Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ]

Invité
avatar
Invité
Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Jeu 25 Oct 2012 - 18:53

'' Est-ce simplement un rêve ou enfin une réalité ? Pouvons nous vivre enfin heureuses pour toujours ? ''

Ce n'était peut-être qu'une simple petite phrase en apparence, un simple petit rien du tout. Mais ces quelques mots avaient une grande valeur dans les pensées et le coeur d'Aurelly qui ne rêvait réellement que de ça. Avoir une vraie vie enfin, une vie où elle et sa soeur pouvaient enfin arrêter de fuir tout ce qui les entourait. Pouvait-elle vraiment croire à cela? Aurelly avait de la misère à le croire réellement. Tout était trop beau pour être vrai. Tout était trop parfait. Elle était certaine que tout n'était qu'un pur rêve que tout allait revenir à leur vie d'avant où elle avait échoué. À protéger sa perle précieuse qu'elle avait jurée de toujours protégée de tout ce qui pouvait être mauvais. De tout. Elle avait promis. Alors même dans ce.. Rêve éveillé. Aurelly voulait uniquement une chose en fait. Elle voulait le bien-être de sa soeur avant tout. Elle pouvait être malheureuse elle, ce n’était pas important ce qu'elle ressentait. Seul comptait le bonheur de Fiora, si elle était heureuse, alors la protectrice serait heureuse aussi. Vraiment. Heureuse. Sa soeur était tout ce qui comptait à ses yeux et à son coeur, elle ne pouvait pas s'imaginer vivre seule sans elle. Non, elle n'y arrivait pas, c'était une tâche trop dure, une tâche qui lui brisait le coeur toujours plus quand elle repensait à cette possibilité. Elle voulait être pour toujours à ses côtés pou la voir toujours heureuse, elle ferait tout ce qu'elle pourrait pour qu'un sourire éclaire toujours et à jamais les lèvres et le visage de la prunelle de ses yeux. Son sourire étant la flamme éternelle de sa vie et de sa force. Elle n'arrivait pas à s'imaginer vivre rien qu'une journée sans le sourire de sa soeur. Fiora sans un sourire. Était une soeur malheureuse. Et Fiora malheureuse consumait le coeur d'Aurelly plus vite que le plus ardent des brasiers. La première née était véritablement prête à tout pour son bonheur. Prête même à lui....

Mentir... Elle ne pouvait pas lui révéler ce qu'elle avait fait après sa mort. Elle ne pouvait simplement pas lui dire cela. Elle ne pouvait pas lui expliquer sa motivation. Elle ne pouvait rien. Lui dire briserait aussitôt le coeur de sa précieuse jumelle et ça, elle voulait l'éviter. Fiora la douce et tendre princesse délicate et fragile. Elle ne devait pas apprendre tout cela. Sinon. Aurelly s'en voudrait éternellement. Sa soeur lui avait dit d'être heureuse pour elle, de vivre une vie joyeuse sans elle, mais cette simple demande avait été réellement trop dure à faire de la part de la jumelle maléfique qu'elle était. Elle n'avait pas été capable de comprendre le sens du mot joie et bonheur sans le sourire et la présence de sa moitié. Elle n'y avait vu qu'une noirceur indescriptible quand elle avait vu sa soeur lui être arrachée aussi brutalement et plutôt que tenté de lui rendre hommage à sa bravoure. Elle n'avait pas pu se retenir, elle avait dû rendre la monnaie de leur pièce aux citoyens de cette ville. Le pire dans cela était probablement bien sur le fait qu'Aurelly n'avait eu aucun remords à tuer d'autres êtres humains. Elle n'avait eu aucune pitié. Elle l'avait fait comme si plus rien d'autre ne comptait dans la vie. Elle avait tout fait pour son plus grand bonheur. Elle s'était vengée. Elle avait.. Fais ce qu'elle croyait juste à son avis. Sa petite soeur ne le comprendrait surement pas c'était sur et probablement qu'elle lui en voudrait, ce qui lui briserait le coeur doublement.. Alors, c'était pour ça qu'Aurelly la tendre et attentionnée protectrice allait lui mentir et dire qu'elle avait fait ce qu'elle avait voulu, mais qu'elle n’avait pas été chanceuse. C'était ça. Sa seule porte de sortie pour éviter la tristesse de sa princesse qu'elle aimait plus que tout. Elle allait faire en sorte qu'elle ne sache jamais la vérité. Et elle devrait faire attention aussi. Elle ne devait pas lui dire que son domaine à elle était la vengeance. Fiora ne pourrait comprendre que c'était la meilleure chose à faire selon elle. Se venger et tuer les gens du village pour leur montrer ce que ça lui faisait de perdre un être cher. Du moins tout cela c'était ce qu'Aurelly pensait. Peut-être Fiora penserait autrement qu'elle. Du moins, ça ne pouvait être rien d'autre que ça. Fiora aurait pensé autrement qu'elle.

Un dilemme s'imposait à la prétendante de la vengeance. Un dilemme peut-être résolu en apparence. Mais Aurelly se sentait mal de mentir à sa soeur. Elle n'aimait vraiment pas cela. Mais elle y était obligée. Pour protéger son sourire, pour protéger sa joie. Elle devait tout faire pour la garder joyeuse. Pour toujours. Qu’ite à mourir et à perdre tout ce qu'elle avait pour que sa soeur soit pour toujours souriante..

- Il fait beau aujourd'hui, soeurette, tu ne trouves pas?

La tête légèrement inclinée toujours bourdonnante de pensées contraires, Aurelly fixa sa soeur de ses deux rubis miroitants. Elles étaient depuis quelque temps dans cette fameuse académie et pour une rare fois, elles avaient un peu le droit à du repos. Aurelly en avait donc profité pour proposer une petite sortie à sa soeur. Aller se promener dans le parc proche de l'école leur ferait le plus grand bien, du moins c'était ce qu'Aurelly avait vanté les mérites devant sa jumelle pour qu'elle accepte. Elle avait eu cette idée-là surtout pour qu'elle puisse enfin prendre un moment de recul pour se retrouver comme avant pour prendre du temps pour elle. Aurelly ne voulait être seule avec sa soeur, seule avec elle pour discuter de tout et rien, mais surtout de leur vie.. Et de leur sentiment. Voir de leur pensée? Aurelly voulait seulement prendre plus de temps pour écouter sa soeur, savoir ce qu'elle pensait de ce lieu, savoir si tout allait bien à son avis. Elle voulait tout faire pour que tout soit parfait pour elle. Alors, elle l'avait invitée au parc pour enfin prendre un peu de repos et de paix ensemble comme avant. Elle y avait bien le droit. De la paix ensemble. Ce qu'elles n'avaient jamais eu dans leur ancienne vie.

- Il est bien le parc, non? Tu vois, j'ai bien choisi non?

Elle observait toujours attentivement sa soeur pour savoir ce qu'elle pensait de son idée réellement, et tandis qu'elle finit par détourner son regard pour chercher un instant un banc ou tout autre endroit intéressant où s'asseoir, elle soupira un peu en remarquant un banc à l'écart, juste placé au pied d'un arbre, elle l'observa un moment en silence avant de reprendre la parole avec un sourire plein d'enthousiasme et d'amusement.
- On va s'asseoir?

Le bonheur semblait être au rendez-vous. Est-ce que ce moment de paix était réellement réel finalement? Probablement que oui. Pour une fois.

Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Ven 26 Oct 2012 - 0:00
La joie, l'amour, le partage, le positif... Des sentiments si simple, si facile à avoir. Il est facile aimer nos proche, d'avoir de la joie de sa vie... De partager et s'en ressentir de la fierté... Ou de simplement resté positif qu'importe ce que la vie nous apporte. Pour la majorité des gens, c'était une tâche facile, voir banal même. D'autre, comme Fiora... Dont la vie forçait, voir s'acharnait à lui briser son morale. La forçant de toute leur force à ce qu'elle déprime et baisse les bras. Pourtant, malgré tout ce poids de cette vie passée, elle devait sans doute être la personne la plus joyeuse et innocente qui soit. Les plus simple d'esprit penserait que c'est "Naturel" chez certaine personne. Que les gens comme elle, toujours positive, ne pouvait pas connaitre le sombre coté du malheur. Ils auraient alors tort de le croire. Plus d'une fois elle avait voulu baisser les bras, plus d'une fois son courage avait été mise à l'épreuve. Elle en dormait pas certaine nuit, mais qu'importe les défis, elle les affrontait avec le sourire. Elle avait une motivation bien trop forte pour simplement arrêter de sourire, cette motivation était sa sœur. Une personne forte, protectrice et aimante. Aucun doute qu'elle donnerait sa vie pour elle n'importe quand. À dire franc, il était toujours clair aux yeux des autres que c'était Aurelly qui défendait Fiora. Mais ce n'était pas complètement la vérité. C'était plutôt Fiora qui défendait secrètement sa sœur, par son sourire et par ses mots. Malgré toute les ténèbres qu'elle avait reçu dans sa vie, elle lui disait toujours "Tout va bien aller, je vais bien"... Pour que jamais elle ne s’inquiète. Fiora souriait toujours, même quand elle avait mal. Même à sa mort, alors qu'elle brulait, elle avait trouvé la force de sourire. Elle ne voulait pas que sa sœur ce fasse du sang-d'encre pour elle. Elle voulait que sa sœur soit heureuse, au lieu de toujours la voir ce soucier d'elle. C'était la raison pourquoi Fiora était si aimante de tout. Pour protéger à jamais sa sœur.

En fait, c'était peut-être justement parce que Fiora ne déprimait jamais, ou ne montrait jamais de faiblesse dans son attitude, qu'Aurelly s'inquiétait pour elle. Ce n'était pas normal d'être toujours de bonne humeur, surtout quand la vie ce lie contre vous. Mais qu'importe au fond, elle ne laisserait jamais sa jumelle être témoins de sa souffrance. Elle l'aimait trop et comptait à son tour la protéger... Non, plutôt dire qu'elle continuait de laisser croire à sa sœur que c'était elle qui la protégeait, alors que plus secrètement ce serait Fiora qui tenterait la défendre. Aurelly était peut-être plus forte physiquement, mais moralement Fiora ce savait plus forte que sa sœur. Elle ne laisserait jamais personne atteindre le cœur de sa sœur de nouveau, et encore moins par elle. Après tout, elle était sa seule famille, sa seule amie, sa seule confidente, la seule et véritable personne qu’elle n’ait jamais aimée. Elle méritait donc que l'on se soucie d'elle un peu. Bref, aujourd'hui était un jour de congé. Une sobre petite journée tranquille, avec de petit oiseau ici et là. C'était une belle journée presque banale, mais qui pour Fiora enflammait la joie de son cœur. N'était-ce pas après tout, le seul souhait qu'elle n'ait jamais eux de son existence ? Être près de sa sœur, libre, heureuse et en santé?

"Hihi!"

Répondit-elle au commentaire de sa sœur sur cette journée, alors que la jeune fille dépassa un peu sa jumelle dans la marche pour faire quelque pas de danse. Sa jupe longue tournoyait avec le vent alors qu'elle profitait du grand air. Mais elle ne pas une véritable danse non plus, seulement quelque part pour souligner son bonheur et sa joie de la liberté. C'était une sensation si douce que de pouvoir faire tout ce qu'elle voulait et aller là où elles le voulaient... Qu'elle profitait de chaque instant comme si c'était le dernier. De plus, avec sa sœur qui était beaucoup plus pragmatique qu'elle, Fiora essayait de s'amuser pour deux et d'être enjouée pour deux aussi. Ce doutant bien que sa sœur devait penser la même chose, juste qu'elle n'était pas aussi ... Disons expressive qu'elle. Bien qu'il est important de noté que Fiora reste une personne normalement gênée... Seulement qu’en présence de sa sœur, les barrières de la gêne ne semblait plus exister. Elle faisait comme bon lui semblait et s'en fichait, elle était dans son monde avec sa sœur. Ensuite, sa sœur toujours soucieuse de son bonheur sembla vouloir lui demander si elle était contente de l'endroit qu'elle avait choisi. Hors, même si c'était le cas... Il était clair que la réponse de Fiora aurait toujours été la même. Même si elle n'aurait pas aimée l'endroit, Fiora aurait feint l'inverse avec un grand sourire. Comme toujours, Fiora jouait un peu la petite sœur stupide, mais elle était bonne actrice et menteuse malgré les apparences. Surtout si c'était dans le but de faire plaisir à sa sœurette. Mais bon, cette fois ci, elle aimait bien véritablement l'endroit... Donc pas besoin de feindre quoique ce soit.

"Oui ! C'est génial, tu as eu une idée sympa ! J'aime bien les parcs"

Fiora se sépara un peu de sa jumelle pour aller vers une plantation d'abricots. Elle observait avec curiosité la plante, mais à la fois avec un certain dégout. Oh non, pas pour les abricots... Mais envers plutôt ces souvenirs à la ferme. C'était plus fort qu'elle, un jardin lui rappelait les tâches qu'elle devait autrefois faire. Que de mauvais souvenir, mais elle fit mine de rien. Ce bref souvenir ne viendrait pas gâcher sa journée, alors elle retourna son regard de nouveau vers sa sœur qui lui demandait si elle voulait s'assoir. Une question bien simple, qui n'eut pas de réponse directement. Fiora au lieu de répondre, s'avança seulement vers elle pour s'assoir à ses côtés. Posant ensuite sa tête au-dessus de la poitrine de sa sœur, au niveau de l'épaule. Elle avait ainsi la tête courbée et un peu inconfortable, mais la jeune fille aimait bien coller sa tête contre sa sœur. Elle avait l'impression d'être encore plus près d'elle. Surtout qu'il n'y avait aucune réelle 'gêne' physique. Après tout, leur corps était quasi identique. Même qu’à des moments, elle aurait pu jurer avoir des sensations transmit de sa sœur. Comme une douleur au coude, un petit orteil sur un coin de table... Même quand Fiora n'était pas présente, elle pouvait ressentir le choque d'une façon inexplicable. C'était sans doute ça que l'on appelait le lien entre jumeaux. Fiora resta ensuite silencieuse quelque seconde, laissant le silence prendre place. Sans doute que pour certain, ça l'aurait pu être gênant avoir ainsi un silence. Mais en fait non, pas pour eux. Le silence et ce vent lui rappelait constamment leur liberté... Et elle se sentait bien ainsi.

"Dit, toi tu as des rêves ? ... Je veux dire, à part être libre et que je sois heureuse. Avant cela nous semblait impossible, mais maintenant que c'est le cas, tu as des idées pour d'autre rêve ?"

Et alors qu'elle parlait, elle enroula tendrement ses bras autour de celui de sa sœur. Le saisissant comme si cela lui appartenait et le collant à son torse avec amour. Il était clair que la jeune Fiora aimait sa sœur plus que tout, elle n'hésitait pas une seule seconde à le montré, même si elle les gens penserait des choses d'elle. Elle s'en fichait, complètement même. Avec sa sœur, elle était invincible, pas même la mort n'avait sut la séparée d'elle.
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Mar 6 Nov 2012 - 22:23
Tout semblait réellement parfait jusqu'à présent. Sa sœur semblait se plaire dans cet endroit, son choix avait vraiment du lui faire plaisir et pas juste un peu. La jeune Aurelly aimait toujours ôtant voir sa sœur ainsi. Elle aimait pour la regarder, tandis qu'elle rigolait pour tout et rien. C'était une des moments qu'elle privilégiait vraiment le plus. Elle espérait que tout ne s'arrêterait jamais en fait. La joie de sa sœur étant un véritable baume pour son cœur endolori qu'elle portait. Certes, elle assumait ce qu'elle avait fait après avoir vue sa sœur, mais elle ne pouvait se délier la langue pour tout dire à sa sœur. Sa joie et son bonheur étaient trop important pour Aurelly qui préférait être la seule à porter sa triste vérité. Au moins, elle aussi trouvait un semblant de joie dans tout cela. Être avec sa sœur en solitaire était si.. rafraichissant. Bref, elle observait sa sœur s'en cesse, déviant que rarement son regard pour regarder tout autour. Elle était vraiment une petite mère poule envers Fiora.. Peut-être trop parfois.. Elle voulait peut-être trop bien faire en général.. Mais sa sœur ne lui avait jamais dis qu'elle n'appréciait pas ce qu'Aurelly faisait pour elle.. Alors l'ainée de quelques secondes continuait par mécanisme, par réflexe qu'elle avait depuis le temps.. Bref, elle prenait réellement son rôle à cœur. Tout devait toujours être parfait pour Fiora.

