Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore]

Invité
avatar
Invité
Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Sam 24 Nov 2012 - 15:15
Y'à quelq'un ?


Maintenant munie d'une carte faite par la main de Lyra, Vyhdôsa se dirige vers ces fameux bâtiments administratifs afin de trouver une personne qui peutt lui fournir d'autres renseignements que ceux qu'il e possède déjà. Trouver une classe, une personne à suivre un peu partout durant un moment, au moins un temps d'adaptation. Mais un géant comme lui, peut-être que ça allait être une tache ardue de trouver une personne pour le guider. Imaginez une sorte de garde du corps qui ferait une à deux têtes de plus que les autres ? Surtout avec sa corpulence d'ogre muni de muscles tressaillant et accompagnés de quelques bouts de tissus usés comme vêtements ? Sans compter qu'il est pieds nus toujours, pauvreté oblige ! Et bien, c'est ainsi qu'il suivit une nouvelle fois le chemin de marbres blancs immaculés. Ses pas lourds s'avancent lentement, la tête plus penchée sur la carte que vers l'horizon. En quelques heures, il avait déjà rencontrée deux personnes forts sympathiques et qui semblaient comprendre - légèrement peut-être - son mutisme. Maya et Lyra, il se souviendra de leurs noms à l'avenir, au moins pour avoir un soutiens et un semblant de relations avec autrui. Il voudrait bien avoir la possibilité de rencontrer un deux deux directeur ou même le principal mais bon, la chance lui avait déjà bien assez souries pour qu'elle puisse revenir encore. C'était impossible.

Et ces discussions avec ces animaux, un corbeau, un chat venu de nulle part. Encore un hasard pour qu'à chaque personne humanoïde qu'il rencontrait, il y avait un animal également pour faire une soudaine apparition ? Qui sait, il se demande ce qu'il pourrait rencontrer ce coup-ci. La lecture de la carte se fait, il marche et soudainement, se tape un mur. Le nez égratignée, laissant une légère rougeur, Vyhdôsa tourne la tête sur le coté d'un air strict. Une porte juste à coté, il l'avait raté de peu, quel c*n. Alors il se dirige vers elle, sa poignée monstrueuse sur la clenche, il ouvre. Manque de bol, la porte est fermée mais trop tard, la bonne force de l'Egyptien dégonde déjà les supports qui la fit tomber à la renverse. Une mimique se crispe à son visage, se demandant si il n'avait pas fait de conneries pour le coup. Baissant la tête par dessous le mur de la porte, il entre enfin dans les bâtiments. Sans un mot bien entendu mais avec une entrée en scène plutôt particulière et impressionnante. Ce n'est pas tout les jours que vous verrez un géant "défoncer" une porte pour rentrer dans une bâtisse, quoique...on se le demande.
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Lun 26 Nov 2012 - 12:24
Après avoir quitté le temple, Willmore était allée chercher le repos à l'ombre d'arbres dans le parc. Elle était , il fallait bien l'avouer, particulièrement troublée par ce qu'elle avait pu voir. Des élèves. Des dizaines d'élèves de toutes les origines et de toutes les époques, qui conversaient entre eux, s'amusant de leurs pouvoirs. Leur domaine divinatoire. Si c'était un rêve il était de ceux particulièrement réalistes qui avaient failli la noyer. Elle ne s'était pas séparée de Maodan le plus naturellement du monde, et c'était légèrement choquée qu'elle était partie à la recherche d'informations complètes.

Elle avait très envie de dormir, non par fatigue, mais par besoin de reposer son pauvre petit cerveau. Une migraine lui trottait entre les tempes, la faisant grimacer à chaque pas. Après quelques questions elle avait réussi à trouver le bâtiment administratif, où elle comptait rencontrer quelqu'un pour lui donner des clefs, un colocataire, ou même juste un matelas et une couverture. En un mot comme en cent, Willmore s'était égarée dans la jungle administrative de la Deus Academia.

