qui m’étaient totalement destinés. Cet effet était si étrange mais que j’aimais tant quand il s’emparait de mon corps, quand de douces palpitations parcouraient mon ventre à cette lecture pourtant si banale...

Mes yeux quittèrent la feuille et se posèrent sur son visage… Des yeux jaunes – comme le chat – accompagné d’une chevelure pourpre. « Magnifique... » Me dis-je intérieurement. C’était ce qu’il était à mes yeux, magnifique. C’était un homme différent et attirant. Tout chez lui me fascinait réellement… Sa taille, sa carrure, ses muscles saillants… Son absence de paroles… Je me demandai quelle voix pouvait-il avoir, s’il en avait une.

Je le regardais, les yeux profonds, remplie de pensées presque tendres envers lui ; lorsque le félin s’agitât, fixant d’un air de défis Vyhdôsa. Le petit animal s’engouffra dans les escaliers, miaulant fortement. Je ne l’avais jamais vu comme ça. Je regardais le coin sombre où le chat avait disparu lorsque le bruit de l’écriture attira mon attention. Je lus les petites phrases avec lenteur, ne voulant pas stopper cet instant si… intense. Je lui pris le bloc et le crayon et rangea à contrecœur le tout dans mon petit sac à dos dans lequel j’avais tout amené.

Je pris la main du géant dans la mienne. Mon cœur sauta un battement. Je fixai nos deux mains ; la mienne, petite, fine, tel une main de mannequin, et la sienne, grande, abîmée par le travail, mais malgré cela, elle était douce et chaude, rassurante. Le contraste était tout de même incroyable. Je ne bougeai pas pendant quelques instants, trop pensive pour réagir. Je m’empourprai rapidement en me rendant compte que je restais bloquée sur cette vision, honteuse. Je baissai alors totalement la tête et serra mes doigts.

Je commençai à avancer lentement dans les débris, tête toujours basse pour voir les obstacles mais aussi par honte, me dirigeant vers le chat.


Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Dim 2 Déc 2012 - 19:58
Rencontre sous la lune

Le miaulement du chat retentissait doucement dans l'obscurité, trop éloigné toutefois pour être compris par le Géant. Mégara rangeait rapidement, à contre-coeur semblait-il, tout son attirail et finissait par saisir la main usée par le travail de Vyhdôsa. Toute petite, toute frêle, elle lui serrait délicatement, il ressentait une subite gêne, son coeur émettait de légers bonds. Des bonds accélérés, étrangers à ce qu'il avait connu auparavant. Il la voyait se stopper net, le doux visage baissé vers le sol, rougie encore une fois. La lumière de la lune éclairait correctement au début du hall mais au-delà dans l'escalier, cela allait être légèrement plus compliqué. Mais Vyhdôsa faisait confiance à sa compagne du soir et garda le contact avec sa main, profitant de cette sensation qu'il n'avait connu auparavant. Il la suivait tranquillement, se permettant même un petit sourire, encore une fois. Quelle drôle de rencontre lors d'une nuit de pleine lune avec cette fille aux cheveux blancs crèmes et chat rouquin. Il en avait même oublié sa raison principale : Explorer les environs en profondeur et pour acquérir une meilleure connaissance du terrain de l'Académie. Les galops du chat résonnaient rapidement sur le sol avec un petit "tap-tap". Il arrêta Mégara lentement, la tournant vers lui, silencieusement, il montrait du doigt la probable direction du chat. L'escalier se finissait sur une plus petite salle que celle du hall avec plusieurs portes, il n'y en avait qu'une seul d'entre-ouverte, cela ne pouvait qu'être que celle-là. Vyhdôsa tira alors la main de Mégara délicatement, de sorte à ne pas trop la brusquer. Ce n'était qu'une première rencontre et il ne voulait pas faire mauvaise impression auprès de cette charmante demoiselle.

Le chat miaulait de l'autre coté, c'était bon signe. Alors de son autre main, il poussait la porte et passait en premier en faisant bien attention à leurs arrières. Rien à signaler. Ils entraient alors et le Géant vit le chat au loin rentrer dans une sorte de trou étroit dans le mur. La lumière de la lune éclairait également, de faibles intensités, la pièce où des sortes de panneaux technologiques délabrés faisaient places. Se demandant ce que cela pouvait être, il regardait Mégara en lui faisant des signes de sorte à ce qu'il puisse discuter une nouvelle fois. Il avait envie d'échanger des phrases avec elle, quitte à laisser légèrement de coté le chat démoniaque et lui demander des renseignements, ensuite, peut-être qu'il tenterait de s'enfoncer dans le trou afin de récupérer le chat même si la corpulence de Mégara serait plus adaptée.