Alors qu'elle recherchait un petit endroit où elles pourraient se reposer, un banc ou tout autre petit secteur potable pour elles. Aurelly fut brusquement surprise de voir sa sœur aller observer les abricots qui étaient cultivés dans ce parc. Attentive à ce qu'elle faisait, elle remarqua bien vite que sa sœur sembla vite être.. comment dire.. écoeurée? De regarder ces fruits.. Certes, même elle n'arrivait pas à se départir de tous les souvenirs que ces simples choses lui donnaient et alors qu'elle alla finalement vers le banc qu'elle avait trouver. C'était pas très confortable et puis alors? Elle n'était pas là pour faire plaisir à ses fesses.. Elle était là pour passer du temps avec sa sœur. S'asseyant silencieusement, elle garda un long moment son regard bas, observant le sol.. Ce parc.. Ces fruits lui rapellaient autre chose qu'elle aurait préférée oublier en fait.. Des scènes d'horreurs qu'elle préférait tenter de surmonter par l'oubli. Elle se rapellait encore si bien quand elle avait enflammée les vergers et les fermes.. Elle se souvenait de tout.. Vraiment tout.. C'était comme si tous ces souvenirs avaient formés une genre de seconde peau sur son corps etq u'elle n'arrivait plus à la retirer pour oublier.. Elle observait le sol pour empêcher sa sœur de voir le trouble qui se lisait sur son visage et alors qu'elle secouait un peu sa tête pour tenter de se remettre ses idées un peu en place, elle fut surprise de sentir sa sœur contre elle et elle releva son visage pour poser son regard écarlate sur sa précieuse perle et en silence, elle inspecta un moment sa sœur pour voir si tout allait bien avant de finalement passer un bras protecteur autour de sa taille la rapprochant d'elle par réflexe pour la protéger. C'était un peu sa manière à elle de lui montrer que jamais elle ne la laisserait sans sa protection. Sa sécurité était plus importante que la sienne, alors Aurelly mettait tout en œuvre pour toujours éviter le danger à sa sœur.

L'apprentie de la vengeance observait silencieuse sa sœur, tandis qu'elle écoutait la question qu'elle lui lança aussitôt. Un peu sous le choc en fait, Aurelly resta un moment le regard grand ouvert. Elle n'y avait jamais réfléchit en fait.. La question de sa sœur quoique anodine était beaucoup plus imposante qu'elle n'y paraissait dans les pensées d'Aurelly et se mordilla un peu la lèvre pour éviter de dire une stupidité qu'elle aurait pu regretter. Un rêve? Autre que la voir heureuse et être libre? Un rêve.. pour elle? Un rêve à elle? Non, elle n'y avait réellement jamais pensée. Un rêve qu'elle pourrait se targuer d'avoir pour elle seule.. Vraiment, elle ne savait pas.. Elle n'avait pas d'idée. Elle était perdue, confuse.. Elle chercha brièvement dans ses pensées une idée, une piste.. Même un fragment d'étincelle qui aurait pu enflammer ses pensées.. Mais rien.. C'était le noir absolu dans sa tête. Elle n,avait jamais pensée à elle.. et pour elle.. Elle avait toujours fait passée les rêves de sa sœur en priorité. Les siens n'étaient pas utiles..

Se mordillant toujours la lèvre inférieure un moment, encore en pleine réflexion, elle sentit sa sœur un peu plus contre elle et par réflexe instinctif, elle serre doucement un peu plus la taille de sa sœur contre elle, la gardant bien contre elle.. Elle se sentait bien ainsi. Elle pouvait protéger sa sœur contre tout.. Elle se sentait puissante, telle une héroïne de bande dessinée. Elle ne pouvait jamais faillir avec sa sœur contre elle. Et puis zut ceux qui trouveraient leur relation étrange et spéciale. Elles étaient deux moitiés d'un tout. Elles avaient bien le droit d'être heureuses ainsi. Mais malgré toutes ses belles pensées, Aurelly ne put s'empêcher de rougir un peu sur le coup, ses joues prenant une jolie petite teinte rosée alors qu'elle échappa finalement un doux petit soupir , posant un moment son front contre celui de sa sœur, avant de déposer un petit bisou sur le front de sa sœur en souriant.

'' Des rêves... Je.. eum.. Je... n'en ai pas encore.. trouvés.. ''

Les paroles étaient simplistes et douces, mais elles étaient beaucoup plus importantes que cela. Aurelly venait simplement d'avouer à sa sœur que non, elle n'avait pas vraiment de rêve. C'était une grosse révélation et elle espérait que Fio n'allait pas mal le prendre ou encore qu'elle accepterait cela sans trop se culpabiliser.. Du moins, c'était ce qu'Aurelly espérait alors qu'elle observait sa sœur en silence à nouveau, remontant une main pour la poser sur une joue de sa sœur, la caressant doucement. Elle tenta de sourire un peu plus tandis qu'elle glissa ses doigts dans la chevelure de sa soeurette d'amour, replaçant une mèche rebelle qui cachait son visage, pour mieux fixer son regard.

'' J'ai toujours rêvée à ton bonheur et à notre liberté, petite sœur. J'ai jamais songée qu'il y aurait eu la possibilité de rêver à autre chose... Et malgré que même si j'aurais sus cela avant.. Je ne sais vraiment pas.. Un rêve? J'ai tout ce que j'aurais pu rêver moi.. Être avec toi.. Te voir heureuse.. Être libre.. J'en demande pas plus Fio... ''

Elle baissa un moment son regard, détourna même un peu son visage pour camoufler les petites larmes qui s'étaient formées sur les coins de ses yeux alors qu'elle parlait. Dire tout cela à sa sœur était beaucoup plus dur qu'elle n'aurait crue en fait.. Et réellement, elle n'aimait pas se sentir ainsi. Elle était censée être la plus forte, la dominante.. Pas la pleurnicharde comme elle était en ce moment.. Mais elle ne pouvait pas faire autrement en fait.. Tout cela lui pèsait beaucoup..

'' Pardon Fio... J'ai jamais réfléchis avant.. Peut-être que je trouverai.. Mais toi.. Tu as des rêves? ''

Séchant ses larmes du revers de la main, elle jeta un moment un regard aux alentours, avant de fixer sa sœur , attentive.
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Jeu 8 Nov 2012 - 2:15

Sa soeur était vraiment pensive en ce jour. C'était dommage d'un sens, il y a tellement une belle sérénité en ses lieux. C'était presque du gâchis que d'y réfléchir ici. L'atmosphère était si paisible, cela donnait envie de prendre de grand respire et hurler de joie ! Bon peut-être pas hurler... Mais cela faisait du bien. Bref, outre les pensés de sa sœur, elle semblait par moment triste et par d'autre joyeuse. Vraiment elle était en pleine réflexion était s'était tellement dommage. Fiora elle ne pensait à rien, c'était le vide dans sa tête. Bon... Pas bien différent de l'habitude certain diront... Mais qu'importe. La joie était une humeur qui sa savourait bien lorsque l'on ne réfléchissait plus à rien du tout, hormis ce bonheur présent.

Leur corps était tout coller et leur étreinte ne ce faisait qu'encore plus les unir. Toutes deux avec leur bras autour de chacune, elle avait vraiment l'air d'avoir aucune barrière physique. Comme si ce coller si près de sa sœur était entièrement normal. Après tout, elle était sa jumelle. N'était-ce pas normal aimer ce coller à elle pour profiter de sa chaleur? Elles avaient presque le même corps de toute façon, la même odeur corporel et sans doute que leur chair était composé exactement pareil. Elles n'étaient pas jumelle pour rien, il y avait vraiment que la taille de poitrine, et quelque trait faciaux différent qui les différenciait. Sans parler de la couleur de cheveux différente. Mais en soit, il était vraiment très facile ce faire passer une pour l'autre. Si elle échangeait de vêtement, c'était comme si elle échangeait d'identité... Donc en bref, aimer sa jumelle était beaucoup plus facile. De plus... C'était comme si elle avait un miroir vivant sur patte. Elle savait ce qu'elle avait l'air lorsqu'elle était fatiguer, seulement en regardant sa sœur. Ce n'était pas tout le monde qui pouvait expérimenté cette chance.