Willmore n'était pas douée en relations humaines. En revanche, elle était très forte pour respecter les procédures, et suivre les règlements. Celui de la Deus Academia, elle ne l'avait pas encore trouvé. Et pour être franchement honnête, notre petit soldat était intriguée par cette absence. Elle avait peur de ce qu'elle pouvait faire et ne pas faire, et même de s'être mise en infraction sitôt arrivée.C'était pour ça qu'elle s'était perdue, à tourner et retourner dans un bâtiment immense où personne n'avait pu lui indiquer concrètement où elle devait aller. De dépit, elle s'assit sur le rebord d'une fenêtre, l'ouvrit pour laisser entrer l'air frais, et se pencha vers l'extérieur. Elle n'était pas très haut, juste assez pour sauter et rouler au sol. Devant elle, un nouveau monde. Le regard dans le vide, elle se laissa porter.

Par le bleu du ciel, le doré des pierres, les odeurs qui venaient de la cafétéria, la douceur du vent, et cette incroyable nostalgie qui s'emparait d'elle. Elle était libre de recommencer une vie. Un reset. Un retour au néant. Une nouvelle personne, avec sa tresse et sa frimousse de personnage de Square Enix.

Un tremblement monstrueux se fit entendre sur la droite, et elle retint un cri tandis que ses épaules sursautaient de terreur. Effrayée par une vibration violente, massive et dure comme le roc, elle se leva de sa place, dos au mur, et sentit son coeur battre la chamade. Quelque chose venait d'entrer, de force, dans le bâtiment. Quelque chose d'énorme, et du genre défonceur de portes visiblement. Elle longea le mur, plia les jambes pour amortir le son de ses pas, et avança jusqu'à la double entrée, bien cachée derrière un pilier.

De ce qu'elle en entendait, ce n'était pas un animal. Sans doute un être humain. Bon. Au moins elle savait comment neutraliser un être humain. Préparant sa posture, elle sauta pour se camper sur ses deux pieds, solidement, et lança son poing à toute ber-zingue. Elle s'attendait à rencontrer un visage, l'exploser suffisamment pour pouvoir plaquer la personne au sol et la neutraliser d'un bon jeu de jambes. Au lieu de ça, sa main craqua, ses articulations violemment remises en place. Une vibration remonta le long de son poignet et son coude, une onde de douleur lui vrilla la tête. Elle recula instinctivement, toisa sa paume endolorie, et jura.

Willmore : OH NOM DE DIEU !

Son regard suivit le torse qu'elle avait heurté et se figea, bloquant sur le géant qu'elle venait de frapper par erreur. Littéralement effrayée, elle recula et rencontra la pierre, glissant à moitié. Sa tête chercha des mots que son coeur avait avalés. Elle déglutit, perdue.

Willmore : Mes... mes excuses.
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Sam 1 Déc 2012 - 12:07
Y'à quelq'un ?

La porte tombée au sol, Vyhdôsa se sentit étrangement gêné. Il passa sa main à plusieurs reprises dans ses cheveux comme un geste nerveux. Il avait fait une connerie et certains élèves déjà sur place semblaient le regarder avec des yeux étonnement ronds. Que faire à ce moment là ? Que de rester comme un abruti devant eux et ne rien faire. Puis avant même qu'il s'en aperçoit, une main vint s'écraser contre son torse dur comme du roc. Un cri pour la personne, un chatouillement pour lui. Il baissait alors son regard pour admirer un peu plus en détail l'auteur du geste semble-t-il désespéré et quelle surprise de voir une frêle demoiselle, en tout cas pour lui, en face de lui. Une "petite" rousse aux yeux délicatement ambrés aux vêtements assez particulier. En effet, il n'en avait jamais vu de la sorte auparavant.Elle jura et s'excusa. Méfiant, Vyhdôsa observa les alentours, que faire, des élèves commençaient déjà à parler à voix basses, disant que c'était lui qui s'était attaqué à elle. Quelles crétineries...