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Lun 3 Déc 2012 - 19:57

Nos mains se tenant, je le guidais doucement dans les marches, évitant les débrids dont je connaissais les emplacements par coeur, par habitude. Il me montra une pièce et je le suivis tranquillement. Il ouvrit la porte avec méfiance, un air protecteur sur les visage. Je le suivis quand il entra. C'était dans cette pièce – que je reconnue – qu'on observait le ciel, la pièce principale du lieu. Ca faisait longtemps que je n'étais pas venue ici. Je regardais la pièce sombre lorsque je me rendis compte qu'il voulait qu'on 'parle'. Un sourire éclaira mon visage.Je le guida vers une vieille table et lui montra les chaises. Je m'installa sur l'une et sortit du sac le bloc de feuilles et le crayon. J'inscrivis rapidement.

- Qu'y a-t-il ?
Je lui tendis la feuille après avoir posé le crayon dessus.

Le chat miaulat et revint vers nous, sortant du trou. Il sauta sur mes genoux en miaulant, l'air de dire « dépèche toi ! ». Je le caressa, absorbée par Vyhdôsa. Mes yeux clairs croisèrent les siens, jaunes et intenses, je baissa les miens. Je rougis encore. J'en avais marre de rougir tout le temps mais étrangemenet je ne contrôlais rien. Mon coeur s'accélèra rapidement. Je serra mon poing sur la table. Je jeta un regard timide vers Vyhdôsa... un petit sourire aux lèvres, un doux sourire.

Un miaulement sonore me surprit alors et je baissa d'un coup la tête vers le chat. Je n'avais regardé Vyhdôsa que quelques secondes malheureusement. « Ce chat serait-il jaloux ? » Je le caressa, il sauta de mes genoux et retourna vers la fente. « Mais que voulait-il nous montrer ? » Cette dernière question me trotta dans la tête pendant que j'attendais la réponse du géant qui me faisait face.
Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Lun 3 Déc 2012 - 21:01
Rencontre sous la lune

Tout deux étaient arrivés dans la salle où l'énorme télescope faisait place. Le chat était finalement ressortis une fois que Mégara fut installée sur une chaise, en la compagnie du géant. Elle lui sortie l'attirail nécessaire pour qu'ils puissent converser et Vyhdôsa ne se fit pas attendre pour écrire, se délectant du regard que lui offrait Mégara. Les lignes se dessinèrent ainsi :

Où sommes-nous ? Et qu'est-ce donc ce gros tube visant le ciel ? Je n'en avais jamais vu auparavant. Et ce chat ? Que peut-il bien nous réserver de sournois ?

Ses babines félines étaient retroussés, lui donnant encore une fois un air mesquin et ces yeux vifs fixèrent le géant sans broncher. Fronçant les sourcils, l'homme tentait de lire dans ses pensées, hélas, il ne comprenait que les paroles, pas les pensées. Il retendit la feuille à Mégara, un air sérieux et confiant sur le visage. Ce chat semblait vraiment jaloux et épris de Mégara, sans aucun doute là-dessus. L'homme détourna alors son regard d'eux-deux pour le ciel nocturne où les étoiles filèrent à travers le ciel, accompagnant la lune dans sa représentation mystique. Cela lui rappelait les nuits passées avec sa soeur dans le désert à la recherche d'un futur. Soudainement, le vent se mit à souffler, à s'engouffrer dans le vide qu'offrait la toiture rouillée de la bâtisse. Et tombèrent des flocons, des flocons de neiges fines et délicates. Surpris de cet évènement, Vyhdôsa reprit la feuille, pour noter sa demande rapidement :

Qu'est-ce que c'est !?

Il commençait à en tomber rapidement, recouvrant légèrement le sol d'une fine pellicule. Un flocon vint se poser sur le bout du nez du jeune muet. C'était froid, étrange, piquant. Issue du désert où la chaleur se faisait reine, il n'avait jamais connue et vu ce phénomène météorologique, c'était sa "première fois". Mais pourquoi donc et comment cela avait-il pu tomber aussi rapidement et si soudainement ? La température commençait même à baisser. Y avait-il une raison ? Quelque chose derrière cela ? Le chat en serait la cause ? Non, peut-être que le géant devait arrêter de se méfier d'un si petit animal. Il n'était tout de même pas paranoïaque ? Déjà qu'il entendait de temps à autre cette voix sinistre. Il espérait que Mégara pourrait l'aider. Oui, une douce réponse de sa part serait la bienvenue pour ce grand gaillard. Il espérait tant. Et ces battements, ceux de son coeur, qui augmentait lorsqu'il la regardait, qu'était-ce donc ?