Bref qu'importe au fond, suite à sa question. Sa double lui avoua ne pas avoir de rêve. Une question pourtant banal, mais il fallait avouer que lorsque l'on n'y jamais vraiment réfléchit avant cela, c'était pas si simple arriver à une conclusion aussi rapidement. Avant, les précédents rêves semblait déjà impossible, alors rêver à autre chose semblait impossible. C'était peut-être même un peu impoli de sa part parler ainsi de rêve autre que ceux d'avant alors que sa sœur et elle avait passé tant de chose difficile pour atteindre là ou elles étaient aujourd'hui. Celle ci ce mit même à l'observer et déplacer ses cheveux pour la regarder droit dans les yeux. Visiblement cette question anodine semblait tout d'un coup tenir à cœur de sa sœur, qui s'avoua à n'avoir que son bonheur comme rêve. D'un sens, elle le savait déjà, mais qu'elle le dise de si près, si sérieusement et en la regardant droit dans les yeux... Elle en rougie. C'était tellement beau et mignon que ça lui faisait comprendre une fois de plus jusqu'à quel point elle pouvait aimer sa sœur. Aurelly était réellement toute sa vie, elle l'aimait tant, elle aurait donner sans hésiter à n'importe quel instant de sa vie... Sa vie pour elle. C'était même pas discutable, c'était un amour aveugle et sans limite. Sachant qu'elle pouvait compté sur elle à jamais. Mais quand bien même tout ceci aurait pu être seulement mignon... Sans comprendre pourquoi, elle vit sa sœur pleurée. Trop émue qu'elle soit enfin libre ? Enfin heureuse et ensemble ? Cela faisait étrange de voir Aurelly pleurée, elle ne l'avait pas vu souvent versé des larmes. À lui faisait tout drôle... Peut-être il y avait autre chose ? Qui sait?

"T'es sûre que ça va? ... Tu pleure... "


Dit-elle Fiora un peu inquiète. Même si c'était brève, la voir ainsi pleurée lui pinçait un peu le cœur. C'était plus fort qu'elle, elle n'y pouvait rien. Mais elle connaissait assez sa sœur pour savoir qu'elle avait sans doute honte de verser des larmes, qu'importe les raisons. Elle qui voulait toujours être forte ou plutôt sembler l'être, bien qu'au fond elle sait très bien que sa sœur est sensible et fragile. C'est surtout qu'une armure tout cela... Une armure que Fiora avait su percer depuis fort longtemps... Elle était littéralement à l'intérieur de l'armure de sa sœur. Cette personnalités 'forte' qu'elle s'était forger, était à la fois pour elle même que pour Fiora. Elle avait donc l'unique privilège d'être l'invité dans les pensés de sa sœur. Une chose que personne d'autre pourrait un jour découvrir d'elle. Mais bon, pour éviter que sa soeur ai à dire des choses gênante... Fiora ajouta à la suite, laissant la chance à sa jumelle de changer de sujet si elle voulait pas en parler.

"Moi? Je crois que mon seul autre rêve que j'ai... Serais de tomber en amour avec un garçon. J'ai toujours rêvée de cela."


C'était dit un peu avec de l'innocence, mais depuis sa puberté, elle n'avait arrêter de rêver à sa dans petit fantasme personnelle. Bon après n'était-ce que normal pour une jeune fille de rêver à son prince charmant? Elle n'avait jamais connu d'homme, leurs vies à elle et sa soeur... Ce résumait à eux-mêmes... Ainsi qu'à leur parents adoptif. Sans jamais vraiment voir quoique ce soit d'autre... Même que pour être franche, elle croit qu'elle n'a littéralement jamais croiser un garçon de leur age... Mise à part à présent dans cette académie, ou tout les gens ici sont plutôt de leur âge. Tout l'inverse de ce que c'était de leur vivant. Bref par la suite, la jeune Locksley ce mit à jouer innocemment avec le tissus du chandail de sa soeur. Le roulant autour de son doigt, le tirant un peu, bref elle jouait avec. C'était bien la preuve que Fiora jugeait presque que sa soeur était presque la suite de son propre corps. Elle n'était absolument pas gêner de la toucher ou faire quoique ce soit. Tout ce qui était à elle, lui appartenait, et tout ce qui lui appartenait était à elle aussi. Unis mentalement, physiquement... pour la vie et même au delà.
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Dim 25 Nov 2012 - 7:00
Pleurer était une chose peu habituelle pour Aurelly. Rare était les fois qu'elle avait verser quelques larmes que ce soit de joie ou de douleurs.. Vraiment.. Il était rare qu'elle s'était laissée aller à ce genre de futilité enfantine. EN général, elle préférait tout garder pour elle pour garder sa figure de fille forte et sans peur. Elle le devait bien pour assurer la sécurité de sa petite princesse. Elle devait rester toujours forte, même dans ses moments de faiblesse. En réalité, elle n'était pas si forte et dominante qu'elle en donnait l'impression. Elle était probablement tout aussi fragile que sa jumelle. Mais elle ne pouvait pas se laisser aller à être faible.. Elle n'en avait pas le droit. Elle était obligée d'être forte comme la pierre, et aussi glaciale que la glace elle-même. C'était la seule façon qu'elle avait trouvée pour continuer à garder la force de toujours s'assurer qu'elles avaient toujours un lendemain. Du moins, c'était sa façon bien à elle de voir et ressentir les choses. Peut-être que sa soeur pensait différemment. Elle n'en savait que trop rien. Sa soeur était tellement différente d'elle.. Tellement.. joyeuse et pleine d'entrain. À coté de la sombre Aurelly qui était solitaire et quelques peu anti-social.. Il y avait toujours la lumineuse Fiora qui était si sociable et si ouverte. Tel un phare pour Aurelly, sa jumelle brillait toujours de milles feux pour la guider toujours vers la lumière, même dans les moments les plus noirs que subissaient. Réellement, la jeune demoiselle n'aurait jamais pu se passer de sa soeur pour rien au monde. Sans elle, Aurelly avançait réellement dans la noirceur la plus sombre en tout temps. Elles formaient vraiment un duo parfait.

- Bien sur que ça va Fio.

Un sourire qui se voulait rassurant sur ses lèvres, Aurelly secoua un peu la tête alors qu'elle tentait de répondre à l'inquiétude de sa soeur. Bien sur que tout allait bien..Enfin en apparence, tout semblait aller pour le mieux.. Mais malgré toutes ses belles paroles, ça n'allaient pas si bien que ça dans la tête d'Aurelly. Ses pensées étaient multiples et elle ne savait pas toujours comment réagir pour que tout aille bien. Jusqu'à présent, elle avait toujours servit de protectrice à sa soeur, mais à part cela, elle n'avait jamais rien fait d'autre. Et réellement, la jumelle commençait à croire parfois que sa vie était vouée à toujours être fade et sans saveur. Certes, cela ne lui déplaisait pas tant que ça, car tant que sa soeur était joyeuse, elle l'était elle aussi du coup. Donc, elle était capable de sacrifier ses moments de joies seulement pour s'assurer que sa soeur soit heureuse. Le plus dur dans tout cela était bien sur le fait qu'elle ne pouvait réellement pas révéler la moindre parcelle de ses pensées à sa soeur, car elle se doutait bien que sa soeur se sentirait blessée et affectée par ce genre de paroles.. Aurelly était en quelques sortes coincés dans un dilemme qui ne l'avantageait pas. Mais elle vivait avec. Pour sa soeur, elle ferait tout. Vraiment... tout.