Geste insensé, décision insensée, remarques insensées, il saisit cette inconnue par la taille de ses bras puissants et l'emporta sur son épaule. Il couru tout droit dans le couloir, contournant certains piliers, esquivant des élèves ébahis par un monstre pareil. Pourquoi avait-il fait ça ? Les autres en étaient la cause sans doute, il n'avait pas vraiment l'habitude de croiser autant de gens qui le regarde comme ça, avec un air ébahis, subjugués, interrogatifs. En général, il avait le droit à du mépris du fait de son "ancienne" condition de pauvre. Qu'on soit grand, petit, etc...Lorsqu'on est pauvre, on vous regarde avec du mépris mais là, c'était peut-être de trop pour le grand gaillard. Sans doute la jeune demoiselle était-elle entrain de crier, de le taper, il ne le savait pas le bougre, ses esprits étaient trop confus et son ventre lui faisait mal. Sans doute la grosse assiette qu'il avait mangé auparavant était un peu de trop et son estomac n'y était pas habitué. Il s'arrêta, le souffle haletant, coupé. Il reprit doucement sa respiration et d'un regard circulaire, il ne vit plus personnes, plus d'élèves aux étranges regards. On aurait cru une bête acculé, effrayé par l'inconnu, par l'Homme ? Sans doute et encore heureux, sa mystérieuse voix n'était pas intervenue pour cette fois-là.

Que devait-il faire à présent ? La feuille avec le plan lui avait bien servi, il fallait maintenant qu'il trouve sa place, une classe, une personne sur qui compter pour l'aider encore une fois de plus. Mais qui ?
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Mar 4 Déc 2012 - 19:41
Le regard que lui lança la créature – l’être humain ? – la fit frissonner. Il était ocre jaune, mordant, et la transperçait comme une lame. Félin, prédateur, presque bestial. Le petit animal en voie de disparition au fond de son corps d’apprentie déesse se mit à frissonner, et elle recula d’un pas, le regard écarquillé. Elle avait l’impression d’être la Belle face à la Bête, à ceci près qu’une princesse ne tabassait pas son prince. Impressionnée, voire même effrayée, elle sentit un moment de flottement maladroit s’installer, et s’apprêta à tourner les talons, et s’enfuir à toutes jambes.

Elle n’eut pas le temps de réagir. Des bras puissants la soulevèrent de terre, et mirent son monde sens dessus dessous. La petite fille au fin fond de son esprit poussa un hurlement terrifié. Mais le Bourreau ne criait pas. Alors elle se contenta de se crisper, bandant chacun de ses muscles pour se préparer à un choc. Rien ne se passa. Les yeux écarquillés, elle vit le sol tanguer, et en déduisit qu’on la portait, en courant. Est-ce que c’était un enlèvement ? Est-ce que ce type était une sorte de … chauffeur surnaturel ? Elle était morte et ressuscitée pour devenir déesse, tout était possible pour elle maintenant.

Elle poussa un grognement de frustration, ne pouvant faire autre chose que se laisser porter bêtement sur toute la distance. En temps normal elle se serait inquiétée de ce que pouvait bien lui vouloir pareil individu, mais il avait l’air… pataud. Trop pour lui vouloir du mal. Pour faire bonne figure, elle poussa des injures de mécontentement.

Il aurait été parfaitement inutile qu’elle en vienne à le frapper. Sa masse musculaire et sa course digne de Kronk dans Kuzco ne laissaient planer aucun doute : il ne le sentirait même pas. En plus, il était trop occupé à fuir pour la voir s’agiter. Fuir quoi, elle ne le savait pas. Celle qui l’avait attaqué était sur son épaule, c’était lui qui l’y avait mise. Alors pourquoi courait-il un véritable marathon administratif, au juste ?

La situation était tout bonnement grotesque. Comment en était-elle arrivée là ? Elle le sentit s’arrêter, et sortir une feuille froissée. Mal à l’aise, toujours cassée en deux comme un sac de charbon, elle poussa sur ses bras blancs pour s’asseoir sur ses épaules, trébuchant à moitié.

Willmore : Eho ! Je suis toujours là, grosse patte !

Il n’avait pas l’air du genre bavard, mais déjà passait à une autre tâche. Alors c’ était ça ne rien comprendre à la situation ? On venait de la trimballer dans un couloir sur une épaule sans lui adresser un mot. Et elle n’avait aucune foutre idée de sur quel genre d’énergumène elle avait bien pu tomber.

Willmore : J'aimerais descendre. S’il te plait.
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Jeu 6 Déc 2012 - 14:09
Y'à quelq'un ?

