Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 ça commence bien...

 
Invité
avatar
Invité
ça commence bien... - Mar 13 Nov 2012 - 17:27
Est-il bien normal de rester allonger par terre dans public? Probablement pas... Néanmoins, si plus de monde le faisait, ce serait sans doute rentré dans la norme depuis bien longtemps. Le fait d'être allonger par terre aurait peut être encore put passer si au moins, la forme affalée sur le sol n'avais pas été en train de baver devant la porte close de la cuisine d'où s'échappait un parfum envoûtant.

"Maaaaanger..."

Il faut avouer pour la défense de la jeune Sasha (puisque c'est bien évidemment elle qui était en train de mourir de faim devant une cafétéria en plein milieu d'une académie, à deux pas de la cantine.) que les émotions qui l'avaient secouée ces deux dernières heures auraient mit n'importe qui en appétit! Elle, la louve solitaire venant de la famille la plus dis-fonctionnelle au monde, elle allait devenir une déesse où quelque chose dans le genre!
Un grondement terrible retentit et Sasha roula sur le ventre en couinant. Des images de sanglier, de chevreuil et de cerfs grassouillets défilaient devant les yeux de la jeune louve. Son paquetage l'attendait bien sagement, ce qui est normal pour un paquetage.

"Il faut que je maaaange!!"

Sasha se redressa, semblable à un zombie autiste. Son regard errait dans le temple comme si elle s'attendait à voir surgir un plat de steaks crus... On l'avait abandonnée ici, seule et affamée, sont dernier repas remontant à un peu plus d'une heure! Les narines frémissante, elle tentait frénétiquement de capter l'odeur d'une quelconque nourriture connue. Elle avait connu la faim, la vrai. Depuis, elle ne s’arrêtait de manger que lorsque sont estomac était prés à exploser. Heureusement, son organisme hybride lui permettait de survivre aux doses monstrueusement élevées de viande qu'elle ingérait.

"Je dois... trouver... manger..."

La jeune louve regarda d'un air affamé un chat qui passait par là... L'animal miaulant et ronronnant s'approcha de la jeune fille puis se ravisa au dernier moment, sentant bien que le moment était mal choisis. Sasha envisagea de mâchouiller le cuir de sa petite valise puis décida qu'il était plus que temps de se motiver et de trouver un moyen d'entrer dans cette cuisine! Il aurait bien sûr était plus légal et plus logique de passer par la porte d'entrée et d'aller demander un repas comme tout élève normal mais, Sasha ne croyait pas à cette histoire de dîner gratuit et la vie lui avait appris que si elle voulait quelque chose il valait mieux qu'elle se débrouille seule pour l'obtenir!

Se redressant dignement, elle se secoua comme un chien mouillé et prit une profonde inspiration. La porte n'était ni solide si inviolable aussi la gamine se fit un devoir de la forcer discrètement. Dissimulant son petit paquetage prés des poubelles elle se glissa dans les cuisines.

*Prudence, personne ne laisse sa nourriture seule et sans surveillance comme ça ...*

Sasha se glissa accroupie le long des placard et s'approcha de la grosse marmite qui émettait de délicats "blob blob" . Elle l'ignora et continua son chemin jusqu'à la chambre froide qu'elle entrouvrit. La louve émit un grondement de joie et murmura:

"La chasse est ouverte!"

Aussi silencieuse qu'une ombre elle se glissa dans le froid mordant et contempla le morceau de boeuf qui pendait à son crochet et qui semblait lui crier 'mange moi!'. Comment résister à une telle invitation? Les crocs et les griffes de Sasha s'allongeaient déjà et elle salivait d'avance en pensant au plaisir qu'elle aurait à dévorer toute cette viande crue! D'un bon, elle s'agrippa au quartier de viande et tous deux tombèrent lourdement sur le sol. A partir de ce moment là, le festin commença. La gamine n'avait plus d'humaine que la forme. Ses crocs s'enfonçaient dans la viande tendre et juteuse comme dans du beurre.