Toujours était-il qu'elle écouta attentivement les propos de sa jumelle adorée et un moment, un drôle de sentiment partagé s'engouffra dans le coeur de l’aînée des jumelles, tandis qu'elle se mordit une brève seconde sa lèvre inférieur. Elle s'était brièvement sentit blessée par les paroles de sa soeur. Certes, elle voulait la voir heureuse, mais Aurelly était un peu jalouse en fait. Peut-être était-ce une erreur passagère ou peut-être pas.. Mais réellement, Aurelly ressentait un petit sentiment de jalousie sur le coup. Elle ne voulait pas perdre sa soeur au profit d'une autre personne. Jamais.. Certes, elles resteraient probablement toujours ensemble, toujours à se parler et tout.. Mais, elle ne savait pas trop ce qu'elle ressentait en fait dans son coeur, surtout que ses pensées plus contradictoires les unes que les autres ne l'aidaient vraiment ps. Un petit soupire filtra finalement entre ses lèvres, alors qu'elle regardait faire sa soeur en silence. Elle était si mignonne, si enfantine, si naïve.. Elle ressemblait toujours à la petite soeur qu'elle protégeait quand elle faisait des bourdes quand elles vivaient à la ferme. Fiora était vraiment parfaite ainsi.

- Peut-être que tu trouveras ce que tu cherche Fio. Je trouverai peut-être un rêve éventuellement.. Avec de la chance, il arrivera bientôt. Et puis, si tu aime tant mon chandail, je peu te le donner tout de suite si tu veux, hihi.

D'abord sincère et douce sa voix alors qu'elle lui montrait qu'elle espérait qu'elle trouve vite ce qu'elle cherchait, elle changea bien vite son timbre de voix pour se mettre petit à petit à rire en allant poker légèrement le front de sa soeur avec son index, avant de soulever le chapeau de sa soeur pour le mettre aussitôt sur le sien avec un sourire moqueur, tirant un peu sa langue pour la taquiner.

- À moi maintenant ~

Riant toujours, elle commençait enfin à se détendre un peu, oubliant ses pensées bordéliques pour se laisser aller à la joie que sa soeur dégageait par ses sourires. Et pourtant, bien vite l'esprit protecteur de la sorcière revint à la charge dans les pensées d'Aurelly qui venait d'entendre un simple craquement à quelques mètres d'eux. Certes, elle n'était pas certaine de ce qu'elle avait perçue et elle n'était pas complètement sure si elle avait réellement entendue quelques choses.. Mais par réflexe, elle tourna un peu la tête de gauche à droite pour chercher du regard une quelconque menace.. Rien en vue. Et pourtant, la jumelle sembla un peu plus sérieuse et nerveuse. Fiora allait surement être déçue de voir sa soeur changer si vite pour redevenir si sérieuse.. La jeune sorcière se doutait bien que Fio s'attendait à prendre plus de calme en ce lieu. Mais Aurelly avait du mal à rester très longtemps calme. Elle devait s'assurer de protéger sa soeur tout le temps.. Alors le moindre indice ou le moindre bruit suspect était une menace potentiel envers sa jumelle adorée. Alors elle ne pouvait pas se relacher surtout qu'ici, elle ne connaissait pas trop l'endroit. Du coup, elle était un peu plus nerveuse qu'à son habitude, jetant régulièrement des regards autour pour se rassurer, tandis qu'elle serrait sa soeur contre elle pour lui prouver que tout semblait bien aller, alors qu'elle ré-entendait un petit froissement de feuille, à quelques mètres d'elles.. Vraiment.. Elle n'aimait pas cela.. Mais elle devait pas trop inquiéter sa soeur. Elle voulait pas lui faire peur pour rien.

Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Sam 1 Déc 2012 - 7:20


Les paroles qu'avait prononcé Fiora avait eux de l'impact malgré leur innocence. Aurelly avait beau être quelqu'un de réserver et asociale, mais sa jumelle la connaissait parfaitement. Après tout, n'était-elle pas jumelle? Les secrets était difficile à avoir, surtout quand cela concernait les sentiments. Elle pouvait sentir que quand elle avait parler d'amour et de garçon, sa double s'en était senti presque blessée. La regardant ce mordiller la lèvre, c'était dans ses moments comme ceux ci que Fiora ce demandait qui entre les deux était véritablement un livre ouvert. Sa soeur était trop prévisible, elle pouvait si facilement lire l'expression en elle... Ou était-ce seulement car leur sang était le même qu'elle la comprenait si bien? Mais malgré tout, elle ne comprenait pas. Aurelly avait-elle eux un amour? Il faut dire que entre le moment ou Fiora fut morte et le moment ou la soeur connu elle aussi la mort, il y avait très bien pu ce passé des choses qu'elle ne savait pas. Comme par exemple un amour. Mais franchement, elle n'y croyait pas. Elle ne s'était imaginer sa soeur dans les bras d'un garçon. Elle était si... Garçonne... Que la simple image d'elle à jouer véritablement le rôle de femme la faisait presque rire. Pire encore, imaginer sa soeur dire les mots "Je t'aime"... Et la voir toute rouge de gêne... Cela serait un spectacle complètement hilarant qu'elle ne voudrait pas manquer pour rien au monde ! Bien que ce soit un peu méchant d'un certain sens... Mais ce n'est seulement car ce genre de réaction ne colle tellement pas avec le caractère de sa soeur... Que jamais Fiora ne s'était imaginer Aurelly en couple. Même si elle savait pertinemment qu'elle ferait sans doute la meilleure des épouses. Il suffisait de voir jusqu'à quel point elle pouvait être mère-poule avec elle...

Mais bon, malgré cela. Comme à son habitude, Aurelly allait essayer de jouer les durs et feindre comme si rien ne s'était passé et ce contenté de sourire. Vraiment, c'était ce genre de comportement qui la rendait inquiète pour sa soeur. Elle pensait être capable de tout prendre, de tout encaisser... Alors qu'il n'y avait que elle pour croire qu'elle en était capable. Vraiment... Et dire qu'elle ose ce dire l'ainé des deux... Mais ce n'était pas plus grave. Fiora continuerais de jouer son rôle de petite soeur, tout en secret jouer les grande soeur. C'était son rôle depuis toujours. Un peu de l'ironie, puisqu'en fait leur relation en était presque basé que sur le mensonge. Aurelly qui lui mentait, et Fiora qui lui mentait et qui jouait le jeu pour faire plaisir à sa soeur. Au final, c'était mensonge pardessus mensonge. Tout cela dans le but de protégée une et l'autre... Au lieu de ce dire les vrais chose en face. N'y avait-il donc que Fiora pour trouver cette situation presque stupide? Surtout qu'il n'y avait qu'elle qui connaissait vraiment la vérité de cette histoire. Fiora était bien meilleure menteuse que sa soeur, mais elle n'avait pas le choix. Lyly était tellement protectrice... Tellement sensible... Vraiment, le coeur de sa jumelle était sans doute le plus sensible. Malgré les apparences bien sur. Protéger le coeur de sa jumelle était un lourd travail dont elle avait vouée son existence. Alors oui, d'un sens, quand Aurelly lui répondit qu'elle n'avait pas vraiment de rêve particulier. Cela faisait un peu mal à Fiora. Elle aurait souhaiter en connaitre un. Car elle l'aurait exhaussé pour elle. Puis, pour en changer de sujet vers un thème plus rigolo, sa double lui vola son précieux chapeau de sorcière. Une pièce précieuse de ses vêtements, Fiora valorisait son chapeau comme le faisait les pirates. C'était la pièce d'équipement la plus précieuse, et il était interdit d'y toucher ! Hors, puisque c'était sa soeur... C'était différent. C'était bien la seule qui y avait droit, vu qu'elle savait qu'elle lui rendrait. Sachant l'importance qu'elle lui accordait. Ainsi, Fiora plissa les yeux et la regarda fixement. La regardant d'un air méprisant et méprisant. Mais il était clair que le regard qu'elle lui lançait était pour rigoler, elle faisait semblant de lui en vouloir.

"Rend moi ce chapeau... Ou tu connaitra d'horrible torture...."