Sa main, toujours posée sur la demoiselle, ne semblait pas vouloir lâcher prise. Fronçant ardemment les sourcils dans sa réflexion, Vyhdôsa ne s'était même pas rendu qu'il l'avait oublié, étrange. C'est alors que ces mouvements de femme qui se débat, poussant sa main, son bras, elle finit par s'asseoir presque en trébuchant sur sa large épaule, étonnant et l'enguirlanda, le traitant de...grosse patte. Le visage du géant pristune expression de surprise en la voyant posée là. Elle lui demanda de descendre d'un ton ferme et lui, balayant ses grosses mains pleines de doigts boudinées demandes, il exécuta cette demande, l'air légèrement gêné. Lentement il se courba afin de la laisser se poser sur le sol couvert d'un carrelage immaculé de blanc. Il se frotta l'arrière de sa chevelure comme un tic nerveux. Mais peut-être que cette jeune demoiselle pourrait l'aider qui sait ? L'aider à trouver une classe, une chambre où venir s'installer, peut-être même trouver des vêtements. Car sans le vouloir et après cette course poursuite, ces bandes de tissus usées s'étaient "légèrement" enlever, dévoilant certaines parties de sa gargantuesque anatomie s'étaient dévoilées. Il fit ses excuses alors par des signes de la main, pourrait-elle le comprendre ? Puis, tiltant dans son esprit, une idée lui vint. Il avait été un peu "con" pour le coup car d'après ces deux dernières rencontres, il pourrait se faire comprendre par l'écrit ? Il mima des gestes d'écritures, imitant un stylo sur une feuille. Légèrement abstrait pour le coup.

Il se releva alors histoire de s'étirer mes ces vêtements tombèrent alors. Bouche bée, le visage en proie à une stupeur inédite, il se dépêcha de tout remettre en ordre, des larges gestes dans le vide, kl vint taper le mur du bâtiment et fit un trou béant. Ce trou béant donnait sur une salle sur une salle des profs si l'on pouvait en croire aux visages matures de personnes. Il souriait nerveusement, et lança un regard d'appel à l'aide à la jeune demoiselle vêtue d'une armure. Dans quel pétrin s'était-il fourré pour le coup ce bougre de géant !?
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Dim 9 Déc 2012 - 14:08

La surprise sur le visage du géant la laissa coite un moment. En fait, il l’avait réellement oubliée, sur son épaule. Etait-elle si légère et insignifiante ? Elle gonfla les joues, vexée d’être aussi peu considérée, et glissa de son épaule lorsqu’il se pencha pour la laisser partir.

En grommelant, elle lissa sa jupe pour la remettre droite. Un voyage en sac à patate avait mis ses vêtements sens dessus dessous, et c’était uniquement de sa faute. Elle l’avisa du coin de l’œil. Il était véritablement très grand. Et aussi un poil déglingué. Une masse de muscles aux fripes défraîchies. A côté de lui, elle avait l’air d’un Seigneur, avec son armure rutilante. Elle ne le connaissait absolument pas, mais déjà se doutait de la classe sociale à laquelle il avait dû appartenir. Les esclaves.

Il commença un jeu de mime. Elle le dévisagea. Avec ses yeux en amande, son air lointain, perdu, et ses grosses mains, il avait l’air d’un tueur en série. A ceci près qu’il était muet. Ou du moins dans l’incapacité de parler. Elle sentit un sourire réconfortant jaillir sur son visage et tourna sur elle-même, à la recherche de quelque chose lui permettant de s’exprimer, le pauvre. C’était peut-être pour ça en fin de compte qu’il l’avait « enlevée » et trimballée comme un sac de grains. Parce qu’il avait paniqué de ne pas pouvoir communiquer.

En l’observant se relever, elle l’imagina aisément gladiateur. Ou forçat. Le genre à ramer des jours entiers sur une galère, soulever des sacs de grains, ou tirer des pierres pour construire une pyramide. Il était vraiment très impressionnant, un vrai héros de légende complètement nu.

Complètement nu ?

Willmore sentit ses joues virer au rouge vif, et pivota sur ses talons, pour effacer la vision qu’elle venait d’avoir. Non pas qu’elle soit totalement ignorante, mais son regard avait glissé, devant le peu de pudeur qu’il pouvait afficher. Choquée, elle plissa les lèvres, en se répétant que ce n’était qu’une illusion. Un rêve. Des deux garçons qu’elle avait eu le temps de croiser plus en détail dans sa mort, l’un lui avait ravi un baiser, et l’autre montré ses parties génitales. Involontairement, certes. Mais il y avait de quoi faire sourire.