Un long moment plus tard, Sasha se redressa, barbouillée de sang et de viande mais l'esprit en paix. Elle allait pouvoir affronter ce lieu agité et bruyant et tenter de comprendre ce qui se passait ici. Un petit rot lui échappa et elle ressortit rapidement de la chambre froide avant de mourir congelée. La douce chaleur de la cuisine la frappa de plein fouet et la sauvageonne ne put retenir un bâillement. Un gros tas de sac de patate vide lui sembla tout désigné pour une petite sieste. Se faufilant entre les morceaux de toile rêche, la gamine s'enroula dans sa queue et s'endormit comme une masse. Quiconque serait entré à ce moment là aurait eut le privilège d'entendre un paquet de sac ronfler!


Dernière édition par Sasha Valentyne le Lun 26 Nov 2012 - 23:20, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Mer 14 Nov 2012 - 19:26
-FOR AMERICAAAAAAAAAAAAA

Un cri de guerre, retentissant du bâtiment le plus reculé de la deus academia, poussé par la bête la plus féroce qui puisse exister, faisant trembler les bâtiments comme le sang des habitants. Bon ok il venait juste du grand temple et les seuls trucs que ça a fait trembler c'est les tympans des gens qui l'ont entendu. Mais avouez que ça faisait classe!...Nan? Bon. Il n'empêche que ce cri de guerre, provoqué par la plus terrible des créatures, nommée la faim, avait poussé le plus grand des soldats américains à courir en direction de l'endroit le plus prisé et sacré de cet endroit. Non pas le temple ou l'église, la cafétéria. Prenant toute son énergie, et son aspirateur dyson octroyé par les divins directeurs de cette académie, il se tapa un sprint plutôt phénoménal, projetant sur le côté toute personne se trouvant sur son chemin. Toute façon c'étaient des communistes.

Arrivé devant le bâtiment recherché, il ouvrit la porte avec un grand coup de pied suivi d'une pose classe de soldat américain. Un homme habillé en rouge et portant un masque ridicule l'aborda pour lui demander la raison de son geste, et il l'envoya quelques mètres plus loin, histoire de lui apprendre à déranger un américain en mission. Il chercha quelques minutes l'endroit où il stockait la nourriture, afin de trouver le steak tant convoité. Celui qui pourrait le rassasier, lui, le grand, l'ultime, soldat d’Amérique. Il ouvrit une grande porte à coup d'aspirateur, et vit rapidement que...Y'avait rien. Enfin si y'avait bien des légumes et autres ingrédients chelou mais Djebel lui il avait besoin de viande rouge bon dieu! Il alla dans une pièce réfrigérée et remarqua qu'il y avait plein de viande, et aussi que c'était un joyeux bordel. Du sang partout, un vrai carnage. Ça lui rappelait ses jeunes années dans l'armée tiens.

Se retournant pour chercher quelque chose d'autre il remarqua un sac de patate. Mais genre un sac à patate de la mort qui tue. Pas le p'tit sac à patate qui sert à rien, j'vous parle du SAC A PATATE! Le genre que vous avez jamais vu. Et en plus il ronflait et...Wait. Un sac à patate qui ronfle? C'est louche. Très louche. Sortant son aspirateur et mettant son bandeau (peut être l'inverse, faites vous votre avis), il fit une mission commando sur les deux mètres qui le séparaient de ce sac sataniste, et peut être même communiste! D'un coup de couteau aussi délicat qu'un putain de bulldozer détruisant une maison il ouvrit le sac et découvrit...Quelqu'un. Avec une queue et des oreilles de chat. A première vue une femelle. Il mis son aspirateur en route, avant de le mettre sur la personne qu'il venait de découvrir en criant:


-QU'ES TU DONC VILE CREATURE SORTIE TOUT DROIT DU SAC A PATATE MAUDIT?!
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Dim 18 Nov 2012 - 11:28
*J'suis où là?*

Sur un toit visiblement. En haut d'une tour immense plus précisément. Et, apparement, en plein milieu d'une immense foret...

*Questcequ'une tour fait au milieu d'une foret ?*

Un rafale de vent la poussa en avant, plus au bord, toujours plus au bord. Le vide l'attirait comme l'appel des sirènes... Un piaillement sortit cependant la louve de sa contemplation.