Dit-elle de la façon la plus sombre qu'elle pouvait. C'était assez drôle venu de Fiora, car même quand elle tentait d'avoir l'air méchante et diabolique, elle était mignonne et enfantine. Impossible que l'on puissent la prendre au sérieux, elle n'avait pas la voix ni le visage pour être terrifiante. Mais soudainement, cette situation à la rigolade changea rapidement. Les bras de sa soeur s'était refermer solidement autour d'elle. La serrant sans avertissement plutôt fortement contre le corps de sa soeur. Normalement, elle aurait cru qu'elle voulait seulement un câlin. Mais il était clair que s'en était pas un. Elle pouvait sentir les doigts des mains de sa soeur ce refermer comme un étaux dans ses vêtements. Comme pour la saisir pour des motifs sérieux. Inquiète d'une attitude aussi différente et soudaine, Fiora releva sa tête pour regarder les yeux de sa jumelle. Et comme de fait, elle n'avait pas les yeux viré sur sa protéger, mais plutôt sur une potentiel menace autour. Avait-elle vu quelque chose que elle non? À son tour, elle ce mit à tourner la tête et regarder dans la même direction qu'elle, et comme de fait, une branche craqua au même moment. Un animal? Une bête? Elle ne pensait pas qu'il était possible de croiser des monstre dans l'enceinte de l'école même... Il fallait croire que leur chance habituel était au rendez-vous. Mais non, en fait ce fut un homme qui sorti des buissons. Un peu surprenant, car l'homme était plutôt grand et bien costaud. Les cheveux blanc, mais bien vêtu. Il avait une mine un peu désoler et perdu, comme désoler que l'on l'ai surprit à les espionner. Il s'approcha alors, un grand sourire un peu gêner à son visage.

"Désoler désoler... Je vous espionnais, mais je crois que mes talents d'espion ne sont plus ce qu'ils étaient !" Dit l'homme, toujours jouant un peu les personnes timides. Mais il fallait avouer que voir un homme qui devait avoir 25-26ans espionner deux jeunes filles dans un parc... Cela avait quelque chose de louche, voir pervers. Alors il reprit "Depuis votre arrivé ici. J'ai senti en vous deux, quelque chose de différent des autres. Comme une... Sorte d'aura de magie... Je vous observais pour voir si j'avais vu juste."


Dit l'homme avec beaucoup d'innocence. Du moins, une innocence visible. Était-ce des paroles qu'il pensait vraiment? Impossible à savoir. L'on pouvait voir que l'homme portait une sorte de costume un peu du moyenne-age. Il portait quelque chose de très classique et de très élégant à la fois. Vraiment, il n'avait pas la tête du type pervers. Il avait d'avantage la tête du type sombre qu'il ne fallait pas faire confiance malgré les belles paroles. Ses yeux était rouge, comme ceux des jumelles... Cependant lui, ses yeux ne semblait pas d'un rouge naturel. Ils semblaient rouge car tâcher par le sang et les regrets. Tâcher par la haine et l'amertume. Cette aura qu'il dégageait, ce sentiment sombre qui planait au dessus de lui. Malgré bien son sourire et la mascarade, il puait la méchanceté et les actes sombres. Il n'y avait aucun doute que tout ceci allait mal ce finir... Allait-il les violer ? Les tabasser ? Les tuées ? Elle en savait rien, mais plus il était près, plus l'on pouvait sentir qu'une chose sombre allait bientôt leur arriver. Il fallait fuir d'ici. Trouver une excuse, peu importe... Il fallait partir et au plus vite. Fiora chercha rapidement des yeux s'il y avait quelque chose autour. Un professeur, un surveillant, un élève... Qu'importe... Mais non, il n'y avait personne. Après tout, c'était la raison pourquoi Aurelly avait prit cette endroit, c'était relativement désert. De plus, l'on pouvait voir un fourreau sur le coté de la ceinture de l'homme. Il était armer, ce qui n'aidait pas à avoir des craintes... Mais, hors de tout doute. L'homme sorti une simple bouteille d'eau de son sac. Et leur tendit, avec un simple sourire au lèvre.

"Buvez. Il fait chaud aujourd'hui."


Il avait complètement changer d'attitude. Il l'avait dit avec un ton très autoritaire et sérieux. Cela faisait vraiment froid dans le dos. C'était clairement un ordre, et l'on pouvait sentir que cela était très sérieux. Aucun doute que dit avec un tel sérieux, cette eau ne pouvait être que de l'eau. Il devait y avoir des médicament dedans... Ou alors... C'est à cette instant que Fiora comprit la situation enfin. Son premier réflexe fut de regarder de plus près le colier de l'homme. L'on pouvait y voir une croix de Jésus. Dans la tête de Fiora, cela ne fit que 1 plus 1.

"Un inquisiteur ... !"


Dit-elle à voix haute. Même si au fond, le dire à voix haute n'en était pas la plus excellente des idées. Car la raison pourquoi l'homme voulait leur faire boire de l'eau, était pour savoir avec certitude leur statue de Sorcière. Hors, il était plus qu'évident que puisqu'elle connaissait la raison de sa venu, qu'elles en étaient des sorcières. La rigolade avait assez duré. Le sourire de l'homme disparu aussi rapidement qu'il en avait apparu. Qui allait avoir les meilleurs réflexe à présent? L'homme lâcha sa bouteille, sa main, rapide comme l'éclair, avant même que la bouteille n'ai encore toucher le sol, sa main venu saisir le manche de son épée. Ça y était. Tout ce déroula si vite, si rapidement, Fiora n'eut comme seule et unique réaction à cette instant de baisser la tête et ce défendre avec ses bras. Le bruit strident du métal qui était dégainer rapidement, jusqu'à ce que le métal s'entrechoque brutalement au même moment ou la bouteille toucha enfin le sol.


Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Lun 7 Jan 2013 - 7:55

Après un moment de rigolade bien mérité avec sa soeur adorée, la sorcière décida finalement de rendre le précieux chapeau à sa soeur après avoir entendue sa menace. Certes c'était pour rire, mais durant un instant, Aurelly avait simplement fait semblant de trembler, faisant mine d'avoir peur pour rigoler encore plus au dépend de sa soeur. Un petit clin d'oeil par la suite suffit pour la taquiner un peu plus, tandis que le chapeau reprenait sa place sur la chevelure bleuté de Fiora. Elle savait au combien le chapeau était énormément important pour sa soeur qui prenait beaucoup plus à coeur son origine de sorcière, ce que Aurelly généralement ne faisait pas. Chacune des deux soeurs avait vraiment une façon propre de voir ce qu'elles étaient vraiment et elles étaient réellement à l'opposé l'une de l'autre. De son coté, Lyly n'était pas enthousiaste avec son passé. Son origine était si désagréable à porter parfois. Certes, elle n'en était pas à dénigrer complètement ce qu'elle était, mais elle se rendait bien compte que cette facette de leur personne était une chose qui les avait tant brimer par le passer et cela faisait en sorte que Lyly voyait ce qu'elle était vraiment à la base, d'un coté très négativiste.. Alors que sa soeur, elle, réussissait à voir les bons cotés de leur état, ou du moins, elle était capable d'être heureuse ainsi. Bref, deux façons de voir bien différentes..

Mais le plaisir du moment fut bien vite gâché par un simple bruit qui rendit bien vite Aurelly nerveuse. À comparer que l’insouciance de sa soeur qui la rendait souvent plus à l'aise dans la majorité des situation, elle, Lyly, était toujours attentive, à l'affût du moindre problème et risque. Souvent à l'écart de tous, la sorcière avait développer un instinct très pointu pour ce genre de choses, comme si elle ressentait quand elle était possiblement en danger ou encore quand il y avait quelques choses qui clochait. Et ce moment, ce simple bruit avait alerté les sens de la jeune fille qui avait aussitôt jetée des regards aux alentours par réflexe. C'était un bruit banal certes, comme tous les bruits qu'on pouvait entendre. Mais, elle avait choisis parfaitement cet endroit pour ne pas être dérangée par ce genre de chose. Elle était venue dans le parc, dans un coin reculé avec sa soeur, pour être seules. Techniquement, il ne devait y avoir aucun autre être vivant dans le secteur qu'elle avait choisis et elle avait fait attention pour vérifier à la base.. Aucun professeur n'était ici techniquement, aucun élève non-plus. Et selon ce qu'elle avait remarquée de ce lieu, les animaux y étaient vraiment très rares, du coup.. Elle avait aussitôt sautée sur la conclusion la plus simple. Elle et sa soeur étaient potentiellement en danger et inévitablement, son regard avait bondit d'un arbre à un autre, d'un trajet à un autre. Elle inspectait véritablement chaque petit détail, chaque petit chose. Pas une vrai guerrière, ni une vrai tacticienne vraiment surentrainée, Aurelly n'en restait pas moins une grande soeur qui veillait sur sa cadette, ce qui la rendait encore plus dangereuse, comme une mère oiseau qui veille sur ses oeufs, elle guettait le moindre mouvement.. Jusqu'à ce que la source se présente enfin à leur vue. Attentive, ses rubis écarlates se posèrent sur l'homme pour le scruter lentement. Son regard passa un instant sur le visage de l'inconnu puis sur ses vêtements. Jusqu'à finalement se figer sur son torse un moment avant de reporter son attention sur sa douce soeur dans ses bras, qu'elle relâcha lentement alors que l'individu se décidait à leur parler.