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Mer 5 Déc 2012 - 10:34

Je le regardai écrire et le vis me tendre la feuille sur laquelle devait se trouver toutes ses questions. Alors que j'allais me saisir de la feuille qui m’intéressais tant, de petits flocons de neiges se mirent à tomber du toit. Il repris la feuille pour y inscrire une nouvelle question. Je parcourus les lignes et écrivis à mon tour.

- Nous somme dans un vieil observatoire, et ce gros tube est comme une grosse loupe à travers laquelle des hommes regardaient les étoiles, nommée "télescope". Quant au chat je n'en sais rien, il n'a jamais été comme ça avec moi au part avant. Ce qui tombe du ciel est appelé « neige »; il en tombe quand il fait à peu près 0 degrés. C'est de l'eau mais sous une autre forme que la pluie que tu dois connaître. Et le chat n'y est pour rien ne t'inquiète pas.

Je caresa le chat qui ne ronronna pas et sauta au sol, le poil hérissé. Il se mit à feuler vers un coin sombre de la pièce. Je le regarda quelques secondes, intriguée, puis me leva pour aller le chercher. Erreur. J'entendis alors une sorte de grognement animal qu'un chat n'aurais jamais pu produire. Mon visage prit une mine inquiète. Je me tourna vers le géant. Le bruit se rapprocha, je n'osa plus bouger. Le chat alla se cacher derrière le télescope.
Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Jeu 6 Déc 2012 - 15:17
Rencontre sous la lune



Elle lui avait gentiment tout expliquer, il l'a remercia d'un doux sourire. Soudainement, le chat se mit à feuler comme jamais, se retranchant dans un coin sombre de la pièce, que se passait-il donc ? Lui qui était si sournois et confiant envers Mégara, il se mit à fuir. Des pas lourds retentissent alors aux sommets de leurs têtes, il y avait quelque chose sur le toit ? C'est alors qu'un grincement provint du télescope. Celui-ci se pencha alors vers le bas, et une lourde masse sombre apparut. La lumière de la lune l'éclaira au fur et à mesure qu'il avançait vers eux, des grognements comme fonds sonores. Un lion à la crinière blanchâtre vint vers eux, le télescope grinçant de plus belle sous sa masse. Ses grosses pattes velues, son torse gonflé, des crocs acérés, il semblait prêt à l'attaque. Ni une, ni deux, Vyhdôsa se releva de son tabouret et se mit en garde. Rapide, le lion avait déjà visé la jeune demoiselle. Dans un élan de vigueur, le géant stoppa l'attaque avec ses avants-bras. Les crocs mordaient à sang la peau, le sang commençait à couler lentement. Un rictus nerveux sur la tempe, Vyhdôsa utilisa sa force et repoussa l'animal. Étrangement, celui-ci ne semblait pas vouloir lui parler, pourquoi donc ? Pourquoi les avait-il attaqué ? D'une élégance féline, le lion s'écarta et ni une, ni deux, Vyhdôsa pris Mégara dans ses bras afin d'échapper au prédateur. Laissant ses affaires sur place, il courut à travers les quelques pièces. Donnant de grands coups de pieds dans les portes, tentant de s'éloigner le plus possible afin de mettre la belle en sécurité.

Le lion les poursuivait toujours et pourtant, le jeune aux cheveux pourpres jeta un regard rassurant à Mégara. Il ne voulait pas qu'il lui arrive de mal, ils arrivèrent alors dans une pièce circulaire, aux murs lisses et sans aucune autres issues. Il pestiféra mentalement et fut obligé de poser Mégara, se mettant en garde face au monstre qui arrivait. Ses avants-bras saignaient toujours et le sang semblait avoir du mal à coaguler. Bwarf, tant que Mégara ne se faisait pas blesser, tout irait bien n'est-ce pas ? Une aussi jolie et attirante fille, il ne savait pas encore ce qu'il lui arrivait mais il se devait de la protéger, coûte que coûte !

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Jeu 6 Déc 2012 - 15:54

Je reculai un peu, la vue du lion me pétrifiant. Noir. Tout devint noir en très peu de temps. Je ne comprenais rien à ce qui arrivait. Mes yeux entrouverts me donnaient une vision floue de la scène. Je voyais ses cheveux pourpres, la crinière blanche de l'animal. Il faisait froid, la neige tombait toujours, donnant un air dramatique à la scène.