*Une buse?*

L'animal la dévisageait de ses yeux sans expressions. Elle ouvrit le bec comme pour dire quelque chose et :


-QU'ES TU DONC VILE CREATURE SORTIE TOUT DROIT DU SAC A PATATE MAUDIT?!

Sasha émergea brutalement de son rêve, les yeux équarquillés de surprise. Un bruit de tempête lui vrillait le cerveau et une montagne de muscle la regardait sauvagement et bien que la position, dans laquelle il se trouvait prétait à rire, la jeune fille était tellement terrorisée qu'elle avait du mal a saisir l'ironie de la situation. La petite louve se redressa d'un bond et se rencogna contre le mur, tous crocs dehors, la queue ébourriffée et les oreilles plaquées au crâne. Tentant de maitriser le grondement sourd qui montait de sa poitrine, Sasha inspira profondément, les yeux mi-clos. L'homme était visiblement agressif même s'il y avait quelque chose de théatral dans sa façon de la menacer du bout de son ... étrange appareil terriblement bruyant. Elle le dévisageait, scrutant chaque détails avec attention. Elle découvrit ses quenottes tranchante un peu plus en guise d'avertissement.

La louve avait completement retrouvé son calme désormais et comptait bien reprendre le contrôle de la situation ! Elle prit de nouveau une profonde inspiration, en profitant pour mémoriser l'odeur de l'inconnu, et un large sourire éclaira soudain son visage:

"Tu pourrais pas enlever ce truc de mon visage! "

Battant des cils et minaudant comme une courtisane elle s'accroupit lentement, comme elle l'aurait devant pour un animal sauvage:

"On va discuter de ça tranquillement autour d'un bon steack cru ?"

Et soudain, alors que son sourire factice n'avait pas encore quitté, la gamine écarta l'aspirateur braqué sur elle, prit son élan et bondit par dessus Djebel. Elle atterit souplement derriere lui un sourire sincère éclairant ses traits enfantins:

"Tu sais que c'est trés malpoli de réveiller une fille qui fait une sieste réparatrice !"

Essuyant d'un revers de la main négligeant le sang qui barbouillait son visage, elle se hissa sur le plan de travail et tira la langue à son agresseur inconnu. Il ressemblait à un chasseur... Enfin, à une caricature de chasseur! Sasha décida soudain qu'elle ne voulait plus rester là, que ce type était trop menaçant et l'air de la cuisine trop irrespirable. D'un nouveau bond, elle détala et sortit comme un boulet de canon de la cuisine.

Un instant désorientée par la lumière, elle s'élança sur sa droite pour aller se planquer derrière les poubelles et tenter de rassembler ses esprits.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Lun 26 Nov 2012 - 22:47
C'était une belle journée, enfin une journée comme une autre. Je n'avais pas de cours à donner ce jour là, ni l'envie d'aller à la bibliothèque. Je n'avais pas non plus envie d'aller à ma chambre et me faire un roupillon, ni même l'envie d'aller boire un verre dans un lieu connu de seulement quelques privilégiés dans l'Académie. Non décidément rien ne me tentait vraiment aujourd'hui. Du coup je faisais la chose la plus...non disons plutôt la moins ennuyante qui soit, je me promenais. Ce n'était pas que je n'aimais pas me promener, juste que j'avais déjà arpenté de longs en large toute l'Académie. Certes il me restait encore des endroits et des pièces secrètes à découvrir...mais si je les découvrais si facilement elles ne seraient justement plus secrète. Non, à dire vrai c'était un journée un peu monotone, une journée où j'avais le blues.

Bien entendu, j'étais heureux au fond, très heureux même. Ma vie sur la Deus Academia était certainement autant passionnante que celle sur Terre, et avec les jours se succédant, les choses devenaient de plus en plus intéressantes. Mais qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Ce jour là, c'était simplement un jour où j'étais moins en forme que d'autre. C'est pourquoi j'errais sans but précis dans l'Académie, enchaînant les cigarettes à un rythme effréné...comme d'habitude me direz vous. Je laissais mon regard se balader, mais je ne faisais pas attention à grand chose. J'étais surtout en pleine réflexion.