Le front de la sorcière se plissa lentement alors qu'elle l'écoutait, son regard descendant lentement pour observer silencieusement l'arme qu'il portait. Un moment elle reporta son regard vers son visage, se retenant de justement de lui lancer une réplique bien cinglante à son encontre. Il avait vraiment raison.. Il était mauvais pour la cachette. Même Fiora selon elle aurait été meilleure espionne que lui. Et vraiment, Fio qui espionne, c'est très peu discrète. Certes, elle aimait beaucoup sa soeur. Mais cette dernière était si souvent tête en l'air et joyeuse, que la discrétion était un chose qu'elle réussissait rarement. Par ailleurs, elle reporta bien vite son attention sur l'homme observant un moment son habillement comme si son allure lui disait quelques choses alors qu'elle pencha un moment la tête de coté. Vraiment, elle avait de moins en moins confiance en cet homme, déja que si sa soeur n'était pas là, elle aurait déja agressée l'homme avec son épée, car elle n'appréciait vraiment pas ce genre de personnage. Mais comme sa soeur était présente, Lyly restait encore inactive et silencieuse, préférant guetter pour que rien n'arrive sans qu'elle ne le vit venir. ELle devait protéger sa soeur coute que coute, c'était ça.. sa mission. Mais le problème restait entier, cet homme était vraiment trop mystérieux. Il avait vue une aura autour d'elles? Alors il devait savoir qu'elle étaient des sorcières? C'était bien trop dangereux ça, était-ce une ami? Probablement pas au vue de sa manière d'agir, certes, il faisait le timide, mais sa ne trompait pas Lyly! Se méfiant de tout le monde en général, cette situation ne faisait pas exception. Et plus les secondes s’égrenaient, plus l'homme dégringolait dans son estime. Elle ne l'appréciait vraiment pas.. Et alors qu'il sortait une gourde, la jeune sorcière fixa un moment sa main attentive et bien vite elle fut déçue de sa trouvaille, tout en étant encore plus certaine que cet homme ne leur voulait aucun bien. Certes, elle ne pouvait pas voir sa peau et ainsi pouvoir s'imaginer comment il pouvait être un habitué du maniement de l'épée, mais le fait de porter des gants pesait lourd tout d'un coup dans la balance. Qui porterait des gants comme ça par un si beau temps ? Qui serait assez stupide pour ça? Vraiment?

Regardant un moment la bouteille, elle plissa les yeux un moment en glissant une main lentement vers sa ceinture où se trouvait son épée, et ses doigts encerclèrent lentement la garde de son épée. Elle avait fait en sorte d'être la plus discrète possible pour que l'homme ne la remarque pas. Elle ne voulait pas l'alarmer inutilement, mais elle ne se sentait vraiment pas en sécurité et alors qu'il se fit brusquement plus insistant sur ses paroles, plus sévère, Aurelly se mordit légèrement la lèvre inférieure alors qu'elle faisait petit à petit glisser la lame de son épée dans son fourreau, prête à tout. Réellement, elle n'aimait pas ça. La situation empirait vraiment trop vite, et Lyly avait peur pour sa soeur, qui elle aussi avait vite perdue confiance envers l'homme et s'écria qu'il était un inquisiteur. Le regard se posa brusquement sur l'homme, plus spécialement sa main qui passa bien vite de la bouteille au manche de son épée.

Déja prête en partie, la jeune sorcière se redressa aussitôt, sans réel douceur, mais sa excès, la guerrière des jumelles poussa sa soeur sur le coté pour la faire tomber au sol durant son élan, dégainant complètement son épée pour se mettre face à l'homme. Vengeance bloqua brusquement la course de l'épée de l'homme, sa lame acérée glissant le long de celle de sa jumelle pour aller terminer sa course sur la garde ennemi. Attentive aux ouvertures possibles, Aurelly usa de sa maigre force pour repousser la lame de l'homme pour qu'il se recule pour ainsi pouvoir savoir si sa soeur allait bien. Elle fixa silencieuse l'homme qui se recula légèrement un peu surpris d'avoir été bloqué ainsi dans son élan. Il était attentif, à l'affût de la moindre opportunité, mais il s'était bien rendu compte qu'il allait avoir une adversaire un peu plus chiante à éliminer. Se remettant en garde, il se prépara à relancer son attaque, en fait, il attendait juste un faux mouvement de la part d'aurelly pour fondre aussitôt sur la soeur qui semblait ne servir presque à rien, selon lui. De son coté, Lyly se replaça lentement devant sa soeur pour lui servir d'écran, alors qu'elle positionnait Vengeance, son épée longue qu'elle avait volée à l'époque devant elle. Se mordant légèrement la lèvre inférieure, Aurelly jeta un petit regard vers sa soeur pour s'assurer que tout allait bien pour elle, malgré sa brusquerie..

- Désolé, je devais te protéger..

Elle n'aimait pas faire mal à sa soeur de la sorte, alors, la bousculer ainsi auparavant lui faisait mal à l'intérieur. Mais malgré cela, Aurelly jeta un regard vers l'homme. Son regard était rougeoyant de milles feux, elle avait juste une envie de faire payer tout cela à ce tourmenteur..

- Pour un espion pervers.. Tu es pitoyable.. Pas capable de nous surprendre.. Pas capable d'attaquer efficacement..

C'était bien une chose que la jumelle avait bien compris. Énerver l'ennemi poussait souvent ce dernier à faire de grosses erreurs de jugement et ainsi le pousser à faire une erreur fatale. Et malgré que Lyly ne s'attendait pas à ce que l'homme réagisse, elle fut malgré tout surprise de le voir attaquer, du moins, il tenta.. Lentement d'abord, il fit le tour des deux soeurs d'un pas lent et calculé, tel un fauve prêt à bondir sur sa proie.. Puis sa démarche se fit plus rapide, jusqu'à devenir de léger pas de course et alors qu'il passait dans un angle où la plus faible des deux jumelles était possible à toucher, il se lança brusquement vers l'avant, sa lame pointée bien droite devant lui, il espéra frapper la jeune fille qui avait été propulsée au sol, main son coup s'arrêta net en vol, alors qu'il sentait l'acier de l'épée de l'autre fille qu'il avait perdu brièvement de vue s'enfoncer dans son bras tendu. La lame trancha sa peau sur quelques centimètres, et aussitôt, il se recula d'un saut en arrière, du sang coulant le long de son bras déja ses vêtements.. Il observa un moment les deux filles, émettant un léger grognement de douleur sous le choc, alors qu'il se reculait encore plus pour se fondre dans la végétation. Blessé comme il était, il n'allait pas réussir grand chose, il fallait changer de tactique et vite..

Silencieuse, Aurelly regarda le sang peinturant son épée et haussa les épaules un peu en regardant sa soeur pour s'assurer qu'elle n'avait rien. La sorcière n'avait aucun remords à frapper et blesser, voir tuer quiconque s'en prenant à elle.. Mais sa soeurette était différente, et elle avait peur que cette dernière prenne mal ce qui se passait justement là. Et tandis qu'elle observait les alentours pour s'assurer de la sécurité de sa soeur, elle émit un petit soupire..