Un énorme bruit attira son attention. Elle pivota, lame sortie. Dans le mur derrière elle se trouvait un mur assez gros pour y passer une demie-tête. Elle fronça les sourcils, fixa le géant rouge, le mur, puis se frappa le visage de sa paume. Quel imbécile. Elle avisa à sa droite un rideau, et courut pour prendre l’inconnu par la main. Faire un trou dans la salle des profs n’était jamais une bonne idée. Elle devait se sauver et vite, si elle ne voulait pas payer pour ses conneries. En courant, elle arracha le rideau de son support, et le lança au géant, le laissant se cacher comme il le pouvait.

Elle ne s’arrêta que quand elle fut sûre que personne n’aurait eu la patience de les suivre jusque là, et poussa un soupir de soulagement.

Willmore : C’était moins une.

Elle chercha frénétiquement dans ses poches de quoi permettre à l’exhibitionniste de s’exprimer, et sortit une craie, qu’elle avait oublié de rendre à la fin de son premier cours de maths. Bon. C’était toujours mieux que rien.

Willmore : Tiens, ce n’est pas génial, mais c’est mieux que rien.

Elle lui offrit un sourire compatissant, et croisa les bras sur son armure.

Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Dim 9 Déc 2012 - 16:23
Y'à quelq'un ?

Quelques pierres du mur tombèrent, laissant une scène plutôt insolite à la vue des professeurs qui étaient présents. Sous la nudité du jeune homme, la demoiselle tourna aussitôt les talons, le visage figé dans une incroyable rougeur. Toujours nerveux, il sentit le vent glisser entre son entre-jambe. Fissa, la jeune demoiselle vêtue d'armure s'empressa de saisir la main du géant et de l'emporter, à son tour, dans une course folle dans les couloirs. Le vent filait encore plus et cela le gênait encore plus. En passant, Vyhdôsa vit une bande d'élèves qui crièrent en groupe en voyant sa plastique. Il ravala sa salive, pensant qu'il était déjà fichu à peine arrivé ici. Son interlocutrice lui envoyât alors un drap de rideau qu'il entourât aussi rapidement et grossièrement que possible afin de cacher ses parties sensibles. Après un nouvel autre moment à courir, ils s'arrêtèrent enfin, soufflant de nouveaux comme de boeufs. Il profita de cet instant pour remettre le plus correctement possible sur son corps et le serrer comme jamais afin qu'ils ne puissent pas retomber. Il regarda la jeune demoiselle avec un sourire incroyablement gêné.

Elle soupirait de satisfaction, lui, se désolait d'avoir agis comme ça. Il avait fait plutôt bonne figures avec ses deux premières rencontres mais là, que dire ? Elle fouilla ses poches et lui balançât un objet tout blanc. Il la saisit, manquant de peu de l'écraser. Une légère poudre blanche tâchait ses mains creusées. Il fixa son attention sur celle-ci, se demandant ce que cela pouvait être. Après le "stylo" en voilà une autre chose. Il fléchissait alors ses jambes et commençait à mimer les gestes sur le sol, écrivant comme il le pouvait. La craie était vraiment petite et pas pratique à utiliser entre de gros doigts boudinées. Il jura mais finit par réussir à marquer ce qu'il voulait dire :

Je suis sincèrement désolé pour...hum....tout ça... Je ne recherchais que de l'aide, un guide pour m'aider à trouver une "classe" et une chambre également, d'après ce que d'autres personnes m'ont dîtes. Hum...Désolé pour les vêtements, le trou dans le mur et la porte, je ne l'ai pas fait exprès

Il finit par se poser en tailleur sur le sol, se décalant un peu plus pour marquer à la "craie" d'autres phrases. On aurait pus croire à des dégradations, des graffitis, tellement c'étaient mal écrits. Il rajouta alors autres choses en se courbant un peu plus le dos pour continuer la "discussion" :

Je m'appelle Vyhdôsa, je viens d'arriver, enchanté de te connaitre... ?