Plongé dans les entrailles de mon pouvoir, j'assistais à la vie de tout les êtres humains vivants sur Terre. Je pouvais les voir marcher, manger, dormir, manger, se laver, faire l'amour, se mentir, s'apprécier, travailler, faire du sport, se suicider, avoir des accidents. J'en voyais certains mourir et en même temps d'autres venir au monde. Tout ça sur 7 milliards de personnes à la fois, à peu de choses près selon les naissances et les décès. J'étais un Dieu Omniscient, capable de voir tout ce qui se passait sur terre. Pire que ça, je retenais absolument tout. J'étais certaines de pouvoir formuler chaque conversation, au mot près, de tout les habitants de ce monde depuis la naissance des premiers hommes. C'était assez effrayant, mais plus vraiment dérangeant. Au début être témoin de tout ceci me donnait l'impression de ne pas être seul. Mais avec le temps et un peu d'expérience, je m'y étais habitué. A dire vrai, si je ne pouvais plus voir tout ceci, je ne me sentirais certainement plus le même.

Et à ce moment là, je m'allumais une cigarette, remarquant d'un œil que je passais près de la cafétéria. Je vis aussi une espèce de masse rousse venir se planquer près des poubelles derrière le bâtiment. Je levais un œil interrogateur vers les conteneurs à ordure...n'ayant pas vraiment fait attention, je ne savais dire ce que j'avais vu. On aurait dit une sorte de renard...mais je n'en avais jamais vu sur l'Académie. Les seules bêtes que j'avais eu le malheur de rencontrer dans le coin étaient d'ailleurs beaucoup moins sympathique qu'un renard. Ma cigarette au coin de la bouche, les mains ans les poches, je m'avançais tranquillement vers les poubelles.

Je déplaçais une poubelle pour voir un spectacle des plus étranges. Bien entendu mon pouvoir ne fit qu'un tour, et j'en su très vite autant sur elle que si j'avais été témoin de toute sa vie. Elle s’appelait Sasha Valentyne et croyez moi, personne n'aimerait vivre sa vie. Une mère affreuse, une famille nombreuse et pauvre. Des enfants laissés comme esclave, la mort du frère pour qui elle nourrissait un amour presque incestueux. C'était déjà un triste tableau, mais la suite était pire. Forcée à tuer son dernier frère, enchaînant les combats encore et encore...jusqu'à ce qu'elle mette elle même fin à ses jours. Cependant, c'était une sorte de mi jeune femme, mi renard ou louve au pelage roux que j'avais sous les yeux, pas la fille qu'elle était de son vivant. Je n'en étais pas vraiment choqué, je commençais à avoir vu bien trop de choses étranges sur l'Académie pour être impressionné par si peu. Autre détail, à la fin de sa vie, elle était plus monstre qu'humaine...et là, bien que d'apparence plus monstrueuse, elle semblait plus humaine. Certes elle semblait apeurée, mais plus parce qu'elle semblait avoir été dérangée qu'autre chose. Je n'en savais encore rien, mais je me fis cette hypothèse, avait-elle, de la même façon qu'une autre de mes connaissances, perdu une partie des souvenirs de son vivant pour semblez aussi...disons normale.

Bref, toutes cette réflexion durant une petite seconde ou, physiquement parlant, j'avais regardé la dénommé Sasha, cachée, presque roulée en boule à même le sol, avec de grands yeux surpris. Mais mes yeux prirent une expression chaleureuse et accueillante, je retirais ma cigarette de ma bouche et étirait mes lèvres en un sourire radieux.

- Tu sais Sasha, même si tu es à moitié un animal, tu es bien trop jolie pour traîner dans les poubelles.
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Mar 27 Nov 2012 - 22:21
Plongée de lointaine pensés, Sasha s'était mise à somnoler certaine de la sécurité de la cachette qu'elle s'était trouvée. Nan mais sèrieux, existe t'il d'endroit plus sûr que derrière une poubelle? C'est vraiment pas le premier endroit où l'on irait chercher! Enfin bref, la jeune louve avait sentit l'intrus avant même de le voir.