- Pardon.. mon idée du parc était mauvaise finalement...
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Ven 11 Jan 2013 - 22:26


Le combat venait de commencer. Le bruit d'épée qui glissait une à l'autre avec des étincelles, ce contact du métal qui avait que de mauvais souvenir qui lui était associer. Celui de la mort, bien que Fiora n'en avait jamais été réellement témoins de son vivant, elle savait très bien que ce bruit était symbole même de la mort. Poussée au sol, comme une poupée... Fiora ne lutta même pas pour son destin, terrifiée par les actions présente. Mais fort heureusement, le tout ne dura qu'un simple instant et il semblerait que personne n'avait été blesser. Du moins, du coté des deux jeunes soeurs. Autant que, en temps normal Fiora aurait été terrifier à l'idée de voir du sang sur l'épée que portait sa soeur, que là maintenant... Elle s'en fichait. Elle était terrifiée à l'idée que sa vie à elle ainsi que celle de sa soeur venait à l'instant d'être menacer. Pas encore tout ceci... Elle en avait marre des chasses au sorcière... Ce n'était plus drôle maintenant. Elles en avaient déjà payer lourdement le prix déjà, s'en était pas assez ?

Sa jumelle malgré tout, resta forte malgré l'adversité. Fiora tremblait comme une feuille et elle... Courageuse, avait non seulement lutter contre l'adversaire imposant, mais elle l'avait blesser en plus. Quoi dire d'autre que sa soeur était classe et balèze? Depuis quand elle savait ce battre d'ailleurs? Elle avait toujours su qu'Aurelly avait un dont physique au dessus de la normal, mais là, c'était littéralement à un tout autre niveau. La jeune sorcière regarda sa soeur fixement dans les yeux, en quête de réponse face à attitude si cool qu'elle avait... L'homme avait fuit, la queue entre les jambes... Vraiment, sa soeur avait depuis toujours été une idole pour elle... Mais là, c'était à un tout autre niveau d'adoration. Cette bravoure venu la toucher tout au fond de son coeur, à un point ou les larmes lui monta au yeux. Les yeux humide, sur le point de pleurer comme un petit bébé.

"Depuis quand tu es aussi cool soeurette..."

Dit-elle alors que toute ses peurs s'évaporait aussi vite qu'ils étaient venu en elle. Ce relevant, sans mal. Aurelly l'avait certes bousculer, mais a part des vêtements un peu sale, elle n'avait rien. Maintenant debout, elle regarda enfin autour. L'homme était vraiment disparu dans la broussaille. Étrangement, lui qui disait avoir de faible talent pour la discrétion... Voilà que maintenant, il semblait en être un véritable maitre. Il n'était nul part et partout à la fois. L'on pouvait entendre des mouvements à gauche, puis à droite... Il était clair que les deux jeunes soeurs n'avait pas terminer avec lui. Il était certes blesser, mais sa détermination à les tuer toutes les deux devait vraiment être fort. Un simple sifflement, comme une flèche qui venait d'être tiré... Fiora qui était attentive au moindre bruit, eux la bonne idée que de déplacer légèrement son corps sur le coté suite à ce bruit. La flèche venu faire une légère coupure au niveau de sa nuque, sur le coté de son corps. La ratant de peut, lui laissant qu'une petite blessure de rien du tout. Mais le sang y coulait quand même à faible quantité. Aucune veine n'avait été couper, c'était l'important.

"Comment l'on fait maintenant..."

Il était quasi impossible à savoir d’où allait venir l'attaque suivante. De temps à autre, d'autre flèche en était tiré, sans jamais rater complètement les jumelles. Un peu comme pour les torturés, les flèches ne les pénétrait jamais, il ne faisait que de légère coupure dans leur chair et leur vêtement. Un peu comme pour leur montré qu'elles ne pouvait plus rien faire contre lui maintenant. Fiora qui n'avait aucune expérience du combat, ne faisait que resté sur place près de sa soeur à encaisser les flèches qu,elle ne pouvait pas voir venir à chaque fois. Ironiquement, aucune des flèches ne semblait avoir toucher pour l'instant Aurelly. Comme si, l'inquisiteur voulait la narguer. Lui montré qu'il était supérieur et qu'elle ne pouvait pas lutter contre lui. C'était à la fois de la torture physique pour Fiora, que de la torture mentale pour Aurelly. Lyly avait beau essayer de ce mettre dans le chemin, à chaque fois, la flèche trouvait son chemin en esquivant Aurelly et touchant Fiora derrière. Elle devait avoir maintenant plus de 20 coupure sur tout le corps. Une seule coupure séparément ne faisait pas très mal... Mais là... Son corps était devenu lourd et immobile. Tombant bêtement assise après un moment. Elle avait trop mal partout pour resté encore debout.

"Lyly... Je n'en peut plus... Fais quelque chose..."

Fiora n'en réalisa pas la cruauté de ses propres paroles, elle avait mal de partout et elle voyait bien qu'Aurelly ne pouvait rien faire contre. Mais c'était justement, Fiora avec des coupures ouverte plutôt profonde un peu partout sur son corps... Elle n'en mourrait surement pas, mais la douleur était horrible. C'était de la torture, pure et simple. Et la faible Fiora avait cédé à la torture, elle n'en pouvait plus, elle ne prennait même plus la peine d'esquiver, les flèches continuait de venir d'un peu partout, sans jamais n'en être une blessure fatale. La douleur était trop grande, et cette dernière flèche avait été de trop, elle ce laissa tomber au sol sur le dos. Le sang coulait de tout son corps dans une scène vraiment horrible à regarder. Elle devait avoir près de 30 coupures maintenant, toutes assez profonde pour la faire saigner. Combiner le tout ensemble, et elle saignait de partout. Le plus horrible de tout cela, était sans doute le fait qu'elle était encore en vie... La tuer aurait sans doute été mieux dans cette situation. Elle gisait au sol, les yeux fixant le ciel d'un regard terrifier et remplit de douleur. La larme à l'oeil, elle en avait tellement mal qu'elle n'arrivait plus à pleurer. Ironiquement, ce n'est qu'uniquement une fois que Fiora fut au sol, que la pluie de flèche s'arrêta. L'homme sorti enfin de sa cachette, faisant face à Aurelly fièrement.

"Alors, sorcière. Qu'est-ce que cela fait que de perdre ce que l'on a de plus cher ? Dit moi, je suis curieux."

Il en fit un sourire, comme s'il ce régalait de voir les émotions négatives dans le regard de ces sorcières qu'il torturait. Il aimait les voir souffrir, les voir en peine, les voir torturé. Pour lui, cette vision des choses étaient exactement ce qu'il avait toujours fais dans la vie. Il savait que la plus combative des deux sorcières avait un morale plus fort, et que la faire souffrir physiquement ne la ferait pas réellement souffrir. Il voulait torturé Aurelly, lui briser son morale, la voir en larme, la voir à genou pour supplier d'épargner sa soeur... Et lui trancher bêtement la tête en n'écoutant pas ses supplications. Voilà ce qu'était cette archer.
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] - Dim 31 Mar 2013 - 11:04
Bon... Par où commencer... D'abord, pour être sincère, j'ai eu l'impression de voyager dans le temps en voyant les dates de vos réponses. Mais plus sérieusement, je dois avouer qu'il n'y a qu'un point qui me gêne: les fautes. Je sais bien que ce rp date d'il y a un moment mais cela n'a pas corrigé les fautes qui y sont. Pour Fiora, je dirais que c'est plus un soucis de syntaxe, de faire des phrases, de positionner les mots, ainsi que les accords en genre et en nombre.

Pour Aurelly, les mêmes fautes étaient présentes au début du rp, même si progressivement elle a commencée à moins en faire, bien qu'une nouvelle forme de faute apparaissait pour elle: les fautes d'écriture. Je pense que c'est dû au fait que tu écris tellement vite que tu écris mal certains mots, que tu en colles deux autres, ou même que tu oublies de mettre une majuscule à ton propre nom.

Bon, ce commentaire semble mal partit mais franchement, je l'ai trouvé très intéressant ce rp, j'ai beaucoup aimé ce lien entre les jumelles que vous faisiez ressortir assez facilement dans vos réponses. Dommage que le rp n'ai pas pu continuer, mais attention aux fautes les filles, d'accord ? ~

Fiora : 365 xps
Aurelly : 360 xps

Xps attribués : OUI
Contenu sponsorisé
Re: Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ] -
Un moment de paix à deux... Un rêve ou une réalité ? [ Jumelleuh °-° ]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petit moment de paix... ou pas [PV Catharina]
» "Va torturer deux ou trois chatons et fous moi la paix, tu veux ?" Eva THE RETURN
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page