Il laissait un court instant couler. Est-ce que cette académie des Dieux, il y avait des surveillants ? Si c'était le cas, avec les écrits du géant aux cheveux pourpres, il serait bien encore perçu, le bougre...Espérons que non ! Il attendit alors la réponse de la jeune femme qui avait croisée ses bras dans son armure. Armure qui était étonnante à voir, d'où pouvait-elle donc provenir....
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Sam 22 Déc 2012 - 21:51

Au moins, ce géant inconnu avait eu la décence de se couvrir. La plupart des personnes à qui elle imaginait donner une tenture pour se camoufler se seraient sans doute contenté de l’enrouler ou de cacher les parties intimes. Bon. Elle avait couru sans réfléchir, sans penser un seul instant que cela puisse… lui faire mal. Avec son rideau entre les pattes il lui faisait penser à un bambin en couche-culotte. Ce qui rendait la situation d’autant plus tordue que ce grand rouquin n’avait rien de comparable avec un bambin, sinon son air perdu.

La craie qu’elle lui avait donnée faillit être écrasée par ses grosses paluches. Cet inconnu était une véritable force de la nature. Tout en lui respirait la force tranquille, pas même travaillée. Il lui semblait que cet homme avait toujours été grand, fort, maladroit, aussi. Son écriture ressemblait à des pattes de sauterelles écrasées, et ses dessins n’avaient pas meilleure mine. Pourtant, elle la déchiffra avec autant de facilité que si elle avait toujours parlé cette langue, sa langue. Quelle langue au juste ? Son cerveau enregistrait et déchiffrait ce qu’il écrivait aussi facilement que s’il l’avait rédigé directement dans sa rétine. Être apprenti-déesse avait du bon.

Elle n’avait pas vu totalement faux. Il était perdu, complètement perdu. Comme elle lorsqu’elle était arrivée. Mais surtout, il était tout seul, et ne savait pas à qui s’adresser pour avoir un endroit où dormir ni des cours à prendre. Elle l’imaginait mal s’asseoir derrière les petits bureaux de la Deus Academia. Il aurait sans doute l’air ridicule au milieu d’autres jeunes adolescents, dont certains n’avaient pas encore quinze ans. Son visage se fendit d’un sourire rassurant. Elle serait son guide, puisqu’il lui demandait son aide.

Willmore : Je suis Willmore Darwin, Vyhdôsa, enchantée de te connaître... même dans ces conditions.

Elle se balança sur ses pieds, réfléchissant à l’ordre dans lequel elle devait lui donner des informations. Elle qui était si procédurière avait souvent du mal à mettre ses idées bout à bout de manière sensée. Elle était trop habituée à recevoir des ordres et des directives pour oser prendre ses propres initiatives. Mais là, elle n’avait pas le choix.

Willmore : Je ne sais pas si tu connais le principe d'un lycée... d'une école. Mais pour trouver ta chambre, il faut que tu ailles voir lesquelles sont libres directement dans le dortoir, ou que tu demandes la création d'une nouvelle chambre, comme moi je l'ai fait en arrivant. Pour tes classes, hmm...

Elle l’imita en s’asseyant à côté de lui. Ou plutôt, en se mettant à genoux, pour lui cacher sa culotte. Sa jupe, de combat, était assez courte pour qu’elle renonce à nombre de positions d’assise. Croiser les jambes en faisait partie. Le mimétisme était une tactique courante qu’elle avait adoptée à sa mort. Cela lui permettait de se rapprocher inconsciemment de son interlocuteur, et de se mettre à son niveau. Au moins, elle était sûre d’être écoutée.

Willmore : Il te faudra d'abord avoir un uniforme. J'ai trouvé le mien sur mon lit. Pour résumer... tu n'as qu'à choisir une chambre, et le reste sera fait, tout seul.

Elle joua avec une mèche de ses propres cheveux. Elle ne savait pas d’où venait ce colosse en culotte courte, mais il lui donnait maintenant l’impression d’un gladiateur. Un champion d’une contrée lointaine où l’épée parlait plus que la langue. Un combattant, sans aucun doute. Comme elle. Sauf que lorsqu’elle l’avait frappé, c’était elle qui avait eu mal. Mieux valait alors s’en faire un allié, plutôt qu’un ennemi. Et pour ça, une seule solution : discuter.