J'étais allongée sur le sol. Je sentis alors mon corps être soulever tel une plume par deux bras puissants, musclés et chauds. Vyhdôsa, il me serrait contre lui, je sentais son cœur battre vite, très vite. J'entendais des bruits de pas rapides, comme une longue course contre la mort. La chaleur du jeune homme m'envahit, recouvrant tout mon être. Un sentiment de plénitude se glissa en moi, ce contact me réjouissait. C'en était jouissif. Je n'avais jamais connu un tel sentiment de tendresse, de douceur, et encore moins dans les bras d'un homme.

- Vyhdôsa...; un murmure presque inaudible dit d'une voix faible et douce.

Le froid revint. Les lourds pas du lion se rapprochèrent. Les bras avaient disparu, ils me manquaient déjà. Vyhdôsa m'avait posée sur le sol avec douceur et délicatesse. Mais le sol était trop froid, trop neutre. Je voulais retrouver cette chaleur humaine, celle qui m'avait fait tant de bien il y a si peu de temps. J'ouvris doucement et lentement mes yeux clairs et vit le géant qui me tournait le dos attendre le monstre. Une boule se créa dans mon ventre. Une inquiétude nouvelle, un nouveau sentiment.

La bête entra et s'avança dans la pièce circulaire. Les grognements m'effrayaient, son souffle bruyant me faisait frissonner d'effroi. Mais j'avais surtout peur, une peur immense. Pour Vyhdôsa qui voulait me protéger, pour moi également, incapable de me défendre seule. Le chat, ce lâche de chat, quant à lui, avait disparu. Littéralement disparu. Mais je n'y pensais pas. Seul mon 'sauveur' occupait mes pensées. Ce géant muet aux cheveux pourpres, venant d'un monde différents. Il m'attirai, je voulais mieux le connaître. Je le pourrais. Si on ne meurt pas.

Invité
avatar
Invité
Re: Quelques rayons lunaires [Pv Mégara] - Jeu 6 Déc 2012 - 18:17
Rencontre sous la lune

Il avait posé Mégara et à présent, il s’apprêtait à se battre contre ce lion venu de nulle part. Le froid rentrait dans la pièce comme une vague d'une vague de tsunami aurait pu balayer une rivage avec sa fureur aqueuse. Était-ce ce monstre qui en était la cause ? Sans doute. Le visage de Vyhdôsa se durcissait à la vue du prédateur qui approchait. Ses grognements, sa gueule, son corps, il faisait face au géant et leurs regards, jaunes vifs tout les deux, se croisèrent. Serrant ses poings, il était prêt, de même pour l'adversaire. Le lion donnait le premier assaut en sautant sur Vyhdôsa les deux pattes en avant mais il esquiva sans trop de mâle. L'agilité de Vyhdôsa n'était pas vraiment conséquente à cause de son poids mais il se débrouillait quand même. Une roulade, un coup de griffe qui passe à ras de la tête, une autre esquive. Le lion semblait vraiment en vouloir au jeune muet. Il lui griffa alors le torse, déchirant son armure, déchirant sa peau. Vyhdôsa tira la grimace mais vint placer un furieux coup de poing dans le poitrail de ce dernier, qui fut éjecté un peu plus loin. Essoufflé, le combattant fléchissait sur ses jambes, tentant de reprendre son souffle. Le lion se remit en place, visiblement tout aussi essoufflé que lui. Il hurla sa fureur et fonça vers le muet, sa gueule grande ouverte. Vyhdôsa pris son élan et lui envoya un grand coup de pied dans la face. Un crac retentit, venant de la gueule de la bête. Il fut propulsé contre le mur circulaire et s'encastra grandement dedans. Quelques pierres tombaient sur lui au passage. Vyhdôsa posait le genou à terre, exténué de ce combat.

GRAAAOWWW ! Grra, humpf !
Jeune homme, tu possèdes la force nécessaire pour contrôler le béhémoth !
Il avait parlé ? Béhémoth ? Que voulait-il dire ? La vue de Vyhdosa se troublait peu à peu, ne laissant qu'une fumée de blanche entrain de se dissiper dans les débris. Une sorte de tourbillon enneigé filait dans les airs. L'homme se retourna vers Mégara, pour voir comment elle allait, il se rapprochait d'elle. Il avait réussit à la protéger. Il en était heureux. Proche d'elle, il finit par poser sa tête sur ses genoux. La regardant sans dire un mot, juste un doux sourire heureux. Il avait réussit le bougre !
Quelques rayons lunaires [Pv Mégara]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Quelques rayons lunaires [Pv Mégara]
» Quelques souvenirs de fête ...
» Quelques compliments et une question.
» Des manières quelques peu cavalières. [Libre]
» quelques (nombreux) mois plus tard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Observatoire-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page