*Si j'le calcule pas, il me verra pas!!*

La gamine enfonça un peu plus sa tête dans ses épaules et aplatit ses oreilles sur son crâne. Retenant sa respiration, elle se concentra de toutes ses forces pour devenir invisible. Son premier contact avec les êtres vivants de cette académie l'avait passablement refroidie et elle n'avait plus qu'une envie, trouver la forêt la plus proche et se fondre dans la douce pénombre rassurante. Mais évidemment, comme rien ne se passe jamais comme on voudrait, l'intrus à la cigarette se dirigea directement vers l'endroit où elle avait élu domicile et déplaça son seul rempart contre le monde extérieur. Un léger sursaut secoua Sasha qui se recroquevilla un peu plus. Mais le nouvel arrivant se contenta de rester et de la dévisager en souriant. Instinctivement Sasha souleva légèrement ses lèvres pour découvrir ses crocs acérés mais se contrôla bien vite. Si elle commençait à attaquer toutes les personnes qui croisaient son chemin, la vie risquait de devenir plutôt compliquée... Amusante certes mais compliquée.

*Rester zen, sourire, trouver une ouverture, fuir.*

La gamine s’aperçut qu'elle retenait sa respiration et prit une profonde inspiration. L'odeur de l'homme aux cheveux blond la frappa et ses iris s'étrécirent un instant avant de reprendre leur taille naturelle. Au moment où elle allait trouver une excuse pour se défiler, il prit la parole coupant net son élan. Cette fois la sauvageonne ne brima la louve en elle et quand elle se redressa lentement ses pupilles étaient d'un bleu glacial et il y brillait une sauvagerie à peine contenue. Un grondement sourd montait de sa poitrine. Elle passa sa langue sur ses lèvres barbouillées de sang et s'appuya nonchalamment au mur, puisant dans le caractère de sa louve pour chasser la peur et l'agitation qui bouillonnaient en elle. Après une seconde de silence elle prit la parole d'une voix rauque:

"Première question : Comment tu connais mon prénom ?"

Sasha avança d'un pas, trouvant cette situation de plus en plus amusante:

"Deuxième question : Tous les humains sont aussi malpoli que toi? 'Demi-animale'? Pas terrible pour aborder une fille ça! "

La louve avança encore un peu, les yeux rivés dans ceux de son interlocuteur, le visage soudain éclairé d'un immense sourire qui révélait toutes ses petites quenottes pointues. Elle se balançait d'un pied sur l'autre comme si elle s’apprêtait à détaler à chaque seconde. Elle n'était plus qu'à quelques centimètre de l'homme, si prés qu'elle sentait la fumée de sa cigarette lui piquer le nez. Sa longue queue battait l'air trahissant son amusement plus encore qu'un quelconque sourire. Elle grogna encore, un peu plus fort cette fois.

"Alors, t'es qui? Fais gaffe, j'pourrais décider d'te grignoter une extrémité ou deux selon ta réponse!"

Sasha se lécha les lèvres en exagérant bien le mouvement affichant une mine faussement affamée.
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Sam 1 Déc 2012 - 13:12
A peine je lui eus adressé la parole qu'elle se redressa tout doucement. Dans ses yeux azur brillait une sauvagerie sans pareille. Un lourd grondement sourd semblait monter du fond de ses entrailles tandis qu'elle me toisait de son regard effrayant. Je pense que j'aurais put être effrayé, si elle n'avait pas été si petite et si mignonne quelque part. J'avais toujours apprécié mes élèves ainsi que les animaux, elle avait tout pour me plaire. Pas effrayé, je fus cependant assez gêné, me demandant ce que j'avais bien pu faire pour susciter chez elle une telle réaction. Je n'attendis pas longtemps pour le savoir, je connaissais son prénom. C'est certain que l'entendre dire par un parfait étranger avait de quoi rendre inquiet, surtout chez une fille au caractère sauvage comme elle. Je reculais donc de quelque pas, histoire de ne pas trop l'oppresser.

Elle s'approchait de moi d'un air assez menaçant tout en me posant une nouvelle question. Elle avait raison, lui dire qu'elle était à moitié animale manquait cruellement de tact. Mais bon, je n'inventais rien, j'avais même été très franc. Je voulus lui répondre, mais le sourire qu'elle me lança tandis qu'elle continuait de s'approcher de moi me désarçonna. Je ne saurais trop dire si elle essayait d'être agréable ou effrayante. Son sourire découvrant ses petites dents pointues était quand même très particulier. Finalement, elle se retrouva vraiment très proche de moi, me toisant de sa petite taille, les yeux dans les yeux. Elle me posa une dernière question, me demandant qui j'étais...et ponctua le tout d'une menace.