Willmore : D'où viens-tu, Vhydôsa ?

En dehors du fait qu'il était à moitié nu ils n’étaient , après tout, pas pressés.
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Mer 9 Jan 2013 - 15:25
Y'à quelq'un ?

Il l'écouta avec un sérieux indéniable. Son menton massif, accompagnant sa mâchoire carrée, dessinait des gestes de haut en bas. Il comprenait certaines choses. L'école ? Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Jamais il n'avait entendu ce mot, encore moins sa signification mais il imaginait bien l'apprendre tôt ou tard. Une chambre à couchée, ça, il comprenait par contre et ça devait être son objectif à atteindre à présent. Oui, trouver une chambre ! Il levait le poing furieusement démontrant son envie d'avoir une chambre et d'après les moyens, l'architecture des lieux, ces "chambres" devaient être bien meilleures que le sol des dunes sableuses ou encore d'un tapis de pailles improvisées. Willmore se mit à genoux, comme si elle priait, quoique, elle protégeait sans doute ses dessous de guerrières amazonesques. Vyhdôsa descendit le regard vers son bout de tissus et se gratta la tête, nerveusement toujours, en dépit d'une réaction totalement involontaire. Quelques gouttes de sueurs perlaient sur son front, son visage prit une expression délicate quand finalement, sa compagne guerrière lui posa une question. Une question qui fit palier son visage de géant. Il repensait alors à sa soeur, sa vie d'esclave, dans les galères, à travailler pendant d'innombrables heures sous les coups des fouets claquants.

La craie se remettait en route sur le sol froid du bâtiment.

Je viens d'Egypte, lieu où le soleil ardent tapait le sol de sa chaleur titanesque. Je suis...enfin j'étais un esclave...du moins ma soeur y était, je n'étais qu'un forcené obliger de travailler sous les fouets dans les galères.

Sous le coup d'une colère soudaine, il écrasa le reste de la petite craie qu'il tenait entre ses doigts potelés. Il pestiféra dans son mutisme et secoua ses mains vers Willmore, s'excusant sa réaction exagérée. Il avait écrasé le restant de ce qui pouvait l'aider à parler. Quelle poisse. Puis, souriant avec gêne, il posa sa grosse paluche sur les cuisses de Willmore, la relevant vers sa jupe et surtout vers son armure, son visage exprimait l'inconnu. Qu'était-ce donc cette chose qui lui couvrait le corps, relié par des bouts métalliques ? Une armure ? D'où est-ce que cela pouvait provenir, il voulut à son tour lui demander d'où elle venait alors il ne pouvait le faire que par des gestes. En espérant qu'elle puisse le comprendre, ce géant totalement paumé.

Cylná kyemmynt, di huic vuid my ruhda mà buin ma luib ! Sydac-sue dy dnuhlra ta tápema cahdesahdyma, d'ac bena xi'iha kuhwacca ad d'yc jic dy luilra-limudda ? Bvv, jejasahd xia za biecca bnahtna ma taccic cin due ! Di jannyc, ladda hyhy, z'ah yinye vyed xi'iha puilráa à dy bmyla..

Pour des raisons inconnues, cette voix venait de squatter l'esprit du Géant. Bordel ! Pourquoi à chaque qu'on parle de son passé ou autre, il est toujours obligé de rappliquer avec sa voix rauque et son langage d'abruti consanguin !? Le géant fronça énergiquement ses sourcils, sans doute Willmore le prendrait pour un fou mais il ne pouvait tout de même pas lui dire qu'il entendait une voix dans sa tête, si ?
Invité
avatar
Invité
Re: Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore] - Jeu 25 Avr 2013 - 13:44

Joli rp ! Mais puisque Willmore ne répond plus, je clôs.

Vyhdôsa : 310 xps
Willmore : 315 xps

Xps attribués : Oui

Une arrivée fracassante, wtf ! [Pv Willmore]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une arrivée... fracassante!
» Arrivée fracassante au Royaume des deux déesses ! [PV Tim' et Hum']
» Une arrivée.. fracassante ! [PV Cléa]
» Une arrivée fracassante [libre pour 5 personnes]
» Arrivée de Houille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment administratif-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page