Je fis tomber mon mégot au sol sans lâcher son regard. Gardant mon sourire bienveillant sur le visage, le regard attendri.

- Disons alors une jolie fille avec un je-ne-sais-quoi de...sauvage.

Je levais ma main doucement et lui ébouriffais les cheveux. Je m'amusais certainement autant qu'elle, nous avions simplement des techniques particulièrement différentes de le faire. J'attrapais alors une poubelle et m'asseyait dessus. Je m'allumais une nouvelle cigarette puis annonçais tranquillement.

- Je suis le professeur d'histoire de cette Académie, Pietro Alighieri, mais ici en dehors des cours tu peux m'appelles simplement Pietro. En tant que professeur je me dois de connaitre les élèves, les anciens comme les nouveaux...

Un joli mensonge dans ce que je venais de dire, mais bon, elle allait devoir s'en contenter. Restait encore le dernier détail de cette étrange petite rencontre. J'allais jouer avec le feu mais bon, je me savais capable d'encaisser sir cela devait arriver. La cigarette coincée au coin de la bouche, je relevais sur mon bras droit, la manche de ma chemise et ce jusqu'au coude. Je tendis mon avant bras vers elle. Mon air était déjà plus sérieux.

- Maintenant à toi de voir si tu veux me faire confiance ou pas...si tu veux me croquer, ne te dérange pas, mon bras est là pour ça...je ne me défendrais même pas.
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Lun 3 Déc 2012 - 0:37
Les humains sont vraiment des êtres étonnants. Aucun d'entre eux ne réagit de la même manière dans une situation similaire. Sasha se vantait pourtant de pouvoir prévoir toutes les réactions de ces êtres relativement primitifs. Mais à chaque fois qu'elle pensait avoir tout vu, elle se faisait surprendre. C'était ça qu'elle aimait tant chez ces créatures fragiles. La louve se força à effacer le sourire qui barrait son visage pour prendre une expression aussi sérieuse que le dénommé Pietro. Il semblait aussi désireux de jouer qu'elle même si sa tentative de provocation relevait plus la stupidité que de toutes autres choses! Levant lentement la main, l'enfant sauvage attrapa le poignet de son interlocuteur et l'attira vers sa bouche sans lâcher l'homme des yeux. Elle sussure de sa voix la plus rauque:

"Tu connais l'expression se jeter dans la gueule du loup?"

Un éclair de malice passe dans ses yeux. La louve entrouvre ses lèvres charnues et les pose sur l'index de Pietro. Du bout des dents, elle mordille chaque doigts. Lentement, Sasha remonte le long de la main pour s’arrêter sur l’intérieur du poignet qu'elle pique légèrement de ses canines aiguisées. Son souffle chaud effleure la peau de sa "victime" et la jeune fille s’imprègne de l'odeur du professeur. Elle la mémorise et la range dans un coin de son esprit.

*ça peut servir!*

Pour être certaine que son compagnon de jeu se souvienne de ce qu'il en coûte de taquiner un loup, Sasha enfonce ses crocs dans la chair de l'avant bras, juste assez pour laisser une légère marque puis elle se redresse vivement:

"Tu as vraiment l'air trop indigeste! Même mon estomac en béton pourrait pas t'digérer j'suis sûre!"

Elle tourbillonne, bondit et se perche en équilibre sur une poubelle. Un léger sourire éclaire son visage quand elle demande:

"T'es prof d'histoire ? Mais l'histoire de qui ? Pourquoi on devrait apprendre l'histoire des autres? J'ai déjà du mal avec la mienne!!"

Soudain, elle se demande si elle ne devrait pas faire preuve d'un peu plus de respect pour ce "professeur". Il semblerait que dans la hiérarchie de l'académie, Prof soit l'équivalant de dominant dans une meute. Sasha incline la tête et recherche de quelconques signes de courroux. Car malgré ses pitreries et son air décontracté, la Louve se souvient bien de ce qui peut arriver quand un humain attrape une bête sauvage. Se mettant instinctivement sur la défensive elle finit par demander:

"T'es là pour me punir?"

Une petite moue craintive fais son apparition sur le minois de Sasha.
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Lun 3 Déc 2012 - 21:57
Elle attrapa mon bras comme prévu, la suite fut cependant plus déroutante. Au lieu de me mordre sauvagement jusqu'au sang comme elle envisageait de le faire au début, elle précéda à un rituel étrange. Elle commença par me mordiller le bout des doigts, ce qui je dois dire fut très amusant. Cela me rappela certains jeux de mon vivant avec certaines filles que j'avais connu. A la fin les choses tournaient généralement vers le sexe...mais ça n'avait au final rien à voir avec ce qui se passait actuellement. Elle me picota le poignent avec ses canines et marqua un temps d'arrêt. Je vis ses narines s'agrandir, elle était en train de me renifler. Après tout elle était à moitié animale, l'odeur avait certainement son importance. Pour finir elle planta plus sauvagement ses crocs dans mon avant bras sans pour autant me blesser. En serrant les dents je réprimais un gémissement de douleur.

Elle s'éloigna, bondissant sur une poubelle tandis que j'examinais mon bras. On voyait juste la marque des dents, et simplement deux petits trous très légèrement rouges là où s'étaient enfoncés les canines. Elle n'y était pas allée bien fort. Je remontais ma manche sur mon bras, la toisant d'un regard amusé tandis qu'elle m'annonçait que je devais être indigeste. Au fond je devais être un peu avarié, bien qu'avec un corps de 25 ans, j'en avais un peu plus de 78 en réalité. Une vieille carne en quelque sorte...je ne devais certainement pas être appétissant. En tout cas elle n'en resta pas là, demandant plus de précision sur l'histoire, comment je l'enseignais à quoi je servais. Trop de choses à la fois, il fallait lui mettre une frein.

- Tu sais je...

Je stoppais net ma phrase devant son air particulièrement changeant. Elle qui semblait si joyeuse quelques instants auparavant, s'amusant même à essayer de me faire peur, changea radicalement. Elle sembla se raidir, comme lorsqu'elle sa cachait derrière les poubelles, plus encore, elle semblait avoir peur de quelque chose. C'est sous cette apparence qu'elle me demanda si j'étais là pour la punir. Mes yeux s'écarquillèrent tout grands tellement j'étais surpris, où était-elle allé chercher ça ? Je pris une position bien plus décontractée et tentait d'arborer un visage le plus rassurant possible.

- Te punir, non, bien au contraire, je suis là pour t'aider, répondre à tes questions...c'est aussi à ça que sers un professeur.

J'aspirais une bouffée de ma cigarette et me pinçais l'arête du nez tandis que j'exhalais la fumée. Comment pouvais bien lui présenter la chose tout en essayant de la rassurer. La tâche n'était pas simple, mais si elles étaient toujours simples, vivre ne serait plus amusant. Prenant un air un poil plus sérieux mais néanmoins se voulant rassurant je continuais donc sur ma lancée.

- Tu vois l'histoire, j'enseigne l'histoire du monde, de tout ce qui t'entoure, c'est ça mon travail, et même si tu as du mal, je suis là pour t'aider à comprendre les choses. Tu n'as pas à avoir peur car en ce qui me concerne, je suis là pour t'aider, toi et tous les autres élèves.

Je me trouvais un peu maladroit dans ma démarche, mais pouvais-je vraiment faire mieux ? Le temps ne nous manquait pas, et peu importe le nombre de questions je me promettais de faire en sorte que la dénommée Sasha soit plus à l'aise lorsque nous aurions fini notre conversation. J'allais certainement avoir besoin de beaucoup de cigarettes...
Invité
avatar
Invité
Re: ça commence bien... - Mar 22 Jan 2013 - 1:43
Dommage que Djebel ai quitter le rp, Ainsi que Sasha. Je leur ai donnée des malus de exp à cette effet.

Sasha : 180 xps
Djebel : 40 xps
Pietro : 160 xps

Exp attribuée ? : OUI

Contenu sponsorisé
Re: ça commence bien... -
ça commence bien...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page